Jeu Vidéo

Quelle idée de foutre un gamin sur un tracteur alors que y’a des zombies partout dehors

Je me souviens encore d’un numéro de Joystick datant du début du siècle qui parlait dans ses pages de Fahrenheit, a l’époque prévu en « format épisodique » d’après son créateur, David Cage. Cinq ans plus tard le jeu sortait enfin, c’était pas du tout par épisodes et c’était un jeu un peu chiant dès que le héros sortait des toilettes ou il avait tué quelqu’un. Mais bref, le sens de cet exemple c’était surtout de signaler que les jeux par épisodes, je connais ça depuis au moins, pfrrr, douze ans. C’est pas que je vais faire genre j’ai de l’expérience et de la crédibilité mais un peu si quand même. Tin cet égo de fou.

Enfin bref, j’avais parlé en août dernier du comics Walking Dead que je m’étais bouffé d’un coup d’un seul lors d’un après-midi en stage d’assistant de bibliothécaire. Mon avis reste assez inchangé neuf mois après: c’est vraiment une oeuvre assez prenante, très bien écrite, très cruelle envers le lecteur qui va devoir s’habituer à voir tout le monde crever et donc, en général, une oeuvre assez excellente avec comme base le toujours très efficace coup du « yeah apocalypse zombie ! »

Donc voilà, je vais donc vous parler de l’épisode 1 du jeu Walking Dead.

WalkingDead04.jpg

Cette intro un poil pénible était juste là pour vous prouver que je sais de quoi je parle puisque j’ai lu dans un Joystick d’il y’a douze ans les débuts du genre épisodique et que j’ai lu y’a neuf mois le comics qui sert de base au jeu. Je suis un vrai SPÉCIALISTE, j’avoue. Bon, promis, c’est la dernière fois dans l’article que j’essaie de faire semblant que je suis mégalomaniaque.

Walking Dead est donc un jeu développé par l’équipe de Telltale, qu’on connaît aussi pour plein d’adaptations en point & click épisodiques du genre Retour vers le Futur ou Sam & Max. Walking Dead comptera un total de cinq épisodes sachant que pour l’instant seul le premier est sorti. Tout cela est dispo sur Steam, PSN et XBLA.

Le scénario reprend l’univers du comics en y rajoutant un peu à sa sauce, évidemment: on contrôle du coup un personnage « inconnu » de la série, du nom de Lee, qui est un prof d’université à priori condamné à perpétuité pour un crime dont on ignore pas mal de détails. C’est quand il part en direction de la prison que les zombies commencent à débarquer et qu’il est pris dans un accident de voiture bien sympagore. Après un jour ou deux, il se réveille et il découvre que le monde a bien changé. Si on ne connaît pas ou peu le comics, on peut donc s’en sortir puisque mis à part le caméo de 2/3 personnages, rien ne semble vraiment nécessaire à la compréhension.

A part savoir lire l’anglais parce que le jeu est pas dispo en français, bien entendu.

A la base j’en avais un peu rien à foutre puis mon bro est venu me dire que c’était pas trop mal et le prix relativement abordable de cet épisode 1 (400MSP soit environ 5€) m’a fait me dire tout à l’heure sur un coup de tête que, allez, j’allais bien tenter l’expérience !

Deux heures trente plus tard, l’épisode était terminé d’une seule traite et mon sentiment est relativement positif. Et là tout de suite j’ai commencé à me dire que ce jeu était peut-être en train de donner des leçons à Heavy Rain, genre, gentiment. Et je fais pas semblant de lâcher la bombe Heavy Rain pour le coup: mes souvenirs du jeu c’est une torture à cause d’une maniabilité franchement merdique (se diriger avec les gachettes putain) et une écriture globalement assez naze qui fait de ce film interactif plus un navet qu’autre chose. C’était ce dernier point qui était au final le plus navrant: que le jeu veuille avoir une ambition cinématographique n’est pas une honte, qu’il propose du coup un truc écrit avec des pieds et qui serait une honte si c’était un vrai film l’est beaucoup moins. Enfin sauf si David Cage considère que le film Da Vinci Code est un chef d’oeuvre d’écriture cinématographique.

WalkingDead03.jpg
Le jeu Walking Dead n’est pas forcément très bien écrit, mais il est toujours mieux fait que Heavy Rain sur ce point-là ! On évite pas quelques incohérences et stupidités (les mecs, pourquoi vous détruisez le cadenas qui retient la porte en métal de l’entrée du drugstore ?) mais tout se laisse suivre sans déplaisir et surtout le jeu propose un large éventail de choix qui semblent avoir un réel impact et vous savez depuis Alpha Protocol que je me masturbe sur les choix vidéoludiques qui ne sont pas que décoratifs ! Là les choix proposés tout le long de cet épisode se révèlent vraiment importants puisque souvent la vie d’un personnage ou leur confiance en vous en dépend !

Plus généralement, les dialogues ont une place assez centrale sachant que chaque mot peut avoir son importance et qu’on a un temps limité pour répondre. Ca amène parfois des situations assez stressantes ou on a cinq secondes max pour prendre des décisions qui peuvent être irrévocables et ultra importantes. Et on peut pas faire pause ! Super sadique !

(Surtout quand je mate le teaser de l’épisode 2 qui semble vouloir me prouver que j’ai fait que des choix de merde pendant ma partie et que tout va me péter à la tronche.)

D’un point de vue gameplay, c’est pas toujours la panacée à la manette tellement tout semble avoir été pensé pour clavier + souris ! On manque forcément un peu de précision au stick et ça peut être un peu chiant dans les moments de haute tension ou on se bat avec des zombies. Mais à part ça, pas trop de quoi se plaindre.

Pour le reste niveau son c’est cool, niveau technique c’est pas honteux et le style comics fonctionne à merveille. Bon, faut pas être trop exigeant non plus, hein. Mais perso j’irais pas cracher sur le jeu à ce niveau là. Les personnages ont d’ailleurs des visages bien expressifs comme il faut, ce qui est toujours un plaisir !

WalkingDead01.jpg
Ok, parfois ça derp un peu.

Mais pour être franc je ne sais pas si je dois vous conseiller de vous procurer The Walking Dead MAINTENANT. C’est à dire que si 5€ par épisode m’apparaît être un bon deal (c’est le prix d’un ticket de cinéma après tout, sachant que Walking Dead fait entre deux et trois heures par épisodes), il reste qu’habituellement Telltale finit toujours par proposer à la fin un gros pack avec tous les épisodes d’un coup qui se révèle plus intéressant pécunièrement. A vous de voir votre sens des priorités du coup…

Bref, là, à chaud, trois heures après l’avoir terminé, c’est un avis assez positif qui me fait tomber quelques préjugés sur les jeux Telltale par épisodes et sur le genre « film interactif » qui trouve ici un certain interêt maintenant qu’il est marié au point & click. A voir maintenant si les épisodes suivants vont garder la même qualité et si les choix effectués dans cet épisode vont vraiment déterminer des choses par la suite parce que si c’est le cas, juste jizz in my pants quoi.

Pendant ce temps…

3615 My Life: je sors donc d’un mois de stage au sein de la rédaction jeu vidéo de Nolife ! Une expérience évidemment inouïe pour le fanboy de la chaîne que je suis et dont je sors assez heureux. Si ça vous intéresse, vous pourrez retrouver sur Nolife Online deux critiques de jeu que j’ai écrite, une pour le pas très bon jeu d’athlétisme Summer Stars 2012 et le jeu XBLA de quad Mad Riders qui est un cas… compliqué. Et puis normalement mercredi ou jeudi dans 101% une critique flash de la version 3DS de Rayman Origins (spoiler: le portage est catastrophique et je suis pas giga fan du jeu à la base.) Et ptet un truc ou deux en plus début juillet.

Voilà pour l’égo. En attendant maintenant que je suis revenu de Paris et que je fais moins de remplacement au boulot, le blog va pouvoir retrouver toute l’attention habituelle de ma part. Je suis sûr que vous êtes heureux haha.

En attendant je vais mater l’épisode 2 de Game of Thrones :D. J’ai bien aimé la fin de l’épisode 1 :D.

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr
Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:

4 commentaires

  • Axel Terizaki

    Je partage l’avis sur la série. Autant la S1 était relativement cool, la S2 est un soap opera vraiment relou. Les comics dont ce jeu est inspiré m’ont l’air mieux.

    Par contre je crois que je vais faire pareil et atteindre une hypothétique compilation…

  • Amo

    @ZGMF Balmung : Comme je l’ai dit le jeu adapte le comics et non la série télé et si j’ai jamais vu la série télé, je peux néanmoins affirmer que les comics c’est de la bonne (au moins jusqu’au tome actuel sorti en France.)

    Me semble d’ailleurs que la série télé prend énormément de libertés par rapport au comics donc…

N'hésitez pas à commenter l'article~