Mangas & Animes

To Aru Kagaku No Railgun – Le fétichisme des distributeurs de boisson a encore frappé !

On va pas se mentir hein: To Aru Majutsu No Index est l’archétype même de la série détestable dans sa narration, dans son propos et dans sa sous-exploitation d’un univers pourtant immense. Ca commençait bien pourtant: le premier arc était agréable, le troisième arc était même plutôt bien et le quatrième arc commençait d’une manière franchement cool. Mais le reste est dispensable pour ne pas dire excessivement médiocre: le dernier arc et sa compilation de clichés / de raccourcis scénaristiques / de personnages sous-exploités quand ils ne sont pas juste baclés à la cuillère à bois font que je préférerai mille fois mieux me taper un cours magistral de Corti de neuf heures avec comme sujet le hype, la généralisation et le sentiment d’être unique au monde plutôt que de me remater l’heure vingt que devait durer en tout et pour tout l’arc. C’est dire ! Et je suis rarement aussi sévère et langue de pute avec un anime. C’est dire.

Mais avant de commencer à mater To Aru Majutsu No Index j’avais commencé à mater To Aru Kagaku No Railgun. Pour une seule et unique raison: je. kiffais. bien. son. opening. Non parce que vous voyez, y’en a qui sur le net tente d’intellectualiser les choses, genre « ouais les gens ils commencent à mater une série que si on overblogue sa race dessus » ou « les gens ils matent l’actualité pour être dans la mouvance quoi tout ça », moi du haut de mon autel à ma gloire je prends tout le monde à contrepied avec un raisonnement aussi simple qu’élégant: « Bon l’opening de cette série est quand même VACHEMENT cool, j’y jetterais bien un oeil. »

Et du coup, comme j’ai suivi la série « en direct », à coup d’un épisode par semaine – ou presque -, eh bien tadadadam. Voici le bilan de la série, et pour résumer aussi héroïquement qu’un paon: si To Aru Kagaku No Railgun se révèle bien mieux que Index, la série souffre quand même de défauts un peu abrutissants et possède une quantité non négligeables d’épisodes un peu boulet, pour ne pas dire négativo-bandant (néologisme !)

ZZzzzbrrrblort Même si comme Misaka, j’aurais préféré hiberner jusqu’a samedi après-midi.

Bref, à la base To Aru Kagaku No Railgun vient d’un de ses fameux light novel qu’on ne voit pas… plus… qu’on ne verra certainement pas en France, puis qui est ensuite devenu un manga pour ensuite sauter le pas et capitaliser sur le « succès » de Index pour avoir sa propre adaptation animée. Evidemment, une adaptation aussi rapide de Railgun (six mois à peine après la fin de Index) amène son lot de problématiques, la première étant que le manga… n’en est pas assez loin dans sa parution pour être correctement adapté. Et le light novel ? Je sais pas, brt, me posez pas la question, je demande un contre-interrogatoire. Donc bref, du coup Railgun c’est 50% adaptation et 50% fillers. Oui. Fillers. Et là attention je pose un nouveau terme dans l’équation: JC Staff. Ok. Respirez fort. Fillers. JC Staff. Quelle est votre conclusion ?

OUIIIIIIIIII. CA VA ETRE UN PEU CHIANT EST EXACTEMENT CE QU’IL FALLAIT PENSER.

M’enfin, à ce qu’il paraît, c’est l’écrivain du light novel qui a écrit les fillers exclusivement pour l’anime, donc c’est canon, donc tout ça. Ah bon, nous voilà rassuré. Après tout Tite Kubo a participé à Bleach Memories of Nobody et c’était un tr… ah mais non c’est pas rassurant du tout en fait ! Bon bref je m’égare un peu dans ma prose qui part un peu dans tous les sens, qu’est-ce que vous voulez c’est le stress, Cannes, le festival toute cette pression. Bon où j’en étais ? Ah oui, les filles tout ça. En fait tout comme Index, on peut diviser Railgun en « arcs » bien distincts, dont voici un schéma explicatif du bordel:
OMG ILLISIBLE
C’est moi qui l’ait fait !

Globalement ça résume bien le truc: les cinq premiers épisodes sont donc des « introductions » à l’univers et compagnie, et ça passe en général plutôt bien, surtout qu’on a un peu d’action, un léger fil rouge mais bon ça fait un peu léger pour un début on va l’avouer. Commence alors l’arc « Level Upper » qui est lui plutôt sympa et qui se fini sur de la bonne baston contre boss de fin de niveau comme je kiffe en mater. Donc là encore pas trop de problèmes, à ce moment là Railgun est un divertissement honorable qui est tout à son honneur (!) mais commence ensuite une belle série de… meh. Après un premier épisode filler très centré fanserv/comédie lourdingue (la série Index n’a jamais vraiment brillée par son humour: Railgun est rarement plus fin), on commence le développement pas à pas de quasiment tous les personnages secondaires auquel les personnages ont parlés au moins une fois. Et c’est parfois… très… très… chiant. L’arc « Big Spider » amène quelques points intéressants mais passe plutôt mal, l’épisode centré sur la sidekick d’Antiskill est juste tétra péééénible, l’arc sur la directrice du dortoir est du Kobato Leader Price enfin bref je peux m’abaisser longtemps à des petites phrases de dépit et de méchanceté gratuite mais wow, comment c’est pas excitant du tout. J’ai même laché complétement la vision hebdomadaire de la série à partir de ce point, tellement c’était gonflant. Il y’a malgré tout un ou deux bons épisodes dans le lot (le 19 se laisser mater et se finit sur une bonne surprise de la part de la série) mais sic… vous vous souveniez dans ma critique de Clannad After Story, je me plaignais du début de la série avec ces arcs dédiés à des persos secondaires qui m’avaient saoulés parce que je me sentais pas attaché à ses personnages en question ? Bah là c’est pareil… en encore plus relou.

Bon ensuite un arc scénaristique commence, et là j’avoue que tout me mater d’un coup m’a bien aidé à pas abandonner purement et simplement le truc: l’épisode 20 et 21 sont des purges. Ca passe par tous les clichés possibles, on retrouve un putain de festival d’été avec des putains de feux d’artifices (que les héroïnes matent depuis un « putain d’endroit que peu de monde connaît »), des putains de poissons rouges, de putains de takoyaki, des putains de yukatas, des putains de masque… pareil qu’Endless Eight quoi… en aussi relou que les huits épisodes d’un coup. Y’a aussi ces trucs qui me faisait grave tiquer dans Index: des « messages d’urgence » qui trainent leur cul, des coïncidences FORTUITES, des deus ex machina dans tous les sens genre ça leur ferait chier de faire régner un peu de suspens sur l’état des persos… bref au secours quoi. Mais la fin de l’épisode 22 est prometteuse, l’épisode 23 déchire grave et l’épisode 24 est lui aussi franchement fendard. Grosso modo: la série aurait du être aussi intense que ses deux épisodes BORDEL DE MERDE. ON PARLE D’UNE SERIE AVEC DES GENS QUI ONT PLEIN DE SUPER POUVOIRS. DANS UNE VILLE MYSTERIEUSE. AVEC DES MILLIERS DE CERCLES D’INFLUENCE PARTOUT. DES TAS D’ORGANISATIONS DE PERSONNAGES. DES MYSTERES. DES PERSONNAGES ATTACHANTS QUI REGNENT SANS PARTAGE SUR LE GROBILLISME MONDIAL. ON DEVRAIT AVOIR UNE SUPER SERIE QUI PETE DANS TOUS LES SENS AVEC DE LA JUSTICE, DES GRANDS MOTS, LE POUVOIR DE L’AMITIE ET DE L’HUMOUR. ALORS PUTAIN POURQUOI LES TROIS/QUARTS DU TEMPS ON A JUSTE « LE POUVOIR DE L’AMITIE », LES HEROINES QUI FONT A BOUFFER POUR DES ORPHELINS ET LA VIE SENTIMENTALE RATEE D’UNE BINOCLARDE DONT ON EN A RIEN A FOUTRE ? POURQUOI TANT DE HAINE ?
Non parce que autant K-On! qui parle globalement peu de musique ça va on s’en fout on mate pas pour ça: mais Railgun qui parle globalement peu de pouvoirs abusés et de combats épiques alors que MERDE on mate ça pour ça c’est juste une HERESIE. AU BUCHER QUOI.

Misaka chercherait bien à s'excuser mais elle ne peut pas.

Ce qui est encore plus FRUSTRANT est quand au final on lit le manga et qu’on voit les chapitres « non adapré » qui sont en cours de parution et qui aurait donné un trus intéressant en anime, de qualité je sais pas mais intéressant certainement ! Beaucoup plus intéressant que ces dix épisodes de calvaires qui cumulent clichés embêtants, rythme mollasson et technique au rabais – pour du JC Staff. J’en aurais presque envie de déclencher ma Brooklyn Rage pour la peine.

Mais là encore le souci est qu’on pourrait se focaliser aussi longtemps qu’on le veut sur cette dizaine d’épisodes médiocres, ça n’empêche pas l’autre moitié d’être intéressante quand on ne prend simplement pas son pied devant. Eh oui au final on s’en rend compte vite: Railgun fonctionne bien MIEUX quand tout tourne autour… de « Railgun » / Misaka et ses pouvoirs, justement. Un peu comme dans Index d’ailleurs, où seuls les épisodes un peu centrés sur Misaka valait le coup, dingue non ?

D’ailleurs c’est dommage parce que le quatuor d’héroïnes est attachant. Evidemment ma favorite du lot est Kuroko et sa voix particulière assez unique, mais Misaka se débrouille pas trop mal comme héroïne car elle évite d’être trop… « Mary Sue » va t-on dire, alors qu’on aurait pu craindre cela d’un personnage principal juste grobill. Uiharu me plaît bien aussi, surtout pour son chara-design qui semble inspirer pas mal la réalisation (globalement le chara-design de la série n’a pas grand chose à se reprocher, tout comme la technique en général, le tout roule plutôt bien) tellement elle est un aimant à tronches rigolotes. Saten est assez essentielle mais y aurait gagné à moins répéter le discours du « pauvre level zero » qui est assené tellement régulièrement qu’on se demande si les écrivains ont conscience du fait qu’on a une mémoire. Enfin bref, ça marche plutôt bien, c’est surtout des personnages secondaires que ça pêche: si on excepte DEUX personnages qui fonctionnent excellemment bien (et pour cause: ce sont les deux principales antagonistes), le reste oscille entre le passable et l’interchangeable (et puis pourquoi faire TROIS binoclardes ? Pourquoi TROIS ? Non, même QUATRE. Pourquoi AUTANT DE PERSONNAGES A LUNETTES ET A LONG CHEVEUX BRUNS ? POURQUOI VOULOIR AINSI NOUS METTRE CONSTAMMENT EN DOUTE ? POURQUOI DES CHARA-DESIGN AUSSI SEMBLABLES POUR CES PERSOS ? AU SECOURS) quand il n’est pas juste navrant (au secours l’assistante d’AntiSkill bien relou quoi.) Enfin bref. Tous les efforts semblent avoir surtout été portés sur le quatuor et ça se voit.

Et effectivement deux personnages sortent un peu du lot: Telestima et Kiyama. Et pour une raison simple: elles aussi connaissent un peu de « développement » au cours de l’histoire, mais ce développement est naturel et ne fait pas aussi artificiel que ceux de l’épisode 13 à 18…
Puis j’avoue surtout kiffer grave Telestima pour une raison simple: sa seiyuu, Ohara Sakaya, a aussi officié dans le rôle de… Béatrice, d’Umineko No Naku Koro Ni. Et les deux personnages se ressemblant assez vocalement quand il s’agit de péter les plombs, ça donne un peu l’impression que parfois un peu de Rokkenjima vient s’installer à Academic City, ça fait un peu du bien.

Oh !
*cackle cackle*

Globalement, To Aru Kagaku No Railgun est un bon anime, qui possède deux ou trois très bons ingrédients dans sa soupe mais qui oublie trop souvent de nous la servir avec un peu de sel. L’avantage est qu’on est pas obligé de se subir Index (ou alors si vous voulez mater Index, chopez juste les quinze premiers épisodes et basta, ça fait du temps de gagné) donc du coup n’importe qui peut se lancer dans le truc et se faire son propre avis: il faut néanmoins être trèèès courageux pour se taper la succession d’épisodes chiants, mais ils sont au final assez dispensables donc au pire vous savez quoi faire. Le seul truc à subir ça serait le début du dernier arc qui est horrible mais qui donne sur un truc tellement cool que ça peut valoir largement le coup. Le principal problème de cet anime est surtout qu’il est très frustrant, pour les raisons dites plus haut: on sent que l’univers peut faire tellement mieux que ça. Je suis pas loin de penser que si la série se serait contentée de durer 13 épisodes et de compresser dans ces 13 épisodes un ou deux épisodes d’intro + l’arc Level Upper + l’arc final, ça aurait donné un truc vraiment très intéressant. Mais non, dommage, on se tape une moitié qui ne sert à rien. Mais bon…

Railgun05.jpg

cäylavie !

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittertumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr
Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:

30 commentaires

  • X4713R

    Je viens de finir l’arc « big spider » qui était déjà bien chiant. J’appréhende la suite… mais bon si la fin vaut le coup on va se forcer un peu. Fucking fillers.

  • Korigan

    Une bonne saison de 13 épisodes pour le prix de 24 ça fait quand même chier! Et misaka a un caractère un peu moins disjonctée qui dans index, c’est un peu dommage mais ca reste un bonne héroïne! Après c’est à se demander si les réalisateurs savent lire, c’est comme pour ghost hunt, y a un magnifique fond présent dans les light novel mais les réalisateurs se contente d’adapter le manga!

  • Sunoyo

    +1
    La série est pas mal mais il y a beaucoup trop d’épisodes qui servent à rien. J’ai failli lâcher la série à mi-parcours mais bon le dernier arc reste pas mal intéressant. Plus qu’un épisode et ça sera fini ^^
    J’avoue une déception surtout qu’il y avait matière à développer bien mieux le personnage de Misaka notamment quand on regarde le manga qui est bien supérieur à l’animé.
    Enfin bref, c’est pas la 1ère fois qu’une adaptation animé se perd dans les méandres des fillers et te fait presque regretter que celle-ci existe….

  • ed

    un autre truc, pourquoi il y a que des nana partout??? chaque nouveaux perso, secondaire, mechant… c’est des nana!!! ils sont ou les mecs? y a juste le hero de index qui vient en guest star de temps en temps et c’est tout….
    d’ailleurs j’ai halluciné lorsque la fille avec la combinaison violete est apparu (avant derniere photo de l’article), je me suis dit « encore une autre professeur/ mechante/perso mysterieux/ truc!! pourquoi pas avoir pris un mec merde!! »

    sinon kiffage a fond de kuroko aussi =)
    j’espere une hypothétique saison 3, cette fois ci centré sur elle!

  • Inuki

    Franchement ils auraient dû rester à 13 épisodes et faire une saison 2 consacré à l’arc « Sisters » dans quelques mois. Là on se tape une moitié de la série d’un ennui mortel. Mikoto fait très bien la plante verte pendant tout ce temps remarque. Sinon l’épisode 17 comporte le seul passage intéressant de cette partie ^^(ensuite si on aime pas la fille à lunettes ça doit être emmerdant effectivement).

  • Corti

    Dommage Amo, le prochain cours, c’est : Comment en partant de la mémétique au taf’, j’en viens à démontrer que Star Wars est une parabole de l’évolution de nos gènes dans le monde contemporain. Faut juste que je finisse de le mettre en forme pour le publier 😀

    Et t’aurais pu me linker, sale fourbe, sinon comment veux-tu que les gens comprennent à quel point je suis méprisable, hautain, égoïste et égocentrique ! o/

  • Amo

    Eh oh Corti, je te file déjà de l’eau pour ta soupe à la victimisation et tu voudrais en plus que je te file du sel ? Cette gourmandise !

    @ed : Ouais je me faisais la même réflexion sur ce casting très féminin. De l’autre coté, les rares persos masculins d’Index étaient loin d’être passionnants (le roux et le blond à lunettes noirs étaient assez… transparents) donc j’imagine que l’auteur est plus à l’aise avec des personnages féminins. Puis je reste toujours assez étonne de voir que les combats homme contre femme dans l’anime ça existe assez peu, donc j’imagine que pour une héroïne, les antagonistes DOIVENT être féminins genre c’est une loi immuable. Mais bon, brrff. Et ouais, Kuroko FTW.

  • locogitatio

    Après la lecture de ton article, il faudrait être maso non pour aller regarder cet anim non ?

    Par contre un truc qui me perturbe c’est que pendant tout le long de ton texte, tu avances pas mal de point négatif et finalement j’ai l’impression que ta conclusion est un peu trop gentille.
    Dire que globalement « c’est un bon anim », en sachant que la moitié est à jeter, bon ça me laisse perplexe.
    Après j’ai bien senti que tu essaies d’expliquer précisément ce qu’il en est en laissant le choix au lecteur de se faire son avis.
    Selon moi un article comme ça, risque de quand même décourager les lecteurs de regarder la série sauf si il suivent ton conseil, à savoir regarder juste les 15 premiers épisodes.

    Aer => C’est à dire ?

  • Amo

    @locogitatio : Parce que justement, la force d’un anime que tu mates sur le net (tu achètes une intégrale DVD c’est pas le même son de cloche on est d’accord) c’est que si des épisodes sont dispensables, tu peux les zapper. Et surtout j’ai tendance à mieux me souvenir des bons cotés que des mauvais: et parmi les 13/14 « bons » épisodes, y’en a 4 ou 5 qui sont même juste ultime et ils peuvent valoir le coup. Dès lors c’est aux gens de se faire effectivement leur avis: mater la série dans leur intégralité, mater la série mais zapper les épisodes chiants pour se mater la fin assez forte en puissance (quitte à remotiver ceux qui avaient matés le début et lachés aux milieus des fillers plan plan) ou bien considérer que c’est un « tout » et que si un membre est pourri il vaut mieux euthanasier le corps qu’amputer la partie pourrie par la gangrène.

    D’ailleurs j’ai appris juste hier en lisant le manga que 3 ou 4 des personnages sur lequel sont centrés les parties « fillers » étaient, dans l’œuvre originale, dépourvus du moindre nom et étaient donc des purs figurants qui avaient même pas pour ambition d’être développé un jour: ça expliquerait quelques trucs (dont le fait qu’on en a rien à branler de leur existence.)

  • locogitatio

    Je comprends ton point de vue, mais je suis pas vraiment d’accord dans le fait « d’accepter » beaucoup plus de choses quand c’est gratuit que payant. C’est la porte ouverte à la consommation de masse et aveugle (en fait je suis passé par là étant plus jeune maintenant je suis plus sélectif) et en plus si c’est vraiment bon, ça aide à l’achat ( bien que je te l’accorde ça ne soit pas toujours suffisant, malheureusement).

    Les filers de qualité j’avoue rien que le mot est déjà une indication sur la qualité et effectivement avec ton explication on comprends pourquoi c’est si pourri. Cela dit certains filers restent acceptables.

  • Food-chain

    Railgun fail sur sa deuxième partit ( sauf le dernier ep juste épique), la doubleuse de Kuroko fait un travail énorme. J’espère que la 2em arc du manga sera adapter dans un format plutôt OAV que série sinon on va se taper des filler.Et puis bon quand on voit les combat de l’arc des sisters on pleure en pensant que en anime ca poutrerai tout si il y a la même réalisation quand dans la série.
    Fripside semble être annoncer à Animelo Summer Live 2010….donc on aura du railgun la ba j’espère.
    Meltdowner in your face.
    Pour Index j’attends la suite connaissant un peu l’histoire des romans on va avoir des très bon arc.

  • Aer

    Iocogitatio : « Mais le reste est dispensable pour ne pas dire excessivement médiocre: le dernier arc et sa compilation de clichés / de raccourcis scénaristiques / de personnages sous-exploités quand ils ne sont pas juste baclés à la cuillère à bois font que je préférerai mille fois mieux me taper un cours magistral de Corti de neuf heures avec comme sujet le hype, la généralisation et le sentiment d’être unique au monde plutôt que de me remater l’heure vingt que devait durer en tout et pour tout l’arc. »

    Ca.

  • artha77

    juste pour savoir y’a t’il une autre saison de prevu parcque n’enpeche que l’histoire a un monstueux potentiel j’espere vraiment qu’une autre saison sortira
    to aru kagaku no chiru :p lol non serieux si ya une autre saison pas fais a l’arrache qui sort sa serait cool

  • ike7

    Franchement arreter de dire de la merde 🙁
    Ce manga est génial, on ne s’ennuie pas du tout. Ceux qui critiquent cette serie peuvent aller se faire voir!!
    Et si vous aimer pas regarder l’a pas, aller vous coucher et arreter d’ecrire des comms pourris, pas besoin de vos commenter si c’est pour dire de la merde !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    J’ai des envies de meurtres là:(

  • Bot

    Nan franchement ce manga est génial, j’ai surkiffé, mais les défaut énoncé sont malheureusement vraie jusqu’à un certain point (mais sa reste regardable même pour les épisode bouche-trou).
    Cependant, je pense que la série a encore un bon potentiel, puisqu’on nous dis qu’il y a 7 level 5, avec la serie index, on en a vue deux qui nous on offert de belle scène, mais où sont donc les 5 autres?!
    Avec le nombre d’esper de lacité scolaire, y a largement de quoi en refaire sortir une bande du lot avec un bon level 5 charismatique !
    Bref, les séries to aru reste mes mangas préféré pour le moment.

  • Judex6

    Episodes 1 a 5 ==== D’apres le manga il s’agit de l’arc « presentation des personnages » donc il ne faut pas s’attendre a grand chose. A vrai dire le 1 et le 4 sont a voir et le 2 si on a le temps (il n’explique que pourquoi Kuroko est dans la chambre de Misaka tt au long de Railgun ou plus important Index) mais le 01 presente Misaka, Kuroko et la premiere rencontre avec les deux moe (dont une apparait au moins dans Index si je me rappelle bien) et le 04 est interessant puisqu’on nous montre la premiere rencontre entre Misaka et Toma (avant que celui ci ne perde la memoire) et que cette derniere soupçonne le « level 0 » d’etre en fait plus puissant que les autres espers de la ville par sa faculté d’annuler toutes les attaques surnaturelles portees contre lui (ce auquel elle ne croyait etre qu’une legende urbaine au depart )

    parmi les 5 premiers seuls deux valent le detour dans leur version animee….

    6 a 11 === level upper, arc du manga (et le seul termine a l’epoque!) donc forcement le meilleur mais bourre parfois de fillers internes pour faire durer l’ac plus longtemps…

    12 a 24 === fillers (le dernier arc ne se releve que pour les deux episodes finaux! Ce n’est pas pour eux qu’il faut les regarder cependant)…

    bilan === une serie qui aurait pas du depasser 12 episodes et attendre la fin de l’arc sisters du manga pour reprendre aussi pour 12 episodes!

    de plus, certains passages de Level Upper ont ete incroyablement modifies! A l’origine Railgun est non seulemnt une side story mais aussi un COMPLEMENT a Index! Certains passages du manga expliquent des elements de Index restes obscurs jusque dans les romans mais vus par Misaka… Des passages entiers de Index sont parfois revus dans Railgun manga (le combat avec Toma au pont qui provoque le Black out sur Academy City, l’arc sisters qui est plus approfondi puisqu’on voit ce que le roman suggerait avec l’enquete menee par Misaka avant que Toma s’en mele et pendant!)…
    Dans arilgun anime les scenaristes et les producteurs se sont pas foules: le scenario change lorsqu’il s’agit de revivre sous un autre angle les scenes venues de la serie mere… ça evite selon eux de faire une redite ou de devoir anime les mm scenes sous un autre point de vue…
    Le blackout dans la serie animee est amenee differemment et celui avec Toma devient un autre balck out seulement mentionne en passant ce qui evite de remontrer la scene!

    S’ils font une saison 2 avec les sisters et qu’ils decident de mettre a la poubelle les scenes provenant de la serie mere ça va etre le bordel pour comprendre l’animé!

    De plus on a deux problemes avec JC Staff:

    Index ==== Serie de 24 romans (les deux romans 23 et 24 sont en ecriture) dont la fin n’est pas encore prevue… Il y a tellement de materiau a adapter que le studio fait des coupes sauvages (seul le premier arc adapte a peu pres le premier roman puisqu’il tient sur 6 episodes) mais quand je vois qu’un roman faisant entre 280 et 326 pages en comptant les 10/15 pages d’illustrations est adapte en … deux ou trois episodes dans l’animé ça me fait penser que le roman en question n’est plus « adapté » il est MASSACRE. De plus les scenaristes remplacent les coupes le splus visibles par des phrases souvent sans queues ni tetes… mm les explications de l’anime sont pas completes d’ou leur bancalité !
    Dans un light novel Toma annonce a ses parents qu’il a perdu la meoire et qu’il ne se souvient de rien avant le debut d’aout… De fil en aiguille tous les autres personnages finissent peu par peu par le savoir! Ces scenes sont coupees de la version animee sous pretexte qu’on s’en fout et que c’est pas important (mine de rien ça explique aux personnages pourquoi Toma agissait au depart en semblant ne pas les connaitre! Tout bonnement parce qu’il ne les connait plus a cause de la perte de memoire! Donc c vrai que pour la suite ça sert a rien mais mine de rien ça réponds a quelques questions que se posent les personnages au depart)

    Mine de rien on est rendu a l’episode 20 de la saison 2 d’index et donc a l’episode 44 de la serie dans son integralite et au… 14 eme roman! Chaque roman est adapte ente 2 et 4 episodes (6 pour le premier) mais si on fait une moyenne ça donne pour l’instant un roman de 326 pages expedie en 3 episodes et demi… vive le massacre!

    De l’autre cote on a l’inverse complet: un materiau pauvre et incomplet mais tres bon qu’on adapte trop tot et qu’il faut faire durer longtemps a coup de fillers impossibles! c’est Railgun! 24 episodes… 13 de fillers complets et une grosse partie des
    11 premiers avec des fillers internes couples au manga quand le scenario du manga n’est pas completement modifié!

    en bref deux opposes: une serie qu’ils rushent tres vite pour adapter un matériau enorme de base (une bonne quinzaine de romans a faire tenir en 2×24′) au risque de rendre la sauce incomprehensible (Index) et une autre ayant tres peu de materiau a adapter (une quinzaine de chapitres ayant entre 15 et 20 pages) en 1x 24′ et qu’ils doivent « ralentir » avec des fillers au risque de la rendre chiante pour tenir…

    En bref le defaut de ces deux series n’est absolument pas leur histoire de base (la serie n’est pas pourrie parce que romans ou mangas de bases sont pourris, c’est mm sacrement l’inverse ils sont tres bons) mais par le traitement choisi par le producteur: rusher et eliminer des passages sur l’une pour aller plus vite parce qu’ils veulent rattraper les romans et l’autre la combler de n’importe quoi pour tenir sans attendre que le mangaka aille plus loin et qu’il y ait assez de materiau pour une serie complete (avec 39 chapitres et l’arc sister venant de finir ce mois ci ils auraient pu la faire sans trop de mal leur serie de 24 episodes sur Railgun! s’ils avaient attendus cette année pour la lancer…)

  • Trit’

    Intéressant, ton commentaire, Judex6 !

    Mais il fait mal… é__è

    Le coup des 320 pages expédiées en 2 ou 3 × 25 minutes, ça permet de comprendre pourquoi les gens trouvent « Index » pourri ; alors que si j’ai regardé et apprécié (surtout les arcs avec Mikoto au premier plan), c’est bien parce que, même si je n’ai vu que les premières saisons des deux séries animées, je sens que l’univers est riche, comme tu le dis… Et l’arc « Sisters » de « Railgun » vient tout juste de finir ?! Dire que c’est celui que j’attendais avec impatience dès l’annonce de la diffusion de TAKNR pour octobre 2009…

    Ça fait toujours plaisir de lire des commentaires écrits par des gens qui semblent plutôt calés sur leur sujet ! Merci !

  • Amo

    Ouais effectivement, gros com assez intéressant. Ca confirme plus où moins les déceptions que j’ai vis à vis des deux animes, c’est à dire que c’est un univers qu’on sent intéressant mais c’est supra sous exploité, et le média anime fait rien pour rendre ça excitant avec des épisodes parfois supra mous, où les enjeux font juste coucou une fois à la fin de chaque épisode pour le principe…

    Déjà un an wow :P.

  • Angel

    Moi j’ai trouvé ca SUPER du DEBUT a la FIN!!!
    Et puis j’trouve que vous dites des merdes parce que O.K c’est un peu emmerdant de temps en temps mais dans TOUT les mangas de combat,fantaisie,ou des trucs dans le genre on est sûr de s’attendre a avoir des moments un peu chiants mais ils expliques des trucs et si tu les lis pas c’est possible que tu comprends PAS la suite donc arrêtez de vous plaindre et regardez tranquillos!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • Deus

    Je trouve personnellement que toute cette « dissertation » de l’anime est très bien faites, et de bons arguments sont posés, après il faut être d’accord. En effet Que ce soit To aru majutsu no Index ou To aru Kagaku no Railgun. Ces deux séries ont un énormes potentiel et si on fait abstraction des explications sur les champs AIM qui ont été littéralement resservi tant de fois qu’on pourrait en faire tout un épisode, bah l’animé est captivant du début à la fin.

    Je sens plus que ce que tu n’aime pas dans cet animé est qu’on pourrait le développer tellement loin. On a un univers qui peut faire pour reprendre tes mots « tellement mieux ». Mais je doute que tu aurais craché ta frustration si les deux animés étaient si merd….

    Moi j’ai adoré, je suis très frustré de voir comment ça fini et je suis impatient de voir une suite (et même deux) qui compléteraient les ingrédient de ce gâteau qui semble délicieux. Tu a raison sur bien des points, les parties sont bien choisies. Mais ta frustration (tu le dit toi même) te pousse à voir que les cotés négatifs de la série. Le fait de vouloir en faire un article a du te pousser à le revoir ce qui à mon avis à empiré ton cas.

    Je te conseille donc de l’oublier totalement. Si possible de faire une thérapie pour choc post-traumatique. Et d’attendre une suite. Quelque chose me dit qu’ils n’ont pas fait tout ses préliminaires pour rien, que ce soit Index ou Railgun.

    Et si je me trompe et que rien ne sors… bah tu aura eu raison du début à la fin.

  • Arczeuse

    C’est un roman a la base? Je ne savais pas puisqu’il y a aussi une version manga non animée (on dit papier enfin je crois) c’est quoi le roman a la base railgun ou index? Les 2? Moi je lis railgun en manga et c’est bien mieux que l’animée (même si le manga n’est qu’en anglais) ils modifient trop les scènes dans l’animée contrairement à bleach en animée qui correspond parfaitement au manga j’ai pas l’habitude de regardé les animées mais quand c’est trop modifié je trouve ça vraiment chiant car en général je regarde l’animé puis le manga mais quand les 2 ont vraiment aucun rapport je trouve ça me***** c’est une adaptation ça? Je comprend pas pourquoi les studios ont autant le droit de faire n’importe quoi avec les mangas ça correspond de temps en temps et puis tout le reste de la saison c’est du n’importe quoi. Bref j’espère que la saison 2 sera mieux et correspondra au manga (c’est aussi un roman c’est ça?) c’est un bon manga l’univers est bien mais l’animée de l’est pas dommage car je préfère largement voir un combat en version animée et les voix des persos me plaisent en attendant je continue de lire le manga.

  • RcId

    Ahah! moi aussi j’ai découvert To Aru (…) Railgun (et la série des To Aru en général) grâce à « Only my Railgun »! (j’étais tombé dessus par hasard sur youtube, après l’avoir écouté quelques dizaines de fois je me suis dit « tiens et si je regardais cet anime »)
    La différence avec toi est que, même si j’ai trouvé ces 2 séries (Railgun & Index) plutôt moyennes, j’ai préféré Index, car on n’est pas obligés de se farcir des discussions d’adolescentes moyennes avec leurs voix aigues qui nous cassent la tête pendant 24 épisodes (au moins dans Index y a un bon paquet de personnages masculins, dont Accelerator ! ) La diversité c’est la vie

    Bref j’ai apprécié ces 2 séries même si j’ai bien conscience qu’elles sont loin d’être exceptionnelles… le seul truc qui me frustre, c’est que les light novel sont tous en anglais… sauf les 3 premiers.

  • Judex6

    en reponse a Aczeuse meme si ça fait plusieurs mois:

    Index= deux series de romans (un certain index des livres de magie interdits, le nouveau testament d’un certain index des livres de magies interdits…) les deux series de romans et les multiples romans « hs » ou gaiden font qu’on a quasiment depasse la trentaine de bouquins…

    index= serie de mangas reprenant les romans (sauf le roman 2 et le roman 4 qui ont ete omis parce que ce sont pas les plus aimes des fans… Cependant si omettre le 2 n’est pas trop grave au vu de ce que fera a l’avenir le personnage introduit la, ce n’est pas le cas du 4 qui nous presente un personnage qui sera important dans les romans finaux ou du moins aura s apetite importance)*

    Railgun = serie de mangas uniquement… plusieurs arcs sont inedits par rapport a index mais le second arc de railgun est une reprise du roman 3 de Index (adapte deja dans sa serie animee) c’est a dire le misaka sisters arc…

    Ce mois ci l’anime de Railgun reprend pour une saison 2  » To aru kagaku no railgun S ».. c’est l’adaptation du second arc du manga c’est a dire le remake du roman 3 de Index mais vu du cote de Mikoto Misaka

    un film de Index est sorti au cinema le mois passe avec un scenario ecrit par le romancier des romans Index lui meme…

  • Inferno

    Je sais que je retarde, mais pas grave. x)

    Je suis plutôt d’accord que les épisodes fillers c’est généralement chiant. Pourtant, dans Railgun, ils ne m’ont pas dérangés tant que ça. A ce propos, ou avez-vous vu des épisodes fillers dans la première moitié de la première saison ? A part l’épisode 3, tous les autres épisode de la première moitié sont dans le manga. Et vu qu’il est raccord avec ce qui se passe dans sa première moitié, ce filler n’est absolument pas dérangeant. (je trouve en tous cas).

    Sinon, de ce que j’ai compris, l’arc sister n’était toujours pas finis en manga quand la première saison est sortie ? Donc Kongo Mitsuko n’existait pas encore en manga (vu qu’apparue dans les chapitre 40 et 41 => donc après l’arc sister) Donc l’animé a eu une influence sur le manga en « forçant » a rajouté ce personnage dans la version papier. (ils ont voulu rajouté cette « oujo-sama » à première vue insupportable pour faire des scène comique avec Kuroko j’imagine. ^^)

    Perso, je considère toute la deuxième moitié de la première saison comme épisode filler. Même la partie avec Telestina et Haruue… Elle existe pas dans le manga, donc c’est pas canon! Peu importe que l’auteur ai écrit le scénario de l’arc… Dans le manga, on est bien plus loin (chapitre 88 désormais) 2 arc plus loin que les sisters et les enfants « erreur » que Kihara Gensei (mad scientist) a « foutu dans le coma avec son expérience » ne sont toujours pas réveillé et on a aucune nouvelle d’eux ou de Kiyama depuis que celle-ci a foiré son plan avec le level upper. Je ne considère donc pas cette partie comme CANON… Cela ne m’empêche pas pour autant d’avoir apprécié cette seconde partie et peut-être que ça apportera un plus a l’histoire et que la série animé s’en sortira grandie d’avoir créé 2 personnages qui n’existe pas dans la version papier (Telestina et Haruue)

    Telestina dont je trouve son traitement assez désastreux d’ailleurs… « Youhouuu! Regardez-moi! C’est moi la méchante! Je suis méchante juste pour être méchante! » Typiquement la caricature du méchant… Heureusement qu’ils ont fait en sorte de justifier cette caricature en mettant un élément de son passé qui nous pousse a pensé qu’elle a simplement grillé quelques-uns de ses neurones quand elle était le premier rat de laboratoire de son grand-père… Folie post-traumatique… (même si « consentante » pour l’expérience, j’imagine qu’elle s’en ai pas sortie indemne psychologiquement…)

    La deuxième saison, premier épisode qui ré-introduit les personnages en vitesse. Dont Haruue et Edasaki (l’une des gosses mise dans le coma par Kihara Gensei suite a son expérience). Ré-introduction des personnages car cette seconde saison est construite de façon a pouvoir être vu sans avoir regarder la première. Si on a vu la première saison, alors le premier épisode de la S2 peut-être skip pour se lancer directement dans le vif du sujet avec l’arc sister. Arc vraiment pas mal. (faudrait que je le lise en manga pour voir les différence ==> j’ai lu que le premier arc [level upper] puis j’ai skip l’arc sister pour direct aller a l’arc Daihaseisai / Misaka level 6 shift et le suivant qui n’est pas encore finit) Le combat Touma vs Accelerator fait un peu doublon avec celui de majutsu no index mais c’est pas un véritable problème Ils ont modifié le combat et je le trouve plus dentesque dans Railgun que dans Index. L’arc sister se termine a l’épisode 16 ce qui fait que l’arc dure au totale 15 épisode vu que le premier épisode ne porte pas sur l’arc sister.

    Les épisodes 17 a 24 de la S2 sont des fillers. Le 17 est un épisode « décompression ». Les 18 a 24 sont un arc entier mais toujours filler et pas CANON. Il se laisse regarder mais est malgré tout assez bancal. La motivation de merde qu’on les « méchants » de faire ce qu’ils font… C’est quoi cette mentalité d’enfant pas content de pas avoir l’attention des autres?! On est de retour a la maternelle ou quoi? Je les trouves juste pitoyable… Tous les autres méchants (filler ou non) avaient des raisons plutôt valables… Mais là… Ces méchants-ci sont sans profondeur… (même Telestina avait 1000 fois plus de profondeur qu’eux… Pourtant elle en avait pas beaucoup…).

N'hésitez pas à commenter l'article~