Archives quotidiennes :

The Orange Billet.


Ce billet est approuvé par Kaguya Sumeragi.

Un jour de février 2006, je me fis la promesse de ne plus jamais rien acheter chez Score Game. C’est cher, c’est mal foutu, on nous entube toujours et les petites boutiques de Caen se suffisent à elle-même. Entre deux, ils rajoutèrent un Score Game supplémentaire dans Caen, et j’eus de nombreux déboires qui me forcèrent à aller acheter des trucs là-bas: c’étaient les seuls à avoir un exemplaire de Suikoden V, les seuls à vendre Guitar Hero III sur PS2 sans guitare, les seuls à avoir une 360 Premium dans le Caen d’août… du coup en deux semaines j’ai dépensé chez eux beaucoup trop. Et aujourd’hui, j’ai rajouté chez l’achat d’un jeu 360 supplémentaire introuvable ailleurs: The Orange Box. Et là effectivement, vous allez me dire: PUTAIN ! FAUT JOUER A CA SUR PC CONNARD !. Oui. Sauf que non.

Je n’aime pas jouer sur pc, voilà. A part aux jeux de gestion évidemment, mais dès que la 3D pointe le bout de son nez et qu’on demande à la souris d’intervenir, c’est trop pour moi. En plus je rajoute a ça le fait que faut configurer, que même avec ça a des chances de ramer, et que zut, j’ai pas envie d’ouvrir mon pc parce que connaissant ma légendaire maladresse, ça finirait mal. Non, je suis à jamais un consoleux, du coup je joue à des jeux qui seraient meilleurs sur pc, sur console. J’ai joué à Alerte Rouge comme ça (avec la version PlayStation), à Age of Empires II (non mais là par contre j’ai honte) et nombre de FPS. Et donc, me voilà avec la fameuse Orange Box. Ôh joîe. A moi enfin l’expérience de Portal !

… et ce fut court. En quatre heures j’avais battu Glados, assisté en live au pur générique de fin, et commencer à faire les cartes avancées. C’est excessivement court mais là je ne me plaindrais pas puisque ça vaut son argent, et que ça SURBUTE. Le personnage de Glados est on ne peut plus extraordinaire, et nombre de phrases dites par la machine sont déjà dans l’ordre du menu best of. Et puis ce jeu n’aurait pu supporter véritablement la durée. Au bout de huit heures, ça aurait été rude de trouver des situations originales pour utiliser le concept (génial), donc tant mieux.

Quant à Team Fortress 2, j’ai un peu essayé, et si je passe sur un lag pesant (sans doute venant de chez moi, quand la console est connectée sur le net via un cable ethernet connecté au pc portable qui reçoit le net par wifi, y’a pas de miracle), c’est absolument fun. J’ai déjà trouvé ma classe de joie: le Scout. Je suis pas encore assez « coopératif. » Faut dire, j’ai vraiment peur des inconnus. C’est un trouble assez présent chez moi, qui fait que je suis toujours sur la défensive, que j’ai toujours plus ou moins l’impression qu’on se fout de ma tronche. Sur le net ça va, c’est de l’écrit, mais dès qu’intervient la voix, je stresse. Surtout que j’ai peur de décevoir ceux qui pensent que je vais parler au micro: je ne parle pas au micro. Je ne parle jamais au micro. Je me force toujours pour parler au micro. Pareil pour les téléphones. Je hais ça. Du coup, quand un groupe de français m’ont invités dans leur partie, j’ai stressé à mort et je me suis barré comme un salaud au bout de vingt secondes. Tant que je n’aurais pas réglé ces petits problèmes d’avec moi moi, je crois que j’enjoierais très très peu Team Fortress.

Quant à Half-Life 2, je me suis contenté de voir mon frère y jouer. Pas d’avis. Ou très peu. Ca me semble un FPS assez classique.

Sinon, toujours sur la 360. Je trouvais stupide, avant de l’avoir, que les gens bloquent sur les succès, sur leurs points gamertag, etc. Et là je me retrouve peu à peu dans la situation du type prêt à tout pour avoir des succès. Dans Forza, j’ai presque déboursé la moitié de mes crédits pour remplir le succès stupide « Garage France ». Dans The Darkness, j’ai passé deux heures à chercher des avions pour tirer dessus avant de comprendre qu’on ne les croise pas à New York. La première chose que j’ai maté dans Portal, c’est la liste des succès… C’est affreusement addictif. On a un sentiment de puissance, d’avoir fait quelque chose. Alors que non. Mais tant pis ! C’est chouette ! Et comptez pas sur moi pour exhiber fièrement ma gamercard. Ce n’est pas du tout le genre de la maison..
(j’ai appris que y’avait des succès aussi sur les jeux rétro. Quand j’ai vu la liste des succès d’Ecco j’étais sur le cul – c’était presque genre les défis que je m’imposais quand j’étais gamin vu que j’avas genre 4 jeux par an et que Ecco faisait partie de ceux-ci.)

Oui, je sais pas si j’ai déjà donné mon adresse 360 ici. Bon c’est Pisces No Amo. Voilà. Référence à Saint Seiya, mais aussi à mon signe astrologique. Aussi surprenant que cela puisse paraître, j’avoue offrir beaucoup de crédit à l’astrologie en général. Pas au point de mater mon horoscope chaque jour, mais j’y crois. Pas mal. (par exemple, je trouve que la description de l’amitié et de l’amour entre Poissons est violemment vraie quel que soit le site ou le bouquin que je consulte. Du moins, c’est en adéquation avec mes expériences.)

Sinon j’ai maté le film xxxHolic sur arte. Surpris d’abord de tomber dessus en zappant, ensuite je n’y connait pas grand chose dans cette série, et enfin parce que ça se nommait le songe d’une nuit d’été. Mais vraiment aucun rapport avec une des best play EVEEER. Je me suis même fait un peu chier. J’imagine que faut connaître un peu la série.

J’en suis à l’épisode 20 de Lucky Star et je trouve ça long.
Et joie du jour: enfin les premiers doujinshi hentai avec la vraie Nell en héroïne !

Et comme d’habitude, petite pub pour Thalie. Qui du duo Kirino/Sayako de Bamboo Blade ou de Kotona Elegance remportera le logo Thalie de septembre ? Les membres de Thalie sont invités à se battre comme des chiffoniers. Ouais. Carrément °Ä°.

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr