Archives de
Catégorie : Not Safe For Work

Catégorie déconseillée aux plus jeunes et aux plus sensibles et à ceux qui ont un patron ou des gens autour d’eux qui peuvent voir ce qui se trame sur son pc.

[NSFW] Homunculus & Napata – Vanille-coco

[NSFW] Homunculus & Napata – Vanille-coco

Je pense qu’il est à nouveau temps que mon blog soit bloqué par le filtre de mon taf pour « Pornographie. » Ça me fera les pieds. Et puis comme ça si ma famille tombe sur mon blog un jour, ils auront moins de page à remonter avant d’avoir honte de moi. Eh, le dernier article du genre datait de 2010 et de mon article sur Inu ! Qui d’ailleurs ne donne pas beaucoup de nouvelles, ce qui est franchement assez triste, il était le Lire le billet. Lire le billet.

[Fapomètre] How Good Was I ? de Yamatogawa

[Fapomètre] How Good Was I ? de Yamatogawa

Avant de commencer l’article, je DOIS poster une cinquantième fois la photo de la Ranka en chocolat blanc qu’on m’a offert pour mon anniversaire:

Gatos.jpg
Elle était bien bong, j’ai tout mangé. Merci Tora /°3°/ !

Bon, allez, aujourd’hui j’ai ressorti le Fapomètre parce que c’est un grand jour pour tous les français – on a du Yamatogawa traduit légalement en France. Même mieux, c’est édité ! On peut le ranger dans sa bibliothèque et tout. Et mieux que ça, puisque ça sort dans une toute nouvelle édition de manga hentai propre à Taifu nommée « Hentai sans interdits. » Le nom est pas super génial mais ça veut surtout dire deux trucs:

– Format plus grand que ce qui est proposé d’habitude en France, plus proche des « vrais » formats de h-manga au Japon.
– ABSENCE TOTALE DE CENSURE, BITCHES.

En fait je met ça en caps lock mais en fait la présence ou non de la censure dans mon hentai ne m’a jamais énormément turlupiné. Je sais que certains en font une question de vie ou de nord mais voir le gland dans son intégralité ou non n’a jamais été nécessaire à mon enrichissement personnel.

En tout cas, Taifu lâche du lourd pour le début de ces nouvelles éditions avec, donc, deux ouvrages de Yamatogawa. Et Yamatogawa j’en ai parlé y’a presque quatre ans et demi sur ce blog, c’est un auteur extrêmement cool à lire et à mater. Surtout à regarder – il a un style graphique extrêmement agréable, avec une maîtrise des plans classieux qui fait toujours mouche. Bref, ils sortiront en mai prochain Witchcraft, le premier h-manga de l’auteur et son second plus grand chef d’oeuvre derrière Tayu Tayu. Mais avant cela, contentons nous de How good was I. Recueil de nouvelles. Hentai. Donc.

Gatos02.jpg
En comparaison: un manga français « lambda », un h-manga japonais « lambda » et le tome dont on parle aujourd’hui.

Il faut aussi noter que y’a « My Lovely Bitch » d’Amatake Aweko, mais ça ça me dit pas grand chose, j’ai du le « lire » une fois et ne pas en retenir grand chose. Je met « lire » entre guillemets parce que messieurs dames nous ne sommes pas dupes. Mais sachez malgré tout que je lis quand même de manière assidue les scénarios des hentaux que je « lis » et à vous de faire la distinction entre ce que les guillemets signifient ou non. Je deviens confus, ce n’est pas bon signe, passons au point principal.

Donc le concept de ce Fapomètre va être relativement simple. Je vais faire le tour de chaque nouvelle présente dans cet ouvrage et je vais attribuer des NOTES ULTRA TECHNIQUES.

Chaque nouvelle sera notée selon plusieurs critères qui sont les suivants:

  • Scénario: Ce qui vient avant et après le sexe. Est-il original ? Est-il intéressant ? Possède t-il quelque chose qui le démarque du reste ? Sert-il le sexe ou se fait-il servir par le sexe ? A t-il des dialogues amusants ? Noté sur 5.
  • Personnages: Le gars est-il cool ? Peut-on s’identifier à lui, nous adulte masculin hétérosexuel de 15-35 ans ou bien est-ce un gros porc sadique dégueulasse un peu craignos qui donne pas envie d’avoir notre soutien ? La fille est-elle chouette ? Est-elle bien faite aussi bien de tête que de corps ? Peut-elle trouver une place acceptable et durable dans nos fantasmes ? Ou est-ce juste un réceptacle à foutre un peu vulgaire et insultant envers le monde entier ? Noté sur 6.
  • Dessin: Yamatogawa s’est-il motivé à fond pour celui-ci et a t-il proposé quelque chose de beau et graphiquement cool ? Ou bien avait-il la grippe ce jour là ? Noté sur 5.
  • Situations: Sous ce terme pudique et timide se cache, bien évidemment, la qualité et la variété du le sexe. L’auteur cherche t-il à aller loin et nous offrir un truc un chouia « neuf » à nos yeux avides de variété et de qualité ? Ou bien les héros passent-ils dix pages en position de missionnaire, dans le noir, en pleurant ? Noté sur 6.
  • Dialogues / adaptation fr: C’est fun ou pas ? Rigolo ou pas ? Varié ou pas ? Le traducteur pète-il un cable à trouver les onomatopées de jouissance les plus fantastiques ? C’est un bonus mais un bonus nécessaire. Noté sur 3.

Ce qui à la fin fait pour chaque nouvelle une note incroyable sur 25.

Bon, bah commençons le journalisme d’investigation. DU YAMATOGAWA EN FRANCAIS \\°3°/.

Lire le billet.

[Fapomètre] Jetons un oeil appliqué à la collection Eros de Soleil Manga

[Fapomètre] Jetons un oeil appliqué à la collection Eros de Soleil Manga

Bon, j’ai des h-mangas sous la main là. Me demandez pourquoi, c’est une affaire sombre qui pourrait éclabousser la réputation de nombreuses personnes influentes de la blogosphère française. Du coup voici un article de journalisme total et d’investigation comme ne le renierait pas des critiques talentueux tels que ceux qui officient à Animeland, Joypad où le journal du Dimanche.

Bref, le hentai, c’est fun. Et puisque certains de nos éditeurs français semblent se donner le devoir d’en éditer en France, autant juger un peu leur travail. Font-ils des choix pertinents dans leurs éditions ? Les traductions sont-elles aptes à nous vendre du rêve en barre ? Mais surtout, les h-mangas choisis sont-ils bons ? Oh, je sais ce que certains vont se dire, immédiatement, « mais autant lire ça sur le net ! » Ils vous donneront alors comme argument qu’après tout, il est plus facile de s’égoutter le moineau en tenant une souris dans l’autre main qu’un livre relié dont les pages sont difficiles à tourner sans le concours d’une seconde main, avec des bulles peut-être plus petites, et tout ça. Et puis, après tout, pourquoi payer pour du fap !

Peut-être ont-ils raisons, peut-être pas ! Mon travail ici n’est pas de relancer ce débat, mais de juger donc diverses oeuvres et vous conseiller dans vos achats. Et puisqu’en France, le hentai n’est pas interdit aux mineurs mais destinés à un public averti, ça veut dire qu’il n’y a aucune honte d’en avoir ! Et oui, lecteurs collégiens voire lycéens, votre mère peut en trouver dans votre bibliothèque, ce n’est pas grave ! C’est légal ! Vous avez le droit d’en avoir ! Et ça veut donc dire que cet article est safe for work ! Enfin, en tout cas, y’a pas d’images coquines qui vous sauteront à la figure.

Fapo09.jpg

Bon on va donc parler de cinq séries aujourd’hui. Je sais que y’en a plus chez Soleil Eros mais ça sera une autre fois et, eh, ça m’a pris déjà beaucoup de temps de lire ces h-mangas, donc ça sera suffisant. Je fais pas ça pour le plaisir, juste pour le business.

Pour chaque manga, on aura affaire à une notation avec un système sophistiqué nommé le Fapomètre. Ce Fapomètre fait une note sur 40 (comme dans Famitsu) en se basant sur les critères suivants, eux-mêmes nommés sur une note différente selon l’importance du facteur dans l’appréciation d’un hentai. Car ouais, l’appréciation d’un hentai c’est aussi sérieux business que ça:

  • Le premier facteur est le Dessin, ça va du design général des personnages à l’effort apportés aux détails pendant l’action. Les personnages sont-ils bien dessinés ? Les décors sont-ils présents ? Les positions sont-elles anatomiquement logiques ? Les seins sont-ils bien dessinés où sont-ils représentés sous la forme de ballons de chair rose collés à la poitrine ? Les visages sont-ils expressifs et variés ? Etc etc. Grosse priorité pour la qualité du dessin pendant les scènes intéressantes, les dessins peuvent être bof en dehors, ça aura moins d’importance. Ca vaut dix points.

  • Le second facteur c’est les Situations, terme vague pour désigner la mise en contexte de le sexe. Car on regarde ça pour le sexe, hein. C’est là aussi varié et ça tient compte de plein de facteurs, le plus important restant la diversité. Car même si bien dessiné, si le manga propose 11 chapitres de couples qui le font en missionnaire dans leur lit, ça n’est pas très intéressant. On regarde donc la diversité proposé au niveau des lieux, des vêtements, des fétichismes, des contextes, des positions utilisées pendant, des préliminaires bla bla bla. En gros c’est la qualité des scènes de le sexe, et ça vaut dix points.

  • Du coup le troisième facteur c’est les scènes pas sexuelles: est-ce que le manga se prend grave au sérieux et, dans ce cas là, dispose d’un scénario à la hauteur de ses ambitions ? Sinon, est-il drôle et léger ? Les mises en scènes sont biens ? Les dialogues sont-ils drôles ? Ca vaut cinq points. (Parce que c’est pas une priorité, eh oh.)

  • Le quatrième facteur fusionne un peu les deux précédents, et c’est les personnages, surtout les personnages féminins hein. Sont-ils physiquement intéressants ? Ont-ils un caractère particulier ? Sont-ils mémorables ? Donnent-ils envie d’être vus tout nus à quatre pattes sur une table en bois dur ? Les attentes sont là aussi pas les mêmes selon le type de manga: si c’est des histoires courtes, on ne cherchera pas un développement des personnages qui ne servirait à rien – dans ce cas là on regardera à court terme et de manière très primaire du genre « fappable / pas fappable. » Si c’est une histoire en un où plusieurs tomes avec des personnages récurrents, là on se prendre un peu plus au sérieux, en voyant leur développement, leur caractère et si le personnage est supportable sur le long terme. Ca vaut six points.

  • Le cinquième facteur, c’est l’édition française ! La traduction est-elle cool ? Rajoute t-elle des choses ? Le papier est-il de bonne qualité ? Les pages sont-elles dans l’ordre ? Reste t-il encore des coquilles ? La couverture est-elle bien ? Le titre français est-il vraiment trop ridicule ? Ca vaut cinq points.

  • Enfin le sixième facteur, c’est « l’aspect utile de l’édition », terme vague et qui fait un peu péteux. En fait on se pose là la question « peut-on avoir en l’achetant du matériel de fap qu’on ne trouve pas déjà sur le net ? » Le barême fonctionne de manière très simple: 4/4 si je suis incapable de retrouver tous scans de l’édition japonaise sur le net (je passe par e-hentai, où par une recherche google à la con rarement décevante), 3/4 si il existe des scans de l’édition japonaise sur le net, 2/4 si il existe sur le réseau internet une traduction occidentale – comprendre principalement en anglais – , 1/4 si il existe déjà une traduction française amatrice et 0/4 si il existe déjà une édition officielle française du truc.

Tout ça donne une note sur 40. Hop. Folie.

On va donc voir Orange pulpeux, Hot Files, Les Recettes de la Tentation, Love Gome et Entre Deux. Il y’en a d’autres, rassurez vous, on les verra plus tard !

ORANGE PULPEUX

Auteur: Miho Hirose
Nom Japonais: Kimi To Mahiru no Toshokan De

Eh, l’auteur de ce h-manga est une femme ! Qui est une mère de famille qui plus est. En soit ça pourrait vous motiver à acheter ce h-manga, histoire de payer les études au marmot, où l’empêcher de boire pour oublier comment sa mère gagne de l’argent. Quoique, non, Orange Pulpeux est un manga super gentil et super doux et super romantique. Un peu trop, même. C’est une compilation de onze histoires courtes de dix-huit pages qui racontent des jolies histoires, mais qui du coup sont très courtes, passent dix pages à mettre le contexte et les personnages changent tout le temps. Enfin normalement les personnages changent tout le temps mais l’auteuse semble ne pas trop arriver à diversifier son chara-design et les personnages se ressemblent un peu tous d’un chapitre à l’autre et si y’a bien un truc que vous voulez pas dans une compilation d’histoires courtes, c’est vous fapper onze fois sur la même fille, on est bien d’accord ?

Histoires courtes, dessin pas giga remarquable, très grande répétitivité au niveau des scènes de sexualité consenties, elles-mêmes toutes très courtes, Orange Pulpeux plaira sans doute à tous les gens qui ont un coeur à la place du sexe, ce qui est très respectable d’ailleurs. Mais ça reste un h-manga plutôt médiocre.

Fapo01.jpgFapo02.jpg

Notes:

  • Dessin: Les seins sont vraiment mal faits, et les filles se ressemblent un peu toutes. Pas giga avantageux. 3/10.
  • Situations : Peu variées, très classiques, répétitives. Toujours le même schéma encore et encore. 2/10
  • Scènes pas sexuelles: Limite plus intéressantes que le reste, même si là encore très accessoire. Pas spécialement drôle. Pas spécialement motivant ni signe d’une quelconque motivation où passion. 2,5/5.
  • Personnages: Plutôt ternes, là aussi. Beaucoup de héros masculins à lunettes et de filles aux longs cheveux noirs, qui dégagent peu de personnalité en général. La plus remarquable du lot est une bibliothécaire à lunettes, c’est dire le fond du tonneau. 1/6
  • Édition: Ne se démarque pas, que ça soit en bien où en mal. Dialogues classiques. Fait son boulot. 3,5/5.
  • « Aspect utile » de l’édition: Oeuvre trouvable en japonais sur le net, mais jamais traduite dans une langue occidentale. 3/4

  • Total Fapomète pour Orange Pulpeux: 15/40.

Orange Pulpeux est trèèèès dispensable, de part son classicisme absolu qui rend le truc aussi ennuyeux que voir du champagne dans un verre. Ca aurait pu être sauvé si le dessin était pas aussi… dépourvu d’âme. Bref, si vous aimez les jeunes garçons timides qui déclarent soudainement leur amour et sont aussitôt récompensés par du sexe grâce à l’émotion qu’ils ont dégagées, c’est peut-être pour vous: les onze chapitres sont ce schéma ‘encore et encore et encore. » Et si vous aimez les seins qui sont des petits ballons roses collés à la poitrine, bien sûr.

Lire le billet.

[Hentai] Inu – Hatsu Inu et ses potes

[Hentai] Inu – Hatsu Inu et ses potes

Ouais, bah plus d’un an s’est écoulé depuis le dernier article traitant d’auteur hentai, où je parlais d’ailleurs de trois auteurs d’un coup. S’en est suivi deux articles sur Tony Taka mais c’est a part parce que, heh, c’est Tony. Et donc aujourd’hui je vais vous parler d’un auteur qu’il est plutôt cool: Inu.

Plutôt connu pour sa série Hatsu Inu / A Strange Kind of Woman qui est un des hentai animés les plus intéressants sorti ces dernières années, dans un temps de disette et de flemmardise (vous croyez que l’animation japonaise meurt ? Regardez le monde de l’animation japonaise hentai pour voir ce qu’est vraiment une industrie qui se suicide qualitativement… et dont la qualité n’était de toute manière déjà pas haute de base huhu.) Mais au délà de sa grande saga récompensée dans les plus grands festivals (je viens d’inventer ça à l’instant), Inu c’est aussi un certain univers et une certaine vision du hentai qui se révèle tout à fait agréable. Avec de l’amour, de la romance, de l’humour, de la gentilesse… et des fluides corporels joyeusement échangés !

Intro.jpg

Comme d’habitude: article NSFW. Il n’est pas forcément interdit aux mineurs puisqu’aucune image n’est censée être pornographique dans le lot, mais vaut mieux prévenir que guérir, tout ça :D.

Lire le billet.

[GUST] Suzumiya Haruhi No Shakunetsu – Du hentai ? Dans MON Noël ?

[GUST] Suzumiya Haruhi No Shakunetsu – Du hentai ? Dans MON Noël ?

OF COURSE ! Vous savez, la tradition ici, pour chaque Noël, c’est d’offrir du gros truc qui tâche, de la virilité masculine incarnée, des bienfaits visuels du corps et de l’esprit… du HENTAI ! L’année dernière je vous avais offert, non sans problèmes mentaux sous-jacents, une traduction de Mion X Shion par Purin Yokochou, cette année, vous vous contenterez d’un doujinshi de… Suzumiya Haruhi no Yuutsu, là aussi adapté en français par mes soins et. VOILA. C’est tout ce que vous avez Lire le billet.

Tony Taka 4 – Fault!!! (CG/Anime) et caetera

Tony Taka 4 – Fault!!! (CG/Anime) et caetera

Note: le channel IRC de Thalie déménage (encore) pour rejoindre Nanami ! Cliquez ici pour le rejoindre

Tiens c’est vrai qu’un article dédié à Tony Taka ça faisait longtemps. Enfin cela reste relatif: j’en ai fait un en juillet pour donner mes impressions sur les HCG de Une fille blanche France Shoujo, tout en précisant à la fin que j’attendais impatiemment les HCG Fault!!. autre jeu illustré par Taka qui devait sortir à la fin du mois de juillet. Et il est effectivement sorti. Suivi quasiment aussitôt par l’annonce d’une adaptation animée de la chose et d’un autre projet nommé Tony’s Heroine Collection qui devait être une série d’anime hentai avec devinez qui au chara-design ? Tony. Bref pas mal de choses qui m’ont fait reporter cet article jusqu’a aujourd’hui – la sortie de Fault!! version animée !

Au programme de cet article: Fault!! CG et Anime, Tony’s Heroine Collection et si vous êtes gentil on parlera AUSSI de l’adaptation animée de Mitama, sortie un peu plus tôt dans l’année et qui est très… ho lol. Après l’article est plutôt safe for work, donc vous pouvez le mater, pour une fois. Y’a juste une mosaïque étrange à un moment mais à part ça c’est ok. Je dis ça parce que d’habitude je lâche lourd sur la sauce mais je me suis assagi. Y’a juste un téton à un moment.

Raaah la flemme quand même. Faut rédiger c'est dur !

Lire le billet.

[Tony Taka] France Shoujo, Une fille blanche ~ Le Genmukan puissance 2

[Tony Taka] France Shoujo, Une fille blanche ~ Le Genmukan puissance 2

On est sur Nico Nico Douga \\o/. Ca fait combien de temps qu’on nous parle d’une fille blanche ? Presque un an non ? Pour ce qui était le retour inespéré de Tony Taka dans le monde magique des visual novels érotiques après 5 ans d’absence (et un certain Genmukan), PIL Stoneheads a su faire la promotion et l’attente était longue et excuserait presque le fait que son blog ne soit pas mis à jour depuis le 22 Décembre, surtout pour une Lire le billet.

[Hentai] 3 pour le prix de 1 – Amatarou, Ishikei & Mitarashi Club

[Hentai] 3 pour le prix de 1 – Amatarou, Ishikei & Mitarashi Club

Youhou

Car ils le méritent et même si leurs oeuvres ne sont pas forcément nombreuses, ils ont le droit à ce que Néant Vert parlent d’eux, sans pour autant leur dédier tout un article. Car aujourd’hui, en cette veille d’Epitanime, je n’ai rien de mieux à faire que vous parler de trois auteurs hentai qui sont tout a fait bien, tout a fait conseillés, que dire, tout a fait approuvés par mes soins: Amatarou, Ishikei et le Mitarashi Club ! Deux auteurs et un cercle, c’est là que la joie et le bonheur vont empliront sans nulle doute. Évidemment, comme habituellement, le contenu de cet article est réservé à ceux qui SAVENT qu’ils peuvent le regarder, qui SAVENT qu’ils ont plus de 18 ans et SAVENT apprécier les bonnes choses de la vie, c’est à dire on ne va pas vous mentir, les Figolu.

Les trois auteurs ont quelque chose en commun: ils font peu de trucs softs et font globalement peu d’images colorées avec des poses lascives. Ishikei ne fait certes que ça mais JUSTEMENT il en fait pas de soft. Et si je ne rechigne pas à exhiber des tétons (le cinéma français peut le faire alors pourquoi pas moi), il se peut avec tristesse que je rechigne à montrer des choses plus explicites comme des GROS BRAQUEMARDS. Mais ceci n’a qu’une seule et unique raison: c’est parce que je suis un gay refoulé. C’est Freud qui me l’a dit.
Donc par conséquent, le choix d’images fut particulièrement dur, et encore une fois, difficile de mettre en valeur les artistes mais j’espère y être parvenu, que ce soit par les mots ou les images. Car dans les articles H, les images c’est important.

Amis mineurs, après cette image vous n’avez plus le droit d’être là, sinon vous perdez du sang par les oreilles jusqu’a ce que mort s’en suive. Hey Man

Lire le billet.

[NSFW] Naruko Hanaharu – WTF ? FTW.

[NSFW] Naruko Hanaharu – WTF ? FTW.

Super Image d'Intro que je suis content de mettre ici
Previously on Néant Vert: Yamatogawa, XRation, divers trucs sur Tony Taka, Saigado, Gust & Shiwasu No Okina et Kisaragi Gunma

Deux remarques avant de commencer, TRES importantes:
– Il existe deux manières d’écrire son nom. Naruko Hanaharu comme on le lit partout sur notre net occidentalité et Naruco Hanaharu comme on le lit sur les revues japonaises de H quand l’auteur signe. J’ai préféré Naruko. Naruco ça déchire l’oeil.
– J’ignore complétement le sexe de cet auteur. Wikipedia US et pas mal de gens affirment qu’il s’agit d’une femme. Sankaku Complex affirme qu’il s’agit d’un homme, en se basant sur wikipédia JP. Alors étant dans le doute… je mettrais au masculin. En attendant une photo (tits or GTFO !)

Hop

Un auteur donc assez particulier qui si il a su participer à des choses ma foi innocentes et pures est aussi un as du scénario hentai. Dans son univers, les scénarios ne sont pas classiques… quitte à ne prendre le hentai que comme prétexte à un scénario un peu poussé. D’habitude c’est le contraire…

Billet Not Safe For Work. Par conséquent, si vous êtes une ame sensible, si vous êtes mineur ou quoi que ce soit, vous n’avez pas le droit de continuer. C’est interdit. Des gens pourraient mourir. Et moi me faire violer en prison. Ce qui est à peu près la même chose.

Lire le billet.

[Hentai] Tony Taka – Botan Nabe (CLANNAD) (Version Française)

[Hentai] Tony Taka – Botan Nabe (CLANNAD) (Version Française)

Mardi: Botan Nabe sort enfin sur le net. Des gens propagent la nouvelle à travers tout le net. C’est la folie. Des avatars de Kyou dénudée, d’Ichinose toute mignonne ou de Tomoyo un préservatif (dans son plastique symbolique) à la bouche fleurissent sur Internet. Déjà l’homme que je suis potasse sur un début de traduction: j’ai en effet remarqué sur les sortes de lambda représentaient des « mm » et que le signe « aaah » était bien distinctif. Ca permet de faire deux Lire le billet.

C75 Botan Nabe – Tony Taka // J’ai bien dormi.

C75 Botan Nabe – Tony Taka // J’ai bien dormi.

NOTE: Version française du doujin dispo ici Le lien pour le télécharger se trouve ici. On remercie l’extraordinaire topic à Fakku. Allez plus que le GUTS et le Xration et ça sera complet. (aucune nouvelle d’un éventuel Gunma et le Saigado est comme d’habitude de la merde, je me demande pourquoi j’ai fait un article sur eux tiens.) Alors ? Encore un très bon doujin, très efficace et dont les illustrations couleurs butent grave. L’illustration 0015 MON DIEU QUOI. Et toutes Lire le billet.

[Hentai] Joyeux Noël ! – Shion X Mion de Purin Yokochou version fr.

[Hentai] Joyeux Noël ! – Shion X Mion de Purin Yokochou version fr.

Bon bah voilà. D’habitude je fais des fanfictions à but parodique sur le thème de Saint Seiya mais cette année pour fêter Noël, j’avais pas l’inspi pour un truc comique rigolo. Ca fait des plombes que j’en ai pas fait alors j’ai préféré limiter les dégats. Du coup, j’ai traduit un doujinshi. Yoooh \\o/. Le doujinshi est de Purin Yokochou (un cercle que je connais très très peu), parodie Higurashi No Naku Koro Ni, et est excessivement mignon et sympathique. Lire le billet.

Yamatogawa – De la romance ? Dans MON hentai ?

Yamatogawa – De la romance ? Dans MON hentai ?

Après Tony Taka, Xration (qui rappellons-le est une fille en fait), Kisaragi Gunma, Gust & Shiwasu no Okina et le cercle Saigado (notez que les titres des articles ont été modifiés), voici un nouvel article dédié à un auteur hentai qui mériterait d’être plus connu. Au programme: humour, dessin flatteur pour la rétine et histoires charmantes. Yamatogawa est un auteur de hentai pur, faisant assez peu d’illustrations en solo, donc toutes les images que vous verrez si dessous sont issu de ses doujinshi et autres h-mangas. Et je n’ai pas trouvé son site officiel D=.

Article interdit aux mineurs. La loi est la loi.

C'est parti \\o/.

Lire le billet.

[Not Safe For Work] Nantoiu Deculture! version FR + Catégorie Not Safe For Work.

[Not Safe For Work] Nantoiu Deculture! version FR + Catégorie Not Safe For Work.

Donc nouvelle catégorie, « Not Safe For Work », on vous retrouverez tous les articles 18+, et caetera. Ca a avant tout pour but de protéger nos enfants, ne croyez pas que je le fait pour racoler avec un gros bouton qui attirera tous les gens qui tombent sur Néant Vert en tapant « Kisaragi Gunma », « Saigado », « Tony Taka » ou « viol tentaculaire d’une gamine de 8 ans ». NON. PAS DU TOUT. JE DEMENS. Donc voilà la 3e adaptation d’un doujin h par Néant Lire le billet.

(C74) [T2 Artworks] Nantoiu Deculture! + Inventaire général du Takisme.

(C74) [T2 Artworks] Nantoiu Deculture! + Inventaire général du Takisme.

Couv of the century
Lien de téléchargement sûr et dernier cri

Bon, alors il est bon, comme d’habitude. Plus gros doujin du maître, on retrouve en outre images qui ont servi de top à son site, ce qui fait un nombre d’images originales moins grand que j’aurais pu le penser, surtout qu’on ne retrouve pas son dernier top en date, que je trouve pourtant absolument génial. Mais l’histoire est réussie (THREESOME \\o/ ! Filles qui se font du bien pendant qu’elles font du bien !), maintenant now go traduc parce que la fin est DROLE. Et que je veux la comprendre.

Dans le reste de l’article, vous retrouverez la couverture et un petit avis -et parfois même un lien- de tous les doujins connus de Tony. Tagadatsointsoin. Et si j’ai le temps, pour plus tard, un gros fichier rar les contenant tous.

Lire le billet.

[Not Safe For Work] Saigado Circle – Ma Tutrice

[Not Safe For Work] Saigado Circle – Ma Tutrice


Allez, le comiket c’est vendredi prochain, et avec ça, plein de nouveaux doujins d’auteurs phares, dont ce blog connaît déjà le nom, comme Gust (peu d’infos sur son prochain, si ce n’est que ça sera du true tears), XRation (juste la couv, ça sera du Ragnarok – se rattrapera t-il de son peu ragoutant Mixed Real 2 ? TIN TIN TIIIIN) et surtout ce bon vieux Tony Taka avec un doujin Macross Frontier qui comportera du THREESOME. Le premier threesome de Taka. Hop. On béni ce jour i__i – celui de Nekomini ne peut pas vraiment compter. En attendant, voilà un nouveau auteur, enfin ici il s’agit d’un cercle. Assez connu. Assez réputé. Et plus où moins apprécié…

Saigado. Le Cercle Saigado même. Oui. Eux. Ceux qui ont une main de fer sur le hentai King of Fighters. Qui rackettent ceux qui osent en faire aussi. Mais ils ne font pas que ça, comme le confirme la future sortie d’un des BEST H MANGAS EVAAAAAAAAAR… c’est à dire Boku non Seinen Kouken-nin… en France. Attendez je le refais, la phrase est pas claire: ce h manga de Saigado sortira en France début septembre. Mais j’en reparle dans l’article qui se trouve hop en bas. Cliquez sur « lire la suite », soyez majeurs. Tout ça.
Saigado 2006

Lire le billet.

Sora no Iro, Mizu no Iro – OAV 2

Sora no Iro, Mizu no Iro – OAV 2

On ne le dira jamais assez. Sur ce site-blog-page personnelle on considère que le hentai, et plus particulièrement celui plus où moins lié à Tony Taka c’est du SERIOUS BUISNESS. Donc quand l’OAV de la suite de l’adaptation du meilleur eroge de Tony Taka donc du monde que j’en ai déjà vanté les mérites ici même est prévu pour sortir le 27 Juin, croyez moi que dès minuit, dès le 27 Juin, le torr DVD était déjà dans le lecteur, prêt à faire marcher à fond la RAW version originale. Donc voilà la première impression sur…
Ha ha ha
Oui bon, en caractères latins ça donne « Sora no Iro, Mizu no Iro et le sous-titre est’ Watashi mo… shite ageru (> insérer petit coeur<) », si le premier veut toujours dire Couleur du ciel, Couleur de l’eau, je ne sais fichtrement pas du tout ce que veux dire le reste. A part le petit coeur.

Bon reste de l’article NOT SAFE FOR WORK. Donc amis mineurs, amis employés de bureau, vérifiez bien si vous souhaitez continuer que vous êtes seuls et en liberté pour environ cinq minutes.

Un article qui dévoile !

Lire le billet.

Tony Taka: Ragnatic Fanbook – Version française. [Maj du 31/03]

Tony Taka: Ragnatic Fanbook – Version française. [Maj du 31/03]

Je l’avais promis plus ou moins, je l’ai fait en une soirée, soit quatre heures de boulot. Comme quoi l’infographie, c’est pas aussi facile. Donc bref. Ragnatic Fanbook. Premier doujinshi de Taka, dispo maintenant dans une sorte de belle et jolie version française. Le tout, bien sûr, tiré d’une version anglaise. Peut-être un peu étrange comme version, d’ailleurs, ce qui m’a fait adapter à de nombreux moments. En gros, j’ai essayé avant tout de faire un truc cohérent et littéraire. Lire le billet.

Gust & Shiwasu No Okina

Gust & Shiwasu No Okina

Juste avant de commencer:

Rin

Et les gens ont raison.

Après s’être attaqué à Tony Taka le dieu de la pose et des jolies filles, Xration le roi des tentacules et du Oppai, Kisaragi Gunma le roi des uniformes et des incestes, je vais donc m’attaquer au fameux « quatrième auteur » que je surveille toujours avec grand interêt. Et, attention, surprise: il s’agit de Gust ET de Shiwasu No Okha. Deux auteurs en un.

Article léger, moins profond que ceux des artistes précédemment cités, mais qui tournera autour de l’essentiel. Le tout illustré comme à la guerre, par des extraits de doujin, les deux hommes étant assez avares en galleries et en poses. Et comme toujours, interdit aux mineurs. Je sais. Bref, qui lit plus loin est assuré de son âge.

Lire le billet.

Kisaragi Gunma – Fétish un jour, fétish toujours.

Kisaragi Gunma – Fétish un jour, fétish toujours.

Après avoir fait le tour -pour l’instant- de Tony Taka et avoir légérement effleuré le cas de XRation, il est temps de faire découvrir -ou redécouvrir- un auteur hentai. Car le hentai, tout comme le porno, possède ses quelques talents qui méritent d’être mis en avant. Ses quelques talents qui font que le hentai n’est pas un amas de choses odieuses et que certains prennent ça avec tout le sérieux que ça mérite.

Ou pas.

Kisaragi Gunma est assez connu, du moins je pense qu’il l’est. Cet article n’est donc pas pour but de « révéler » un auteur, encore une fois, mais de confirmer tout le bien que je pense de lui. Et un peu du mal, parce que tout n’est pas blanc chez M’sieur Gunma. Du moins tout n’est pas blanc moralement, car techniquement ça reste le haut de la bougie. Bien que quelques réserves sont toutefois à expliciter (ça ne veut rien dire comme phrase, ça.)

En outre, une première problématique s’ouvre à moi: Il est très dur de trouver des images « hors doujin » de Sir Gunma, y compris sur son site officiel ou sa galerie semble être inopérante. Du coup, me voilà forcé à prendre des planches de doujins et des couvertures pour illustrer, mais ce n’est pas ce que j’aime le plus. Donc déjà un point de moins. Nah.

Gunma In Da Place

Comme d’habitude: article interdit aux mineurs. Je sais c’est stupide tout ça vous êtes matures gnagnagna, je veux pas le savoir. Si vous poursuivez au délà de cette ligne alors que vous êtes mineurs, vos yeux s’auto-détruisent en saignant lentement, goutte par goutte. Et moi, je serais vous, j’éviterais.

Lire le billet.

Tony Taka – partie trois {Amo est un sale fanboy}

Tony Taka – partie trois {Amo est un sale fanboy}

Entrons dans la chambre d’Amo…

Une fois la porte ouverte, dirigeons nous vers un étrange objet qui semble scintiller…

Oh mon dieu mais c’est… Ouvrons le pour vérifier…


Amo est donc en état de transe ! Il a enfin un bouquin d’artworks à la gloire de son dieu ! Quelle joie 😉 !

Troisième gros article sur Tony Taka. Décidément, je sais, je suis un gros fanboy. Alors, quel sera le sujet ce soir ? Shining Tears donc, comme le stipule l’intro de cet article, et aussi et surtout de Kiteruyo! Takeuchi Kunstu !, le nouveau doujin du maître. Un lien vers celui-ci vous sera proposé, ainsi qu’un lien vers le seul doujin traduit (en anglais) à l’heure qu’il est, que je vais essayer de traduire en français par moi-même. Même si l’anglais permet de comprendre tout un pan très comique du dit doujin. Son identité est une surprise. Surtout que c’est un doujin dont j’avais oublié de parler plus tôt.

Enfin nous finirons par le calendrier des doujins de Taka depuis son premier, en 2002…

Takaaa

Un article avec pas que du cul dedans. Not Safe for 56k, je pense.

Lire le billet.