Archives mensuelles : décembre 2008

Prix Spécial de l’Opening qui ne reflète pas du tout la série + Prix spécial de l’opening qui spoile.

Bon j’avais tapé une grosse intro tout ça. Un truc balèze. Je racontais 4000 conneries. ET CE CONNARD DE DOTCLEAR L’A EFFACE. Du coup je bacle cet article. Je vous punis. Parce que: 1) Il est deux heures du matin, je veux tester Ragnarok Online avant de me coucher. 2) Dotclear est un CONNARD. 3) Un jour de 31 j’ai mieux à faire – même si je suis seul chez moi ce soir.

Alors deux choses: les deux prix qui suivent NE SONT PAS des concours de popularité. Ne choisissez pas le meilleur parmi les 4 mais celui que vous considérez comme étant le « plus proche » de la catégorie décrite. Ici c’est donc Le Prix Spécial de l’Opening Qui Ne Reflète Pas Du Tout La Série et Le Prix Spécial de l’Opening Qui Reflète Tellement La Série Qu’Il Spoile Comme Un Porc. Pour les résultats des deux précédents prix spéciaux, ils sont notés, écrits et gravés dans le marbre: mais ne seront dévoilés que dans 3/4 mois, à la fin du concours. Suspens. Allez, here we go again.

Continuer la lecture de Prix Spécial de l’Opening qui ne reflète pas du tout la série + Prix spécial de l’opening qui spoile. 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Green Grass and High Tides forever: Un article fourre-tout acheté, il est offert.

Owi un bon gros article fourre-tout ! Ca faisait longtemps !

Par quoi commencer ?
Maria+Holic

Alors je pouvais pas m’en empêcher, l’article d’Exelen me l’a rappellé pour mémoire mais le nouvel anime de SHAFT/Shinbo est là et même si c’est une version avant-première hélàs tristement dépourvue d’un opening (qui sera sans doute dans la même veine qu’un Negima!?, un Pani Poni Dash ou un * cri de fanboy * Sayonara Zetsubou Sensei). Mais donc un épisode brut, comme ça, hop. Et donc ce premier épisode, en une qualité d’image pas super top évidemment, eh bien je suis très séduit. On retrouve tout le casting de Sayonara Zetsubou Sensei (Marina Inoue \\o/), un humour qui fait mouche, un scénario d’enfer (quoi une lesbienne qui entre dans une école de filles pour trouver le grand amour mais qui tombe sur une fille déguisée en mec qui va lui faire du chantage pour qu’elle dise rien ? J’achète), du SHAFT, du Shinbo, du SD, des dialogues percutants (« Tu es une lesbienne ! – J’aime pas ce mot, je préfère yuri, c’est plus doux ») et donc un opening qui sera sans doute génial.

Ca c’était pour présenter le meilleur anime de cet hiver -avec les OAV Higurashi-.

Sinon vite fait sur le Comiket qui a commencé aujourd’hui (c’est à dire hier au Japon.) Il y’a 35 000 cercles. Le calcul est vite fait: 1/3 des cercles font du hentai. Il devrait donc il y’avoir pour 11 666, 666666666… doujinshi, jeux et trucmuches hentai. Evidemment, dans la réalité, on ne nous en scanne ou refile que 500. Environ. Comme cet été, Fakku a fait un topic spécial Comiket qu’on actualisera comme des porcs (surtout moi), et donc qu’attendre des auteurs déjà décrits ici… (et donc sûrs d’être approuvés ?)

Bon Tony Taka fera un doujinshi Clannad, comme dit et répété ici ces derniers jours, ça sera centré sur Tomoyo et Tomoya, y’aura plein d’images couleurs comme d’habitude, et caetera. Bref un futur classique encore à n’en pas douter. Pour Gunma / G’s Studios, rien de précisé, mais vu la fin de son dernier doujin, ça sera sans doute encore du Kimikiss mais son site ne dit pas si il sera présent au Comiket ou pas. Du coup je laisse ça en suspens.
Pour Xration, mise à jour un peu tardive de son site mais c’est fait, et… bah ça sera Mixed Real 3, un autre doujin Zero In (série dont j’ignore totalement ce qu’il s’y passe) et comble du malheur, ce doujin semble se centrer sur la petite blonde déjà star du très moyen deuxième volet. Mais je m’en fous de la petite blonde moi ;__;. Enfin, il y’a l’air d’y avoir du maillot de bain scolaire: je ne pleurerais donc pas.

Enfin pour GUST, ça sera du HARUHI. Pas plus d’infos mais le premier doujin Haruhi du cercle était une tuerie intercosmique (comme tous leurs doujin on me dira), celui-ci sera donc une tuerie intercosmique. Logique. Enfin, que fera Saigado ? Du King of Fighters ! On va pas leur demander de l’originalité en plus.

Voilà, le reste on s’en fous, il existe pas. C’est de la merde.

Hey !

En ce moment c’est la folie en Angleterre. Soldes habituelles de fin d’année, et caetera: du coup, les jeux vidéos deviennent soudainement très abordables sur le net. Mirror’s Edge pour 20 Livres – c’est à dire grosso modo 25€ sur amazon par exemple. Du coup je me suis commandé Rock Band 2 pour 50€ (ça fait 20€ d’économisé) surtout parce qu’il est trouvable. Je trouve ça complétement fou: sur NT1 ou TF1 j’ai vu une belle publicité Rock Band AC/DC. Le jeu m’intéresse pas du tout (30€ les 18 titres ? Que ?) mais il est INTROUVABLE… et Rock Band 2 également. C’est bien la peine de faire de la grosse pub et tout quand le jeu en lui-même se retrouve même pas dans un Score Game. MEME PAS DANS UN SCORE GAME. Du coup, désespéré, je commande sur le net. Et a 20€ de moins.

Et le truc intéressant de Rock Band 2 (outre la bonne playlist et la tournée mondiale en solo), c’est la création de groupes on-line. Et là je me dis: obligé. Faut. Un groupe. D’otaques français. °Ä°.
(sinon si vous jouez à Rock Band online souvent et que vous voulez m’affronter à la guitare, à la basse, au chant (pas plus que difficile >_<) ou à la batterie (là je stoppe en facile pour le moment), mon gamertag est juste au dessus des bannières promotionnelles qui se trouvent elles-mêmes sous la bannière du site et à droite du logolien vers Thalie. Et si vous me voyez jouer, proposez une partie du coup, je suis souvent open.

En parlant de Rock Band, j’ai laissé de coté la batterie pour me focaliser sur la guitare en Expert. Je bloque sur le dernier gros morceau qui est Green Grass & High Tides et son solo free birdien… mais là franchement c’est une jouissance pure ce titre. Je foire ptet toujours ce solo (3/4 essais, toujours échec au même endroit, je merde trop avec les passages en « S », vous savez genre rouge/jaune/bleu/jaune/rouge/jaune/bleu en HO/PO) mais bordel quel pied. J’oserais même dire que je m’éclate plus que sur un certain Free Bird ou déjà je m’éclatais mais de manière puissante. Et niveau DLC j’ai pris ce que je voulais absolument prendre et Behind Blue Eyes m’a tapé dans le coeur. Niveau chant, il y’a aussi The Greatest Man That Ever Lived et More Than A Feeling. J’ai hate de me lancer dans la basse et la batterie pour pouvoir voir encore plus. J’ai toujours l’impression de pouvoir faire 4000 trucs. Mais voilà grosso modo ce jeu m’éclate vraiment. Et j’ai pu avancer un peu avec mon frère dans la tournée mondiale: rien qu’a l’idée de pouvoir faire ça en solo dans RB2 je fond. Non mais la possibilité de créer des répertoires, jouer des répértoires aléatoires, etc etc. Non mais génialité quoi.


ATTENTION DERRIERE TOI C’EST AFFREUX !!

Dans les agréables lectures récentes, j’ai lu le tome 2 de ToLove Ru. Décidément l’auteur n’a aucune honte. Mais bon on s’en fiche car il a le courage moral et politique de dessiner des tétons, donc on lui pardonne l’absence de scénario et l’absence totale d’humour. C’est si léger que faut bien tenir le bouquin quand on le lit.

Je me suis mis aux comics: j’ai lu le tome 2 de Civil War. Quand Spiderman il… OH MON DIEU. Et qu’on voit Stark devenir un facho. Et que je découvre plein de super-héros Marvel, mais que y’a les habituels au premier plan donc ça va je suis pas perdu. J’ai pas tout lu encore (c’est gros) mais j’ai laché au passage avec Wolverine. J’aime pas Wolverine. (et la vache il est PETIT dans les comics.)

J’ai outrepassé mon bloquage psychique genre « ça ressemble trop à One Piece » et j’ai enfin lu les trois premiers tomes de Fairy Tail: bah c’est… bien. Très bien même. Maintenant, j’ai du mal à savoir si le héros c’est Salamander ou si c’est la jeune fille blonde qui a des décolletés. Mais j’adore vraiment l’ambiance générale, l’humour qui se dégage de certaines cases (les visages quoi) et les personnages sont pour l’instant très satisfaisant – surtout les féminins. Bon, à voir par la suite mais pour l’instant, j’aime bien. Et je suis PRET à suivre la suite.

Full Metal Alchemist 19: Ca bute. Comme d’habitude quoi.

MxZero ??: le dernier en date. Ca reste agréable, léger, gentil, bien dessiné et non dénué d’enjeux. Je garde ça sous mon oeil inquisiteur mais m’attend à une fin en queue de poisson (tin connards du Shonen Jump)
My-Zhime 02 / Mai Otome: Non mais la DROGUE quoi. Je parle pas d’une dépendance entre moi et cette série, mais de ce que le mangaka doit consommer. Non parce que ça n’a jamais une seule logique, c’est de manière permanente sans queue ni tête (enfin si, y’a de la queue quand même), c’est fanservice à en crever (Eris), c’est de l’abus de tous les instants. Mais comme ça lave le cerveau, on prend ça avec plaisir. Même si c’est de la merde. Mais c’est de la merde bien dessinée. Alors on va pas dire non.


Sinon je cherche des openings drôles. En fait j’en ai que deux sous la main et ça fait pas assez. Il me faut plus d’opening qui vous ont fait rire. Je veux des propositions. Je veux de l’amour.

De l’humour je voulais dire.

C’était un lapsus.

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Clannad – Du chocolat chaud, du pain d’épice et des petits ours.

Cet article est écrit en écoutant le meilleur album hard rock de l’année: Chinese Democracy. Ok, j’ai écouté peu d’albums cette année mais je m’en fous.

Let's go
Je l’avoue de moins en moins avec peine: oui j’ai pris pour habitude de mater chaque anime que Taka parodie. Mon premier contact avec Bleach fut son doujin (et j’aime Bleach), il m’a donné envie de mater Bamboo Blade (et j’ai bien aimé Bamboo Blade), il m’a aidé à me lancer dans Macross Frontier (et j’ai surkiffé Macross Frontier), j’ai presque maté Hayate juste pour voir (et j’ai pas pris la peine de télécharger les cinquantes épisodes après le troisième) et sa divine Horo m’a forcé à m’intéresse à Spice & Wolf (et j’ai bien aimé aussi… bien que j’en ai maté que cinq pour le moment). Du coup je suis parti du principe que Taka avait à peu près les mêmes gouts que moi donc que si il parodiait un truc qu’il avait bien aimé, j’avais des chances de bien l’aimer aussi. Du coup, je me suis lancé dans Clannad après l’annonce du doujin.

Bon et j’ai bien aimé Clannad. Mais vraiment.

I know what you mean !

Je le dis tout de suite: non je n’ai pas vu les autres « fusion » entre Kyoto Animation et Key Studio. Enfin si, j’ai vu Kanon… mais au bout de huit épisodes, je me suis résigné tellement la longueur de l’anime me rebutait (et le peu d’interêt des personnages féminins à mes yeux, aucune ne me plaisait particulièrement, tristesse.) Du coup je me lance dans Clannad en partant du principe que « Kanon c’est mieux » (je lis ça partout sur le net. Tin, faut arrêter de balancer des mensonges partout) et que ça a retardé la saison 2 d’Haruhi…

dont les dvd « normaux » sont introuvables. J’aime bien quand un éditeur ne me force qu’a acheter une version « collector » qui coute un poil plus cher de 6€. Six euros les strap-on j’aime moyen. Mais j’ai mon volume 2, voilà, et je suis content quand même. Folie.

… mais que y’a Kyou Fujibayashi qui m’a attiré de l’oeil. Du coup voilà. J’étais motivé, juste pour elle, parce qu’elle est jolie. Ma motivation reposant donc sur elle, je pouvais donc partir pour une folle aventure avec le casting féminin de Clannad. Qui est… très sympathique.

On a donc une « héroïne » qui est Nagisa, que je trouve tout a fait charmante, un peu excentrique, j’avoue quand même avoir eu envie deux/trois fois de lui foutre une claque (mais gentiment pas hein, pas à la Cantat) en lui disant sagement « non mais ! », mais sa passion pour les Dango est si mignon, et puis globalement c’est un personne qui a écrit « mignon » sur le haut de crâne. Pas le personnage que l’otaque moyen a envie d’aimer, de posséder en figurine (et de faire du semeninfigure du coup, le mot « otaque » et « figurine » étant finalement liés par ce mot) mais que l’homme sensible que je suis a envie de prendre dans ses bras pour lui faire un gros calin… et lui offrir du pain d’épice du coup. A noter qu’elle possède une famille de fou. J’ai particulièrement adoré son père.


Bon ensuite y’a Kyou. Elle a finalement assez peu de place dans cette première saison: aucun épisode n’est centré sur elle et si elle a l’origine de deux/trois scènes grandioses et mémorables (celle d’ou provient le gif par exemple), sa place est limitée mais finalement on s’en fous. Kyou est physiquement intelligente et ça me suffit du coup. Néanmoins il m’est de plus en plus apparu, au fil de la vision, qu’elle et sa jumelle, Ryou, ressemblent vraiment mais d’une grande puissance à une autre paire de jumelles… aux cheveux violets… de chez Kyoto Animation… qui doivent supporter un héros/héroïne aux cheveux bleus… ça frappe autant qu’un dico. Enfin, voilà, un personnage qui a sa place dans le générique, qu’on estime important… et qui ne l’est pas des masses en fait. Du coup j’avoue être un peu deçu et j’espère qu’elle aura son heure de gloire . ;w;

Cacatoès

Bon le héros, Tomoya (oui je parle des autres filles après, là je fais une pause hormonale). Eh bien une bonne surprise là encore. Tomoya est vraiment bourré de qualités et ne fait pas partie du cliché typique du héros copié/collé trouvable en plusieurs exemplaires dans ce genre d’anime. Un peu le coté cynique d’un Kyon/héros de Kanon, avec un coté plus humoristique et des mauvaises blagues à la pelle, qui lui accordent de nombreux bons points de sympathie. Et puis j’ai été assez touché par l’histoire avec son père, qui… m’a hélàs beaucoup rappelé le mien dans ses mauvais jours. Globalement, j’ai bien aimé ce héros. Je l’approuve.

Après restons dans les Tomo, avec une Tomoyo qui fait partie de ce groupe de personnages qu’on ne sait pas trop pourquoi mais y’a autour d’elle, en permanence, une gigantesque aura avec marqué en gros « CHARISME » dedans. Elle en impose. Pourtant c’est pas la plus agréable physiquement, scénaristiquement on la voit globalement peu, elle ne sort jamais de grandes phrases mais VLAN. Classe.

La freak surdouée ensuite, Ichinose. Gros seins et voix envoutante. Pour le reste, elle n’est hélàs pas porteuse des épisodes les plus intéressants et est vite éclipsée par le reste du casting, mais heureusement, même dans sa transparence elle reste tout a fait attachante. Surtout pour sa poitrine quoi ;_;.
Enfin, Fuuko. Bon je vous emmerde mais elle m’a fait pleurer. Un épisode. Et demi. Entier.
Pour me faire bien rigoler par la suite. Un personnage donc assez mémorable là aussi. Mais vraiment. Quand un personnage arrive aussi bien à me faire rire qu’a me faire pleurer, c’est amplement suffisant. Pour que je m’en souvienne. Et puis elle est choubi la Fuuko en plus ;w;. Comprends pas pourquoi y’a des gens qu’ont tellement la dent dure contre elle. Doivent pas avoir de coeur. Ni d’humour. Pfff. Les gens devraient tous être comme moi, définitivement.

Enemy

Et voilà, on a fait le tour du cast féminin principal. Et pour un anime un peu « harem », le casting est une pièce maîtresse et… il marche impeccablement. Toutes les filles sont intéressantes, toutes m’ont intéressées à un moment où à un autre (même Ichinose !), et par conséquent il n’y a aucun échec là. Et voilà, 80% de ce que j’attendais de cet anime est rempli. Manque plus que le reste. Ah, et je n’ai pas parlé de Sunohara, le pote de Tomoya et, optionnellement, « le sidekick rigolo » de cet anime… qui est de manière surprenante VRAIMENT rigolo. Globalement, 3/4 de ses scènes il les vole, fait rire, est présent, etc.

Ca c’était le coté « casting ». Maintenant passons au reste: la musique est nulle. Globalement, à part 3/4 thèmes (surtout ceux déviés de l’ending) et l’ending, y’a pas grand chose de mémorable et surtout trop de musiques donnent vraiment l’impression d’être des musiques de… virtual novel. Ce qui peut être assez problématique dans un anime. C’est assez dommage parce que 4/5 fois ça m’a un peu fait ressortir de l’anime en pestant genre « rah merde musique pourrie ». Voilà le coté vraiment boiteux de l’anime. Pour le reste y’a rien à reprocher: Kyoto Animation fait du Kyoto Animation quoi. Chara-design reconnu (qui ne tente pour le coup aucune folie), animation toujours aussi haut de gamme et les doubleurs sont bons (rah mais la voix d’Ichinose je la veux chez moooi ;_; ): techniquement, ça reste encore et toujours vraiment énorme.

Bon je réecoute une chanson là

Je suis pas un fervent amateur d’animes « tranche de vie ». Bien souvent si l’anime se base sur « vie quotidienne », je décroche. Lucky Star, Kanon, Azumanga Daioh ou bien encore NeiA_7 n’ont pas trouvés grâce à mes yeux parce que je me faisais trop chier par exemple, il faut donc pour que je sois séduit pas mal de trucs genre une ambiance particulière, des personnages puissants, un rythme effréné – ainsi Haibane Renmei est passé et repassé comme une lettre à la poste parce que l’aspect fantastique et les personnages étaient gargantuesques. Et dans Clannad bah y’a aucun moment long, tout est parfaitement découpé, je n’ai jamais reculé un matage ou « oublié » que j’avais la suite sur mon disque dur et chaque épisode était motivé parce que je savais que je me ferais sans doute pas chier. Par conséquent, Clannad appartient à un genre « tranche de vie » qui me plaît déjà plus. Mais il se passe toujours un truc dans Clannad, de nombreuses scènes passent les unes après les autres, parfois il y’a des enjeux, parfois il y’a juste des trucs drôles, des bons dialogues, des situations agréables.

Roooh

Et puis Clannad finalement c’est un anime gentil. Ca fait du bien d’en voir un ou deux à une époque ou le but du jeu c’est d’être le plus cynique, misanthrope ou dââârk possible. Ainsi, tout dans Clannad se passe bien, jamais on a de graves moments tristes ou un personnage en prend plein la gueule, les rares moments graves sont traités avec sérieux mais jamais l’anime ne reste trop longtemps dessus, ou en fait des caisses. Clannad est un vrai anime philanthropique, naïf et c’est quand même foutrement agréable. C’est toujours un plaisir de voir un anime où on sait qu’on sera accueilli gentiment, chouchouté, caliné, et qu’on nous offrira en plus nos chocolats préférés. Et l’ending le plus mignon de tous les temps.

Maintenant, je m’attaque à After Story du coup… Mais en tout cas j’approuve gravement la première saison, comme le confirme ceci:


\\o/

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Rock Band: premières impressions.

Allez, à chaud. Parce que jusque là, tout ce que je connaissais de Rock Band c’était la carrière chant (bouclée en Difficile) et 2/3 chansons faites avec la guitare de GH3…

Bon, certaines personnes se demandent ce que j’ai eu pour Noël (en fait personne se le demande, mais je dois le dire sinon le monde est envahi par des dinosaures, je sais que vous ne le voulez pas.) Bien. J’ai eu Chinese Democracy et les instruments Rock Band. Et de l’argent. Et des M & M’s. Et des Kinder Chocolat. Et des Ferrero Roche d’Or. Et des chocolats beiges. Ma grand-mère aime bien m’offrir des chocolats beiges. Mais chaque année je me force pour les finir. Ou plutôt j’espère qu’en piochant dans la boîte, je ne tomberais pas sur un dégeu chocolat noir bien amer. C’est un peu ce qui a du inspirer les fameux bonbons de Bertie Crochue dans Harry Potter.
Yeah
Donc Rock Band après 4/5 heures de jeu ? Alors instruments par instruments:

Chant: Je chante comme une merde, et ce jeu me l’a fait comprendre. Depuis je complexe sur mes capacités en chant. Alors bah c’est méga sympa à jouer. Evidemment, le jeu a du mal à reposer dessus, on enrage parfois que notre voix veut pas aller plus bas, mais on apprend un peu les rudiments du chant ce qui est pas mal. A la base, Harmonix ayant commencé avec Karaoké Révolution, ils ont une certaine maîtrise du truc. Donc bon voilà, c’est sympa. Je n’ai pas encore testé avec le vrai micro, l’ayant fait uniquement avec le micro-casque, qui marche pas trop mal, bien que n’aidant pas à l’immersion. Après, à faire de préférence seul chez soi ou avec des amis à fond dans le truc, sinon on passe pour un carpe. A moins qu’on chante bien mais là y’a un piège de toute façon…

Guitare/Basse: Partitions géniales en Expert. Enfin. Le jeu se permet en plus d’éviter les solos nawak piochés au hasard qu’on retrouvait dans les premiers Guitar Hero. Les partitions sont plus académiques, improvisent peu par rapport au support original, ce qu’on peut trouver dommager, mais pour ma part ça va. Le star power est toujours aussi facile à balancer et quelle putain de joie de pouvoir continuer à choper du star power en étant en star power (si vous me comprenez ça serait pas mal \\o/) !

Basse: peu testé encore. Le peu que j’en ai fait était pas trop mal (sur Paranoid particulièrement) et l’idée de pouvoir aller jusqu’a x6 sans star power – et donc de pouvoir faire du x12 – rend le bassiste indispensable pour les groupes qui veulent scorer. Dommage qu’il n’y ait pas de tournée solo pour les bassistes… (ce qui est réglé dans Rock Band 2…)

Le gros problème en fait réside dans la guitare en elle-même. En fait carrément dans son médiator qui est MOU. Et pour un mec comme moi qui a deux ans de Guitar Hero dans les pattes (avec la Gibson du premier volume sur PS2, celle qui fait playskool à mort et « tac tac tac » partout), passer à un médiator un peu plus dur et surtout SILENCIEUX A EN MOURIR, ça choque. Au début j’ai même cru qu’elle était pétée parce que j’avais beau en avoir lu pas mal sur Rock Band, j’avais rien vu/lu sur le médiator. Mais non, le médiator « mou » c’est normal. Au pire je pourrais l’ouvrir pour la rendre plus agréable parce que sur une chanson comme Electric Version, j’en ai eu le poignet droit presque autant fracassé qu’a la sortie d’un nouveau doujin Taka ou qu’en jouant Knights of Cydonia sur GH3, car ça demande un léger effort supplémentaire pour jouer les notes. Et du coup le « tac tac tac » me manque, parce que j’avais l’habitude de me repérer avec. Du coup je loupe trop de notes. Surtout les notes successives. Mais j’imagine que je m’y habituerais et que très vite, tout cela ne sera qu’un mauvais souvenir…

… de toute façon je suis bien obligé, c’est pas comme si j’allais me payer une autre guitare. Et puis quoi encore. (a la limite j’échangerais la guitare RB contre celle RB2 quand elle sera dispo en France…)
HA HA
Donc voilà, à voir plus sur le temps. A noter quelques titres exceptionnels à jouer: j’ai pris mon pied sur Gimme Shelter MAIS D’UNE FORCE MES AMIS.

Batterie: Bon, en Facile hein. Bah je m’éclate. C’est pas facile du tout (je traîne à 4 étoiles pour toutes les chansons…), la pédale hante mes nuits (non n’apparaît pas, ha je m’emmele les pinceaaaux nooon – en gros), mais je prends mon pied sur les quelques titres que j’ai pu faire, ma main gauche est peu à peu habituée à être en rythme avec la main droite, la batterie prend pas tellement de place et elle fait un bruit relativement mesuré – faut dire aussi que je tape pas dessus comme un bourrin. Si le bruit vous fait peur, prenez un de ces trucs sur ebay qui réduisent le bruit du bouzin: c’est TRES efficace (vu et approuvé sur plusieurs vidéos youtube).

Je vous en reparle dans 5/6 mois, quand j’aurais entamé l’Expert. Parce que là c’est gentil, c’est amusant, mais je vais BIENTOT EN CHIER.

Jeu à plusieurs en local: 2/3 chansons en groupe. Moi à la batterie, mon frère à la guitare (qui l’a fait pester plusieurs fois car oui, le « choc » avec le médiator est très rude pour des habitués à la Gibson), bah c’est tout à fait sympa. A voir si il aura le courage de faire une tournée mondiale… car là est le centre du jeu (et tous les succès, optionnellement.)

Jeu à plusieurs en ligne: Alors je surkiffe les parties de groupe en ligne. J’ai adoré avec le chant, j’ai adoré avec la guitare, c’est plus fun que de jouer tout seul dans son coin comme un clampin, nos scores atteignent des folies et caetera. Seul regret: pas pouvoir monter de groupe en live (réglé dans Rock Band 2…) sinon j’en aurais déjà crée un genre Néant Vert. Sic. Pour les duels au sommet et les affrontements, c’est là aussi tout à fait sympa. SAUF QUAND ON TOMBE SUR DES CONNARDS QUI SE DECONNECTENT. J’ai appris comment utiliser la fonction de plainte. Ca va PLEUVOIR DE LA PLAINTE. A noter que le jeu qui choisit aléatoirement sur quelle musique on se combat en partie classée = Epic win. (« Ha ha ha, Headphones On. Tu as pas de bol connard, je la maîtrise. » (…) « OH NON. PAS ELECTRIC VERSION. LAISSE MON POIGNET EN PAIX. »)

Avatarisation: J’ai pu me faire une batteuse ressemblant à peu près à Mion, et mon chanteur me ressemble trop. Pour le guitariste j’ai fait nawak, je m’en fous, en plus je l’ai appellé « Bammy ». Du coup deux regrets: impossibilité de renommer son avatar (« Bammy » ?), impossibilité de mélanger les avatars pour le jeu en ligne/multijoueur (si je veux invoquer mon Amo pour faire batteur ou bassiste, je peux pas… je peux utiliser que Bammy ou un perso crée aléatoirement par le jeu) et impossibilité de faire appel à des caricatures pré-définies. J’aurais bien aimé pouvoir choisir un Axel Steel, un Pierre Tombale ou un Xavier Stone… Par exemple. Mais bon tant pis, globalement on s’en fous.

L’avatarisation en elle-même: peu de choix de visages différents, mais globalement on peut tout se permettre (« même tuer le président ») niveau peinture, tatoo… le choix de vêtements est un peu pauvre finalement mais on ne se plaindra pas trop. Il manque juste un truc sacrilège à mes yeux: ne pas pouvoir choisir de chapeau… il y’a 3/4 chapeaux et ils sont inclus avec les coiffures… ;_;. Et ils sont péraves au passage.

Playlist: Tuerie. Ultime. La première fois que j’avais vu la playliste j’avais fait « moué, je connais pas grand chose là dedans ». Et bah putain, y’a rien à jeter dedans. Si on excepte 3/4 exclus européennes un peu nazes (putain mais le Pleymo, j’ai jamais rien joué de plus MAUVAIS. Même le Tokio Hotel de RB et le NAAST de GH3 avaient un minimum de fun – en Hard pour ce dernier), la playlist normale est juste fabuleuse. Y’a juste Dead On Arrival qui me sort par les yeux mais à part ça c’est du 20/20 cash. Allez, entre Black Hole Sun, Gimme Shelter, Maps, Enter Sandman, Suffragette City (!!), Are You Gonna Be My Girl, Creep (!!!), Vasoline, The Hands That Feed (!!!), Tom Sawyer (méga !!!!), (Don’t Fear) The Reaper (super méga !!!!), Ballroom Blitz… non bordel, elle déchire mais d’une ULTRAVIOLENCE cette playlist. Manque juste un Guns and Roses.

Niveau DLC, le choix est là. Mais je me suis limité à 7 titres pour le moment (si on excepte les trucs gratos). Still Alive fait bien plaisir (et est vraiment très très fun à la guitare), Headphones On est, de manière surprenante, très très fun, 3’s & 7’s est bien plus réussi que son horrible version GH3 et devient enfin fun à jouer, Simple Man est JOUISSIF au chant, Message In The Bottle est aussi sympa que dans GH2, Call Me est énorme au chant ou bien encore je ne pense que du bien de Toxicity.
Mais après les autres DLC je sais pas. Mais vu que ces DLC là sont pas baclés et chiés, je pense que ça ne devrait pas être le cas des autres, vous jetez un oeil à la boutique hein.

Mode carrière: Y’en a pas. Ou plutot elle est relativement chiante et relou. Le centre du jeu c’est la tournée mondiale en groupe. Problème: on ne peut la faire qu’en multi (problème réglé dans Rock Band 2 puisqu’elle devient jouable en solo) qui est bien plus complète, offre le choix des niveaux et caetera. En solo c’est relativement léger: pas possibilité de choisir son lieu de concert (les musiques de la playlist 1 ne sont jouables que dans la ville de la playlist 1 – pour mon chanteur c’est Paris, pour ma batteuse c’est Stockholm, pour mon guitariste c’est Reyjavik, etc etc), très linéaire, pas possibilité de changer de perso pendant la carrière, etc etc. En gros ça ne sert qu’a débloquer les chansons, les succès et l’argent pour acheter des trucs dans la boutique et décorer son personnage. Dommage.

Donc voilà, après 7 heures de jeu, j’approuve Rock Band.

Grave.

(et là je rebrancherais bien la Xbox pour me faire du RB. Mais la maison dort… oui à 23h. C’est dur Noël. Du coup je crois que je vais me faire un peu de TF2 du coup…)

yOOOOu

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

[Hentai] Joyeux Noël ! – Shion X Mion de Purin Yokochou version fr.

Noyeux Joël !

Bon bah voilà. D’habitude je fais des fanfictions à but parodique sur le thème de Saint Seiya mais cette année pour fêter Noël, j’avais pas l’inspi pour un truc comique rigolo. Ca fait des plombes que j’en ai pas fait alors j’ai préféré limiter les dégats. Du coup, j’ai traduit un doujinshi. Yoooh \\o/. Le doujinshi est de Purin Yokochou (un cercle que je connais très très peu), parodie Higurashi No Naku Koro Ni, et est excessivement mignon et sympathique. Du coup, voilà.

Comme d’habitude: adaptation depuis l’anglais, je dis adaptation car je prends nombre de libertés pour les tournures des phrases et de la situation. Je ne connais pas le cercle qui a traduit ça du jap à l’anglais, donc je suis confus de ne pouvoir les citer. Voilà. Bon allez, on va passer au STUFF:

Pour le télécharger c’est ici. On dit merci mediafire !

Donc voilà, histoire mignonne, avec les deux divines jumelles Sonozaki, comme d’habitude avec mes traductions, pas de viol, pas de jeunes femmes forcées, juste un homme à qui on force la main. Entre Ragnarok Fanbook, Barbeque et Deculture, je ne fais définitivement que de l’adaptation de manga gentil. Ok, et beaucoup de Taka. Mais là c’est le premier non-Taka, c’est joie. Rassurez-vous: le prochain sera – si je le juge suffisamment intéressant pour cela – sans doute une légère traduction de Poeny Pan, le prochain doujin Taka consacrée, je le rappelle encore et toujours, à Clannad. Vla

Bah joyeux Noël alors. Dans 3h j’ai les instruments de Rock Band bordel. TROIS HEURES !!

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Prix Opening: Interludes, résultats, prix spéciaux, tirages au sort et il y’aura du gateau.

Joyeux Noël à tous et à toutes. Ce soir, il y’aura un cadeau. Je le mettrais vers 21h. Si vous êtes juif, musulman, que vous vivez dans une famille d’anarco-communistes rejetant Noël, ou que vous êtes seul chez vous, ou que vous pouvez pas fêter Noël parce que vous êtes bloqué dans votre voiture quelque part dans le Cantal et que dieu merci votre iPhone marche encore et vous permet d’accéder à ce site… vous pourrez le savourer. Pour les gens normaux, à priori, vous le verrez que le lendemain. Moi je m’en fous, demain je joue à Rock Band, non stop, jusqu’a ce que mes yeux saignent, que mon corps fonde, que mes mains implosent et que mon intestin grêle s’auto-dilluate.

VOUS ETES PREVENUS.

Tout comme vous êtes désormais prévenu que… bah Baccano! et Wolf’s Rain ont remportés les deux places de la poule J et ont donc par conséquent rejoints les 18 autres winners qui seront cités durant cet article.

Peu de réel suspens, Baccano! était à deux doigts de passer au délà des 50% (choses qu’il a faite pendant une grande partie de la semaine) et Wolf’s Rain n’a jamais été dépassé, mais il a pu sentir un peu le souffle chaud de la Fille des Enfers sur sa nuque. Quant à Mononoke. Bah tant pis.

Donc voilà, les 20 openings sélectionnés ont passés le premier tour, et maintenant ils vont s’affronter, à partir du 4 Janvier, en duel. EN DUEL. Un contre un. Pas de choix multiples. Pas de vote blanc. Du violent, du sanglant, de l’affrontement. Et pas sur que ceux qui ont remportés facilement leur poule en pointant à la première place gagnent aussi facilement contre un second par exemple: les cartes sont redistribuées, les surprises peuvent se créer, et surtout on a déjà des matchs de la mort !

Car oui, je ne vais pas vous mentir, j’ai fait le tirage au sort samedi dernier. Donc le voilà, duel par duel, ça va saigner. Des gens vont pleurer. Forcément.


Verra l’opening d’Higurashi No Naku Koro Ni qui a, et c’est pratique, exactement le même nom, s’opposer à lui l’opening de Ghost In The Shell SAC 2nd GIG, qui se nomme très justement Rise. Espérons un combat franc et viril entre deux openings que tout oppose, l’un a une musique ténébreuse avec des choeurs, l’autre a de l’électro-rock, l’un a des belles images peu diversifiées, l’autre a plein d’images pas toutes belles, et caetera, et caetera. Une introduction parfaite à l’étripage en règle qui va se produire…


Vous demandiez de la virilité ? En voilà ! Messieurs mesdames, l’opening de Black Lagoon face au secondde Mobile Suit Gundam 00 première saison. Des gros robots contre des gros flingues ! C’est parfait ! Ca semble excitant ! Sur le papier, n’est-ce pas… sur le papier.


Allez, deux openings qui vont nous montrer ce que le mot « animation » veut dire. L’adoré et idolatré opening de Lucky Star contre celui avec du Boom Boom Satellites: Xam’d Lost Memories. Xam’d a déjà réussi à affronter avec honneure Haruhi dans sa poule, réussira t-il à s’en sortir aussi bien ou finira t-il sur le carreau ? Mystère mystère…. ou pas.


L’opening favori de Amo contre son second favori. Amo pleure. Mais il est digne, et n’a pas refait le tirage. Il est si modeste ce Amo. Optionnellement, Sayonara Zetsubou Sensei contre Bleach. Un anime avec plein d’openings contre un anime avec plein d’openings ! Magie ! N’empêche, je pleure quand même pour l’occasion. Que le hasard soit maudit.


Wolf’s Rain – Stray contre Gurren Lagann – Sora Iro Days; deux openings qui ont finis timidement deuxième dans leurs poules respectives, légèrement menacé par leurs troisièmes respectifs. Ils peuvent tirer aisément leur épingle du jeu sur ce coup et par conséquent gagner de la gloire ! Des bonus ! Des gamerpoints ! Allez, on leur souhaite bon courage. Soyons sportifs.


Encore une histoire de loup ! L’opening de Spice and Wolf va tenter sa chance au suffrage universel face à un autre opening de gloire et de swing: Baccano! ; le hasard veut que ça soit Brain Bases (ceux qui ont fait l’opening de Baccano!, donc) qui s’occupera de faire celui de la saison 2 de la série avec notre déesse louve-et-fière préférée. Comment que ça tombe trop bien des matchs comme ça. En plus c’est deux séries  »que les gens n’ont pas assez vues ». Allez, courrez les voir au lieu d’attendre huit semaines que ce duel tombe è_é.


On va être ici concis: Le premier opening de Pani Poni Dash contre le quatrième opening de Full Metal Alchemist. Je vous laisse méditer.


Gros match en perspective ! Notre véritable déesse à tous, Misaki, verra son bel et digne et gentil opening être confronté à notre dieu de la mort préféré, notre Kira national, lui-même accompagné de son mindfuckant et terrible et méchant opening. L’opening le plus gentil et le plus doux opposé à celui qui TE DEFONCE LE PLUS LES TYMPANS ET L’ESPRIT ? Fallait oser.
Néant Vert l’a fait.


Ils avaient fait le premier tour la même semaine mais pas dans la même poule. Aujourd’hui le premierde la poule E, Lilium, l’opening d’Elfen Lied s’oppose à celui qui fut deuxième de la poule F, Resonance, le premier opening de la future série à succès, Soul Eater. Ca va être gravement viril. Inutile de vous dire que si je devais parier sur un vainqueur, bah je pourrais pas. Mais pas du tout. Pas du tout du tout.


Fin tranquille: Haruhi – qui avait ouvert le concours dans la poule A – fera face, sans crainte et sans peur, à celui qui a perdu, celui qui sait qu’il peut tuer, celui qui sait que la vérité est derrière le portail: le premier opening de Darker Than Black ! Comme ça, ça serait fait.

Ceci étant fait, passons aux deux prix spéciaux de la semaine… \\o/
Continuer la lecture de Prix Opening: Interludes, résultats, prix spéciaux, tirages au sort et il y’aura du gateau. 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Le Catch pour les Nuls.

Publié également pendant le Quartier Libre avec une exclusivité d’une semaine. Comme un jeu Capcom !

Allez, avouons le, on a tous des préjugés. Un de mes nombreux préjugés est d’avoir considéré le catch comme un sport truqué, crétin et ou des masses de muscles se font des calins pendant vingt minutes devant des dizaines de milliers de spectacteurs (et des millions de téléspectateurs en plus.) Jusqu’a ce que je découvre la vérité un soir de décembre 2007: mais c’est très sympa en fait.

Oui mes amis, le catch est truqué. Oui, les résultats sont décidés à l’avance. Oui, l’Undertaker ne vient pas de la Death Valley pour de vrai et son véritable nom est Mike Callaway. On sait tout cela. Néant Vert vous propose donc ce soir et pour les vacances un texte vous offrant ni plus ni moins que la possibilité de découvrir le catch, ce noble art fort et puissant. Et surtout sympathiquement spectaculaire. A vous.

Intro géniale

Attention: cet article ne passe que de catch américain. Muhu.

Note: Tony Taka a publié un échantillon de son prochain doujin. Tomoyo au centre des débats, une situation basique détournée de son propos. Des dessins qui s’annoncent encore une fois fort joli. DO WANT.

Continuer la lecture de Le Catch pour les Nuls. 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Détroit Metal City – Un cadeau pour mamy !

Article léger pour entamer ces vacances !
FUUKO TIME
Rare sont les mangas qui me font vraiment rire. Sourire, souvent. Mais vraiment rire, rarement. Peut-être suis-je peu réceptif à l’humour « japonais », peut-être que je rigole pas facilement, peut-être que… enfin bref, pour l’instant, les seuls animes/mangas ou je me suis retrouvé à rire très souvent c’est Excel Saga (surtout en anime, et surtout en VF – vous devez savoir qu’Excel Saga a une VF extra), Sayonara Zetsubou Sensei (évidemment), Higurashi (oui. parfaitement.) et Daimaho Touge. Le reste, j’ai plus de mal. A la limite je rigole bien devant Clannad aussi (Sunohara et Fuuko FTW), mais pas assez régulièrement. Enfin bref.

Tout ça pour parler de Détroit Métal City qui est facilement le truc le plus hilarant que le Japon nous a ramené en manga depuis… depuis… bah je sais pas trop, je ris jamais en lisant un manga. Une fois j’ai un peu ri en lisant un Samurai Deeper Kyo (« ha ha ha le con de mangaka, il a osé. ») mais c’était pas volontaire. Enfin bref, Détroit Métal City.

Hop, voilà l’opening de la version animée. Cela met directement dans l’ambiance: Détroit Metal City va parler de hard rock. Le nom du manga est inspiré d’une chanson de Kiss ? Eh bien parce que le groupe fictif est lui-même inspiré de Kiss, mais juste physiquement, puisque musicalement il n’y a rien à voir: c’est du gros hard metal caricatural (« Je n’ai pas de parents parce que je les ai tués »), car d’ailleurs tout DMC est de la grosse caricature assez jouissive du Métal.

Go ! To ! DMC !

Le héros, donc, se nomme Soichi Negishi, grand fan de « pop suédoise » et de petites chansons douces et paisibles. Mignonnes et roses. Mièves et naïves. Le problème c’est qu’il a un travail… et que celui est d’incarner Krauser II, le chanteur/guitariste émérite du groupe de black métal DMC. Krauser II est tout un personnage, qui a tué ses parents, qui les a mangés, violés et caetera. Une vraie terreur capable de dire dix « rape » en une seconde ou de faire de la guitare avec ses dents. Et il est donc cette vraie terreur. Et il en a honte. Sauf qu’il vire progressivement schizo…

… et que cela devient génant quand il retrouve une amie d’enfance, dont il aimerait bien que ça soit « un peu plus » qu’une amie. Elle aussi aime la pop suédoise guimauve, niaise et gentille et déteste le black métal et surtout cet horrible groupe nommé DMC…

Publié depuis peu aux éditions 12bis (une société crée au début de l’année qui fait du manga et de la bande dessinée, qui se permet de publier à la fois des trucs comme Détroit Metal City, des strips issus de Charlie Hebdo ou bien la Bible version manga – initiative louable mais totalement foirée à cause d’un dessinateur manchot :(), et ayant connu une version anime de 13 épisodes cet été, DMC est le petit truc qui monte et qui va, en adéquation avec son thème, faire un peu de bruit. Voilà une bien belle phrase d’accroche. Je suis fier de moi. Un peu plus et je pourrais postuler à Télérama, les Inrockuptibles ou Télé Sept Jours. La classe. Enfin bref, déjà vite fait, DMC c’est quoi ? Bah c’est pas du subtil. DMC, c’est du brut de décoffrage, du primaire, du viril, du membru:

Haha
(Pour ceux qui ne comprennent pas l’anglais, en gros, il viole la Tour de Tokyo. Quoi ? Vous l’avez compris ainsi ? Roh. Zut.)

On découvre très vite qu’en plus d’être niais, Soichi est puceau ; Le batteur du groupe est un otaku pervers qui quand il parle (assez rarement) ne parle que de cul ; La manager du groupe ne ressent un plaisir sexuel qu’en écoutant du métal (et ça se sent dans son vocabulaire) ; Du Black Métal ; De la drogue ; Un porc capitaliste masochiste ; Et caetera. Non, DMC c’est pas pour les petits enfants tous gentils et tous mignons. DMC c’est pour les gens adeptes d’un humour du dessous de la ceinture, humour qu’on méprise trop souvent.
L’anime est pas trop mal, peut-être un peu trop du copie/colle case par case du manga, mais ça reste tout aussi efficace, avec des doubleurs convaincants, une technique suffisante (mais pas exceptionnelle, évidemment), et en plus les épisodes ne durent qu’une dizaine de minute, ce qui fait qu’on se les enquille vite…

Enfin bref, hésitez pas à feuilleter le bouzin. Si ce n’est pas déjà fait… muhu. Ca peut être source de beaucoup de rire. Tiens, je me materais bien la cité de la peur là, tout de suite, maintenant. Ou les Clés de Bagnole. Ah, j’ai hésitation. Argn.

Bon, je suis en train d’entrer progressivement tous mes scores GH sur scorehero. Muhu. Uniquement en Expert évidemment, c’est déjà chiant de le faire pour ça, alors si en plus je dois le faire pour toutes les modes… c’est rude. Mais mes scores sur le premier GH sont pas trop mal…, voilà à quoi ça sert de jouer à ces jeux. Se vanter.

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Dash of Destruction – Quoi, c’est tout ce que ça te fait quand je dis qu’on va manger des chips ?

Mes amis, voilà la misère. Néant Vert était encore il y’a peu un blog complet, tenu par un jeune homme motivé, qui aimait la vie et les colibris, qui savait parler du hentai en termes élogieux et qui surtout aimait parler du jeu vidéo. Du vrai. Du dur. Du bronzé. Mais depuis l’arrivée de la 360, ce jeune homme devient désœuvré: il ne joue plus pour le plaisir de jouer mais avant tout pour débloquer des succès qui lui permettront d’exhiber ainsi à la face du monde des statistiques de complétion tout à fait honorables. Et dans cette optique de « jvais tâter les jeux pour débloquer un max de succès et pour me la péter », il s’est donc pris le jeu GRATUIIIIIIIIIT sorti sur le Xbox Live Arcade ce mercredi, Dash of Destruction. Si il a pu choper 300G sur Perfect Dark Zéro (et ses putains de succès multijoueurs… alors que maintenant les matchs multi se bornent à des matchs entre bots) , il pourrait en choper 200 sur ce jeu ! Et ça se trouve, il est sympa à jouer !

Pub gigantesque pour la marque de chips Doritos (ce qui explique sa gratuité), le « scénariste » de ce jeu ou, du moins, celui qui a eu l’idée originale a gagné un concours. Ce concours était simple: filez une idée à NinjaBee (les développeurs) pour faire un jeu gratuit et « mini ». Évidemment, exit les idées de RPG méga complexe ou les shoot’em up avec des loli nues. Cette idée, géniale au demeurant, se borne à cette unique phrase et à ses seuls 5 mots: « Un T-Rex course un camion. »

Voilà le scénario.

Un T-Rex course un camion.

Voilà.

C’est original, je ne le nie pas.

Ca fait au moins depuis Jurassic Park sur Megadrive (que j’ai fini et refini 14000 fois quand j’étais môme) que j’avais pas joué un dinosaure dans un jeu vidéo, donc…

… je me suis laissé tenté.

Aussi parce que c’était gratuit et que j’y voyais l’occasion d’exhiber encore et toujours de très honnêtes statistiques sur mygamercard.

Globalement mon objectif n’est pas d’avoir le plus haut score. Non ça non.

Mon but secret est d’avoir la petite flèche verte sur tous mes jeux. Pour me prouver à moi-même que je joue plus à mes jeux que quiconque.

Mais passons.

Alors on a le choix: soit on contrôle le camion, soit on contrôle le T-Rex. Si on décide de suivre la voie obscure, c’est à dire celle du T-Rex, notre but sera de bouffer le plus de camions possibles parce que, précise bien Mike le monsieur qui nous parle pendant les écrans de chargements, ce T-Rex aime beaucoup les Doritos. On a donc six niveaux, qui durent chacun autour de la minute trente de moyenne (le premier se finit en 40/50s le temps de comprendre le maniement, le dernier se finit en trois/quatre minutes) ou le but est de poursuivre des camions dans une ville vue de haut et entièrement destructible et d’en bouffer un nombre défini (6 ou 12). Voilà. Alors parfois on est confronté à un autre T-Rex et le but est d’en bouffer plus que lui. C’est relativement mature mais très agréable à jouer. Mais première crise de rire en finissant le premier niveau: TROIS succès débloqués. D’un coup. Offert. Gratuit. Bon les autres niveaux se font tout aussi vite mais me voilà finissant les six niveaux, et ayant déjà débloqués 100G. Ouj.

Ah oui, ça m’a pris dix minutes. Ce fut bref, mais intense.

Passage au camion: ma première crainte était que ça soit complètement in maniable… et à ma grande surprise, ça se joue TRES facilement. J’avais des mauvais souvenirs genre GTA ou SimCity 4 dans ce type de vue mais ça passe complètement. Evidemment, ça se finit tout aussi vite que la carrière du T-Rex. Le but du jeu de la carrière camion est de livrer des chips à divers coins de la ville. Tout est démoli par le T-Rex ? Osef, on livre quand même. On bosse pour Doritos putain de merde ! On est pas un putain de livreur sans couilles de chez Vico ou de chez Flodor ! DORITOS MERDE ! DORITOS !
Evidemment, parfois d’autres livreurs Doritos se confrontent à vous et vous devez en livrer plus qu’eux ! Montrer que vous aimez le sang, la bagarre virile entre hommes !

Mais voilà, en dix minutes on a enfin, et on a débloqué 90G. Il reste donc 10G… à débloquer dans une partie de multijoueur locale. Et là j’échoue. Péniblement. Parce que j’ai pas de seconde manette. Heureusement, c’est bientôt Noël, et j’aurais par conséquent mes instruments RB ! Ils feront une manette 2 parfaite et là enfin, je compléterais ce jeu à 100%, d’une manière classe, élégante !

Bon grosso modo, c’est dommage que j’ai pas de screens de sites vidéoludiques pour illustrer le jeu mais globalement, est-ce que Dash of Destruction vaut le coup ? Allez, oui. Il est gratuit, certes il a une durée de vie de 30 minutes, mais est agréable à jouer, assez rigolo, toute somme sympathique et léger. Après, éventuellement, il peut être sympa à jouer en multijoueur mais là j’en sais rien. J’espère que l’initiative sera renouvelée dans le futur, genre avec d’autres marques. On peut déjà imaginer des folies -du moment que les succès sont pas chaud à choper-:

  • Le Jeu Nutella ou le but du jeu sera de contrôler une sirène pour bouter les anglais hors de l’océan.
  • Le Jeu Le Figaro Madame qui consistera à repreindre de différentes couleurs des murs blancs. Dix niveaux de difficulté, allant de la chambre de bébé (« Dois-je mettre du bleu ou laisser les murs en blanc ? ») jusqu’a la chambre de l’adolescent boutonneux (« Attention ! Il ne faut pas peindre les posters de Kevin Federline et/ou de Suzumiya Haruhi ! »)
  • Le Jeu Studio Pierrot ou il faut colorier soi même son épisode de Bleach (les meilleurs classés seront pris et diffusés.)
  • Le Jeu Casterman ou on contrôle un caïman qui doit manger des oeufs dans une rivière.
  • Ou bien encore le jeu Lay’s ou on devra contrôler un camion de chips qui doit écraser des T-Rex.

Ah, un monde d’opportunités s’ouvre à nous. Le jeu vidéo entre dans une nouvelle ère !

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Poule J – Un Train Des Années 30. Un Loup Blanc. Des Mystères De Samouraï. Une Fille Des Enfers.

N’oubliez pas de jeter un oeil au programme des Prix SPECIAUX de l’Opening !.

Bon rien à dire. Sayonara Zetsubou Sensei a juste EXPLOSE la concurrence. Et ça fait assez peur. Bienvenue dans la NHK a d’ailleurs au passage relativement explosé X qui lui même à défoncé en plein vol et sans kekkai le bravo REBORN. 56% quand même. 56%.

On va donc passer sans transition à la dernière poule, la Poule J, qui contient des openings d’anime… un peu sombres. Allez c’est parti mon kiki.

Playlist Dailymotion.
Continuer la lecture de Poule J – Un Train Des Années 30. Un Loup Blanc. Des Mystères De Samouraï. Une Fille Des Enfers. 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr