Archives quotidiennes :

Naïntendeau Soixante-Quatre

C’est marrant comme les jeux N64 ne vieillissent pas. Ouais, je sais, déjà en disant ça, je vais être étiqueté, comme c’est à la mode sur 8/9e des forums du net, fanboy nintendo ou nsex. Enfin bon, j’en ai un peu rien à foutre, reste que je viens de passer la soirée à jouer à deux jeux que je n’avais pas touché depuis longtemps (et en attendant de revirer ce Jumper Pak de mes couilles pour remettre l’expansion pak et rejouer à Perfect Dark): F-Zero X et Turok 2: Seeds of Evil.

Dans le premier, je rappelle ce qu’est la série des F-Zero: des courses futuristes sur trois tours où le but est de finir premier, pour ça vous avez tous les droits: utilisation de booster, fracassages de véhicules sur les murs, circuits cinglés avec le vide dessous, sur des tubes qu’on peut parcourir dans tous les sens, bumpers, flèches de booster, couloirs pour récupérer son énergie, bref tout ça. En gros, et comme certains le décrivent, F-Zero c’est comme WipEout mais sans les armes dedans. Et là est toute la différence. Enfin bref, j’avais acheté ce jeu y’a quatre ans, dans une brocante, pour nourrir une Nintendo 64 dans une époque troublée où ma première PS2 refusait de lire 3/4 des jeux. Le Noël suivant, avec ma gamecube, j’achèterais F-Zero GX. Qui m’a deçu. Mais reparlons de F-Zero X.

Le plus amusant dans F-Zero X c’est ses graphismes, constatez plutôt:

C’est vide. Le jeu date de 1998 et déjà dans le Consoles News de l’époque (n°28, décembre 1998) on le trouvait vide. Mais cela permet une animation de malade (pour l’époque hein, bien qu’encore aujourd’hui ça fasse encore très respectable), dieu merci. Et l’autre avantage c’est quand même la possibilité de choisir entre 30 malades mentaux, entre des personnages au charisme indéniable. Le plus connu c’est évidemment le Capitaine Falcon. Tellement charismatique que je m’amuse toujours à le foutre dans un mur. Mais à part cette erreur humaine, nous avons heureusement par exemple des gens comme Bio Rex (le tyrannosaure qui sait conduire), Dr.Clash (« salut j’ai six bras dont quatre mécaniques »), Octopus (la pieuvre) ou bien encore Dark Shadow (Dark Vador avec une grosse paire de muscles ») et deux filles, dont une mariée avec l’un des autres concurrents.

Bon, bref, reste que j’ai redécouvert la X Cup (qui crée six circuits aléatoirement, avec ce que cela implique, c’est à dire parfois un grand n’importe quoi qui impose de se traîner à 500km/h 🙂 ). Enfin bref, à essayer.

Turok 2 a un peu plus vieilli mais pas tellement. Pas grand chose à en redire si ce n’est que la jouabilité est impeccable et que les armes sont, comme je l’ai déjà dit sur moults forums, des exemples. Le Cerebral Bore… franchement… (je rappelle que cette arme loge une sonde dans le cerveau de la victime, sonde qui fait exploser la boîte cranienne) et puis le Shridder… (fusil à pompe qui lance des balles qui ricochent) et le Lance-Flammes…

Mais où j’ai foutu GoldenEye bordel >__< ?

Bon, sinon.

La France vit toujours sans Haruhi.

Et sinon sinon: j’ai pété ma touche L hier. Sur un pc portable ça le fait pas. Heureusement grâce à un peu de glue je l’ai démoli encore plus j’ai fait remarcher la touche mais maintenant faut presser FORTEMENT. Et ça me lourde. Un jour ça va être la cause d’un déboitage d’épaule. (n’empêche ça me fait un handicap pour les quizz IRC)

Et j’ai donc enfin commencé Gurren Lagann. Pour l’instant, une chose reste mémorable: cette chose magnifique. *_*

Pour finir, je suis tombé hier sur la preview de la prochaine sortie de M’sieur Tony Taka que vous commencez à bien connaître si vous fréquentez souvent ce blog. Ca va virer dans le yuri et donc in extenso dans le futanari. Ces termes barbares ne veulent rien dire pour vous ? Votre âme est sauve, donc. 😉

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr