Archives quotidiennes :

La surpuissance du vert dans la chevelure.

Pourquoi c’est une réalité, un fait, une évidence.

Attention: article peu philosophique.

En ce jour du 7 Juin, croyez le ou pas, je viens pour la première fois de ma vie voter vert. Oui oui, tenez vous bien, je vais voter Europe Ecologie. Non pas que j’ai soudainement des quelconques aspirations écologistes qui me sont nées au beau milieu de la nuit, ou que soudainement avoir vu la bande annonce de Home m’a fait prendre conscience du fait que je pouvais faire quelque chose pour la planète, non, on est tous foutus tant que les puissances en développement restent en développement donc ça je m’en fiche (d’ailleurs, y’aurait beaucoup à dire sur les médias qui décidément aiment bien nous pointer du doigt en tant que responsables du réchauffement climatique mais se taisent allègrement sur les industries de tous pays qui en un jour ruinent autant l’éco-système que plusieurs millions de français, mais passons.) mais parce que je dois vous avouer que j’aime bien Cohn-Bendit, j’aime bien son action au niveau de l’Europe et donc j’ai envie de continuer à les soutenir. Et franchement, voir Buffet s’allier avec Mélenchon m’a repoussé de mon habituel vote PCF.
Mais passons, vous n’êtes pas là pour savoir ce que je vais voter, tout ceci est une transition évidente efficace pour parler de la couleur verte. Au départ si ce blog s’appellait Néant Vert c’était pour un putain de jeu de mot avec une marque d’haricots. J’étais assez fier de ce jeu de mot. Puis Blog Carambar est arrivé et ma fierté humoristique est morte ce jour là. Du coup je me rabat sur la seule chose qui me reste: la couleur verte. Au départ, il y’a encore pas si longtemps, ma couleur préférée était le noir. Non pas que je fus un adolescent gothique, non surtout pas, en plus ma blondeur me filait un sacré handicap pour m’incruster dans cette communautée. Mais soudainement j’ai de plus en plus apprécié le vert. Et aujourd’hui, je peux le dire sans problèmes: j’aime le VERT.

Et voilà la nouvelle bannière qui ornera le haut du blog pendant un petit moment:

Globalement, trouver des bonnes images de Ranka Lee n’est pas quelque chose de simple, Il faut dire que dans son doujin Macross Frontier, Tony Taka avait mis la barre haute niveau représentation de la jeune fille naïve aux cheveux verts et que vous n’ignorez pas que je surkiffe pas mal au point d’infliger à tout un amphithéâtre l’opening Seikan Heikou (à ma défense, la première fois que je l’ai vu dans ce même amphithéâtre, ce n’est pas moi qui l’avait demandé.)
Enfin j’espère que c’est une bonne bannière. De toute façon ce n’est pas comme si elle était minimaliste.

Mais parlons des cheveux verts. Lors de la création de mon zuper harem, des gens ont notés et fait signalés la présence de quatre personnes aux cheveux verts dans cet harem. Et ils ont raison. La chevelure verte est chez les personnages féminins un gage de qualité ! Et je vais vous le prouver via un inventaire peu exhaustif mais tout à fait intéressant. Et promis, le prochain article il parlera de jeu vidéo.

– Exemple simple mais intense: quel est le meilleur personnage féminin de la mélancolie d’Haruhi Suzumiya ? Haruhi la déesse sans peur et sans reproches ? Mikuru la moeblob ? Yuki au regard de fer ? Que nenni. Il s’agit de la non moins mystérieuse Tsuruya, celle qui a eu une série à son nom basée de nyoro~n et de fromages bizarres, et qui surtout passe la saison 1 a rire de bon coeur tout en laissant le brave auditeur se poser la question du « mais a quoi elle sert ? » C’est oublier que dans Haruhi tous les sidekick (sauf Enoz) servent à un moment où à un autre, et Tsuruya aura un jour prochain une utilité surpuissante. D’ailleurs ses relations avec Mikuru laisse espérer des trucs de folie du genre « omg viendrait-elle elle aussi du futur ? Existe-il une Tsuruya adulte et oppai ? » Bref, plein de mystères, de bonheurs. A noter que la couleur de cheveux de Tsuruya change selon l’inclinaison horaire et la disponibilité de jexiste. Là c’est plus du bleu-vert assez étrange qu’autre chose, mais parfois c’est clairement vert.

– Les jumelles Sonozaki d’Higurashi tiennent un rôle que je qualifierais de « minime mais important ». Mion et Shion sont rarement au centre des débats, leur famille ressort plus souvent, mais globalement les deux arcs Sonozaki de la première saison d’Higurashi sont grosso modo les plus symboliques de la série: ce sont les deux plus glauques, les deux plus insoutenables (que ceux qui les ont vus pensent a des ONGLES) et les deux plus gores, mais également les deux seuls qui se terminent d’une autre manière que la catastrophe d’Hinamizawa. Et puis Shion est une super badass quand Mion est une experte du katana, qui peut couper en deux une balle de pistolet, et puis c’est les deux plus grosses paires de seins de la série. Faut dire que Rena et Takano ne sont pas une grosse compétition quand Satoko et Rika n’ont même pas l’âge requis pour en avoir. Ah, et c’est la meilleure VF de tout Higurashi, une VF qu’elle est bien.

– De même, la série des Final Fantasy est globalement dénuée de bombes sexuelles, la faute pour pas mal de volet à un Nomura qui est castré et incapable de faire du fanservice correct, tout comme il est incapable de faire des visages diversifiés d’ailleurs. On a bien Tifa dans FF7, mais dans FF8 que dalle, dans FF9 on a Freyja, Kweena (et encore on sait pas son sexe) et Eiko ce qui est dire, et dans les autres FF, c’est pas le charisme de Yuna qui va nous faire bouger les hormones. Mais dans FF4 on a Rydia, qui existe en deux exemplaires: loli et… bombe sexuelle. Et a su donc imposer sa présence dans nombre de doujinshi dédiés à un Final Fantasy. Après je n’ai pas joué à FF4 donc je ne sais pas ce qu’elle veut niveau personnalité, mais physiquement c’est approuvé. Et d’ailleurs, ça me rappelle…

Nell Do Tu El Oberschvank ! Petite loli boulet devenant grosse bombe sexuelle oppai remplie de classe et de prestige. Ca va faire deux ans qu’on l’a pas revu. Que Kubo tue Hitsugaya pour de bon et nous file Nell capitaine du Gotenseishin bordel de merde, elle le mérite è_é.

– Plein de filles de Touhou ont les cheveux verts. Problème: j’y connais rien à Touhou. Du coup je me contente d’énoncer des nom comme Shikeiki Yamaxanadu, Kochiya Sanae, Kazami Yuuka, Kagiyama Hina et caetera et caetera. Mais surtout le plus important c’est Nitori Kawashiro, cad Mademoiselle Get Down. Gloire à elle. Même si elle a plus des cheveux qui passent du bleu au vert selon les dessinateurs, et ça c’est bien triste.

CC de Code Geass est une divinité qui ne passe pas inaperçu dans l’univers sympathique et coloré de Code Geass, et également la meilleure pub Pizza Hut ayant jamais existé. Elle est drôle, excentrique, manipulatrice, insensible quand il le faut, sensible quand il le faut (notez la super répétition), a du charisme, a un passé triste et tragique mais qui n’a pas su inspirer les émo, et s’habillent toujours super bien. CC c’est la vie.

Amber dans Darker Than Black est presque son clone d’ailleurs, mais en plus « mignonne », plus « sortable », plus mystérieuse. Ca fait trop longtemps que j’ai pas vu Darker Than Black d’ailleurs, faudrait que je me prépare mentalement à le remater pour la future saison 2 qui s’annonce ma foi fort trépidante. Bref Amber elle a la classe, et anime toute la fin de la série.

– Et puis il y’a les Vocaloid. Là aussi selon l’auteur, la célèbre Hatsune Miku a les cheveux verts ou bleus, Mais la plus intéressante Vocaloid, c’est à dire Gumi, qui débarque fin juin et récupère la même voix que Ranka Lee (dont j’ai déjà parlé trop plus haut), a elle les cheveux verts et le charisme qui s’accompagne. Surtout qu’elle a les cheveux courts, ce qui est finalement rare pour des personnages aux tissus capillaires de cette couleur. Bref.

– Globalement, ce qu’on nomme les cheveux « aqua », où on ne sait pas vraiment si ils sont plus bleus que verts, englobe pas mal de personnes, à commencer par Fuuka Yamagishi du grandiose Persona 3, qui pour le coup a des cheveux d’une couleur indéfinissable mais… plutôt vert. J’y voit plutôt du vert mais bref. Fuuka qui je le rappelle est le personnage totalement geek de l’équipe, toujours scotchée à son écran d’ordinateur et assez peu sociable, pour ne pas dire complètement brimée par ses camarades de classe et qui devient peu à peu la « maman protectrice » du groupe, rôle qui lui convient plus qu’a une Mitsuru qui est définitivement une action girl.

Bref c’est dingue comme cet opening de Speed Grapher est meilleur que l’original, mais à part ça, c’était une petite liste totalement exhaustive mais c’était le seul fétishisme dont je pouvais vraiment témoigner – les maillots de bains une pièce étant rarement présents comme signes distinctifs d’un personnage féminin. Et c’est bien dommage.

Pendant ce temps:
Horripilés de voir le nord de la France remporter un Epic Win lors du McThalie du 29 Mai ou 9 thalistes déchaînés ont remplis le McDo Saint Lazare, les toulousains de Thalie ont fait sécession et fait leur propre McThalie hier midi, et c’était d’après ce que j’ai compris, assez épique et réussi. L’avantage de ce format c’est qu’entre cinq et dix personnes, c’est vraiment idéal pour tout le monde. Un nouveau McThalie NORDISTE est prévu pour la Japan Expo, dates et bordels divers à définir. On a quatre semaines, ne nous pressons pas.
Tant qu’a parler de réunions IRL, je recommande l’article d’animint sur le sujet.

Et on a dépassé les 100 membres inscrits hier, et la barre des 10000 messages va bientôt être désintégrée. Le cocon a mis du temps à s’ouvrir mais woaw.

J’aime sucer mon propre forum.

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr