Archives mensuelles : juin 2009

Webradio Tsumugi // Néant Vert a maintenant deux ans d’âge !

Voilà, déjà deux ans. Je vais pas vous sortir la phrase habituelle du « oh mon dieu ça passe vite » parce que je serais trop prévisible mais effectivement c’est passé vite, surtout cette année 2008-2009 en fait qui a vu Néant Vert grimper encore plus encore, devenir un site qu’on trouve assez facilement sur google en tapant des noms d’auteurs peu fréquentables mais aussi en tapant n’importe quoi. Et du coup, le nombre de visites, de pages vues et de putes de luxe que je peux me payer grâce à la google adsense placée n’importe comment augmente chaque jour un peu plus à la grande joie de mon égo (qui lui aussi augmente chaque jour un peu plus) et de mes futurs banquiers qui connaissent de bonnes adresses. Pour les putes de luxe.

Cette année, pas de doujinshi Taka (Mais vous pouvez aller relire Barbeque), pas de doujinshi hentai tout court d’ailleurs (j’en ai déjà fait trois en un an quoi, c’est beaucoup trop pour un garçon à la santé mentale équilibrée, et je veux essayer d’avoir un certain standing quoi) mais voilà, j’espère en être pardonné car en ce jour anniversaire de la re-naissance de ma première esquisse de blog naît officiellement Tsumugi. Qu’est-ce que Tsumugi me direz-vous ? Eh bien, tout simplement une webradio, qui se spécialise dans trois domaines complets: le rock, la musique geek, et la musique otaque. Grosso modo, un programme simple et équilibré. Mais pour plus d’informations, je vous invite à consulter, dans la joie et la bonne humeur, le blog « officiel » de la radio, qui est situé sur cette bannière. Enfin en cliquant dessus oui:

Bannière

Au délà d’une « simple » webradio qui passe plein de titres, il y’a aussi entre elle et le forum Thalie une forte connexion, et si pour l’instant, la radio n’est que musicale, il n’est pas exclu qu’a moyen ou long terme, elle soit pourvue de petits podcasts ici ou là. Bref, si vous voulez juste écouter cette radio sans subir le blog, vous pouvez cliquer ici. Si vous avez un silence étrange, ne vous inquiétez pas, la radio commence « officiellement » que ce lundi 29 Juin à 19h. En effet, si la radio a commencé à « retransmettre » depuis mardi dernier, et est en écoute libre auprès des thalistes (bêta-testeurs dans l’âme, j’en suis sûr) depuis jeudi, la radio ne commencera sa vie officielle qu’aujourd’hui. En tout cas, pour la première soirée, de 19h à Minuit sera diffusé une playlist spéciale qui tâchera d’illustrer au mieux ce que vous allez pouvoir y entendre.

Bref, bonne chance à cette petite webradio, et repassons un peu sur Néant Vert, allez hop, DEUX ANS QUOI.

Ranka

Là ou la première année avait été assez « stable », la seconde année a vu Néant Vert bouger et se transformer un peu plus. Ainsi début août, je choisis après un énième hackage (assez inoffensif mais très relou quand même) chez jexiste de passer Néant Vert de chez ces tâcherons (mon compte est encore actif chez eux plus pour très longtemps: j’ai payé mon mois de juin et j’ai vu le compte être inaccessible pendant 15 jours, donc REFLECHISSEZ BIEN AVANT D’ALLER CHEZ JEXISTE.) jusqu’a chez webalpa un hébergeur qui malgré son site assez… peu engageant est franchement très très bon, a part une heure de maintenance début avril (et prévenue un mois à l’avance), aucun problème, prout, que dalle, peau de lapin. Et surtout, il coûte pas super cher, donc oui j’avoue que je le conseillerais.
Et puis il y’a le passage de DotClear 1.2 à DotClear 2.0 mi février, ce qui a fait passer d’un design assez criard et verdoyant à celui-ci, plus accessible, plus gentil, plus mignon. Plus sobre aussi. Bref, quelques petits changements qui sont faits, je l’espère, pour durer.

Je vous épargne les stats, assez récurrente dans ce type de billet anniversaire, par contre vous savez mon amour des mots clés, alors du coup voilà les 10 mots clés les plus utilisés ces 5 derniers mois: Neant Vert, Néant Vert, Kisaragi Gunma, Gunma Kisaragi, Saigado, Valderonce, Yamatogawa, Code Geass saison 3, Genmukan et Clannad After Story. En gros deux alternatives du même nom, deux alternatives du même nom d’auteur hentai, un auteur hentai, un cercle hentai, un type qui aime le hentai (Valderonce, quelle gloire !), des interrogations sur une saison 3, un film / jeu hentai et un anime très sympa bien que j’ai préféré la première saison parce que plus de Kyou.

Kyou

Bref 162 billets en un an, cela portant le total de billets à l’heure actuelle à 434 Billets et 2838 commentaires. Ca fait beaaaucoup. Comme je l’ai dit, cette année sera aussi celle de l’explosion de mon égo en gerbes éjaculatoires assez épaisses.
En outre, cette année aura vu la conclusion de trois concours, un très mineur avec la victoire du Pain & du Nutella dans le concours prince du goûter, un d’importance capitale avec la victoire (dans une finale contestée) de Lelouch Lamperouge au Tournoi Vilénie et enfin la victoire terrifiante d’impérialisme de Hito Toshite Jiku Ga Bureiteru au IIe Prix Néant Vert des openings. Là, plus aucun concours jusqu’a au moins novembre parce que repos, et puis ça fait tellement de billets par concours que wowowow stop l’augmentation artificielle du nombre de billets.

Higurashi

Cette année fut surtout marqué par pas mal de gros articles sur des animes que j’ai bien appréciés ou pas avec par exemple des articles sur des choses aussi diverses et variées que Come See Me Tonight 2 (un jeu hentai haha), seul article à se prendre un rateau en live, Higurashi No Naku Koro Ni + Kai, Bokurano, Code Geass R2, Clannad, Clannad After Story et plein d’autres encore. J’essaie un peu plus de faire ce genre d’articles à chaque fois que je termine un anime désormais, et surtout pour transmettre ma PASSION. Même si il paraît que de nos jours, dire qu’on aime du Kyoto Animation ou ses dérivés, c’est très mal vu. JE M’EN FOUS. D’ailleurs, paraît que ne pas aimer aussi c’est très mal vu. JE M’EN FOUS AUSSI.

Néant Vert a également participé cette année à la propagation de nombreux memes sur Blogchan: Le bon vieux harem, le bon vieux Top 10 des personnages relous repris par pas mal de personnes, les mots-clés les plus zarbis ou bien encore les premières fois geek-otaque qui a été pas mal suivi d’ailleurs, ce qui fait plaisir et fait remarquer qu’on est tous à peu près de la même génération. Ce qui est pas trop trop mal.

En outre, cette année m’a vu faire ma première Nocturne et ma première Epitanime, qui furent deux très bonnes expériences que j’ai hâte de renouveler (rien que pour le KARAOKE.)
Et puis surtout la création des Joue là comme Néant Vert, qui part d’un principe simple: je fais un jeu en entier, et je dis de la merde au dessus. Et ça semble avoir son petit succès. Attention, petit. C’est juste un pompage de Mario Maso après tout.

Itsuki

Mais voilà, attention, on va entrer dans le SERIOUS BUISNESS, les Prix Néant Vert, ou les Néant Vert Awards comme on dit au Chili. L’année dernière, de nombreux trucs avaient été récompensés, comment cela sera t-il cette année ? Notez quelques nouveautés dans les prix. Que de puissance. Ah, et évidemment comme l’année dernière le gagnant n’est pas forcément « sorti » entre le 29 Juin 2008 et le 28 Juin 2009, mais juste des trucs que j’ai découvert dans cette période, joie non ?

Prix Néant Vert 2009 de l’anime qui déchire
Hinamizawa, le village maudit

Lauréat 2008: Sayonara Zetsubou Sensei // Zoku Sayonara Zetsubou Sensei

Cela ne doit pas vous surprendre beaucoup si vous lisez ce blog: je suis devenu en septembre dernier un féru de l’univers d’Higurashi, et évidemment comme tout bon fanboy, je suis méga fan de l’anime… que je trouve franchement méga top de toute manière. Mis à part un chara design suspect à certains moments (la scène de l’échelle n’est-ce pas ?), il ne m’apparaît pas y’avoir de francs défauts dans cette adaptation, et tous les personnages sont géniaux, le jeu cérébral est fun, le principe d’arcs rend les scènes qui devraient être insoutenables moins car elles perdent leur statut « définitif » et on y trouve à boire ou à manger. Maintenant que manga distribution vend l’intégrale à 40€, vous ne pouvez plus vraiment reculer: jetez vraiment un oeil à cette série qui déchire la gueule. J’abuse peut-être de cette comparaison mais pour moi Higurashi c’est purement et simplement du Stephen King pur jus dans l’ambiance. Et non, Higurashi ce n’est pas que des lolis tueuses complétement cinglées, c’est plus que ça.

Sur le podium: 2) Soul Eater (purement et simplement LE shonen de ces derniers mois, l’adaptation est encore une fois au top, si on excepte en tout et pour tout dix minutes… placées à la fin de l’épisode 52) ; 3) Clannad (c’était ça ou K-On! mais j’ai retrouvé avec Clannad des émotions qui m’ont fait plaisir et m’ont permis de tenir le coup à une époque pas facile pour moi donc Clannad, K-On! reste une série quand même assez mineure et plaisante mais qui restera sans doute moins mémorable que l’adaptation du visual novel de Key)

Prix Néant Vert 2009 du jeu vidéo qui surbute
 »Shin Megami Tensei: Persona 4__

Lauréat 2008: Shin Megami Tensei: Persona 3

Drôle d’année vidéoludique. J’ai enfin fait l’acquisition d’une 360, j’y ai acheté plein de jeu dessus, et finalement le meilleur n’est qu’un simple jeu PS2 sorti au mois de mars dernier. Mais quel jeu ! Certes je suis un fan de Persona 3 et ce n’est pas surprenant de voir du coup Persona 4 remporter ce prix pourrait-on se dire. Justement: c’était peut-être plus difficile de me plaire autant que Persona 3, plus difficile de passer après, et ce quatrième volet m’a comblé. Avec un bon mois de recul, j’avoue que dans mon coeur le troisième est devant, découverte du concept, de l’univers, de l’ambiance, c’est sûr, mais ce quatrième volet est aussi bon et puissant que le troisième. La seule barrière entre ce jeu et vous pourrait être l’anglais, sinon aucun problème: sautez vraiment dessus, surtout à une époque ou le RPG (japonais au moins) c’est quand même de plus en plus… plat ?

Sur le podium: 2) Rock Band 2 (évidemment, on tient avec ce jeu là et son choix impressionnant de DLC une des playlist les plus surpuissantes pour un jeu musical, il faut être évidemment prêt à investir, mais si vous vous sentez prêt à franchir le pas, franchissez le, il est à la fois accessible, jouissif, technique et bossé au détail près.) ; 3) Dead Rising (des zombies, un supermarché, des possibilités, un gameplay de folie – non le système de sauvegarde est cool – seul l’IA des survivants vient noircir véritablement le tableau)

Prix Néant Vert 2009 de la musique écoutée jusqu’a saignement des oreilles
Guns N’Roses – There Was A Time


Guns N’ Roses – There Was A Time – Chinese Democracy

Lauréat 2008: Queens of the Stone Age – 3’s & 7’s

Voilà, There Was A Time. Et puis c’est tout.

Sur le podium 2) Dream Theater – Constant Motion 3) Nakajima Megumi – Seikan Hikou

Prix Néant Vert 2009 du meilleur catcheur WWE de tous les temps de l’année
Chris Jericho

Pas de prix l’an dernier
Chris Jericho a vraiment, mais d’une force olympique, éclairé l’année chez les heels. Son retour fin 2007 aurait pu tout a fait tourner au désastre (et c’était en train de le faire) jusqu’a sa feud avec Shawn Michaels et son heel turn juste dantesque. Et en bad guy, en vrai, il est juste olympique. Si sa feud avec Mickey Rourke et les petits vieux de la WWE ne fut pas la meilleure, j’ai quand même pas mal surkiffé sa période en tant de champion, et surtout ce qu’il est en train de faire récemment avec Rey Mysterio ou c’est juste orgasmique. Globalement, tout le personnage est bien foutu, et au combat ça bute. Bordel, il arrive à faire des matchs intéressants avec Cena et Piper. C’est dire quoi. Donc pour cette année, respect monsieur Jericho, vous êtes le meilleur heel de tous les temps.

Sur le podium: 2) Edge (ok il garde jamais ses titres plus d’un mois et demi, mais la manière dont il les obtient KYAAAAAA quoi, et au micro voilà, il continue à buter) ; 3) John Morrisson (* fanboy *)

Prix Néant Vert 2009 du film cinématographique qui expulse les yeux
OSS 117: Rio Ne Réponds Plus

Lauréat 2008: 99 Francs

Comme le premier volet, la suite réussit non seulement à être une excellente parodie de films d’espionnage avec un style vraiment très 60s et une réalisation très efficace, mais continue à être aussi bien écrite, à lier des humours de plusieurs styles, n’hésitant jamais à être politiquement incorrect et étant au final plus que jouissif, totalement mémorable.  » »Tou as twé mon flèle à ktath, tou va moulil. – Plaît-il ? »

Sur le podium: 2) Watchmen (c’était quand même bien sympa, hein franchement quoi) ; 3)Hot Fuzz (A SWAN !!!!)

Prix Néant Vert 2009 de la licence française la plus youpi
Tengen Toppa Gurren Lagann


Quand j’ai vu que c’est Beez qui allait s’en occuper j’ai fait « oh non je vais douiller à mort au secours », et puis les premières infos sont tombée et ont montrées que Beez semblait prendre un véritable soin de la licence: casting VF de folie, jolis coffrets, et surtout prix étonnamment plus abordables que d’habitude chez eux, et presque plus abordables comparés à la concurrence. 40€ le coffret simple (de 9 épisodes, joîe) et 60€ le coffret collector, ça reste encore une folie niveau prix, mais étonnamment après avoir maté ce premier coffret, le prix n’est plus si dingue. Avec ce coffret, Beez semble partir un peu vers la lumière: c’est bien cool.

Sur le podium: 2) Sayonara Zetsubou Sensei chez Pika (traduction impeccable et explications en fin de tome de 90% des références obscures ? Approuvé.) ; 3) Mirai Nikki (qualité de l’édition impeccable, traduction plutôt cool et en prime, ils font venir l’auteur à la Japan Expo ? Joie !)

Prix Néant Vert 2009 du personnage emblématique de ce blog des douze derniers mois
Ranka Lee

Lauréat 2008: Haruhi Suzumiya

Ranka Lee est une des seules raisons de ma vision de Macross Frontier et j’ai vraiment bien apprécié ce personnage au point d’en faire une mascotte à temps plein. Miss Thalie la plus emblématique du forum Thalie (en partie grâce aux tags Ranka Lee laissés partout sur les maps TF2 que les thalistes squattent), ses chansons qui font chaud au coeur et son moe à temps complet, en plus d’avoir été dessiné par Tony Taka dans un de ses derniers doujins, A donc vraiment squatté le blog pendant douze mois, en plus de faire partie de la bannière actuelle. Pff, quelle débauche.

Sur le podium: 2) Mion Sonozaki (quelle surprise !) ; 3) Kotobuki Tsumugi (bis !)

Prix Néant Vert 2009 du meilleur opening d’anime
Maria+Holic – HANAJI


?OP? ???†???? ?????? Hanaji by ????

Lauréat 2008: Sayonara Zetsubou Sensei – Hito Toshite Jiku Ga Bureteiru

Je trouve cet opening ultra efficace, que ce soit au niveau du jeu avec les couleurs, de tout le jeu autour de Mariya, la musique est vraiment super prenante, y’a plein de petites idées, j’ai vraiment surkiffé. Alors pour la peine, hop.

Sur le podium: 2) Hinamiza, le village maudit – Higurashi No Naku Koro Ni (un opening si mystérieux qu’il m’a forcé à mater la série, puis il est joli, et la chanson déchire pas mal.) ; 3) Higashi No Eden – Falling Down (un véritable amv en guise d’opening et cette batterie *;*.)

Prix Néant Vert 2009 du flop monumental
Le Parti Socialiste

Lauréat 2008: Guitar Hero III

Non mais juste voilà quoi. A part se cacher derrière des piliers et casser les couilles de Jean François Copé (ce qui est toujours une bonne chose), les socialistes ont rien foutus de leur année d’opposition, à part s’opposer eux-mêmes ou s’opposer à leurs copains de gauche. 16,5% les mecs.

Sur le podium: 2) Guitar Hero Greatest Hits (faire Raining Blood encore plus dur en expert ? Bien joué !) ; 3) HADOPI (un moyen flop mais un flop retentissant quand même: enfin maintenant que ça va passer entre les mains d’Alliot Marie, le lol va être terminé, hélàs.)

Prix Néant Vert 2009 de l’attente la mieux récompensée
Shin Megami Tensei: Persona 4

Lauréat 2008: Sora no Iro, Mizu no Iro OAV2

Hum, se reporter plus haut.

Sur le podium: 2) Chinese Democracy (14 ans d’attente pour un album finalement très très bon, pour ne pas dire parfait en tout point, quelle joie !) ; 3) Saison 2 de Suzumiya Haruhi (les 3 premiers épisodes diffusés sont franchement bons, mais je ne me fais pas d’inquiétude: tout est fait de telle façon que cette saison se fera purement et simplement basher par énormément de gens, les fans d’Haruhi en premier, ça va être folklorique le net ces prochains mois.)

Pour cloturer ce billet égocentrique et égocentré, un petit mot sur la Japan qui a lieu déjà ce week end, avec l’annonce de l’ouverture d’un espace hentai, HA HA. Je propose ça comme point de ralliement pour l’éditotacrew :<.

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Toi aussi, prépare toi mentalement à la Japan Expo 2009

Bon tout est sorti. Le planning, la liste « définitive » des invités et le pdf du plan a trainé partout donc on peut imaginer mentalement à quoi ça ressemblera, ce qui est déjà pas mal. Vous savez, mine de rien, toute la semaine avant la Japan Expo c’est le meilleur moment du festival: avant, on imagine ce qu’on va faire, on se trippe avec les gens sur ce qu’on va faire, on exulte sur ce qu’on va faire et sur les rencontres qu’on va faire, sur les auteurs qu’on va rencontre ; Pendant, on pousse les gens, on rumine, on fait la queue pour jouer, on achète, on fait la queue pour achéter, on se plaint des cosplayeuses obèses, on fait la queue pour les dédicaces, on mange, on fait la queue pour manger ; Après on ne réfléchit plus on a mal au crâne, filez nous de l’alcool bordel de merde.
Donc ça sera le seul moment ou je dirais du bien de la Japan Expo 2009, sans doute.

Quels sont les trucs notables qui se dégagent des plannings, mon cher Amo ?

Alors globalement les plannings m’ont déçus. Pour deux raisons:

  • La salle karaoké sert à tout sauf du karaoké. Pour moi le karaoké c’est se ramener, chanter des trucs, demander à un pauvre gérant qui comprend un mot sur deux qu’il passe telle musique, l’obtenir après 1h30, exhulter, gueuler. Là la salle karaoké sert à faire des concours karaokés, des concours de chant, des diffusions d’AMV ou des blind-test et des quizz sur la JPop. PUTAIN DE MERDE. C’est ou qu’on va gueuler X putain ? A L’Epita, ok, ouais, d’accord.
  • Les activités. Ce. Sont. Encore. Les. Mêmes. Certes Find Or Die, Ramen Pas Ta Fraise et l’Otak Contre Attak sont des bons concepts qui méritent d’exister à chaque convention du monde. Mais crotte, aucune nouvelle idée, aucune nouvelle activité qui semble poindre le bout de son nez, à part peut-être « Question Pour Un Otaku » qui ne me dit absolument RIEN. Le reste semble être des quizz classique cools tout ça.

Le plus intéressant est sans doute, outre 3h de conférences bandantes le samedi (Sakae Esuno a 15h + 2h de types de Bones qui viennent parler adaptation du manga, ok fuck yeah acheté), la diffusion le jeudi après-midi et le dimanche midi de la classe américaine. Pour ceux qui n’auraient pas la classe et ne connaîtraient pas la classe américaine, honte à eux, et prenez rendez vous car si le public est rempli de fanboys de ce flim qui ne parle pas de cyclimse, ça peut être tétra jouissif, avec les mecs qui récitent les paroles en live.

Sinon niveau conférence (plus qu’une salle cette année), a part comme dit plus haut avec les trois heures Sakae Esuno + Bones, il y’a une conférence Gainax le jeudi à 15h et samedi matin à 11h (aucune autres informations), la conférence « surprise » du vendredi 13h et la conférence Watanabe à 13h30 le dimanche. Youhou.


Tsumugi. Is. Superior.

Les invités sont-ils biens ?

Si pour la Japan Expo, l’invité de marque (qui leur a sans douté déjà couté plus que le budget de deux Epitanime réunies) est CLAMP qui sera sans doute quasiment inaccessible pendant tout le week end, il y’a quand même niveau gros noms monsieur Shinchiro Watanabe, réalisateur de Cowboy Bebop et de Samurai Champloo (quand même), des mecs de chez Bones (fuck yeah) et pour moi, il y’a Sakae Esuno, l’auteur du formidable et extraordinaire Mirai Nikki, vous savez le manga dont je vous casse les oreilles depuis trois semaines. Sakae Esuno sera en dédicaces sur le stand Casterman qui est d’après ce que j’ai compris méga cool avec les dédicaces, par contre les dédicaces officielles si c’est comme les années précédentes, ne vous attendez pas à avoir le truc du siècle puisque les auteurs se voient exigés d’aller méga vite pour « contenter » le plus de monde possible et coller au planning méga serré de la salle de dédicaces. Ah, et il y’a le système moisi de tirages au sort. Ah, et si vous vous voyez faire une dédicace sur un support non officiel, le staff sera tellement pas jouasse qu’il peut le déchirer de manière pas discrète du tout a portée de vue de l’auteur qui vient de vous faire une zoulie dédicace. TRUE STROY.

Sinon bordel, beaucoup trop d’invités musicaux. Ok la JPop et la Jrock c’est cool, c’est sympa, mais bordel QUINZE musicos ? La JE Live House sera à n’en pas douté cette année encore fortement surchargée. De toute façon aucun ne m’intéresse.

Et niveau agencement tout ça, ça va encore être le bordel ?

Oh bah là bonne surprise niveau agencement. Comme l’année dernière, on réutilise le hall 4, on y retrouve tous les stands vidéoludiques (sauf Nintendo, toujours dans son coin habituel, seul stand vidéoludique des environs, à croire que chaque année ils débarquent dans le bureau de la SEFA avec des mafieux et disent des trucs genre « SI ON A PAS NOTRE COIN ON VOUS FAIT BOUFFER VOS OMOPLATES. »
Sinon les salles d’activités sont pas à l’opposée totales l’une de l’autre, la salle karaoké et la salle d’activités 1 font quand même a moitié planqué, TANT MIEUX, seul les élites dans notre genre y seront. Salle de conférence au calme, loin des jeux vidéo et tous autres trucs bruyants, dans son petit coin, les stands amateurs tous regroupés dans une zone, Brigade SOS qui a plein de place devant son stand, bref que de bonnes choses dites moi.

On verra surtout en 3D en fait, car pour l’instant ça semble bien parti. Il ne reste plus qu’aux experts en la matière de nous proposer leur propre carte, avec des coups de marqueurs ici ou là.

Bon, et la convention en elle-même, comment nous conseille tu de nous y prendre ?

Je suis un warrior, c’est ma quatrième Japan, j’ai connu l’enfer des tranchées tout ça. En fait les conseils de 2008 tiennent toujours, les revoici, avec quelques modifications d’usage. Mais les Japan se suivent et se ressemblent alors… Les changements sont en italique

Pour le RER
Là je parle pour les n00bs de Paris, ce que je suis. :
– On vérifie bien qu’on prend la ligne B, qu’on la prend bien dans la bonne direction, et que l’arrêt Parc aux Expositions est desservie. Si au moment de passer devant l’arrêt, le RER ne s’arrête pas, c’est un EPIC FAIL. Il est d’ailleurs, le week end de la Japan Expo, très dur de prendre le mauvais RER B, pour la raison très simple qu’ils s’arrêtent TOUS au parc des expositions exceptionnellement. Il y’en a encore 2 ou 3 qui vont ailleurs mais ils sont finalement très minoritaires, restez vigilants mais ne flippez pas, donc.
– Y’aura dans ce RER des non-otaques. Donc vous pouvez vous cosplayer si vous voulez mais vous aurez l’air encore plus crétin que face à des autres otaques – qui eux sont blasés. En fait, ils seront pas blasés, ils vous jetteront purement et simplement des objets. En fait, personnellement ça ne me gène plus, du moment que vous n’êtes pas dans mon entourage et que vous ne me parlez pas ça va.
– On évite de parler trop fort de trucs comme le hentai (« ho hier avant de me coucher j’ai vu un truc avec des tentacules et une vierge à bite qui se faisait violer par l’intestin » « ho moi j’ai vu Bondage Game ! » « ho raconte !« ) parce qu’on a des non-initiés dans le RER, et ils peuvent avoir peur. Evitez aussi les « O LOL ». Par contre le reste des privates-jokes marchent bien, mais donne juste l’air de vrais petits autistes. En fait, il y’a personne de non-otaque dans ce RER, vous pouvez tous vous lâcher.
– Ah oui, ça paraît con mais on prend tout son argent liquide sur soi avant de prendre le RER. De même on prend le ticket aller et le ticket retour. Pourquoi donc ? Parce que l’année dernière le distributeur à argent était vide très vite, et le distributeur à ticket RER était devenu un endroit très très hype avec beaucoup de monde.
Le RER B est bondé entre 7 et 11h et entre 17 et 20h, entre deux c’est aussi fluide et limpide que l’éjaculation d’un adolescent, mais si vous comptez arriver tôt et partir tard, vous allez bouffer des bouts d’épaule au sens propre du terme.

Pour la queue de la Japan (non ce n’est pas sale):
– On sort sa DS et on actionne le Pictochat. Comme ça vous aurez non seulement le droit de pouvoir vous servir au moins une fois dans votre vie de cette fonction useless, mais en plus ça a un coté fun de dessiner des sexes (la seule vraie utilité du pictochat) avec des gens qu’on connaît pas. Pour les tournois genre Pokémon ou Mario Kart, retrouvez vous et regroupez vous, ça sera con que quelqu’un sorte du « réseau » en sautant par dessus une barrière. Quoi vous dites ? Des amis ? Un otaque n’a pas d’amis, il n’a que des contacts IRL. Ils vous pardonneront -et feront la même chose- Evidemment, ne faites pas ça que si vous êtes seul. Mais globalement gardez toujours votre DS sur vous, elle vous sera un ami précieux.
– On ne fait pas de gestes larges et brusques. Vous pouvez tuer des gens tellement elle est compacte.
– On arrive vers 12h le jeudi et le vendredi: oh la queue a disparue ? Le samedi et le dimanche, y’a plus de queue à 13h, testé et approuvé.
– On vérifie qu’on a bien ses tickets avant de la commencer. Ha ha. Et que ce sont bien des préventes d’ailleurs.
Si on a du pot, comme le samedi de l’an dernier, la queue ouvrira pour les préventes une demi-heure en avance. Mais globalement la queue n’est plus un problème tellement elle est fluide, surtout maintenant que sont différenciés ceux avec 3 Jours, 2 ou 1 Jour, Aucun Jour, Zen, Truc, Machin. Par contre je sais pas ce qui se passe si on a du faire la queue avec des 2 & 1 jours alors qu’on a 3 jours, est-ce qu’on se fait insulter par les organisateurs ? Ils en seraient capables mais je préfère pas savoir vu que je serais dans ce cas.
Mobilis 5 zones le jeudi et le vendredi: 9€60 et on peut aller partout avec, prendre le métro autant qu’on veut, le RER autant qu’on veut, y compris pour le fun. Le samedi et le dimanche, vous avez le Ticket Jeunes 5 zones pour environ 6€, même chose. Mais pour 6€. Ah, faut avoir moins de 26 ans. Du moment que vous avez votre ticket, depuis que j’ai vu une cosplay de Tifa se prendre une prune, je pense à vous, lecteur.

Dans la Japan
– On vérifie quand même un minimum avant d’acheter si c’est du HK ou pas. Sachez déjà éviter les stands tous pourris, c’est à dire ceux signalés par la désormais carte reconnue qu’on attend avec impatience, de hautes attentes. Même si c’est moins cher, ne nourrissez pas le trafic d’enfants en Chine, merci. (enfin pas que le trafic mais des trucs illégaux, déjà)
FP13: Brigade SOS. Facile à localiser: c’est tout en haut de la zone « stands amateurs ». Kumikyoku à 15h chaque jour, du moins c’est ce qui est prévu pour l’instant, venez chanter c’est cool.
On ne cherche JAMAIS quelqu’un. A la Japan Expo, on ne trouve jamais quelqu’un, on le retrouve, la nuance est minime mais il faut bien la comprendre: on parle d’un truc gigantesque, avec des milliers de personnes simultanément. J’aurais certes un chapeau et mes beaux cheveux blonds comme signe distinctif mais je serais introuvable. Et a moins d’un téléphone, toutes vos connaissances seront introuvables. Investissez dans des balises.
– On évite trop de prendre à manger à la Japan. Pourquoi ? Cher, et queues interminables. Faites comme moi et ne vous nourrissez que de Figolu pendant deux jours. Et mangez beaucoup le matin. Ou sinon, amenez vos propres spécialités régionales.L’année dernière, je n’ai pas mangé du vendredi midi au samedi soir, j’ai survécu sans problèmes et sans en souffrir, alors montrez que vous êtes fort.
– On repousse les avances des Free Huggers, surtout si ils sont moches, laids et puants. Par contre si vous croisez des bonnasses à gros seins qui le font, soutenez les. Même si on ne va se le nier, grâce à Dieu, les free huggers sont de moins en moins à chaque convention, bientôt une disparition complète de la race, fuck yeah.
– Pour les n00bs: le plan laisse penser que cest petit, hein ? En fait non. C’est TRES grand. Trop grand. Gargantuesque.
– Pour les queues de dédicace: DS. C’est plus fun avec un peu de Mario Kart ou d’Elite Beat Agents.

Après la Japan Expo
– Oui, franchement, évitez cette année encore de vous agglutiner sur les bords du quai. Raison: ça fait gueuler les agents RATP.
– On évite d’être noir ou de teint méditerranéen: vu que parfois on retrouve des policiers en masse (remember le samedi y’a deux ans et le dimanche y’a un ans), vous allez -encore- passer votre temps à vous faire contrôler :(.Surtout que maintenant à l’Intérieur c’est Hortefeux. HORTEFEUX LES MECS. CACHEZ VOS PEAUX. Genre derrière une cagou… ah merde on peut plus, bon une burqa alors…. ah merde on pourra sans doute plus.
– D’ailleurs je vous ai avait dit de prendre votre ticket à l’avance: si vous m’avez écouté, passez en rigolant en regardant les gens s’agglutiner auprès des machines. Vous ne l’avez pas fait ? Je passerais en rigolant et en vous regardant vous agglutiner..
– Ah et on met son argent liquide dans son slip, il arrive que des pickpockets squattent le quai (d’ou présence des policiers d’ailleurs).
– Enfin, on passe sa soirée dans un lieu sympa avec ses contacts IRL. \\°0°/ Et si on a encore JE le lendemain, on se couche tôt pour pouvoir être encore vivant le lendemain après-midi. Ah, et si vous êtes dans un bon hotel avec Canal, on sera le premier samedi du mois. En fait, se coucher tôt c’est pour les faibles. Si vous avez déjà fait une Epitanime, vous savez que dormir c’est justement pour les faibles. YOUHOU.
Vous serez sans doute agressé par des mecs qui vous demanderont beaucoup d’argent pour des cartes postales. Si vous venez d’une grande ville, vous savez faire un geste de la main en faisant « nonon » et en vous tirant viiite, si vous êtes un ptit gars d’la campagne, préparez vous mentalement à dire non, et trouvez direct de bonnes répliques comme « désolé mais je surkiffe la pauvreté » ou « désolé j’suis UMP jpeux pas ». Les mecs de l’UNICEF de Caen ont testés ses répliques, ils ne me parlent plus. Sauf les nouveaux. Bordel, pourquoi déranger des mecs qui ont des écouteurs sur la gueule, signe ultime de « j’en ai rien à foutre, je trace dans la rue là ».

Et je conseille des bonnes chaussures aussi. Pour le reste, c’est vous qui voyez. Y’en a qu’ont essayés. Ils ont eus des problèmes.

Voilà que dire de plus … ?

Donc comme dit dans l’article précédent: je suis ailleurs pendant 4 jours, une histoire de gala, bref, et lundi c’est les deux ans de Néant Vert. Fuck yeah, déjà. Bref, j’ai déjà préparé le « cadeau » et je pense que vous surkiffirez. Pour dire non aux rumeurs, ce ne sera pas un hentai cette année, et ouais, désolé.
Et mercredi prochain, il y’a le JLNV. Classique tout ça. Sauf que ça sera pas un JLNV Classique tout ça. Le tournage est en cours, si jamais je vois que j’aurais pas assez de temps, je le décalerais pas de soucis tout ça.

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

That Guy With The Glasses

Hello. I’m the Nostalgia Critic and I remember it, so you don’t have to.

Comprendre l’anglais sur Internet n’est pas une obligation, ni une chose impérative. On peut très bien vivre avec le net francophone après tout. Mais comprendre l’anglais offre deux avantages: ne pas avoir à subir trois semaines entre chaque fansub, et pouvoir comprendre ce que dit That Guy With The Glasses dans ses vidéos.
Sur son site, Doug Walker (tel est son nom) campe ainsi en vidéos plusieurs personnages, chacun étant bien distinct et faisant des choses totalement différentes. Ainsi son personnage le plus connu est le Nostalgia Critic, particulièrement grâce à ses « affinités » avec le désormais très connu Angry Video Game Nerd, et aussi parce que c’est finalement le personnage le plus productif, avec une vidéo toutes les deux semaines, environ. Et puis il a un look si surpuissant.

Le principe ? Pendant une quinzaine de minutes, il parle d’un film, d’une série télévisée ou d’une série animée qui a profondément marqué l’enfance ou l’adolescence de ceux qui ont grandis entre la fin des années 80 et la fin des années 90. Et bien souvent, histoire de, il en dit du mal, parfois de manière évidemment exagérative. Et parfois, l’image parle d’elle-même. Et c’est très souvent juste hilarant à en crever la bouche ouverte. Je vous propose donc un extrait de sa critique du film Godzilla. Oui. Voilà. Par exemple.


Nostalgia Critic – Godzilla (1998) (Part 1)

La partie 2 est sur son site, vous saurez retrouver \\o\\.

Bref, par où commencer ? Ce type a une tronche. Une vraie. Une qui bouge quand il a des émotions. Il ne parle pas sur un ton monocorde, il est inventif, tape là ou ça fait mal, sait utiliser les faiblesses du film à son avantage et est surtout à mourir de rire, le but du jeu étant d’être drôle, on peut dire qu’il réussi son coup. Evidemment, il faut avoir quelques notions d’anglais, mais parfois juste l’image et sa réaction physique est suffisante, il tire parfois de ses tronches assez mémorables. Dans la même série de trucs totalement épique, on a sa critique de Moonwalker (« crap, crap, crap, crap, crap, oh my holy mother god this is freakin cool, crap, crap »), Les Aventures de Sonic le Hérisson (« What!? Pumpkin!? Buh? Pumpkin!? What!? What!? What!? Pumpkin?! What? »), Twister (« JONAAAAAAAAAAAAAAAS !! ») ou bien encore Batman & Robin (« A Bat-credit card…. a… bat… credit…. card ? »), bref c’est vraiment toujours du grand. Et quand il ne critique pas violemment, il fait des top 11 (Pourquoi 11 ? Parce qu’il est un cran en dessus) assez jouissifs comme le Top 11 des Mindfuck.


Notez son déguisement habile en AVGN.

Et il y’a évidemment toute la feud avec l’Angry Video Game Nerd. Débutée par une attaque virulence du Nostalgia Critic contre l’AVGN « sans raison apparente », tout est allé dans la débandade, le Nostalgia Critic a forcé l’AVGN a faire une critique de l’horrible film The Wizard tandis que l’AVGN a forcé le Nostalgia Critic a jouer à l’horrible jeu Bebe’s Kids qu’il abandonne au bout de 15mn. Et puis ils se sont battus sur un parking, avant de faire un combat final dans la cave de l’AVGN. Et puis le mois dernier, chacun a réuni ses fanboys pour un combat ULTIME. Et. Hum. Voilà. Un exemple de feud internet ultime car franchement déconneuse, bien que certains l’aient pris au sérieux, des types de compétition quoi.

Mais passons au second personnage qui est… Ask That Guy With The Glasses.

And remember it: it’s not stupid question until you ask it – Ask That Guy With The Glasses »

Personnage qui semble particulièrement riche, qui a un beau peignoir, qui lit un livre et sourit beaucoup. On peut lui poser une question, il y répondra. Ok pas forcément bien, mais il y répondra. Et vous dira qu’il veut vous tuer. Car ce personnage semble avoir quelques problèmes psychologiques, particulièrement avec la notion de sexe, de meurtre et surtout sa némesis personnelle, qui est les grilles pains. Chaque épisode ne dure que 3 ou 4 minutes, et chacun est particulièrement rafraîchissant, car à la fin, il offense tellement qu’il n’offense plus rien. Miam. J’aime l’humour noi.


Ask That Guy With The Glasses Episode 27

Ces petites mimiques, y’a rien à dire je suis fan. Admirez ces clins d’oeils, ce petit bisou au public, ce bris violent du quatrième mur. JE SUIS FANBOY.
Le troisième personnage, Burn, m’amuse moins parce qu’il parle trop vite et que je comprends pas trop le délire parfois. J’en reparlerais quand je le supporterais.

Bref, ce brave Doug Walker est une des preuves que Internet en fait, c’est bien. Parce que pas sûr que sans, il aurait percé, et cela aurait été du gachis, oui, parfaitement du GÂCHIS.

Note: Ce week-end je suis à Tours, ça osef, mais pas de billets avant lundi prochain. A PRIORI.

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Ponyo sur la falaise – omgwtfbbq.


Ce qu’il y’a de bien avec Miyazaki c’est qu’on peut bien souvent économiser une critique sur ses films: ça sera globalement toujours très bon, toujours un chef d’oeuvre, tout ça. Le Voyage de Chihiro avait été un de mes premiers véritables films d’animation japonaise et je ne m’en suis jamais véritablement remis, Porco Rosso ça tue, Kiki la Petite Sorcière aussi, Nausicaa aussi, même le Chateau Amb… non ok je me souviens plus du tout du Chateau Ambulant. MAIS BON TANT PIS.

Et donc ce Ponyo est effectivement très bien, très bon. Cela brasse comme toujours le thème si précieux à Miyazaki de l’écologie, sans être aussi relou qu’un donneur de leçons à Yann Arthus-Bertrand, et sans omniprésence, Ponyo est choupie comme tout, quelle que soit sa forme, le film a globalement peu de dialogues, c’est drôle, c’est léger, ça invoque toutes les émotions possible et inimaginables, bref c’est très bon, et l’histoire est plaisante à suivre.

Mais le principal truc dont je me souviendrais toujours c’est que, plus qu’un Voyage de Chihiro déjà bien envoutant, ce Ponyo sur la falaise est particulièrement… trippant. Au sens propre de tripper. Très souvent les événements se succèdent, c’est complètement what the fuck, complétement psychédélique et parfois même totalement flippant (les vagues ont des YEUX putain), pour ne pas dire carrément surréaliste. Ca me rappelle constamment ces histoires illustrées que je lisais comme j’étais môme, et c’est finalement assez logique vu que Ponyo est complètement fait pour eux (les mômes), quitte à nous exclure un peu, nous autres élites du monde moderne.

C’est donc vraiment, et plus que jamais, un film pour enfants (d’1h40 quand même), et si nous y sommes conviés, il se peut que certains d’entre nous fasse la tronche, devant un dessin animé finalement très très simple, fait sans artifices, à l’ancienne, des personnages attachants, une histoire d’amour toute simple et, comme je l’ai signalé, un voyage sous acides. AVEC DE LA COULEUR PARTOUT. Et ça aussi c’est rafraîchissant. Bref on y découvrira pas le sens de la vie, mais finalement on en a rien à faire.

Non mais les vagues avec des yeux je m’en remettrais juste jamais. JAMAIS.

Note: Sakae Esuno, auteur du génial manga Mirai Nikki qui est sorti mercredi chez nous, sera en conférence à la Japan Expo le samedi de 15h à 16h. J’y serais, bien évidemment. En attendant la fameuse carte (et je fais confiance aux blogchaniens pour la recolorier et nous montrer ou aller et qu’éviter) et le planning global. Youhou joie.

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Joue-la comme Néant Vert – Fournée de Juin épisode 2 (Journaux & Avenues)

PAPERBOY 64. CAN YOU DIG IT ?

Pas de JLNV la semaine prochaine. Ok je vois vos yeux tous tristes pleurer. Mais le prochain JLNV sera différent. Et sera publié exceptionnellement soit le mardi 30 Juin, soit le mercredi 1er Juillet, en tout cas un peu avant la Japan Expo, car il sera peut-être…

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

[Je met la misère aux Blogs BD] Amo et Guitar Hero, une relation haute en couleur.

Cette BD, dessinée après des heures d’efforts et de travail recherché, est interdit officiellement par la convention de Genève:

FailGH.jpg

Bonne nouvelle sinon: la Fnac de Caen va se mettre ENFIN à organiser beaucoup plus de tournois, le tournoi GH Metallica ayant été pour eux un succès. Faut dire qu’ils ont vendus BEAUCOUP de Guitar Hero du coup. Et GH Metallica est mieux que GH3. Tellement mieux. J’aurais gagné, je l’aurais acheté du coup.

Mais putain 4000 points quoi. QUATRE MILLE. POINTS. Pour ceux qui savent pas ce que ça représente en Expert c’est juste l’équivalent d’une note loupée en plein combo, c’est à dire le nombre de points perdus a revenir en x4 alors que si tu y était resté, bah tu aurais eu environ 4000 points. CHIOTTE. En plus j’ai sorti un Star Power dans le solo qui m’a juste rapporté trop de points et qui était à deux doigts de tout me sauver mais NON.

DEG. Et achetez Mirai Nikki, l’édition française est SUPER BIEN. J’achéterais le second tome à la Japan au cas où Sakae Esuno est confirmé mais je suis content, surtout qu’il est bien épais ce tome 1.

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Ga-Rei -Zero- – Hajimaru DESTINY

Yeah


Le problème principal de Ga-Rei -Zero- c’est que parler de l’anime gâche immanquablement la surprise qui attend tout le monde au terme de l’épisode 1 et qui a su créer à l’époque un véritablement engouement autour de celui-ci et de la série. Il faut dire que ce premier épisode berne à peu près tout le monde, surprend véritablement à la fin et sait créer un véritable mystère autour de la suite, d’autant que la technique suit. Et c’est comme ça qu’on entre dans une série qui m’a véritablement enthousiasmé ces trois derniers jours.


??? -?- OP?????-Paradise Lost

Cet opening déchire. Je l’ai (re)découvert à l’Epitanime, entre deux chansons de karaokés le samedi soir (une étant un titre des années 80 que trois personnes chantent et l’autre étant un opening des années 2000 que y’a que moi qui a assez de mauvais goût pour le surkiffer et que je gueule bien fort pour qu’on sache que c’est moi qui l’a souhaité), et le truc c’est que là vous avez juste le truc qui commence direct à l’opening mais faut savoir que dans la série, on a les 5 ou 6s d’intro de la chanson qui accompagne la scène (souvent symbolique et remplie de significations) et du coup, le karaoké Epitanime passe cette intro, avec la scène qui va avec. Du coup, on se prend le début de l’épisode 7 dans la face et on se fait minimalement spoilé. Et c’est ce spoiler qui m’a donné envie de mater enfin cette série. Surtout que l’opening est très shojo ai, donc on ne veut pas cracher dessus non ? Et surtout c’est la doubleuse de Yuki qui le chante, et franchement myanimelist ne me l’aurait pas dit, je ne l’aurais pas su (du coup ça explique que dans Haruhi-chan… OH FUCK !!)

Et là je le dis niet: non je n’ai pas lu Ga Rei, et oui je l’achéterais dès que Pika le sortira en France, c’est à dire cet été. Et ce qui a de bien, c’est que j’ai tout compris à ce qui se passait et que connaître l’univers Ga Rei n’est PAS une obligation pour apprécier cet anime, on en a même que plus de suspens en ce qui concerne le destin des personnages, et c’est vraiment une bonne chose. Ils ont pensés à ceux qui ne connaissaient pas l’univers et ça c’est un AMO D’OR.


On ne fait pas chier Yomi, sinon elle prend sa pose vénère.

12 épisodes donc, c’est un format assez court, surtout que l’histoire ne commence vraiment qu’au quatrième épisode, c’est auparavant surtout des flashbacks, des flash forwards, de la narration bien comme je l’aime, c’est à dire bordélique mais pas chaotique et donc parfaitement clair. Comme je l’ai dit, passé la surprise du premier épisode, on a la surprise du second épisode, puis le troisième repart sur un rythme plus classique, avec l’héroïne donc du récit qui est Tsumemiya Kagura, une jeune fille sympa, un peu cruche, mais sympa, surtout qu’elle ne le fait pas trop ressentir et que plus l’histoire évolue plus elle devient badass. Les personnages d’enfant prodiges m’ont toujours un peu saoulé (d’ailleurs message perso à Kubo: euthanasie Hitsugaya et sauve ta fanbase) mais dans le cas de Kagura c’est franchement beaucoup plus supportable, déjà parce que sa surpuissance est justifiée, et contrebalancée par une maturité à acquérir, et on l’observe justement acquérir cette maturité au fil des missions, ce qui est une bonne chose.

Ha oui, j’allais ne pas présenter le scénario, qui est finalement assez difficile à bien présenter (il ne commence qu’au quatrième épisode j’ai dit), mais tourne autour des thèmes aussi simples qu’aguicheurs que sont l’invocation de gros bestiaux, l’exorcisme de démons de plusieurs sortes, l’amour, la mort, le tout dans un Japon contemporain. Ca m’a un peu rappelé Persona 3 a quelques moments (surtout la trogne des démons en fait, qu’on aurait pu croire sorti du jeu) et ce n’est jamais une mauvaise chose. Jamais.


Et quand Yomi doit faire réparer son épée, son arme devient un fer à repasser spécial exorcisme.


Ce qui apparaît logique quand on voit à quoi ressemble le maître d’arme.

Yomi est la seconde héroïne et le second personnage principal de la série. Et elle est chouette. Là aussi il y’a un moment dans la série où elle en chie à mort, et au lieu de faire du mauvais pathos, tout est présenté et agencé de telle sorte que, sans en faire trop, on compatit à sa douleur et on se met à haïr bien comme il faut tous les méchants qui l’ont mis dans cette situation. Et du coup cela justifie d’autant plus son destin. Moi j’approuve ce personnage. Qui en plus est bien coiffé.

Le reste du casting a moins d’importance, mais chaque membre de la section exorcisme s a son heure de gloire, son utilité (a part peut-être les jumeux Nabuu ?), et son gros moment de badasserie. Celui de la dirlo en fauteuil roulant est particulièrement épique. Un peu WTF mais tout à fait épique. Et c’est là que Ga-rei -Zero- réussit un challenge hardu: mélanger avec une efficacité presque déstabilisante des éléments totalement abusés et what the fuck, et faire en sorte que non seulement ça nous apparaît classe, mais en plus finalement assez crédible après tout. Sans compter tous les trucs qu’on sait irréalisable mais qui ont méga la classe, genre les combats à l’épée qui sodomisent simplement avec fierté l’intégralité des lois physiques mais qu’on s’en fout parce que putain c’est méga la classe. C’est finalement un des trucs que je retiendrais le plus de Ga-rei -Zero-: la classe. L’héroïne se bat avec un fer à repasser pendant tout un épisode parce que son maître d’arme (qui sait pas parler japonais, se balade à poil et ne sait pas ce que signifie un feu rouge) doit réparer sa lame, et ça reste classe. A ma connaissance, seul Oh!Great arrive aussi bien à mélanger ces choses (vous savez l’auteur qui arrive à vous rendre crédible le fait qu’Obama soit un pro des Air Gear) et franchement cela n’aide que plus la vision, sans rendre la série terriblement sombre quand elle veut l’être.


Ce personnage a la même coupe que Natsuki, se bat avec une moto comme Natsuki, et porte le même nom que Natsuki. Les avocats de chez Sunrise ont dû déjà aller faire un tour chez AIC Spirits

C’est donc un mélange constant d’ambiance légère et beaucoup plus sombre, voir cruelle (ça meurt beaucoup, aucun personnage ne semble vraiment à l’abri d’un décès rapide à coup de lame dans la gueule) qui attend celui qui s’essaiera à Ga-rei -Zero-, le tout porté par un rythme qui ne faiblit que vraiment peu, il se passe toujours quelque chose d’important, d’intéressant, et rien qu’un épisode de plus aurait sans doute ruiné cette mécanique. Néanmoins les twists et cliffhangers restent finalement assez rares, et on est porté par un scénario qui ne cherche rien de plus qu’a raconter une histoire sans trop surprendre à grand coup de WTF, mais qui réussit à maintenir tout de même une attente constante, une volonté de suivre la suite, sans créer cela artificiellement via des rebondissements de folie. Pour cela l’épisode 1 suffit finalement amplement: le reste sera bien plus tranquille. Et c’est finalement assez reposant.


DES ZOMBIES QUOI. DES. ZOMBIES.
Finalement, quel défaut pourrais-je bien trouver à Ga-rei -Zero- ? Peut-être son OST, franchement mineure et qui ne m’est jamais resté en tête ? Ouais voilà, on dira ça. Car pour le reste, quel pied, et lors de 2/3 combats, j’ai ressenti un gros souffle rempli de réussite critique dans ma gueule. Quelques duels me resteront assez longtemps en tête, et à ce sujet c’est d’ailleurs assez souvent bien sympa puisque chaque coup est, grosso modo, presque fatal. Pas de petites coupures rigolotes, de blessures dont on s’en sortira après 2 heures de dodo sur une couchette, mais la mort attend fatalement un des deux duelistes. Très souvent. C’est peut-être d’ailleurs ce dont je reprocherais le plus à l’épilogue, qui est peut-être très très « gentil » avec des personnages qui auraient pourtant subies de grave blessures… mais l’anime ne pouvait hélàs pas tuer des personnages qu’on retrouve dans le manga deux ans après. Donc ok. Ca passera pour cette fois, c’est pas aussi abusé que Mai-Hime on va dire.


Je surkiffe Mei. « Le plus important n’est pas d’être le suivant à succéder, mais d’être le dernier vivant » ? J’APPROUVE.

Donc voilà, comme quoi les bons openings c’est bien: ça fait découvrir des super séries de la mort qui tue. Bref je garde un très très bon souvenir de ce Ga-Rei -Zero-, je vous le conseille avec véhémence et j’ai hâte de jeter un oeil sur le manga original qui, si il est du même tonneau et a la même ambiance, est du « je suis fanboy » CASH.

Bon trop de screenshots dans ce billet. J’assume aussi.

Vous trouvez pas ça surpuissant le fait qu’on nous présente pendant un épisode une team méga cliché (le chef qui ressemble à Gendo Ikari gant et lunettes comme preuve, la fille rebelle mais pas trop, le héros qui semble méga cliché, le bourrin de service, l’expert radio-info qui est une niaise finie comme le veut le cliché ?) pour la tuer de manière cruelle, horrible, et soudaine, et pour nous mettre par la suite comme héros une team de cas sociaux bourrins et franchement peu fréquentables ? Vous trouvez pas ça MEGA SURPUISSANT ?

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Le matérialisme, cette auto-masturbation continuelle.

Décidément, depuis la mi avril, cette année 2009 n’en finit plus de me contenter. Thalie n’en finit pas de célébrer des trucs symboliques (2 ans, 100e membre, 10 000e message, serveur dédié TF2…), l’Epitanime et la Nocturne Epitanime ont été des grands moments de culture, NHK et Sayonara Zetsubou Sensei sortent en France, j’ai plein de projets, je vais pas mal voyager ces prochaines semaines, et mon téléphone portable, un viel LG acheté la veille de la Japan Expo 2006 a 1€ qui commençait à rendre l’âme a été remplacé. Et pour pas cher là encore puisque je ne suis pas un gros fan de téléphones portables, étant presque totalement paranoïaque vis à vis des ondes (« merde je vais devoir mettre mon portable dans la poche de ma poitrine pendant quelques heures, mon coeur en sera t-il affaibli TT ? », « merde je vais devoir le mettre dans la poche de mon jean, je vais finir stérile TT ») et surtout n’ayant jamais eu de téléphones portables de gros roxxors.

Et pour 30€ j’ai acquis un des derniers LG sur le marché. Et révolution. Ce truc. Offre. Trop. De. Possibilités. Et surtout, les photos qu’il fait avec ne sont pas dégeu, ce qui me rend ravi car j’ai détruit l’appareil photo numérique de la famille en septembre dernier, quelques jours avant le décès tragique de mon premier pc portable, a cause d’un accident de fil qui, embobiné autour d’un bouton de tiroir, a fait du saut à l’elastique droit contre le support peu doux de mon bureau en bois. Hilarity ensues.

Bref, c’est la perspective de pouvoir reprendre des photos que je me lance dans cet article, accompagné d’un guest star de luxe, je veux bien parler de mon doudou attitré depuis près de vingt ans, Monsieur Pouf ! Mais vous pouvez l’appeler Pouf. Ensemble nous partirons à la découverte de ma… chambre. Aussi intéressant que cela puisse paraître. Après tout Axel l’a fait, Gemini aussi alors ça doit être gage de qualitäy. Et au moins être intéressant à voir, car comme vous pourrez le découvrir, j’ai une tendance à être presque maniaque. Mais maniaque à ma manière. Ah, et je donne des noms à mon matériel électronique. Oui je suis de ce genre là. Oui. Parfaitement. Pas tout le matos électronique mais presque tous. Oui, lancez moi des pierres EN PARPAING.

Oh tichou
C’est parti !

Alors on va commencer par une vue globale et vague de l’endroit, tout en sachant que j’ai vraiment une grande chambre (la plus grande de la maison, eh ouais c’est ça la surpuissance de l’aîné !) et que donc on voit pas tout, mais histoire que vous jetiez un oeil aux posters (maintenant un peu vieux, je chercherais volontiers de quoi remplacer):
Haruhiste !

Ok beaucoup de Fate/Stay Night et de Haruhi. OK. OUAIS. J’ASSUME. Avant que la belle tapisserie Haruhi soit là, c’était une affiche de cinéma qui s’y trouvait: celle du film H2G2. Sinon on voit un bout de l’affiche du Chateau dans le Ciel, et puis voilà. Mais passons au prochain cliché.

Jeu Vidéo

Le coin télévisé. Dans ce buffet se cache plus de 100 numéros de magazines de jeux vidéo divers et variés, plus de 50 Super Picsou Géant et plein de trucs dont je savais vraiment pas quoi faire. Sinon vous pouvez tenter de voir la PSTwo bien planquée (et qui se nomme Mitsuru), la 360 revenue de SAV la semaine dernière (et elle se nomme Nell), et l’adaptateur TNT qu’on a gagné à une loterie il y’a bien longtemps. Mater du catch sur NT1 ça n’a pas de prix. Il y’a aussi mon mange-disques, une vieille télé cathodique qui date de mon noël 1999, et deux posters Bleach dont je dois trouver un moyen de me débarasser, surtout celui de gauche. Cette photo me rappelle que je dois finir la saison 4 de The Shield moi.

Passons maintenant à l’ENDROIT DE RANGEMENT. Une armoire, une commode, je sais pas comment on appelle ça.
Youhou
Notez comme chaque étage à sa thématique. A part le 3eme ou c’est un peu beaucoup le bordel.Au lieu de s’attarder sur l’épicentre, jetons un oeil aux deux premiers étages, le premier possédant nombre de bandes dessinées, reliques de mon enfance, avec l’intégralité des Tintin (même l’Alph-art), l’intégralité des Boules & Bill, l’intégralité des Gastons (les éditions originales, pas les numérotées toutes moches et sans jeux de mots sur les titres, Dupuis je te hais pour avoir fait ça), pas mal d’Astérix, le Scrameustache, un album de MALIKI… De l’autre coté de la séparation, des bouquins de droit qui iront brûler. Bientôt. Sauf le code civil, ça peut servir en cas d’agression.

Juste en haut plein de casiers, que cachent-ils ? Eh ben les 5 premiers en partant de la gauche contiennent près de 5 ans de presse vidéoludique, de fin 1998 à début 2005, avec du Consoles News, du Player, du Consoles Max et du Consoles Plus. Après, je me suis mis à Jeux Vidéo Magazine qui, compte tenu de leur totale fragilité, a fini dans le buffet ou ils s’auto-détruisent d’eux mêmes quand même. Les deux derniers de la ligne continennent tous les numéros du canard enchaîné de l’été 2006 à l’hiver 2007 plus quelques numéros à l’occasion des municipales. Après, j’ai arrété de l’acheter. Pourquoi ? Je suis devenu radin et 1€20 chaque semaine c’est CHEROS. Puis je me suis désintéressé complètement de la politique, quelle tristesse. A coté, les deux autres « casiers » ne contiennent rien et sont là en réserve, et à coté on trouve la philosophie pour les nuls. Ainsi qu’un Robert. Qui ne me servent que rarement.

Mais voyons plus en détails les endroits qui vous intéresseront je pense plus, pour que vous admiriez ma méthode de rangement qu’on hésite pas à désigner de « géniale »:

Fuck yeah
Youhou quelle débauche de librairie et de vidéoludisme ! Notez la mise à l’écart des jeux gamecube qui occupent une petite place à coté d’Air Gear, de My-Hime et des mangas Pokémons, ainsi que pas mal de bouquins fantastiques genre « beaucoup de Stephen King et de Bernard Werber », j’aimais beaucoup Bernard Weber. Aujourd’hui moins. Il faut dire que lire treize fois le même bouquin m’a un peu achevé. Les mangas de cet étage sont d’ailleurs soit les mal-aimés, soit les « série que je ne poursuivrais pas parce que voilà », et en effet je ne pense pas racheter d’autres Air Gear. Faudrait que je pense à faire un beau pack de ces 7 tomes d’Air Gear et les vendre à bon prix à quelqu’un. Si vous êtes intéressés, vous voir par mail et vous proposer prix.
Par contre je me débarasse pas de mes My-Hime, c’est trop con, ça mérite de rester.
A l’étage supérieur, des figurines font leur apparition et on retrouve de gauche à droite l’intégralité des Card Captor Sakura, puis le tome 3 et 4 de Bokurano, puis le tome 3 de Genshiken, puis l’intégralité sortie jusqu’a présent de NHK, suivi juste derrière par les 2 tomes de Sayonara Zetsubou Sensei et juste ensuite Bleach. Si vous pensiez que j’étais bizarre d’acheter juste le tome 3 et 4 de Bokurano et juste le tome 3 de Genshiken, ok vous avez raison. Pour Bokurano, la raison est que je me suis concentré sur les tomes consacré à Chizuru Honda, et pour Genshiken c’est que j’ai trouvé le tome 3 d’occasion avec le DVD de Kujibuki Unbalance et que je me suis dis « tiens je vais commencer par celui-là pour tous les acheter un de ces 4 ». Mais Bleach c’est encore plus chaotique. J’achète globalement les tomes de Bleach de deux manières: j’achète tout d’abord le dernier sorti (bien que là le tome 32 ne m’a pas encore attiré dans sa toile) puis ensuite j’achète uniquement ceux dont les combats m’intéressent ou si il y’a des bonnes scènes avec mes personnages préférés. J’ai essayé de commencer en achetant le 1, puis après non, j’ai acheté le 8, puis le 14, le 16, le 18, etc etc. Donc me manque encore pour le moment le 3, le 4, le 5, le 9, le 12 et le 14. Faut dire quelle idée de s’être mis à Bleach lors de la sortie du tome 18 en France, ça fait beaucoup à acheter.

Et un poil plus haut, les dvd et les jeux dont une version plus précise est disponible en cliquant sur ce lien, et voilà donc la presque intégralité de ma ludothèque PS2/360/DS. Et oui, je classe mes jeux par ordre alphabétique. Avec cependant un léger intrus dans ce beau rythme que je viens juste de remarquer et qui me donne envie de refaire faire la photo. Deux intrus même. Notez que certains de ces jeux ne m’appartiennent pas: Spiderman 3, Fifa 2009, Top Gun et Tony Hawk appartiennent à mon petit frère de 15 ans, et cela fait bientôt 5 ans que la boîte de Red Faction II acceuille le jeu Toca Race Driver. Ha, et mon TimeSplitters 3 est rayé.
Ce qui me fait toujours pleurer du sang à l’occasion.

Gashapons !
De ce coté là, deux gashapons Saint Seiya (le saviez-vous ? Le gashapon Aphrodite que vous voyez est ma première « figurine » \\o/ !), notez que j’ai fait pour Saint Seiya le choix cristallin et unique de ne prendre que les tomes du Sanctuaire. Saint Seiya G je ne poursuivrais pas la collection, me stoppant donc au tome 11 et Lost Canvas je me tâte à reprendre. Vous pouvez également voir un artbook Shining Tears, 4 tomes de Sentai School (j’ai choisi de ne pas acheter le spécial Noël, vraiment trop inégal en qualité) et les 2 Magical Jan Ken Pon. A l’étage inférieur, ce sont les « dvd que je devrais mater / que j’ai déjà maté / dont je me fous »: les 52 premiers épisodes d’Hikaru No Go, l’intégrale d’Utena, Neia_7 et les deux dvd de Silent Möbius. Ah et Oban Star Racers dont le premier épisode m’a permis de voir que c’était bien parti. Je materais plus tard, après avoir fini Cowboy Bebop et Higashi No Eden (que je vais commencer incessamment sous peu.)

DVD
Un bout de poster Bleach à la droite (j’ai trop de posters Bleach, beaucoup trop, sur les 20 posters qui ornent ma chambre, la moitié c’est du Bleach, et la moitié de cette moitié possède Gin Ichimaru dessus), et là c’est les dvd dit « de standing », pele mele Gurren Lagann (qui a la spécificité de ne pas avoir de tranche, donc je le met ainsi pour admirer Kamina 24/24), Hinamizawa, Haruhi, Noir, Lain, Haibane Renmei, et derrière Hinamizawa plein de dvd divers et variés comme Full Metal Panic, Mahoromatic dvd 1 ou bien encore My-hime. En fait ça n’a de standing que le nom, c’est juste un fourre-tout abominable que j’ai fait le lendemain de l’Epitanime pour pas que l’étagère soit trop encombrée. Gérer la place est un défi de tous les jours: je sais maintenant ce que ressente les fonctionnaires du logement au Bangladesh.

Yoh

Enfin pour finir le bureau, avec un gros bordel innomable, mon pc portable actuel (qui se nomme Asa) et seul ordinateur (oui il manque la touche MAJ, cette tache est useless, j’ai la maîtrise du Caps Lock) , ma montre, mon baladeur qui se cache juste derrière (salut Mion), le cadavre de mon ancien téléphone, un bot de l’affiche d’OSS 117, un dessin d’Aphrodite que m’a fait pour mes 17 ans une dénommée Arimi, plein de fils, des tas de fils, trop de fils, JE HAIS LES FILS PUTAIN DE MERDE. Ah oui, et j’ai scotché à mon mur le billet de l’Epitanime. Tout comme plus haut il y’a les billets des 3 Japan Expo déjà faites. Et un poster de Rakka aussi. Offert dans Coyote d’avril 2005.

Voilà.

D’ailleurs n’oubliez jamais: l’auto-masturbation vous conduira en enfer.

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Joue-la comme Néant Vert – Fournée de Juin épisode 1 (TOMBSTONE PILEDRIVER)

ET C’EST LA DÉBANDADE.

Que dire ? Comme annoncé dans la vidéo, je ferais des petites vidéos sur des jeux divers et variés pendant tout le mois de juin, au moins jusqu’a la première semaine de juillet, puisque comme annoncé (again) dans la vidéo, le prochain jeu sera sans doute enregistré d’une traite et je n’y serais pas seul. Et le jeu en question sera, préparez vous à du lourd, Tintin au Tibet. Je sens vos cris de joie. Mais en attendant, cette semaine, on parle de ce qu’était les jeux de catch à une époque ou Edge était encore puceau et ou Jericho n’était pas le meilleur heel de tous les temps et ou Batista n’empoisonnait pas notre vision. Même si vous aimez pas le catch, cette vidéo vous plaira puisqu’elle est faite pour vous. Je crois.

Un léger regret: avoir foiré lors du montage le début de la vidéo qui est du coup plus petite que le reste. Mais bon tant pis. C’était pourtant suffisamment psychédélique et pitoyable comme ça.

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Addiction & compagnie

Marrant, je viens d’acheter plein de billets de trains et les préventes Japan Expo, et croyez le ou pas, le truc le plus cher c’est les préventes 3 jours en question. Faut dire qu’en ce moment la SNCF fait des prix agressifs sur les corails intercités, c’en est presque félon de leur part. Bref. Et j’ai plus de Ricola Citron Mélisse, je vais mourir.

Bon je vais vous avouer qu’en ce moment, je joue beaucoup. A des jeux qu’on pourrait qualifier de particulièrement addictifs. Je viens de terminer la dernière affaire de Phoenix Wright Trials & Tribulations, ce qui m’a pas mal occupé mine de rien (à chaque fois que j’attendais un bus ou que j’étais dedans, hop, on sort la déesse et on continue l’enquête), j’ai en outre récupéré la semaine dernière ma 360 (deux semaines après l’avoir envoyé) et repris ma partie de Fallout 3 et j’ai en plus eu la mauvaise idée de réaliser un fantasme de mon enfance: réinstaller les Sims et me procurer les 4 extensions qu’il me manquait, c’est à dire Surprise Party, En Vacances, Superstar et Abracadabra. Du coup je me suis remis aux Sims c’est violent.

Car ces deux jeux sont diablement addictifs et prenants. Hier j’ai entamé une partie de Fallout 3 déjà bien avancée vers 20h45, je ne l’ai terminée qu’a 1h30 du matin qu’après m’être forcé à stopper l’exploration de la carte. J’ai presque terminé, si j’en crois la liste des succès, la totalité des quetes, et il ne me reste plus grand chose pour finir la quête principale. Je n’avais pas franchement accroché à Morrowind à l’époque: trop vague, trop grand, trop pénible à parcourir, mais Fallout 3 m’a totalement addicté, rien que pour l’idée des voyages rapides, rien que pour l’atmosphère générale du titre, pour le gameplay quand même très agréable et tout simplement rien que le truc uberkiffant qui est de découvrir la carte. Du coup, je suis comme attiré, fasciné par tout ça, alors que bon y’a quand même pas mal de bugs assez rudes ici et là, et que parfois l’univers manque sérieusement de cohérence. Mais rien que pour Andale, j’approuve ce jeu.

Quant aux Sims c’est une autre histoire. C’est celle de « bon une dernière journée et j’arrête » sauf que non, tu n’arrêtes pas. Pour ma part mon objectif est clair et net: arriver au top de la carrière professionnelle que recherche mon Sim et au moins essayer de tester les nouveautés duês aux extensions, j’ai pas testé la magie ou les « surprises parties » pour l’instant, mais j’ai essayé de mettre un de mes Sim dans une de ces carrière « superstar » et je suis franchement mitigé pour le moment. Par contre, j’avoue qu’en bon égocentrique, je me suis crée mon « avatar », et par nostalgie du passé, j’ai crée le « sim avatar » que j’avais quand j’avais 13 ans. Et ce sim avatar d’il y’a 13 ans est tombé amoureux du sim avatar de mes 20 ans. J’ai peur.

Enfin, je parlais de la dernière affaire de Trials & Tribulations, je vais le répéter: c’est la meilleure affaire que j’ai jamais eue dans un PW et pour être encore plus exhaustif, cela sera sans doute un de mes meilleurs souvenirs de joueurs. Ce rythme endiablé, ces retournements constants de situations, l’identité finale du tueur, tout le fanservice de bon aloi avec intervention de presque tous les personnages marquants de la série, et surtout création d’une continuité de FOU puisque TOUTES LES AFFAIRES, même la bonus exclusive DS du premier volet, sont evoquées d’une façon ou d’une autre. Et ça j’ai trouvé ça ultra puissant. Maintenant je vais reprendre Apollo Justice, pas maintenant, mais je vais le reprendre. Je suis courageux.

Bon maintenant on va parler VF les gens. Je sais ce que pas mal de gens pensent des VF, mais je suis personnellement assez tolérant envers elles, et cela ne me pose plus tellement de problèmes majeurs que d’en regarder. Et je dois avoir qu’une de mes principales motivations à acquérir l’intégrale d’Hinamizawa le village maudit (Que Manga Distribution vend à 40€ je le rappelle et vendra sans doute à 35€ lors de la Japan – c’était une des grosses attractions de l’Epitanime) était mater cette VF dont on m’avait dit, et c’est rare, du bien. Et effectivement, c’est une très bonne VF. Principalement en ce qui concerne Keichi, Rena (« IL NE FAUT PAS… IL NE FAUT PAS NE PAS CROIRE EN OYASHIRO… ») et surtout, et j’en suis ravi, les jumelles Sonozaki qui sont doublés par une Geneviève Doang qui s’affirme de plus en plus comme une des meilleures doubleuses françaises sur le marché, et chose amusante, provient des ptits gars de chez GotohWan… Comme quoi, ils étaient faits pour devenir grands. A contrario, je suis deçu de la VF de Rika, assez banale et peu inspirée par moment, et surtout de la VF d’Irie, plate, mal jouée et jamais convaincante.

Geneviève Doang qui d’ailleurs double Yoko dans Gurren Lagann et se débrouille là aussi pas mal du tout. Mais c’est plus discret vu que TOUT le casting de Gurren Lagann VF est grandiose. Beez avait prévu des grands moyens pour ce doublage, et pour une fois ça se ressent, entre un Kamina qui garde vraiment sa surpuissance et son exubérance, un Simon vraiment convaincant, de même pour Yoko, Rossiu et même Nia m’a botté alors que franchement je suis un gros fan hardcore extrémiste de la voix japonaise de l’icône moe de la série. Donc bref, que Beez continue sur cette lancée, ça me gène pas de foutre 40€ dans un coffret double DVD qui déchire la race.

Ca me fait penser que j’ai toujours pas maté ce que j’ai gagné lors du Find Or Die, c’est à dire Souten No Ken, et j’avoue que j’ai peur en voyant que peu de gens sur Internet en parlent, donc je ne sais pas à quoi j’aurais affaire. Du tout.

Bon maintenant on va faire du fourre-tout donc plein de trucs que je dis:

  • Magical Jan Ken Pon T2: Pas deçu par ce second tome, rempli de pas mal de qualités, mais qui m’a peut-être fait moins d’effets que lors de la lecture du tome 1, mais bon, on peut pas tout le temps demander aussi puissant. D’ailleurs j’apprécie de plus en plus le scénario, qui nous fait poser de moins en moins de questions et semble nous dire « lisez, kiffez, point barre ». Ca limite certes le cerveau de fonctionner mais bon, on va pas dire que c’est génant.
  • Les cahiers du catch sont nés début février et j’ai découvert ça tout à l’heure grâce à Rukawa, et c’est juste méga épique. Je ne suis pas un féru de football mais je surkiffe les cahiers du football, et voir ça pour le catch me ravit, surtout que l’édito est finalement bien vrai sur l’image qu’a le catch en France pour le moment. Yeah. A ce sujet, j’ai bien aimé Extreme Rules, si on excepte les très dispensables matchs de RAW (pitié Big Show Vs Cena plus jamais quoi), les matchs de SD et de l’ECW étaient bien surpuissants, et Dreamer champion j’ai failli en chialer TT.
  • Ca fait un mois que j’ai installé la google ads sur le coté latéral. En la mettant à un endroit aussi limité en vision et en place, je testais un truc qui est de « toucher un minimum d’argent avec un minimum de pollution visuelle ». J’ai finalement gagné 5$ en un mois, ce qui n’est pas trop mal. Encore un peu et… j’achète un nom de domaine. J’hésite entre un nom de domaine en .eu ou en .fr à ce sujet. Et si faudra écrire neant-vert (selon la méthode raton) ou neantvert. Tant d’hésitations ! (Mais j’aimerais voir si je deviendrais millionnaire si plein de gens cliquaient dessus: participez à l’expérience !)
  • La semaine prochaine sort Mirai Nikki en France. J’y SERAIS. Par contre, assez tristement, Sakae Esuno n’est pas confirmé par les mecs de la Japan Expo mais confirmé par les éditeurs, je crois qui moi ? Surtout que c’est limite je vais à la Japan Expo que pour trois choses: Diriger le gang thaliste qui mettra main basse sur les activités, Chanter le Kumikyoku et Sakae Esuno. Et éventuellement un tournoi Rock Band 2 si Orgames a des COUILLES.

Et non je n’ai rien d’autre à dire, je suis officiellement en vacances depuis hier. Officieusemment depuis début mars. Eh oui j’ai foiré mes études de droit, et si un de mes enfants lit ce blog dans 20 ans, désolé de te l’avoir caché.

Et cette nuit, JLNV reprend.

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr