Jeu Vidéo

[Rétrévrier] La Genesis – Sonic 3 and Knuckles

On peut dire ce qu’on veut de Sega, n’empêche que la Genesis est la meilleure console de ma vie. Pourquoi ? Parce que c’est la première. Là ou vous vous souviendrez toujours de votre premier baiser, de votre premier amour, de votre premier film au cinéma (moi c’était Aladdin) ou bien de votre première mauvaise note en Anglais, il est évident que votre première console, votre premier jeu et votre premier Game Over ont une odeur bien particulière. Bien que je me souviens que je squattait chez un voisin qui avait Sonic (le premier) et un jeu qui me terrifiait (et dont je ne retrouva le nom que l’année dernière, en voyant une vidéo: Another World.) et que, dans mes souvenirs les plus lointains, je me revois jouer à Super Mario Bros 3 dans la famille de ma petite copine de l’époque (bah oui, à 4 ans on a une amoureuse qui nous aime aussi même si personne à cet âge là ne comprend pas ce que cela signifie vraiment.)

Enfin, tout ceci ne sont que nostalgies d’un vieux con mélancolique qui ne veut plus toucher à la PS2 depuis qu’il s’est fait une foulure du poignet en jouant à Guitar Hero (ah, vous aussi vous avez du remarquer que je ne parle plus de Guitar Hero. Nous sommes fachés: je viens de découvrir que par rapport à Rock Band, les partitions de Guitar Hero sont plus pénibles mais bon) et qui préfère perdre son temps à jouer à Call of Duty 4…

Donc, bon, bref, la Megadrive. Première console de votre serviteur, qu’il avait eu à l’époque avec deux jeux: Sonic 2 et le Roi Lion. Mais ce ne sont pas de ces deux (très bons) jeux dont je vais parler mais de Sonic 3 and Knuckles, ce qui est d’une grande différence.

+

=

Oui, pour les deux du fond qui savent pas, Sonic & Knuckles possédait une cartouche ou on pouvait faire pénétrer une autre cartouche sur son haut. Si on mettait Sonic 2 on pouvait jouer avec Knuckles dans Sonic 2 (ce qui rendait le boss final impossible) et si on mettait Sonic 3 on avait droit au jeu en entier et la possibilité d’avoir Hyper Sonic, enfin si on mettait Streets of Rage, on avait l’héroïne à poil. (attention, il y’a un piège)

Bien, allons-y, c’est parti:
Doomsday Zone

Déjà parlons un peu de la Megadrive, console fort sympathique.

Megadrive

Connue aux Etats-Unis sous le nom de Genesis (« Salut je suis Phil Collins et j’ai gagné un oscar ! ») et sortie en Europe en 1990 (2 ans après les japonais, on râlait pas à l’époque), la Megadrive est peut-être la console la plus emblématique de Sega et, en tout cas, la plus vendue (30 millions d’exemplaires vendus contre 11 millions pour la Dreamcast et 13 Millions pour la Master System.) On y trouve des jeux emblématiques comme Sonic, Phantasy Star, Quackshot ou bien encore Streets of Rage. Enfin bref, je ne suis pas là pour faire de l’histoire des jeux vidéo. Reste que même si la SNES s’est vendu deux fois plus dans le monde, la Megadrive reste une grande et belle console, et c’est pas ses 14 000 add-ons inutiles qui me contrediront (Mega CD et 32X, deux énormes succès populaires…)

(Enfin, l’histoire de la 32X me fait encore bien rire. Ahahah mais sortir un truc pour booster sa console 16bits au moment de la sortie de la Saturn. Folie.)

Mais, bref.

Sonic 3 & Knuckles

J’avais tous les Sonic, moi. Tous. Sauf Sonic 3. Une erreur que le destin semblait ne pas vouloir réparer puisque la première fois que je croisa en boutique un exemplaire de Sonic 3, ce fut le jour ou j’acheta mes jeux censés accompagner ma PlayStation pour mes 10 ans (jeux dont je me souviendrais toujours tellement le choix fut réussi: MediEvil, Crash Bandicoot 3, Formula One 97 et Gran Turismo. Toujours aujourd’hui, je suis rempli de fierté face à ce choix.) Mais qu’importe, je possédais assez de Sonic pour être heureux et vivre en parfaite joie. Et donc, je jouais à Sonic & Knuckles seul, avec un Sonic non accompagné de Tails, et avec six niveaux qui se battaient en duel. Car à l’époque j’ignorais que Sonic 3 et Sonic & Knuckles n’étaient ni plus ni moins que le même jeu.

Car, déjà à l’époque, il y’avait des plannings casse-couilles à tenir et Sonic 3 et Sonic & Knuckles sortirent séparés de six mois. Sonic 3 se finissait donc n’importe comment (je n’ai pas fait le jeu seul mais il me semble que le combat final contre Eggman était limite flapounet), de même que Sonic & Knuckles commençait avec une grande anarchie scénaristique (bon bah alors Sonic arrive sur Angel Island…)

Niveau bonus
Un des niveaux bonus qui permet de faire le plein de rings. C’est sa seule utilité parce que sans ça il est bien relou.

Donc, bref, le scénario, même des deux jeux en un, reste quand même bien précaire: Eggman est de retour et veut, cette fois, piquer l’énergie de la Master Emerald et, pour mieux se l’approprier, faire en sorte que Knuckles -l’echnidé gardien- croie que Sonic est son ennemi. A noter que le jeu commence avec un Sonic Super Sonic mais qui se fait piquer les 7 émeraudes comme un bleu. Ce qui correspond bien à sa couleur. Bref, pendant tout le jeu, vous allez donc devoir combattre Eggman, qui essaiera tant bien que mal de vous tuer à chaque fin de niveau, mais en plus éviter les pièges de Knuckles. Ah non, pardon, vous ne les évitez jamais.

Pluie d'Or sur Hidden Palace
DES RINGS ! DES RIIIINGS !

Une des principales évolutions vis à vis de Sonic 2 est que le jeu semble déjà plus bossé au niveau des… niveaux. Ceux-ci sont bien plus longs et pour deux-trois d’entre eux, la limite des 10mn vous fera bouffer deux-trois chapeaux (Sandopolis Act II et Carnival Night Act I par exemple), on trouve un boss à la fin des Act I, et surtout on a une petite animation entre chaque niveau. Là ou dans Sonic 2 on passait d’un niveau à l’autre sans trop comprendre (« bon on passe de Hill Top à Mystic Caves » « – WTF !! ») mis à part dans les niveaux finaux, là tout est expliqué et donc, on sait enfin pourquoi on va dans tel coin. Même si parfois c’est un peu abusé (« Donc Sonic saute de 600m de haut et arrive à Sandopolis sans se faire mal… le fou. ») on s’en fous, on a des explications. Quant aux niveaux en eux-même, on a la classique jungle luxuriante en premier niveau (mais qui finit brulée à vive dans la seconde partie), puis les ruines aquatiques souterraines, un putain de niveau de casino -je peux pas les blairer- encore pire que Casino Night -yes they can-, un niveau montagnard et enneigé, une base de lancement, une colline ou on vit les quatre saisons, une base aérienne avec une musique qui tue (tiiiiiin tintintin tiiiiindiiiiin), le pire niveau jamais crée, une grotte avec sa lave, ses cristaux et tout, un palais ou se terre toutes les Super Emeraudes et enfin un Sanctuaire Aérien bien fun, suivi derrière du DeathEgg et, si vous êtes chanceux, une course-poursuite dans l’espace.

Carnival Night
– Sonic, ne me dis pas que c’est…
– Si… On est à Carnival Night…
– Noooooooooon !

Donc des niveaux généralement moins funs à parcourir que ceux de Sonic 2. Attention, je vais faire polémique, mais reste que les niveaux de Sonic 3 & Knuckles m’ont toujours apparus moins amusants à parcourir, plus travaillés, c’est évident. Plus variés, sans doute. Mais beaucoup plus pénibles à traverser tellement ils puent parfois le surchargé. Et certains niveaux comme Sandopolis sont d’un supplice évident… Néanmoins, comparé à Sonic 2, Sonic 3 a pour lui un système de « sauvegarde », ce qui permet, une fois le jeu fini, de choisir son niveau sans cheater comme un malade, et de pouvoir refaire Lava Reef à l’infini, parce qu’on peut dire ce qu’on veut mais Lava Reef et Ice Cap ce sont deux excellents niveaux. Le reste est plus pénible, à part peut-être Sky Sanctuary qui a un coté assez amusant avec ses hommages à trois boss de Sonic et Sonic 2.

Fantomes
En plus d’être très pénible de base, l’acte II de Sandopolis en rajoute perpetuellement dans le « pire ».

Les boss en eux-mêmes sont cependant bien plus intéressants, et beaucoup moins pénibles que les niveaux en eux-même. J’ai un vibrant souvenir du mini-boss de Flying Battery, cet ennemi en forme d’oeuf ou il faut le forcer à se taper sur lui-même. Il y’a également le boss de Sandopolis qui est franchement pas si mal (je parle du second, le premier est très très chiant. Tellement chiant qu’il mériterait la seconde place dans le top 10), mais de toute manière, ce n’est pas comme si de base les boss de la série Sonic sont inventifs et recherchés. Sauf dans les Sonic Adventure, ou ça devient des boss de jeux de plates-formes 3D.

Les Boucliers, c'est la vie.
Les Boucliers, c’est la vie.

Autre innovation, les boucliers. Dans les précédents Sonic, c’était le même bouclier, maintenant on en a trois différents: celui de feu (on peut marcher sur la lave, passer à travers les flammes, le tout en sifflotant du DragonForce), celui d’eau (qui permet de ne jamais se noyer, ce qui est inutile à Sandopolis mais très pratique dans tous les niveaux possédant de l’eau, c’est à dire les 50%) et celui d’electricité, qui renvoie pas mal de projectiles et permet d’attirer les rings comme Amo attire les femmes les jours ou il se vante. Alors c’est une très bonne idée, sauf que chaque bouclier remplace l’autre, ce qui fait que parfois on l’a dans le cul (« NOOOON JE VOULAIS PAS DE CE BOUCLIER EAAAAAU. NOOOOOOOOOOOOOOON. *PAN* – SNAKEEEE !!! »).

Data Select
Choissisez votre niveau, votre héros, votre vie, votre alter-ego.

A noter que j’ai essayé le premier niveau avec Tails. Alors pas de boucliers avec lui, et il peut voleter, ce qui ne sert strictement à rien. A rajouter qu’avec lui, pour avoir sa super forme, faut avoir les 14 emeraudes, au lieu des 7 pré-recquises pour avoir Super Sonic et Super Knuckles. Ce qui est vraiment balaud, et finalement rend une partie avec Tails foutrement encore moins trépidante. D’autant que là y’a pas Sonic pour sauter sur le boss a ta place. Perso j’adorais jouer avec Tails dans Sonic 2, ne serait-ce que pour voir Sonic conduire l’avion, ce qui était amusant.

Enfin, on peut aussi jouer avec Knuckles. Bon, j’ai pas trop tenté, mais déjà la fin du jeu est différente, on termine le jeu à Sky Sanctuary et on ne croise jamais Eggman, ce qui pue l’arnaque. Enfin je me souviens que je jouais souvent Sonic & Knuckles avec lui, et que le jeu était finalement très différent, mais que bon, grimper aux murs, planer et tout et tout, bah ça le faisait. Quand même.

HYPER SONIC !!!
PAR LE POUVOIR DU CRÂNE ANCESTRAL !

Effectivement, Sonic et Knuckles possèdent chacun deux formes. Si après 7 emeraudes (qu’on trouve dans des bonus stages bien cachés mais cinq cent fois plus facile que ceux de Sonic 2) on chope facilement Super Sonic ou Super Knuckles, dès qu’on arrive dans a partie « Sonic & Knuckles », on peut avoir tout aussi facilement 7 nouvelles emeraudes. Et attention mes amis, on devient Hyper Sonic ou Hyper Knuckles ou… Turbo Tails. Bon là ça pue un peu la loose pour le renard. Mais rassurez-vous, les hyper formes ne servent pas à grand chose, si ce n’est vous rendre les phases de plates-formes méga tendues et vous faciliter les boss. Et vous débloquer le dernier niveau, ou vous pourchassez Eggman pendant tout un niveau assez trépidant. En tout cas, ça vous permet de vous faire un final en beauté ou, à la fin, vous sauvez le monde et l’émeraude, et vous partez tranquillement en avion, poursuivis par des dauphins et des oiseaux bizarre, pendant que Sonic imagine déjà les choses qu’il va faire à Tails…

haha

Enfin, terminons par la musique. Toutes les musiques de Sonic 3 sont assez quelconques, voir insupportable (Carnival Night…) mais celles de Sonic & Knuckles font déjà preuve d’un plus grand niveau de qualité: le thème de Mushroom Hill et de Flying Battery sont excellents, quant au combat final du DeathEgg, c’est une tuerie évidente. Même si les musiques restent moins mythiques que Sonic et Sonic 2, et qu’on a pas les Crush 40 pour faire du faux rock, elles restent toute à fait audibles et ne sont pas trop casse-couilles. Ah peut-être la musique de Super Sonic, par contre. Vu que quand on entre en forme ubër, on se tape le même thème castrateur en boucle pendant au moins 4 ou 5 minutes, il arrive un moment ou on pleure véritablement.

Constat évident: Sonic 3 & Knuckles a des qualités évidentes, c’est un très bon jeu de plates-formes, mais je reste persuadé, au fond de moi-même que Sonic 2 lui est supérieur en terme de fun, de musique et de niveaux parcourus. Mais bon, au moins dans Sonic 3 on trouve Hidden Palace

Demain, ça sera au tour de la SNES, et ça sera pas un jeu de plates-formes, alleluia !

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr
Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:

6 commentaires

  • Gaum

    Tiens, mon premier jeu, c’était aussi Sonic (mais le premier, sur Master System). Mais les versions megadrive ne m’ont pas vraiment attiré, faut dire que j’ai jamais eu la console…

  • Slaanesh

    Carnival Night… Quelle horreur !! J’ai encore la musique dans la tête Oo

    Sinon je l’avais trouvé super bien cette combo Sonic 3 + Sonic & Knuckles. Dans mes souvenirs, ça faisait un jeu super long et super rythmé.

    T’as oublié un truc super important ! Les levels en espèce de 3D pour récupérer les émeraudes où il fallait passer sur des boules bleues qui devenaient rouges et sur lesquelles il ne fallait pas remarcher dessus !! Tu pouvais d’ailleurs mettre n’importe quelle cartouche de jeu au dessus de S&K et ça générait des niveaux aléatoires ! Il fallait suivre un chemin bien précis, et c’était trop reloud !!

    Je me demande où je l’ai mise ma Megadrive… je me demande si elle marche encore… et je me demande si j’ai gardé les jeux…
    Faut que j’aille farfouiller…

  • cap.peter

    La Saga Sonic est cultissime sur MD. Nombreux enfants des années 90 se sont fait la main dessus, avant de dériver sur la SNES, puis le PS…

    Dedicace à Road Rash, autre immanquable de cette boîte boire signée SEGA.

  • Lush

    Sonic 3 & Knuckles est un des jeux, ou bien le jeu qui a le plus marqué mon enfance de joueur… Comment il était trop beau!… T_T
    Là où tu trouves du surchargement, je trouverai plutôt de la richesse…
    Et j’adore la musique de Carnival Night! :p

  • Hell Pé

    Je proteste, certaines musiques de Sonic 3 comme Ice Cap sont excellentes. En plus c’est les musiciens de Michael Jackson merde ! Cela dit c’est pas aussi rigolo que la bande-son (jap et euro) de Sonic CD.

  • Concombre_masqué

    … et encore une fois, je vais faire un com Sybloguesque ("Naaon? Moi aussi!! XD !!!!1!)

    Youpla boum, mon premier jeu aussi c’était le Roi Lion. Un jeu archi dur comparé aux gameplays tout chiadés d’aujourd’hui…
    J’ai aussi passé mon enfance avec les trois cartouches Sonic 1 2 3 et inutile de dire qu’elle était très heureuse! Quel bonheur de se lever à 7 heures du mat’ (j’était hyperactif à cet age – je me rattrape depuis) pour aller se défoncer les yeux devant les deux premiers Sonic – nécessité de tout faire d’un trait oblige.
    Ben moi j’aime la musique de Carnival Night. Hé hé.
    Par contre j’ai connu les joies de l’extension (ben oui, la première dans le concept tout de même) que sur émulateur…

    Mais ça ramène des souvenirs toussa. Tonton Freud?

N'hésitez pas à commenter l'article~