Archives mensuelles : septembre 2008

[Votez Klan] Un billet de narcissique. [My-Zhime, Taka et divers trucs dedans]

– Voilà, je viens de payer pour un an d’hébergement chez webalpa…
– Vu les points de suspension, tu as du morfler.
– 2,40€ pour un an. C’est beaucoup trop. Mes yeux fondent.
– Oui bon, c’est pas comme si de base tu étais un radin qui a préféré passer 36h sans manger le week end de la Japan Expo, que mettre de l’argent dans des « trucs que même un touriste voit que c’est trop cher ».
– Arrête, j’allais pas me payer un resto vu le prix. Et un McDo par semaine, ça me suffit, j’allais pas m’en fait 300 en un week end. Surtout que bon, le chahan à 9€ de Sapporo m’a sans aucun doute permis de tenir facilement 36h. Facilement. Et je pèse mes mots.
– En attendant, tu as cassé l’appareil photo numérique de la famille.
– J’ai péché par orgueil et par vantardise, Dieu me l’a payé.
– Rappelle ce que tu voulais faire ?
– 3 photos avec la mascotte de Néant Vert: mon doudou, Pouf. Une peluche lapin plus vieille que moi et que je prends dans mes bras et que je pend par les oreilles quand je suis crevé. Un réflexe chez moi. Quand je suis crevé, je le cherche. Enfin bref. Je voulais faire une photo de lui, une photo de lui lisant un manuel de Droit Constitutionnel et une photo de lui lisant Barbecue.
– Barb… OH WAIT.
– Un cadeau d’une personne qui sait que je surkiffe Taka et qui avait acheté ce doujin au Japon pour une de ses connaissances, qui ne l’a jamais réclamé. Du coup il a pensé à moi et me l’a envoyé avant de repartir au Japon, pour y bosser cette fois. Voilà, ça lui a couté 1050 Yen (5€) et il m’a juste acheté à vie. Si vous voulez acheter ma gratitude à VIE, suivez son exemple. Et je le remercie encore d’ailleurs.
– Surtout que bon, c’est juste le doujin que tu dis partout « ‘kecélemeilleurdeTaka ».
– Mais GRAVE, c’est le meilleur de Taka en plus niveau scénario à l’intérieur. Je veux dire, Kotona est juste SUBLIME, et moi les jeunes femmes SUBLIME qui pervertissent un jeune garçon niais innocent dans des dessins sublimes et des poses ravageuses, je dis OUI. Non mais la case où…
– Pas de détail, cet article est Safe pour Work.
– Ce qui est gênant, voyez. Je dis ça parce que j’ai reçu un mail (c’est rare que j’en recoive pour Néant Vert, d’ailleurs) qui se plaignait que je foute trop d’images NSFW sans préciser. Et le type y me dit ça genre quelques jours après que je foute une belle section NSFW. Enfin oui, du coup, j’imagine que la création de cette catégorie va devoir empêcher les images NSFW de passer ailleurs. Mais bon tant pis. CAR L’HEURE EST GRAVE.
OH OUI. PARLE DU TOURNOI DES TSUNDERE.
– Sans aucun doute. KLAN EST GRAVEMENT MENACEE. Je savais légèrement que la retrouver dans le même groupe qu’Haruko ne serait pas une bonne nouvelle…
– Haruko, Miss Thalie du mois d’Octobre
– Ce qui est un amusant hasard. Enfin bref, Klan est légèrement larguée, avec 15% des voix. Pour une Asuna qui en est à 26, une Haruko à 28 et une Akane à 32. Bon. Bref. Je n’ai rien contre Asuna mais bon, elle vient d’une oeuvre de Akamatsu donc NON. Même si le studio SHAFT a repris Negima aussi, NON. On a déjà éliminé Naru, c’est pas pour avoir la même chose. Quant à Akane, bon, elle vient de Ranma, c’est chouette, mais c’est quand même un peu, si vous me permettez l’expression, has-been.
– QUOI ? AKANE HAS-BEEN ? Elle a plus d’une barre de fringues sur elle, alors va te faire mettre.
– Lulz. Bref, Klan doit absolument passer au second tour. Pourquoi me demanderez-vous ? Déjà sa double forme, qui contente tout le monde, mais parce que finalement elle est plus dere-dere que tsun-tsun a bien y repenser. Et puis bon, son amour avec Michael est si beau.
– Ah oui, avec cette scène quand Michael dit texto « je peux pas coucher avec toi sinon on me prendrait pour un pédophile ».
– Pauvre Klan. Et puis bon argument final. Le même qui me fait supporter Rin et Nagi: TONY TAKA.

CETTE IMAGE BUTE

– OMG. Photo NSFW.
– M’en fous, j’ai le droit légalement, ça ne reste que de la nudité.
– Bon bref, quoi, tu veux absolument que Klan gagne parce que Taka l’a dessinée ?
– Bah elle a la classe aussi globalement quoi. J’ai commencé à suivre Macross Frontier pour elle d’ailleurs. Jusqu’a ce que je m’aperçoive que je suis amoureux de Ranka. Les cheveux verts, indubitablement. Non puis bon, que je la préfère à Haruko, quand même, c’est que je l’aime bien quoi.
– Ok. Des nouvelles de Koei France ?
– Paix à son âme. Je sais plus combien ils étaient dans cette filiale. J’hésite entre deux ou trois. Bon, ça devait pas marcher des masses, c’était peut-être un peu inutile compte tenu de la présence de Koei UK, et puis bon, c’est la crise les mecs. Enfin bref, on les remerciera surtout pour avoir eu le courage de distribuer Persona 3. Et d’avoir essayé de distribuer Persona 3 FES qui n’est pas annulé pour autant. A fortiori, ça sera Digital Bros qui fera la distribution française. Au pire comme j’ai dit, je filerais des liens pour l’import de la version UK. C’est pas fondamentalement différent. C’est pas comme si on allait louper une traduction.
– D’ailleurs, sur quelques forums…
– J’ai lu des trucs genre « tant mieux, une société qui a même pas le courage de traduire ces jeux mérite ça ». Non mais bande de cons quoi.
– Enfin c’est pour ce genre de bande de cons que tu as fait des « trad » de doujinshi.
– Je l’ai fait surtout pour m’éclater en fait. Ce que j’adore, c’est trouver des tournures de phrase qui m’exciteraient à mort quand je lirais. Bon ok, y’a quelqu’un qui a trouvé que j’avais abusé en foutant un « CA BUTE », mais bon, je me sentais presque obligé de le mettre dans le doujin qui fêtait les un an de Néant Vert. FU HU.

Interlude Hinamizawesque

– Oh mon dieu je pensais qu’ils avaient abandonné l’idée mais ASUKA A SORTI MY-ZHIME EN FRANCE.
– My-Zhime ?
– Ils ont même pas osés traduire en « Mai-Otome ». Pourtant, je jure qu’ils avaient décidés d’abandonner l’idée après l’échec relatif des ventes du manga My-Hime en France. Fin bon je dis ça mais c’était fin 2006 ça. Ils ont du se résoudre à rentabiliser enfin cette licence. Et pourtant dieu sait que le manga My-Hime est tout pourri.
– Oh, mais est-ce que je… Mais oui ! Les 5 tomes sont dans ta bibliothèque, entre les 4 volumes Death Note, le volume 1 d’Utena et le volume 1 de Love Hina.
– Ouais je l’ai foutu dans la rangée des « mangas que je revendrais bien mais à Caen personne les reprend », j’étais faible quand même quand j’étais jeune.
– Je sais pas si le pire c’est tes My-Hime ou ton Love Hina.
– Ma première boutique de Manga c’était le Champion qui était pas loin de chez moi, ils avaient TROIS séries: Love Hina, 3×3 Eyes et Card Captor Sakura. Quand j’ai épuisé tous leurs tomes de Card Captor Sakura, et que… non je n’ai même pas à me justifier, j’étais VRAIMENT jeune. Et je connaissais pas encore l’existence du hentai.
– Ha ha.
– Bon d’un coté mon premier manga c’était Card Captor Sakura, mais mon premier H c’était aussi une image de Sakura. Mais peut-être que j’y reviendrais un jour.
– Non mais on s’en fiche, donc n’y reviens jamais.
– Elle avait son maillot de bain scolaire ;_;.
– STOP. Donc My-Zhime.
– Ah oui. C’est vrai. Bon bref. My-Hime le manga c’était une intrigue sérieuse un peu relou avec pas mal de fanservice et de moments légers. My-Zhime, c’est toujours par le même auteur qui a juste pété un câble. Genre on a un mec qui est le SOSIE de la princesse Mashiro, qui se retrouve à devoir suivre les cours pour Otome à Garderobe, et l’auteur y nous fait juste UN FANSERVICE PAR PAGE. Quant au scénario, il n’EXISTE PAS, et le tout est prétexte à un humour quasiment gravuleux et vraiment pervers. Non mais la CHARGE DU SUPER BONNET.
– Dont le manga nous indique que ce coup n’est reservé « qu’aux Otome ayant au moins un bonnet F » et que si elles font trop ce coup « les seins risquent de tomber en vieillissant ».
– Et vas-y les sous-entendus MEGA YURI. Et limite la série animée elle-même est parodiée. On retrouve des trucs genre « si un certain produit masculin pénètre dans leurs corps, elles perdront à jamais leur pouvoir », avec comme réponse étonnée de Mashiro « le SPERME !? », et y se prend un coup genre c’est le mot TABOU. Et c’était vraiment le mot tabou dans Mai-Otome d’ailleurs. Enfin bref, c’est vraiment, mais vraiment nawak, j’attends la suite pour voir si c’est du même tonneau de nawak pour homme. Tiens, comme la fin du volume 44 de One Piece. One Piece, je suis genre une fois tous les deux mois, à chaque nouveau volume. Ca fait 4 ans que je fais ça, je me souviens absolument de rien antérieur au combat contre le CP9, c’est dire. Enfin texto j’aime pas super One Piece en fait. Mais qu’importe, je lis quand même parce que même si j’aime pas, ça respire suffisamment le cool pour divertir quand on a un bus à attendre et qu’on est au chaud dans une fnac. Mais juste, le come-back de Merry, c’est si RIDICULE. Et pourtant son décès métaphysique est juste triste aussi. Enfin bref.

Fuhu

– Rien d’autre de plus intéressant à dire ?
– Lu le premier chapitre du volume 2 de Neuro le mange-mystères: très drôle. Je me pencherais un peu plus sur la question. Ah si. Je suis devenu mais genre VIOLENT un adorateur de Mion et Shion. Même si je préfère nettement Mion (au moins avec elle j’ai moins de chance de finir découpé finalement, et je risque pas grand chose vu que je suis pas un fils de pestiféré), j’ai juste fait le tour du net concernant les images des deux jumelles. Je suis vraiment qu’un sale fanboy.

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Code Geass: Hankyaku no Lelouch R2

Koei France est mort vendredi soir. Paix à leur âme et encore un grand merci pour la distribution française de Persona 3. Pour Persona 3 FES, Digital Bros semblerait reprendre le relais pour la sortie française. A confirmer. Au pire Koei UK le sortira quand même – faudra juste passer par l’import sans doute.

Bon voilà, Code Geass R2 et ses 25 épisodes c’est fini. Globalement même, Code Geass et ses 50 épisodes c’est terminé aussi. Car avec la fin qu’on nous a proposé hier, il est très difficile de penser à une suite directe. Peut-être que Sunrise reprendra l’univers, mais en tout cas pour Lelouch, Suzaku, Karen ou Nanally c’est à priori fini. Surtout pour un de ces quatre personnages. Enfin bref, c’est une saison qui a su créée la polémique, la division et le début de fin du monde sur Internet. Après un début apprécié par nombre de gens, l’anime a connu ensuite une vague de retours assez violents, principalement autour des épisodes 20, ou là, les détracteurs se sont fait soudainement beaucoup plus présents sur les forums que les fans qui devaient se reposer. Il faut dire qu’une quarantaine d’épisodes de masturbation diverse et variées, ça demandait un peu de repos. :p

Bref, vite fait: Code Geass R2 est un chouia inférieur à la première saison dont la critique déjà faite ici se trouve là, mais globalement ça reste tout de même un très bon moment et ce n’est pas aussi crétin qu’on veuille bien nous le présenter bien souvent. A partir de l’image qui suit ça SPOILE. Pourquoi ? Parce que.

Lelouch
Mais si Lelouch, on t’aime ;_;.

Continuer la lecture de Code Geass: Hankyaku no Lelouch R2 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Oh mon dieu ! Mais le concours du goûter il est tout fini dis donc ! [CC Vs Karen inside]

Victoire sans démesure du PAIN & DU NUTELLA. Une victoire naturelle, évidente, et attendue depuis genre longtemps. Wah. Face aux déplorables Petits Ecoliers. C’est pas que le Petit Ecolier c’est tout pourri, mais bon, quand même, ça a toujours le même gout. C’est inintéressant. Bon bref. Je rappelle le classement final qui fera frémir l’amérique:

#1 – Pain & Nutella.
Un choix logique. Autant de pains différents (baguette, petit pain, pain de mie, pain de campagne, pain aux noix…) avec une source internationale de plaisir calorique que jamais personne ne niera totalement ! La victoire était naturelle: tout était même organisé pour montrer une fois de plus son succès évident.

#2 – Petit Ecolier.
Je reste circonspect sur la haute place de ce gateau toute somme primaire. Peut-être qu’en votant pour ce gateau vous pensiez aussi au fabuleux Petit Ecolier fouré d’une creme blanchatre ? Si c’est le cas, éventuellement je dis oui aussi. Mais en attendant… Non. Je refuse de croire à cette seconde place.

#3 – Cookies.
Une valeur sûre qu’on peut tout à fait faire maison, un gateau classique, familial, que tout le monde aime bien. Surtout quand c’est maison. C’est moi, où nombre de cookies dispo dans le commerce, c’est de la merde ?

#4 – Pim’s.
Poire – framboise – orange. Un classique indémodable qu’on m’a toujours présenté comme « pour les grands », mais je m’en fous c’est BON.

Bon après durant le second tour se sont fait éliminer: le Délichoc (gateau tout à fait exceptionnel, au chocolat qu’il est bon et a la barre céréale croquante comme il faut), le Brownie (comme le Cookie = meilleur maison), le Finger (y’en a presque une cinquantaine dans chaque boite, ce qui n’est jamais suffisant) et enfin le Figolu. Youhou. Le reste des gateaux sombre dans l’oubli.

Bien ce fut un concours honnête et totalement useless. Mais qui a permis a la barre de sondages de vivre.

Bon la fin de Code Geass R2 est arrivée, je ne l’ai pas encore regardée, je me suis foutu dans un bunker social, et là j’attends que la petite barre de téléchargement m’autorise à sortir des stands. Mais c’est le moment unique pour un CC Vs Karen ! Après le succès formidable du Rin Vs Saber !, voici un nouveau combat entre deux jeunes filles aux atouts évidents et à la fanbase nombreuse -mais pas désagréable !

Qui préférez-vous ?


CC, la femme mystérieuse aux cheveux verts, immortelle ? Après tout, sa seule préoccupation était d’être aimée, alors peut-être que vous aussi avez cédé à ses charmes et à son ancien Geass ? Qui sait ?


Karen, qui s’est pris une raclée au tournoi des tsundere ? Elle aime conduire des gros robots, se déguiser en jeune femme douce et fragile, elle sait elle aussi prendre l’initiative mais peut-être que son coeur est déjà pris par Lelouch ?

Et non, Lelouch n’est pas une femme, il ne peut pas être dans le sondage é_è.

EDIT:
Dernier épisode de Code Geass vu: ça… bute °3° ?

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

De la Conservation.

Bonjour je voudrais réserver Persona 3 FES sur PS2. Y sortira le 17 octobre et…
– Désolé, on commande plus les jeux PS2.
La majorité des boutiques caennaises m’ont répondu ça. Constat ? Pour trouver Persona 3 FES, je vais en chier. Peut-être * frisson d’horreur * vais-je devoir passer par Internet ou pire encore * double frisson * par le Fnac ou Score Game ? Brrr.

Mon frère me demande souvent pourquoi je revend peu mes jeux. Faut dire j’en ai plein. Et je rechigne à m’en séparer, même si je sais pertinnement que je n’y rejouerais pour ainsi dire jamais. Ce qui fait que j’ai une étagère avec pas mal de jeux vidéo, de mangas, de magazines de jeux vidéo depuis 1998 (Consoles News, Consoles Max, Consoles+, puis JVM jusqu’a l’été 2006 ou j’ai définitivement laché – douloureusement – la presse vidéoludique), de bande dessinées (l’intégrale des Tintin, Boule & Bill et autres Gaston Lagaffe = enfance) et caetera. On peut se dire à partir de là que soit j’attend que tout prenne BEAUCOUP de valeur pour les revendre (combien vaudra un exemplaire de Skies of Arcadia Legends sur Gamecube dans 10 ans ? Sans doute assez pour me payer quinze jours de bouffe au cas où – survie), soit je suis un exhibitionniste qui aime montrer aux gens qui entrent dans sa chambre la puissance de sa collection. Vu que globalement peu de gens y entrent, ce n’est point pour ça.

C’est surtout, phénomène assez idiot, que je veux refiler ça à ma descendance. Ok.

Quand on est adolescent, on se dit pertinnement qu’on aura jamais d’enfants, qu’on s’occupera jamais de chiards qui nous saouleront la nuit, qui rendront notre femme grosse et sur les nerfs – déjà se dire qu’on aura une femme c’est pas d’actualité – et caetera. Perso, je sais pas pourquoi, mais inconsciemment je fais tout pour préparer la venue d’enfants et, depuis récemment, je sais que je ne rechignerais pas à en avoir. Que dis-je: je veux vraiment multiplier l’espèce humaine. Et surtout les blonds – vu qu’on est menacés, autant se multiplier au max. Par exemple, si je veux devenir avocat c’est pour plusieurs raisons (allant de « défendre les nécessiteux » à « faire comme Phoenix Wright » en passant par « ‘porter une robe noire »), et évidemment il y’a une raison également financière – un avocat gagne, il est bien connu, relativement bien sa vie. Et cela me permettra de pouvoir faire vivre une famille éventuelle. Bon. Bien.

Quand j’étais enfant, j’avais récupéré chez ma grand-mère l’intégrale de la collection de Hercule Magazine (le Super Picsou Géant communiste quoi) qui appartenait à mon père, de même que chez mon autre grand-mère c’était la quasi intégrale de Martine. Oui. Martine. Qui appartenait surtout à ma tante. Enfin bref. J’ai appris à lire avec Martine. Et, dans un sens, mes premiers émois sexuels furent avec Martine (Mon dieu, une fille en maillot de bain !!) – oui, à 5 ans on peut en avoir. Enfin bref, ce sont des choses que je dois à mes parents. De même que j’avais récupéré nombre d’encyclopédies de l’époque qui m’ont, dans un sens, appris l’histoire et surtout la géographie avant même d’y toucher. Je dois beaucoup aux rares acquisitions qui restaient encore en l’état de mes parents. Maintenant, je veux garder des trucs pour mes enfants. Si je garde Persona 3 dans un coin, c’est peut-être parce qu’un jour je dirais à mon fils adolescent: « Joue a ça, tu vas comprendre la vie ». (une connerie virile dans le genre) Et à ma fille peut-être lui filerais-je mes Card Captor Sakura. Qui sait.

Il y’a tout de même une envie de transmettre le gène geek-otaque. Si mes enfants aiment le Naruto de dans 20 ans, peut-être considérerais-je ça comme un échec personnel et quitterais le domicile pour vivre en Bolivie. Peut-être que dès qu’ils auront 8 ans, je leur filerais les DVD de Gurren Lagann (pour ça, faudrait déjà que ça soit licencié chez nous tiens.) Bon, évidemment, j’éviterais le « tenez les enfants, vous avez 13 ans, vous avez un début de libido, je vous présente les oeuvres de Tony Taka. Démerdez vous. Mais salissez pas trop. »
Non, ça, c’est juste glauque.
Puis niveau musique tiens. Mon père m’a foutu Dire Straits et Queen dans les oreilles. Peut-être que je devrais faire pareil avec mes enfants. Peut-être est-ce que comme mon père, je devrais dès 7/8 ans leur expliquer ce qu’était des trucs comme la Seconde Guerre Mondiale. Quand on dit des trucs comme « oh mon dieu, les enfants à 6 ans sont trop jeunes pour comprendre tout ça, c’est trop violent, tout ça », c’est des conneries quand même. J’avais 5 ans moi quand on m’a expliqué que c’était pas forcément bien vu de dessiner le drapeau nazi. Evidemment, on m’a pas non plus foutu sous les yeux des vidéos d’Hiroshima, de Dresde ou d’Auschwitz. Mais j’avoue que vivant en Basse Normandie, pas loin du Mémorial (visité à l’age de 7 ans et demi si mes souvenirs sont bons. J’avais pas tout compris à tout – mais j’étais content d’avoir appris des trucs), ça aide. J’ai envie que mes enfants possèdent une culture de l’histoire, et même des bases de géographie. J’ai envie de plein de trucs. Dans un sens, et c’est dramatique, j’ai envie qu’ils me ressemblent. Argh. Les pauvres.

De toute manière, je leur filerais jamais le lien vers Néant Vert.
Si tant soit est que Néant Vert existera encore.

Puis je suis sur qu’a tous les coups, leur mère voudra pas. Pfff. Et ptet que dans 15 ans, la Terre aura disparu dans un trou noir et j’aurais même pas eu le temps de procréer. Sic. D=

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Bokura No (Notre enjeu) – Anime

Je ne parlerais évidemment ici que de l’anime, vaguement de la version manga mais si, je pense qu’il m’arrivera de spoiler l’anime, je ne dirais rien sur le manga. C’est ainsi.

Bien, j’en parle en fil rouge de ma vision de cet anime depuis pas mal d’articles depuis quelques temps, mais je n’ai jamais beaucoup plus argumenté que « Mon perso préféré était Chizu » et « c’est kemême vachement différent du manga. » Bon, réglons ça.

Je suis parti sur cette série avec un préjugé. Le préjugé que Bokura No allait être un jeu de massacre sadique en régle, et pas forcément très intelligent. J’en était aussi parti avec le lointain avis du raton sur le manga, et que j’avais lu ici qui parlait carrément d’horreur, d’un « argument vivant en faveur des autodafés » (parlant de l’auteur) et caetera. Éventuellement, cela peut s’appliquer au manga. Mais déjà, il faut le savoir: l’anime Bokura No est très, mais alors très, gentil. Certes, les gamins meurent toujours à la fin, mais à part deux exceptions notables, c’est vraiment dans une sorte de niaiserie générale. Et de ce principe là, on se rend très vite compte que le manga et l’anime ne sont plus du tout la même chose passé les deux premiers morts, à l’identique.

Je pourrais à ce moment-là vous dire le scénario mais non. C’est pas une présentation ou quoique ce soit qui pourrait inciter les gens à mater cette série, mais un ressenti et tout ce bordel. Je mets juste les choses au clair. Maintenant, attendez moi, je vais me remettre un peu de doliprane dans le crâne, je suis enrhumé et ça fait bobo tête.

Bien, reprenons. Donc. C’est Gonzo qui s’occupe de cette adaptation et, de manière plus rigolote, le réalisateur du Royaume des Chats. Je connais très peu Gonzo à la base et j’ai juste maté d’eux Welcome to the NHK! et 2/3 épisodes de Chrno Crusade (les dvd trainent dans mon étagère, flemme de les déplastifier), donc je n’aurais point l’outrecuidance de dire quelque chose d’eux. Voilà, ceci était encore un paragraphe à but usuel.

Bien, donc dans Bokura No, comme dit plus haut, c’est quinze gamins qui doivent piloter à tour de role un mécha afin de combattre un autre mécha. Ok. Classique. Bon à chaque fois le pilote meurt – que ce soit victoire ou défaite – et si ils perdent, la Terre disparaît. C’est déjà moins classique. A partir de là, on suit treize gamins (bah oui, il en fallu deux pour qu’ils percutent) qui vont à la mort, pour sauver la planète. LA PLANETE. Dès lors, philosophie classique: Doit-on sauver sa planète ? En tuer un pour en sauver des milliards est-il éthiquement convenable ? Etc etc. Et puis, à la base, les enfants ont une vie de merde…

… dans le manga, hein. Parce que dans l’anime, c’est plus gentil. Certes, on a encore Chizu qui en chie mais moins (anime: elle tombe amoureuse de son prof, couche avec lui, découvre qu’il revend des photos et des vidéos d’eux faisant l’amour sur internet et elle découvre qu’elle est enceinte de lui. Manga: Pareil + il la refile à des pédophiles dans une chambre d’hotel) et Kako. Mais c’est bien parce que eux leur histoire était déjà sortie en manga au moment du bordel et que bon, il aurait pas fallu énerver trop trop les fans non plus. Après, tous ont une vie un peu moins dure que dans le manga, ce qui est déjà un signe, et qui en a enervé plus d’un. Bon.

Moi je part du principe que dès lors, on a affaire à deux histoires différentes avec les mêmes personnages, donc je n’en ferais pas un quelconque scandale. Néanmoins, il faut bien comprendre que c’est même plus une affaire d’histoire mais aussi d’ambiance. Comme je l’ai dit précédemment: ces deux oeuvres sont jumelles, mais l’une est grande et vous fous des baffes, l’autre est niaise et essaie de vous ménager et pas vous faire trop mal.

Il ne faut pas regarder Bokurano pour les méchas. Le principe même vous permet de ne pas attendre grand chose des combats: on sait finalement très vite qu’ils gagneront tous leur combat et puis basta. Les combats sont donc parfois expédiés en 3/4mn, et il ne s’y passe souvent pas grand chose. Déjà parce qu’a la base les méchas font 100m de haut et sont excessivement lents. Un contre-pied aux méchas à la Gundam, Macross, Eva ou autres Gurren Lagann. C’est une vision comme une autre, mais fan de mécha, vous n’êtes pas forcément invité. (on se moquera même de vous avec le père de Maki, tout fier d’avoir acheté sa maquette Zearth, réplique du robot qui a déjà tué des milliers de personnes.)

Oui parce que, et l’anime finalement nous rappelle souvent ça de manière plus ou moins habile, le robot (Zearth) fait 100m de haut et les combats font beaucoup de dégats et de morts, au grand plaisir des sociétés de construction. Et au bout d’un moment, il semblerait que l’anime se focalise vite fait là-dessus, avec le personnage de l’important patron qui tient, vite fait, de la blague scénaristique. Un perso excessivement cliché, prêt à tout pour le profit, quitte à bombarder tout Tokyo pour pouvoir se faire du PROFIT en reconstruisant derrière. Cet anime a été fait par des gauchistes que ça ne m’étonnerait pas :p.

Bon, et l’émotion alors ? Après tout, on apprend à s’attacher aux personnages (finalement assez réussis et assez proches de ce que serait des « vrais » adolescents de 14-15 ans), et les voir quitter l’aventure pourrait être un déchirement perpetuel. Et finalement non. Parce que les 3/4 du temps, Gonzo ne fait pas de pathos. Salut, il est mort, basta, rien à voir. Seule la mort de Chizu et celle d’Ushiro sont à peu près porteuses d’une émotion. Sinon, il arrive même qu’on ne voie pas les morts. Après tout, ce n’est pas nécessaire, on le sait. Mais je trouve ça dommage. Non pas que je sois sadique et que je ressens une simili-éjaculation en voyant des gens mourir mais parce qu’avec la mort de Chizu (première « vraie » morte), on avait eu une scène assez belle, très théâtrale, avec un monologue assez touchant. Ce qui n’est pas réitéré par la suite. Dommage. J’aurais trouver ça une bonne idée qu’avant de mourir, chaque enfant aurait eu « son » monologue, en adéquation avec ses idéaux, ses peines, enfin bref, tout le clinquant habituel. Tiens, j’avais même oublié la mort de Maki, je m’en suis rappellé mais genre quand il reste plus que trois enfants vivants.

Et je sais pas pourquoi mais autant la première partie m’avait vraiment enthousiasmé, autant la seconde partie ne m’a guère emballé. Manque total d’émotion, scénario dont on se fous complétement (tous les complots gouvernementaux et industriels à n’en plus finir…) et rythme globalement lent. Heureusement la dernière ligne droite reprend un souffle presque épique et le dernier épisode est juste très très bon. Donc attention quand même à la partie située environ entre l’épisode 14 et 20 qui ne sont pas spécialement intéressantes, je dirais même que ça pourrait être assez dispensable. Enfin bref, que ces parties-là en chient vraiment dans la colle.

Bref. Globalement, Bokurano n’est pas un mauvais anime. Il n’est pas non plus à se jeter la tronche par terre d’excitation. Je le conseillerais volontiers et j’en pars finalement avec un état d’esprit assez positif. Déjà parce que j’ai pleuré pendant la moitié de l’épisode 24, et que ça, je l’oublierais pas. Oui, je pleure facilement devant des films, des séries, des jeux vidéo, etc… C’est mon point faible.

Bokura no !

Texte écrit sous état faible. Si demain en me relisant, je juge que c’est à chier, je le vire.

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

[Not Safe For Work] Nantoiu Deculture! version FR + Catégorie Not Safe For Work.

Donc nouvelle catégorie, « Not Safe For Work », on vous retrouverez tous les articles 18+, et caetera. Ca a avant tout pour but de protéger nos enfants, ne croyez pas que je le fait pour racoler avec un gros bouton qui attirera tous les gens qui tombent sur Néant Vert en tapant « Kisaragi Gunma », « Saigado », « Tony Taka » ou « viol tentaculaire d’une gamine de 8 ans ». NON. PAS DU TOUT. JE DEMENS.

Donc voilà la 3e adaptation d’un doujin h par Néant Vert, et c’est encore du Taka. Rassurez-vous, je vais embrayer sur un autre projet à priori et ça sera pour une fois pas du Taka. Ouf. Y’a autre chose dans la vie.


Il s’agit donc de Nantoiu Deculture! par Tony Taka et T2 Artworks, derrière sortie de notre fidèle dieu local. Bon pas grand chose à en redire, vaut mieux laisser découvrir par vous même, mais bon ça bute. Sinon je l’aurais pas fait, effectivement.

Cliquez donc sur ce lien médiafire pour acquérir dans la joie et la bonne humeur cette oeuvre incroyable. (quoi, c’est pompeux ? Meuh non. MEUH NON.)
Bon évidemment, c’est du contenu adulte. Je veux dire, il se passe des trucs dans ce doujinshi que la morale réprouve et dont vous n’êtes pas censé avoir connaissance avant votre majorité. Vous avez le droit de le pratiquer chez vous, avec votre petite amie, mais pas de voir que les japonais le dessine. Non mais. Ho.

Au passage je met en bonus Barbecue. Se trouvant dans un article, au milieu de tout un bordel, il passe finalement inaperçu:


Lien ici \\°0°/
(je rappelle vite fait que c’est le meilleur doujin de Taka.)

Bon, ceci étant fait, j’en profite pour vous ordonner quoi voter au tournoi des tsundere. Normalement je suis le premier de Blogchan à le faire dans un article donc win. Donc c’est ici qu’on vote je vous le rappelle. Donc en Poule 5 choix libre, je file aucune consigne parce que je ne connais aucune des 4 très profondément. Au pire Suzuka est bonne et possède un nom de circuit automobile japonais qui déchire sa génitrice, donc je serais enclin à voter pour elle. Mais là libre choix. Par contre, Poule 6: Kaoru Kamiya. Parce que. è_é

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Higurashi n’est qu’une grande partie de Scrabble.

Ok, je l’avais déjà placée en lien discret à la fin mais je suis vraiment fanboy de cette vidéo. Tiens, puis j’ai essayé de me mettre aux AMV. J’ai commencé à télécharger tout le bouzin, et caetera, puis au bout de 2h, je me dis que c’est chiant en fait. Donc je pense que j’essaierais pas plus. Faudrait pouvoir nous filer tout clé en main, faudrait penser un peu aux ultra-feignasses dans mon genre, non mais oh. (d’un coté, le fait que des analphabètes de 13/14 ans arrivent à faire des trucs moyens-médiocres me fait dire que c’est jouable.)

Finale du concours du gouter sur votre droite: le pain & le nutella rencontre les petit écolier. Je n’approuve pas cette finale mais qu’importe, votez comme bon vous semble. Soyez libres de vos choix ! Surtout que les cookies ont acquis la 3e place devant les Pim’s. Qui ont su résister jusqu’au bout. Courageux.

Enfin, Bokurano encore et toujours: on m’avait dit que l’anime s’éloignait beaucoup du manga et le dénaturait. Jusqu’a l’épisode 16 je m’en rendais pas compte parce que je matais pas le manga. Depuis que je l’ai maté, ok. Bokurano anime & manga ont, à partir du chapitre 7 / épisode 4, plus rien à voir. Comme deux frères jumeaux, mais l’un serait grand, musclé et passerait sa vie à nous laminer la tronche, l’autre sera petit, maigrichion et excessivement niais. Assez troublant.

(ha et le DVD2 d’Haruhi est disponible en France. J’attendrais un peu pour ma part. Merde, en 15 jours on a la sortie fr de Phoenix Wright 3 et de Persona 3 FES. Ca va être rude de tenir financièrement.)

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Catch. Mick Foley. TNA.

J’étais en train de traduire un doujinshi hentai – en fait c’est méga sympa jusqu’a ce qu’on doit mettre « Aaah ! » et « Hooo ! » dans 3/4 des bulles, ce qui offre pas trop de liberté créative, ce qui me brise les burnes – depuis l’anglais (vas-y c’est bon tout le monde le fait) quand soudainement mon iThunes passe sur le thème principal de Kane. Car, oui, je l’ai déjà dit. J’aime le catch.

Mais je ne connais que la WWE et peu de choses des concurrents. Déjà là, de toute façon, j’ai déjà largué pas mal de gens mais je m’en fiche. Le catch c’est juste quelque chose de purement jouissif. En fait c’est un peu comme une sitcom classique. Mais c’est pas pareil. Prenons un feuilleton classique: Eric aime Pamela qui est mariée à Brandon. Brandon découvre que Eric se tape Pamela. Ils se disputent pendant trois épisodes, puis tout est réglé, ils reprennent le thé ensemble parce que Brandon a échappé à un grave accident de voiture et que bon, Eric, il est sympa quand même. Au catch, c’est différent. Déjà Brandon pète la gueule à Eric. Une première fois. Puis chaque vendredi pendant deux mois, il revient lui péter la gueule. Chaque vendredi. Pendant deux mois. Et parfois, si les gens aiment bien voir Eric & Brandon se péter la gueule, ils ont une chance de pouvoir se péter la gueule un dimanche soir de pay-per-view, ou des gens payeront pour les voir se péter la gueule. Parfois, y’a même des régles spéciales de pétage de gueule. Parfois on peut lui péter la gueule en dehors du ring, ou bien lui péter la gueule avec une échelle, ou bien à coup de batte barbelée. Ou bien Brandon peut s’allier à son pote de toujours, the Undertaker, qui l’aider non seulement à péter la gueule à Eric mais en plus à le foutre dans un cercueil qui brulera presque aussitot. On pète pas la gueule à moitié au catch.

Voilà, maintenant comprenez que j’aime pas qu’on dise que le catch c’est pour les esprits primaires. Zut.

Bon, et évidemment comme tout show, le catch WWien a ses légendes. On connaît tous le célèbre Undertaker – un type de 1m90 qui entre sur une musique pompeuse et qui aime bien récolter des âmes et faire tomber des (faux) éclairs sur un ring pour faire peur au champion du moment. Y’a aussi le célebre Rey Mysterio, le mexicain volant, toujours masqué, 1m65 – je suis aussi grand que lui \\o/ – et connu pour son masque. Et évidemment, moins connu, on a Mick Foley.

Foley c’est un ouf. On le voyait très peu dans des matchs classiques. Ca l’emmerdait souvent même. Il aimait bien avoir mal le Foley. Il avait même gagné un titre (si vous comprenez quelque chose à cette vidéo du premier coup sans pas connaître grand chose au catch, vous gagnez mon respect :p) et avait fait des matchs de fou avec des cages en fer, des barbelés, des punaises, des barbelés, des chaussettes sales et, surtout, sa spécialité, des barbelés. A peu près retiré de la WWE depuis quelques temps – il a tout de même participé au Royal Rumble de 2008 et a fait commentateur jusqu’a mi-aout, il a donc rejoint l’adversaire principal de la WWE… la TNA. TIN TIN TIIIIIIIIIN.

Voilà, juste pour dire que demain, je vais mater pour la première fois une émission de la TNA. Incroyable, n’est-ce pas ?

Strip rigolo pour la peine. (mais il est pas de moi):

HA HA HA LOL LOL LOL MDR MDR

Anecdote: Dans la traduction de Bokura No, Asuka fait dire à Koemuchi/Mr Trickifouette dans une fantastique bulle, ou il se fout allégrement des gosses comme à son habitude: « HA HA HA HA LOL MDR PTDR. »
J’aime.

Par contre la censure était pas vraiment nécessaire.

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Higurashi no Naku Koro Ni – Le village maudit d’Hinamizawa

J’en ai rien à secouer du débat actuel. Votez Haruhi, si elle n’est pas une tsundere, alors Néant Vert est un site riche et intéressant. En plus j’aime moyen le reste de la poule. Pour la poule D, votez Yamada. J’ai toujours aimé soutenir ceux qui perdent.


Bienvenue à Hinamizawa.

J’ai toujours été une ame relativement sensible. Au sens ou je n’aime pas trop les boucheries tragiques, et je prends toujours en exemple le fait que Battle Royale, je n’ai jamais pu tenir plus de cinq minutes, ou que Silent Hill 2 me foutait tellement la pression que mon but dans le jeu était pas de survivre mais de retrouver le plus vite possible le point de sauvegarde que j’avais quitté cinq minutes avant. De même, même si Bokurano est finalement assez soft (à l’épisode 14 du moins, seul l’histoire de Chizu est du « tiens prends ça dans ta gueule, n00b »), j’ai du faire une pause tellement je savais que je ne supporterais pas une vision des 14 autres épisodes d’un coup. Du coup, pour mater un truc pendant cette pause, j’ai choisi Le village maudit d’Hinamizawa ou Higurashi no Naku Koro Ni (je m’excuse d’avance pour le « na » non mis en rouge mais dotclear ne permet pas cette manipulation et j’ai la flemme de chercher comment on fait), certes, je dois avouer que de base comme choix, c’est toujours dans la légerté complète.

C’est surtout le fabuleux premier opening qui m’a donné envie de débuter la série. Comme quoi j’ai bien fait de faire le concours opening, j’ai déjà découvert ça. Donc bref, au départ je m’attendais juste à une série un peu malsaine ou des gens se décapitaient mutuellement. Je ne savais pas grand chose, et du coup ça a été une très bonne surprise.

Déjà, les personnages. Je ne le dirais jamais assez mais tant que j’ai des bons personnages, le reste peut se barrer en couilles et manger des cracottes, je ne m’en occupe même plus (qui a dit Code Geass ?), alors ici je suis à mon aise. Un chara-design travaillé pour plaire au fan de trucs choubi-kawai-ecchi, et des personnages au caractère bien trempé et surtout, finalement très attachants. Ce qui est un avantage de choix dans un anime où tout le monde à sa chance de mourir / d’en chier grave. Et puis, on a quelques dénotes. Par exemple Mion semble vraiment être la tsundere de service, cheveux verts, queue de cheval, caractère masculin, apte à trouver des idées de fou pour punir les gens qui perdent dans ses jeux de société, mais qui porte souvent, très souvent, un pistolet sur elle. Personne ne se pose de questions là-dessus, mais elle en a un quand même. (après, elle ne s’en sert jamais, mais ceci est une autre histoire.)


Bienvenue à Hinamizawa.

Et évidemment, comme prévu tout commence à tourner mal à partir de là. Souvent le premier épisode de chaque arc est léger, souvent très drôle (mais vraiment drôle, hein. Je ris peu en matant des animes, mais là j’avoue avoir souvent bien ri), et puis, comme le dit la voix-off, après, ce fut le drame. Un des personnages (parfois deux, trois) pète un cable, tout semble soudainement être devenu de la merde. Les beaux jours sont partis, il pleut, personne semble plus vous croire, un gros policier vous interroge quotidiennement et vous retrouvez des aiguilles partout. Et puis à la fin, vous avez une chance important de mourir. Comme une merde. C’est ça Higurashi no Naku Koro Ni. Mais heureusement, tout va mieux à l’épisode suivant, puisque tout le monde est encore en vie, qu’on va encore pouvoir savourer le festival du coton et caetera.


Bienvenue à Hinamizawa, Niiipah !

Le principe des arcs désamorce finalement toute la pression inacceptable. Certes, les personnages vont particulièrement prendre, certes, ça va être un carnage. Mais on les retrouvera à l’épisode suivant alors qu’ils fassent ce qu’ils veulent ! Cela ne veut bien entendu pas dire que toute pression disparaît pour autant, étant donné que les scénaristes ont des idées de fou et que tout autour retransmet bien une certaine ambiance qui ne rend pas pour autant le tout totalement neutre. Couleurs sombres, pluie, nuit, hallucinations d’un des personnages. Ca marche.
Et évidemment, on a aussi droit à quelques scènes bien gores. Bien gores. Hmmm. Quiconque n’a pas souffert aux ongles en matant une scène basée autour des ongles est un héros, un vrai. J’en connais un qui a vomi pendant cette scène. Mais je ne donnerais pas son nom. (pas moi, je suis free-vomi depuis 2004. Et je compte maintenir ce record.) Mais basiquement, Higurashi n’est pas l’anime tellement gore qu’on voit décrit partout. Ca souffre un épisode sur quatre, disons. A part peut-être dans l’avant-dernier arc de la première saison, ou là ça souffre, ça torture, ça torture encore plus et ça s’urine dessus. Carrément. Ouais.


Bienvenue à Hinamizawa !

Ensuite arrive  »Higurashi no Naku Koro Ni Kai« , la seconde saison. Je vais en parler aussi du coup, tiens. C’est une saison globalement beaucoup plus gentille et qui passe plus son temps à expliquer le mystère d’Hinamizawa (la série de meurtre, le cerveau derrière tout ça, le principe des arcs…) et en oublie d’être gore et de torturer ses personnages. Qui meurent certes, mais de manière plus sympa. Enfin, souvent de manière plus directe. Bon, une saison très placée autour du personnage de Rika, ce qui m’avait un peu énervé au début (la première saison ne se focalisant sur personne en particulier, suivant l’arc) mais que j’ai appris à apprécier. Globalement, je trouve cette seconde saison un chouia inférieure à la première (on se fait un peu chier au début de l’arc « Accompanying Festival ») mais non seulement les derniers épisodes sont puissants (envie de tout s’enfiler d’un coup, suspens, pression, espoir) mais avec l’épisode 13, on tient un épisode relativement superbe. Cumulant du suspens à en crever, de la classe internationale, de l’espoir, du desespoir, de la tristesse et de l’émotion, une des meilleures méchantes du mOOOOnde (« Lequel de ces légumes est vert ? ») et des sacrifices pompeux, ouais, ça en impose.


Bienvenue à Hinamizawa !

Globalement, du début à la fin, le scénario reste bien ficelé. L’écriture générale, les personnages et l’ambiance me font fortement penser à du Stephen King genre « Misery » ou « Carrie » (à partir du moment ou ça finit en berserk), et il faut bien avouer que de nombreuses choses sont absolument cultes. On pourrait parler de répliques genre « USODA » de Rena (, ou le « Hau Omochikaeri » / Hau je vais te ramener à la maison » et le « kana, kana »), ou bien du « Niipah » qui n’a pas fini d’achever nombre de personnes. Les rires constants de filles qui pètent un cable est aussi une constante de la série. Enfin, je n’ai pas mis la VF qui est, d’après ce que j’ai entendu, de qualité. J’y jetterais donc une oreille, mais plus tard.


Bienvenue à Hinamizawa !

Ensuite, qu’est-ce qu’on a ? Une animation convenable – mais qui se fait remarquer dans la première saison en chiant dans la colle ici ou là (la scène de l’échelle, quoi) -, une musique made in Kenji Kawai, qui aide un peu plus à s’insérer soit dans une atmosphère gentille et mignonne, soit à vous aider à un peu flipper et vous faire pressionner par la pression. Oui je sais je viens d’inventer un mot, je suis fier de moi. Le chara-design est sympa (deux-trois grimaces bizarres ici et là dans la première saison), les deux openings sont très très bons (Approved by Raton), je suis moins un amateur du premier ending (et son anglais a moitié bizarre), et du second même si il est meilleur – je n’aime pas trop les endings du tout en fait. En général. Et globalement, les DVD Anima sont pas mauvais, donc hésitez pas à investir =3.

Bref, Higurashi ça bute. Allégrement.

BONUS ! UN TRUC DROLE !
Pérusse + Higurashi = Win. (risque de spoiler jusqu’a l’épisode 20 première saison)


Bienvenue à Hinamizawa !

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Le Top 10 inédit et invraisemblable des personnages les plus relous de tous les temps.

OMG ! PAS DE BILLET SUR NEANT VERT DEPUIS MERCREDI NUIT ! LES GENS VONT CROIRE QUE JE SUIS MORT ! VITE ! UNE SOLUTION !
AH ! J’ENTENDS DES GENS VENIR ME CHERCHER POUR ME FORCER A POSTER UN TRUC ! AH ILS VONT OUVRIR LA PORTE ! NON ! NOOOON !

NOOOOOOOON !!

Cette introduction faussement égocentrique faite, passons au sujet explicité dans le titre. Mais qui sont donc, dans l’expérience de votre serviteur, les douze personnages les plus violemment énervants de l’histoire du jeu vidéo, du manga et de tas d’autres trucs qui n’ont rien à voir avec les plaisirs d’otakus. Un top disputé. Très disputé. Il en manquera. Forcément.

#10 – Otis
Dead Rising


Ok. On m’avait prévenu qu’Otis était emmerdant mais je pensais pas à ce point là. En fait, il s’occupe juste de nous dire par téléphone ou se trouve d’éventuels civils et ou on est. Bref. Le problème étant qu’il nous appelle, que cela force le héros à devoir répondre, et que pendant qu’il répond par téléphone, il ne peut pas se défendre ou attaquer quoi que ce soit. Ce qui est gênant dans un jeu ou on doit affronter des hordes de zombie au sens propre. Et le plus énervant est que si on ose se défendre en tapant le zombie qui s’approche un peu trop, la conversation est interrompue et on doit se la retaper en entier, avec un paragraphe de plus, qui a son poids:

« Eh. On ne raccroche pas au nez des gens ! Ce n’est pas bien ! »

Ciel, Otis. Tu n’as rien d’autre de plus intéressant à faire que donner des leçons de politesse a quelqu’un qui se bat pour ta survie en ce moment même ?
Dans la même série, on a aussi Roman de GTA IV qui se démerde toujours pour vous proposer une partie de bowling ou de fléchettes au moment ou vous êtes en train de semer une cinquantaine de voitures, ou bien de transporter plusieurs corps, ou bien de visiter Hilarity Island. Et évidemment, si vous refusez, y boude. Tsss.

#9 – Nadine Morano
IRL

<Insert propos gauchistes ici>
Nota bene: Dans un souci d’équité, les lecteurs bourgeois de droite peuvent remplacer Nadine par Ségolène. Bonnet blanc et blanc bonnet. Vous pouvez inclure les deux si vous voulez. Je peux même vous faire un prix et vous rajouter Montebourg, Sarkozy et et et et et et en incroyable bonus Devedjian. Si si, ça me fait vraiment plaisir.

#8 – Natalya
Goldeneye

« Ok, je vais t’aider à te sortir de ta cellule pour que nous puissions fuir tous ensemble de ce bunker soviétique pas très sympa !
-Oh merci James !
– Maintenant on va affronter nos méchants ennemis russes alors tiens toi éloignée de ma ligne de tir !
– Ok James ! »

Alors pourquoi elle se met toujours sur notre ligne de tir ? POURQUOI ? Et pourquoi elle se permet de nous narguer quand elle bute UN ennemi à coup de Magnum alors que nous, avec notre PP7, on en est déjà à une bonne vingtaine ? Pourquoi on peut pas riposter ? Et pourquoi quand on bute Boris, elle nous fait sa crise et refuse de sauver le monde ? Il est si important que ça, ce loser en chemise hawaïenne ?

#7 – Miyuki Takara
Lucky Star

Première impression: oh elle a des lunettes ! Chouette ! Et des seins ! Incroyable ! Elle est trop choupi ! Chouette !
Et elle commença à parler. Et ce fut le drame.

Soyons clair: dès que Miyuki parle, on sait que l’épisode est plus ou moins foutu. Son débit digne d’une partition de Guitar Hero en Easy ne permet pas de dire du bien de propos déjà bien ennuyeux du genre « si la mer est bleue, c’est parce que <insérez physique de niveau 4e bien chaude>, et voilà ». L’épisode nous passe après totalement à coté parce qu’on dort, normalement. Pas pour rien que les meilleurs moments de Lucky Star se déroulent en son absence. Fu hu.

#6 – Hitsugaya
Bleach

Globalement tous les personnages « surdoués-prépubères-qui savent tout mieux que tout le monde » sont assez énervants, mais Hitsugaya a pour lui quelques atouts dans son potentiel de lourdeur: déjà il est le capitaine de Matsumoto et n’abuse pas de sa position pour la harceler sexuellement, ce qui est une GRAVE erreur. Ensuite, il sait tout mieux que tout le monde. Quand tous les autres capitaines font des trucs intéressants comme lécher le cul de Yamamoto / chercher à détruire le Soukyoku / se regénérer / se défoncer la gueule entre eux (biffer mention inutile), Hitsugaya fait son enquête en solo et découvre tout seul comme un grand que OMG LA CHAMBRE DES 48 EST ZARBIE EN CE MOMENT. Quoi, c’est le seul qui aurait pu remarquer ça ? Ciel.

En outre, après il apparaît beaucoup. Trop. « Youhou on va envoyer un capitaine sur terre ». Devinez qui ? Evidemment. Et en plus, quand il meurt, il meurt pas. D’un coté c’est Bleach aussi.

#5 – Alyx
Half-Life²

Version améliorée en potentiel relou de Natalya. Disons que Natalya avait pour elle son mutisme. Mais Alyx parle en plus. Et surtout, elle a un véritable lunatisme au niveau de l’énergie: parfois immortelle, parfois décédant en deux coups de cuillère à pot, on ne sait jamais trop si on doit la protéger ou pas. Incapable de voir dans le noir sans vous (« T’a pas ta propre lampe, grognasse ? Tu crois que je serais toujours a coté de toi ? »), elle aime aussi se placer en plein milieu des NOMBREUX couloirs étroits qu’on traverse dans Half-Life² et si, hélàs, nos balles la traverse et ne lui font aucun dégat, on ne peut pas dire autant de notre corps. Et évidemment, elle aura beau connaître l’endroit par coeur, elle vous dira JAMAIS ou aller. Sic.

Et pourquoi elle a un flingue quand nous on doit se contenter du pistolet anti-gravité ? Pourquoi ?

#4 – Waluigi_
Série des Mario


Dans l’univers de Nintendo, habituellement, rien n’est crée au hasard. Par exemple, Luigi est né en étant le sprite du joueur 2 dans Mario Bros. Il lui fallait un nom, c’était Luigi. Puis est arrivé le moment ou Nintendo a décidé que Luigi deviendrait autre chose qu’un simple sprite recolorisé. Il est donc devenu le frère expert en saut du héros. Puis est arrivé l’ennemi de Mario, Wario, personnage au demeurant génial. Invincible, cupide et scatophile. Génial. Et puis d’un coup, il a été décidé de créer un personnage au hasard. Si Mario a Wario, pourquoi Luigi aurait pas Waluigi ? Mauvaise idée. Ce personnage est laid. Vilain. Moche. Pas beau. Et son rire. Son rire.
Un peu comme Diddy Kong quoi. Une vraie laideur de chara-design, qui aurait eu, à une époque normale, pour conséquence des renvois et des suicides à coup de lame dans des appartements de Tokyo. Mais non, aujourd’hui, on tolère ce genre de choses, au nom de la tolérance, et de l’ouverture. Pouah. A vous forcer de créer un parti néo-fasciste pour purger les jeux vidéo de choses comme ça.

#3 – Seiya
Saint Seiya

« Mais comment peut-tu te relever, alors que tu étais si prêt de la mort ? »

Ouais, comment ? COMMENT ?

#2 – Kururugi Suzaku
Code Geass

Si Lelouch est un anti-héros aimé par tous, Suzaku est l’exemple même de l’anti-vilain détesté par tous. Portant en lui des idéaux d’une grande niaiserie incompatible avec ses ambitions, Suzaku cache en outre un secret génânt et fut surtout victime d’un Geass douteux de Lelouch qui le rend tout bonnement grobill à souhait. Texto: on s’en débarassera jamais. Emo à en crever, il ne souhaite qu’une chose: mourir. Ca tombe bien, nous aussi. Suzaku est en outre une petite catain, changeant de veste autant de fois que CC change de vêtements pendant toute la série, et il est évident pilote d’un des robots les plus surpuissants de l’histoire, si ça suffisait pas, histoire de planter le clou sur le fait qu’il est vraiment là pour nous pourrir la vie.

#1 – Emiya Shirou
Fate/Stay Night


« Saber, je sais que tu es plus puissante que moi, que toute la guerre tourne autour de la puissance des servants, mais tu es une femme, alors je dois te protéger. »
PITIE. SORS DE CE JEU ET FILE MOI TA PLACE, LOSER. On passe son temps en jouant ou en matant Fate/Stay Night à pester contre les choix de Shirou, qui se complait à se dire féministe en faisant preuve d’une misogynie accablante. Il a beau se prendre des branlées, il ne comprend pas. Argh. Mais comment peut-on expliquer qu’il devienne cet exemple de classe absolue qu’est <insert spoiler here> ? Rah mais non quoi. En plus, il y’a le facteur jalousie qui entre en compte: vivre avec Saber, Sakura, Rin, Ilya et Taiga. Presque quotidiennement. ARGH. Mais virulence.

Ah oui, l’ordre ne veut rien dire. :p

Ah et attention, nouvelle méga importante, j’ai vu qu’AxelTerizaki n’avait pas fait exploser Meido Rando en l’installant, alors j’ai installé le mod Gravatar sur Néant Vert \\o/. Si vous disposez d’un compte gravatar, votre avatar s’affichera ici. Je teste encore quelques trucs ici et là mais à priori ça marche. Si vous trouvez que j’ai foutu ça comme une merde, signalez le. è_é

EDIT FOR GREAT JUSTICE:
A failli être oublié:

Le drame a été évité de peu !

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr