Jeu Vidéo

Alphabet Estival – Megadrive Ultimate Collection – Compilation Rerelease

L’alphabet estival continue et on est proche de la moitié ! Le L était consacré à Life and Times of Scrooge McDuck – ou la Jeunesse de Picsou –, le M est dédié à un jeu qui est dédié à une console sur laquelle j’ai dédiée ma petite enfance… La Megadrive ! Et Megadrive Ultimate Collection, du coup.

Sega reste, de nos jours, un étrange éditeur japonais. La moitié de leur ludothèque actuelle semble se vouer à la création et l’édition – enfin surtout l’édition – de nouvelles franchises (Alpha Protocol, Vainquish, Bayonetta, Rise of Nightmares, Resonance of Fate, le reboot d’Aliens Vs Predator, Stormrise, etc) tandis que l’autre moitié semble s’occuper à faire tourner la machine à sous de la nostalgie, avec un nombre ahurissant de compilations où une exploitation de l’univers Sonic tellement ahurissante que même Mario trouverait ça cruel. Ce n’est pas une stratégie tellement stupide quand on y pense, surtout que j’avoue être le premier à sauter sur l’occasion de racheter Sonic 2 pour une énième fois. Je prends l’exemple de Sonic 2 car c’est sans doute le jeu que j’ai du faire sur le plus de supports possibles: la version originale sur Megadrive, la version XBLA, la version WiiWare, la Megadrive Ultimate Collection, la Sonic Gem Collection de la Gamecube, les émulateurs pc illégaux, mon émulateur Xbox illégal… J’ai même du y jouer sur Sonic Jam, ça se trouve. Bref.

La Megadrive était ma première console. J’avais 5 ans et demi, je l’ai eu à Noël dans des circonstances marquantes et mémorables et je l’ai détenu pendant quasiment quatre ans, avec en tout une vingtaine de jeu. Puis un jour j’ai eu une Playstation et ma maman a donné ma Megadrive a quelqu’un pensant que jamais je ne serais intéresse par de “vieux jeux” maintenant que j’ai une “nouvelle console.” Elle avait raison sur le court terme mais là ça fait quelques années que je commence sérieusement à regretter d’avoir dit oui.

En attendant j’ai pu retrouver quelques sensations et découvrir quelques nouveaux jeux dans une très jolie compilation nommée la “Megadrive Ultimate Collection”, chopable sur PS3 et 360 à des prix quasi-riquiqui. Le jeu est souvent soldé en boutiques pour maximum 20€. Et là, blam, rapport qualité/prix de qualité. Encore une fois.

Megadrive01.jpg

Bon ça va être une critique un peu particulière puisque je vais lister les 40 jeux présents dans cette compilation en quatre catégories: la catégorie des jeux qui valent grave le détour, la catégorie des jeux que je n’apprécie pas personnellement mais qui pourront faire kiffer ceux… qui kiffent, la catégorie des jeux de merde qui ont rien à foutre là que je vais noyer sur une vague de mauvaise foi ahurissante qui va ulcérer les gens et enfin la catégorie des RPG que je n’ai pas pu essayer mais potentiellement intéressants. Dans les 40 jeux ne sont pas listé les jeux “bonus” issus de l’Arcade et du Master System…

LES JEUX SUPER BIEN QUI VALENT GRAVE L’ACHAT DE LA COMPILATION

  • Sonic the Hedgehog, Sonic 2, Sonic 3, Sonic & Knuckles – Là c’est une grosse évidence. Les 4 Sonic “canon” et plates-formes de la console sont des véritables références de l’histoire des jeux vidéo. Le premier pose les bases du genre et se distingue par un level-design ultra léché. Le deuxième propose une expérience beaucoup plus intense avec un effort particulier sur les univers traversés tout le long du jeu. Le troisième offre une aventure beaucoup plus scénarisée et la meilleure OST de la saga. Quant à Sonic & Knuckles, il se distingue lui aussi par son extraordinaire level-design et offre une parfaite fusion entre l’expérience intense de Sonic 2 et l’expérience aventureuse de Sonic 3. Ces quatre jeux sont, TOUS, fantastiques à leur niveau. La compilation a juste un énorme défaut: ce n’est PAS Sonic 3 & Knuckles qu’on y trouve mais bien les deux jeux séparés. Oubliez l’idée de pouvoir obtenir Hyper Sonic où de faire suivre Launch Base par Mushroom Hill… Gros défaut. Gros gros défaut.

  • Sonic Spinball – Je vais rester dans le Sonic avec le jeu le plus difficile de la saga. L’idée de base (un jeu de flipper scénarisé dans l’univers de Sonic) est assez fantastique et très bien exploitée. Le jeu est long, très compliqué et prend la peine de développer une base d’univers, se démarquant un peu à sa façon du reste des Sonic. Ca donne l’impression d’un univers un peu plus glauque que les jeux de plates-formes et ça… surprend ! N’hésitez pas à lui donner sa chance et à ne pas baisser les bras. C’est un jeu qui en outre possède un potentiel assez intéressant pour le scoring, et vu que le jeu offre la possibilité de comparer le score via leaderboard, ça peut être sympa entre potes… Et c’est un jeu qui n’est pas encore sur le XBLA ! Ok argument étrange que celui là.

  • Decap Attack – Jeu de plates-formes assez méconnu de la console, qui est globalement un reskin du jeu de plates-formes Psycho Fox. Le level-design m’a agréablement surpris, l’univers un peu sympathiquement proche de la famille Adams est très attachant, la maniabilité est juste au poil et il y’a vraiment pas mal d’idées de gameplay où d’univers qui en rajoutent à l’expérience. Avec la saga des Sonic c’est LE jeu de plates-formes de la compilation.

  • Saga Streets of Rage – Euh, Streets of Rage, WELL DUH. FRAPPER DES FILLES AVEC DES FOUETS A COUP DE BOUTEILLE. Je suis un peu triste de pas pouvoir jouer Adam après le premier volet (c’était le meilleur perso !!) mais sinon ça reste bonnard.

  • Comix Zone – Excellent univers graphique, excellente maniabilité, idée de ouf (un beath’em up DANS UNE PLANCHE DE COMICS), bonne OST, bon héros, bons personnages. Mais attention: la difficulté est INHUMAINE. Une seule vie pour finir le niveau, qui est lui-même long et souvent jonché de pièges. J’ai failli ne jamais dépasser le premier niveau, mais ça a du me prendre une petite soirée d’ambition et de volonté pour ça. Le second niveau je ne l’ai jamais vraiment fini… Sans tricher comme un porc je veux dire… Très très bon mais faut s’accrocher comme un malade :P.

  • Bonanza Bros – Je KIFFE secrètement les Bonanza Bros ! Inutile de chercher un scénario compliqué, un univers ultra développé, c’est votre jeu d’arcade classique, au concept simple, au scoring à aller chercher, à la maniabilité simple et qui se termine vite. Vous contrôlez un voleur qui doit s’infiltrer dans une base en assommant policiers, en évitant de se faire détecter, de faire sonner l’alarme et qui doit en plus récupérer des objet avant de se barrer, le tout en un temps limité. Concept simple, jouable. Bonne surprise :D.

  • Fatal Labyrinth – Choix compliqué parce que c’est un jeu que j’ai bien aimé, qui m’a bouffé beaucoup de temps mais qui est objectivement… un peu polémique. Grosso merdo c’est un jeu d’aventure-action, à la maniabilité un peu particulière au début, qui vous demande d’errer dans un labyrinthe généré aléatoirement et d’aller le plus haut possible. Le jeu est graphiquement minimaliste, pas très clair au début, mais une fois les subtilités comprises, le jeu est étrangement addictif… On avance vite, on s’arme et on tape de plus en plus fort, les monstres deviennent de plus en plus puissants, le farm et le leveling devient réflexe, le temps passe et… voilà. A tester. C’est un jeu qui a sans doute très mal vieilli et qui fera rire ceux qui ont joués à n’importe quel hack n’slash ou ARPG sorti depuis, mais ça vaut le coup de découvrir.

  • Dr.Robotnik’s Mean Bean Machine – Puyo Puyo quoi =3. Un jeu de puzzle comme on l’aime, qui devient vite très chaud dans sa mode un joueur mais prend tout son intérêt dans un bon vieux multi des familles. La durée de vie peut ainsi être trèèès longue.

LES JEUX QUE J’AI PAS GIGA KIFFÉS MAIS QUE VOUS, VOUS POUVEZ AIMER.

  • Golden Axe, Golden Axe II, Golden Axe III – Golden Axe m’a vite pété les couilles pour être franc. MAIS c’est une grosse série quand même et les qualités objectives du truc m’ont pété à la gueule tout du long MAAAAIS rien à faire. L’univers heroïc-fantasy super pas inspiré à base de nain, de barbares et autres mages pète-burnes qui dégomment des orcs et des trolls m’a un peu saoulé dès le début, et j’ai trouvé la maniabilité parfois un peu lourd. Rien à faire, niveau beath’em up Megadrive, je suis beaucoup plus Streets of Rage que Golden Axe… Et là putain, même syndrome que Streets of Rage: mon perso préféré du I, le nain, est plus jouable dans le troisième volet. POURQUOI  ?
  • Kid Chameleon – Je DEVRAIS kiffer l’univers, très référentiel, très coloré, très léger mais rien à faire… je le trouve naze. Si vous passez au délà de ça, vous avez néanmoins un bon jeu de plates-formes qui ne se refuse pas et à la durée de vie fort acceptable. C’est un personnage qui mériterait de réexister dans un monde 3D, tiens…

  • Altered Beast – L’univers graphique d’Altered Beast me rend juste imperméable au délire, un peu comme Golden Axe. Sauf que Golden Axe est moins gay. Quoique. Enfin bref, je trouve en outre Altered Beast insupportablement LENT. C’est pourtant un jeu dont la réputation ne se fait plus donc je dois louper quelque chose. Mais en fait c’est vraiment naze mais tout le monde me le cache depuis quinze ans.

  • Columns – Columns pourrait être excellent si il n’y avait pas déjà Dr.Robotnik Mean Bean Machine dans le créneau puzzle ! A coté, Columns ne propose vraiment pas de grande originalité pour être intéressant donc voilà. Mais si Puyo Puyo ne vous plaît pas, tentez y toujours une partie, c’est rarement perdu. Et ça garde un fort potentiel addictif.

  • Ristar – Je trouve le jeu globalement lent et le level-design pas méga inspiré MAIS le jeu reste quand même bon. J’ai pas trop d’avis sur ce jeu pour être franc… et je n’ai pas vraiment pris la peine de le finir.

  • Super Thunder Blade – Jeu de shoot avec un hélico plutôt agréable dans son genre, plutôt fun et très axé scoring. Il a par contre assez mal vieilli et fera sans doute marrer ceux qui ne jurent plus que par nos shoots contemporains. MAIS ça reste un truc à tenter et un jeu de qualité.

  • Shinobi III – Le jeu m’a paru étrangement simple… Et ne m’inspire surtout pas grand chose !

LES JEUX DISPENSABLES SUR LEQUEL JE PEUX ÊTRE DE MAUVAISE FOI

  • Alex Kidd in Enchanted World – Alex Kidd tu n’as pas bien vieilli du tout ! La maniabilité est pas giga top, le level-design un peu plat, le trip des combats au jankenpon est juste une absurdité, le héros est laid comme des couilles stéroïdées laissées trop longtemps dehors à Noël et putain, le thème principal du jeu est juste inécoutable une fois qu’on a entendu Foofoone poilue du collectif touindin. Comment tu veux jouer sérieusement à un jeu quand pendant toute ta partie tu peux pas t’empêcher de chantonner des absurdités ? Enfin le jeu est pas génial de base, alors ça doit rajouter des points bonus… en fait.

  • E-Swat – Un jeu d’action ultra difficile, avec tous les défauts de l’époque: ennemis qui spawnent n’importe où et te tuent sans que tu aies eu l’occasion de les voir, checkpoints mal distribués, maniabilité ultra limitée, boss abusés… Un jeu oublié de tous, et lol, on voit pourquoi. J’y ai passé une heure et j’ai hésité à poursuivre Sega en justice pour avoir perdu MON précieux temps.

  • Vectorman 1 & 2 – Le héros est laid, l’effet “vectorisation” qu’on peut aussi nommer “Donkey Kong Country du pauvre” fait du coup assez pitié, là y’a des checkpoints JUSTE A CHAQUE PAS et la difficulté est terriblement mal dosée du coup. Le jeu est en plus pas giga lisible, plutôt lent, pas super subtil… Pas un héros que Sega a souhaité ressusciter, et dieu merci.

  • Alien Storm – Uuuuuuuuuugh. Laaaaaaaid. Et les héros semblent se donner le mot pour avoir une arme à la portée ridicule, ce qui rend le jeu inutilement difficile parce que tu passes ton temps à froler les ennemis pour leur filer des dégats… et tu en prends donc une fois sur deux. Je ne lui ai peut-être pas laissé longtemps sa chance mais il m’a un peu vite pété les couilles.

  • Sonic 3D Blast – Un jeu Sonic par Traveller’s Tales. Déjà y’a un problème. 3D isométrique minable qui rend Sonic juste impossible à manier, dans des niveaux d’une laideur mal inspirée. Le but du jeu est de tuer des robots pour libérer tous les Flickies mais c’est DOMMAGE que du coup détruire des robots soit aussi ALEATOIRE à cause de la maniabilité juste pas naturelle et pas confortable, couplé à des points d’impacts un peu chauds à toucher. Les niveaux bonus sont pas intéressants, les amis de Sonic que vous croisez tout le long du jeu semblent n’avoir qu’une seule passion, qui est de vous piquer de la thune (wat) et surtout putain c’est lent, pas maniable, le level design est juste giga limité et les musiques sauvent que dalle parce qu’elles sont trop occupées à faire de la purée de diarrhée de l’oreille pour faire quoi que ce soit d’autre. Ce jeu a failli BRISER MON ENFANCE PUTAIN.

  • Flickies – Là aussi archétype du jeu d’arcade transposé tel quel sur console sauf que contrairement à Bonanza Bros, je suis beaucoup moins séduit. C’est limité et la maniabilité nique des bisons !

LES RPG JAPONAIS QUI VONT VOUS BOUFFER DU TEMPS

Y’a une petite poignée de RPG emblématiques de la console… Là j’ai pas pris la peine de tout tester, ça prendrait trop de temps sinon. A partir de là, c’est aux spécialistes de RPG qu’il faut se tourner mais vous avez de quoi y passer BEAUCOUP DE TEMPS. A priori.

  • The Story of Thor / Beyond Oasis – Bon c’est un ARPG à la Zelda qui est une bonne surprise ! Le scénario à l’air giga-classique, à coup de “prince qui doit trouver des éléments dans des temples et whatever faisons des quêtes annexes à la place” mais la maniabilité fonctionne, pas mal d’idées dans les temples. Bref ça s’annonce bien. Pour le lol, le jeu est intégralement en anglais alors qu’une VF existe… pourtant !
  • Phantasy Star I, II, III et IV + Shining Force, Shining Force 2 et Shining In The Dark– Les 4 premiers Phantasy Star et les 3 premiers Shining (à l’époque où Tony Taka faisait pas le chara-design, oh) sont là. Voilà. J’en ai pas fait un seul parce que… j’ai pas de temps à leur consacrer =(. C’est à vous de voir, du coup !

J’Y AI PAS JOUÉ DONC JE VOUS LAISSE LA SURPRISE.

  • Dynamit Headdy – Je viens de me rendre compte que j’avais pas testé ce jeu. Je vous laisse donc la surprise dessus ! Journalisme total 😀 !

Pour résumer ? Une bonne compilation en général, y’a à boire où à manger, mais y’aura évidemment des jeux que vous essaierez maximum une fois. Vu le bas prix de la compilation, je pense quand même que ça le vaut pas mal. Mais si vous avez encore votre Megadrive, l’interêt est limité… à part les succès.

Qui sont super simples à choper.

Huhu.

Dimanche y’a le Grand Prix d’Hongrie ! Mais y’aura aussi l’article avec le N ! Qu’est-ce que ça sera… ?

~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr
Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:

5 commentaires

  • Axel Terizaki

    J’ai chialé ma race dans Phantasy Star IV à l’époque.

    Sinon Shining Force 2 est genre le jeu que j’ai dû refaire le plus de fois, un excellent TRPG coloré avec une histoire chouette et des personnages charismatiques (là où le 1 était assez bateau) Ah et la musique du 2 woohoo. Manquerait plus qu’ils ressortent Shining The Holy Ark de la Saturn et les 3 épisodes du troisième volet pour que j’aille jusqu’au japon leur faire un câlin.

  • Api

    Ristar est franchement sympa. Ca reste un jeu de plate-forme basique, mais je résiste pas à l’envie d’y refaire une partie de temps en temps ^^ (alors que bizarrement, la première fois que j’y jouais, c’était sur émulateur…)

    La megadrive, rien que pour les Sonic, ça valait l’achat. Quand j’y pense, ils ont repris le même système que la NES avec les 3 jeux Mario (d’autant que Sonic & Knuckles devait faire partie de Sonic 3 d’abord)

  • Eowyn

    J’avais acheté la compilation de jeux d’arcade de Sega sur PS2 et j’avais peu aimé, notamment au niveau du gameplay. J’arrive pas à savoir si le portage a été bâclé ou quoi.
    M’enfin c’est pas demain la veille que je pourrai m’acheter une console next gen. Meci du post.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *