Archives quotidiennes :

A la découverte d’un monde hostile: les banques.

Ha aujourd’hui, pour la première fois de ma courte vie, je suis entré dans une banque pour autre chose que des tentatives de braquage. Et, bref, ça fait tout drôle de découvrir ces temples de l’argent (mort au capitaaaaaaaaliiiisme !) mais aussi et surtout de l’énervement, des gens qui gueulent, qui se fâchent, qui sont à la limite de se taper sur la gueule… Enfin bref un lieu à l’ambiance géniale et qui doit servir aux recruteurs pour trouver des boxeurs.

Ayant eu un rendez-vous à 16h (en remarquant que la banque fermait à 17h ôo. Mais mais mais… ce sont des feignasses !) j’arriva dans le dit temple avec un peu de stress (ma fortune s’élève actuellement à 1€20, jusqu’a mercredi prochain et la sortie du Canard Enchainé, la Japan Expo fit sonner le glas de mes finances, j’avoue) et je commença fort en me faisant dépasser dans la queue par une dame et sa poussette avec un petit enfant qui dormait. Etant d’un naturel sympa avec les enfants je le regardais dormir jusqu’a ce que celui-ci se réveille et se mette à pleurer. Ayé. Il avait au moins 10 mois et comprenait déjà qu’ici, ça allait être l’enfer. Les gosses de 10 mois ont des super-pouvoirs, c’est évident.

Hop, j’arrive a l’acceuil, je dis mon nom, tout ça, on me dit d’aller attendre. Il était 15h55. Aussitôt après moi, un petit vieux (qui semblait avoir piqué la place de celle qui me précédait, HAHA, quel félon) semble vivre une histoire tragique, il est tombé en panne du coté de la plage, a besoin d’une certaine somme, mais ne peut pas retirer parce qu’il n’a pas sa carte et qu’il vit à Argentan (plouc détecté) et que donc sa banque principale c’est la banque d’Argentan. Alors là, la dame de l’acceuil confirme qu’il est client ailleurs et, attention, demande DEUX pièces d’identité.

CLIENT: Quoi ? DEUX pièces d’identité ? Ah mais je me marre !
RECEPTION: Oui, il faut deux pièces, votre permis et votre carte par exemple…
CLIENT: DEUX pièces ! Mais je les ai pas moi ! Ah mais je me marre !

L’homme est un grand humoriste. La dame de la réception tente alors de calmer les choses, tout simplement, en balançant d’une voix chaleureuse:

RECEPTION: Calmez-vous monsieur…
CLIENT: Non mais je me marre ! Appellez Argentan mais j’ai pas deux pièces !
RECEPTION: Vous n’avez pas votre carte d’identité et votre permis par exemple !
CLIENT: Non, puisque je vous dis que je suis tombé en panne !

Evidemment, c’est de la haute dialectique. Il n’a pas son permis et sa carte d’identité parce qu’il est tombé en panne. Tout le monde sachant que quand on tombe en panne, la carte et le permis prennent feu, par honte et par pitié. Mais bon tout semblait s’arranger, la dame de la réception appela la banque d’Argentan (quelle bonne idée !) avant de découvrir que c’était occupé !

CLIENT: Ok ok j’attends !

Ultime concession avec un ton qui voulait dire « ah non ne m’en demandez pas plus hein ! Déjà que je suis tombé en panne ! ». Enfin bref, juste après passa une petite dame qui semblait avoir des problèmes de compte.

CLIENTE: Alors j’ai un compte que je voulais pas.
RECEPTION: (super enchantée et sentant qu’elle va s’amuser) Calmez-vous madame… Et expliquez-moi… Votre nom… (manipulations) oui vous êtes bien tributrice d’une carte bleue internationale…
CLIENTE: Ah ! J’en voulais pas ça ! Moi je veux une carte bleue normale ! Pas une carte bleue internationale !
RECEPTION: C’est pareil madame, une carte bleue internationale est le nom complet d’une carte bleue…
CLIENTE: Alors ne tournez pas autour du pot ! Et puisque je vous dis que j’ai eu quelquechose que je ne voulais pas !
CLIENT: Ah je me marre ! (tourne le couteau dans la plaie)
CLIENTE: En plus ça m’a coûté près de 350€ !
RECEPTION: Calmez-vous madame
CLIENTE: Non je ne me calmerais pas ! Autant vous dire que je suis (menace ultime) pas très satisfaite !
RECEPTION: (Gravement touché par une telle attaque) Quelle est votre conseillère ici… ?
CLIENTE: Madame… -Truc-.
RECEPTION: Ah, elle n’est pas là, elle est partie il y’a une heure.
CLIENTE: D’accord… Je veux voir un responsable !
RECEPTION: Non, je la remplace…
CLIENTE: Ah non je veux voir un responsable !

Bon, le tout avec la voix qui montait au fur et à mesure, ça butait tout. Mais bon, ma conseillère est venue me chercher à ce moment-là, après 10mn à parler de trucs banquaires, du baccalauréat, tout ça, elle se rendit compte que je n’avais rien, et me relacha, fort sympathiquement. Et moi, libre je quitta la banque en repassant par l’acceuil, où ça semblait s’engueuler à propos de plan logement.

Mieux que Gamekult, la Caisse d’Epargne. Demain j’y retourne avec du pop corn !

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr