• Mangas & Animes

    Les saisons d’hiver, de 2004 à nos jours

    « Vite Amo, montons dans la MACHINE A REMONTER LE TEMPS ! –          Hein quoi ? –          Nous allons prendre les dix dernières années et à chaque fois sélectionner un anime issu de la saison d’hiver de cette année là. Comme ça nous verrons quel anime à quel âge et comment c’était ces dernières années ! –          Euh… ok. –          Et comme tu n’as plus le net chez toi, c’est un article facile à faire même sans devoir chercher et uploader des images pour illustrer ! N’est-ce pas formidable ? –          Sans doute. –          Alors c’est parti ! »     2014 – TONARI NO SEKI-KUN « – Nous sommes donc en janvier 2014, c’est notre point de départ,…

  • Mangas & Animes

    L’adaptation en anime, outil promotionnel

    C’est un sujet dont j’ai parlé 2/3 fois sur Minorin mais que je vais développer ici : l’aspect promotionnel des adaptations animées. C’est-à-dire que, souvent, on sous-estime énormément cet aspect quand on regarde et juge une adaptation en anime d’un manga ou d’un light novel alors qu’il me paraît primordial, ne serait-ce que pour se créer des attentes raisonnables vis-à-vis d’une adaptation. Ce que je vais dire n’est évidemment pas généralisable à TOUTES les adaptations mais une grande majorité est dans le cas que je vais décrire tout de suite maintenant. ♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~

  • Mangas & Animes

    Gatchaman CROWDS – On va pas se Gatchamailler

    Bon donc nous y voilà, j’essayais d’éviter l’exercice depuis trois mois mais il va bien falloir que je vous la fasse, cette critique complète et élogieuse de Gatchaman Crowds. Notez qu’on peut aussi écrire ça Gatchaman CROWDS mais allez savoir si j’ai bien envie de rajouter encore plus de caps lock à mes articles qui n’en ont ABSOLUMENT pas besoin .   Gatchaman Crowds – sorti cet été, produit par le studio Tatsunoko, qui voulait s’en servir pour promouvoir indirectement un film « live » Gatchaman, qui s’est pris un bide public et critique monumental tandis que Crowds, qui devait être juste du meublage, a su se faire remarquer au point d’avoir déjà…