Archives quotidiennes :

Le sens de la gravité…

Vous n’ignorez pas que je suis un grand fan des Fatals Picards. Bon bref, leur nouvel album est sorti au début du mois de mars et j’ai déjà été dépassé par le Vengeur Slippé et Arez dans la critique de cet album. Et là attention, je me permets de mettre un avertissement:

Car y’en a marre là. J’aurais fait une critique le soir de sa sortie, j’aurais été plutôt conciliant, tentant de cacher ma déception, mais là après un mois je dois bien l’avouer: les Fatals Picards ont fait un album de merde. Musicalement je m’en fous, ça fonctionnerait plutôt bien, mais franchement niveau fond, qu’est-ce que c’est DE LA MERDE.

J’ai inventé un terme assez peu, que j’utilise pour décrire un certain type de personnes. Je les ai appellés les malikistes, de Maliki donc, le célèbre comic-strip. Pourquoi donc utiliser cette pauvre Maliki ? Car Maliki finalement fait partie de ses séries qu’on peut définir sur plusieurs points, à commencer par une sorte de pseudo-gauchisme puant, qui essaie de se la jouer anti-conformiste, faussement politiquement incorrect et qui ne fait finalement que taper sur les cibles acceptables: supporters de football, les sportifs, méchantes entreprises privées qui se gavent, méchantes entreprises publiques comme la poste, méchantes entreprises indéfinissables comme la sncf, méchants américains puritains (bien que depuis Obama, ils sont redevenus gentils les américains) ou bien encore la religion catholique (méchant pape qui préfère dire que vaut mieux baiser toute sa vie avec une seule personne que baiser avec capote avec pleins d’autres !! » -> parce que c’est connu, le catholiscisme est d’accord pour baiser avec PLEIN de gens différents…). Et évidemment en clou du spectacle une morale sans cesse rabattue qui est celle de « la vie ça sert à rien, on est tout petit dans l’univers et l’humanité c’est des cons (sauf moi évidemment parce que j’ai compris que l’humanité était con mais que je vais pas bouger mon cul pour tenter de changer ça !!) ».

Enfin bref je n’aime pas Maliki et je n’aime que rarement tous les donneurs de leçons dans le genre qui trollent en pensant bien faire (« oui mais la religion c’est caca vous savez… », « j’ai mieux à faire que de me zombifier devant du sport à la télé… » et autres snobismes habituels). Et le pire c’est que finalement, avec de nombreuses nuances, c’est exactement le même type de personne que j’ai rencontré par exemple à l’AG de mardi sur Caen, qui préfèrent utiliser des idées pré-conçues et rassurantes que tenter de réfléchir un chouia sur les généralisations qu’ils font et les horribles préjugés dont ils font évidemment preuve. (« Ouais les mecs de droit c’est que des riches connards qui préfèrent bosser que sauver leur avenir !! » – véridique)
(Mais c’est vrai qu’il y’a beaucoup de connard et de riche en droit.)
(j’ai pas testé les autres sections donc je peux pas comparer.)

Enfin bref pourquoi je parle de ça ? Parce qu’on entre dans le coeur du sujet, c’est à dire le sens de la gravité.

La pochette est rigolote j’avoue. Parodie amusante d’une époque lointaine et dont se moque souvent le groupe. Jusque là tout va bien. Allez hop on insère le cd. Mais déjà on observe la pochette arrière et on découvre le nombre de pistes: 12. DOUZE. Une piste intro, deux reprises des précédents albums. Ca fait NEUF. Quoi ? NEUF ??? Alors que jusqu’ici les Fatals Picards te pondaient du 15/16 original à chaque fois ? SOUPCONS.

Awi que savoir des Fatals depuis leur dernier album ? Le fondateur du groupe est parti dans un coin. Les Fatals Picards est un groupe qui désormais ne contient plus de picards (ça à la limite osef) mais en plus ne contient aucun membre d’origine – le plus vieux n’étant là que depuis 2005… Donc ok.

Pire, sur les forums du groupe sur le site, ils sont fiers (surtout le guitariste par ailleurs) d’annoncer qu’ils ont décidés de changer les Fatals, d’ouvrir une nouvelle page pour le groupe tout ça. Bref, de faire autre chose. Hein ? Que ?

Et donc ça ouvre sur le combat ordinaire, une chanson qui fait bon être chantée dans les mines. Elle est finalement assez sympa, je veux dire, elle se chante plutôt bien, le message politique (ici assez simple: « dur d’être ouvrier ») ne gène pas des masses et les textes sont bien fichus, mais surtout le refrain est plutot pas mal. Ok. Cool \\o/. Pas super drôle mais ils ont changés qu’ils disent, et là jusque là ok, c’est pas leur meilleur titre mais ça va. Presque.

Et puis arrive Lady Diana, cette chanson est une énigme: elle n’a AUCUN SENS, elle ne VEUT RIEN DIRE, elle n’est même pas absurde ou drôle, c’est ça le pire. On sent une volonté ultra sérieuse derrière une chanson a la VACUITÉ aisément démontrable. Musicalement ça ne vaut rien, le refrain est à chier, on sent une importance trop forte donnée au texte qui, je le rappelle, ne VEUT RIEN DIRE. On cherche péniblement le message mais nan, c’est déjà fini.
La 3e piste est l’intro de la chanson suivante. Ca dure 30s et ça me laisse une seule question: POURQUOI. L’AVOIR. MIS. EN DEHORS DE LA PISTE NORMALE ? Ils ont eu peur ? Genre « oh mon dieu, va y’avoir trop d’instruments dans notre chanson, notre super texte trop bien écrit va passer en dehors ? » BULLSHIT !
Du coup « ma baraque aux bahamas » est un texte sur l’Amérique. La seule piste un peu drôle… même si ça fonctionne pas des masses. Bref, qu’est-ce que je disais plus haut sur les « victimes acceptables » ? Bah là on a déjà les américains, cool. Bref…

Les Princes du Parc ! Cool on tape sur les supporters racistes et alcoolos ! Cool ! Chouette ! Sup…. EH MAIS !!

Ah là on arrive à la maestria de cet album, Chinese Democracy. Pour ceux qui se souviennent, Chinese Democracy est cet (extraordinaire) album des Guns N’Roses qui a mis 14 ans à être produit, fabriqué etc ? Bah les Fatals ont décidés de rendre hommage au groupe en essayant de faire une chanson qui mettrait 14 minutes à être produite, torchée et fabriquée. Une guitare ultra limitée au même riff encore et toujours et surtout des paroles PUANTES. Niveau donneur de leçon, le groupe se pose là en gagnant total d’un Maliki Award, sans aucun problème. De quoi parle la chanson ? Résumons ça très facilement:

FASCISTES DE SPORTIFS QUI ÊTES ALLÉS A PÉKIN SANS PENSER AUX CHINOIS TORTURES PAR LE MÉCHANT RÉGIME !!!

Et ça franchement ça m’énerve. Déjà parce que ça fait un an que le débat là dessus a été tué, et que j’en avais retenu que bien souvent ceux en faveur du boycott était des gens qui étaient les premiers à dire que le sport c’était de la merde à la télé genre « on mate pas de sport à la télé, et puis quoi encore ? Mater Koh-Lantha ? Pfff ! Pfff ! On ne cautionne pas tant de bêtise !! » Enfin bref, ceux qui considéraient les sportifs comme des machines à thunes au mieux, comme des dopés crétinoïdes au pire. Evidemment, le fait que les JO soit l’objectif de toute une vie pour des millions de sportifs, qu’ils se préparent pendant des années quotidiennement, des heures entières, parfois l’argent difficile à trouver (vous croyez VRAIMENT que les mecs qui font du kayak, du hockey sur gazon ou du marathon ils gagnent des fortunes ?), et que sous prétexte que le CIO a fait une connerie en choissisant Pékin et que des centaines de gros niais se plaignent de ça, ils devraient rester chez eux, mettre une croix sur leurs ambitions et leurs volontés, et fermer gentiment leur gueule pour leur faire plaisir ? Bon dieu NON ! La question du boycott par les politiques était déjà bien plus pertinente, AMHA, mais dire aux sportifs « bande de cons n’y allez pas ! »…
Mais voilà les Fatals que voilà, qui on ne sait pourquoi ont décidés de remettre ça sur le tapis, et vas-y que les sportifs prennent sur la gueule, et vas-y qu’on leur donne une bonne leçon parce que nous, eh, forcément, le milieu sportif ça nous connaît bien, même qu’on a écrit une chanson sur le football !

Juste puant. Vous savez, cette chanson, A ELLE SEULE, est la raison pour laquelle je ne me rendrais plus jamais à un concert des Fatals: parce que je sais pertinnement que si il la joue, je ne le supporterais pas, je passerais 3mn à me demander ce que je fais là, 3mn à essayer de lutter pour pas m’en aller, pour pas penser du mal des gens qui m’entourent et qui la gueuleront sans se poser de véritables questions.

Et là petit miracle en fait: Seul et Célibataire 2 est vraiment très bien… car le 3/4 des paroles est repris de la version Pamplemousse Mécanique (donc du coup…), ensuite on trouve Boum que je trouve vraiment très sympa (car en plus de se moquer de Superbus, la chanson le fait assez bien et explose le groupe original au même passage – et c’est un ex-fan de Superbus qui le dit) et enfin la nouvelle version de Mon père était tellement de gauche qui est vraiment bien là aussi mais… qui n’a comme différence avec l’album précédent que le changement de chanteur. Bref rien de nouveau sous le soleil.
Enfin les deux dernières chansons, Le Jardin et Canal Saint Martin sont relativement audibles, mais -surtout Canal Saint Martin- là aussi empreint d’un militantisme assez déstabilisant.

Déstabilisant ?
Car oui on parle des Fatals, ceux qui te chantaient y’a encore un an un certain titre nommé Commandante, par exemple, qui se foutait littéralement de la gueule des artistes militants et engagés et compagnie (et avec classe, parce que j’estime, tout comme Arez me l’a dit sur IRC, que ce titre SEUL met la pilule à Luke, No One Is Innocent et autres groupes divers et variés), Et puis y’avait les Bourgeois aussi, qui se moquait tout aussi bien de ces groupes là. Je pourrais tout aussi bien parler de Moi je vis chez Amélie… Enfin bref. Comment dire ?

Un groupe qui tombe dans les travers dont il se moquait avec véhémence il y’a encore un an, ça fait mal. Ce qui est d’autant plus étonnant, c’est qu’ils continuent à jouer Commandante, les Bourgeois et jouent ensuite les merdes faussement dénonciatrices véritablement moralistes et j’imagine que des gens gobent ça. C’est presque honteux dans un sens. Alors « changer le groupe », ok pourquoi pas. Mais A CE POINT ? Je pleure pas la disparition des pistes cachées, ça je m’en fous, mais je pleure finalement la disparition de l’excellente légerté du groupe au profit d’une LOURDEUR… MAIS D’UNE LOURDEUR…

C’est d’autant plus triste que finalement, la meilleure piste originale de l’album est celle qui a été plus ou moins censurée par la Warned, cad le jour de la mort de Johnny
Et je passe sur l’étonnante non-présence de J’ai accouché d’un barbapapa et du gars du RER, présents dans le DVD de Public et qui ne sortiront jamais de ce DVD, donc. Et donc là on ne peut crier qu’au gachis: QUEL EST L’INTERET D’UNE CHANSON PRESENTE QUE SUR UN DVD PUTAIN ? Tu peux pas la foutre sur un disque dur pour en faire un mp3, tu peux pas la foutre dans un lecteur de cd ? MAIS A QUOI CA SERT FRANCHEMENT ? Tout ce que tu peux faire c’est essayer de prendre Audacity et/ou le magnetophone Windows pour avoir un mp3 à la qualité pérave…

Parce que ces trois-là sont TRES bien, et c’est bien là le problème…

Donc voilà. Ca n’entache pas les trois albums que sont Picardia Independenzia, Pamplemousse Mécanique et Public (les 3P) qui sont à peu près ce que devrait être plus souvent la chanson française et bordel de merde, qu’ils arrêtent tous avec les chansons à textes et les putains de guitares sèches en France. Y’EN A MARRE. A croire que le seul groupe de rock français qui a tout compris c’est Indochine (la révolution des météors est une TUERIE qui sodomise la gueule d’Alice & June qui m’avait énormément déçu)…

Et franchement.

FRANCHEMENT !

Voilà.

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr