Catch

Un mois de catch: Aout 2009 – Summerstab

A peine le mois de septembre entamé que voilà déjà tout chaud tout bouillant le résumé du mois d’août à la WWE, grande égérie du catch dans ce monde tragique suintant l’injustice, la mort et les romans Haruhi en rupture de stock. Un mois ou y’a eu du POTENTIEL, qui a su comme créer aussi bien érections béates à l’idée de voir de beaux combats (et ne remettez pas en doute ma sexualité à la lecture de cette phrase) que facepalms massifs devant l’absurdité et le mauvais goût dont peut parfois faire preuve l’entreprise aux deux W.

Donc au menu de ce billet: Summerslam, la remontée de plus en plus sympathique du tag team et un peu d’excitation en attendant le 26 septembre avec Smackdown & ECW à Bercy, ce qui s’annonce fortement sympa pour le fanboy que je suis.

Youhou
Jeu: Sur un de ces quatre personnages, un seul n’est pas tétra relou. Saura tu le retrouver ? (Indice: c’est le seul à faire la gueule)

Ce qui a marqué ce mois d’août est bien évidemment la reformation de la D-Generation X. Ca ne faisait que depuis début 2007 qu’on ne les avait plus vus, ce qui n’était pas une attente drastique: en deux ans, par exemple, Edge a chopé six titres, Batista s’est blessé (et gagné le titre) autant de fois qu’il y’a de fautes de non-relecture dans cet article, MVP n’a jamais réussi à caser un Ballin efficace ou Chavo Guerrero est passé de champion à bouffon. Bref, ce qu’on nous a vendu comme quelque chose issu d’une attente longue et harassante… n’était pas si lointain que ça. Bon je suis également de très mauvaise foi puisque je n’aime pas trop la DX: une bande de quarantenaires qui s’amusent à se la jouer rebelles de la société avec du pipi/caca en veux tu en voilà, un humour très bas de niveau, ça ne passe pas trop. Alors oui ça marchait quand ils avaient dix ans de moins, maintenant… Surtout quand on a un HHH qui il y’a encore 3 mois était le type vener à la masse qui voulait tuer Orton. Le changement HHH Brutasse / HHH Gros vanneur rigolo a été trop brutal. BIEN TROP.
Mais je n’aime pas trop Triple H donc…

Par contre, j’avoue avoir bien aimé le contexte de la reformation (HHH qui se fait battre clean par les deux Priceless/Legacy, c’est plutôt pas mal) même si HHH aurait gagné à être un peu plus humble sur sa défaite (sa réaction genre « wé mais bon pfff j’ai été battu mais bon j’étais tout seul lol » – et tant pis si a chaque fois qu’il a combattu les deux ensemble, il GAGNAIT EN PERMANENCE), et le RAW de leur retour a été tétra bonnard avec des Legacy qui pour la première fois en presque huit mois prouvaient qu’ils pouvaient exister sans Randy Orton. Et j’étais très agréablement surpris de voir HHH et Michaels au tapis pour le coup, alors que je les aurais cru se défendre et les laminer sans problème. Mais NON. Bien joué pour le coup de la part de la WWE qui réussit considérablement à rehausser la crédibilité des Legacy sans pour autant ternir la DX, attaquée de manière déloyale au moment que les fans surkiffent le plus. Les monstres !

Ouais
La DX est tellement rebelle qu’elle surkiffe l’armée américaine, cette balance de contre po- OH WAIT !

Après l’affrontement tant attendu fut décevant. Il fut plutôt mou et je ne l’ai pas trouvé spécialement intéressant, mais il a su éviter d’être prévisible: entre autres parce que les Legacy se sont très bien défendus, ont pu porter leurs gros coups à la DX et le match a duré plus de 2mn. Ca paraît tout con mais cette victoire de la DX était certes attendue mais le fait qu’elle arrive n’est pas emmerdant, tout simplement parce que ça n’a pas tourné à l’humiliation de leurs adversaires qui ont prouvés de très bonnes choses, surtout Rhodes en fait. Dommage qu’il ait encore un charisme de smiley msn de kikoolol, parce que sinon il aurait été bien cool, mais il est encore jeune, et il saura améliorer ça: si Randy Orton le monolithe a enfin réussi à se choper des vraies mimiques, pourquoi pas lui ?

Tiens, parlons en de Randy Orton. En un mois il a gagné un nouveau fan, il faut dire qu’enfin il a su me convaincre. Jusque là c’était justement « le monolithe », le heel incapable d’être vraiment convaincant, qui se faisait sans cesse aider grâce aux Legacy, et qui au micro n’a jamais su me séduire (je dis ça pour éviter de dire « qui était une calamité », là j’aurais enflammé la surface du monde), bref qui avait véritablement du mal à me faire ressentir quelque chose. Mais depuis la re-récupération de son titre à la mi juin, il monte violemment en puissance. Je commence enfin à le trouver super bon. Pour compenser, quand je vois la liste des gens contre qui il a feudé ces douze derniers mois (quasiment ces dix-huit !) et que je ne vois que Batista, Shane McMahon et Triple H, je me rends compte qu’il avait pas trop moyen de convaincre contre des lutteurs qui sont en retraite depuis déjà quelques années…

Rien à dire
Bon, Amo a dit du bien de moi, je m’en vais imiter le Christ pour la peine

Car là est finalement le gros problème d’Orton: ce type ne feud qu’en permanence contre les mêmes. Depuis son retour de blessure en octobre, contre qui il s’est fritté ? Une courte feud le temps de deux matchs contre CM Punk, une feud contre Batista, une contre les McMahon, une contre HHH qui veut venger les McMahon, une contre Batista qui veut venger HHH (!), une contre HHH qui veut venger Batista (!!), enfin une feud avec HHH ET Cena, puis Cena tout court. Tiens, mais avant sa blessure, il feudait contre qui déjà ? Awi ! HHH, HHH et Cena. Wowowow. Big débauche pour le brave Randy.

Il faut dire qu’il n’est pas aidé par son statut d’unique top heel de RAW. Surtout depuis le départ de Jericho (qui préférait de toute façon se fritter contre des vieillards, après avoir sombré dans l’alcool et la dépression après s’être fait humilier par Cena) et surtout de JBL, il n’y a pour ainsi dire plus de vrai heel à RAW. Il reste bien le Big Show pour combler ici ou là les trous, mais maintenant qu’il est Unified Tag Team Champion (et sans doute pour longtemps, mais j’y reviendrais plus tard), bah… Et The Miz et Jack Swagger sont encore à faire monter en puissance pour être vraiment efficace, quant à Carlito qu’il change sa musique d’entrée on en reparlera après. Quoique…

Mais revenons sur Randy: quel match il a offert contre Cena à Summerslam ! Enfin, les deux hommes ont bien fonctionnés, je ne veux pas nier la performance de Cena. En fait je ne déteste pas vraiment Cena: le type est finalement très agréable en ring, au micro il a ses bons moments d’épique et il a l’air franchement génial en dehors du ring, mais reste franchement un personnage très très frustrant, tout simplement parce qu’il partage les mêmes points communs que Seiya de Pégase: très (trop) honnête, avec des valeurs franchement panpan culcul pour quiconque a plus de 13 ans, et surtout qui est INDESTRUCTIBLE et qui se RELEVE TOUJOURS. C’est le personnage qui veut ça, et franchement il est, à force, assez pénible (l’illustration la plus horrible c’est son match contre Jericho à Survivor Series ou il se mange le Walls of Jericho pendant 1mn, avant de porter un STFU et Jericho qui se soumet au bout de 5 secondes, plus mal écrit y’a pas. Ah si, y’a Armageddon qui se finit DE LA MÊME FACON.) Pas pour rien qu’on préfère les chevaliers d’or dans Saint Seiya et donc les autres persos à la WWE…

Zut je redisgresse. Revenons au match qui est un exemple de comment jouer avec les attentes du public et de le faire crier WTF. Le match commence très doucement, et est pas franchement gégé pendant dix minutes. Bref le match Cena Vs Orton qu’on attendait. Puis évidemment Orton nous fait son habituel caca mou habituel, hop un bon coup dans les dents à l’arbitre, victoire par disqualification, il garde la ceinture, dans le cul lulu on se revoit dans trois semaines et d’ici là j’aurais trouvé une nouvelle idée de coup de pute – eh, il faut bien compenser l’absence d’Edge !

Sauf que là Lilian Garcian nous offre non seulement son plus beau loupage d’annonceuse en se prenant les pédales mais presque d’un naturel déconcertant (I have new orders from Vince McMahon… * parle au mec à coté * erm… The new WWE Champion by disqualification is Randy Orton … erm… * parle au mec à coté * I Have new orders from …), gachant un peu la surprise au passage, elle annonce donc que le match doit reprendre et que Orton perdra le titre si il se disqualifie, parce que Vince lui a dit que. OK. Ils sont pointilleux. Bon là c’est déjà pas mal, on plaint un peu Lilian qui passe à deux doigts du licenciement (bon à l’heure ou je vous parle, elle ne fait plus partie de la WWE… normalement, heureusement qu’elle a annoncée son départ y’a trois mois.) C’est vrai que Lilian c’est celle que quand elle fait très bien son boulot on le dit pas, mais quand elle loupe, ok AU BUCHER. Dur métier.

Donc le match reprend puis Orton au bout d’un moment voit Cena résister à son Rated RKO et fait comme tout le monde (donc comme CM Punk il y’a quelques semaines après avoir vu Jeff résister à son GTS): il prend la ceinture et se barre. Hop, compté dehors, il garde le titre. SAUF QUE. Reprise du match par Lilian Christ qui parle encore une fois au nom de McMahon. OK. Alors ça reprend, baf baf ça se tape, ça devient franchement bon sur le ring, et Orton réussit à faire le tombé en prenant appui sur les cordes, fuck yeah, il fait le tombé sur Cena, c’est la joie, c’est une image rare, gloire à Orton qui reste champion !

Et devinez quoi ? Les arbitres l’ont vu. ET ILS FONT REDEMARRER LE MATCH. Alors avec du recul on peut dire que bordel, c’est jamais arrivé, que d’habitude quand l’arbitre merde et fait le compté de trois, c’est irréversible, mais là pour la première fois, NON. Incompréhensible sur le recul, mais en live on est COMME UN FOU DEVANT LE PC. Et évidemment, on s’attend à voir Cena gagner quand même. EH BAH NON. RKO dans la face, victoire d’Orton, là on peut rien dire. ET HOP.
Fin de match marqué par l’intervention d’un fan d’Orton qui tape bien l’arbitre au moment ou Orton se rend comme un lâche face à la prise de soumission de son homologue niais. Et là c’est franchement la confusion, silence dans la salle, les arbitres se regardent l’air surpris, Cena sourit comme un idiot genre « haha c’est nawak », et je vous avoue que sur le coup, je croyais franchement à un truc non prévu, ce qui dans le catch est rarissime nous vous l’avouerons. Et jusqu’au bout, la WWE maintiendra le suspens, faisant « disparaître » le type du ralenti résumant les moments forts du combat (qui masque les trucs loupés et non prévus), mais le lendemain on découvrira, oh surprise, que c’est Brett Dibiaise. Sur le coup je dis franchement bien joué. Faudra pas en réabuser dans l’avenir, évidemment, mais wow.

Bref, rendez vous est pris à Montréal entre ses deux gars, et j’avoue que j’ai hâte de voir ce I Quit Match, vu qu’aucun des deux ne semble vraiment capable de dire I Quit. Si Orton arrive à faire soumettre Cena, je lui tire mon chapeau (à moins que ça se finisse d’un très convenu knock out…)

Hoho
Ptet que Dr Ken est horripilant, mais pas autant que tes humiliations contre Cena, mec.

Pendant ce temps dans le show rouge la valse des célébrités continuait avec toujours de la qualité irrégulière. Jeremy Piven restera ainsi dans les mémoires pour l’horrible Dr Ken que seul Vince McMahon peut déliberer surkiffer, ce qui est dommage vu que personnellement il a offert individuellement une bonne prestation, avec un jeu pas trop mal, et son coup de pute final fut assez cool, dommage encore une fois qu’on a du supporter Ken. Pour Slaughter je vais être franc: je n’ai pas vu le RAW où il apparaissait, vraiment désolé. Pour Freddy Prize Jr, c’était là aussi assez bonnard, on l’a certes très peu vu (à cause d’un RKO bien placé), mais il a été très convaincant lors de ses prestations, jouant de sa réputation d’acteur de nanar et offrant un retour final assez épique (« HEY RANDY §§§ »), ce fut pas mal du tout. De même pour Dusty Rhodes, qui nous rejoue le coup du « papa favorisant le fiston » sauf que NON, mais devient tout de même au passage le deuxième host à se prendre un RKO, à croire que c’est un gage de qualité, bref un excellent souvenir aussi.
Pas comme l’horrible Floyd Mayweather, déjà bien pénible à supporter pendant tout l’avant Wrestlemania. Et au final, j’aurais pas aimé être à la place de la WWE quand, après une promo monstre pendant toute la semaine sur « eh regardez, on va avoir un champion de boxe », ils ont du apprendre la matin du show que Mayweather était recherché par la police pour interrogatoire et qu’il sera au final… moins présent que prévu. Ca a donc donné un host présent dix minutes pour permettre à MVP de défoncer Jericho au poing américain (ce qui est ELIMINATOIRE) et qui a vite fait servi d’entraîneur de boxe à Vince McMahon pour ce triste RAW du 24 août, de triste mémoire.

Non
Le catch, c’est aussi de la souffrance.

Certainement un des pires shows que j’ai eu l’audace de mater. Ca commence par vingt minutes de Vince McMahon fête son anniversaire (64 ans) avec la D-Generation X qui se moque gentiment, avec des mecs du Cirque du Soleil (qui se font bien foutre de leur gueule par le très raffiné HHH), des jolies filles et un mec horrible qui sort d’un gateau. Heureusement à la fin le divin Randy Christ vient nous sauver de cette abomination, joie de courte durée puisque HHH annonce que ce soir on aura le classique Orton & Legacy contre cette fois ci la DX ET Vince McMahon. C’est là qu’on se dit que la DX deviennent vraiment des « rebelles » très relatifs: pour des types opposés à toute forme de pouvoir, faire copinage avec l’armée américaine et Vince McMahon en moins de 24h, c’est pas super jouasse, mais tant pis. Bref.

Ensuite match de divas habituel à RAW: un 3 vs 3 (parce que les 1 vs 1 c’est HAS BEEN) ou personne ne pourra se démarquer avec les divas face d’un coté (on les reconnaît bien les divas face: c’est celles qui font collégiennes super méga amies pour la vie entre elles, les mecs quand ils font équipe ça fait pro, là ça fait « hey on va trop se marrer hein ? On mettra nos photos ensuite sur nos skyblogs et puis j’espère que Kevin sera là jsuis trop en love même si les garçons ça pue <3 », bref crédibilité on repassera) et les divas « heel » de l’autre coté. On ne peut d’ailleurs que se réjouir de la réapparition de Beth Phoenix, réapparition confirmée dès la semaine suivante avec sa victoire lors d’une Battle Royale pour désigner la #1 contender au titre Divas, match contre Mickie James qu’elle perdra, mais c’est pas si terrible: la ceinture est tellement laide qu’on peut effectivement laisser Beth Phoenix sans. Vivement le retour de Maryse.

% Très vite, ce RAW a également eu la qualité (éphémère) de mettre Santino sur un ring, ok il a été battu assez vite, mais il a montré 2/3 trucs assez powerfull (je surkiffe bien son surjeu) qui font que j’exige le revoir fréquemment sur le ring !

Ensuite arrive l’unique bon moment de ce RAW avec l’entrée en scène de Big Show et Jericho (sur un remix mélangeant le thème du Big Show et de Jericho interprété par Fozzy, ce QUI EST UN PEU LA CLASSE KEMÊME), BS prend le micro, exige de voir Mayweather parce qu’il a pas oublié (et hélàs nous non plus) le match à WM24 et qu’il aimerait bien lui démolir la gueule. Nous aussi on aimerait bien. Floyd se ramène, Jericho nous fait un putain de speech encore une fois (« You’re a good businessman, a good entertainer but a good boxer… I don’t think so », le tout a 5cm de Mayweather sur un ton implacable, Chris fait moi un gosse !), ça sent bon l’humiliation de l’horrible Mayweather mais PUTAIN, voilà MVP.

Alors MVP pour moi, je vais être clair: il est trop relou. Il était méga sympa en heel arrogant et imbu de lui-même, très attachant aussi en loser ultime avec 20 matchs perdus au compteur, mais depuis qu’il est devenu face alors qu’il a toujours une attitude d’heel, très prétentieux, très pénible, j’ai envie de dire que je veux plus le voir. Et tous comme mes compères du Cahier du Catch (avec qui j’ai beaucoup d’opinion en commun finalement), je peux pas sacquer ce putain de Ballin où, comme je me plais à le dire, le Faillin, qui échoue toujours, réussit nulle part. Et là il nous fait le speech habituel du face contre Jericho, le bon vieux « bordel tu parles trop j’en ai marre ». Cena nous avait déjà fait le coup avec beaucoup plus de succès auparavant mais ça reste quand même un argument de débile mental, reste plus qu’a ajouter un truc genre « arrête d’être intellectuel » et là tu fais vraiment débile mental. Eh mais attendez, il a pas rajouté ça dans le discours ? Ah mais si. OK, MVP fait vraiment débile mental. Mais heureusement il est pas con: il sait que Jericho vient de Smackdown! à la base, et que si il paume son titre, bah au revoir.

Floyd décide alors de suivre ce que préconise MVP et de faire immédiatement un match MVP & Partenaire Mystère Vs JeriShow, et si ils gagnent, paf #1 contender pour le titre tag team à Breaking Point tout ça. C’est une bonne idée en soit, dommage qu’au passage on se bat les couilles de la clause de rematch des Cryme Time qui avaient perdus la veille, mais la clause de rematch c’est comme les disqualifications, on s’en sert comme ça nous arrange. Et paf, arrivée du partenaire mystère, c’est à dire Mark Henry. Yoh black power tout ça. Match assez bof, qui ne s’illumine que quand Jericho entre en scène devant mes yeux crachant des étoiles, et qui se termine de manière horrible avec Mayweather qui passe un coup de poing américain en losedé à MVP, qui fout donc une bonne galoche à Jericho et gagne, le tout pendant que l’arbitre regarde ailleurs. Et là pas de second arbitre pour objecter, non. Et donc MVP & Mark Henry gagnent leur droit au titre tag, quel bonheur.
Absolument pas en fait. MVP confirme que sa véritable place est heel, on ne peut pas décemment être un bon face en utilisant des méthodes et un discours pareil, surtout quand en plus on n’apparaît jamais vraiment sympathique (si seulement il se montrait proche du public, mais non, même pas !) Autant un Eddie Guerrero gérait plutôt bien son statut de face avec les mêmes ingrédients, autant la sauce ne prend pas pour un MVP qui, de toute manière, me les brise menues.

ho
HAHAHALOLJILLIAN.

Ensuite le bordel habituel qui est le cancer de RAW: Jillian Hall qui comme à son habitude chante (j’ai même été surpris de la voir la semaine suivante COMBATTRE ! Je croyais qu’elle était ad vitam eternam une casserolle), Vince McMahon bien exposé, une énième humiliation de Chavo Guerrero (j’y reviens ça aussi…), Vince McMahon qui s’entraîne à la boxe avec Mayweather et qui fout un crochet du droit à un Carlito venu demander son rematch pour le titre US (et qui pourra se le foutre dans le cul, surtout qu’il l’obtiendra la semaine suivante dans un match qui sera, ironiquement, un Fatal 4 Way. Je serais Carlito, je me sentirais légèrement baisé.) et enfin le main-event qui voit Vince McMahon faire le tombé sur Randy Orton grâce à l’intervention de Cena. OK ON A COMPRIS QUE C’ETAIT TON ANNIVERSAIRE MEC.

Bon, pour le cas Hornswoggle Vs Chavo, j’en ai juste ras le cul. Ca pompe dix minutes de RAW à chaque fois (durant lequel on pourrait voir des gens genre Festus, genre Kofi Kingston qui, si il fait un champion US très solide, défendant son titre dans des matchs de fou – Fatal 4 Way, 5 Man Pack, match de fou contre Carlito, bref il assure !- , reste tout de même totalement privé de micro et d’interventions hors du ring, ce qui est TRES dommageable, ou genre Brian Kendrick. AWI IL A ETE VIRE. OUPS.), c’est juste merdique, et ça fait perdre des auditeurs en plus (400 000 personnes ont zappées durant le Chavo Vs Hornswoggle du 10 août qui voyait Chavo faire je sais plus quelle connerie pour défendre son honneur, bref), bref je vois pas pourquoi la WWE continue de s’humilier et de se faire du mal. Surtout que maintenant, Evan Bourne vient aider l’horripilant nain vert.

Un jour ils se rendront compte que contrairement à des types comme Jericho, CM Punk ou Christian qui transforment tout ce qu’ils touchent en or, Hornswoggle transforme ce qu’il touche en merde. Finlay est sorti totalement ridicule de son association avec lui, Mark Henry a été totalement crétin le temps d’un soir, même Mick Foley en est sorti complétement gaga, et là Evan Bourne va voir sa carrière SE DESINTEGRER TOTALEMENT. Mais vu que ça fait marrer le très primaire McMahon, voilà bien un lutteur assuré de rester exposé très longtemps. Chiant.
Evidemment, je ne vais pas non plus répéter ma diatribe en faveur de Chavo, mais ça me bouffe et ça me rend VENERDIEU. Mais passons.

Huhu
Et là ce fut le drame: le match fut tellement pitoyable que les couilles de l’arbitre commencèrent à se contracter entre elles,..

Heureusement, le RAW suivant fut plutôt cool, avec un Dusty Rhodes nous rejouant le coup du papa protecteur qui file un titre à son fils, face à un Randy qui en a bien marre d’affronter ses seuls amis à la WWE. Surtout qu’il nous annonce que pour augmenter les chances de sa progéniture, il fout Cena en arbitre du match, un Cena qui sera sans doute assez enjoué à l’idée d’affronter plutôt Cody Rhodes, aka le propriétaire de la Triforce (matez donc ses bottes pour ceux qui sont pas au courant, le Cody est un fan de Zelda), que le vilain Orton pour son I Quit Match à Summerslam. Du coup, Orton se rend assez vite compte qu’il est dans la merde, d’autant que Cody avoue sans problèmes qu’il va saisir cette opportunité, mais que c’est pas personnel hein. C’est assez cool. Bref, on sent bien Orton dans la merde, on a hâte de voir le match, on l’imagine voir s’en sortir avec une disqualification, sauf que comme le celebrity guest (qui a tous les pouvoirs) aura une préférence, le match pourra ainsi être relancé à l’envie à moins d’une victoire clean impossible vu que Cena va sans doute pas le favoriser. Fort heureusement, Cena nous annonce qu’il sera honnête tout ça. MON CUL OUAIS me dis-je. Le match commence, Dusty prend le micro juste pour s’excuser auprès de Cena, mais de quoi donc ?

Huhu

Coup de pute du millénaire pour Dusty contre le pauvre Cena qui se retrouve à 2 contre 1, très vite Dibiaise se ramène, fout une mandale à Cena avec Orton et Rhodes, on attend plus que la DX (mais comme je fais remarquer à mon partenaire de vision, « vu le temps qu’ils mettent à entrer quand la musique commence, Cena aura le temps de mourir trois fois) qui se ramène plutôt vite, mais hop, à la fin ils finissent à terre, surtout que le bon vieux Dusty assomme HHH (décidément bien faiblard, ça fait trois fois en moins d’un mois qu’il se retrouve a moitié ko !), célébration et si on pensait qu’on pouvait pas aller plus loin niveau twist, EH BAH RKO SUR DUSTY sous les yeux inexpressifs de Cody qui prouve encore une fois qu’il est BIEN SOUMIS QUAND MEME.

Bref bref bref on parle de RAW (finalement pas mal de choses à en dire quoi), mais que se passe t-il ailleurs ? Eh bien à l’ECW c’est plutôt sympa…

Muh
Régal, en consommateur expérimenté, vérifie si il a pas affaire à du HK.

Le show s’est révélé plutôt efficace ces derniers temps, si on excepte les assez peu efficaces Abraham Washington Show (celui avec Goldust et Sheamus étaient plutôt lamentables), tout se révèle bien monté. Dreamer blessé, Christian devient donc de facto le seul et unique top face du show, rôle qu’il tient très très bien. Mais un bon face doit être opposé à un bon heel, et William Regal en est un. Il suffit de mater son entrée à Summerslam pour s’en convaincre: accompagné de ses deux brutes, la dégaine sûre, les mimiques qui font bien (rah cette petite caresse de la ceinture ECW genre « on se retrouve dans la loge ensemble dans vingt minutes, baby, prépare toi pour la nuit de ta vie »), le manteau bien classe, Regal est un excellent heel, et je le préfère nettement comme ça. Et le voir s’entourer de deux grosses brutasses que sont Kozlov et Jackson (qui sont pourtant pas du genre à se soumettre facilement: regardez Jackson qui jusq… euh non j’ai rien dit) en rajoute un peu plus en charme. Il est évident que pour Christian, la tâche ne s’annonce pas jolie jolie. Là ou plus tôt je me plaignais de l’attitude de heel de MVP qui persistait à rester face alors que ça ne pouvait pas marcher, Christian arrive parfaitement à se la jouer pute envers les heels sans que ça n’apparaisse complétement abusé ni contre nature. Et contrairement à ce que disent nombre de plaignards, le match à Summerslam (de 8s je le rappelle, le temps que Christian profite du fait que Regal n’ait pas enlevé son manteau) est une véritable force pour cette feud: Christian a donc passé son temps à se foutre de la tronche de Regal tandis que ce dernier a vraiment des raisons d’être véner. GG.

Le reste des gens de la ECW s’en sortent bien: Shelton entame un face turn de très bon aloi tellement il peinait à convaincre en heel, Zack Ryder se révèle TOTALEMENT horripilant (la musique d’entrée est horrible, son look est à vomir, son comportement est cauchemardesque) ce qui est très bien vu que c’est son objectif, Yoshi Tatsu (l’homme à la musique qui fait sourire) convainc plutôt bien, Goldust, à ma grande surprise, se révèle très solide et reveient peu à peu à son niveau d’autrefois – même si il en est encore loin -, ce qui est pas mal du tout, Sheamus a une putain de bonne musique d’entrée et est très très efficace, quant à Paul Burchill et The Hurricane, les deux confirment qu’ils sont bien puissants, surtout que revoir Hurricane fait plaisir, je l’avoue.
J’attends d’en voir plus de Tyler Reks, mais à part ça tout baigne dans le monde du show pourpre.

Moho
Kozlov semble super content de la ECW

Sinon, Smackdown, je pourrais m’enthousiasmer encore plus longtemps mais… à quoi bon ? Le show est d’une qualité vraiment rare, toutes les feuds sont au pire bonnes au mieux excellentes, on a de la bonne baston (chaque Punk Vs Morrison est un cadeau divin), des bons discours, Jeff Hardy nous offre un départ du feu de dieu, Rey Mysterio est un très solide champion intercontinental tandis que Dolph Ziggler est un putain de très solide challenger à ce même titre qui se voit vraiment redorer d’un blason doré et évidemment l’Undertaker est de retour ! Le seul véritable défaut c’est que tout ça à une durée limitée: jusqu’au prochain draft…
Le pire je crois, c’est qu’il manque Edge, et que CA NE SE VOIT PAS. Et j’en suis moi même le premier surpris, en gros fanboy du chevelu. Ainsi à Summerslam, les matchs Smackdown furent plutôt cool: le match Kane/Khali ne fut pas si horrible que je l’imaginais, Khali ne sait certes toujours pas combattre, ce qui au bout de trois ans est assez pénible à voir, mais la fin fut plutôt bien goupillée, au moins on revoit Kane, ce qui est pas trop mal, maintenant espérons le voir contre d’autres personnes, ou faire une tag team avec Mike Knox, ce qui serait assez dévastateur. Le Dolph Ziggler / Mysterio fut exceptionnel, encore meilleur qu’a Nights of Champions, et finit sur une victoire assez peu attendue de Mysterio, mais dont Dolph sort totalement grandi: pas de coups fourrés, des coups solides, et surtout un putain de charisme tout au long du truc. Une chance inouïe pour un Ziggler dont, souvenez-vous, était encore il y’a six mois à faire figuration dans un RAW sur 4 et n’apparaissant pas dans les autres.

Et oui, la feud Punk / Hardy n’est que jouissance après jouissance. CM Punk vire carrément agressif, agresse Hardy à coup de chaises sans le moindre remord, commence peu à peu à virer heel méga violent, et c’est un plaisir de voir les Hardys se reformer avec l’excellent Morisson (qui devrait se trouver une feud d’ailleurs) contre les Hart Dynasty, qui confirment leur montée en puissance, et un CM Punk remonté et prêt à tout. Le TLC match à Summerslam fut ainsi excellent, sans temps mort, avec des folies de la part de Jeff, bref bref bref, j’ai surkiffé.
Et puis la fin de Summerslam confirme évidemment qu’il faudra être devant Smackdown, avec une feud Undertaker / CM Punk dont le straightedge ne pourra sortir que grandi: l’Undertaker n’étant pas un « trusteur » de ceintures, il a de fortes chances de la garder et de s’imposer comme un VRAI combattant, en plus d’une enflure. Ce qui serait pas mal.

Hu
Jeff Hardy vient d’évoluer en Undertaker sous les yeux médusés de CM Punk

Et évidemment, la montée en puissance des équipes. A l’heure qu’il est, nombre d’équipes sont en activité: MVP & Mark Henry, Chris Jericho & Big Show, Cryme Time (JTG & Shad), Hart Dynasty (Tyson Kidd & DH Smith), Legacy et D-Generation X, et on peut également comptabiliser peut-être dans un avenir plus ou moins proche Kozlov & Jackson (je vois bien Regal leur ordonner de chercher la ceinture tag chez les voisins), ce qui est franchement pas mal quand on voit qu’en avril il y’en avait moitié moins, et on a en outre revu un instant les Hardys et en house shows, la team Khali/Mysterio a été plusieurs fois tentées. Et surtout on remarque les grands noms qui prédominent de plus en plus, et les musique d’entrées « communes » qui reviennent à la mode (ah le thème de JeriShow…), ça fait franchement plaisir, surtout quand on sait que Christian et Edge espèrent franchement se remettre ensemble dans un avenir proche ! Maintenant il faut que ça reste en l’état et que la WWE continue sur cette voie, que le titre tag devienne un VRAI titre qui fait plaisir dans un palmarés. Et cela devra commencer par la confection d’une ceinture unique car les deux ceintures c’est gentil mais c’est un peu encombrant…

Dommage par contre que le match unifié à Summerslam était pas super top. Je l’ai trouvé plutôt mou, et évidemment assez prévisible, mais qui aurait osé penser voir JeriShow perdre alors qu’ils sont montrés comme une équipe tétra dominante et tétra exposée ? Espérons que le MVP & Mark Henry Vs JeriShow de Breaking Point fasse mieux mais vu les adversaires, je le sens pas super bien: Jericho peut certes faire des miracles avec ses adversaires mais avec Henry ET MVP ? Ne demandons pas de miracle. Puis tant qu’a faire, ça serait bien un bon vieux match tag team à stipulation, genre un ladder match par équipe, vu le vivier d’équipes ça ne serait pas dur: tu me fous un D-Generation X Vs JeriShow Vs Legacy ou Hart Dynasty en ladder match, là y’a moyen que ça soit érection non stop.

Pour revenir à Smackdown, j’aimerais signaler les débuts assez prometteurs de Drew McInytre, qui en plus a une tête qui me revient bien, ça promet un bon heel pour trois raisons: la queue de cheval,frapper R-Truth au milieu du What’s up et quitter le ring excédé après un très bon discours non sans avoir HUMILIE le rappeur parce que monsieur est là pour combattre, pas pour voir un type gesticuler et danser. A noter que son match m’a également permis de me dire: « tin tout le monde kiffe R-Truth dans le public, qu’est-ce qu’attends la WWE pour le mettre au top ? Il ferait un pur champion IC. » D’un coté le roster de Smackdown déchire tellement que TOUT LE MONDE peut faire un bon champion IC.
Sauf Jesse. Enfin Slam Master J. Ou G. Je sais plus. Je veux pas savoir.

hahahsjk
Eh ouais les mecs, j’ai une meilleure première apparition que Triple H, la fête est finie !

Donc voilà on se retrouve dans un mois pour mes impressions sur septembre, avec au menu du Breaking Point, mais aussi le show de Bercy ou j’y serais le samedi soir, et ou, fort heureux, est prévu Jericho, Undertaker, Morrison, Christian, Dreamer, Regal, Kane… bref que des types que je kiffe. Si ils me mettent ce Drew qui m’a tapé dans l’oeil, The Hurricane et Kozlov en plus, là je dis que je serais content de payer 90€.

Un mois de septembre sans Mysterio d’ailleurs, le pauvre s’étant fait choper par la brigade des stups de la WWE. Tristesse et malheur.

PS: Je n’ai pas parlé du catch féminin. Oui. Parce qu’il n’a pas existé des masses ce mois-ci. (même si je fais partie de ceux qui pensent que l’horrible Mickie Vs Gail, c’était à cause de Mickie James :p !)

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittertumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr
Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:

3 commentaires

  • Aozora

    Lol HHH en version maître d’hotel^^ En plus il fait un Rko mou en guise de prise de finition!
    Sinon Raw Ba comme tu l’as dit Orton Rko Rhodes Sr Me suis dit un moment que Cody allait faire quelque chose mais bon quand on est soumis on est soumis (Merci Captain Obvious!)
    Et Smackdown je surkiffe Morisson. Et je veux voir au ralenti la prise de finition de R-Truth Qu’est ce qu’il fait exactement O-o

    Merci pour tes commentaires sur le Catch et j’attends la suite fin septembre

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *