Mangas & Animes

Symphogear XV épisode 8 – You’re Not Alone

Par quoi je commence ? PAR QUOI JE COMMENCE ? Ok parfois dans la vie on veut des choses et puis on les a pas, ça arrive, faut l’accepter, c’est pas facile. Mais parfois on a ce qu’on veut et on l’a pas forcément comment on veut. Genre tu voulais une voiture mais pas forcément une Citroën. Ou alors oui tu voulais ce poste dans une entreprise bien précise, mais tu aurais aimé ne pas l’avoir parce que la personne qui l’avait auparavant est morte écrasée par trois tonnes de rondins devant le regard de toute sa famille dont son enfant de cinq ans qui est traumatisé à vie.

Donc voilà, morale de cet épisode 8: je voulais un gear pour Miku ? J’ai eu… une sorte de gear… pour Miku… Et je suis actuellement en position latérale de sécurité en train d’essayer de taper l’article. Les larmes tombent sur le trackpad de mon pc portable, le rendant encore plus déficiant que d’habitude.

Bienvenue, donc, dans ce récap de l’épisode 8. Un épisode qui se nomme « XV« , tout simplement, ce qui déjà en annonce pas mal vu que habituellement, le nom d’épisode qui porte le nom de la saison, ça arrive à l’épisode 12 (dans GX et AXZ.)

Mais comme c’est désormais la tradition, tradition qui n’avait été rompue que par l’épisode 6, on commence par… euh… la vidéo de transfo de la semaine… et donc… oui… voilà… j’ai mis toute la fin de l’épisode d’un coup parce que ce passage au noir et l’affiche du titre de l’épisode… quel choc…

Hibiki:

Je sais pas si vous le savez – parce que moi j’ai mis un an après mon visionnage de G à le savoir – mais dans les bonus BluRay de Symphogear G, y’avait déjà une séquence de transformation pour Miku qui était du genre « wah ça fait des cauchemars, un peu. » Genre le moment ou le truc lui rentre derrière le crâne pour lui filer le regard le plus mort possible ? Sale histoire. Et pourtant c’est amusant de comparer les deux transfos parce que celle de XV même si elle est moins « choquante », emprunte pas mal d’éléments similaires, faisant miroir de l’autre. Là où une des armures était enfilée « de force », l’autre l’est fait de manière consciente et délibérée, explicité par le fait d’enlever soi même sa magnifique robe gothique (que j’espère on ne verra pas que sur ce plan.)

Oui ok je devrais être triste et choqué que Miku soit devenue indirectement l’antagoniste de la série mais ça faisait parti de mes prédictions et même, plus que ça, ça faisait partie de mes désirs secrets, ça arrive à peu près quand je l’aurais voulu et son design est tellement fucking cool. Miku qui te regarde froidement ? Top. J’espérais qu’elle chope un Gear et qu’elle affronte les méchants mais j’espérais encore plus secrètement qu’elle devienne méchante. Je voulais Rainbow Flower 2: Electric Boogaloo. Après, mon désir ultime c’était que ça soit Hibiki qui se retrouve le réceptacle de Shemha et que Miku soit obligée de « reprendre les armes » pour essayer de la sauver, mais eh, j’ai déjà ma dose de good edgy shit, je vais pas demander le tonneau entier.

Cela étant dit, encore une fois, on évoque directement la fin de l’épisode mais rembobinons vingt minutes en arrière… et bienvenue dans Symphogear, Youjo Senki ou les deux ?

On commence par un long résumé de l’épisode précédent, c’est deux minutes de déjà vu qui évidemment m’attriste un peu. D’un point de vue technique et réal c’est un épisode où dans l’ensemble je suis parfois un peu déçu parce que y’a des réutilisations de plans qui sont souvent évidentes et qui donnent un sentiment de cheap sur pas mal de petites scènes disséminées de ci de là mais, de l’autre côté, on a aussi un combat de six bonnes minutes ou y’a des tonnes de gros cuts. J’imagine que y’a des priorités à avoir dans ce genre de contexte. D’ailleurs l’occasion de signaler que un des cuts est made in France ! On le doit à Yom, hésitez pas à lui dire bonjour sur Twitter.

(D’ailleurs j’avais été surpris y’a deux semaines de voir que dans le staff autour de la série y’a eu un retour de Thomas Romain, Vincent Ngheim et Stanislas Brunet, qui avaient bossés sur les premières saisons ! D’après ANN ils étaient pas revenus sur la série depuis la fin de G, à l’exception de Thomas Romain qui avait un peu bossé sur GX. Mais les trois étaient absents de AXZ… d’après ANN.)

Bref, je me disperse: on commence par Carol qui botte le cul de Noble Red hyper facilement.

Bah oui, Carol c’était le boss de fin de GX, sans doute un des personnages les plus puissants de Symphogear derrière Adam et le Cercueil de XV épisode 1, alors que Noble Red leur gimmick c’est « on est faiblardes mais débrouillardes. » Donc logiquement, Carol fait comme dans les épisodes récents de Kimetsu no Yaiba: elle utilise ses fils, les repousse, chante et les humilie.

Du coup Noble Red fuit la queue entre les jambes et commence l’apparition inattendue de Tsundere-Carol.

« Elfnein no baka » soupira t-elle en tâchant de regarder ailleurs avec la plus forte des volontés afin de masquer les rougissements naissants au creux de ses joues.

J’aime bien la dynamique entre Elfnein et Carol: c’est évidemment adorable (on a besoin de choses adorables dans cette saison de Symphogear) mais elles se complètent à merveille, les deux n’ayant pas forcément la même priorité mais ont les idées qui savent se répondre afin de trouver immédiatement les solutions à leurs problèmes.

Plus largement, c’est un point que j’ai apprécié dans cet épisode: l’impact de Carol dans l’intrigue « globale. » Elle aurait pu réapparaître à la fin de l’épisode précédent pour le fanservice, se contenter de fesser Noble Red et à nouveau laisser la place à Elfnein en faisant le moins de choses possible mais on va voir plus tard qu’elle va utiliser ses pouvoirs et ses incroyables incapacités phoniques pour aider les Symphogear à faire quelque chose qui, sans elle, aurait été impossible. Au délà de son apparition qui a sauvée Elfnein, Carol a aussi sauvée l’intégralité des Symphogear, et ça il faudra le retenir (d’autant que ça continue de rentrer dans la politique de rédemption des vilains. Manque plus que Adam réapparaisse pour aider les Gears, et on aura eu tout le monde.) (Fudô aura pas le droit à une redemption et c’est tout ce qu’on aime.)

Ah et évidemment, point primordial: Genjuurou lâche un DUR DA BLA DATTO !? Ce n’est pas GUNGNIR DATTO mais ça compte pareil. Merci Kaneko, merci Satelight, merci Agematsu, merci tous ceux qui bossent sur cette série, vous savez rester fidèle à vos valeurs.

Autre moment que j’ai kiffé dans cette première moitié d’épisode, Tsubasa qui essaie encore une fois de foutre la merde avec sa parano mais sa gf qui lui balance un petit « bitch please shut the fuck up« , et ça marche instantanément car Tsubasa ne peut pas vraiment l’ouvrir trop devant une des rares personnes qui est au courant que la dernière fois que sa chambre a été rangée, le Mur de Berlin était encore debout

En même temps, la méfiance de Tsubasa est pas 100% injustifiée parce que, techniquement, le plan de Carol va être extrêmement yolo et manquera même d’échouer. Après, est-ce que à ce moment là Carol avait déjà en tête l’idée de filer un coup de pouce aux Gears en chantant la puissance de 7 milliards de chansons ? Mystère.

Cela étant dit, après pas mal d’exposition du côté du SONG, avec des explications toujours un peu tordues de pourquoi tout se passe comme ça genre « oui Elfnein avait fait du copier/coller » ou « ouais voyez si on modifie la philosophie à l’échelle mondiale grâce au Château pour enfin séparer le concept d’avenir avec celui de divinité, on a une chance » mais, eh, même si c’est pas toujours 100% convaincant Symphogear essaie toujours de justifier son intrigue et son univers, et ça c’est pas tout le monde qui peut se vanter de le faire, lol.

Quant aux méchants, on a une soirée Skype qui tourne mal parce que Fudô passe son temps à être Fudô le PDG-lambda : il humilie verbalement ses laquais, leur dit juste « retournez taffer bande d’assistés vous croyez que c’est qui qui vous nourrit » dès qu’on lui reproche un truc, coupe la communication dès que ça parle des promesses qu’il a pu faire et ça rigole tout seul dans le bureau en disant que tout se déroule selon son plan. Vivement que Hibiki débarque dans son bureau pour le puncher.

Maintenant que l’épisode est fini, c’est quoi cette « contre-mesure » ? Le corps de Miku ? Il sait que « la déicide » sa seule limite, le seul truc sur lequel elle peut pas utiliser son poing (contre son consentement) c’est Miku ? Est-ce qu’il s’est documenté sur le sujet ? Est-ce qu’il a un dossier de 300 pages nommé « La déicide et Miku, gay pour la vie » comportant une quantité d’infos privées et compromettantes sur le fait que c’est le couple le plus lesbien de la voie lactée ? Ou est-ce qu’il a juste regardé n’importe quel épisode de Symphogear ? Trop de questions soudaines.

En vrai je continue à errer dans une sorte d’incompréhension sur ce que Fudô sait de Miku. Je veux dire elle a manquée de se faire tuer par Millaarc dans l’épisode 5 !? Je peux pas m’empêcher d’avoir toujours l’impression qu’il a chopé Miku par pure chance, parce qu’elle était en pack avec Elfnein au bon moment ? Ou alors est-ce que Tsubasa l’a mis au courant à cause de son brainwash que Elfnein ET Miku était au même endroit ? Well, fuck, c’est probable en plus. Bon bref, on a encore cinq épisodes pour comprendre le jeu d’échec que joue Fudô.

En vrai ce que je trouve ouf avec Hibiki et Miku c’est qu’elles font explicitement TOUS LES GESTES ROMANTIQUES EVER: grande roue, petits mots doux, engueulades soudaines, déclarations d’amour passionnées, partage du lit, partage du bain, cuisine l’une pour l’autre, connection onirique, regards tendres, vêtements assortis et désormais ON SE TOUCHE LE FRONT SUR LE COUCHER DU SOLEIL. Y’a pas fucking plus romantique que ça. Mais, damn, y’a toujours pas eu de baiser. A ce point, faut qu’on commence à remettre clairement en cause la règle qui veut qu’un couple de fiction est pas en couple tant que y’a pas de baiser parce que putain elles cochent toutes les cases et tous les clichés mais la seule chose qui manque c’est de l’échange de fluides par la salive montré à l’image.

Parce que damn, on est à ça de pouvoir officiellement les déclarer couple lesbien le plus badass de la popculture. C’est comme si c’était interdit à cause d’une règle bureaucratique absurde. Genre elles ont mal remplies le formulaire a-230 parce qu’elles ont écrit leur nom de famille en minuscule au lieu de le mettre en majuscule. C’est ça le sentiment que j’ai è_é.

Avec tout ça j’ai pas commenté la scène mais en gros on fini ce que j’avais signalé la semaine dernière: les songes de Hibiki et Miku sont connectés, mais Miku doit dire au revoir à Hibiki. EST-CE QUE CA SENT PAS UN PEU MAUVAIS ? Hibiki elle a beau faire « non Miku, reste, le stand de hot dog il est de l’autre côté », on ne peut pas reculer l’intrigue tant que ça.

Mais bon fuck l’amour, IL EST TEMPS DE BASTON.

YAY POUR LA BASTON

Et vous savez de quoi il est aussi temps ? DE FAIRE REVENIR LE CHANT DU CYGNE.

PAS YAY POUR LA CHANSON

Ca faisait un petit moment qu’on en avait pas eu un ! Du coup à cinq, les Symphogear lâchent leur petite attaque ultime en mode « on donne tout », ça crache du sang mais comme tout le monde a une constitution plus solide que Kanade, ça va y’a pas trop de sacrifice. En vrai je rigole mais y’a ce petit côté étrange avec le chant du cygne qui est que dans la saison 1 c’était vraiment présenté comme LE truc ultra dangereux. C’était ce qui causait la mort de Kanade et c’était ce qui faisait pleurer du sang à Tsubasa en plus de la mettre à l’hosto pendant deux épisodes et lui faire… (violon triste) … louper l’école…

A partir de G, le chant du cygne c’est devenu une arrière-pensée et c’est presque dommage que ça ait perdu de ce côté « sacrifice ultime. » Y’avait cet aspect cool d’avoir une attaque ultra puissante au péril de ta vie. Après on nous a introduit l’Ignite qui remplit une fonction différente mais fondamentalement similaire (« on risque sa sanité et sa vie pour plus de force ») et le chant du cygne est un peu condamné aux scènes choc sans conséquences majeures (Kirika dans AXZ qui tape un chant du cygne et est debout l’épisode suivant.) Après c’est logique que le chant du cygne défonce plus autant les Gears: déjà elles sont une constitution plus forte que Kanade (ou, effectivement, on a passé la s1 à mettre l’accent sur son corps rongé par la maladie et les expérimentations) et ensuite elles ont énormément améliorées leur synchronication à leurs armures depuis la saison 1 donc le contre-coup du chant du cygne est devenu moins « lourd » (là ou Kanade était pas extrêmement synchronisée à Gungnir, par exemple.)

Donc, ok, le chant du cygne a plus sa toute puissance d’antan (et là même dans cet épisode, il est clairement insuffisant) mais malgré tout ça reste fort d’entendre les héroïnes chanter l’invocation. Et échouer derrière en crachant du sang. Bon on peut pas toujours gagner me disait Pokémon Puzzle League, et ça se confirme ici.

En parallèle Noble Red revient boosté au sang bien déter à prendre sa revanche sur Carol.

Bon ça tourne bof.

Malgré le SUPER LABYRINTHE PHILOSOPHAL, ultime coup de Noble Red qui n’a semble t-il jamais marché, bah Carol chante l’équivalent de sept milliards de chansons (ce que j’interprète comme « passer sept milliards de mp3 de Toxic de Britney Spears sur le même ordinateur »), dégomme le truc facilement (logique: Hibiki avait détruit le labyrinthe avec l’aide du pouvoir alchimique de Saint-Germain, normal que Carol qui était théoriquement une alchimiste aussi puissante voire plus puissante que Saint-Germain s’en sorte également sans souci), booste directement les Symphogear par la même occasion et, oops, Noble Red crachent leurs tripes car manifestement le sang qu’on leur a fourni était contaminé. Fudô et Laurent Fabius sont-ils la même personne ? Les a t-on déjà vu dans la même pièce ? La question doit être posée.

De Laurent Fabius à Manuel Valls real quick. J’aime bien le côté « on va en faire un nationaliste extrêmiste » parce que en 2019, voir des pseudo-patriote se faire puncher, c’est quelque chose qui me fait plaisir et me permet d’évacuer la réalité ou c’est, euh, les pseudo-patriotes qui punchent un peu tout le monde.

Cela étant dit, quid de Noble Red ? Fudô s’est donc officiellement débarrassées d’elles à coup de poison mais on les a pas vu mourir de manière explicite. Est-ce que dans leur dernier élan elles vont faire un gros fuck à Fudô et activer un truc dans le Chateau que Fudô va pas trop aimer ? Est-ce que le SONG va débarquer avec ses experts anti-poison pour les sauver et qu’elles vont donc derrière collaborer complétement, comme quand les alchimistes se sont enfin mis sur le chemin de Adam dans AXZ ? Est-ce que Millaarc échappera à toutes responsabilités pour le massacre de l’épisode 2 qui nous semble désormais bien loin ? Tellement de possibilités.

J’espère juste que si expert anti poison il y’a, il ressemble un peu à ça

BAE <3.

Mais bon allez plus le temps de niaiser, nous voilà dans le dernier tiers de l’épisode et à partir de là c’est la totale puisque les sept milliards de chansons de Carol ont permis à l’anime et aux Symphogears d’activer leur carte cachée: une baston avec une chanson de Nana Mizuki en fond. C’est le retour de FINAL COMMANDER, qui démarre de la même façon que dans l’épisode 1: avec un trou dans les nuages.

Bon là à partir de là c’est festival. Y’a pas forcément grand chose à décrire au niveau de l’action (elles font des trucs badass pour affaiblir le foetus divin.) On pourra citer, pèle-mèle, parmi les moments marquants:

Kirika qui montre qu’elle est la papa de son couple ET QUI COUPE LE CORDON.

Tsubasa qui sort une pose trop classe et trop stylée pour couper toutes les tentacules d’un coup, une sorte d’Excalibur mais contre les clichés débiles sur le hentai.

Chris et Maria qui dansent ET QUI FONT UN IMPACT DE GROS NIBARDS pour balancer une super attaque commune. C’est dingue comme jusqu’à ce moment bien précis, je me suis rendu compte à quel point la relation Chris / Maria est très limitée, avec finalement peu d’interactions entre elles, mais que y’a un vrai potentiel assez fou avec leurs deux caractères. Après tout niveau caractère c’est un peu les deux mamans de Kirika et Shirabe ;_;.

(Pendant ce temps, Tsubasa regarde ses deux gf se percuter la poitrine et se dit « ah… j’aimerais bien aussi mais… je n’ai pas la même chance… » en soupirant.)

Chris et Maria qui se prennent un GIGA LAZER mais semblent un peu s’en foutre. En vrai c’est le seul reproche que j’ai à faire sur deux/trois détails de cette baston c’est que y’a parfois des manques de réaction des personnages sur ce qui se passe. Genre sur ce laser, tu vois Chris et Maria figées et plantées comme des I qui se prennent le laser sans réagir et sans rien dire. Une petite réaction aurait aidé à rendre l’impact plus fort, là on a l’impression qu’elles sont pas là. D’autant que les conséquences de ce GIGA LAZER sont jamais montrées – deux plans plus tard Maria et Chris sont toujours là à combattre. Si jamais elles sont invulnérables à ces lasers, ça aurait été bien de nous le montrer. Si Chris ou Maria ont du utiliser un bouclier, ça aurait été bien de nous le montrer. Si ça les avait touchées, ça aurait été bien de nous le montrer. C’est vraiment du chipotage mais c’est dommage !

Dans tous les cas osef car voilà HIBIKI QUI DEBARQUE EN MISSILE. Tout cet entraînement avec Chris qui a payé ;_;.

J’aimerais trop pouvoir écrire ça sur ma carte de visite en dessous de mon nom

Là on passe à ce que je vais appeller le moment You’re Not Alone de l’épisode où, comme dans la séquence de Final Fantasy IX ou Djidane avance et ses compagnons viennent l’aider au fur et à mesure, Hibiki va avancer TOUT DROIT et ses cinq comparses vont l’aider sur les côtés, déjouant tous les problèmes qui se trouvent autour d’elle.

C’EST SUPER BADASS, SUPER BEAU, SUPER COOL ET UN PEU EMOUVANT. TOUT CA A LA FOIS. C’est là que tu sens que les Symphogear c’est une vraie putain de team, et pour bien nous faire ressentir à QUEL POINT LE POING DE HIBIKI EST CENTRAL y’a pas mieux.

J’ultra kiffe une TOUTE PETITE SCENE dans le lot, c’est quand Maria gueule GUNGNIR à Hibiki. C’est tout mineur mais ça dit tellement de choses: Gugnir c’était Maria à une époque, c’est Maria qui a confié Gungnir à Hibiki, y’a un lien précieux entre Maria et son ancienne relique, et en gueulant ça elle veut à la fois donner de la force à son amie mais aussi à son ancienne alliée qui a partagée sa vie. C’est beau.

Awi et puis ok on a eu du nichon plus tôt ? Les fans de popotin sont aussi un peu servis dans cette grande intensité.

Tellement d’autres trucs cools. Quand un laser vient détruire l’écouteur gauche et que le CONDITION GREEN devient CONDITION RED ce qui est un effet simple mais, encore une fois, assez maboule. Tsubasa qui gueule « DÉFENDEZ L’ESPOR ? » ALLEZ OUAIS FUCK YEAH ON DEFEND L’ESPOIR. Chris qui embarque Hibiki sur son jet privé pour la jeter avec encore plus de force sur le foetus en l’appellant « baka » comme seule Chris peut appeller « baka » quelqu’un ? Les splendides attaques combinées de Shirabe et Kirika ?

Pfiou tellement de trucs cools. Hibiki active enfin à nouveau la mode Amalgame, on en profite pour enfin nous éclaircir la situation: c’était toujours administrativement banni, lol. Mais comme le dit Genjuurou –

Hibiki dorée dans les cieux, le foetus s’ouvre, on dirait beaucoup Adam dans le dernier épisode de AXZ mais Hibiki elle se stoppe là, ça lui fait pas peur, elle y croit encore et en choeur, elle y va toujours le poing levé, ON HURLE UNE DERNIERE FOIS DES TRUCS BADASS POUR LE COUP FINAL OH GOD J’ADORE CA

Et là je suis obligé de décrire pour qu’on se rende compte de à quel point le coup final porté au foetus il est badass PARCE QUE DU COUP HIBIKI ELLE DECROCHE LES DEUX MAINS DOREES DE SON ECHARPE, LES FUSIONNE, LES JETTE SUR LE FOETUS, CA S’ENCASTRE DEDANS, ET ELLE PART TAPER PILE DEDANS POUR BALANCER UN SUPER COUP QUI OUVRE UN GROS TROU

… ET L’EXPLOSION A UNE FORME DE ROSE

ALLEZ LAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA

Bref beaucoup de hype sauf que oops on est trois secondes trop tard, et comme le dit Elfnein avec l’air le plus neutre possible, c’est la merde, le corps et l’âme de Miku sont partis, absorbés par le pouvoir divin.

La réaction de Elfnein je trouve qu’elle est un peu nulle dans un tel contexte parce qu’elle est justement ultra neutre et ultra calme alors que dans un tel moment, j’aurais quand même paniqué un peu. Tu te démènes pour sauver Miku et là tu constates sous tes yeux que la mission est échouée à 2s prêt ? Désolé Elfnein, mais du coup quand la scène s’est déroulée j’avais aucune idée des implications de ce qu’elle venait de dire. J’ai l’impression qu’on me disait le twist de la manière la plus monocorde possible.

Enfin, en même temps, est-ce si grave ? Parce que CINQ SECONDES PLUS TARD, VOILA GOTH MIKU.

Hibiki voit ça, semble PAS SUPER JOUASSE, et l’est encore moins quand après transfo, GothMiku lui annonce avec une voix un peu hautaine que lol non moi c’est Shemha, reviens plus tard. Ah et que, btw, je suis une divinité, voire même LA divinité qui régit le monde des humains donc lol.

Et là ça coupe, rendez-vous la semaine prochaine mais avant ça, un ending spécial HibiMiku avec le best of de leurs moments les plus tendres et mignons. Merci Satelight. Merci BEAUCOUP.

Même si je suis toujours un peu content de revoir le chara-design de la saison 1 et son adorable maladresse

BON BON BON.

Gros épisode, hein ? Il s’appellait pas XV par hasard car on a à priori conclu la quasi totalité des éléments d’intrigues introduits dans XV – Noble Red, par exemple, c’est quasi la fin. Reste plus qu’à conclure des éléments liés à l’intégralité de l’univers Symphogear donc en l’occurence les divinités, les intrigues liées à la famille Kazanari, Finé, les Custodians, tout ça tout ça. Sans compter le passé ukrainien de Maria, les trucs bizarres qui se déroule sur la lune…

C’est un sentiment un peu étrange parce que nous reste en tout cinq épisodes (donc, allez, 1h45 de contenu) mais j’arrive pas à trouver une réponse à la question « y’a trop de trucs à aborder d’ici la fin ou pas ? » C’est peut-être parce que l’équilibre est bon ? J’ai confiance pour que tout soit déroulé d’ici la fin. La seule certitude c’est qu’il va jamais cesser de se passer des choses d’ici là. C’est encourageant !

Et surtout maintenant que Hibiki va devoir convaincre Shemha de faire revenir Miku (qui n’est évidemment pas morte et disparue, surtout dans un épisode ou on a compris que Elfnein avait pu faire revenir l’âme et l’esprit de Carol dans son propre corps), on part vers une direction simple: il ne va pas falloir puncher Dieu, il va falloir l’aimer et l’embrasser. Enfin c’est la direction que je veux que ça prenne, bien sûr. « Oui je suis Hibiki et ma femme c’est Dieu » n’est-elle pas une phrase qui paraît si naturelle à dire ?

Du coup, LE SYMPHOBINGO, il en est où ?

  • Un Gear pour Miku ? Vu que Shem-ha semble s’être amusée à recréer Shenshougjin en l’optimisant, on peut considérer ça comme un Gear, easy.
  • Dans l’épisode précédent, j’avais pas coché Kirika et Shirabe sont rigolotes alors qu’elles sont rigolotes à chaque épisode (cette semaine: Kirika entend le terme « copier/coller » et réagit comme un vieux papy.)
  • Enfin je met un « ??? » sur le GUNGNIR DATTO. Faut que je consulte avec moi-même si j’attendais un GUNGNIR DATTO bien précis ou un MACHINTRUC DATTO tout court ?
  • Enfin est-ce que caresser le front de quelqu’un avec son propre front c’est pas une forme de baiser ? Faut vraiment que j’attende le dernier épisode pour valider le baiser de Hibimiku, hein ?
  • « Version dark des héroïnes » 1/ Entre temps j’ai rematé un peu GX et j’avais oublié qu’une DarkMaria avait déjà été affrontée ; 2/ GothMiku c’est un peu DarkMiku, non ???
  • Papa Hibiki est toujours pas apparu, mais on attends l’épisode 13 pour valider.

Pfiou, vivement la semaine prochaine. En attendant, j’ai hâte de voir débouler 3000 fanarts de Miku sur ma timeline. Car c’est aussi ça l’effet Kisscool: le fandom Symphogear.

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittertumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr
Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:

N'hésitez pas à commenter l'article~