Archives quotidiennes :

[Humeur Drama] Les expressions dont on se sert beaucoup trop…

… et qui sont franchement répétitives en plus de témoigner d’une certaine paresse intellectuelle.

Internet est un endroit formidable. On y trouve de tout, pourvu que l’on creuse un peu et ainsi de lien en lien, de découvertes en découvertes, on peut se forger des opinions, un esprit critique, une ouverture d’esprit, du recul sur les choses, un arrêt de tout prendre au sérieux, accéder au stade d’ultime humour, et par la même occasion au rang de Sage de l’Internet, qui sera toujours écouté, apprécié et que tout le monde aimera très fort, et qui essaiera même de passer au rang supérieur (le level 99), c’est à dire celui de communiquer ce qu’il aime à son prochain, même si celui-ci à 54 ans, voit les jeux vidéo comme un truc pour adolescents boutonneux et estime que le japonais est une langue méga laide parce qu’il a entendu des chinois la prononcer au Mont Saint Michel, et non je ne tente pas une généralisation.

Mais ça serait trop simple si tout le monde visait cet objectif, parce qu’il faut bien l’avouer, Internet ça reste surtout un moyen fort abordable de se divertir, et toujours un bon moyen de dire à tout le monde ce qu’on pense sur un sujet bien précis, même si on est incapable d’écrire plus de deux lignes dessus. Essayer d’être agréable, de trouver dans l’Internet une culture et des expériences que je ne trouverais pas ailleurs ? Bfff quelle connerie: ce que je veux, c’est que les gens sachent que Trucmuche c’est de la merde. Et comme ça m’emmerde déjà d’écrire des trucs, je vais sortir des bonnes phrases rigolotes que je lis souvent. Comme ça ça me créera un STYLE unique, et je serais à contre-courant de toute cette masse décérébrée qui accepte la merde en souriant et on la mangeant !

Je vais pas vous oser faire de la sociologie/philosophie de comptoir, mais cette volonté sans cesse d’être à contre-courant est quelque chose d’énervant. Parce que le contre-courant, oh mon dieu je vais vous faire une révélation tellement fantastique que vous n’en reviendrez pas, eh bah c’est un flot de conneries. Il y’a pas de contre-courant pour la seule raison que définir le courant initial est vraiment (jeff) ARDU. C’est quoi le « courant » normal ? Qu’est-ce qui définit les composants de ce qui nous rend à contre-courant ? Par exemple au cinéma, c’est quoi: le succès au box office d’un film – plus il est vu plus c’est cool de ne pas l’avoir vu ou de l’avoir vu et de pas avoir aimé (ce qui est con car ça présuppose que les millions de personnes qui ont vues le film jugent tous que c’est un chef d’oeuvre – je pense entre autres à Bienvenue chez les chtis, qu’on pointe souvent du doigt pour ses 20M de spectacteurs dont une grande partie ont juste pensés avoir vu un film rigolo et divertissant plus qu’un chef d’oeuvre qui fera date dans le cinéma.) ? Les étoiles de la critiques ? Les réactions globales du public, le bouche à oreille ? C’est pas facile…

Bref il est si important d’être au dessus de la masse, de savoir mieux que quiconque ce qu’elle doit acheter, ce qu’elle doit voir, que ce mouvement en est arrivé à avoir son propre langage: le langage troll. Pour se reconnaître entre eux, mmm voyez. En plus c’est parfait sur plusieurs points: cela permet d’avoir « son » propre style, d’utiliser des anglicismes tellement cools que les gens normaux n’utilisent pas, et en plus ça permet à moindre coût d’avoir l’air d’un parfait gros connard vaniteux qui sait tout mieux que tout le monde ! Fuck yeah, profit !

Bref tout ça est plus où moins une dénonciation subtile de cette pensée pessimiste, monomaniaque et et et exaspérante qui ne m’a jamais compté dans ses plus grands fans, en plus d’être un léger ras le bol contre les mecs qui pensent, que ce soit sur les forums où les channels IRC, que se limiter à une phrase pour dire leur opinion c’est cool, c’est pertinent et c’est stylé. Putain non, c’est pas pertinent, c’est inintéressant et c’est exaspérant. Bordel, on est sur Internet, pas sur Twitter quoi. Encore quand le type est un kikoolol, tu te dis « ok c’est dans ses gènes » mais quand le type semble avoir un intellect, on ne peut que se dire: « mais… pourquoi ? ».

« old » – Surtout sur IRC. Le « old » est utilisé quand quelqu’un poste une actualité, une vidéo où une image que quelqu’un dans l’assemblée à déjà vu. Si le mec l’a déjà vu et est en plus un vrai connard, il se contentera donc comme unique réaction d’un « old », synonyme de « j’ai déjà vu ça = tout le monde l’a déjà vu = tu es en retard = tu es donc sans doute en retard mentalement = ta mère est ta soeur », bon j’extrapole peut-être un peu les intentions, mais le message est là. Bon, ok, quand quelqu’un vous ressort This Is Sparta en pensant que personne ne connaît, c’est un peu couillon et mérité, mais à chaque fois j’ai vu « old » être utilisé pour des trucs que, par exemple, je n’avais jamais vu ou même pire avec une fois une actualité qui date de trois heures. Le mec était sans doute sur le channel quand elle a postée la première fois, mais ça veut pas dire que les mecs arrivés depuis sont au courant.

« lol trucmuche » – « Eh j’ai acheté POD II sur Dreamcast » « lol POD II » -> Le mec vous dit que vous avez acheté un jeu de merde mais ne vous dira pas pourquoi, n’a pas envie de vous dire pourquoi et il sera bien embété de vous dire pourquoi il a dit ça, il a lu que des réactions de joueurs où la critique de gamekult/gameblog/ign sur ce jeu et sait que vous êtes donc bien embété. Donc désolé mais si vous cherchiez de la pertinence, il n’est pas votre homme.

Trumuche 1.5 (aussi nommé sous la forme trucmuche HD ou trucmuche next gen) – Je sais pas d’où vient cette expression, quel site l’a inventé, quel forumeur attardé mental a décidé un jour de créer cette expression mais c’est juste l’expression JV la plus NAZE de tous les temps. Grosso modo, ça s’utilise quand on parle d’une suite. Réussie, loupée ? On s’en fous – 1.5. Sys-té-ma-ti-que-ment. J’ignore si il y’a eu un seul jeu sorti ces cinq dernières années qui soit une suite de jeu et que je n’ai pas vu appelé par un anticonformiste local « xxx 1.5 ». En fait la principale critique derrière ce sobriquet est que la suite est donc totalement identique à la première, se contentant de rajouter quelques trucs en plus pour faire genre, quelques nouveaux décors puis basta, en plus de bien nous préciser que c’est un mal n’arrivant qu’au jeu vidéo contemporain. Car oui, il est connu que dans l’histoire du jeu vidéo, toutes les suites ont révolutionnés le jeu précédent. Regardez Super Mario Bros 2: totalement pas la même chose que Super Mario Bros ! Ok aux Etats-Unis seulement, MAIS. Et Sonic 2 c’est complétement pas le même jeu que Sonic 1, la preuve: y’a maintenant Tails, le spindash et des niveaux bonus en 3D pour choper les emeraudes. Ah, et je ne vous parle pas de l’Exode d’Abe qui a complètement révolu-ti-o-nn-é l’opus précédent (ce qui est vrai: l’Odyssée d’Abe était très bien, l’Exode d’Abe est SURPUISSANT.)
Globalement faut jamais oublier qu’une suite n’a que rarement pour ambition de changer complètement le premier volet, mais juste de proposer de nouveaux niveaux, de nouveaux mouvements, de nouvelles courses, parfois de nouveaux héros – y’a que dans les RPG que ça change tout le temps, hey. C’est pas parce qu’on a joué et surkiffé Spyro, qu’on surkiffera pas le même jeu avec vingt nouveaux niveaux et une tripotée de nouveaux mouvements un an plus tard. Je trouve ça d’ailleurs à moitié hypocrite puisque cela insinue en plus qu’acheter le jeu en possédant le volet précédent c’est être un véritable pigeon. Eh, c’est parce que j’ai surkiffé le premier et veut prolonger l’expérience que j’achète le deux, génie, t’en connais beaucoup des mecs qui achètent le 2 direct ou qui ont surkiffés le 1 et vont mépriser le 2 ?.
(l’exemple récent qui m’a le plus énervé est Super Mario Galaxy 2. On sait à moitié rien dessus, juste qu’on va avoir un Super Mario Galaxy avec des nouvelles planètes à explorer, Yoshi, bref si c’est aussi imaginatif et bien pensé que le premier, on peut s’éclater. ET NON. Car 1.5.)

La variation « trucmuche HD » s’utilisant bien évidemment pour les adaptations de jeu 128 bits vers consoles HD. Exemple: Gran Turismo 5 est un Gran Turismo 4 HD. YA. RLY. Parce que les mecs de Polyphony ils allaient pas soudainement t’introduire un système de carapaces bleues. C’est dingue comme depuis le début du paragraphe je dis des putains d’évidence qui devraient apparaître logique mais qui NON, parce que des types sans la moindre imagination ont vue cette expression être spammée sur les forums de gamekult (je sais pas quoi du forum 15-18 de jv.com ou de l’intégralité des forums gamekult est le plus vivier à con d’ailleurs), décident de l’utiliser partout. Se créer sa propre personnalité, c’est pour les autres après tout.

c

Hype et toutes ses variations (overhypé, surfait, surnoté…) – Non mais sérieusement, je n’ai jamais compris l’usage de ce mot, ce qu’il voulait dire. J’ai une idée globale qui ressemblerait à « putain trop de gens en parlent, et ils parlent pas de Baccano! ou de Onani Master Kurosawa qui mérite beaucoup plus d’amour que leur merde, les enculés ! », mais bref. Chaque saison ayant son anime hypé que « on en parle trop c’est horrible », ce à quoi on peut répondre, en bon dialecte hfr: taggle molette.
Mater et aimer un anime overhypé est aux yeux de celui qui juge ça overhypé très souvent éliminatoire. Si ils étaient jurys à la Nouvelle Star, mater et aimer Code Geass, K-On!, Macross Frontier ou Clannad équivaut direct cash à 4 rouges (sauf parfois pour Code Geass, ou vous avez ptet une chance d’obtenir un bleu si vous décidez d’oublier de parler du fait que vous avez aussi kiffé R2.) En fait, la principale peur qu’un type a en traitant quelque chose d’overhypé c’est que ça masque ce qu’il juge comme les vraies bonnes oeuvres. Qu’en achetant un dvd de Mystery Anime OverHyped X, on se prive d’un dvd de Greatest Unknown Anime Ever, ou qu’en tapant un article sur son blog dédié à dire du bien de Super Overhyped Anime Saison 3, on empêche l’écriture d’un article dédiée à Underated King Anime 2091. Ce qui est un raisonnement… douteux.

Mais là j’avoue je tâtonne à essayer de comprendre ce terme, bordel, je suis même pas sûr que ceux qui l’utilisent savent vraiment ce que ça veut dire, ils ont une idée globale du mot, et ils tentent de lui donner une portée. Mais ça fait prrrrrscht. Et c’est plat. Une expression vide, sans sens et donc toi t’es là: « ok wtf ». Chiant.

C’est vraiment les quatre expressions que je trouve les plus redondantes et pénibles en ce moment. Y’en a d’autres (du genre l’adjectif « vide » utilisé un peu pour tout et n’importe quoi – comme vous pouvez le voir trois lignes plus haut, ainsi que la belle et jolie expression « c’est de la merde » utilisé de manière bien définitive, toujours appétissant) C’est vraiment un billet d’humeur parce que là je vais vous le dire nettement: je sature. J’en ai marre de ce climat sans cesse blasé quand il n’est pas carrément haineux voire obscurantiste, j’en ai marre que les mecs qui se montrent un peu enthousiastes se fassent pointer du doigt et étiqueter comme naïfs (OMG INSULTE SUPRÊME) par les mêmes gars qui savent toujours mieux que tout le monde, j’en ai marre que quoi que tu fasses, t’as toujours un type qui comprend mieux l’humanité que n’importe qui, marre du pessimisme, de la méfiance habituelle, j’en ai marre de ces « débats » où tentent de se convaincre deux personnes qui ne changeront pas leur opnion d’un iota. Ca devrait pas marcher comme ça, ça devrait être plus léger, plus second degré. Quelque chose a loupé quelque part, où est tout le coté agréable de l’Internet ?

On va dire que je me QUESTIONNE. Je devrais m’en foutre complétement en fait mais je n’y arrive pas – à la place je tape un truc. C’est cool. Non ? Allez on va dire qu’un gros billet d’humeur bien sur les nerfs une fois par an c’est tolérable.

PS: Ah, et je vous avais dit que le truc qui m’énervait le plus c’était les types qui commentaient un article d’un site journalistique genre lemonde, ou libération, ou même à la limite Yahoo! (haha) juste en lisant le titre ? Faut dire aussi que les journalistes internet commencent à devenir sacrément relou avec leurs titres qui n’ont parfois rien à voir avec le sujet… Mais merde, y’a que les lecteurs de magazines tv qui tombent dans des pièges aussi bas… normalement.

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr