Archives quotidiennes :

Nightwish – Dark Passion Play (Live du lundi le mardi ~ Amaranth )

Quand j’eus appris le « licenciement » de Tarja, la précédente chanteuse de Nightwish, je fus assez surpris, et assez dépité. Comment un groupe comme Nightwish, dont Tarja était la fer de lance, allait pouvoir se remettre de ça ? J’avoua mon pessimisme et j’enterra Nightwish. Et pourtant, je n’étais pas un grand fan du groupe. J’avais bien dévoré Once mais c’était bien tout, et les productions précédentes du groupe me sont assez obscures, à part quelques titres comme Over the Hills and Far Away ou Wishmaster. En gros les classiques. Et c’est avec surprise que je découvris Dark Passion Play en bas de mon sapin de Noël. Eh bien, donnons lui sa chance, à cet album. Soyons gentil. Encore une fois, j’avoua sans détour me méfier du contenu et m’attendait à trouver une sorte de soupe.

Eh bien, si cela est de la soupe, c’en est de l’excellente. Du genre potage qui vous réchauffe intérieurement et qui vous fait du bien. Dark Passion Play est peut-être inférieur à Once, sans nul doute, mais reste du haut niveau. Avant d’attaquer les bons titres de l’album, attaquons nous peut-être aux ratés, avant tout.

Et si ratage il y’a, c’est Master Passion Greed. Une piste ratée, pas super trépidante, peu passionnante. Voilà, on a fait le tour des ratages. Ceci étant dit, y’a peut-être un petit passage d’une minute dans le gargantuesque The Poet and the Pendulum qui pue un peu, mais j’arrive jamais a le retrouver, ce qui m’exaspère profondément…

Le reste varie. Que ce soit de l’opéra-rock profond (The Poet and the Pendulum – 13mn30 de musiques diverses et variées qui marche très bien mais qui a peut-être le défaut de se retrouver au début de l’album, en position 1), du mélancolique (Eva), du « rock single » (fait pour les singles- ici un bon vieux Amaranth ou Bye Bye Beautiful), de l’instrumental (L’extraordinaire Last of the Walls), du duo (le très beau The Islander) ou bien du brut de décoffrage (Whoever Brings the Night), Nightwish semble passer pas mal de tests avec réussite. Maintenant, on peut faire souffrir la comparaison Anette/Tarja et ça personnellement je n’ai pas envie de la faire. Tout d’abord parce qu’Anette se démerde pas trop mal -en live elle en chie peut-être un peu plus…-, et ensuite parce que je considère cet album de Nightwish comme j’ai considéré Casino Royale par rapport aux autres James Bond: un nouveau départ, et donc, pas quelquechose à rattacher forcément au reste.


Pour être tout à fait franc, je pense que j’aurais pu trouver meilleur live, mais qu’importe…

Donc, pour conclure, y’a à boire et à manger dans cet album, et Nightwish n’est finalement pas mort. Tant mieux dirons certains. Crotte de bique dirons d’autre. Mais dans tout ça, une chose reste certaine: le groupe reste quand même un des leaders du Metal Symphonique, et c’est pas Within Temptation qui leur fera peur. De même j’invite les lecteurs à proposer des groupes dans le genre, j’en connais pas mal déjà genre Epica, ou bien encore Lacuna Coil, mais je pense qu’on peut en proposer pas mal d’autres, et en faire découvrir pas mal. Donc enjoy !

Sinon je n’ai pas encore fait le bilan du mois de décembre. Bon, pour être rapide et concis, y’a un jour qui se détache nettement des autres, et c’est bien le jour ou j’ai écrit un article lors du Quartier Libre sur l’editotaku. Faut dire, parler de Taka et de Guitar Hero III, ça ne peut que faire vendre. En parlant de vendre, je ne m’étonne pas non plus que mon article le plus lu est celui sur ma théorie de la taille des seins dans Bleach. Normal. Quand on tape sur un moteur de recherche « taille des seins », je suis pas loin dans le peleton de tête, me dit spongestats. Et l’article est resté un mois sur la page principale de l’Aggregator Sama. Ahahaha. Sinon, 380 personnes ont lues le petit article sur le Tournoi Vilénie, ce qui n’est pas mal. Sinon les articles qui suivent restent les valeurs sûres: Ma critique colorée de la version anime de Genmukan -aka le Manoir aux Fantasmes- qui apparaît sur la première page quand on tape sur googlefr Tony Taka, donc rien de glorieux… Ensuite viennent les 10 commandements du Hentai Ignoble. J’en ferais sans doute un édit parce qu’avec le recul, l’article m’apparaît trop vulgaire et pas super méga drôle, quoique je peux me tromper. Et enfin, ferme le top 5, mon coup de gueule contre les mesures anti-piratages de notre ami Sarkozy (qui se marie en février et qui a dit au Vatican, je cite, que « Dans la transmission des valeurs et dans l’apprentissage de la différence entre le bien et le mal, l’instituteur ne pourra jamais remplacer le curé ou le pasteur, même s’il est important qu’il s’en approche, parce qu’il lui manquera toujours la radicalité du sacrifice de sa vie et le charisme d’un engagement porté par l’espérance. ». Ce type a décidément tout compris…)

Et donc 2160 visiteurs, 6611 pages vues, soit 3,75 pages par visiteur. Ce qui fait pas mal. Je doute que les prochains mois voient des surboostages aussi puissants que, donc, l’article écrit dans l’editotaku, ou bien un article aussi racoleur que celui sur Bleach, mais Janvier démarre bien, semble t-il. Ah, un jour, peut-être, des gens écriront mon nom sur leur corps avec leur sang… Ha ha.

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr