Archives quotidiennes :

Amo & la religion [avec un peu de communisme]

J’ai une certaine, voire fâcheuse habitude de m’entretenir de certains sujets après m’être engueulé (le mot est parfois un peu fort) sur le dit sujet sur un forum divers. Par exemple mon coup de gueule contre ces imbéciles qui veulent décider pour nous quelles chansons méritent de figurer dans Guitar Hero III a été écrit peu après avoir débattu avec ce genre d’imbécile qui semble oublier qu’une opinion est ce qu’elle est, donc de facto une chose qui n’a aucun interêt. Y compris la mienne.

C’est donc dans cette optique de « mon opinion n’a aucun interêt » que je vais raconter un peu ma vie, ma vie religieuse.

La première fois que j’ai été dans une église, baptême non compris, je devais avoir 3/4 ans, ma grand mère voulait me montrer ce à quoi ressemblait une messe, et ça a pas manqué, le petit garçon calme que j’étais se faisait tellement chier à suivre tous ses trucs incompréhensibles que j’avais donc in extenso, décidé de faire chier tout le monde. La religion me rendait chiant avec les gens. Alors que je n’y comprenais rien, que pour moi Dieu existait (on m’avait vite fait expliqué le concept, que j’avais du adorer à l’époque, et que j’adore toujours maintenant, j’explique un peu plus tard) et le Père Noël aussi. Pour moi Dieu c’était le Dieu du Jugement Dernier de Michel-Ange, sauf que je savais pas lire, on m’avait expliqué -patiemment- qu’il y’avait Dieu et Adam sur cette image, et moi j’ai pris Adam pour Dieu et vice et versa. Une image assez violente donc d’un Dieu qui vivait à poil sur un nuage avec des anges qui nous observait pendant qu’ils mangeaient ce qu’ils voulaient, et caetera. On m’offrit peu après la « Petite Bible illustrée », une Bible light avec plein de dessins. Et franchement, j’adorais le concept, une histoire magique: des animaux qui vont dans une arche géante pour être sauvée, un Dieu qui glande comme une merde le 7e jour et surtout Jésus, qui avait trop la classe à marcher sur l’eau.

Ma mère ne m’inscrivit pas au cathéchisme, avec le recul, je le regrette peut-être un peu, mais cela m’avait permis de mater les dessins animés du mercredi matin, ce qui ennuyait ceux qui devaient alors « écouter la vieille qui parle de trucs chiants ». J’avais alors 6/7 ans, ces histoires, grâce à la Petite Bible illustrée, je les connaissais. Mais quand j’assista à la communion d’un lointain cousin pendant ma dixième année, j’étais jaloux: pourquoi il avait des cadeaux supplémentaire 🙁 ! Sale méchant !

Et puis arriva le net, et évidemment, l’esprit un peu influençable et faussement rebelle qu’on possède tous quand on a 13-14 ans a fait son oeuvre, pendant deux longues années je me proclamais comme athé, disant que la religion c’était une arnaque, ça tuait des gens, blablabla. Le discours de l’athé primaire de moins de 16 ans quoi. Et à l’époque, ce qui me motivais particulièrement était Georges W.Bush et la guerre en Iraq, je n’avais pas hésité à marteler le terme de « Croisades » (la honte en y repensant), que la religion détruisait le monde, qu’on serait mieux sans croire en Dieu, tout ça.

MAIS. Et là fut tout le bug. Que Dieu existe ou n’existe pas on s’en fous, je suis « devenu » agnostique après m’être rendu compte que ce que je reprochais au catholicisme, à l’islam était exactement la même chose que les gens reprochent au communisme. Finalement, n’oublions pas que les religions ne sont que des idéologies politiques qui n’attendent que d’être utilisées, et que comme chaque idéologie, y’aura toujours une poignée de cons pour dire « bon allez on s’en fous de l’idéologie, on fait comme si on la suivait, mais en fait on va gagner du pouvoir et puis basta. Le reste on s’en tamponne les CD de Linkin Park. Et si t’es pas d’accord, je te bute », ça tout le monde le sait. Inutile de ressacer ce que pas mal de gens répètent déjà à longueur de journées, et je mise sur le fait que vous êtes cultivés et intelligents ;D.

Donc nous en étions sur le parallèle communisme/religion. En effet ce que pas mal de gens reprochent avant tout au communisme c’est l’URSS, les massacres perpétrés au nom de Lénine, c’est Staline et ses 40 Millions de morts, ce qui fout la misère à l’autre moustachu, c’est également des pays sans libertés. Et c’est là que finalement, on reproche aux religions les massacres perpetrées au nom de celles-ci (les Croisades pour les chrétiens, pour les musulmans on rappelle souvent le terrorisme contemporain, aux juifs on balance sans cesse l’Israël et sa politique de gros blaireau) , mais également les libertés. Là où on sait tous le paradis de liberté qu’était l’Afghanistan taliban (encore des gens qui ont tout compris) ou bien encore l’Europe Inquisitrice, ou bien encore les jolies libertés qu’offrent les israëliens à leurs joyeux collègues palestiniens…

De mon point de vue, et je suis très très très loin d’être le seul à l’avoir, ça m’étonnerait qu’il soit inédit, déjà parce que je suis pas le seul être avec un cerveau sur Terre, soyons clair: l’URSS était une dictacture, les morts soviétiques sont morts sous une dictature, Staline et Lénine n’étaient rien de plus que des gens qui ont pris le pouvoir pour leurs égos, en lançant le mot « communisme » aux gugus locaux qui les ont crus sans sourciller. L’Afghanistan taliban c’est ça aussi: des gens qui ont pris le pouvoir pour leurs égos, en lançant le mot « islam » aux gugus locaux qui les ont crus sans sourciller. Alors qu’on sait tous qu’on peut avoir une dictacture dans le genre, mais laïque (Irak… une jolie dictacture laïque ça. Et le fascisme est aussi bien laïque), ou même athé (suffit qu’un gros connard prenne le pouvoir pour son égo en lançant le mot « athéisme » aux types qui passent, et ça marchera). Les croisades ne sont rien de plus que des guerres provoquées par des papes en mal de reconnaissance, qui ont lancé « tiens allez me récupérer cette ville tiens, en massacrant plein de gens, comme ça Dieu vous pardonnera d’être gueux ».

Le XXIe sera religieux ou ne le sera pas, avait dit un homme. Et si tout le monde dit qu’il risque de l’être, je n’en reste pas moins sûr qu’il ne le sera pas. Utiliser la religion comme prétexte ne fait pas de votre acte un acte religieux, à mon sens. Toutefois, ne pas jeter au feu le moindre truc réellement religieux serait une bonne idée, et il serait tout aussi intéressant de le lire / le regarder et de réfléchir sur oui ou non la religion est dangereuse.

Un couteau, ça peut tuer. Pourtant on en trouve dans toutes les cuisines… Et après tout, il n’y a qu’une minorité d’abrutis qui sont dangereux avec un couteau. Non ?

  • Et Amo, après sa relecture, se dit qu’un jour il devra apprendre à être clair et à s’organiser un peu. Je crois que je vais piquer à Diderot ses deux personnages qui dialoguent. Ca me réussit bien. *
  • Et Amo est content d’avoir retrouvé son album d’Auf Der Maur *
♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr