Archives quotidiennes :

Pokémon, la Grande Aventure !

Shining Tears X Wind est sorti en France et est disponible dans toutes les bonnes boutiques d’anime. Vous pouvez juste garder la boîte, la série en elle-même est moyenne, voire même totalement cliché. Mais on s’en fous, Tony Taka fait ses premiers pas officieux en France :p.

Bon parlons de l’ENFANCE. Un tout petit peu parce que j’ai pas que ça à faire. Je pourrais parler du tyrolien du juste prix et l’inexplicable peur qu’il créeait chez moi, MAIS NON. Car je préfère parler de plus intéressant, plus mystérieux, et une des plus grandes frustrations mangaesques de mon enfance: Pokémon la Grande Aventure !


C’était publié de deux façons, et chez Glénat: une fois mensuelle, dispo chez les marchands de journaux, pour environ 3€ (ou 19F comme le stipule le dos du volume 1), ou en volume relié et hebdomadaire, qui cumulait deux volumes mensuel et coutait donc le double (6€ – 40F. EH OUAIS. ON ACHETAIT NOS MANGAS 40F. EH OUAIS.)
Et là ou ça m’a beaucoup frustré, c’est que la publication a subitement cessé à la fin du volume 12 / volume 6, sur un cliffhanger juste gargantuesque. Et c’était bien triste. Et je croyais que y’avait juste pas de suite. Jusqu’a ce que j’aille à Junku et que je voie qu’il existe 30 volumes reliés. Et nous on en a que 6 chez nous !
Enfin bref.
Merci Internet en attendant – grâce à toi je peux enfin suivre la suite :). Pourquoi ça m’a pris comme ça ? Je sais pas.

Enfin bref, que dire sur cette adaptation du jeu vidéo ? Eh bien que c’est finalement un shonen assez classique, mais à la sauce Pokémon, et avec des trucs assez étonnants pour une oeuvre qu’on s’attendrait vraiment toute gentille et toute mignonne, toute pour enfant. Si cela est vrai à partir d’un certain point, il faut bien avouer que parfois…

Attention, je ne veux pas dire que c’est du hardcore hyper sanglant qui tache gorrifique, mais y’a des trucs que je m’attendais pas à voir. Des pokémons zombifiés, des recherches scientifiques zarbies et hardcores, des combats sur des flots de lave, des filles qui utilisent leurs charmes pour berner la concurrence…
C’est pas du Pokémon X, mais c’est déjà un peu plus adulte quoi. Pour enfant. Mais voilà. VOUS ME COMPRENEZ.

Plus la Team Rocket vraiment super méchante, le Conseil des 4 qui est lui-même pas au dessus de tout soupçons… Enfin bref ça complote sévère dans le monde des Pokémons, ce qui est toujours super rigolo. Et surtout on découvre enfin que les Pokémons bah, ils sont quand même super hardcore parfois (tout le passage dans le Parc Safari, avec Sacha qui manque de se faire écraser par des Nidoking, de se faire bouffer par une armée de Boustiflor, les dégats d’un Léviator, les capacités défensives d’un Mr.Mime.) Alors je ne dirais pas que c’est super-ultra mature mais c’est au délà de la niaiserie d’un anime Pokémon classique.
Car en plus, il est ultra-fidèle au jeu. Enfin presque. Par exemple, un dresseur peut souvent sortir plusieurs Pokémons d’un coup (mais il est expliqué que cela peut désavantager car il est plus dur de gérer plusieurs pokémons à la fois), Sasha se plaint de devoir transporter plusieurs pokémons à la fois (« C’est bien beau de devoir tous les attraper, mais je les met où ? ») avant de rencontrer ce cher Léo, les maîtres d’arènes nécessitent bien souvent qu’on affronte leur sous-fifres avant de venir les titiller… enfin dans le cas de Pierre en tout cas (pour Ondine, Erika et Auguste, cela se passe différement.)
Et surtout, les pokémons évoluent, le héros transporte un Pokédex dont le contenu est EXACTEMENT le même que celui du jeu, le héros en CHIE pour trouver la CS Surf, il peut pas voler parce qu’il a pas cette foutue CS Vol, etc etc. Bref pour les pokémaniacs dans mon genre, c’était absolument parfait quoi.

Erika & Morgane <3.
La série en est actuellement à une trentaine de volumes et seulement les deux premiers arcs sont traduits, qui concernent surtout la génération Rouge, Bleu & Jaune. D’ailleurs les quatres personnages principaux sont nommés, au Japon et aux Etats Unis, Red, Blue, Green et Yellow. En France c’est du plus classique avec Sacha, Régis, Olga (wtf) et Jamy.

Bon la Ligue Pokémon est elle par contre entièrement pompée dans le principe sur le dessin animé, pas de conseil des 4, juste un tournoi entre dresseurs. Classique quoi.
Enfin bref, le second arc est donc l’arc « Yellow », dédié à Jamy, un jeune dresseur qui vient de débuter, qui n’y connait pas grand chose et qui a juste un Ratata et un Doduo. Et qui va peu a peu grandir, s’allier à des gens et se battre avec le Conseil des 4 qui veut détruire le monde pour en reconstruire un nouveau BWHAHAHAHA §§§§
Bref le classique quoi.

Et Glénat avait eu la bonne idée de ne pas sortir le dernier volume de l’arc en question, qui expliquait tout, qui finissait tous les combats (mal barré pour tout le monde), et bref, on nous avait abandonné sur le cliffhanger ultime: Jany se révélait être une fille tandis que Sacha faisait son grand retour sur les devant de la scène pendant que Céladopole, Azuria et Argentia étaient attaqués par des centaines de pokémons du Conseil des 4, je ne vous dis pas quelle était ma frustration quand j’étais gamin.
Et après avoir enfin lu cette partie là, juste une réaction: Meh.
J’aurais surkiffé à l’époque !

Enfin bref, là j’ai commencé à lire la suite, qui se passe dans le monde d’Or et Argent, c’est déjà moins intéressant. Pour pas dire barbant car je suis poli, mais j’aime bien a quel point le manga est fidèle au jeu original: la Tour Chetiflor par exemple, remplie de moines flippants et armés de… Chétiflor. Etc etc. Niveau dessin ça se barre de plus en plus en couilles, et là je viens tout juste de mater un extrait du volume 15, c’est purement laid, encore plus laid que ça l’était au début ou c’était franchement pas dégeulasse. Comme quoi, il vaut mieux se cantonner aux deux premiers arcs. Mais si y’a 2/3 chapitre ou apparaissent Morgane, je ne serais pas contre >: o !

Puis merde, un combat 1 contre 1 qui se passe sur des ONIX SAUVAGES qui surplombent ni plus ni moins que de la LAVE EN FUSION, c’est vachement GAR et ça mérite d’être publié en France. Nom de Dieu.

Parfois, on a besoin d’un contexte.

Bref ce manga regorgeait de bonnes idées, savait parfaitement utiliser le monde des Pokémons. Des Crustabri psycopathes, des Metamorph qui peuvent TOUT FAIRE, des pokémons qui évoluent après ECHANGE, Un tour glauque à Lavanville. Erika. Des ellipses temporelles. Des complots maléfiques pour détruire le monde. Morgane. Une Team Rocket vraiment méchante. Le Conseil des 4 le vrai. Un Pikachu pas si envahissant. Bref. Un VRAI manga pokémon. Pour les fans hardcore. Les vrais.

Bon, jvais entraîner mon Roigada moi.

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr