Archives quotidiennes :

Dash of Destruction – Quoi, c’est tout ce que ça te fait quand je dis qu’on va manger des chips ?

Mes amis, voilà la misère. Néant Vert était encore il y’a peu un blog complet, tenu par un jeune homme motivé, qui aimait la vie et les colibris, qui savait parler du hentai en termes élogieux et qui surtout aimait parler du jeu vidéo. Du vrai. Du dur. Du bronzé. Mais depuis l’arrivée de la 360, ce jeune homme devient désœuvré: il ne joue plus pour le plaisir de jouer mais avant tout pour débloquer des succès qui lui permettront d’exhiber ainsi à la face du monde des statistiques de complétion tout à fait honorables. Et dans cette optique de « jvais tâter les jeux pour débloquer un max de succès et pour me la péter », il s’est donc pris le jeu GRATUIIIIIIIIIT sorti sur le Xbox Live Arcade ce mercredi, Dash of Destruction. Si il a pu choper 300G sur Perfect Dark Zéro (et ses putains de succès multijoueurs… alors que maintenant les matchs multi se bornent à des matchs entre bots) , il pourrait en choper 200 sur ce jeu ! Et ça se trouve, il est sympa à jouer !

Pub gigantesque pour la marque de chips Doritos (ce qui explique sa gratuité), le « scénariste » de ce jeu ou, du moins, celui qui a eu l’idée originale a gagné un concours. Ce concours était simple: filez une idée à NinjaBee (les développeurs) pour faire un jeu gratuit et « mini ». Évidemment, exit les idées de RPG méga complexe ou les shoot’em up avec des loli nues. Cette idée, géniale au demeurant, se borne à cette unique phrase et à ses seuls 5 mots: « Un T-Rex course un camion. »

Voilà le scénario.

Un T-Rex course un camion.

Voilà.

C’est original, je ne le nie pas.

Ca fait au moins depuis Jurassic Park sur Megadrive (que j’ai fini et refini 14000 fois quand j’étais môme) que j’avais pas joué un dinosaure dans un jeu vidéo, donc…

… je me suis laissé tenté.

Aussi parce que c’était gratuit et que j’y voyais l’occasion d’exhiber encore et toujours de très honnêtes statistiques sur mygamercard.

Globalement mon objectif n’est pas d’avoir le plus haut score. Non ça non.

Mon but secret est d’avoir la petite flèche verte sur tous mes jeux. Pour me prouver à moi-même que je joue plus à mes jeux que quiconque.

Mais passons.

Alors on a le choix: soit on contrôle le camion, soit on contrôle le T-Rex. Si on décide de suivre la voie obscure, c’est à dire celle du T-Rex, notre but sera de bouffer le plus de camions possibles parce que, précise bien Mike le monsieur qui nous parle pendant les écrans de chargements, ce T-Rex aime beaucoup les Doritos. On a donc six niveaux, qui durent chacun autour de la minute trente de moyenne (le premier se finit en 40/50s le temps de comprendre le maniement, le dernier se finit en trois/quatre minutes) ou le but est de poursuivre des camions dans une ville vue de haut et entièrement destructible et d’en bouffer un nombre défini (6 ou 12). Voilà. Alors parfois on est confronté à un autre T-Rex et le but est d’en bouffer plus que lui. C’est relativement mature mais très agréable à jouer. Mais première crise de rire en finissant le premier niveau: TROIS succès débloqués. D’un coup. Offert. Gratuit. Bon les autres niveaux se font tout aussi vite mais me voilà finissant les six niveaux, et ayant déjà débloqués 100G. Ouj.

Ah oui, ça m’a pris dix minutes. Ce fut bref, mais intense.

Passage au camion: ma première crainte était que ça soit complètement in maniable… et à ma grande surprise, ça se joue TRES facilement. J’avais des mauvais souvenirs genre GTA ou SimCity 4 dans ce type de vue mais ça passe complètement. Evidemment, ça se finit tout aussi vite que la carrière du T-Rex. Le but du jeu de la carrière camion est de livrer des chips à divers coins de la ville. Tout est démoli par le T-Rex ? Osef, on livre quand même. On bosse pour Doritos putain de merde ! On est pas un putain de livreur sans couilles de chez Vico ou de chez Flodor ! DORITOS MERDE ! DORITOS !
Evidemment, parfois d’autres livreurs Doritos se confrontent à vous et vous devez en livrer plus qu’eux ! Montrer que vous aimez le sang, la bagarre virile entre hommes !

Mais voilà, en dix minutes on a enfin, et on a débloqué 90G. Il reste donc 10G… à débloquer dans une partie de multijoueur locale. Et là j’échoue. Péniblement. Parce que j’ai pas de seconde manette. Heureusement, c’est bientôt Noël, et j’aurais par conséquent mes instruments RB ! Ils feront une manette 2 parfaite et là enfin, je compléterais ce jeu à 100%, d’une manière classe, élégante !

Bon grosso modo, c’est dommage que j’ai pas de screens de sites vidéoludiques pour illustrer le jeu mais globalement, est-ce que Dash of Destruction vaut le coup ? Allez, oui. Il est gratuit, certes il a une durée de vie de 30 minutes, mais est agréable à jouer, assez rigolo, toute somme sympathique et léger. Après, éventuellement, il peut être sympa à jouer en multijoueur mais là j’en sais rien. J’espère que l’initiative sera renouvelée dans le futur, genre avec d’autres marques. On peut déjà imaginer des folies -du moment que les succès sont pas chaud à choper-:

  • Le Jeu Nutella ou le but du jeu sera de contrôler une sirène pour bouter les anglais hors de l’océan.
  • Le Jeu Le Figaro Madame qui consistera à repreindre de différentes couleurs des murs blancs. Dix niveaux de difficulté, allant de la chambre de bébé (« Dois-je mettre du bleu ou laisser les murs en blanc ? ») jusqu’a la chambre de l’adolescent boutonneux (« Attention ! Il ne faut pas peindre les posters de Kevin Federline et/ou de Suzumiya Haruhi ! »)
  • Le Jeu Studio Pierrot ou il faut colorier soi même son épisode de Bleach (les meilleurs classés seront pris et diffusés.)
  • Le Jeu Casterman ou on contrôle un caïman qui doit manger des oeufs dans une rivière.
  • Ou bien encore le jeu Lay’s ou on devra contrôler un camion de chips qui doit écraser des T-Rex.

Ah, un monde d’opportunités s’ouvre à nous. Le jeu vidéo entre dans une nouvelle ère !

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr