Archives quotidiennes :

Meilleur. Clip gouvernemental. De tous les temps.

Nadine Morano, que ferais t-on sans toi ? Mais ce clip est juste énorme. Des skinheads, des putes (qui roulent en Porsche), des pédophiles bien clichés, un robot qui tire partout. C’est juste énorme. Juste. Enorme. Ok, c’est très nauséabond, mais pas autant que les déjà très soviétiques campagnes sur le pouvoir d’achat (« que c’est à vous de vous démerder parce que nous on y peut rien. ») ou la publicité sur les entreprises « que faut les aimer ». Non, celui là est terrible aussi, mais il a un coté vraiment drôle. Mais vraiment.

Je me devais de le faire partager. Et j’imagine déjà une version /b/ de cette publicité. Ah quel dommage que le gouvernement ne connaisse pas 4chan…

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Pourquoi Néant Vert ne dit-il jamais du mal ?

(La seule exception d’articles traînant dans la boue un « produit culturel » est l’article sur Guitar Hero III et l’article sur Perfect Dark Zero, jeux qui eux-même traînent dans la boue leur passé tant adoré par votre serviteur)

Grosso modo, quand je dis qu’un manga, un anime ou un jeu est tout pourri, je le fais dans de gros billets blogesques dont le sujet est vague et imprécis et je n’en fais jamais un article entièrement dédié à ce manga/anime/jeu/cd pour dire « bon c’est de la merde mes amis, soyez gentils et faites comme si ça n’avait jamais existé » ou pour dire qu’un anime m’a entièrement déplu. Au départ je voulais le faire pour Lucky Star, exprimant toutes mes opinions sur la série, mais je ne l’ai toujours pas fait et je ne le ferais jamais vraiment.

Déjà parce qu’un article négatif énerve toujours des gens. Toujours. Quand je dis « énerve », je dis pas au point de voir la personne touchée chopper son clavier et taper une diatribe ayant pour but de voir l’auteur de l’article ridiculisé, et caetera. « Enerve » dans un sens qui est que ça peut toucher quelqu’un. Il faut quand même bien se dire que le coup du « tout de façon je me fous ce que les autres pensent » a toujours été grosso modo un leurre et que si un truc qu’on apprécie est attaqué par quelqu’un qui pourrait insinuer qu’une merde pareille ne pourrait pas être appréciée par quelqu’un « de censé » (qui aime la merde, si ce n’est un scatophile ?), on peut se sentir insulté: d’où parfois des réactions vives de fan. On les nomme facilement fanboys. Trop facilement.

Ensuite parce qu’il est globalement simple de dire du mal d’un truc. On a qu’un seul truc à démontrer à son lectorat: qu’il ne doit pas mater ça. Et il est plus facile d’atteindre cet objectif que l’objectif contraire, qui est d’inciter des gens à regarder ce dont vous dites du bien. Pour peu que vous ayez une « aura » et un public d’habitués déjà acquis, l’objectif est encore plus simple. Sur Néant Vert, il suffirait que je torche vingt lignes sur un anime, avec nombre de superlatifs d’indignation, de propos haineux et de cynisme de base, pour que déjà je touche le public de lecteurs qui m’accorde une certaine crédibilité (je dirais dix ou onze personne) avec aisance et les force presque à ne pas mater cet anime. Les autres lecteurs seront plus où moins touchés, cela dépendant si je rejoins un avis « commun » (grosso modo, chier sur Naruto est devenu une tradition et tout le monde sera plus où moins d’accord de base avec moi) ou un avis extraordinaire presque unique (si je m’amuse à le faire sur Gurren Lagann, je devrais pondre un gros article bien verbeux et bien charismatique pour convaincre. Heureusement que j’adore Gurren Lagann.)

Par conséquent comme c’est simple, d’autres le feront à ma place. (ce qui ne veut pas dire pour autant que je suis un travailleur ne faisant que des choses complexes.)
En outre, quand je fais un gros article dédié à un truc, c’est souvent pour le faire découvrir. Que ce soit Higurashi, la première saison de Code Geass, Persona 3, The Darkness ou bien encore Kisaragi Gunma, le but était toujours le même: inciter à mater ce truc ou à y jouer si ce n’est pas déjà fait. Pour ceux qui l’ont déjà vus, ça suffirait à confronter leur opinion à celle d’une autre personne. Mais globalement, ouais, quand y’a des articles, ce sont souvent des élucubrations de fanboy tachant de convertir les gens, de leur faire ressentir ce qu’ils ont ressentis et caetera. C’est assez naïf mais assez noble de vouloir que les gens qui lisent votre bouzin un peu bizarre d’un point de vue synthaxique regardent un truc que vous avez aimé et prennent autant leur pied que vous. Ok, ça peut aussi être un peu égocentrique, mais quand on écrit sur Internet c’est pour l’EGO. Oui l’ego. L’ennemi des Playmobils.
Enfin bref, quel serait mon interêt à faire un article pour les trucs que j’ai pas aimé ? En plus ça fait parler du truc, y’a toujours des gens pour le mater / l’acheter pour voir si c’est vraiment aussi pourri que ça (sinon je comprendrais jamais pourquoi Guitar Hero World Tour se vend autant malgré les retours calamiteux), ça peut énerver ceux qui aiment qui viendront vous dire « hey mais attends, tu dis de la merde », en bref, le genre de trucs que j’ai en tout cas pas des masses envie de voir ici. (Bon ok parfois y’a des gens qui viennent dire dans les articles positifs des trucs genre « hey mais attends tu dis de la merde », mais bon eux ce sont des cyniques et des aigris. Et j’aime pas trop les cyniques et les fans de Sephiroth.)

Et puis bon, je reste quelqu’un qui ressent plus les choses qu’il ne les analyse, ce qui fait que je vais me planter dans mes études. Quand je me relis (ce qui m’arrive parfois), je remarque que grosso modo les articles sont souvent une succession de « j’ai adoré ça », « j’ai surkiffé ce moment », « j’ai bien rigolé », et autres verbes sensitifs sympathiques. Si un jour je dois taper un truc sur Clannad ça sera « j’ai adoré les personnages, j’ai pleuré, j’ai ri, j’adore cet anime », un truc dans le genre, développé en plus de 10 000 caractères. Etant conscient de cela, je ne sais pas si je serais pleinement crédible pour dire du mal d’un truc. Grosso modo, quand on devient négatif, on devient froid et analytique, souvent robotique. Et on se met souvent à créer souvent plein de défauts parce que zut, faut argumenter et essayer d’être un peu objectif quoi. (oh dieu objectivité, illumine-moi) Genre un paragraphe à dire que tel anime n’a pas de scénario (ce qui est trop trop souvent assumé comme tel – « Tiens Azumanga Daioh n’a pas de scénario !! »), un autre à dire que les personnages sont mous et incharismatiques, et caetera et caetera. Quand on ne peut attaquer un anime sur la technique ou sur un vrai manque de scénario, on critique souvent une absence de sentiment vis à vis d’un des personnages. Et je trouve – un peu globalement – qu’encore trop de gens font le raccourci entre « j’ai rien ressenti » et « c’est par conséquent une merde » (ce qui est souvent contré par des phrases de styles vues et revues. Du genre « jme suis fait chier avec ces personnages » est remplacé par « ces personnages ont le charisme d’une huître molle », « Je n’ai pas trop rigolé » est remplacé par « l’humour est mauvais et trop référentiel » ou bien encore « ça ne m’a pas donné envie de pleurer » par le très cynique « c’est un mauvais mélo de midinette ou on nous ordonne de pleurer, violons y compris ».)

Je me suis fait chier mais vraiment mortellement sur Neia_7. Est-ce que je vais faire un article commençant par « Neia_7, cet anime trop surestimé par les otakus qui décidement mangent de la merde à quatre heures – comme le prouve l’audience de la seconde saison de Gundam 00 » ? Bah non. Si je devais faire un article sur NeiA_7 ça serait « c’est très sympa mais je me suis fait chier. », tout comme je le ferais pour un Shin Megami Tensei Lucifer’s Cell ou, si je devais faire un article dessus, serait globalement le packaging du jeu accompagné de « Je ne peux pas dire grand chose de ce jeu, je l’ai pas terminé parce JE SUIS UNE MERDE. » (notez que je ne dis pas « le jeu est artificiellement difficile » – non ça je le reserve pour les boss de Persona 3 FES The Answer parce que là c’est vrai.)

De plus, à mes yeux là encore (puisque de toute façon là je vous parle de la politique éditoriale – OMG J’AI TOUJOURS REVE DE DIRE POLITIQUE EDITORIALE ICI- de Néant Vert. L’image était là pour vous réveiller parce que je sais que vous dormez déjà), j’ai une tendance à voir la plupart des avis négatifs comme des trolls ou des déceptions mal contrôlées (moi on m’avait dit que Kanon ça se réveillait à un moment. Bah déception.) genre « tout le monde dit que c’est bien mais moi je trouve pas ça bien ! Sale anime, maudit sois-tu de ne pas m’avoir faire ressentir la même chose que ceux qui m’ont dit que c’était bien ! Pour la peine, tu es overhypé ! » (par exemple – pour prendre un exemple externe et très récent – la critique de Clannad sur le Blog Carambar – dont je viens de comprendre le jeu de mot – commence directos par « je voulais pas le voir mais toutes les critiques positives… » ce qui explique la critique qui est plus où moins du « Du coup vu que j’ai pas ressenti la même chose que les otaques lambda, et qu’ils m’ont fait perdre mon temps, bah Clannad va CASQUER. »)

Enfin, pour revenir au Néant Vert (ou « à Néant Vert », je dis les deux maintenant), notez que je ne fais des articles que sur ce que je finis, ou que j’ai bien avancé (genre Bleach, je sais que je le finirais jamais avant d’avoir une famille et trois enfants // un emploi richement payé qui occupera toute ma vie // la fin du monde (biffer mentions inutiles)), et que par conséquent, ce que je n’aime pas des masses, je ne le finis pas. Du coup je m’interdis d’en parler. C’est assez logique. El Cazador laché au 8e épisode, Azumanga Daioh laché au 13e, Lucky Star laché au 22e, Kanon laché au 11e, We Love Katamari laché après dix ou onze niveaux, Final Fantasy X laché au point de sauvegarde avant le boss de fin (si Seymour est bien le boss de fin, parce que dans FF de toute façon un boss final final) ou bien encore Guitar Hero III lâché à Raining Blood en Expert: autant d’exemples de trucs qui m’ont déplus, auquel je n’ai pour beaucoup jamais accroché, mais que j’ai maté « suffisamment » pour avoir un avis viable mais pas suffisamment pour faire un vrai article que les gens liront. Mon éthique à BEAUCOUP de limites. Il faut dire qu’a mes débuts sur Internet, ma spécialité était d’avoir un avis sur des jeux auquel je n’avais jamais joué et faire genre je l’ai terminé de fond en comble. Depuis, j’ai du remords :(. (surtout depuis le jour ou un type s’est rendu compte que je n’avais pas du tout joué à Final Fantasy VII et que…), donc raison de plus pour que je ne fasse pas d’article tout méchant.

Pour finir, raison principale: je suis un gentil. Un gentil niais. Qui fait la promotion du Téléthon à la radio. Qui donne aux mendiants. Enfin pas à tous. D’ailleurs je me demande encore comment les gens de la Croix Rouge // les vendeurs de journaux fait par les SDF // les gens qui ont des cartes postales parlent encore à ceux qui portent et exhibent fièrement des écouteurs de mp3 sans s’être encore rendu compte que si des types portent des écouteurs et écoutent à fond de la musique c’est pour être asocial, et par conséquent, envoyer paître des tas de gens. EUX Y COMPRIS.

Voilà, en gros, Néant Vert se veut être un des apôtres de ce meme sympathique et attachant qui est celui de la PASSION. Et pour moi, la PASSION c’est dire du BIEN et inciter les gens à mater un truc. 24/24. 7/7.
Enfin, pas 24/24 7/7, mais plutôt une fois toutes les deux semaines. Parce que parfois, on a la flemme d’écrire. =(

Bon je vais me faire une QUICHE.

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr