Archives quotidiennes :

Premières fois geek-otaques.

3615 MyLife \\o/

Ha la nostalgie, quel sentiment fort et prédominant dans nos fors intérieurs d’homme. Cette phrase adopte un style pompeux sans raison apparente, rassurez-vous. Mais de toutes les choses du passé, si il y’en a qui sont plus symboliques, plus mémorables que d’autres, c’est bien les « premières… »
La première fois est quelque chose de très important, le premier contact avec un inconnu, très souvent la chose qui nous fera passer du coté de l’adoration ou de la haine. Oh que c’est beau tout ça, je me sens tout en fleur. Bref, un sujet assez important: le premier contact avec nombre de trucs.

Ca peut être cool.

A donf.

Par ordre chronologique \\o/.

Premier film vu au cinéma

Aladdin
Alors il me semble que j’ai vu d’autres films au cinéma juste avant quand j’étais en maternelle, avec la classe de maternelle, mais je n’ai aucun souvenir de ces films là, ni même la certitude que ce sont bien des films qu’on nous a montré. En tout cas je me souviens parfaitement du cinéma ou je suis allé le voir (un cinéma qui se trouve du coté du port de Cherbourg, il existe encore, j’en ai eu la confirmation en m’y rendant y’a 6 mois) et je me souviens que j’avais vraiment adoré, autant qu’un enfant de 6 ans peut aimer. Après j’ai pas mal tanné pour avoir la K7, et je me souviens là aussi l’avoir que très tardivement, genre 3 ou 4 ans plus tard. Et qu’est-ce que j’ai pu faire chier mes parents en passant en boucle « Mon meilleur ami »…

D’ailleurs, je me souviens juste avant le film avoir vu la bande annonce de l’Etrange Noël de Monsieur Jack. Il faudra que je me confirme ça.

Premier magazine

Super Picsou Magazine 65
Tin je me souviens exactement du jour ou on m’a refilé ce Super Picsou Géant. A l’époque j’étais en grande maternelle, sur la fin je crois, mais je savais déjà lire, ce qui était une grande et belle joie (pour l’anecdote je devais sauter ma CP pour cette raison, problème: je ne savais pas écrire à cause d’une déformation du poignet qui subsiste encore de nos jours, ce qui explique que j’écris comme un gaucher alors que je suis droitier), et me permettait de séduire mes petites camarades de cour de recré – quand je ne partais pas à l’attaque de la cage aux écureuils, qui était propriété exclusive des grandes maternelles (genre les petites maternelles ils le méritaient quoi.)
Bref je regardais l’adaptation animé de Ou est Charlie sur France 3 (qui nous proposait à la fin de l’épisode de chercher Charlie \\o\\) quand ma tante entre dans notre appartement cherbourgeois (Equerdreville si on veut être précis mais bon, çCherbourg quoi), et m’offre ça. Wow. Moi tout content, je découvre ENFIN l’univers de Picsou & co. Avec des histoires assez puissantes (Picsou qui, assommé par le boulot, décide de demander à Géo Trouvetou de créer un robot Picsou pour bosser à sa place, ça marche et tout, et Miss Tick décide de créer du café empoisonné pour rendre le robot fou et mener Picsou à la ruine, bref vrai scénario de folie.), c’était chouette. Premier contact avec la BD.
Notez que j’en tire toujours un amour certain de Donaldville, de Picsou & co. Et que je rechigne jamais à lire mes SPG.

Première « vraie » bande dessinée

Tintin au Congo
Un léger doute, car je ne me souviens plus si c’est le Boule & Bill n°10 ou ce Tintin au Congo que j’ai eu en premier. Je sais juste que Tintin était ma récompense quand j’étais sage et/ou avait de bons résultâts à l’école et donc mes parents achetaient les Tintin dans l’ordre chronologique. Néanmoins je n’ai pas découvert Tintin via la bande dessinée, je regardais déjà MASSIVEMENT la série télévisée animée, qu’on avait enregistré sur K7 depuis France 3 à ma demande, me faisant ainsi complice de mon premier acte de piraterie. Quelle ne fut pas ma joie d’avoir Tintin au Congo d’ailleurs: « OMG UNE AVENTURE INEDITE §§§ »
D’ailleurs en parlant de la série télévisée Tintin, j’ai toujours les K7 dans un coin d’une (mais on a plus de magnétoscope, d’où le fail) mais j’avais une putain de peur bleue de Rascar Capac, la momie des 7 Boules de Cristal, qui fut sans doute ma première peur d’enfance, et qui apparaissait régulièrement dans mes cauchemards pour me massacrer, moi ou ma famille, dans des lieux divers et variés. Franchement flippant. Les momies c’est pas pour les gosses.

Première console de jeu vidéo

Sega Megadrive II
J’aurais bien fait préalablement un « premier contact avec le jeu vidéo » mais je serais bien incapable de dire quel fut le premier jeu: Sonic the Hedgehog premier du nom, Super Mario Bros 3, Donkey Kong Country ou Street Fighter ? Enfin bref, reste qu’à Noël 1995 j’ai eu le droit à la pire manipulation de tous les temps. En effet, en novembre mes parents m’annoncent joyeusement que j’aurais une Megadrive à Noël. Moi être content car moi bien aimer chez le voisin jouer à la Master System. Et Noël arrive, et chez mes grands parents quelle ne fut pas ma surprise, à minuit, en ouvrant les cadeaux: le Père Noël (j’y crois dur comme FER) m’avait offert Sonic 2. Alors moi pendant tout le trajet retour, je me fous de la tronche du Père Noël et tout, genre il y connaissait rien, genre il avait du faire une erreur, je lisais aussi le manuel de fond en comble. Et paf rentrée à la maison et OH MON DIEU SOUS LE SAPIN (que mes parents ont bien dit et répété faire pour la tradition tout ça…. haha ;().

Bref on était en 1995, tout le monde était déjà sur la Saturn & la Playstation mais moi je m’en foutais sacrément les couilles, j’avais une Megadrive et SONIC 2 BORDEL DE MERDE \\o\\.

Premier jeu vidéo

Sonic the Hedgehog 2
Voilà, ça explique pourquoi je crache ASSEZ SOUVENT sur les Sonic post-Sonic Adventure (faudrait que j’ose tenter Sonic Unleashed tiens :/), parce que pour moi Sonic c’est ça, c’est le symbole de mon enfance, c’est des centaines d’heures de jeu, c’est Emerald Hill, Chemical Plant, Hill Top, Aquatic Ruins, Casino Palace, Wing Fortress (la première fois que j’y suis arrivé j’étais là: O__O), c’est un hérisson qui va super vite dans des niveaux designés à la perfection, même si je préférais jouer avec Tails. Bordel Sonic 2 c’est juste intouchable tellement ce jeu était parfait du début à la fin.

Première console portable

Game Boy Pocket
Voilà. Jaune. Classique. Noël 1997 il me semble \\o\\. C’est avec cette console que je ferais mon premier Mario (Super Mario Land), et surtout que je passerais des centaines d’heures sur POKEMON.
ROUGE.
(SUPERIOR VERSION.)

Premier film d’animation japonaise

Perfect Blue
Alors à vérifier, mais il me semble que lors du mois de mai ou de juin 2001, Canal+ avait pas mal mis en avant l’animation japonaise lors d’un mois spécial. Notre famille étant tendrement abonnée à cette chaîne cryptée et par conséquent on recevait de manière mensuelle le magazine Canal, qui présentait les programmes et tout. Et je sais pas pourquoi, j’avais déjà à l’époque une certaine fascination pour ce cinéma là, sans trop savoir d’ou ça me vient. Et donc parmi ces programmes là, il y’avait ce film, Perfect Blue. Je me souviens juste m’être levé à 5h30 du matin (à une époque ou je me couchais à 21h, donc ça va) pour le regarder, et je n’ai sinon AUCUN souvenir du film, ce qui est en soit relativement honteux, il va falloir que je le remate.
Bref, je me souviens que Canal+ avait passé Jin-Roh également (dont j’ai beaucoup plus de souvenirs, particulièrement niveau design des ennemis, limite je me demande si c’est pas lui que j’ai vu en premier) et surtout une série évenement…

Première série d’animation japonaise suivi à la télé

Serial Experiments Lain
Juste avant, je me souviens avoir maté un épisode de Gundam (??) sur M6 par hasard, et évidemment Pokémon que je ne considère pas comme ma première série d’animation japonaise (je croyais que c’était américain, c’est dire).
Donc Lain.
Alors je vais pas nier que j’ai rien compris à l’époque, et que jusqu’a ce que je me remate la série, je n’en avais pas beaucoup de souvenirs. Surtout que j’avais vu un épisode sur deux, à cause d’horaires pas forcément compatible avec ma vie de collégien de sixième qui bossait pas le mecredi (eh oui, c’était le bon temps ou les mecs de 6e avaient rien le mercredi) !
Mais voilà c’était ma première série. Et entre Lain et Noir (début 2005), il n’y a purement et simplement rien de japonais et d’animé que j’ai vu et suivi. A part quelques épisodes de l’adaptation animée du premier manga…

Premier film d’animation japonais… AU CINEMA.

Le Voyage de Chihiro.
Début Juin 2002. Je prends une claque magistrale devant ce film. Je ne m’en suis pas encore remis. En plus c’était la première fois que j’allais au cinéma tout seul comme un grand.

Premier manga

Card Captor Sakura
Alors jusque l’été 2002 j’avais purement jamais lu un seul manga. Déjà parce qu’on en trouvait pas à tous les coins de rues (Fnac, petites boutiques spécialisées et basta) et que ça m’intéressait juste pas de l’autre. Il faut dire qu’a l’époque je sortais rarement de ma petite bourgade de Ouistreham et de son seul et unique supermarché. Du coup, quand ce supermarché (Champion, affilé à Carrefour, tout ça) a commencé à vendre des mangas de chez Pika Edition, ce fut une révolution. Ca ne m’étonne pas quand je vois tant de gens qui disent que Card Captor Sakura fut leur premier manga, car ce n’est pas un hasard: ce fut sans doute, au moins au début de la décennie, le seul manga vendu dans les petites surfaces de quartier comme Champion ou Shopi, et par conséquent les seuls accessibles à nombre de jeunes adolescents, futurs otaques potentiels.
Alors je n’ai aucune honte vis à vis de Card Captor Sakura qui est une oeuvre riche, remplie de rebondissement, aux thèmes finalement assez provocateurs (à la clamp quoi) et qui finissait bien. D’ailleurs je n’ai chopé le tome 12 que l’an dernier, j’ai mis près de 6 ans avant d’enfin l’acheter, ce qui est en soit relativement honteux.
En outre, je matais pas mal la série sur M6, qui passait hélàs un peu tôt (10h à une époque ou je me levais vers 11h/11h30, ce qui comparé à maintenant fait quand même méga super tôt.)

Et mon perso préféré c’est Tomoyo. TOMOYOOOOOO \\o\\. (moi j’y croyais dur comme fer au couple Tomoyo X Sakura)

Premier DVD d’animation


Haibane Renmei
Le jour ou je suis tombé dessus à la fnac de Caen ce 31 décembre 2005, ce fut comme un miracle explosif. Des mois que je le cherchais. Des mois que je le voulais. Et là aussi une bonne vieille claque des familles. A l’heure qu’il est, ça fait 3 ans que j’essaie de me motiver pour remater la série mais je n’ose pas, de peur d’être déçu par rapport au souvenir que j’en ai, et maintenant que j’ai un peu plus de… bouteille.
En fait je voulais absolument mater cette série depuis un article dans le magazine Coyote, et toute l’idée générale me plaisait: des gens avec des ailes, une héroïne charmante comme tout, et caetera. Bref une série qui m’a aussi pas mal marqué et dont je me suis pas mal inspiré pour un de mes projets actuels qui avance très très doucement, mais assez sûrement.

Première série animée chopée sur le net


Mai-Otome
Début de tout oserais-je dire. Début de « eh mais ça marche comme ça torrent !! », et création du monstre que je suis aujourd’hui. Nous sommes en juin 2006 et je prostitue enfin ma fierté pour mater Mai Otome :(.
Pourquoi Mai Otome ? Hum. Je… ne sais pas moi-même… Je me souviens en avoir lu de bonnes critiques, avoir trouvé les héroïnes physiquement intelligentes, et m’être dit « ouais tiens à part jouer à Football Manager, j’ai rien d’autre à faire en ce moment » donc voilà. Globalement j’ai de bons souvenirs de Mai Otome je vais l’avouer.

Première convention


Japan Expo 2006
J’y étais allé juste un jour, le samedi, plus parce qu’on avait prévu une super réunion de forum et que mes parents voyaient ça comme une excuse pour un week end parisien justifié donc on y est allé en FAMILLE. A Paris. A la Japan j’étais, fort heureusement, assez seul avec mes camarades de forum rpg. Peut-être la meilleure des 3 Japan que j’ai vécu pour le coté découverte et forte joie, je me souviens pas m’être particulièrement ruiné (bien que j’ai perdu mon super t-shirt Serge le hamster de l’enfer :() ni fait chier. Je me souviens même d’un mec qui m’avait reconnu d’après une photo que j’avais posté genre en 2004 sur un forum que je fréquentais plus des masses, ce qui m’avait assez étonné.
Et maintenant, je suis du genre à dire que j’irais plus à la Japan, mais j’y vais. Toujours. (je viens de réserver l’hotel pour début juillet. Lol.)
(Mais ça sera la dernière. Promis. Juré. Craché.)

Et dans les « premières fois » plus légéres:
Premier jeu Game Boy Pocket: Astérix & Obélix. Une belle daube Infogrames.
Premier magazine de jeu vidéo: Consoles News n°28, avec Crash Bandicoot 3 et Turok 2 en couverture.
Premier jeu PlayStation: Le premier jeu PlayStation auquel j’ai joué est, mis à part le cd démo, Formula One 97. :<
Premier site web crée: Dreamplay 64, un site fait grâce à Dreamweaver 2 et qui n’a jamais quitté le disque dur parce que j’ignorais comment le mettre sur Internet. Encore heureusement d’ailleurs parce qu’il était laid, je faisais mes test d’après les tests de Consoles News, genre je matais les screens, les avis du testeur et je faisais mon test a partir de ça. J’incarnais tous les rédacteurs du site, qui étaient 7 ou 8 et se nommaient de manière assez rigolote. Mon identité « officielle » se nommait d’après mon prénom.
Premier jeu Nintendo64: Goldeneye. Enough said.
Premier jeu PC: Simcity 3000 EDITION MONDIALE §§§
Premiere inscription sur un site: Ciao
Premier pseudo: Amonita. La raison vient du fait que je surkiffais les pokémon et que je voulais le montrer absolument. Mais que Carapuce était déjà pris sur ciao. Du coup j’ai pris Amonita. Le profil existe encore. Je relis, et mes débuts étaient… absolument infects.
Premier forum: Pokélord. A l’époque le Passlord n’existait même pas, on avait pas les beaux grades, et c’était globalement moche. On était fin décembre 2000. AH LE BON VIEUX TEMPS.
Tin j’étais un crack sur ce forum: c’est moi qui a crée la fameuse secte tulipe dont on parle encore aujourd’hui, j’en suis sûr, et pourtant personne ne se souvient du fait que c’était moi. Folie.
Premier site web publié: La page officielle de Tortank. Crée à partir du système de page perso d’AOL début 2001 quand j’avais 12 ans. C’était une page. Ou on parlait. De Tortank.
Premier jeu PS2: Gran Turismo 3 A-Spec. On a eu une carte mémoire qu’un mois après. La lose ouais.
Premier jeu GBA: Metroid Fusion. Ca me fait rappeler que j’ai eu que 4 jeu sur GBA: Metroid Fusion, Pokémon Saphir, Advance Wars et Pokémon Rouge Feu. Cette console m’a toujours été d’une inutilité presque admirable. Surtout que Rouge Feu je l’ai eu genre bien après, quand j’avais la DS.
Première compile gravée: Elle contenait 9 titres de t.A.T.u, 5 de Linkin Park, Holywood de Madonna, Ma liberté de penser de Florent Pagny, le thème de James Bond et 3/4 trucs qui me reviennent pas en tête là. A l’époque je ne savais pas télécharger DU TOUT (en plus on avait un forfait 20H de wanadoo, j’avais franchement du temps à foutre autre part qu’a chercher des mp3), tout n’est que fruit de mon grand nombre de cd que je possédais. Et je possède encore 200Km/H in the wrong lane.
Premier jeu Gamecube: Star Wars Rogue Squadron 2 Rogue Leader. On m’avait demandé d’acheter deux jeux Gamecube, j’ai choisi lui et Wind Waker direct. Mais j’ai commencé par Star Wars. Pourquoi ? Parce que. Déjà parce que c’était l’été 2003 et qu’il faisait SUPER CHAUD, ensuite parce que je savais que si je commençais à jouer à Zelda, je mettrais du temps à en ressortir. Dommage parce que maintenant je me souviens plus trop de Wind Waker. Putain déjà 7 ans quoi. La vache.
Premier jeu DS: Mario Kart DS. La DS appartenait à mon petit frère (je met ça au passé parce que maintenant il s’en bat les couilles donc j’en ai plus où moins hérité) et il l’avait chopé avec Nintendogs. J’ai commencé à mettre ma trace dessus en achetant Mario Kart DS. Un jeu qu’il est bien. A noter que mon chien a bouffé la disquette.
Qui marche encore. 😀
Premier jeu 360: Alors si je me souviens bien, le premier jeu auquel j’ai joué est purement et simplement Perfect Dark Zero. Tout simplement parce que je savais que si j’y jouais pas en premier, il aurait du mal sans doute à repasser derrière l’excellent The Darkness.
Première prostitution: Aujourd’hui, en ajoutant une Google Ads à Néant Vert. (je vais pas faire genre j’espère que personne le verra.)

Rajout du futur:
Premier hentai: On me l’a demandé, je réponds °Ä°. Un doujinshi Card Captor Sakura dont je suis tombé dessus absolument par hasard alors que je cherchais du 3D (car je suis un homme qui met 2D et 3D sur le même plan.) Comme quoi, tout est lié. En hentai animé, le premier fut sans doute la vidéo avec Tifa de FF7 (vous voyez laquelle), et en premier OAV hentai, je me souviens d’une histoire d’infirmières…

Bon pour conclure, je vous offre un gros plan du visage de Tsumugi:

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr