Archives quotidiennes :

VROUUUUM

Maintenant que je sais que je suis Uke In Training comme le prouve les choses suivantes…

Discover if You are Seme or Uke!
Created by ChiisaiYume on Memegen.net

This is the result if Uke-in-Training! has the highest score.

Take this quiz now – it’s easy!
How tall are you?

… je peux parler de la F1. Tout en ayant quelques remords de succomber à la mode des quizz à la con. Et en plus je le popularise. Alors que je suis pas un Uke moi. Non. Je veux pas. JE VEUX PAAAS. (quoique c’est une situation confortable !)

Le championnat 2007 de F1 est donc enfin terminé, et ce n’est pas l’appel fortement tendancieux de McLaren qui se plaint comme par hasard des Williams et des BMW qui changera quelquechose. Kimi Raikkönen est bel et bien ENFIN champion du monde, et Ferrari aussi (puisqu’avec cette course ils auraient récoltés 203 points au total, et 202 pour McLaren. La Justice est sauve.) Si je ne suis pas forcément très joyeux de voir Ferrari remporter, il faut bien avouer que McLaren ne le méritait pas des masses non plus. Et si je suis bien évidemment ravi des 101 points des BMW Sauber, et surtout de la fantastique forme de Nick Heidfeld et évidement du futur champion du monde Robert Kubica. Je suis aussi assez heureux de voir que toutes les écuries ont au moins gagnées un point, et certaines écuries comme Super Aguri, avec 4 points, ou bien Toro Rosso, avec 8 points, ont su assurer et gérer le chaos.

Car cette saison a un bon gout de chaos. Déjà le chaos administratif: des pénalités jetées comme des sardines pourries, des peines assénées n’importe comment, des commissaires de pistes et une FIA qui sont devenus les symboles des dangers d’une trop grande rigueur. De même sur la piste, plus particulièrement au Canada, au Japon et en Europe. Si le Canada a été un bordel monstre absolument jouissif -pour peu qu’on se rende compte que l’accident de Kubica aurait été mortel il y’a 10 ans-, ou tout a viré au n’importe quoi absolu (Sato dépassant Alonso ? Wurz 3e avec un aileron en miettes ? Barrichello sur le podium virtuel pendant 10 tours ? Heidfeld aussi rapide qu’Hamilton ?), l’Europe a offert dix tours absolument nawak, d’abord avec une pluie très violente apparue à la fin du premier tour seulement, prenant au dépourvu toutes les écuries sauf… Spyker. Qui avait déjà prévu en faisant partir son rookie Markus Winkelhock, qui pour son premier -et dernier- GP, sera en tête pendant six tours… avant de faire péter son moteur. La pluie réapparaissant à la toute fin fera le beau jeu de Fernando Alonso, en effet. Quant au Japon, 15 tours sous safety car, un brouillard, de la pluie, une Toro Rosso en tête pendant 8 tours Fuji a montré que quand il allait pleuvoir, il allait être jouissif. La Chine fut un beau bordel aussi, ou Toro Rosso se fit plus que récompenser, ou Kubica faillit gagner une course (boîte de merde…) et où Hamilton fit l’abandon le plus ridicule de l’histoire avec celui de Coulthard au GP d’Australie 1995.

Et un chaos final avec ce grand prix du brésil: trois prétendants au titre, un Hamilton qui fait déconner sa boîte pendant 30s, qui ne peut remonter assez, un Kubica qui joue avec Alonso, deux Ferrari complétement en avant, un Raikkonen impérial et une situation que peu imaginaient mais que beaucoup espéraient.

Une fois toutes les merdes de la FIA oublié, on jugera sans doute cette saison exceptionelle. Mais ca sera aussi oublier que beaucoup de grand prix furent chiants à mourir, y compris Spa, ce qui est quand même un comble !. A noter que ouais, les trois derniers GP post-Spa furent énormes. Et ce sera ceux-ci qu’on retiendra.

Bon, de toute façon, la saison prochaine, Kubica dominera tellement qu’on s’ennuiera, alors… 😉

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr