Catch

Le Catch pour les Nuls.

Publié également pendant le Quartier Libre avec une exclusivité d’une semaine. Comme un jeu Capcom !

Allez, avouons le, on a tous des préjugés. Un de mes nombreux préjugés est d’avoir considéré le catch comme un sport truqué, crétin et ou des masses de muscles se font des calins pendant vingt minutes devant des dizaines de milliers de spectacteurs (et des millions de téléspectateurs en plus.) Jusqu’a ce que je découvre la vérité un soir de décembre 2007: mais c’est très sympa en fait.

Oui mes amis, le catch est truqué. Oui, les résultats sont décidés à l’avance. Oui, l’Undertaker ne vient pas de la Death Valley pour de vrai et son véritable nom est Mike Callaway. On sait tout cela. Néant Vert vous propose donc ce soir et pour les vacances un texte vous offrant ni plus ni moins que la possibilité de découvrir le catch, ce noble art fort et puissant. Et surtout sympathiquement spectaculaire. A vous.

Intro géniale

Attention: cet article ne passe que de catch américain. Muhu.

Note: Tony Taka a publié un échantillon de son prochain doujin. Tomoyo au centre des débats, une situation basique détournée de son propos. Des dessins qui s’annoncent encore une fois fort joli. DO WANT.

Bon allez, on va faire ça dans un grand jeu de question-réponse tout à fait unique et amusant. Comme ça vous apprendrez les rudiments du catch américain (car je ne serais que peu parlant sur le catch européen et le catch japonais) avec pé-da-go-gie.

Amo, le catch c’est que du chiqué !

Vite fait, je commence par ça: évidemment, que le catch c’est du toc, que c’est du grand spectacle. Mais ça n’en est pas moins sportif. C’est à dire qu’il suffit de voir un ou deux matchs pour voir que bien souvent, un match ce n’est pas de l’improvisation, c’est du planifié, du construit, de l’entraîné. C’est du théâtre, le catch, ni plus ni moins. Du show, du divertissement. Ca n’a pas pour prétention d’être de la vraie baston virile et sanglante. Les lutteurs sont des types qui s’entraînent très régulièrement, se blessent très souvent, tout ça pour quoi ? Faire des trucs de folie devant une caméra et des gens. Ca peut paraître un peu primaire on me dira. Ce à quoi je répond: mais oui, c’est complétement primaire. Ce qui n’est pas forcément un mal.

Amo, parle nous du langage du catch ! Nous sommes toutes ouïes !

Bien sur. Il y’a un certain nombre de mot dans le monde du catch qui lui sont unique et qui demandent une certaine compréhension pour mieux comprendre les discussions entre experts, voici les quelques mots que vous devez ABSOLUMENT comprendre:

  • Face: Le face c’est très globalement le gentil, le noble, et le encore plus globalement le personnage dont le but dans la vie est d’être acclamé, aimé, apprécié par tous et toutes. Très souvent, ils sont gentils, un peu niais parfois, se battent toujours pour la bonne cause ou bien encore font des trucs méga extrêmes qui lui valent le respect et l’admiration du public. Ils ne trichent que très très rarement.
  • Heel: Le heel c’est le contraire. C’est le catcheur pas très sympa. Soit parce qu’il est un tricheur opportuniste qui n’hésite pas – par exemple – à faire intervenir ses potes dans un combat pour gagner par disqualification ou pour démolir l’adversaire, qui n’hésite pas à se servir de coups pas franchement légaux, et qui sont bien souvent des vrais connards méprisants, hautains, arrogants et autres qualificatifs tout en rose. Le heel est donc très souvent hué par le public. Son but est même d’être totalement haï. Un bon heel doit obtenir autant de huées qu’un bon face doit obtenir d’acclamation.
  • Victoire par tombé: les matchs de catch se gagnent très souvent de cette manière. Globalement, pour gagner très souvent, il faut foutre son adversaire épaules contre sol et le maintenir dans cette position pendant que l’arbitre compte trois fois.
  • Victoire par soumission: Autre type de victoire, plus humiliante pour l’adversaire. Le gagnant par soumission a réussi à mettre son adversaire dans une prise très douloureuse, qui lui étend tous les muscles, lui fait craquer quelques articulations, et ainsi forcer son adversaire à taper trois fois le sol du ring pour qu’il abandonne.
  • Gimmick: Une gimmick est le comportement global et la personnalité du catcheur. L’Undertaker a une gimmick de type venu des Enfers pour foutre tout le monde dans des cercueils. Edge a une gimmick de sale type opportuniste prêt à tout pour gagner, A TOUT. Et caetera.
  • Kayfabe: Le kayfabe c’est une notion peu aisée à définir mais qui globalement est synonyme de la « crédulité du public ». Par exemple quand Vince McMahon, le patron de la WWE, « meurt » suite à l’explosion de sa voiture en juin 2007, c’est un kayfabe – il ne meurt pas vraiment (il sera d’ailleurs bien embêté quand, une semaine plus tard, un de ses catcheurs se suicidera en emportant sa famille dans une histoire glauquissime ou le catcheur a passé un week end avec le cadavre de sa femme et de son fils, enfin bref…)
  • Feud: Une feud est une rivalité entre deux catcheurs. C’est le nerf de la guerre.
  • Storyline: Bon, là c’est de la traduction pure et simple: la storyline est l’histoire créée par les scénaristes, les bookers et qui régissent la carrière des catcheurs.
  • Squash: Match TRES rapide censé démontrer la puissance de celui qui gagne, bien souvent en moins d’une minute.
  • Pay-per-view: Dans chaque fédération, il y’a les émissions hebdomadaires (RAW/Smackdown pour la WWE, Tna Impact! pour la TNA etc) mais aussi les pay-per-view, qui ont un rythme de mensuel à semestriel selon la fédération. Un pay-per-view n’est pas gratuit et demande à ses téléspectacteurs de payer pour le voir. Souvent diffusé les dimanches soirs, c’est très souvent le centre névralgique du catch, là ou débute certaines rivalités, là ou en termine d’autres, mais c’est surtout très souvent les seuls moments où les titres changent de main et qu’on a des matchs à stipulation.
  • Match à stipulation: Match avec des règles spéciales, différentes de la régle « basique » (qui est victoire par tombé ou soumission et nombreuses interdictions diverses et variées comme la sortie du ring, les coups testiculaires ou bien encore les interventions extérieures), ça va du match en cage jusqu’au I Quit Match (ou le match ne se termine que quand un des deux catcheurs dit au micro « I Quit ») en passant par les règles extrêmes ou les matchs à 3. Et bien souvent, ce sont les meilleurs.
  • Jobber: le Jobber, aussi nommé « Seller » dans des milieux sombres, est celui qui perd, certes, mais dans le but de vendre, de faire valoir la qualité de son adversaire.

Amo, c’est quoi les différentes fédérations ?

Evidemment, je vais commencer par la plus célèbre d’entre elle, et celle en position presque incontestable de monopole en ce moment, c’est la WWE, la World Wrestling Entertainement. Grosso modo c’est la plus facile à voir, elle dispose de beaucoup de catcheurs, de beaucoup de moyen et de beaucoup de fans. C’est bien souvent elle qu’on prend en référence dès qu’on parle de catch. Elle se distingue surtout par l’écriture des storylines, les gimmicks, le charisme des catcheurs en dehors du ring, parce que bien souvent, niveau qualité en ring, c’est du yo-yo, on peut tomber sur du bon comme sur du mauvais… A noter que jusqu’en 2001 elle s’appellait la World Wrestling Federation – la WWF.

La World Championship Wrestling, ou WCW, est morte en 2001, absorbée par la WWE (ce qui a donné lieu à des storylines démentielles pour accueillir nombre de catcheurs de renom de la WCW comme Hulk Hogan, Rey Mystério ou Booker T) et était jusqu’a cette époque la grosse rivale de la WWF/WWE, ce qui se traduisait par les fameuses Monday Night Wars ou, chaque lundi soir, à la même heure, sur deux chaînes différentes, s’opposait Nitro et RAW, les shows hebdomadaires et en live de, respectivement, la WCW et la WWF. A noter qu’après des débuts très « familiaux », la fédération a, à partir de 1997, commencé à se faire plus trash, plus pour un public d’adolescent…

La Total Nonstop Action Wrestling, ou TNA, est la rivale de plus en plus grandissante de notre WWE actuelle, née en 2002. Se distinguant surtout par un ring à six coins (au lieu de quatre) et une qualité de combat en ring bien supérieure à la WWE, elle peine aussi à proposer des storylines intéressantes et des gimmicks parfois un peu pompée sur la WWE. Connue aussi pour être là ou vont les superstars de la WWE qui se sont faites virer ou se sont barrées (on y retrouve ainsi Kurt Angle, Booker T, Kevin Nash, Mick Foley…), elle commence peu à peu à prendre de la personnalité…

Enfin, il y’a aussi le ROH – Ring of Honor créée en 2002 également, qui est vraiment définitivement basé sur la technique et sur la lutte en elle-même plus que sur les gimmicks et les storylines qu’elle méprise cordialement. Elle est toujours considérée comme une fédération indy.

Amo, donne nous des exemples de catcheurs ! (avec des images si possible, là y’a trop de textes, je sature.)

Bon allez, une bonne vingtaine de catcheurs, ça me fait plaisir. Surtout des WWE en fait. La TNA je la connais trop peu, pardon ;_;.

Hoplàboum
The Rock a officié à la WWF/WWE de 1997 jusqu’a 2003. Connu de tous et de toutes pour sa carrière cinématographique (le Roi Scorpion !), il fut aussi un de ses catcheurs qui a su sortir du lot grâce à un certain charisme et une personnalité de type totalement arrogant, prétentieux, s’auto-proclamant le Champion Populaire, parlant de lui à la troisième personne et surtout absolument drôle. Son geste du sourcil restera à jamais gravé dans nos mémoires.

Mais c'est Mankind !
Mick Foley (ici en Mankind) a officié à la WWE de 1996 à 2008, pour rejoindre très récemment la TNA en octobre dernier. Aimé de tous et de toutes, Mick Foley est surtout un fou. Sa spécialité est simple, nette et précise: c’est l’extrême. Il a beaucoup saigné, s’est beaucoup blessé, a perdu un bon nombre de dents, et en plus il écrit des histoires pour enfants dans la vraie vie (ainsi qu’une autobiographie qui a squatté des semaines durant le haut du classement.) Après avoir fait commentateur pendant quelques mois à la WWE, il est arrivé à la TNA où l’on découvre, médusé, qu’il est devenu co-président de la fédération… Tin tin tiiin.

DONG
The Undertaker est un autre mythe. Toujours en activité, à la WWE depuis 1992, il campe depuis cette époque (si on excepte une parenthèse entre 2001 et 2004 ou il est devenu temporairement motard) un personnage de messager des enfers, aux pouvoirs extraordinaire (il voit dans le noir, peut détruire un ring sans sourciller, etc etc), à l’entrée toujours très sympathique à voir (avec ce *DONG* magique) et globalement pas très parlant. Il a toujours jonglé entre le statut de face et le statut de heel (particulièrement à la fin des années 90 ou il fut un heel ultime en tant que « Ministre des Ténèbres »), mais est globalement aimé et respecté par le public. Sa spécialité ? Les matchs en cage et les matchs ou le but du jeu est d’enfermer son adversaire dans un cercueil. A une époque lointaine, il aimait bien les enterrer vivant aussi. Seul personnage un peu « irréaliste » de l’actuel casting de la WWE…

You think you know me
Lui c’est Edge. Et c’est le plus puissant de tous les opportunistes. Qu’importe la manière pourvu qu’a la fin il finisse par choper le titre au nez et à la barbe de tous et toutes. Parmi ses plus puissantes idées: utiliser deux personnes lui ressemblant physiquement pour créer le trouble chez ses adversaires et gagner les doigts dans le nez, coucher avec la directrice de l’émission Smackdown pour pouvoir obtenir des combats favorables, se déguiser en cameraman pour pouvoir se faire enfermer dans un match en cage avec ses adversaires pour le titre, profiter de l’absence d’un catcheur mystérieusement agressé dans l’hotel la matinée de son match pour le titre pour le remplacer… et caetera et caetera. A été membre, à une époque dorée, d’une équipe Extrême avec Mike Foley. Après avoir porté la barbe pendant quelques temps (deux semaines), il est aujourd’hui redevenu cette belle et tendre blondasse un peu tapette mais si attachante.


Les deux là c’est John Cena et Batista. Tout le public les aime. Et on se demande vraiment pourquoi. (non parce qu’ils ont pas de charisme, en combat ils ont deux mouvements différents à tout casser, ils ont pas changés une seule fois en cinq ans…) Et le pire c’est vous savez quoi ? Les scénaristes sont trop gentils avec ces deux-là. Moi ça tiendrait qu’a moi, j’exterminerais ces deux cacas. Ah Cena a une gimmick de rappeur patriote (lol) méga gentil à l’honneur méga développé, et Batista c’est une brute. Je vois pas ce qu’il a d’autre. C’est un peu le cliché du catcheur baraqué avec des muscles, un bon fond, un coté un peu crétin et un slip. Bon, les gosses les aime bien. Pfff. Sales gosses. On devrait interdire le catch aux gosses.


Chris Jericho, Shawn Michaels et JBL. Le premier est un ancien hippie niais (mais pas trop) revenu récemment à la WWE après 3/4 ans d’absence dans le but de sauver le public, il est devenu un heel efficace, qui aime pratiquer la DENONCE (genre dire à Cena « ouais mais quand tu dis respect, honneur, tout ça, tu le penses pas vraiment hein »), et qui est devenu mi-opportuniste mi-réglo. Le second, Shawn Michaels, est un ancien, un vieux de la vieille. Il a subi au début des années 2000 une blessure qui lui était à priori fatale pour sa carrière, mais on l’a vu revenir 4 ans plus tard. C’est un type cool, et qui a une facheuse tendance a être un excellent acteur et à attirer vers lui toutes les meilleures storylines. Si vous voyez une storyline avec Michaels, elle est à priori bonne. Enfin, JBL est un milliardaire new-yorkais, qui a fait fortune on ne sait comment, et qui aime parler du Texas. Un peu une sorte de JR quoi. Sauf qu’il est une grosse enflure, a dominé le show Smackdown pendant près d’un an à l’aide de coups fourrés divers et variés, avec l’aide de corruption par exemple. Aujourd’hui, il a du pognon, est toujours très riche et récemment, on a pu le voir dire sur le ring des trucs comme « ha ha c’est la crise mais je m’en fous, je l’avais prévu, pas vous ? Allez crever, c’est pour ça que je suis le meilleur ! » A noter qu’il anime une émission radiophonique économique newyorkaise le jeudi midi. Pour de vrai.


On a aussi Triple H (un type qui aime bien cracher de l’eau, est marié dans la vraie vie à la fille du patron de la WWE, aime bien utiliser une masse de temps à autres, se moque de tout le monde, est une paire de muscles ambulantes), The Brian Kendrick (que je cite uniquement pour sa VESTE), le très très connu Rey Mystério , petit, agile et dont le masque aime être porté par de nombreuses personnes (qui a inspiré un personnage de Virtua Fighter paraît-il) ou bien encore le très récent nouveau champion WWE, Jeff Hardy, un fou qui aime bien sauter partout (et parfois de très très haut) et dont le style se rapproche de plus en plus du Joker. Faut dire, il a une réputation de junkie, alors… Ah oui, ne montrez pas Jeff Hardy à une fille, elle fond. Les 3/4 du temps.

Après je vous passe sur plein d’autres, mais grosso modo y’a du casting, je vous parle pas de Cold Steve Austin (un texan redneck buveur de bière), Vince McMahon (le patron connard qui fait ce qu’il veut), The Great Khali (un indien de 2m20 qui vient récemment de passer de heel à face, ce qui choque), Vladimir Kozlov (un russe dont la spécialité est de se ramener dans un combat, d’insulter en russe, de tabasser, et de se barrer en réclamant plus de challenge), Randy Orton (un type méchant sans charisme), Matt Hardy (le frère de Jeff totalement éclipsé par Jeff), Mark Henry (un noir. gros. et fort. et méchant. et qui a représenté les Etats-Unis aux Jeux Olympiques), Hulk Hogan (non mais je vais pas parler de Hulk Hogan), Hornswoggle (un nain. Si si. Un nain.), Kane (le demi-frère de l’Undertaker, qui a longtemps porté un masque et qui désormais ressemble à Vic MacKey), AJ Styles (un type de la TNA que j’aime bien), et caetera et caetera.

Amo ! Amo ! Amo ! « Raw » ? « Smackdown » ? Kézako ?

Ce qu’il y’a de bien avec la TNA c’est qu’ils ont qu’une seule émission: Impact! (le jeudi soir). La WWE, elle, vu tous les gens qu’elle a dedans ne peut pas faire grand chose, hélàs, et a du créer de nouvelles émissions. Ainsi on a le lundi soir RAW, qui est en direct live ; le mardi soir c’est l’ECW. Avant, l’ECW était indépendant, mais elle fut absorbée et c’est alors qu’ECW devint partie intégrante de la WWE. L’ECW est enregistré quelques heures avant la diffusion et grosso modo, on y retrouve que rarement les stars, c’est vraiment un show B. Mais vraiment. Enfin, le vendredi soir passe Smackdown, qui est enregistré le mardi après-midi après ECW.

L’ECW donc est plutot à la base du genre Extreme mais depuis, bon, on peut plus trop dire que c’est Extreme. Enfin on y retrouve qu’une seule ceinture/titre: la ceinture de champion ECW. Actuellement détenue par Matt Hardy.
RAW c’est censé être le show le plus classe, avec le plus de superstars. En effet, on y retrouve Batista, John Cena, JBL, Jericho, Kane, Randy Orton, Shawn Michaels, CM Punk, Rey Mystério, etc etc. On y retrouve le titre de champion poids lourds (depuis juin seulement) actuellement défendu par Cena, le titre Intercontinental actuellement défendu par William Regal (un anglais aristocrate et hautain), le titre féminin détenu par Beth Phoenix et puis le titre mondial Tag Team (qui appartient maintenant à la ECW depuis samedi soir d’ailleurs. Enfin on s’en fous de ce titre.)
Enfin Smackdown est peu suivi (les résultats étant connus à l’avance dès le mardi après-midi), mais on y retrouve quand même Triple H, Jeff Hardy, Edge ou bien encore l’Undertaker, Kozlov ou le Big Show… Ainsi que le titre de champion WWE (depuis juin seulement), propriété très récente (depuis hier soir en fait) de Jeff Hardy, il y’a également le titre des USA – je sais plus qui le détient tellement ce titre est transparent – et le titre des Divas, crée en juin dernier (détenu par Michelle McCool.)

Enfin on notera qu’a part quelques exceptions (les catcheurs ECW viennent souvent à Smackdown – on voit d’ailleurs Matt Hardy plus souvent à Smackdown qu’a l’ECW…), les catcheurs de RAW ne vont JAMAIS dans Smackdown! et vice-versa. Globalement, ils restent dans leur émission jusqu’au fameux draft, qui se déroule une fois par an dans un RAW spécial, ou certains catcheurs sont échangés par d’autre dans l’autre émission. Par exemple en juin dernier, on vu Triple H échangé contre Batista – et passer ainsi de RAW à Smackdown, ou bien encore Rey Mystério passer de Smackdown à RAW… et caetera et caetera.

Hola ! Plein de titres différents, je suis perdu !

Grosso modo, à la WWE en tout cas (vous notez que je parle très peu de la TNA, je vous laisse ça totalement vierge), on a deux titres MAJEURS, qui ont une grosse valeur et dont le porteur est toujours sous les feux de la rampe que sont le titre international poids lourds et le titre de champion de la WWE. Le premier est dans RAW, le second dans Smackdown! et donc ne peut être obtenu que par des gens de leur émission respective.
Ensuite il y’a les trois titres « mineures »: Champion ECW, Champion des USA et Champion Intercontinental. Globalement, les 3/4 de l’année, on en a rien à foutre. (par exemple, le titre intercontinental, après avoir servi à rien pendant un an, est joué dans un tournoi en ce moment – ce qui est intéressant)
Après il y’a les deux titres féminins: Champion Féminin dans RAW et Champion des Divas dans Smackdown. La différence entre « Femme » et « Diva » ? Les lutteuses féminines sont des lutteuses, des combattantes, des designées comme telle. Les Divas sont juste des bombasses choisies par des concours de beauté mais qui se battent un peu parce qu’on leur demande. Srsly.

Enfin il y’a les deux titres par équipe, qu’on confond tout le temps: WWE Tag Team Championship et World Tag Team Championship. Le premier se trouve je sais pas où et le second je sais pas non plus.

Il y’avait à une époque lointaine un titre poids moyen (vacant depuis mars 2008…) et un titre Hardcore qui avait la particularité non seulement de récompenser les types extrêmes mais qui pouvait être joué 24/24 7/7. Ainsi on a vu quelques titres obtenus parce que untel est allé défoncé la tronche au champion chez lui. Du moment qu’il y’a un arbitre, ça va.

Enfin ça allait, maintenant ce titre est enterré. Ce qui est dommage.

Ok, on veut voir des matchs maintenant >< ! __

Alors voilà une petite sélection de mon cru, contenant nombre de catcheurs précités.

Le mythique Mankind Vs Undertaker avec stipulation Hell In The Cell. Après avoir vu ce match d’une vingtaine de minutes, vous saurez pourquoi je dis de Foley (Mankind) que c’est un fou. En 20 minutes, vous verrez les chouettes entrées (et on peut dire ce que l’on veut, mais l’entrée c’est 50% du match. Quasiment.), de l’escalade sur une cage, une grosse chute, de la panique, un revirement de situation, de l’escalade, des punaises, une autre grosse chute, et de la folie pure à coup d’escalade. Chose amusante: dans son autobiographie (écrite quelques mois après cette folie furieuse), Foley assure ne plus rien se souvenir de ce match entre la première grosse chute et l’après-match, quand Vince McMahon est venu l’engueuler et le traiter de fou.

Edge Vs Foley en Hardcore Match. Contexte: Foley a arbitré un match entre Edge et Cena, que Edge a perdu. Il dit que c’est la faute de Foley, du coup le brave blondinet le convoque à Wrestlemania (qu’est-ce que Wrestlemania ? LE pay-per-view de l’année, aux moyens démesurés, aux matchs préparés depuis 2/3 mois, l’objectif de tout catcheur étant d’y faire partie, d’y jouer le titre, et caetera) pour un match Hardcore. Un match Hardcore ? Grosso modo aucune régle. Là encore, on est dans du no limite: des barbelés, des tables, du feu, du sang. Classique. Ah oui, le sang n’est pas du faux si vous vous posez la question. Mais je trahirais un secret de polichinelle en disant comment ils s’y prennent.

Money In The Bank – Wrestlemania 21. Ok, ca c’est toujours rigolo à voir. Alors y’a des échelles. Et y’a une manette suspendue au dessus du ring. Bon, jusque là ça va. Celui qui choppe la malette gagne le match et surtout il gagne la malette. Et celui qui gagne la malette peut affronter le propriétaire d’un titre n’importe quand, n’importe où, et si il gagne ce match, il gagne le titre. La malette peut être utilisée n’importe quand pendant un an. Et des gens ne se sont pas génés pour s’en servir au moment ou le champion est a moitié dans les vapes…

AJ Styles Vs Rhino. Un peu de TNA dans un match ma foi viril mais tout à fait correct au demeurant.

Vous avez une heure à tuer là ? Ok. Deux mots pour vous faire perdre une heure: Royal. Rumble.. Le principe ? Le combat commence à deux, tranquillement, gentiment. Puis toutes les 90 secondes, un catcheur se ramène. Au final, 30 catcheurs participent à cette grande fête du castagnage. Le but du jeu ? Etre le dernier sur le ring. Car dès qu’on fait passer quelqu’un par dessus la troisième corde, celui-ci est éliminé. A jamais. Un beau bordel en perspective, et surtout un agréable moyen de découvrir un peu les têtes, les catcheurs, leur nom, qui est heel et se fait acceuillir par des huées et qui est face et son acceuil se fait d’un grand « aaaaaaaah ! ».

Voilà voilà, je vais a limiter a ça. Y’a des tonnes de matchs à voir, vous saurez très vite faire vos petites sélections selon vos favoris, selon vos préférences, et caetera… dailymotion et youtube en sont plein après tout.

_Ou est-ce que je mate du catch en France ? __

En live: la ICWA n’est jamais très loin. Nous autres amis otaques pouvons d’ailleurs avoir le privilège de les voir à la Japan Expo depuis maintenant deux ans. C’est toujours très agréable à regarder pour peu qu’on est plusieurs. A cette JE là, on s’amusait bien à se moquer du commentateur et de ses cris émotionnels relativement inégalable (ah Christophe Aigus…), mais on s’amusait bien aussi à huer le catcheur américain heel qui traitait les français de lâches \\o/. Les prix de l’ICWA sont globalement abordables, en tout cas à la JE c’était méga abordable: c’était gratos. Enfin je compte pas le prix du billet Japan. Hein. Vous me comprenez.
Sinon la WWE après avoir passé dix ans sans avoir posé le pied en France est de plus en plus présent: ils étaient récemment à Paris, à Nice, le seront très prochainement à Strasbourg (en mars me semble) et dans les arènes de Nîmes (omg milieu enchanteur) mi-juin 2009. Ils sont globalement très satisfait du public français – qui non seulement achète toutes les places dispo en presque 20h, mais est très réactif et compte venir de plus en plus dans notre beau pays. L’enregistrement d’un Raw ou d’un Smackdown n’est hélàs pas à l’ordre du jour (contrairement à l’Angleterre ou chaque année, un duo Raw/Smackdown y est enregistré.) Après attention, ça coûte la peau du cul (33€ en place péraves ou tu vois que dalle, 120€ pour le premier rang), eh, on mate le n°1 mondial du catch ou pas.

Conseil évident: n’y allez pas seul. Le catch c’est pas un sport qui se joue en solo, c’est vraiment du multiplayer a fond la touffe. Vous aimez le catch mais vous êtes tout seul à aimer ça dans votre entourage ? Bah, démerdez vous pour former au moins une personne. Moi j’avais personne à part mon petit frère, j’ai réussi à former une amie, depuis on mate du catch tard la nuit en commentant en même temps sur MSN. Et en voir un live IRL serait bien sympa. Enfin, après attention: j’ai beau avoir formée cette amie, elle aime quand même Batista et Cena. On est pas à l’abri d’une erreur.
A la télé: Bah… TF6 diffuse la TNA avec Magloire aux commentateur. Evitez. Kurt Angle a entendu les commentaires une fois, il veut dégommer Magloire. Srsly.
Sinon NT1 diffuse le vendredi et le samedi soir RAW et Smackdown consécutivement. Bon après c’est le bordel: le Smackdown est bien souvent celui de la semaine dernière, et le RAW souvent celui de deux semaines avant. Ce qui crée nombre de Fime Taradox. Alors NT1 c’est Smackdown et RAW version internationales (c’est à dire que grosso modo, un tiers du show est coupé – souvent des trucs inintéressants donc on se plaindra pas), commenté par Aigus et Chéreau qui sont vraiment géniaux dans ce rôle. Ca blague, ça prend tout au sérieux – mais pas complétement non plus faut pas déconner non plus -, c’est détendu, c’est léger, c’est à fond dedans, ça explique un minimum. J’approuve.

Les pay-per-view ne sont pas diffusés en France et on a même pas de DVD. C’est dire la misère. D’un coté, ça me rappelle que bien souvent ils vous facturent 30€ un DVD pay per view, ce qui fait parfois mal. Non, pour voir les pay-per-view y’a donc pas 4000 manières… lire les résultats sur les forums spécialisés par exemple. Ou bien attendre que NT1 vous résume.
D’un coté me semble que si on a le cable, Sky Sports diffuse ça. Mais il faut recevoir Sky Sports. Et j’ignore totalement si il faut payer…

Mais attends, Amo, tu nous tape un pavé sur un truc pour les mômes !

Je m’en fous, certains de ceux qui lisent ça ont matés Bamboo Blade et achetent des figurines. Je veux pas le savoir. C’est pour tout le monde le catch, et surtout pas pour les gosses. Ils comprennent que dalle au catch ces marmots. Pour eux ça se résume à Cena / Batista / Mystério. Ils sont bêtes. En plus ils comprennent pas l’ultrapuissance de Edge et de Jericho. Pfff.

Taka2

Félicitations si vous avez tout lu. Je tiens à me remercier chaleureusement pour tout le travail accompli. N’hésitez pas à poser des questioooons.

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittertumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr
Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:

3 commentaires

  • Ramyel

    Un résumé clair et concis sur le catch ENFIN ! Ca fait x temps que mon frère tente de m’expliquer que j’pige que dalle..

    PS : Woputin ! Prochain Taka centré sur ma Waifu OMFG WANT !!
    Sinon j’achête des figurines et j’aime ça =)

  • Linkorius

    Une heure avant que je poste un article sur le catch au quartier libre, j’vois ça. Heureusement que c’est un bon article, j’m’serais pendu sinon.

    Cependant, deux trois commentaires à ce que tu dis (attention, ce qui suit risque d’être du troll) :

    "Randy Orton (un type méchant sans charisme)"

    Randy Orton est le meilleur Heel qu’on ait vu à Raw depuis longtemps. En plus, il catche vraiment bien (pas comme Y2J. Ou Batista.)

    "Les pay-per-view ne sont pas diffusés en France et on a même pas de DVD."

    FAUX ! Ils sont en vente en DVD en moyenne à peu près à 30 Euros chacun environ trois mois après leur diffusion. Commentés par Agius/Chéraut, s’il vous plait.

    "on voit d’ailleurs Matt Hardy plus souvent à Smackdown qu’a l’ECW"

    C’était vrai du temps où il était champion US, mais maintenant euh… Il est venu deux fois à Smackdown ces trois derniers mois. Alors qu’on le voit quasiment à chacune des émissions ECW.

    "Sinon NT1 diffuse le vendredi et le samedi soir RAW et Smackdown consécutivement. Bon après c’est le bordel: le Smackdown est bien souvent celui de la semaine dernière, et le RAW souvent celui de deux semaines avant."

    Le Samedi soir à 20h50, ce sont les émissions Raw et Smackdown de la même semaine qui sont diffusées. Avec seulement une semaine de retard sur les américains.

    "Ensuite il y’a les trois titres "mineures": Champion ECW, Champion des USA et Champion Intercontinental"

    Champion ECW, titre mineur ? Pas d’accord. Je veux bien dire qu’il est moins important que le Word Heayweight Championship et le WWE Championship mais il vaut plus que les titres US et IC. Parce qu’il n’y a qu’une seule ceinture individuelle à la ECW. Et que la dite ceinture porte le nom de la fédération. Okay, elle est pas défendue à chaque Pay per View alors que ses grandes soeurs le sont, mais quand même.

    P.S.: Méchant garçon, tu m’as spoilé le résultat d’Armageddon…

  • Amo

    "Randy Orton est le meilleur Heel qu’on ait vu à Raw depuis longtemps. En plus, il catche vraiment bien (pas comme Y2J.)"
    => HEIN. QUOI. Y2J CATCHE MAL ?
    Non mais ça va pas. Et puis encore.

    Mon garçon, tu mériterais un Codebreaker dans la yeule pour ces propos d’hérétique. è__é

    "Il est venu deux fois à Smackdown ces trois derniers mois. Alors qu’on le voit quasiment à chacune des émissions ECW."

    => Bah depuis les Survivor Series, il est dans tous les Smackdown en tout cas… Un peu comme Miz & Morisson (avec leur feud méga intéressante contre Jesse et Festus… ha ha ha XD.)

    Bah ECW se passe surtout pas grand chose autour, d’ou le "mineur". Là je mate la ECW et Matt Hardy champion n’a juste aucun concurrent… sauf Kozlov qui lui est à Smackdown.
    Ah je préférais quand Kane l’avait…

    * /me aime Kane *

N'hésitez pas à commenter l'article~