Jeu Vidéo

Ma Xbox360 – Heterosexual Life Partner

Le W parlait de zombies, de World War Z et de Walking Dead ! Le X parlera… de jeu vidéo !

La 6e génération de consoles, je l’ai passée fanboy de Nintendo, pour une raison claire et simple: j’en voulais à mort à Sony de m’avoir fait acheter une PS2 à la lentille morte au bout d’un an et je considérais la Xbox comme une machine laide et bâtarde, dédiée aux riches et sans interêt. Et puis, il faut dire, déjà à l’époque si on trainait sur des forums un peu vidéoludique et peuplé d’adolescent, il fallait montrer patte blanche, ce qui voulait dire que vous DEVIEZ avoir un constructeur à défendre et participer à une grande guerre de fanboys pour savoir qui qui a la meilleure console. Aujourd’hui, je me suis assagi et j’ai un peu de mal à être aussi véhément et agressif envers Sony et Microsoft qu’avant, de même que j’ai au final plutôt du mal à être agressif envers l’industrie vidéoludique tout court. Electronics Arts est devenu sympa, ciel quoi. Y’a que Bobby Kotick qui est devenue une cible, mais eh, on tire pas sur la grosse ambulance.

Xbox02.jpg

Bref, il y’a trois ans, le 5 Août 2008 pour être précis, je faisais mon premier pas vers la nouvelle génération en m’offrant, grâce à l’argent gagné durement en obtenant mon bac, une Xbox 360 ! Avec à côté trois jeux: Forza Motosport 2, The Darkness et Perfect Dark Zero. Je me souviens l’avoir acheté sur un coup de tête quasiment, en me disant un dimanche soir « j’ai assez pour me payer la 360… après je pourrais économiser pour Rock Band… allez, je l’achète DEMAIN. » Et, forcément, lundi après-midi, j’y vais avec mon père parce que je me vois mal trimbaler une console dans le car campagnard qui me lie à la ville. Sauf qu’un lundi de mois d’août, vous visualisez le fail: mon magasin indépendant ? Pas de Xbox. L’autre magasin indépendant ? EN VACANCES. Le suivant ? AUSSI EN VACANCES. Game ? « On a plus que des Xbox 360 Arcade. » Fnac ? « Revenez fin août. » C’était un peu la dèche. Et au final, je vais chez Game acheter une 360 Arcade et un disque dur à part – j’ai juste assez pour – et, surprise, ils trouvent une Premium dans la réserve. Parfait !

S’en suit alors une histoire d’amour que je vais vous raconter.

A l’époque, j’avais acheté la console pour trois jeux en particulier, qui étaient mes trois priorités totales et définitives: Rock Band (qui à l’époque coûtait environ 270€ à lui tout seul, visualisez l’investissement), Bioshock (qui à l’époque était une exclue 360/PC) et Dead Rising (parce que le jeu avait juste l’air super fun), et à mon grand malheur, aucun magasin d’occasion n’avait l’un de ces trois jeux à disposition, du coup je m’étais rabattu sur trois jeux qui me faisaient de l’oeil où en qui je voyais un certain interêt: Forza Motorsport 2 en premier, parce que j’avoue que si y’a toujours un truc que j’ai kiffé faire c’est jouer à un jeu de course pendant des heures en écoutant la radio et en bavant de manière décérébrée. En plus j’avais le droit à la version limitée, ce qui fait plaisir à un matérialiste pour moi.

Le jeu fut au final une petite déception. Je crois que je le taclais dans ce vieil article, d’ailleurs mais grosso modo c’était une simulation qui avait des courses trop longues, chaque course durait minimum quinze minutes et c’est juste trop. Et, ouais, le jeu était trop un Gran Turismo 4 lidl… Les mêmes circuits, les mêmes caisses, mais deux fois moins de fun. Blah pas grave.

En second y’avait Perfect Dark Zero. Là, c’est un choix que je savais mauvais mais je me disais que quitte à faire Perfect Dark Zero un jour, autant le faire avant de faire d’autres gros FPS beaucoup mieux foutus ! Le jeu, j’en ai un souvenir évidemment désastreux et ridicule. Je suis tombé récemment sur un ] article très complet de GrosPixels qui défend le jeu d’une bien belle manière et qui, terriblement, me donne envie de lui redonner sa chance et d’essayer d’enlever un peu les oeillères du fan de Perfect Dark…

Et enfin, il y’avait donc The Darkness, jeu d’aventure en vue subjective juste fantastique et souvent sous estimé quand il s’agit de faire le tour des bons jeux de la console. J’avais tapé un pavé d’amour à ce sujet d’ailleurs et c’est un jeu qui doit peut-être avoir un peu vieilli aujourd’hui mais qui vaut quand même l’expérience et le détour, surtout avec le deuxième volet qui approche très très très vite là. Tous ceux qui jouent le jeu jusqu’a l’arrivée aux Enfers sauront la qualité du jeu, de toute manière.

Après le portefeuille est maigre alors on se limite un peu niveau achats: The Orange Box à la mi-août pour découvrir Portal, Half Life 2 et Team Fortress 2, ensuite on se paye enfin Dead Rising et là c’est la quasi-orgie même si découverte intéressante d’une des fonctionnalités de la 360: elle peut rayer tes disques si tu la bouges de position pendant que le disque tourne. A la place, ça fait « kkrrrcchh » et le disque devient illisible. Cool quand tu viens d’acheter le jeu.

Enfin j’ai pu réparer le CD grâce à un truc qui faisait ça online – et ça a marché wow – et j’ai pu jouer totalement au jeu que j’avais, par ailleurs, adoré au point de passer deux mois dessus quasi non stop. C’est là que j’ai commencé plus où moins à devenir assez accro au concept de succès, au point de faire le jeu quatre où cinq fois pour en récolter le maximum possible…

Bon, je vais pas vous faire la liste intégrale des jeux que j’ai eu à partir de ce point. Il y’en a beaucoup du coup je vais faire un listing des jeux qui m’ont le plus marqués sur la bécane en trois ans. Ca en fait quand même six où sept ha.

ETERNAL SONATA

Xbox05.jpg

J’ai joué qu’a deux JRPG pour l’instant sur la console – et ça fait un an que ma partie de Final Fantasy XIII est en stand-by donc je vais préférer parler d’Eternal Sonata qui m’a quand même un poil marqué ! Pas forcément toujours du bon côté puisque, je le rappelle le jeu se distingue particulièrement par sa médiocrité scénaristique pendant quasiment l’intégralité du jeu. Je déconne pas: le jeu possède les cinématiques et les scènes de dialogues les plus insupportables que j’ai pu voir, et le jeu passe son temps à nous faire faire des détours idiots pour ne pas qu’on finisse le jeu trop vite. Mais le dernier quart du jeu est, lui, paradoxalement merveilleux. Le système de combat est très très très agréable (je met l’emphase sur le second « très ») et les graphismes sont superbes. C’est un jeu que j’ai eu beaucoup de mal à avancer mais qui se termine au moment où il devient extrêmement intéressant. Frustrant.

Maintenant je devrais me motiver à FF13 (qui n’est pas si mauvais que ça) et ptet envisager Resonance of Fate…

LA SAGA ROCK BAND

Xbox05.jpg

Je sais pas combien de kilotonnes d’argent j’ai foutu dans ces cinq jeux – Rock Band 1/2/3, Lego RB et Beatles RB – entre les achats des jeux en eux-même, les achats des périphériques et surtout les achats de DLC mais je crois pas que je veuille savoir. C’est la saga pour laquelle j’avais acheté la console à la base et je regrette AUCUN des investissements que j’ai pu faire (bon ptet la batterie quand même, qui prends la poussière depuis facile deux ans) car c’est une excellente saga, qui propose un choix juste astronomique -gonflé en mars 2010 par le RBN qui propose aujourd’hui genre des morceaux d’OST de Splosion Man, de VVV, du Amanaguchi, du Freezepop, du Super Meat Boy… -, un vrai suivi de passionnés derrière ça, une tentative de faire évoluer les choses à chaque volet… Je ne le dirais jamais assez: la saga Rock Band est presque intouchable tellement elle s’accorde absolument à faire les choses bien.

ALPHA PROTOCOL

Xbox05.jpg

COMMENT JE VOUS PRENDS LA TÊTE AVEC CE JEU. Ca fait la combientième fois que je l’évoque en six mois ? Un article dédié, un article fourre-tout, le bilan 2010/2011, le bilan annuel du blog… Tin wow je dois être pénible à force. Mais oui, j’ai adoré Alpha Protocol, un expérience jeu de rôle bien comme je l’aime, avec des choix toujours déterminants, des développeurs qui pensent à tout dans ce choix, une petite ambiance film d’espionnage pas mal retranscrite, des personnages énormes (le psychopathe de Taiwan <3), des possibilités énormes pour remplir une quête, chaque quête ayant d’ailleurs forcément une répercussion sur une autre, etc etc… C’est un jeu qu’on fait et refait et où on obtient à chaque fois une fin totalement différente, une aventure et un déroulement fou. Alors évidemment, je le rappelle, le jeu demande une grande tolérance: l’IA est crétine, les graphismes un peu datés, le gameplay pas super innovant, y’a encore des bugs ici où là et les boss sont cheatés de manière un peu intolérable MAIS l’aventure est tellement bonne et le travail d’écriture tellement chiadé que j’en ai eu juste rien à foutre et que j’ai passé une semaine immergé à fond dans ce jeu, 8h par jour, pendant six jours ! C’est du SOLIDE. Et il est soldé PARTOUT.

BIOSHOCK

Xbox05.jpg

Bioshock c’est juste grandiose là aussi et pour quasiment une seule raison: Rapture. La ville sous-marine qui sert de cadre aux aventures du jeu est enivrante, formidable et surtout, là aussi, incroyablement bien écrite. Si ce jeu se prend dans la tronche toutes les éloges du monde dans à peu près tous les organes de presse et tous les forums, faut pas jouer l’idiot: le jeu est VRAIMENT une bonne tuerie. La suite aussi d’ailleurs, qui offre le droit de prolonger un peu l’expérience Rapture. Elle innove pas d’un chouia, mais eh, on s’en branle, on est là pour Rapture, pas pour le gameplay.

FALLOUT NEW VEGAS

Xbox05.jpg

Là c’est mon gros coup de coeur soudain de la semaine, ayant commencé vraiment le jeu la semaine dernière. J’avais adoré Fallout 3 mais au final je reprochais un peu une aventure principale pas giga bandante et des distributions de karma un peu idiotes par moments (Tenpenny Tower, huh), bref un jeu Bethesda quoi. Oui je suis de mauvaise foi envers Bethesda parce que j’aime pas les Elder Scrolls OUAIS. Mais bref, Fallout New Vegas c’est Fallout 3 fait par les mecs qui ont fait Alpha Protocol: le gameplay est inchangé, les graphismes sont inchangés, le fonctionnement global est inchangé mais tout le reste est multiplié par trois où quatre: les personnages sont encore plus extraordinaires, la carte du monde est trois fois plus intéressante à explorer et surtout PUTAIN CETTE ÉCRITURE. La quête principale est super intéressante – entre autres parce qu’elle a une bonne quarantaine de fins différentes et que pas mal de quêtes secondaires jouent un rôle dessus – , le concept de relations avec les groupes et factions est exploité de manière juste impeccable et on a d’ailleurs un nombre un peu FOU de quêtes à faire. Il y’a toujours un truc à faire dans le désert du Mojave, dont l’exploration est toujours un grand plaisir. J’y ai retrouvé à de nombreux moments des plaisirs semblables à quand je parcourais les plaines de Red Dead Redemption sur mon cheval.

J’en reparlerais sans doute bientôt dans un article dédié car il y’a 4000 choses à en dire. Pour l’instant, après avoir fini le jeu une première fois et avoir passé près de huit heures par jour dessus, le bilan est clair: c’est sans doute un des meilleurs jeux de cette génération. Les bugs par milliers ? Les graphismes un peu datés ? L’absence d’innovation gameplay depuis Fallout 3 ? Comme si vous saviez comme j’en ai eu rien à secouer pendant mes quarante heures de jeu.

Y’a plein d’autres jeux excellents où mentionnables également, mais là ça serait un peu long. Soyons très clair: ceux qui considèrent que cette génération de consoles est de la merde par rapport aux précédentes peuvent aller se faire enculer car elle est facilement aussi bien que les précédentes, et c’est vraiment un truc que j’ai appris avec cette console. Red Dead Redemption, Mirror’s Edge, Fallout 3, Batman Arkham Asylum, le multi de Modern Warfare 2, Beatles Rock Band, F1 2010, Mass Effect, Bayonetta, BlazBlue, Portal 2, King Kong, Pacman Championship Edition DX, Chime, GTA IV, Project Gotham Racing 4, Bully, Brutal Legend… Je compte pas le nombre de jeux de qualité auquel j’ai touché en trois ans, et je sais qu’il m’en reste plein à faire. Ciel, au final quand je regarde ma liste de jeux 360, y’a bien que Prototype, Perfect Dark Zero et The Saboteur que je considérerais comme des débuts de daubasses, le reste étant des bons jeux, à qui je n’ai pas grand chose de vraiment important à reprocher. Et encore, The Saboteur a des trucs sauvables et reste étrangement addictif ! Et ok, j’aurais envie de troller, j’aurais mis Halo 3 dans la liste des daubasses mais là je sais que le blocage est subjectif. Même si putain, le level-design de merde.

Xbox01.jpg
By the way, ma console a été baptisée « Nell ».

Par contre, effectivement, la console a ses instants de fiabilité douteuse. Je n’ai pas eu de RROD et dieu m’en préserve parce que ma garantie devrait avoir flambée depuis le début du mois, mais j’ai eu en mai 2009 un problème de carte mère qui faisait que la console voulait plus s’allumer, ce qui m’a forcé à l’envoyer quinze jours en réparation: c’était gratuit dieu merci mais ça m’a fait un peu flippé à l’époque parce que c’était un peu la première fois que j’avais un problème pareil. Bon ok, y’avait aussi la fois où la lentille de ma PS2 est morte mais ça compte pas ! Et là depuis un an, la console semble multiplier les plantages intempestifs… Souvent sur certains jeux qui exigent beaucoup du lecteur (genre Fallout New Vegas où je tourne à deux où trois plantages par jour, merci l’autosave) ! Bon, je touche du bois car j’ai au final un vieux modèle (fabriqué fin 2007, ho) mais c’est toujours un peu gênant de vivre en sachant qu’un jour, elle nous quittera à jamais. Bon, puis y’a aussi le problème de rayure de CD quand tu bouges la console mais ça je l’ai déjà raconté…

Autre souci récurrent que j’ai avec la console, et ce depuis un an maintenant: le disque dur. J’ai un petit modèle de 20 Go (en réalité de 13 Go parce que 6 Go sont utilisés par la console pour je-sais-pas-quoi ) et ça fait un an que je flirte avec la limite en taille, entre mes DLC Rock Band par milliers, les rares démos de 1,5 Go que je veux télécharger, les jeux XBLA qui pèsent entre 20 Mo et 1,1 Go… Les patchs BlazBlue qui pèsent aussi sa mère… Va falloir que je passe à un disque dur plus gros mais ohputainleprix et surtout la peur de devoir TOUT retélécharger. Retélécharger 180 DLC Rock Band ? Hmmm. Retélécharger des packs entiers de jeux Rock Band ? UUuuuuugh. Bref, 20Go c’est un peu court mais j’imagine qu’a l’époque les mecs s’attendaient pas à voir un type en utiliser 60% pour un seul jeu.

Enfin, je dois avouer que généralement le Xbox Live est une bonne expérience. Je me plains pas des masses du fait que ça soit payant parce que c’est pour l’instant un service que je trouve de suffisamment bonne qualité pour justifier de mettre 3 à 4€ / mois dedans. Même si au final je joue peu en ligne, ce qui est gênant d’un point de vue économique :P.
Après, je reste néanmoins assez friand du XBLA: les jeux qui y sortent y sont, de plus en plus, de qualité impressionnante. Et le concept même de DLC ne me dérange pas plus que ça, dans le sens où ça reste TOUJOURS des options – et qu’on me sorte pas l’exemple boîteux du DLC de Prince of Persia qui contient, je le rappelle, un « épilogue » et pas « la fin du jeu » – et que rien ne me force vraiment à les choper. Ciel, je considère même pas ça comme du contenu qui aurait pu être dans le jeu dès le début – souvent parce que les jeux où je pourrais choper du DLC sont déjà assez complets comme ça de base huh. – A l’heure actuelle, j’ai chopé un seul « vrai » DLC et c’était l’Antre de Minerve de Bioshock 2. C’était à moitié pourri parce que le gameplay et le fonctionnement de Bioshock se prête très mal à une mini-aventure de trois heures mais c’est pas trop grave ! Bon, puis y’a mes 180 DLC Rock Band… j’ai déjà dit que j’avais 180 DLC Rock Band ?

Bref, raison de plus pour considérer que la moitié des mecs qui whinent sur les forums jeux vidéo de la terre entière s’amusent quand même à exagérer les choses où à ne jamais peser la chose dans une balance. M’enfin, souvent ce sont des gens qui aiment pas vraiment les jeux vidéo qui disent ça, j’imagine. Je veux dire, quand on en arrive à voir tout dans une logique économique, c’est que quelque part quelque chose est taré. Et après, c’est souvent les mêmes types qui achètent un jeu à 70€ le jour de leur sortie en précommande. Bon je généralise un peu, mais ouais, j’ai toujours pas mal de griefs envers les forums jv, lieux peuplés de geignards et d’idiots qui préfèrent parler de leurs et de nos portefeuilles plutôt que de jeu vidéo. C’est triste mais faut vivre avec ça.

Enfin si vous voulez, je peux comparer tout avec la PS3: la ludothèque est quasiment mi-figue mi-raisin (même si comme exclu PS3, il n’y a quand même les Uncharted, Gran Turismo 5 et Modnation Racers qui me font un peu de l’effet), le live me paraît quand même plus fiable sur la console de Microsoft (surtout après les événements de mai dernier haha), je préfère mille fois les succès et le gamerscore au système de trophées, le XBLA est plus agréable à parcourir que le PSN – l’interface Xbox étant d’ailleurs beaucoup plus sympa que celle de Sony -, je préfère la manette Xbox à la Dual Shock MAIS ma Xbox lit pas les Blu Ray et c’est triste. Enfin de base, oui, si vous voulez m’accuser de fanboy, je peux le dire: je préfère la Xbox 360 à la PS3. Mais, eh, au final c’est la même chose et ça dépend beaucoup des goûts 😛 ! Le plus important à retenir c’est que j’aime ma Xbox 360 et que cette génération m’a filé autant de bons sentiments que les précédentes. Merci bien tout le monde !

Vendredi, le Y… Eh oui plus que deux articles é_è.

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr
Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:

9 commentaires

  • Maxobiwan

    Bioshock : s’il n’y avait pas Rapture, je l’aurais désinstallé avant de le finir…

    Eternal Sonata, c’est assez spécial dans le sens où le scénario n’est rien d’autre que la biographie (métaphorique) de François Frédérique Chopin. Je pense que personne n’aurait courage de lire intégralement cette page http://fr.wikipedia.org/wiki/Fr%C3%… Et ce jeu est aussi magnifique que pessimiste.

    Concernant le disque dur de la 360, essaies de voir si tu peux en trouver d’occasion, j’ai eu le mien 120GB pour 50€. C’est vrai qu’avec ça, on se sent beaucoup plus à l’aise 😀 Sinon depuis une certaine mise-à-jour, il y a la possibilité d’utiliser des clés USB, prends-en un à 8 ou 16GB, ça devrait faire l’affaire. Avant de changer de DD, j’avais une clé de 2GB, ça dépannait mais ça devient vite insuffisant dès qu’un DLC de Mass Effect sort (Et je ne te parle pas du tranfert de Lamba Drive (20GB) ->USB->Kuro Drive(120GB))

  • Axel Terizaki

    Tiens, vu que la mienne a cramé (RROD, GPU dead) ben j’ai dû en prendre une nouvelle avec un kit de transfert Microsoft pour récupérer toutes mes save, profils, et jeux.

    Il faut savoir que cela se fait en deux étapes quand aç t’arrive :

    1) Tu utilises le kit (15€) pour brancher ton ancien disque dur sur la nouvelle xbox et tu lances le transfert des items (ça se fait tout seul)

    2) Après ton contenu est utilisable mais seulement si tu es connecté au live : pour remédier à cela MS a un système de transfert de licences mais qui t’oblige à retélécharger tous les DLC, jeux XBLA, bref tout ce que tu as acheté sur le live. Le retéléchargement va vite car il ne retélécharge que la licence mais le plus long c’est quand même de selectionner et télécharger, ce qui est long avec l’interface un peu momolle du XBL.

    3) Et ça prend une bonne grosse soirée.

  • Tom le chat

    Ma Xbox date aussi de 2007 (achetée à Noël, probablement fabriquée en septembre/octobre) et à part le RROD qu’elle m’a fait l’année dernière, elle se porte très bien, n’a rayé aucun CD et ne plante presque jamais probablement grâce à l’install des jeux sur le disque dur.
    C’est vrai, le prix des accessoires est proprement scandaleux mais à partir du moment où tu as des jeux XBLA ou des DLC et même pour le confort de jouer dans un – relatif – silence l’achat d’un disque dur d’au moins 120 Go me paraît indispensable. Le transfert se fait vite avec le câble fourni avec le disque et il me semble même que dans le cadre d’un simple changement de DD, la réactivation des DRM n’est pas nécessaire.

    Personnellement, j’ai quand-même une nette préférence pour la PS3 pour les jeux Sony (Gran Turismo, Flower, Infamous) et pour le fait que c’est une console beaucoup moins restrictive (rien que le fait de pouvoir uploader les photos de GT5 directement sur clé USB et non pas via internet comme Forza c’est un plus énorme) mais s’il y a une chose que j’aime beaucoup chez MS c’est que TOUS les jeux XBLA ont une démo.

    Sur cette génération, les jeux Xbox ou multi que je retiendrais :
    – GTAIV & Episodes From Liberty City : pour la beauté du jeu et les gunfights vraiment tripants ;
    – Red Dead Redemption : pour l’ambiance western fantastique, pour la qualité de la mise en scène, pour avoir enfin introduit des personnages féminins un peu consistants dans un jeu Rockstar, pour le final inoubliable ;
    – Saints Row 2 : pour avoir pris la succession spirituelle de GTA San Andreas en tant que gros bac à sable uniquement tourné vers le fun immédiat. Etonnement, le scénario très bourrin mais ne se prenant pas au sérieux nous livre quelques beaux moments comme la scène du cimetière ;
    – Forza Motorsports 3 : Si sur bien des points dont le comportement des voitures je préfère largement GT5, ce Forza-là est quand même une belle alternative. Dégâts mécaniques, courses plus équilibrée grâce à un système de classes bien pratique, quelques nouveaux circuits vraiment très bons (Fujimi Kaido !!), des bruits de moteur superbes. Manquent la météo dynamique, le cycle jour/nuit, un meilleur éclairage, une conduite moins raide et Gran Turismo pourra commencer à avoir peur ;
    – Mirror’s Edge : Très beau level design, une expérience de jeu basée sur la fuite plutôt que le combat vraiment originale, sentiment d’immersion grisant (les petits détails comme entendre le souffle de l’héroïne ou voir ses mains et ses pieds aident beaucoup) ;
    – Portal 1 & 2 : pour l’inventivité du gameplay et les répliques savoureuse de GLaDOS ;
    – Test Drive Unlimited ; pour les plus de 1000km de routes ouvertes à parcourir au volant d’engins de rêves. La course d’une heure tout autour d’Hawaii à plus de 300km/h est un grand moment.
    – Catherine : bon je l’ai fait sur PS3 mais il n’est pas très différent sur Xbox. Les mecs de chez Atlus nous démontrent encore une fois leur talent de conteur. La partie puzzle est très prenante également.

    Et donc je suis complètement d’accord avec cette phrase :
    « Soyons très clair: ceux qui considèrent que cette génération de consoles est de la merde par rapport aux précédentes peuvent aller se faire enculer car elle est facilement aussi bien que les précédentes, et c’est vraiment un truc que j’ai appris avec cette console. »
    Faudrait juste que les développeurs japonais se bougent le cul et nous pondent plus de JRPG (de qualité).

    Il y a encore pleins d’autres très bons jeux

  • Tom le chat

    « Il y a encore pleins d’autres très bons jeux »

    Et cette phrase là est de trop, j’ai oublié de l’effacer 🙁 . Ca m’apprendra à me relire.

  • Amo

    Comme signalé sur Twitter, sur mon Opera – dernière version et tout – je n’ai aucun problème, tout s’affiche correctement… Je suis donc incapable de pouvoir régler ça 🙁 .

  • jonas

    Enfin cette génération n’est quand même pas toute rose hein.
    L’hégémonie des FPS contemporains gris a juste tué le genre en imposant des normes absurdes (régen de vie, inventaire beaucoup plus limité que dans les 90’s, jeu mou…).
    Les dérives des DLC: payer du contenu déjà présent sur la galette, payer des choses qu’on débloquait en jouant avant…
    L’échec des japonais sur cette génération et ses conséquences. La relative raréfaction des titres « japonais »: jRPG, Beat Them All, baston 2d, plate forme 3d…
    La disparition du mode multijoueur offline.
    La dématérialisation et ses dérives pour lutter contre l’occasion. Code d’accès pour jouer en ligne, disparition des manuels…
    Le zonage chez certains constructeur, qui si il a toujours été présent s’avère cette fois ci beaucoup plus efficace grâce à la menace d’un éventuel ban du xbl/wiiware si l’on dézonne sa console.

    Pour toutes ces choses je me dis que la génération précédente était chouette, notamment grâce à la PS2 et sa super ludothèque intestable (god hand, SF3.3, god of war, le beat them all ruroni kenshin, bombastic, ICO, SotC, MGS 2 et 3, KOF2k2, Tekken Tag Tournament, persona 3 et 4, Odin’s Sphere…) et au gaming pc qui vivait son age d’or (Dawn of War, warcraft 3, CS, Q3, UT2K4, BF1942, Tribes 2…).

    Après il y a quand même plein de bonnes choses hein, l’apparition du XBLA qui est un vrai nid de créativité, le online, les listes d’amis comme sur steam avec chat vocal ingame, la baisse du prix des jeux (merci amazone ;)), l’apparition des succès, les DLC qui évitent d’acheter 15 000 updates du même jeu (Guilty Gear sur PS2 vs Blazeblue sur 360) et aussi le fait que désormais ta console te fasse tout (VOD, internet, info, twitter, facebook, youtube et même le café).

  • maxobiwan

    « L’hégémonie des FPS contemporains gris a juste tué le genre en imposant des normes absurdes (régen de vie, inventaire beaucoup plus limité que dans les 90’s, jeu mou…). »

    Mode capt évidence : ça a commencé à la génération précédente (Brother in arms, call of duty, halo…). C’est pareil pour quelques autres points : la plateforme 3D tend à disparaitre, des jeux xbox en multi ne pouvaient se jouer qu’en lan/xboxlive (je dirais outrun2 mais pas sûr).

    La baston 2D revient et il commence à en avoir un peu trop.

    C’est vrai qu’entre 2004 et 2008, j’ai un trou noir de ce qu’il y avait sur PC. Heureusement que Steam est là !

  • jonas

    Les FPS contemporains etaient quand meme moins porteurs a l’epoque. Ces titres existaient mais ne representaient pas 70% des titres AAA comme maintenant. Et surtout, les FPS penses pour le PC n’avaient pas encore disparu.

    La plateforme evoluait en jeu d’aventure (spyro, jack n jaxter, abe…).

    Quand a la baston 2d, elle etait carrement plus presente sur ps2 que sur next gen (melty, guilty, street, kof, NGBC, hokuto no ken, basara x, CvsS, marvel 2…). C’est juste que malgre le fait que desormais, il y a moins de titres, ces derniers jouissent d’une meilleure visibilite.

N'hésitez pas à commenter l'article~