Archives quotidiennes :

Clannad – Du chocolat chaud, du pain d’épice et des petits ours.

Cet article est écrit en écoutant le meilleur album hard rock de l’année: Chinese Democracy. Ok, j’ai écouté peu d’albums cette année mais je m’en fous.

Let's go
Je l’avoue de moins en moins avec peine: oui j’ai pris pour habitude de mater chaque anime que Taka parodie. Mon premier contact avec Bleach fut son doujin (et j’aime Bleach), il m’a donné envie de mater Bamboo Blade (et j’ai bien aimé Bamboo Blade), il m’a aidé à me lancer dans Macross Frontier (et j’ai surkiffé Macross Frontier), j’ai presque maté Hayate juste pour voir (et j’ai pas pris la peine de télécharger les cinquantes épisodes après le troisième) et sa divine Horo m’a forcé à m’intéresse à Spice & Wolf (et j’ai bien aimé aussi… bien que j’en ai maté que cinq pour le moment). Du coup je suis parti du principe que Taka avait à peu près les mêmes gouts que moi donc que si il parodiait un truc qu’il avait bien aimé, j’avais des chances de bien l’aimer aussi. Du coup, je me suis lancé dans Clannad après l’annonce du doujin.

Bon et j’ai bien aimé Clannad. Mais vraiment.

I know what you mean !

Je le dis tout de suite: non je n’ai pas vu les autres « fusion » entre Kyoto Animation et Key Studio. Enfin si, j’ai vu Kanon… mais au bout de huit épisodes, je me suis résigné tellement la longueur de l’anime me rebutait (et le peu d’interêt des personnages féminins à mes yeux, aucune ne me plaisait particulièrement, tristesse.) Du coup je me lance dans Clannad en partant du principe que « Kanon c’est mieux » (je lis ça partout sur le net. Tin, faut arrêter de balancer des mensonges partout) et que ça a retardé la saison 2 d’Haruhi…

dont les dvd « normaux » sont introuvables. J’aime bien quand un éditeur ne me force qu’a acheter une version « collector » qui coute un poil plus cher de 6€. Six euros les strap-on j’aime moyen. Mais j’ai mon volume 2, voilà, et je suis content quand même. Folie.

… mais que y’a Kyou Fujibayashi qui m’a attiré de l’oeil. Du coup voilà. J’étais motivé, juste pour elle, parce qu’elle est jolie. Ma motivation reposant donc sur elle, je pouvais donc partir pour une folle aventure avec le casting féminin de Clannad. Qui est… très sympathique.

On a donc une « héroïne » qui est Nagisa, que je trouve tout a fait charmante, un peu excentrique, j’avoue quand même avoir eu envie deux/trois fois de lui foutre une claque (mais gentiment pas hein, pas à la Cantat) en lui disant sagement « non mais ! », mais sa passion pour les Dango est si mignon, et puis globalement c’est un personne qui a écrit « mignon » sur le haut de crâne. Pas le personnage que l’otaque moyen a envie d’aimer, de posséder en figurine (et de faire du semeninfigure du coup, le mot « otaque » et « figurine » étant finalement liés par ce mot) mais que l’homme sensible que je suis a envie de prendre dans ses bras pour lui faire un gros calin… et lui offrir du pain d’épice du coup. A noter qu’elle possède une famille de fou. J’ai particulièrement adoré son père.


Bon ensuite y’a Kyou. Elle a finalement assez peu de place dans cette première saison: aucun épisode n’est centré sur elle et si elle a l’origine de deux/trois scènes grandioses et mémorables (celle d’ou provient le gif par exemple), sa place est limitée mais finalement on s’en fous. Kyou est physiquement intelligente et ça me suffit du coup. Néanmoins il m’est de plus en plus apparu, au fil de la vision, qu’elle et sa jumelle, Ryou, ressemblent vraiment mais d’une grande puissance à une autre paire de jumelles… aux cheveux violets… de chez Kyoto Animation… qui doivent supporter un héros/héroïne aux cheveux bleus… ça frappe autant qu’un dico. Enfin, voilà, un personnage qui a sa place dans le générique, qu’on estime important… et qui ne l’est pas des masses en fait. Du coup j’avoue être un peu deçu et j’espère qu’elle aura son heure de gloire . ;w;

Cacatoès

Bon le héros, Tomoya (oui je parle des autres filles après, là je fais une pause hormonale). Eh bien une bonne surprise là encore. Tomoya est vraiment bourré de qualités et ne fait pas partie du cliché typique du héros copié/collé trouvable en plusieurs exemplaires dans ce genre d’anime. Un peu le coté cynique d’un Kyon/héros de Kanon, avec un coté plus humoristique et des mauvaises blagues à la pelle, qui lui accordent de nombreux bons points de sympathie. Et puis j’ai été assez touché par l’histoire avec son père, qui… m’a hélàs beaucoup rappelé le mien dans ses mauvais jours. Globalement, j’ai bien aimé ce héros. Je l’approuve.

Après restons dans les Tomo, avec une Tomoyo qui fait partie de ce groupe de personnages qu’on ne sait pas trop pourquoi mais y’a autour d’elle, en permanence, une gigantesque aura avec marqué en gros « CHARISME » dedans. Elle en impose. Pourtant c’est pas la plus agréable physiquement, scénaristiquement on la voit globalement peu, elle ne sort jamais de grandes phrases mais VLAN. Classe.

La freak surdouée ensuite, Ichinose. Gros seins et voix envoutante. Pour le reste, elle n’est hélàs pas porteuse des épisodes les plus intéressants et est vite éclipsée par le reste du casting, mais heureusement, même dans sa transparence elle reste tout a fait attachante. Surtout pour sa poitrine quoi ;_;.
Enfin, Fuuko. Bon je vous emmerde mais elle m’a fait pleurer. Un épisode. Et demi. Entier.
Pour me faire bien rigoler par la suite. Un personnage donc assez mémorable là aussi. Mais vraiment. Quand un personnage arrive aussi bien à me faire rire qu’a me faire pleurer, c’est amplement suffisant. Pour que je m’en souvienne. Et puis elle est choubi la Fuuko en plus ;w;. Comprends pas pourquoi y’a des gens qu’ont tellement la dent dure contre elle. Doivent pas avoir de coeur. Ni d’humour. Pfff. Les gens devraient tous être comme moi, définitivement.

Enemy

Et voilà, on a fait le tour du cast féminin principal. Et pour un anime un peu « harem », le casting est une pièce maîtresse et… il marche impeccablement. Toutes les filles sont intéressantes, toutes m’ont intéressées à un moment où à un autre (même Ichinose !), et par conséquent il n’y a aucun échec là. Et voilà, 80% de ce que j’attendais de cet anime est rempli. Manque plus que le reste. Ah, et je n’ai pas parlé de Sunohara, le pote de Tomoya et, optionnellement, « le sidekick rigolo » de cet anime… qui est de manière surprenante VRAIMENT rigolo. Globalement, 3/4 de ses scènes il les vole, fait rire, est présent, etc.

Ca c’était le coté « casting ». Maintenant passons au reste: la musique est nulle. Globalement, à part 3/4 thèmes (surtout ceux déviés de l’ending) et l’ending, y’a pas grand chose de mémorable et surtout trop de musiques donnent vraiment l’impression d’être des musiques de… virtual novel. Ce qui peut être assez problématique dans un anime. C’est assez dommage parce que 4/5 fois ça m’a un peu fait ressortir de l’anime en pestant genre « rah merde musique pourrie ». Voilà le coté vraiment boiteux de l’anime. Pour le reste y’a rien à reprocher: Kyoto Animation fait du Kyoto Animation quoi. Chara-design reconnu (qui ne tente pour le coup aucune folie), animation toujours aussi haut de gamme et les doubleurs sont bons (rah mais la voix d’Ichinose je la veux chez moooi ;_; ): techniquement, ça reste encore et toujours vraiment énorme.

Bon je réecoute une chanson là

Je suis pas un fervent amateur d’animes « tranche de vie ». Bien souvent si l’anime se base sur « vie quotidienne », je décroche. Lucky Star, Kanon, Azumanga Daioh ou bien encore NeiA_7 n’ont pas trouvés grâce à mes yeux parce que je me faisais trop chier par exemple, il faut donc pour que je sois séduit pas mal de trucs genre une ambiance particulière, des personnages puissants, un rythme effréné – ainsi Haibane Renmei est passé et repassé comme une lettre à la poste parce que l’aspect fantastique et les personnages étaient gargantuesques. Et dans Clannad bah y’a aucun moment long, tout est parfaitement découpé, je n’ai jamais reculé un matage ou « oublié » que j’avais la suite sur mon disque dur et chaque épisode était motivé parce que je savais que je me ferais sans doute pas chier. Par conséquent, Clannad appartient à un genre « tranche de vie » qui me plaît déjà plus. Mais il se passe toujours un truc dans Clannad, de nombreuses scènes passent les unes après les autres, parfois il y’a des enjeux, parfois il y’a juste des trucs drôles, des bons dialogues, des situations agréables.

Roooh

Et puis Clannad finalement c’est un anime gentil. Ca fait du bien d’en voir un ou deux à une époque ou le but du jeu c’est d’être le plus cynique, misanthrope ou dââârk possible. Ainsi, tout dans Clannad se passe bien, jamais on a de graves moments tristes ou un personnage en prend plein la gueule, les rares moments graves sont traités avec sérieux mais jamais l’anime ne reste trop longtemps dessus, ou en fait des caisses. Clannad est un vrai anime philanthropique, naïf et c’est quand même foutrement agréable. C’est toujours un plaisir de voir un anime où on sait qu’on sera accueilli gentiment, chouchouté, caliné, et qu’on nous offrira en plus nos chocolats préférés. Et l’ending le plus mignon de tous les temps.

Maintenant, je m’attaque à After Story du coup… Mais en tout cas j’approuve gravement la première saison, comme le confirme ceci:


\\o/

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr