Archives quotidiennes :

Carte de France des conventions de japanimation en 2008.

Voici une carte des conventions basées sur la japanimation organisées en France de début mars 2008 à fin février 2009, cela permettant de constater ou qu’elles se trouvent, quelles sont les régions, les zones géographiques privées de rassemblements otaques ou quelles villes sont en haut au niveau « otak representz ». Le tout basé sur l’agenda des manifestations d’animint auquel j’ai enlevé plein de trucs avant de ne garder que ce qu’on peut nommer une convention, ou quelque chose s’y approchant au maximum. La voici donc:

Voilà la bête
(cliquez dessus pour une version plus grande.)

Hop voilà. Je sais, je suis à l’infographie ce que k’maro est à la musique mais néanmoins je trouve cette carte assez lisible. Encore plus que la carte de France thaliste (ce qui n’est pas bien dur à faire, je vous l’accorde)
Et on peut donc constater que si la région parisienne connaît beaucoup de conventions, c’est relativement équilibré. Il y’a effectivement des régions sans conventions, qu’on peut expliquer plus où moins par un suivi de la démographie pour le Limousin, la Franche-Comté et l’Auvergne (trois régions peu habitées et assez peu jeunes globalement), par une proximité avec l’Allemagne pour l’Alsace (il y’a quelques conventions assez importantes dans le Ruhr), ou bien une trop grande proximité du centre parisien pour les deux Normandies (la Vraie et la Fausse) et la Picardie. Quant aux DOM-TOM et à la Corse, il serait difficile de demander un miracle :p. Quant au Poitou… euh… jsais pas ;(.

A noter, pour les lol, un NET No Man’s Land entre le Nord et le Sud. Si y’avait rien à Lyon ça serait encore plus net et précis. En fait y’a trois lignes: la ligne qui touche que Lille. La ligne Bretagne/Nantes/Chartres/Paris/Lorraine et la ligne Bordeaux-Pessac/Toulouse/Méditerranée)
Ainsi globalement chaque grande ville française à sa convention, à l’exception de Strasbourg et de Nice (Bordeaux ayant une convention dans sa banlieue, à Pessac, ce qui la sauve de près de la honte). J’avoue avoir été surpris à la fois par le faible nombre de conventions à Lyon (il n’y a que la Japan Touch ? J’aurais juré en avoir entendu parler de plus que ça…) mais aussi par le nombre finalement assez gros de conventions à Montpellier (Japan Escape, Japan Matsuri et Japan Sun), qui fait d’elle la 2e ville française en terme de rencontres otaques. Vous pouvez être fier amis de Montpellier. Même si vous êtes dans le Sud.

J’ai aussi souligné les trucmuches organisés périodiquement, sur une soirée ou un après-midi que j’ai constaté au nombre de 3 (mais je suis sur que y’en a plein d’autre ! Toi aussi lecteur, aide à parfaire mon travail): les soirées 100% Manga à Lyon (même si j’ai été très léger dans ce chox vu qu’il ne s’agit que de projections de séries, mais c’est déjà super otaque), les Asian Days à Dijon et, évidemment, les Diurnes et les Nocturnes d’EPITA pour la ville du Kremlin-Bicêtre.

Donc voilà. Ca tente tant bien que mal de rendre compte des activités associatives en faveur de nos bons vieux idéaux pro-mangas / pro-jeux vidéo / pro-anime et cela ne m’aide que plus à me rendre compte que faudrait que Caen se bouge un peu le cul. Je vais devoir prendre l’initiative TIENS. (et je vous invite volontiers à le faire partout en France. Ca serait cool que toute la carte soit au moins d’un jaune plus vivant l’année prochaine >_<. * rêve debout *)

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr