Archives quotidiennes :

Instant NALC – Card Captor Sakura

NALC – Nostalgie à la Con

Votre serviteur, joyeusement passé de Firefox à Opéra, fait un article un soir de dimanche, alors que depuis quelques jours son pc ne fait que passer à 100% d’UC quand ça lui chante. Bon bref. Card Captor Sakura. Mon premier manga. Avant même Pokémon la Grande Aventure. Il faut dire que je n’ai pas découvert les mangas dans de bonnes conditions: la FNAC était loin, je ne connaissais pas encore les deux obscures boutiques de mangas caennaises et ma seule source était donc mon supermarché Champion qui ne vendait que deux mangas: 3×3 eyes et, justement, Card Captor Sakura.

Aujourd’hui, ayant la collection complète (sauf le 12, que je me promet toujours d’acheter et que je n’achète jamais – comme Max Payne 2), et l’ayant relue récemment, je peux dire que CCS fait partie de ses mangas qui ont pris, avec l’âge, un virage franchement pervers. Je ne parlerais pas des 14 000 hentai Card Captor Sakura qu’on peut trouver rien qu’en se baissant, mais surtout de toutes les idées véhiculées par ce manga. Toute personne pensant que Card Captor Sakura n’est que rose bonbon, pétales de roses, amour sincère entre Sakura & Shaolan et capture de cartes violentes-mais-pas-trop se trompent. CCS est un manga à deux niveaux de lectures ET JE DECONNE PAS ATTENTION. Je me suis auto-choqué en me souvenant de l’histoire d’amour entre Rika, 12 ans, et son professeur de sport. Entre Eriol, 12 ans, et sans aucun doute sa compagne de 18 ans, Natsume ? Et le père dans tout ça ! Il paraît méga suspect le père ! Et la relation entre Tomoyo et Sakura ? Et entre Toya et Yukito ? Et entre Watery et Firey ? Dans CCS tout le monde baise ensemble ou quoi ? Bah oui, tout le monde baise ensemble. Enfin quand tout le monde peut !

Y’aurait trop à en dire je crois pour tout dire à chaud, je pense que j’y reviendrais plus tard avec un dossier genre ultra blindé sur la perversion de ce manga. Ce qui en fait une oeuvre finalement, assez fun. Et encore je parle pas du DA, qui lui semble vachement moins hardcore, mais bref.

Bon, sinon, Opéra c’est franchement pas mal. J’aime bien. J’aime bien.Et on a dépassé la cinquantaine de visiteurs en une seule journée aujourd’hui. Je suis, comme on dit dans le métier, un peu totalement sur le cul. Le 100e article s’approche à grands pas et je pense que je sais déjà de quoi je vais vous parler pour ce 100e post. Enfin pour l’accompagner. Mais vu tout le boulot (de lycéen) que j’ai cette semaine, je pense que je serais aussi absent dans tous les jours qui viennent que dans ceux qui se sont écoulés.

Et pour finir, un clin d’oeil à celle qui parraine un peu ce modeste blog:

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr