Archives mensuelles : novembre 2007

Un an d’anime ~ 2007

De Décembre 2006 à Novembre 2007. Chaque mois = un anime qui pour moi représente ce mois, qui m’aura marqué -ou pas-, pourquoi à partir de décembre 2006 et pas à partir de janvier 2007 ? Parce que. J’ai envie. Voilà tout. C’est mon blog. C’est mes billets. C’est mes conneries. Patapouf. Attention, je ne présente pas que les animes sortis cette année, mais des animes que j’ai découvert le mois en question, ou qui a particulièrement illustré celui-ci.

Décembre 2006

Fate/Stay Night

FateStay

Anime maintenant assez connu si on en croit le nombre exponentiel de doujinshi hentai, et assez apprécié, j’ai été assez marqué après tout par ce Fate/Stay Night, particulièrement par le chara-design, très réussi et le personnage d’Emiya Shirou, qui est le cliché que je croirais inégalable du héros boulet, faible mais tâchant de défendre plus puissant que lui et se prenant branlée sur branlée jusqu’a devenir hyper balèze. Mais la niaiserie du personnage rend difficile le rematage de la série, quand bien même on y trouve des combats spectaculaires, des personnages très bossés… mais non. Il faut qu’Emiya Shirou nous plombe tout le truc. Enfoiré.

Pour le reste, ce n’est pas encore licencié en France (étrange, vu le nombre de goodies FSN qu’on peut voir traîner dans un Konci ou dans une Japan Expo) et ça reste tout à fait consommable, voir même intéressant à voir. Ce n’est pas du grand art, mais ça correspond très bien à la définition de « machin pop corn ». Et puis bon, Rin Tohsaka et Saber, quoi.

Janvier 2007

Suzumiya Haruhi no Yuutsu – La mélancolie de Suzumiya Haruhi

Haruhi

J’en ai peu parlé sur ce blog. Beaucoup montré le personnage d’Haruhi, mais peu parlé finalement de la série qui n’est rien d’autre qu’un concept. Diffusé dans le désordre, cette adaptation d’un roman aura beaucoup fait parlée d’elle. Tout d’abord par un ending devenu culte (qui n’a pas entendu parler du Hare Hare Yukai finalement ? A part ceux qui n’ont pas le net, bien sûr), mais également par le personnage d’Haruhi, qui est fascinant. Avant de voir la série je me suis demandé si ça exagérait pas de voir cette secte numérique nommée « Haruhiism » un peu partout. Mais non, le personnage de Suzumiya Haruhi est juste un des meilleurs personnages d’adolescente japonaise que je connaisse. Charismatique, oui, carrément.

Les autres personnages ne sont pas en reste: le héros, Kyon, est vraiment charmant et surtout permet plus qu’aisement l’identification. Mikuru « l’atout charme à gros seins » marche bien dans son rôle et est vraiment hiarante. Yuki cache ses mystères efficacement et j’adore Itsuki. Vraiment. Si. Si.

Offrant nombreuses références (Phoenix Wright !), ne prenant pas trop l’auditeur pour un con, développant un univers, se terminant de manière très choupichou. J’espère franchement l’arrivée prochaine de la saison 2 et, évidemment, une licence ici. Avec de vrais beaux DVD et tout.

Février 2007

Death Note

L

Bah oui. En février je me prenais Death Note en pleine face. Bon bah que dire ? Avec le recul, tout le hype m’a pas mal fait déprécier récemment la série (l’incroyable kilotonne de goodies DN de la Japan m’a fait assez mal, finalement), mais ça reste du grand art. Peut-être difficilement rematable, justement, à cause de sa trop grande dépendance des cliffhangers et autres twists scénaristiques, Death Note reste toutefois une valeur sûre. Les combats stratégiques opposant Light à L resteront dans les annales un bon moment, et la seconde partie n’est pas aussi catastrophique que beaucoup le prétendent. Même si, globalement, le personnage de Near aurait pu être bien plus intéressant et un peu moins chanceux que L (« ho ce monsieur a la télé serait bien le suppôt de Kira. »)

Très second degré, avec des ralentis désormais cultissimes (les CHIPS QUOI), et un second opening MONSTRUEUX, Death Note est, de toute manière, culte. Aussi bien au premier qu’au second degré. Et c’est une sacrée force.

Un article avait été consacré à la série au tout début du blog

Mars 2007

Black Lagoon

Maid

J’ai pas maté grand chose en Mars… sauf les deux derniers épisodes de la saison 1 de Black Lagoon, un peu avant que cette série soit licenciée… Bah, pas grand chose à en dire. C’est en effet très fun, très délirant parfois (la maid terminator !), très bien foutu techniquement, très blockbuster, mais étonnament pas aussi ancré dans ma mémoire qu’un Fate/Stay Night par exemple. Je n’ai pas eu la chance de voir la seconde saison mais j’y jetterais un oeil à l’occasion. Enfin, une bonne ambiance, des bonnes idées quand même, mais pas ce coté « ubërkiffant » …bah.

Avril 2007

El Cazador de la Bruja

El Cazador

Gros pétard mouillé de l’année pour moi. Après l’excellentissime Noir et l’excellentissime Madlax, je pouvait espérer que le troisième volet de la saga « Girls with guns » soit tout aussi bon, et ce n’est pas le cas. A mon grand grand regret. Et quand je regrette un truc, je suis aigri. Et quand je suis aigri c’est presque la fin du monde. En gros, c’est d’une niaiserie sans nom (sauf quand ça bute un personnage -enfin- au septième épisode), les combats au gunfight sont très chiants (un comble après Madlax) et c’est surtout d’un humour pas drôle (Tacos…)

C’est donc dommage que les dix premiers épisodes se basent surtout sur cet humour. Entre les deux tueurs à gages transexuels (mauvais goût), la couverture de la vendeuse de tacos (…) ou bien encore la partie fanservice/piscine, ca vise souvent le fond. Dommage car entre deux blagues pourries on avait des idées comme le perso de LA ou bien, euh… l’ambiance western ptet. Mais c’est très pauvre.

Alors je n’ai pas dépassé le dixième épisode, je n’en ai pas eu le courage, si ça s’améliore nettement comme par magie, prévenez moi, mais déjà, une série avec dix épisodes merdiques sur 26, ça a peu de chance d’être l’érection du siècle.

Mai 2007

Code Geass: Lelouch No Rebellion

Code Geass

Bon, meilleur anime de l’année, nettement, et j’extrapolerais à mort en faisant mon petit cri de fanboy, je dirais même que c’est THE anime. Tout bêtement. Sous un design « Clamp » (cad génial pour 50% de la planète, hideux pour l’autre partie) se cache un petit bijou de qualité, de caractérisation, d’idées, de rebondissements. La série, comme je l’avais dit dans mon article dédié, partage pas mal de points communs avec Death Note, mais Code Geass supporte bien mieux les secondes visions que son contemporain et, surtout, n’est pas aussi manichéen, bien plus nuancé, et surtout, je l’avoue nettement, bien plus jouissif.

Dans Code Geass, on a tout: des méchas, des stratégies diaboliques, des personnages charismatiques, du cul, un morceau de nichon dans un des épisodes, un anti-héros qui bute tout, une OST super bossée, des méchas qui sont supportables, des rebondissements perpetuels, un scénario qui prend des vrais risques et un téléspectacteur dont l’intellect est mis un peu à contribution. Tout ça fait franchement plaisir.

Mais plus de détails encore ici

Juin 2007

Bleach

Bliche

Bleach entamait en Juin 2007 une série de HS qui devait durer 3 mois et qui furent des incroyables nanars. Entre « Hitsugaya le roi du foot », « Yumichika l’incroyable âtissier » ou bien encore « le vilain arrancar qui peut se dédoubler en mille mais qui est incapable d’en faire bouger simultanément plus d’un », on a bien rigolé autour de la série pendant trois mois. Aussi bien dessiné et animé qu’un dessin animé de propagande nord-coréenne, et aux incohérences encore plus nombreuses que le nombre de gouttes d’eau dans un tsunami, c’était bien fun.

Et y’avait pas mal de Matsumoto.

Juillet 2007

Welcome to the NHK!

ouch

Grosse claque dans la gueule que cette série. A travers Satou le hikkimori (ces personnes japonaises recluses chez elles sans jamais sortir) c’est carrément les otakus, les mmorpgistes, les nolife, les fans d’eroge, de magical girl et SURTOUT les romantiques qui en prennent plein la gueule. Si vous accumulez trois des choses citées avant, évitez cette série, vous allez morfler. NHK a cet avantage de ne pas être hypocrite, de ne pas offrir d’happy end niaseuse, mais de ne pas sombrer non plus dans le défaitisme ultraviolent que la fin de l’avant-dernier épisode aurait pu proposer. Reste des épisodes quand même très drôles (la confection de l’eroge..), mais aussi très choupis, tout comme ça peut être très dur. A éviter aussi si vous aimez quelqu’un, la vision du couple Miaki X Satou est assez dure, et assez frustrante, même.

Techniquement, ça pète pas des luminaires mais on s’en fous, la qualité n’est pas là. Et NHK est à voir. Oui. A voir. Brrr.

Août 2007

Gurenn Lagann

Yoko

2007 sera l’année du mécha. Code Geass avait bossé à mort le coté « mécha et stratégie », Gurren Lagann c’est tout le coté « mécha et CLASSE ». Bon, y’a pas grand chose à en dire: Gurren Lagann bute. C’est tout. J’aurais adoré avoir ce genre de trucs à 8h du matin, comme les petits japonais. C’est décontracté, c’est un hommage perpétuel au genre, ça devient de mieux en mieux à chaque épisode (déjà que l’épisode 8 détruit tout)… Bah, j’en dit déjà trop, c’est à voir, à découvrir, à adorer. Vraiment.

Septembre 2007

Darker Than Black

DTB

Une série qui mérite elle aussi le détour. Arrivant à créer un univers super intéressant en une dizaine d’épisodes, l’étoffant sans cesse pendant les 14 épisodes qui restent jusqu’a un épisode final assez pauvre en révélations et en explications, et qui laisse au téléspectacteur sa propre vision de la série. Dans un Tokyo futuriste, ou des gens aux pouvoirs spéciaux appellés les Contractants terrorisent les humains, on nous présente avant tout un combat entre plusieurs factions, aux interêts divers, et une série au format original (2 épisodes = une histoire. A la fin toutes les histoires se recoupent plus où moins.), aux combats splendides, avec des personnages très intéressants et travaillés (Hei, Amber, Mao…), une ambiance qui touche sa cible et de la technique bien bossée. Un des gros animes de l’année, dont une licence sera la bienvenue.

Octobre 2007

Ouran High School Host Club

OuranHostClub

LE truc hilarant de mon année. Une minute = un rire, voir même plus dans certains épisodes. Une ambiance très rose, une parodie de shojo comme on en fait plus, une interaction perpétuelle entre Haruhi et le public, une petite histoire d’amour toute mignonne, des pétales de roses dans tous les coins… et surtout, une fois n’est pas coutume, un accent mis sur les membres de l’Host Club, avec ses pépites (les jumeaux \\o/ ! Honey \\o/ ! Tamaki \\o/ !) et ses petites histoires. Et puis, je ne le répeterais jamais assez, c’est très drôle. Voir un anime parler de « la nécessité de l’inceste entre frère pour booster l’audience » c’est juste simplement énorme.

Novembre 2007

Claymore

Claymore

J’en ai parlé récemment. En gros on boucle l’année comme on l’a commencée: avec un personnage principal masculin gros boulet semblable en tous points à Emiya, je parle ici de Raki. Heureusement dans Claymore, ce n’est pas le héros, puisque la véritable héroïne est Claire, la Claymore. On l’a échappé belle.

Techniquement irréprochable, aux combats ultra soignés (et surtout très très nombreux), aux démembrages a foison, avec un sang omniprésent, un scénario assez simple mais suffisant, on tient en Claymore le gros anime de baston de l’année. Reste une fin un peu en queue de poisson (HS…) qui gâche un peu la sauce, mais ça tient. Rajoutons à cela -encore- les personnages, ultra léchées: Claire, Ophélia ou bien encore Ricardo. Ils possédent une très grosse aura. Et puis surtout, Térésa. Quelle force que cette Térésa.

Plus de détails sur Claymore ici.

Voilà. J’ai aussi vu très vite cette année:

Gintama: Bon bah c’est sympa, mais ça m’a vite lassé après un seizième épisode assez laborieux. La série semblait reprendre les mêmes vannes à chaque épisode, ça m’avait vite saoulé. Surtout que techniquement, c’est pas super génial.

Re : Cutie Honey. 3 OAV. Un premier très débridé, très fun. Un second moins débridé, moins fun. Et un troisième carrément plus sérieux. Bon, ça reste assez déséquilibré: le premier OAV est génial, le second très moyen et le dernier juste bon. Le graphisme de la série est une de ses principaux atouts, mais tient difficilement avec un scénario ultra bordélique et un peu de fanservice de mauvais aloi sur le dernier épisode.

Utena: 27 épisodes bouffés en quinze jours, ça peut tuer net un homme, faut faire très attention. Bah, Utena reste ce que c’est: une ode a la sexualité et à l’amour sous TOUTES ses formes (nécrophilie et zoophilie y compris), ajoutons à cela un mécanisme bien bossé par m’sieur l’auteur avec un humour pas trop pesant. C’est à voir, ne serait-ce que pour le mythe crée autour.

Azumanga Daioh: Chiant. C’est lent, c’est pas drôle, l’opening est très long…

Lucky Star: Azumanga Daioh 2007. Encore, je n’ai pas maté au délà du troisième épisode, mais il paraît que c’est bien mieux après, dans ce cas-là, je regarderais.

Dennou Coil: Après une dizaine d’épisodes, je dirais bien que ça bute à mort. Certainement mon anime de décembre.

Viper GTS: HA HA HA HA HA HA.

Daimaho Toge: Publié chez Anima, cette bizarerie japonaise à mourir de rire est à voir, ne serait-ce que pour le plaisir de voir le pays des Mascottes. L’autre grand fou rire de l’année avec Ouran, pour ma part.

Mai Otome Zwei: Ca se barre franchement en couilles, ça vire dans le fanservice bête et méchant, dans le scénario ultra pourrave et dans le mépris total du téléspectacteur. C’est bien moche.

Voilààà. Une bonne année pour ma part. D’un coté je suis loin d’avoir TOUT vu…

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Guitar Hero III ~ Paint It, Black.

Il est temps donc de tirer un premier bilan du nouveau Guitar Hero et de commencer à cloturer une bonne fois pour toute la série des billets portant sur ce jeu de musique qui est peut-être un peu envahissant sur ce blog, mais qu’importe. Une fois le vin tiré, il faut le boire. Hum, attendez, ça veut rien dire comme métaphore ça, qu’est-ce que je peux humilier la langue française sur ce blog. Surtout qu’elle s’est vengée sur un jeune homme de Villiers lundi soir 😉 .

Bon, donc Guitar Hero III, testé sur PS2, allez hop, c’est parti. Articles sans images, sans saveur, sans vie.

Continuer la lecture de Guitar Hero III ~ Paint It, Black. 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Ouch. Barracuda.

Article assez intéressant à lire.

Monsieur Sarkozy est donc heureux puisque depuis vendredi, nous serions dans un « moment décisif pour l’avènement d’un internet civilisé ». Superbe. Une loi anti-trolls et anti-gens sans humour ?

Non, une loi (encore une) contre le piratage. Cette fois-ci, celle-ci est dirigée plus où moins par Monsieur Olivennes, PDG de la Fnac.

Y’a pas un bug ? Non, c’est normal, voyons. Qui s’y connaît et qui peut être le plus objectif sur le piratage que Monsieur Olivennes ? N’a t-il aucun interêt à défendre ici ? A t-il fait ça de gaité de coeur, en essayant d’ouvrir un maximum son esprit et de comprendre tous les enjeux ? Peut-être, mais là, à vue de nez, le sieur a du surtout penser à protéger ses interêts et, comme toute loi basée sur l’Internet depuis maintenant dix ans, a du éclabousser de son ignorance et de son égoïsme l’Internet français qui, aujourd’hui, est un des plus risqués à parcourir.

Notons quelques propos de Monsieur Sarkozy: « Ce sont deux améliorations majeures qui profiteront pleinement aux consommateurs ». Oui, les CD et les DVD resteront toujours hors de prix, les consommateurs vous saluent. Surtout dans une période où le pouvoir d’achat commence à creuser.

Et j’apprécie la liste d’artistes qui ont signés en faveur de cet article: un « large aréopage de chanteurs et comédiens parmi lesquels Patrick Bruel, Calogero, Liane Foly, Didier Barbelivien, Jean Reno ou Christian Clavier. » En gros, que des gens qui ont des soucis d’argent depuis la démocratisation du p2p.

Bravo l’hypocrisie nationale. Et en plus, ça croit que ça va changer les choses ?

Arrêtez de prendre les gens pour des courges, je vous en prie. Vous n’êtes pas les seuls, messieurs haut-placés, à avoir une cervelle et à pouvoir décider ce qui est bon pour nous. Et en l’occurence, je vous prierais d’essayer d’ouvrir un peu vos esprits étriqués et de bien comprendre que non seulement ce genre de truc passé en catimini n’aura aucun impact sur le net, mais qu’en plus vous humiliez la France avec des lois pareilles, qui, depuis la DADVSI, ne nous offre que la pitié de nos voisins européens, asiatiques et américains. Sauf les chinois qui, eux, décidement, aimeraient bien notre Internet.

Enfin, tant pis, vous verrez bien. Ce n’est pas que je défende le piratage (j’ai toujours un profond mépris pour ceux qui dl albums et films à tour de bras, mais je fais partie de ceux qui inciteraient à dowloader un ou deux titres d’un album pour pouvoir se faire une idée puis pour pouvoir l’acheter si ça nous plaît où pas) mais faut arrêter les conneries qui ne font que régresser notre informatique. Suffit.

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Genmukan, le Manoir des Fantasmes ~ Un billet très Tony Taka.

Tony Taka Genmukan

J’avais déjà parlé de la version animée de Sora no Iro, Mizu no Iro ici. A l’époque j’ignorais jusqu’a l’existence même d’une version animée de Genmukan, autre jeu Taka et je découvrais l’existence d’After. Que je n’aurais jamais voulu voir tellement… bref. Pour faire simple, déjà, le jeu Genmukan ne m’emballe guère car il tombe parfois dans quelques travers sado-masochistes dont je ne suis guère complaisant.

Et donc une version animée est sortie il y’a déjà pas mal de temps, puisqu’elle est également sortie en France en 2005 sous le sobriquet du « Manoir des Fantasmes ».

Et là, ça devient intéressant: y’a même une VF. Ce qui fait que JE DOIS acquérir ce DVD. Tout de suite, maintenant. J’ai une passion quasiment indécente pour tout ce qui est doublage français de porno et de hentai, qui attend parfois le culte du culte. \\o/ Déjà le passage de « Genmukan » à « Manoir des Fantasmes » est un effet de style purement francophone. Enfin, bref. Revenons au sujet, je vais donc vous parler des deux OAV, et particulièrement bien en rire. Attention y’a des gros spoilers. Mais bon, on s’en fous. En plus mon lycée est bloqué jusqu’a lundi prochain, donc j’ai du temps devant moi ! Je sens que vous allez en lire du truc cette semaine !

Genmukan

Une critique qui lave les dents.

Continuer la lecture de Genmukan, le Manoir des Fantasmes ~ Un billet très Tony Taka. 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Le live du lundi ~ Paint It, Black.

J’avoue, je suis méchant avec les Rollings Stones et avec Paint It, Black parce que j’aurais pu essayer de trouver un live des années 60, ça l’aurait peut-être mieux fait. Bref.

Toujours sur Guitar Hero III, le mode Expert est devenu aussi ardu et sympathique que du japonais. En gros, tombez dans le rouge une fois, et vous allez en bouffer pour vous rattraper. Aie. Et toujours cette impression de vague, de réussir des notes mais que celle-ci ne marchent pas. C’est assez violent. Par contre je commence à jouir quand arrive une sucession de hammer-on / pull-of. Vouloir du ho/po et craindre les notes normales, c’est le monde à l’envers. Enfin bon, vous êtes pas là pour mes aventures guitares heroesques… ou si, peut-être.

Les éditions Anima seraient dans la merde. Ils ont demandés des doublages pour Higurashi et ne les ont pas payés. N’espérons point le pire pour cette récente société d’édition française qui malgré une technique un peu délabrée a quand même eu les couilles de sortir DaiMaho Toge et Dokuro-chan en France. Et rien que pour ça, bravo.

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Tu parles beaucoup, ça manque d’action ! ~ Jour de Libération

Ah y’est.

Je l’ai. Enfin. Seulement… c’était sans compter sur le machiavélisme de personnes que je croyais être de confiance…

Horribleprisedotage

Bref. Je dois dire que j’ai galéré pour trouver le jeu tout seul sur Playstation 2. Amusant, d’ailleurs. Caen possède 6 boutiques de jeux vidéo, une Fnac et un Score Game (Score Game c’est le mal). Et les boutiques de jeux n’avaient pas un seul exemplaire tout seul, alors du coup, malgré ma réservation dans l’une des boutiques, j’ai du me résoudre à aller à Score Game qui comme par hasard en avait. Un jour je me pencherais sur les coulisses des boutiques de jeux vidéo, ça pourrait être sanglant.

Donc, voilà, après six mois de propagande, je l’ai depuis midi, et voilà…

Voilà voilà…

Il est bien. Ouais. Seulement en fait hier je me suis couché à 4h du mat’ après avoir discuté sur MSN toute la soirée avec une formidable Poissons, et je me suis levé à 9h juste derrière pour aller acheter le jeu, donc mes réflexes sont à moitié détruits. Et donc, le jeu me passe un peu à travers le cerveau et je tente de faire bouger mes mains quand même.

Ce qui ne m’a pas empéché d’avoir déjà obtenu 3 100% en Hard. Ce qui fait plaisir. Mais je me suis vautré sur The Metal et ça, je ne me le pardonnerais jamais. Bon, pour l’instant, donc, le jeu est bien. Ouf. Un moment j’ai cru que je vendais partout de la merde. 😉

Ha oui, Haruhi exige la sortie de la saison 1 de Suzumiya Haruhi no Yuutsu en France, et également l’intoduction de God Knows dans Guitar Hero, ainsi que de son perso en boss final.

Nous espérons que le jeu s’en sortira bien.

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Dernier jour sans Guitar Hero III – Suikoden V

Bon demain sortie de Guitar Hero III, alors on déconne pas, et je parle de Suikoden V sinon je le ferais pas avant les deux mois qui précèdent la sortie de Guitar Hero IV. Et comme à l’époque d’over-blog j’avais déjà fait une grande lettre d’amour pour Baten Kaitos (faudra que je ressorte cet article et que je fasse un petit c/c de derrière les fagots, ça me fera un billet gratos ha ha ha ha 😉 ) , je peux tout à fait le refaire pour ce jeu tout à fait magnifique, tout à fait génial, et sorti un peu partout l’année dernière à 30Euros en neuf ce qui en fait un peu le meilleur rapport qualité/prix de l’histoire du monde (avec la Tchécoslovaquie en 1938).

Pourquoi Suikoden V est le meilleur RPG de l’histoire de la PlayStation 2 ? Parce que ATTENTION. Suivez bien. Ca va être trépidant. Pourquoi vous allez dépenser 30€ demain, en même temps que Guitar Hero III ? Pourquoi vous allez acheter ce jeu ? Pourquoi DOIT-IL figurer dans toute ludothéque ? Pourquoi Etienne Daho est revenu, putain de merde ? Autant de réponses dont la question se trouve dans cet article. Tout de suite. Maintenant. Comme ça. A la bien.

Continuer la lecture de Dernier jour sans Guitar Hero III – Suikoden V 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Amo la patate chapter faïve – Be Back

Nouvelle formule d’Amo la patate après ce strip qui traîne sur mon DD depuis un mois sans que j’ai le courage de le montrer tellement je le juge pourrave:

Effectivement, j’ai aucun amour propre pour oser le montrer aux gens quand même. Pour rester dans les strips je vous conseille le concours de fou que s’est lancé le forum Eltanin depuis hier nuit. Ca vaut mieux que les putains de leçons de morales de Maliki qui commence à me lourder grave. (« La vie c’est de la merde, vous vous en rendez pas compte, moi si, ce qui fait que je vaut mieux que vous. » Mais ferme la ;-( !)

Sinon je vais passer à un autre format pour les autres Amo la patate. J’ai quelques idées, de quoi tenir au moins vingt chapitres ;-(.

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Bleach: Memories of Nobody.

UraharaSchool

J’avais déjà parlé de mon avis plus que mitigé sur ce que devient la version animée de Bleach par ici. Aujourd’hui, enfonçons un peu le clou (aie) avec une sorte de critique du premier film Bleach: Memories of Nobody. A l’heure ou le second film (qui aura comme principal héros ce sale gosse gâté qu’est Hitsugaya) approche à grand pas et que Bleach commence à se démocratiser un peu partout. En gros, pour résumer très vite, y’a du bon, et y’a du mauvais. Nous avons affaire à un film moyen dans le pur sens du terme. Maintenant, je vais tâcher d’expliciter un peu cette phrase très ambigue…

Monstreméchant

Continuer la lecture de Bleach: Memories of Nobody. 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Le live du lundi ~ Shine On You Crazy Diamond (Part II-IV)

Amusant je croyais avoir publié ce billet hier… Bon bref. Je vous conseille de mettre la main sur l’album Wish You Were Here de Pink Floyd. C’est très très très franchement un grand truc. Principalement les deux Shine On You Crazy Diamond qui sont planants et enchanteurs. Tout ça à la fois.

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr