Archives quotidiennes :

Ultraviolence nocturne 7

Car raconter ses rêves, c’est important. Surtout que celui-ci est bien zarbi comme il faut .

Je mate un sketch à la télé. Ca se passe dans un supermarché américain (un Carrefour quoi), c’est super cool, c’est pas drôle du tout mais on s’en fous. Après quelques instants de trucs a moitié pérave, je me rend compte que je suis dans le sketch et alors, dans un élan de mysticisme tout a fait étrange, je m’incarne dans le sketch. Me voilà avec mon caddie dans ce sketch, accompagné de SIR Guy Montagné:

L’humour américain c’est tellement plus funny les gars !

Ou il joue un brave réceptionniste qui se fout de ma gueule. Triste, j’erre dans le carrefour avec mon caddie a moitié vide, dans des rayons bizarres. J’entre dans un avec uniquement des préservatifs violets, je ressors, je suis effrayé, que se passe t-il, que dois-je faire, ou dois-je aller  ? En plus j’ai beau savoir que je suis aux Etats-Unis, ce Carrefour est trop français, c’est bizarre. Et je tombe sur ma mère qui me cherchait, elle va à la caisse, me demande d’aller voir les magazines. Mais euh ils sont français c’est quoi ce bordel. Mais heureusement je reviens vite à la réalité, je vais sur le parking, que vois-je ? Des MONSTER TRUCKS. Partout. Moi, tout déboussolé: « on est ou, c’est quoi ce bordel », ma maman: « mais on est aux Etats-Unis, ça fait 6 mois », moi « quoi, mais je me souviens de rien ! »

Et je passe tout le reste du rêve a jouer l’amnésique, me disant que tout ce que j’avais fait c’était m’endormir devant un sketch et qu’il ne fallait pas QUE JE ME REVEILLE. Me voilà à lutter, il fallait que je résoude ce mystère avant que je me lève. Alors je flippe, j’erre partout, bonjour mamy alors toi aussi tu es aux States, et me voilà à me retrouver avec plein de gens dans un épisode de Pékin Express enregistré juste a coté de ma nouvelle maison américaine (genre a la Desperate Housewives mais en version roumaine, avec des jardins pas grands), je fais équipe avec un gothique (!) pendant qu’autour de moi passe divers amis de fac. « Eh tu as abandonné le droit alors ? – Je sais pas, je m’en souviens plus  ? – Ca a rendu triste la belle XXX tu sais é_è ? – Oh )) ! »

Et puis alors apparaît FERNANDO ALONSO (!!)

Pékin Express ça déchire !

« T’as pas un grand prix ? »
« Mais non, c’est la trève hivernale, j’ai le temps de faire Pékin Express. »
« Ah ok ».

C’est pas tout ça mais le jeu a pas vouloir de commencer, surtout que Stéphane Rosenberg a disparu. La nuit tombe, je me réfugie avec le gothique, Fernando Alonso et un pote de fac dans une cabane, et nous voilà à jouer aux cartes en se disant que le jeu est trop mal organisé, que ça arriverait pas avec TF1, et caetera. Et moi en train d’expliquer que je suis amnésique, que je me souviens pas de ce que j’ai fait les six derniers mois, depuis que je suis arrivé aux States, et que bon ça me dérange un peu quand même hein. Surtout que je peux me réveiller n’importe quand et que ça serait ballaud.

Je jette un oeil par la fenêtre que vois-je ? OH MON DIEU MON BUS !! J’ALLAIS LE LOUPER !! Quittant précipitament la partie de cartes (aux régles assez simples puisque ça semblait se borner à jeter des cartes sur la table au pif), je chope le bus, sort ma carte de bus, la passe, et monte dans le bus qui passe par des endroits bizarres de ma bonne vieille ville de Ouistreham.

« Tiens, vous avez mis de nouveaux arrêts
– Mais non m’sieur Amo, c’est la ligne 32 !
– Ah ok ça coule de source alors .  »

Me voilà à descendre a un arrêt que je ne connaissais absolument pas, dans un endroit étrange de ma ville de Ouistreham. De retour en France j’allais pouvoir régler ce problème d’amnésie…

On m’appelle sur mon portable. Je réponds. « Allo, monsieur Dugallet ? – Ah non c’est monsieur Bxxxx – Ah excusez moi. – Y’a pas de mal. »
Il est 13h39. Dur de se réveiller. Je vais me recoucher pour la peine tiens.

All Hail Hardware Smiles

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr