Jeu Vidéo

365 jours de JV ~ 2020 / 2021 ~

Vous connaissez la formule ! Je prends l’année qui vient de s’écouler, j’en retiens douze jeux – un par mois -, je vous dis ce que j’en ai pensé dans des paragraphes de taille honorable et voilà, vous savez à quoi j’ai joué cette année, et quoi en retenir.

Après une première moitié 2020 où le confinement m’avait fait engloutir une trentaine de jeux en 3 mois, on repart sur un bilan annuel un peu plus calme, et ce malgré un second confinement bien actif en termes de jeux – merci le dérèglement total de rythme de sommeil couplé à une absence de travail à faire. Mais on devrait s’en sortir.

A noter que cet article sort un peu plus tard que prévu – comme déjà dit dans l’article précédent, je ne suis pas dans un état de santé époustouflant en ce moment, mais ça devrait aller mieux très vite ! Il devait sortir mi septembre, au final ça va être début octobre, notez juste que j’ai conservé le découpage qui va de septembre à août, on couvrira donc septembre 2021 (et donc, à priori, spoiler exclusif, Ar Tonelico 2)… l’an prochain !

Vous pouvez retrouver tous les anciens bilans annuels JV ici !

Septembre 2020

Crusader Kings III

J’ai un souvenir flou de septembre 2020, était-ce parce que j’ai passé la moitié du mois sur Crusader Kings 3 ? Toujours ce mélange improbable entre stratégie, gestion, histoire et méga roleplay de ouf, toujours plus accessible, toujours plus riche et toujours aussi bien conçu. Le genre de jeu où tu joues non pas pour gagner ou perdre mais juste pour te créer ta propre histoire, et réussir parfois des défis auto-infligés qui sont extrêmement débile. Genre j’ai dirigé une dynastie italienne sur 5 siècles, et y’a un des membres de la famille j’ai voulu à tout prix le faire coucher avec le pape. Ca m’a pris 30 années in-game pour séduire le pape mais non seulement du coup j’y suis arrivé mais en plus, en bonus, j’ai derrière pu facilement récupérer de l’argent de sa part pour financer mon pauvre petit royaume des Deux-Siciles.

Là je pourrais le relancer mais en vrai c’est un jeu qui m’effraie parce que je sais très bien que si je le lance, je suis parti pour y jouer au moins six ou sept heures derrière. Et je n’ai pas le temps pour ça ;_;.

Jeux précédents pour ce mois: 

  • 2008 – Dead Rising
  • 2009 – Project Gotham Racing 4
  • 2010 – F1 2010
  • 2011 – LA Noire
  • 2012 – Rock Band Blitz
  • 2013 – Grand Theft Auto V
  • 2014 – Dishonored
  • 2015 – Resident Evil 6
  • 2016 – Ace Attorney: Spirit of Justice
  • 2017 – DOOM (2016)
  • 2018 – Sword Art Online: Fatal Bullet
  • 2019 – Taiko no Tatsujin

Octobre

Crash Bandicoot 4: It’s About Time

J’avais dédié un article sur le jeu !

Pour le résumer: j’en suis sorti profondément déçu.

Pas que le jeu soit mauvais ! Non il aurait été mauvais, j’aurais pas été déçu, je l’aurais accepté comment j’ai accepté tacitement l’existence de trucs genre Crash Over Mutants. J’aurais dit “bon c’est normal, c’était une suite qui était juste là pour encaisser la thune après les remakes sympas des jeux Playstation”, je serais parti faire autre chose de ma vie et pis voilà.

Non le souci c’est que Crash Bandicoot 4 est… globalement bon: il est plutôt jouable, il a pas mal de très bonnes idées, il diversifie pas mal ses niveaux, il est très très beau. Ce qui est du coup d’autant plus frustrant parce que derrière il gâche tout ça en planquant la quête du 100% – qui est une quête faisant partie de l’ADN de la franchise – derrière une difficulté ahurissante et volontairement stupide. Comme si tout ce qui avait été compris de la trilogie originale c’était la difficulté du tout premier jeu, qui n’était même pas une difficulté “volontaire” – les suites ayant mis l’accent sur une plus grande accessibilité.

Du coup ça donne un jeu extrêmement compliqué à vivre en tant que nostalgique de la trilogie originale parce qu’on a un jeu qui est clairement rempli de qualités mais qui foire complétement la composante collectionnite en l’étendant à l’extrême, forçant le joueur à finir deux fois à 100% chaque niveau ou à speedrunner pour des reliques des niveaux qui durent minimum cinq minutes chacun. C’est un jeu frustrant et rageant, qui aurait pu être excellent mais qui passe vraiment à côté d’un point pourtant primordial, n’entraînant au final qu’une ribambelle de mauvais souvenirs.

Jeux précédents pour ce mois: 

  • 2008 – Persona 3 FES
  • 2009 – Bioshock
  • 2010 – Rock Band 3
  • 2011 – Driver San Francisco
  • 2012 – Just Cause 2
  • 2013 – Pokémon Y
  • 2014 – 999: 9 Doors, 9 Hours, 9 Persons
  • 2015 – Danganronpa: Another Episode
  • 2016 – WWE 2K16
  • 2017 – Danganronpa V3
  • 2018 – Forza Horizon 4
  • 2019 – The Outer Worlds

Novembre

Ring Fit Adventure

Novembre, second confinement, je décide de pas refaire la même erreur qu’au premier et de profiter de mon salon plus spacieux pour essayer de faire entrer le fameux RingFit dans ma routine.

Bon ça a duré quinze jours, c’est déjà ça non ?

En vrai le jeu est relativement bien conçu et la mode aventure suffisamment sympa pour permettre effectivement d’alterner les exercices et de faire passer vite ce temps d’effort. Cependant j’ai pu constater que le jeu ne semblait clairement pas m’être très adapté… A la fois parce qu’en tant qu’obèse j’avais le sentiment que le jeu était pas préparé à ce que je sois gros (et du coup y’avait des moments où il peinait à reconnaître ce que je faisais), aussi parce que y’a trop d’exercices où j’avais le sentiment que je les faisais mal faute de contrôle plus poussé que la position du ring et du joycon accroché à la jambe. Le jeu me les validait mais est-ce que c’était réellement bien fait ? Difficile à savoir.

Puis, bon, coup final dans le cercueil: ça a méga réveillé de gros mal de dos, et là j’y peux rien puisque j’ai appris y’a un mois que j’avais effectivement des vertèbres en très sale état donc ouais, faut que j’évite les sports qui tirent le dos :'(.

Donc Rip le ring fit pour moi. RIPFit du coup ?

Jeux précédents pour ce mois: 

  • 2008 – Smackdown vs RAW 2009
  • 2009 – Apollo Justice: Ace Attorney
  • 2010 – Ace Attorney Investigations: Miles Edgeworth
  • 2011 – Sonic Generations
  • 2012 – Sonic & Sega All-Stars Racing Transformed
  • 2013 – Phoenix Wright Ace Attorney: Dual Destinies
  • 2014 – Total Extreme Warfare 2013
  • 2015 – Undertale
  • 2016 – Pokémon Lune
  • 2017 – Momodora: Reverie Under The Moonlight
  • 2018 – Final Fantasy XV
  • 2019 – Pokémon Bouclier

Décembre

Yooka-Laylee and the Impossible Lair

Excellent !

Quand je l’ai vu sortir j’étais resté dans l’idée que Yooka Laylee était une franchise un peu foireuse à cause de son premier jeu du coup je l’avais poliment ignoré et puis, je sais pas pourquoi, en décembre j’enchaînais les nuits blanches ou les levers à 4h du matin et pourquoi pas passer ses matinées à jouer à un jeu de plate-forme ? Crash 4 m’avait laissé sur ma faim et sur Xbox c’était finalement une des meilleurs options à pas cher qui m’était disponible.

Et du coup bah c’est un super jeu ! Excellent level-design avec des niveaux designés pour être explorés de deux façons, un gros hub central inspiré de Zelda Link to the Past qu’on prend plaisir à découvrir pour débloquer les niveaux et puis ce concept très cool et très fun de l’Impossible Lair, un niveau final extrêmement difficile qu’on peut explorer dès le début… à nos risques et périls.

En vrai, très bonne surprise, avec en plus une OST incroyablement cool . Si vous n’avez pas de Switch mais que vous voulez retrouver du jeu de plate-forme à la DK Country, bon bah Impossible Lair sautez dessus.

Jeux précédents pour ce mois: 

  • 2008 – Rock Band
  • 2009 – Halo 3
  • 2010 – BlazBlue Continuum Shift
  • 2011 – Mario Kart 7 & Umineko no Naku Koro Ni Chiru
  • 2012 – The Walking Dead
  • 2013 – Gran Turismo 6
  • 2014 – Hotline Miami
  • 2015 – Rock Band 4
  • 2016 – Final Fantasy Type-0 HD
  • 2017 – Forza Horizon 2
  • 2018 – Les Sims 4
  • 2019 – Hitman 2

Janvier 2021

Hitman III

Je sais que je parle des Hitman désormais chaque année mais, ayé, la trilogie est bouclée ! Et je n’ai pas été déçu une seule seconde par ce troisième Hitman qui s’en va là encore proposer une pelletée de niveaux incroyables, démarrant sur une sensationnelle mission dans les derniers étages “du plus haut gratte-ciel du monde”, ce qui fait déjà monter le niveau très très haut. Et derrière IO continue de fournir énormément d’environnements différents, avec pas mal de petits twists bienvenus – que ce soit cette mission très Agatha Christie en Angleterre ou bien cette traque allemande assez intense.

Les seuls reproches que je pourrais faire c’est qu’à mon sens on a beaucoup de cartes “froides” (Berlin et Chongqing se déroulent de nuit, Dartmoor a un aspect automnal / brouillard, Carpates se déroule en pleine tempête de neige), et même si Mendoza arrive à la toute fin pour donner du soleil et de la chaleur, le jeu est moins “accueillant” que les épisodes précédents. Mais c’est vraiment mon seul chipotage parce que pour tout le reste on est toujours sur un jeu qui mélange toujours à la perfection puzzle, action et infilitration, où le plaisir vient de l’observation et de la découverte du moment critique pour réaliser le crime parfait.

Maintenant très hâte de voir ce qu’IO va nous proposer avec la formule James Bond parce que ce Hitman 3 montre qu’ils sont vraiment prêts à être excellents et extrêmement adaptés à la situation avec une telle licence !

Jeux précédents pour ce mois: 

  • 2009 – Rock Band 2
  • 2010 – Bayonetta
  • 2011 – Minecraft
  • 2012 – Deus Ex: Human Revolution
  • 2013 – Hitman Absolution
  • 2014 – Bravely Default
  • 2015 – Super Danganronpa 2
  • 2016 – Shovel Knight
  • 2017 – Shantae and the Pirate’s Curse
  • 2018 – Titanfall 2
  • 2019 – Shenmue
  • 2020 – Atelier Ryza

Février

Super Smash Bros Ultimate

Je l’ai enfin chopé, motivé par l’idée de jouer Pyra & Mythra ! J’ai claqué 100 balles pour le jeu et les deux Fighters Pass ! J’ai passé littéralement 50h à juste grinder les esprits.

En vrai ce que je kiffe avec Ultimate c’est vraiment l’aspect coffre à jouets / collection. J’adore récolter des esprits, j’adore me balader dans le menu des musiques pour écouter les sélections d’OST, j’adore découvrir comment ils ont adaptés tel combat à tel esprit et quel clin d’oeil ça fait au personnage original, j’adore voir comment les stages rendent hommage à l’univers jeux, etc etc. Honnêtement, niveau gameplay, y’a 89 persos mais j’en joue que 4 (Kirby, Byleth, Pyra/Mythra, Dr Mario) et ça me suffit parce que le vrai plaisir de Smash je le trouve dans son enrobage et son amour perpetuel du jeu vidéo dans son ensemble. Tout comme, finalement, ce qui me passionnait dans Melee c’était la quête des trophées…

Jeux précédents pour ce mois: 

  • 2009 – Team Fortress 2
  • 2010 – Guitar Hero II
  • 2011 – Alpha Protocol
  • 2012 – Catherine
  • 2013 – Far Cry 3
  • 2014 – Need for Speed: The Run
  • 2015 – Persona Q: Shadow of the Labyrinth
  • 2016 – Metal Gear Solid V: The Phantom Pain
  • 2017 – Lost Oddysey
  • 2018 – Celeste
  • 2019 – Kingdom Hearts III
  • 2020 – VOEZ

Mars

Final Fantasy XIV Shadowbringers

Impérial ! L’apogée – so far – du jeu en terme d’intrigue, en terme de zones explorées, en terme d’univers proposés et surtout en terme de combats incroyables contre des boss de plus en plus créatifs et surprenants. L’intrigue de l’extension est en plus vraiment incroyable, m’offrant certains des moments les plus forts que j’ai pu croiser dans un FF. Sans compter l’incroyable patch 5.3, que je me suis enfilé en une soirée et qui en quatre ou cinq heures de durée condense un nombre juste époustouflant de scènes incroyables et émouvantes. La fin elle est super forte, j’étais pas prêt.

Donc du coup est-ce que ça vaut le coup de se faire 250h de jeu pour vivre la fin de Shadowbringers ? J’aurais presque pas honte de dire que oui… Et maintenant je suis là à attendre Endwalker avec excitation et appréhension parce que, damn, passer après ça va falloir qu’ils donnent leur max. Et ils en seraient capables.

Jeux précédents pour ce mois: 

  • 2009 – Persona 4
  • 2010 – Pokémon Argent Soul Silver
  • 2011 – Brütal Legend
  • 2012 – Katawa Shoujo
  • 2013 – Sim City
  • 2014 – South Park et le bâton de la vérité
  • 2015 – Cities Skylines
  • 2016 – Wolfenstein: the New Order
  • 2017 – Zelda: Breath of the Wild
  • 2018 – Yakuza 4
  • 2019 – Granblue Fantasy
  • 2020 – Yakuza 0

Avril

New Pokémon Snap

Avril passé à bosser sur l’AMV Céleste mais la fin du mois fut la récompense inattendue: le retour de Pokémon Snap !

En vrai je cale un peu sur le jeu après quelques heures… Si c’est très plaisant de retrouver l’esprit du jeu original dans une version avec beaucoup plus de contenu et des graphismes ma foi beaucoup plus d’actualité, le jeu me perd aussi beaucoup. Trop souvent je sais pas trop quoi faire pour débloquer la suite, les explications que le jeu me donnent sont parfois trop floues, et le fait que les niveaux existent en plusieurs formes est certes cool mais au bout d’un moment grinder en boucle le “level 2” du premier niveau pour débloquer le “level 3” qui amène des différences mineures, ça me saoule un peu.

En vrai va falloir que j’avale ma fierté et que je sorte une soluce pour avancer le jeu, parce que damn, derrière, qu’est-ce que c’est fun d’interagir avec des Pokémon dans leur milieu naturel. Surtout la fois où j’ai reveillé un Chelours et où il m’a fixé comme si il allait me détruire. Excellent moment de 2021.

Jeux précédents pour ce mois: 

  • 2009 – Phoenix Wright Ace Attorney: Trials & Tribuation
  • 2010 – Mass Effect
  • 2011 – Red Dead Redemption
  • 2012 – Metro 2033
  • 2013 – Batman Arkham City
  • 2014 – Pokémon Link Battle
  • 2015 – Professeur Layton Vs Phoenix Wright
  • 2016 – Oddworld: New N’Tasty
  • 2017 – Persona 5
  • 2018 – BanG Dream: Girls Band Party
  • 2019 – Final Fantasy IX
  • 2020 – Two Point Hospital

Mai

Dragon Quest Builders 2

Mon premier contact avec Dragon Quest ! Mieux vaut tard que jamais !

On m’avait dit beaucoup du bien du premier, qui propose donc l’idée de mélanger RPG et Minecrafteries. Le 2 tombe sur Xbox, il tombe sur le Game Pass donc écoutez, c’était le bon moment. Et pour le coup, ouais, ça fonctionne grave bien ! On construit, on explore, on tue des monstres, on remplit des missions, on farme, on grinde… Le jeu a un rythme assez bien pensé, y’a peu de moment où vraiment on s’ennuie et on retrouve donc à la perfection ce syndrome un peu addictif du Minecraft initial.

Par contre damn le jeu est long. Après 30h j’en suis qu’à la moitié, et je suis loin d’avoir du coup débloqué la totalité de ce qui est possible que je fasse. C’est ptet un peu trop long pour son bien mais, quelque part, c’est ptet ça aussi la marque Dragon Quest. Ah, par contre mon seul vrai reproche: la gestion de l’inventaire je la trouve maxi pénible. Je passe mon temps dans les menus et en vrai ça me prend la tête à chaque fois parce que je m’y retrouve jamais. Bon, après, honnêtement, je sais pas comment ils auraient pu faire mieux.

Jeux précédents pour ce mois: 

  • 2008 – Grand Theft Auto IV
  • 2009 – Fallout 3
  • 2010 – Prototype
  • 2011 – The Saboteur
  • 2012 – Banjo-Kazooie Nuts & Bolt
  • 2013 – Fire Emblem Awakening
  • 2014 – Mario Kart 8
  • 2015 – Tearaway
  • 2016 – Trackmania Turbo
  • 2017 – Crash Bandicoot 3: Warped
  • 2018 – Cities Skylines: Xbox One Edition
  • 2019 – Football Manager 2019
  • 2020 – The Witcher 3: Wild Hunt

Juin

Judgment

Pendant les 4 premiers mois de 2021 j’ai passé mes journées à actualiser Amazon ou à jeter un oeil aux rayons JV des magasins où j’allais dans l’espoir que, peut-être, ce jour allait être le jour où j’allais enfin trouver une Xbox Series X.

Puis bon, début juin j’arrête d’être con: je pars à Micromania en réserver une, ils m’en réservent une, et mi-juin j’ai ma Xbox Series X, mettant instantanément à la retraite ma vieille Xbox One qui aura bien vécue pendant cinq ans, malgré un disque dur qui était clairement en train de crever.

Quel jeu prendre pour accompagner cet achat du coup ? Et bah un des rares jeux Xbox X qui n’est pas dispo du tout sur One !

… Même si c’est est un jeu initialement sorti sur PS4 !

Mais c’est pas grave puisque le jeu en question c’est Judgement !

Et j’ai méga kiffé !

Je pense vraiment que à partir de ce point je vais me faire un Yakuza à chaque printemps parce que c’est ptet le meilleur rythme. Judgement change certes complétement son protagoniste (fini de jouer un yakouze, on est un fier détective privé) mais garde l’ADN de la franchise: on explore toujours Kamurocho avec énormément de plaisir, avec énormément de quêtes annexes et de contenu bonus qui entourent une intrigue très sympathique qui mélange guerre de gangs, complots politiques d’envergure, tueur en série et… Alzheimer ? L’intrigue peut parfois être très sombre, ce qui rend les quêtes annexes (certaines étant parfaitement débiles) bienvenues pour décompresser.

Ah, et la VF est très réussie, avec pas mal de très bonnes répliques ! Très content que Yakuza sorte enfin une VF de son chapeau, et si les suivantes restent aussi soignées, on sera très bien.

Bref, un très chouette moment, aussi chouette que Yakuza 0 que j’avais fait l’an dernier. On se donne rendez-vous pour le bilan de l’an prochain où j’imagine qu’en mars ou avril je vais me faire Lost Judgement, Yakuza 7 ou Yakuza Kiwami… Qui sait ?

Jeux précédents pour ce mois: 

  • 2008 – Zelda Twilight Princess
  • 2009 – Theme Park World
  • 2010 – The Movies
  • 2011 – Sega Megadrive Ultimate Collection
  • 2012 – Kid Icarus: Uprising
  • 2013 – Animal Crossing: New Leaf
  • 2014 – Kirby Mass Attack
  • 2015 – GRID Autosport
  • 2016 – Football Manager 2016
  • 2017 – Cities Skylines: Natural Disaster
  • 2018 – Hitman
  • 2019 – Super Mario Odyssey
  • 2020 – Final Fantasy XIV: A Realm Reborn

Juillet

Rondo Duo: Fortissimo at Dawn

Ok confession importante, qui fera plaisir aux lecteurs de la première heure du blog: je me suis remis à lire des eroge. C’est à dire que j’avais du temps libre le soir, j’ai enfin compris comme fonctionnait Textractor et DeepL donc je peux lire des VN et comprendre ce qui se passe. Du coup c’était rigolo d’enfin lire des trucs dont je connaissais les CG jusqu’ici et enfin comprendre le contexte. Car je suis quelqu’un qui aime bien savoir les motivations des personnages, leurs pensées, leur processus créatif, y compris dans le contexte très particulier qu’est celui de la bèze.

Cela étant dit, je retiendrais pas mal Rondo Duo parce qu’au final c’est la première fois que j’ai été séduit par… l’intrigue d’un jeu. Au point que les scènes de cul me saoulaient un peu sur la fin genre, ok, ça nique, très bien pour les héroïnes, mais moi je veux savoir comment ça va se finir !!! Bref, le jeu est centré sur une héroïne qui, suite à un pacte avec un “esprit maléfique” (qui ne l’est pas vraiment), semble avoir chopé le pouvoir de filer une bite à n’importe quelle autre fille. Twist: elle est dans un lycée pour filles. Twist 2: toutes les filles de ce lycée pensent qu’à ça.

Derrière cette intrigue le jeu a pas mal de symbolique très chrétienne, le perso principal ayant une backstory assez chargée (père très très très croyant, ce qui crée quelques problèmes) et c’est vraiment le développement de ce personnage, et la relation qu’elle tisse avec sa diablotine de compagnie, qui m’a pas mal plu et intéressé. D’autant que le jeu possède un style graphique ultra unique, avec des sprites superbement animés en 3D. Je suis surpris que le style visuel du jeu et ce moteur graphique n’ait – à ma connaissance – jamais été réutilisé pour des VN plus “mainstream” car le potentiel est assez fifou. Le tout pour un jeu qui se lit en 4 ou 5 heures grand max – il est très court.

En vrai, comme je l’ai dit, c’est les scènes de cul qui desservent un peu la lecture. Déjà le chara design est vraiment super pas adapté à des scènes érotiques, mais en plus les scènes en question sont très très basiques, très courtes, très peu écrites et la seule bonne idée c’est qu’on peut en changer à volonté le rythme ou “l’intensité” mais, à part ça, c’est jamais très… intéressant. Quand c’est pas juste assez dérangeant. Après, bon, c’est un jeu de cul donc c’est le contrat qu’on a signé, c’est sur…

Jeux précédents pour ce mois: 

  • 2008 – Super Smash Bros Brawl
  • 2009 – Eternal Sonata
  • 2010 – Bully: Scolarship Edition
  • 2011 – Mario Party 5
  • 2012 – The Darkness II
  • 2013 – Danganronpa
  • 2014 – Jojo’s Bizarre Adventure All-Star Battle
  • 2015 – Asura’s Wrath
  • 2016 – Fire Emblem Fates: Heritage
  • 2017 – Motorsport Manager
  • 2018 – Crash Bandicoot: N’Sane Trilogy
  • 2019 – Crash Team Racing Nitro Fueled
  • 2020 – Doom Eternal

Août

Hadès

J’ai mis du temps à m’y mettre, j’ai attendu l’arrivée sur Xbox (et dans le Game Pass) mais, bon, pas de surprise: moi aussi j’ai trouvé ce jeu proprement génial. Et dieu sait que je suis ultra réticent au genre du roguelike. C’est donc finement ciselé, on a toujours le sentiment de progresser en permanence, aucun run ne compte réellement pour du beurre et y’a ce rythme démoniaque où l’on ne peut s’arrêter de jouer, tant on croule sous les récompenses diverses et variées: tel nouveau pouvoir dans une nouvelle salle, un nouveau dialogue là, du lore à débloquer, de l’or, des gemmes, des pouvoirs plus puissants, des choix, etc etc. Même le run fini, il se stoppe pas vraiment car ça implique retour dans la salle de base, avec les nouveaux dialogues débloqués, les nouvelles possibilités à monnayer, etc etc. C’est un jeu extrêmement addictif, qui te laisse jamais réellement le temps de te poser.

Puis surtout, ça se joue tellement bien ! C’est réactif, agile, tout en restant malgré tout permissif. C’est bien aidé par le fait que la courbe de difficulté est suffisamment bien étudiée pour qu’on ait le sentiment d’évoluer en permanence et de très vite se sentir bon à ce jeu. On en sort le moral plus haut, même quand CES FOUTUS GARS A BOUCLIER viennent te LES PETER SEVERE en plein Elysée ou que ATHENA REFUSE ENCORE DE TE FILER SON ELAN QUI RENVOIE LES DOMMAGES, LAAAAAA.

Bref, super cool, et je vous parle même pas de la réinterprétation maligne de pas mal de mythes grecs, là mon Amo de 5e toujours enfoui en moi il est plutôt content de tout ça.

Jeux précédents pour ce mois: 

  • 2008 – The Darkness
  • 2009 – Mirror’s Edge
  • 2010 – Bioshock 2
  • 2011 – Fallout New Vegas
  • 2012 – Guitar Hero: Warriors of Rock
  • 2013 – Spec Ops The Line
  • 2014 – Dance Central 2
  • 2015 – Mafia 2
  • 2016 – Fire Emblem Fates: Conquête
  • 2017 – Sonic Mania
  • 2018 – Nier Automata
  • 2019 – Spyro: Reignited Trilogy
  • 2020 – Total Extreme Warfare 2020

Les autres jeux

Les autres jeux auquel j’ai joué cette année, en encore plus rapide.

  • Forza Horizon 3 – Il était en solde avant d’être délisté du store Xbox et, écoutez, ça a été un moment sympa. J’ai bien aimé le DLC sur l’île enneigée.
  • Battletoads Arcade – Le point Rare Replay de l’an dernier continue ! Plus sympa que le jeu original, pas ouf pour autant.
  • RC Pro AM II – La suite de RC Pro AM, c’est toujours très dur à jouer parce que ça a aussi bien vieilli qu’une banane après deux jours mais écoutez c’était déjà moins frustrant que le premier.
  • Donkey Kong Country – Profité de la console virtuelle Switch et, well, c’est effectivement plutôt sympa même si je dois avouer que l’univers DK m’attire toujours que très peu :'(.
  • Final Fantasy XIV: Heavensward – Une montée en gamme incroyable d’un point de vue intrigue, avec quelques affrontements magistraux. On en oublie presque qu’on y visite majoritairement que des lieux super froids et tristes mais, eh, c’est les Terres du Nord.
Forza Horizon 3
  • Lobotomy Corporation – Un mélange intéressant entre jeu d’horreur et jeu de gestion, qui sera parvenu à me faire un peu stresser et à m’offrir un lore assez fun.
  • Grim Fandango Remastered – Un plaisir de redécouvrir le jeu dans une très satisfaisante version HD. La maniabilité reste cheloue et j’avoue avoir joué avec une soluce sur les genoux, mais ça m’a pas empêché de re-kiffer l’intrigue.
  • Day of the Tentacle Remastered – Découverte tardive mais, eh, il n’est jamais trop tard ! Là aussi, usage malin de soluce pour éviter de m’arracher les cheveux sur des énigmes qui ont parfois très mal vieillies. En tout cas c’était plutôt rigolo !
  • Overcrowed – Jeu de gestion de gare, écoutez c’est toute ma came ! Plutôt fun, pas forcément très ambitieux / ultra complet mais a su m’accompagner tout un week-end de confinement.
  • F1 2020 – La possibilité de créer sa propre écurie est vraiment une feature sympa qui dynamise une formule qui commence à vrombir très gentiment. Dommage d’avoir été rapiat niveau circuits par contre.
Grim Fandango
  • Final Fantasy XIV: Stormblood – Pas mal d’endroits très sympas à explorer, encore quelques affrontements exceptionnels mais une intrigue un poil moins bien rythmée.
  • Tetris Effect Connected – Excellente expérience qui mélange musique, ambiances lumineuses, variété artistique et… bon vieux Tetris. Idéal pour les soirées automnales.
  • Fantasia Music Evolved – J’ai ressorti la Xbox360 et le Kinect pour redonner une chance à ce jeu musical très particulier sorti par Harmonix à l’époque et si ça reste toujours très sympa à jouer, damn qu’est-ce que le Kinect c’est de la chie.
  • AVICII Invector – Jeu musical tout simple et pas trop mal conçu centré sur la carrière du regretté AVICII, ça a été un bon moyen d’y découvrir une partie de sa discographie.
  • Grabbed by the Ghoulies – On commence à clôturer Rare Replay en touchant enfin à leur beat’em up de la Xbox. Il est très répétitif mais aussi très court donc… ça s’équilibre bien ?
FFXIV Stormblood
  • Cobra Triangle – Toujours aussi pénible les jeux de véhicule sur NES qui étaient en isométrique, mais celui-ci a au moins le bon goût d’avoir pas mal de variété !
  • Viva Pinata – En vrai un bon jeu de gestion pour découvrir le genre ! L’univers me repousse un peu (je trouve les Pinatas très moches) mais 15 ans après ça reste un bon exemple de comment faire du jeu de gestion pour consoles. Et avec ça, j’ai fini Rare Replay, hooray !
  • Fuser – Très vite déçu par l’aspect un peu “limité” du jeu, malgré ses possibilités en terme de mixing “facile.” Je pense que je suis pas forcément le public visé, j’ai du mal à être créatif musicalement.
  • Star Wars Jedi Fallen Order – J’ai fait la planète qui sert de prologue, c’était sympa ! Faudrait que je reprenne……
  • Ciconia no Naku Koro Ni Episode 1 – Comme les épisodes 1 classiques de When They Cry, ça met du temps à démarrer et à présenter tout le cast. Assez surpris par l’extrême progressisme du jeu – genre Ryukishi il fait plus dans l’implicite du tout sur certains jeux. Faudrait que je prenne le temps de terminer la lecture pour que je voie quel twist va m’attendre à la fin…..
Ciconia no Naku Koro Ni
  • Final Fantasy XII The Zodiac Age – Profité d’une petite arrivée de Zodiac Age sur le Game Pass pour m’y lancer, j’en suis à une vingtaine d’heures et j’aime énormément ! Le plaisir d’exploration est totalement là, l’équipe est attachante et bien équilibrée (ce ptit duo Balthier/Fran <3), le système de combat est plutôt malin. Faudrait que je reprenne, je l’avais interrompu pour me lancer dans DQ Builders… que j’ai interrompu pour me lancer dans Judgement… C’est une histoire sans fin.
  • Koi Suru Kanojo no Bukiyou na Butai – Eroge en milieu théatral, chara-designé par Kantoku, ça a été une lecture assez sympa puisque pour le coup on a du développement de perso assez sympa dans chaque route. La route de l’autrice, par exemple, a été une bonne surprise.
  • Star Wars Episode I Racer HD – Juste heureux que le jeu ait relativement pas trop trop mal vieilli, même si il m’a fallu 6h de jeu pour le finir et tout débloquer. Très frustré sur un des niveaux aériens mais à part ça un vrai nouveau jeu de course de pod je serais pas contre…
  • GeoguessrJe continue à en streamer très régulièrement, c’est toujours un plaisir. En mars j’avais fait une semaine spéciale, j’en garde un bon souvenir.
  • SISTERS ~Natsu no Saigo no Hi~ – Pur nukige – l’intrigue se boucle en 3h et toutes les scènes de cul s’enchaînent à la fin. La vraie particularité c’est que les scènes en questions sont des scènes d’animation que je trouve pas trop mal réalisées – pas juste des CG fixes. Pour le reste, c’est une intrigue à base de mec qui se réveille amnésique dans une maison et qui bèze à la fin, c’est pas ouf ouf mais ça fait “le taf” dignement.
Final Fantasy XII The Zodiac Age
  • Love Plus – Streamé pendant tout le mois de mai, j’ai été surpris par la profusion de mécaniques différentes. Le héros passe par contre son temps à dire de la merde, ça aide pas à s’identifier à lui parce que même si je sais que je peux être idiot en amour, je suis pas si idiot. Les trois héroînes sont très cools mais, eh, au final, Nene best girl.
  • SEXFRIEND – J’aime pas mal l’adaptation animée et du coup j’ai enfin testé le jeu qui a lui aussi un concept assez rigolo – en gros c’est une sorte de sandbox du cul où les scènes de cul ne sont pas pré-écrites mais tu dois choisir tes actions parmi une large liste, et réussir à synchroniser les jouissances. Les illus sont mignonnes et l’héroïne attachante, mais après, du coup, c’est très très répétitif.
  • Carto – Concept assez cool ou on fait avancer une héroîne en manipulant directement la carte du jeu via différents fragments. Rythme un peu lent, mais c’est très mignon. J’ai quand même eu le sentiment que le concept était pas poussé à fond mais tant pis.
  • Forza Horizon 4 (Series X) – Welp c’est Forza 4 avec des graphismes boostés et le Quick Resume. C’est joli et fluide, c’est top.
  • PGA Tour 2K21 – J’avais une envie de jeu de golf mais sur Xbox le choix est pas large. Je joue en casu complet avec plein d’aides mais ça détend…
Carto
  • Kami-sama no You na Kimi e – Autre eroge chara-designé par Kantoku et là par contre c’est pas fifou: l’intrigue est un patchwork assez dégueulasse de clichés SF par forcément bien exploités et les scènes de cul font très forcées là. Doublement déçu du coup !
  • Need for Speed Most Wanted Remastered – J’avais des bons souvenirs du jeu mais j’avais oublié que les NFS y’a un sentiment de lourdeur assez ouf avec les véhicules. Du coup en 2021 et après Forza Horizon je suis là à… euh… faire un peu la gueule.
  • Mamiya-kun no Itsutsugo Jijou – On termine avec un dernier eroge du studio CUBE, où là c’est juste une intrigue classique de garçon qui partage sa maison avec 4 meufs qui veulent sa teub. C’est genre aussi ses soeurs jumelles, je sais pas trop, j’ai pas été attentif à tous les détails. Très généreux en bonnes scènes érotiques, pas forcément ouf sur le dev des persos. Une des routes voit chaque scène osée avec la meuf finir en douche dorée j’ai sincèrement été inquiet sur son état de santé. Oui vraiment on s’occupe comme on peu.
  • Project Sekai: Colorful Stage! – Le mobage de Hastune Miku, nouvelle génération. Très fan du cast “original”, et déjà pas mal de reprises qui me font chaud au coeur. C’est mon mobage musical du moment, remplaçant ptet enfin Love Live dans mon coeur. Bon par contre je m’y suis mis littéralement 15 jours avant la sortie de la version anglaise, le timing n’est pas ouf !
Mamiya-kun no Itsutsugo Jijou

Et voilà, c’est là dessus qu’on va pouvoir clôturer ce bilan annuel. Toujours fun comme exercice, et je vous donne rendez-vous dans (calcule rapidement) onze mois pour continuer à évoquer toujours plus de jeux divers et variés. En attendant, amusez-vous bien !

~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr
Envie de soutenir Néant Vert et son auteur ? Retrouvez Amo sur Patreon:

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *