Archives mensuelles : septembre 2009

La Mélancolie d’Haruhi Suzumiya 2009 – Hallelujah ?

Si tu es étudiant majeur et vacciné à Caen et que tu rêves de parler manga/jv/comics/jeu de rôles une fois par semaine dans une émission radio dédiée à la culture geek/otaque, tape dans les mains. Ou envoie moi un mail. Bisoux

Dites moi, la « saison 2 » de Suzumiya Haruhi no Yuutsu s’est conclut récemment (bon pas pour MyAnimeList) et du coup, je me devais de faire partager mes impressions essentielles à la bonne tenue de la société moderne qui nous exploite et qui nous spolie.

Mais d’abord, pour les retardataires et gens qui ne savent juste pas (ça peut arriver), qu’est-ce que cette mystérieuse « saison 2 » ? Eh bien disons que la première saison, La Mélancolie d’Haruhi Suzumiya, sortie au Japon en 2006 et chez nous en 2008, a su transfiguré l’internet otaku d’une manière plus où moins certaines, d’autant que le fandom français est peu discret et sait se montrer aussi bien sur le net qu’en convention. Bref, une sorte d’institution aussi adorée que décriée et dont la suite était attendue avec impatience, d’autant que la « première saison » était loin d’avoir tout couvert niveau support de base. Et après des centaines de milliers de teasers sur une saison 2 de la part de ces gens très joueurs de chez Kadokawa, le premier « nouvel » épisode a débarqué fin mai 2009 presque totalement par surprise. Je dis « presque » parce que quand les fans ont vu que la première saison allait être rediffusée avec 28 épisodes au lieu de 14, ils ont compris que quelque chose de bizarre allait se passer. Et ils ont eus raison.

D’autant qu’il faut rajouter à tout ça le fait que la « saison 1 » était diffusée à la base dans un ordre non chronologique, et qu’elle était pour cette rediffusion totalement dans l’ordre « normal » et chronologique. Par conséquent, il faut comprendre que ces épisodes inédits sont diffusés au milieu d’épisodes déjà vus et que ça ne fait qu’en rajouter un peu plus dans la confusion. Mais qu’importe: on a eu 14 épisodes inédits d’Haruhi, et c’est déjà pas mal.

Sauf que… On en a pas vraiment eu 14. A partir de là, si vous n’y connaissez rien en Haruhi, je vous indique plutôt la lecture de la critique de la première saison juste ici que continuer plus loin car… voilà. Ca pourrait être dangereux !

Ah et si vous n’y connaissez rien en animation japonaise et que vous voulez vous faire une idée de cet art ou si vous voulez faire découvrir l’animation japonaise à des gens, ne choisissez pas Haruhi quoi. Ca paraît naturel mais…

Haruhi.jpg
Pfff encore un article inintéressant et normal sur Suzumiya Haruhi…

Continuer la lecture de La Mélancolie d’Haruhi Suzumiya 2009 – Hallelujah ? 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Ré-ré-ré-ré-ré-répétition (Sorties mangas du mois)

Un tacle se cache dans cet article, sauras tu le retrouver ?

En France, le rythme de parution des mangas est, je ne vous mentirais pas, très souvent du un tome tous les deux mois, jusqu’a ce que la maison d’édition se rende compte qu’elle rattrape déjà les japonais et qu’il est temps de passer à du un tome tous les six mois. Et croyez-le, ou pas, la fin d’année est assez virulente niveau sortie. Si Glénat, traditionnellement, ne sort rien en décembre, le mois d’octobre et novembre sont très souvent l’embouteillage et les fnacs du monde entier ne savent point que faire de tous ces nouveaux tomes et nouvelles séries bizarres. Mais là, chose amusante, le mois de septembre est également un bel embouteillage. La raison ? Bah désormais il est traditionnel pour toutes les maisons d’éditions de sortir des tonnes de nouveautés à la Japan Expo. Et comme du coup ils gardent leur rythme de tous les deux mois, bah deux mois après la Japan Expo, devinez quoi ? Les nouveautés récupérent un tome supplémentaire. Le mois de septembre est donc résolument chargé, et ce n’est pas prêt de s’améliorer (même si du coup on se met à espérer que octobre sera plus gentil.) Car même si un manga est finalement peu onéreux, bah plusieurs mangas cumulés ça fait beaucoup d’argent, quelle tristesse !

Revenons donc sur la quantité astronomique de sorties, ce qui me donne en plus l’occasion égocentriquement de donner mon avis sur les séries en question. Si ça c’est pas du journalisme total !

Par exemple, j’ai jeté un oeil au second tome de Narutaru et je reste assez surpris de cette réedition. Vous n’êtes pas sans savoir que Narutaru avait été acquis par Glénat il y’a longtemps et qu’il avait publié ça avant de s’arrêter au troisième ou quatrième tome en se rendant compte que ce qu’ils publiaient n’étaient pas aussi mignon qu’ils croyaient et qu’ils vendaient, présentant ça comme un truc pour enfants pokémon-like tout ça, malgré un tome 1 qui déjà envoyait pas mal du bois, entre autres avec une fille qui envisageait sérieusement la scarification. Pas très pokémon-like ça. Et force est de constater que Glénat semble sans doute réediter (haha jeu de mot) la même erreur, en présentant sur sa 4e de couverture le manga comme quelque chose de très enfantin tout ça. Aucun avertissement, rien. Ok les deux premiers tomes sont encore assez souples, mais dès qu’on va parler de viol à coup de tubes à essais et autres grosses effusions de sang, ça va surprendre. Une pastille « pour public averti » aurait été de bon aloi, et si Glénat se re-rend compte dans deux tomes qu’ils publient pas le truc qu’ils pensaient et annulent à nouveau la sortie des tomes suivants, ça va être assez violent.

Mais bon, ils sont grands, ils font ce qu’ils veulent après tout.

ZETSUBOUSHITAAA !

Par contre, toujours pas mal de kudos pour Pika. Adapter Sayonara Zetsubou Sensei dans la langue de Molière s’annonçait comme un joli calvaire, ils ont réussis à bien prendre le virage, entre autres grâce à ces bonnes vieilles pages de notes à la fin de volume, et une adaptation globalement aux petits ognions, avec explications des jeux de mots, et caetera. Le tome 4 n’échappe pas à cette régle et c’est toujours un plaisir de lire les aventures de Monsieur Désespoir, qui semble en plus jouir d’un petit succès d’estime de par chez nous. Si vous ne connaissez pas encore cette série, jetez vous dessus, c’est un véritable joyau qui cumule un style graphique unique, des personnages complets, une légerté de ton de bon aloi en plus d’une justesse presque déstabilisante dans la vision de la culture japonaise actuelle. Et en plus l’adaptation français est top, et lire un seul tome de Sayonara Monsieur Désespoir prend presque autant de temps qu’en lire deux de n’importe quelle autre série.

Autre série au succès d’estime particulièrement important et qui commence même à carrément percer, tout en déchaînant sur son chemin nombre d’éloges et de compliments, c’est Mirai Nikki, œuvre approuvée par le forum Thalie et dont je parle en boucle depuis un an donc je vais cesser. Casterman fait un excellent boulot dessus, ayant compris le potentiel commercial de ce manga et offre donc là aussi une très bonne adaptation, avec du beau papier épais, qui donne l’impression d’avoir un gros pavé entre les mains. Le tome 3, sorti le 9 septembre dernier, est lui aussi une très bonne réussite éditoriale, même si il couvre le chapitre de Mirai Nikki que je trouve, après un certain recul, comme le plus ennuyant de la série. D’un coté, on ne va pas s’en plaindre: ça reste de plutôt bonne qualité, et ça continue d’affirmer Mirai Nikki comme une oeuvre ou chaque arc est différent du précédent, ou chaque numéro qui entre une scène crée une ambiance différente, et où à chaque fois Yuno et Yukiteru semblent repartir de zéro. Un manga très attachant, qui reste exceptionnellement passionant, en plus de ne pas hésiter à être over the top, ce qui déchire toujours

(En parlant d’over the top, ne faites pas l’erreur d’acheter le manga Code Geass qui sort chez Tonkam à la fin du mois, il est tout pourri, attendez Nightmare of Nunnaly plutôt !)

Niveau DVD, outre l’apparition dans toutes les fnacs du monde de coffrets Dybex à 20€ (la moitié d’Evangelion ou de Samurai Champloo à 20€ – ou l’intégrale d’Hellsing au même prix), il y’a aussi Kaze et ces 11 épisodes de Soul Eater pour 40€ (si vous achetez à la fnac dès maintenant) / 50€ (partout), pas les plus intéressants de la série (le début de Soul Eater est assez long, pas forcément passionnant, bref pas l’exemple de la meilleure introduction de tous les temps) mais bon, ça peut valoir le coup.
A noter que JUSTEMENT, le manga a coté, sortait dans son magnifique tome 5, c’est à dire le tome où tout commence vraiment scénaristiquement, où on a Médusa au sommet de son art, des combats de folie, des dialogues virils et bien aménés et plein d’autre truc qu’on ne peut décemment détester, sauf si on a pas de goût et qu’on passe son temps à détester des trucs pour les défoncer sur son blog dans des élans de mauvaise foi gratuite juste pour montrer qu’on a pas les mêmes valeurs et qu’on est pas aussi naïf que le reste de l’humanité. Des gens ont chiés sur Soul Eater: la vengeance divine doit donc se faire et la marque de la honte s’imprimer éternellement sur leur main.

Ah oui, puis on a aussi la sortie du volume 2 de Tengen Toppa Gurren Lagann, avec un super artwork de Nia sur la jacquette, et la présence de l’OST avec l’édition collector: exactement le moyen de payer 50€ 60€ avec le sourire (les 50€ c’est si vous achetez le coffret en convention), d’autant que je rappelle à quoi point je surkiffe la VF de TTGL qui ne fait vraiment pas honte à l’original, jamais. Paraît d’ailleurs que certains japs préférent la VF à leur VO, ce qui est franchement sympa.

Mais bon bref.

Et ce n’est pas fini !


Highschool of the Dead sort son deuxième tome (plus de zombies, de sang, de références à Shaun of The Dead !), les shonens du moments sortent tous un nouveau tome histoire de (Bleach et le tome 34 aka « la meilleure couv de tous les temps »; One Piece et le tome 51, dernier tome avant l’année prochaine puisqu’ils sortiront en novembre un data book ; le pitoyable Fairy Tail et son tome 8 qui semble de plus en plus s’enfoncer dans des clichés et du manichéisme en veut tu en voilà ; Tsubasa Reservoir Chronicles tome 23… ; D-Gray Man et son tome 17, Air Gear…), Asuka sort une grosse et belle édition deluxe du paraît-il excellent « Très cher frère » qui est déjà introuvable, Saint Seiya G sort le tome 16 qui commence à couvrir des événements que j’ignorais complétement mais qui sont encore un excèse d’Aiolia (à quoi bon faire un truc sur les chevaliers d’or si l’auteur n’en utilise qu’un) et un style graphique de plus en plus illisible.
On a aussi le très médiocre manga d’Haruhi, et le volume 2 ne rattrape pas tellement le volume 1. Pas à mon avis le meilleur moyen de faire grâce à l’univers, mais tellement plus accessible que le bouquin introuvable et que les dvd unitaires super chéros (et introuvables en boutique normale), ce qui force à me faire dire que… bon au moins les gens auront eus contact avec l’univers de manière assez accessible.

(D’ailleurs j’ai vu Les Soupirs d’Haruhi Suzumiya, c’était super bien et ça clôture de bonne façon Haruhi 2009. Maintenant me demandez pas un jugement sur l’intégralité de la saison, c’est chaud, Endless Eight trouble les cartes.)

Bref un mois de septembre chargé, ne manque plus que NHK et toutes les séries que je suis en ce moment sont là. Ah, et je n’ai pas parlé du tant attendu coffret intégrale Full Metal Alchemist qui contient les 52 épisodes pour 60€ et qui sort la semaine prochaine. Violence, Noël est déjà en avance. Et je vous parle de la saison d’automne qui commence la semaine prochaine et qui nous permettra de télécharger voir plein de nouvelles séries dont celle que j’attends avec impatience depuis deux bons mois…
Kobatoooo.jpg

Plus les trailers et les annonces passent, plus je pressens du bon Madhouse pour ce Kobato, vous savez le Madhouse qui a adapté plutôt pas mal Death Note et Claymore (bon on oublie la fin inventée n’importe comment), et sur qui on peut compter pour avoir le beurre, l’argent du beurre et la fille de la cremière.

Kobato à la base c’est un manga de CLAMP dont le premier tome est sorti chez nous à la fin du mois dernier dans sa belle couverture rose fluo, et qui raconte donc l’histoire de Kobato, une jeune fille qui doit apprendre à s’intégrer dans le Japon moderne tout d’abord, puis qui très vite devra remplir une bouteille en soignant la peine chez de nombreuses personnes. Une fois cette bouteille pleine, elle poura réaliser son voeu. En outre, elle ne doit jamais, au grand jamais, enlever son chapeau… Un scénario pas trop mal, mais sublimé sur le papier par des personnages très attachants, à commencer par l’héroïne éponyme, Kobato, qui, ignorant tout du monde moderne et apprenant à quoi il ressemble via les dramas et autres émissions, fait preuve d’une innocence et d’une maladresse véritablement… hilarante. Globalement, il s’agit sans doute de l’oeuvre la plus légère de Clamp et ça fait en permanence du bien là ou ça passe, c’est non seulement loin d’être stupide mais aussi drôle et revigorant. Bref, j’adore.

En outre, j’apprends que Megumi Nakajima interprétera l’ending (en plus de la voix de deux personnages jumeaux), ce qui suffit à me mettre définitivement en joie, d’autant que le trailer est loin d’être castrateur, et que Sakamoto fera celui d’ouverture. Et en bon FANBOY je suis en joie.

Bon, tout ça c’est bien sympa (bien qu’un peu inutile), et je suis absent ce week-end, ce qui vous touchera peu je l’imagine: je serais samedi soir à Bercy pour mater CM Punk humilier Matt Hardy (owi), et le dimanche après-midi sans nul doute au festiblog, histoire de m’imprégner de l’univers blog BD à fond et dire du mal de Maliki derrière son dos dans sa queue. Ca peut être intéressant. Mon chapeau et mes cheveux blonds de retour à Paris pour la première fois depuis la Japan Expo, ça m’a presque manqué :(.

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Project Gotham Racing 4 – Un jeu qu’il est bien pour le conduire

Dans la grande famille des jeux de courses, il y’a plusieurs familles: la simulation à la Gran Turismo, l’arcade décomplexée à la Outrun, les fantaisistes à la Mario Kart où bien encore les futuristes à la Wipeout. Project Gotham Racing 4, lui, fait partie d’une famille bien particulière: la simulation décomplexée matinée de beaucoup d’arcade. Et est donc, de facto, un des jeux de courses les plus funs de la Xbox 360. En plus de ne plus être très onéreux.

YOW SEPIA POWA

Je l’ai déjà dit en Janvier, les simulations qui ont pas changées d’un iota depuis Gran Turismo, sorti en 1998, ça m’intéresse de moins en moins, Forza Motorsport 2 m’avait donc plutôt pété les couilles et je me fous de savoir que le 3 arrive: il a pas l’air mieux parti pour autant. C’est bien beau de faire des jeux où on se la branle à dire « hey matez le circuit, il est au bout de bitume prêt avec la réalité ! », mais si on s’y emmerde comme un rat mort, non quoi. Je comprends le souci des gens qui veulent une simu parfaite pour se croire comme avec leur voiture, mais faut bien comprendre que c’est pas en privilégiant les adeptes du réglage prêt qu’on fera plaisir à ceux qui veulent juste jouer à un jeu de tuture pour s’amuser et ne pas se prendre la tête tout ça.

Bref, du coup je sais pas tellement pourquoi j’ai pris Project Gotham Racing 4. Peut-être l’envie de retrouver ces bons vieux types de chez Bizarre, qui m’ont fait beaucoup de bien avec le très bon Formula One 97, d’autant qu’un PGR je n’y ai jamais touché et que l’arrière de la boîte annonce fièrement l’arrivée de conditions météologiques dans le jeu: du coup ALLEZ HOP ON PREND. Surtout que le jeu coûte 15€, on va pas faire la bine fouche.

Et j’ai été plus qu’agréablement surpris: j’ai vraiment kiffé ma race avec Project Gotham Racing 4. Pour une raison simple: ce jeu pense au fun, au cool et à l’amusement avant tout. Et là j’ai envie de dire deux mots: fuck yeah !
Déjà premier indice que ce jeu pense à nous, pauvre petit joueur à la recherche de sensations fort, quand il lance notre profil il nous lance un véhément: « Amusez vous bien avec PGR4 ».

La dernière fois qu’un jeu m’a dit un truc du genre « en espérant que vous vous amuserez » ou « profitez du jeu » en lançant une partie, c’était Persona 4. C’est un détail peut-être complétement con mais ça montre quelque chose. J’en suis sûr. OUI. Peut-être ai-je découvert le secret entre grands jeux et petits jeux. PEUT-ETRE.

Destruction de PGR4

Ce qui fait vraiment plaisir dans PGR4 c’est la diversité des épreuves. Ils auraient pu nettement se contenter de la mode Course de rues, déjà assez sympa en elle-même grâce à des putains de bons environnements et une IA qui ENFIN se la joue à autre chose qu’auto-tamponneuse, mais ils ont vraiments foutus beaucoup de trucs différents qui fait que sur une partie de une ou deux heures, on fait rarement plusieurs fois la même chose, et qu’un championnat n’est finalement pas si répétitif que ça. Ainsi on retrouve une mode course classique, une mode élimination assez énorme (toutes les 30s, le dernier est éliminé jusqu’a ce qu’il n’en reste qu’un), une mode radar franchement bonnard (le but du jeu étant de faire péter des… radars et d’être le plus rapide en vitesse cumulé), des modes contre la montre assez classique, une mode dépassement que je kiffe, du sprint cône qui demande vitesse et sang froid…

Bref sur ce plan, PGR4 est absolument parfait avec sa bonne dizaine d’épreuves puisqu’il évite d’être répétitif, qu’il met du temps avant de sérieusement lasser et que chaque épreuve demande une préparation différente, et si au départ on en chie un poil, on évolue très vite vers le haut du classement, d’une manière absolument naturelle. Aucune difficulté artificielle, aucune IA cheatée, toutes les épreuves se font sur un pied d’égalité avec les autres voitures et c’est absolument parfait.

Cool §

En outre le jeu fait vraiment une apologie du cool dans toute sa splendeur. Déjà parce que les environnements choisis sont franchement l’incarnation du cool en soit (New York, Londres, Las Vegas, Tokyo, Macao, Quebec), qu’ils passent par des endroits connus de chaque ville (a noter que New York nous épargne l’habituel Time Squares et préfère se concentrer sur un autre coin de Manhattan, nous offrant même le luxe de traverser le pont de Brooklyn) et que ça fait déjà bien plaisir. Il y’a également le très connu de système de Kudos: faites l’imbécile avec des dérapages, des endo ou des dépassements virils, vous êtes récompensé par des kudos sonnants et trébuchants que vous pouvez plus tard dépenser sans honte et sans reproches. Et ça franchement, c’est plaisant.
En outre là ou Gran Turismo 4 et Forza avaient des systèmes relous de pénalités, comme si se crasher droit dans le mur n’était pas déjà une pénalité en soit, PGR4 évite ça en ne fichant aucune pénalité du tout et en rendant les erreurs pas si éliminatoires que ça, même si elles sont à éviter. La gestion des dégats est également assez précaire, mais personnellement je m’en fous: déjà que se crasher est chiant, alors si en plus ça nous force à devoir passer le reste de la course bridé, c’est pas amusant – et les mecs de Bizarre l’ont parfaitement compris et ont donc viré ça du jeu. Enfin, la première place est, dieu merci, facultative: là ou des GT et des Forza te forcent à finir premier de toutes les courses sinon rien, dans PGR4 la différence niveau entre la 3e et la 1e page niveau profits est assez maigre, et rendent la première place plus un défi personnel qu’une obligation, ce qui fait quand même plaisir.

Bref tout ça est déjà bien cool, alors si en plus le jeu vous offre une gamme de véhicule qui font rêver, c’est encore mieux. On y retrouve ainsi les véhicules les plus proches de la définition de cool, allant de la DeLorean a des Aston Martin comme chez James Bond, en passant par une impressionnante gamme de Ferrari, des véhicules des années 50 (avec une Maserati 250F de l’époque, qui participait au championnat F1, miam), des voitures à hydrogène et même des motos. Et franchement, voir une course avec un aussi beau melting-pot, ça fait rêver. Surtout que voir s’affronter moto et voiture sur pied d’égalité, c’est toujours bon à voir (même si sur les circuits rapides, avoir une moto est un poil suicidaire) et ça permet encore plus de diversifier le plaisir de jeu.

Et évidemment, je n’ai pas parlé de la colorisation perso des voitures (le jeu propose même de base la possibilité de les décorer de la couleur du drapeau de votre pays, et le bleu/blanc/rouge déchire plutôt pas mal sur des voitures de sport) et de la mode garage mais globalement le jeu s’adresse aux fans de sport automobile et plus globalement de véhicules divers et variés.

PGR04.jpg

Offrant une bande son de qualité, avec des grands classiques de la musique classique (ce qui lors d’une course orageuse le fait plutôt grave), du hip hop, du rock alternatif (du Wolfmother, du Bloc Party et du Disturbed bordel !), de la pop, le plus cool étant qu’on peut désactiver à sa volonté la bande son pour choisir celle qu’on veut, et ça ne se répète pas trop, ce qui est toujours apprécié. Le jeu se démarque aussi par des graphismes plutôt pas mal, sans doute ridiculisés par Forza 3 mais on s’en bat les organes érogènes extérieurs: le jeu est très loin d’être moche, et la gestion de la luminosité en fonction de la météo est franchement parfois assez bluffant, surtout le temps orageux ou, parfois, on se sent presque aussi trempé que la voiture.

Par contre, j’ai noté 2/3 ralentissements ici où là dans le jeu, ils sont pas récurrents, et sont arrivés plutôt rarement, mais existent.

Et le jeu y gagne énormément à être installé sur le disque dur, les temps de chargements étant franchement longs, ce qui est un des plus gros défauts du jeu. Mais heureusement, si vous faites le geste qui sauve et sacrifiez 2Go sur votre DD Xbox, les temps sont réduits de plus de la moitié !

Enfin autre défaut du jeu: en solo, y’a moyen de faire le tour du jeu assez vite. En trois semaines, j’ai débloqué l’intégralité des véhicules, des circuits et fini avec une médaille d’or tous les défis du mode Arcade. Si je veux tenter la platine ça va prendre beaucoup plus de temps mais contrairement à des Gran Turismo et des Forza ou y’a beaucoup trop de trucs à faire, PGR4 propose peu de championnats mais des championnats de qualité, qu’on se plaît à refaire, contrairement à ceux de Forza qui nécessitent de se taper 6 courses de vingt minutes chacune et qui étaient le contraire même du mot « fun ». Globalement, les courses de PGR4 excèdent rarement les dix minutes, ce qui n’est pas un mal.

A noter que le jeu possède lui aussi le Nurburgring Nordschleife mais a le bon goût de proposer également le Nurbrugring F1 actuel et surtout le Behemoth, qui fusionne les deux d’un coup. Et ça fait plaisir. Et je tiens à déposer une mention spéciale à la quasi intégralité des circuits de Macau, qui même si il n’y a pas le tracé du Grand prix annuel, offre un mélange parfait entre fun et difficulté, en plus de récompenser plus qu’efficacement toute prise de risque qui réussit.

Tiens parlons un peu plus des tracés du jeu…

Une Jaguar D Type aux couleurs du drapeau français: ça c'est cool.

Le jeu possède donc dix environnements (le tracé Michelin, Londres, New York, Las Vegas, Macau, Shanghai, Tokyo, Nürbürgring, Saint-Petersbourg et Québec City) et si évidemment chacun de ses environnements a vraiment sa pâte et son ambiance bien à lui (rah le coté « sale » d’un Macau, les runs de nuit dans Tokyo…), chacun possède en outre une dizaine de circuits, allant du vraiment court au très très longs, mais créant une diversification qui fait qu’on a l’impression de ne jamais parcourir le même circuit. Ce qui est un avantage quand on joue assez longuement, mais qui fait qu’on a aussi un peu de mal à choper des repères. Mais très vite, au bout d’une bonne dizaine d’heures de jeux, les différences commencent à se faire, même si il m’arrive encore parfois de tourner à droite au lieu de tourner à gauche, ce qui finit inexorablement dans le mur.

Mais chaque circuit sait se faire attachant, montrer ses zones de difficultés, ce qui montre vraiment son potentiel en mode contre la montre. Et certains tracés comme la course de l’Ermitage de Saint Petersbourg, ou le circuit de 8km de Macau aurait vraiment sa place dans de nombreux jeux de simulations. Fuck yeah donc. Et franchement, parcourir Quebec, Saint Petersbourg ou Shanghai est tellement du « jamais vu » dans les jeux vidéo qu’on prend ça avec plaisir. Si on excepte donc le Nordschleife, devenu le passage obligé dans tous les jeux possibles et inimaginables (même Need For Speed s’y est mis), tous les circuits sont originaux, jamais vus, et donc totalement géniaux. Après je ne suis pas allé voir sur place si c’est comme dans la vraie vie mais je fais confiance à Bizarre pour ça.

Maintenant, on espère pour PGR5 encore plus de nouveaux lieux, surtout que toutes les métropoles du monde ont du potentiel: Paris bien sûr, mais aussi Madrid, Séoul, Karachi, et même Singapour serait bien fendard, surtout si ils font mumuse sur les bases de l’excellent circuit de F1. Bref, là c’est du fantasme.

Enfin j’ai peu testé le mode online à cause de « oups plus de gold » mais le peu que j’y ai vu m’a convaincu: il y’a encore du monde dessus (mais de moins en moins) mais les nombreux tournois organisés par Bizarre ainsi que les coupes du monde, le jeu par équipe, les nombreuses modes et le classement mondial mis à jour (la France suxx vraiment dis donc) rendent ce online tout a fait attachant, mais là aussi il vaut mieux compter sur des organisations de parties entre potes et entre communautés qu’entre des parties faites à l’arrache…

Splartch croutch

C’est donc assez aisément que PGR4 se place comme un des jeux de courses les plus fun de la Xbox 360. Bizarre réussit complétement son coup et même si le jeu a maintenant deux ans, on s’en fout: un tel jeu a petit prix, c’est vraiment donné en attendant le jeu de F1 de Codemasters. Même si vous êtes assez réfractaire aux jeux de caisse, il y’a de quoi franchement s’amuser sur ce jeu, et le multijoueur a du potentiel, pour peu que vous n’êtes pas le seul à posséder le jeu. Je pense au mode « chat et souris » qui a franchement tout pour être le meilleur mode multijoueur de tout les temps mais qui est… peu joué. Allez, réhabitiltons ensemble ce jeu sur le monde du online !

… même si j’ai plus de gold :(.

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Joue Là comme Néant Vert – Tintin au Tibet #8 (L’empire du Fail – part 2)

Aussi tragique que cela puisse paraître… il n’y aura pas d’épisode la semaine prochaine !

OOOOOOOOOOOhhhhh 🙁

Mais pas d’inquiétudes, il y’en aura un dans deux semaines ! Bon bref, sinon l’épisode de cette semaine, toujours dans un format bizarre qui me permet à coup sûr le creative content, parle de vent, d’éboulement, et offre un Amo toujours aussi fatigué par sa longue nuit blanche. Là je me réecoute en fait et WOW, J’ai 2/3 moments de charisme. Bon c’est entrecoupé de pas mal de moments d’Amo, mais cette vidéo DENONCE. ET FAIT DE L’HUMOUR. EN 9 MINUTES. WOW.

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

FAITES GAFFE J’AI UN FUSIL ET JE VAIS TOUS VOUS TUER

En plein débat sur la légitimité de l’Internet suite à quelques bon mots d’Hortefeux et un site internet emblématique de la crédibilité de la figure politique qu’il représente, il est bien de se rappeller que l’Internet, pour certains, c’est du SÉRIEUX. Bon, vous me connaissez, vous savez que pour moi, Internet c’est de la légerté, du rire et du second degré, en plus de découvertes de gens sympathiques mais aussi de gens tellement sérieux et monolithiques qu’ils en sont déprimants. Bien.

Alors parlons un moment de ce qui se passe sur jeuxvideo.com… Je ne fréquente pas ardemment ce site, je ne l’ai jamais vraiment fréquenté, et si j’ai un compte là-bas, il date maintenant de 2752 jours et possède le nombre extravagant de 10 messages postés. Bref, ce qu’il se passe je m’en fous, d’autant qu’a part l’horrible mode du noëlisme, la communauté jv.com est moins nuisible qu’une bonne partie de la communauté gamekult.
Bien, que se passe t-il sur jeuxvideo.com me demanderez-vous ? Ont-ils enfin réussis à faire un dossier de qualité ? Leur maquette est-elle enfin réussie ? Le forum 15-18 a t-il implosé sur lui même ? Presque !

En effet dans cette news datée d’aujourd’hui, le site se vante d’avoir envoyé quatre adolescents en garde à vue, tout en remerciant le travail des 300 modérateurs sans qui tout cela n’aurait été possible. Bon, dommage pour eux que nous sommes en France, patrie des droits de l’homme, mais aussi du Régime de Vichy, ce qui fait que pour pas mal d’entre nous, la délation et la dénonciation aux autorités compétentes est quelque chose d’assez mal vu. QUEL DOMMAGE !
Ce point Godwin effectué, attardons-nous sur le joyeux problème occasionnés par ces adolescents turbulents:

Trois d’entre eux (un le 16 Mars, un le 31 août, un le 1er septembre) ont postés un message du genre « j’ai un fusil chez moi et je vais faire un carnage dans mon lycée ». OKAY. C’est vrai que depuis la fusillade de Winnenden, où un adolescent allemand avait tué 16 personnes a coup de fusil dans son lycée en l’ayant annoncé préalablement sur un forum de discussion, certaines personnes ont la douce envie d’être méfiante, ce qui peut être légitime. Néanmoins jv.com pose DEUX problèmes: en soit, la méfiance ne justifie pas la paranoïa totale, d’autant que la proximité des deux derniers messages à un jour d’intervalle laisse plus penser à la blague de mauvais goût ou à la tentative de créer un mème douteux qu’autre chose. Autre problématique: les topics « coupables » ont disparus purement et simplement. A quoi bon communiquer sur des topics suspects si personne ne peut les lire, et nous voilà obligé de croire une source unilatérale, ce qui est contraire à toutes les règles de l’information. D’autant que du coup on ignore le contexte, ce qui ne permet ni de donner raison à jv.com ni de donner raison au type derrière ça. Déroutant, et surtout frustrant.

Enfin le dernier d’entre eux à posté, je cite, « un lien vers une vidéo extrêmement choquante ». Du coup, j’ai déjà entamé des poursuites envers ceux qui m’ont passés les Pain Series sur le channel thalie: Itsukushimu, Sayu et Yggdrasill, vous êtes dans la merde.

Je poste dans son intégralité la news en question, hop comme ça ça remplit un peu plus mon article pour donner l’illusion d’un pavé (et aussi parce que bon, l’Internet étant ce que c’est, les chances de disparitions étranges de la news sont haute:)

Comme vous le savez, les forums de jeuxvideo.com sont non seulement modérés, mais tout agissement illicite peut faire l’objet de poursuites. Un internaute avait d’ailleurs déjà été interpellé au mois de mars dernier, nous nous en étions fait l’écho dans cette news.
Visiblement, cette affaire n’aura pas servi de leçon à trois autres forumeurs :
Le premier a posté le 11 mai 2009 un lien vers une vidéo extrêmement choquante.
Le deuxième a posté le 31 août 2009 un message annonçant qu’il allait « nettoyer » son lycée avec un fusil de chasse. Très mauvaise idée de blague de rentrée.
Enfin, le troisième forumeur a posté le 1er septembre un message pour rechercher à se procurer une arme dans le but de faire « un carnage dans son lycée ».
Ces trois internautes ont été identifiés par la Police Judiciaire. Ils ont alors été placés en garde à vue. Leur domicile a été perquisitionné et leur ordinateur saisi. Les deux premiers ont été convoqués par le Tribunal de Grande Instance. Pour le troisième, le Procureur de la République se prononcera prochainement sur la nature des poursuites dont il fera l’objet.
J’espère que ces trois cas vous démontreront, si besoin était, notre volonté de ne pas laisser s’installer des pratiques illicites sur nos forums. Nous en profitons pour remercier nos quelques 300 modérateurs bénévoles qui nous aident au quotidien. Et nous remercions aussi l’immense majorité des forumeurs qui postent entre 150 000 à 200 000 messages chaque jour, tout en respectant scrupuleusement notre charte des forums et les lois en vigueur.

YOKO VA NETTOYER SON LYCEE !
YOKO A UN FUSIL ET ELLE VA NETTOYER SON LYCÉE !

Je ne sais pas par où commencer en fait. D’abord il y’a évidemment l’introduction du pénal dans des affaires de modération d’un forum. Je trouve ça assez malsain, et assez peu bienvenu. En second, il y’a le dernier paragraphe qui tape gentiment sur la tête des braves modérateurs qui doivent être fiers d’avoir envoyé des types à la justice, FOR GREAT JUSTICE tout ça, couplé à une petite branlette assez stupide (eh ouais ils sont 300 à surveiller 200 000 message par jour ! Pas comme les autres tacherons de Thalie, là, où ils sont 4 pour 30 messages par jour), et assez malvenue. Ensuite il y’a tout bêtement l’existence de l’article en lui-même: le linge sale se lave en famille, et quitte à apprendre des poursuites judiciaires envers quatre personnes, je préfère ne pas l’apprendre venant d’un article qui exhibe fièrement sa proximité avec la justice.

Bon et puis il y’a enfin les commentaires, j’ai parcouru une vingtaine de pages, et fut assez surpris de voir que wow ça suçait sévère l’action de jv.com. Le premier message de fellation, ok, mais au bout de vingt NON quoi. C’est un peu comme les auvergnats, voyez: quand y’en a un ça va, c’est quand y’en a plusieurs que y’a des problèmes. Je ne suis pas ravi de voir l’action de jeuxvideo.com soutenue aveuglement par un demi-millier d’adolescents crétinoïdes qui s’amusent à vous proclamer que la loi doit être respectée à tout prix, que si vous menacez des gens dans la vraie vie vous êtes poursuivi alors pourquoi pas sur le net, bref, l’énième discours manquant totalement de recul et encore une fois d’un sérieux assez honteux.

Perso je pars du principe que l’humour pourri ne mérite pas une amende. Je ne me fais pas de souci pour ces jeunes garçons, sauf si l’un d’entre eux était vraiment sérieux mais ça m’apparaît vraiment peu probable: ils sortiront sans nul doute « clean » de ces actions judiciaires, et auront certainement une grosse tape sur la main de la part du juge qui leur diront de faire preuve d’un meilleur humour la prochaine fois et ils sauront éviter d’être peu diplomate les prochaines fois qu’ils voudront attirer sur eux l’attention du public. Enfin j’espère vraiment qu’ils sortiront clean: avoir un casier judiciaire est de nos jours quelque chose de peu souhaitable, surtout pour une connerie pareille.

Du coup, oui, je trouve l’attitude du forum globalement inacceptable. Bordel, envoyer des adolescents dans les griffes d’un Tribunal de Grande Instance (!) pour ce qui est sans nul doute des conneries est une chose, mais s’en vanter en est une autre et celle-ci est glauque . Je sais que pour eux c’est une manière de dire « tenez vous à carreaux bande de cons, Hortefeux est avec nous », mais AU SECOURS QUOI. Je me fous de savoir si c’est justifié, je me fous de savoir si la loi dit que les menaces c’est naze, je me fous de savoir si la loi est omnisciente et omniprésente, j’ai fait droit un an ça m’a suffi pour le comprendre que nul n’est censé l’ignorer mais MERDE quoi, y’a pas autre chose à faire que du préventif de mes couilles ? Je hais le préventif, tout comme je hais tout ce qui est poursuivre des gens pour des propos balancés à l’arrache sur Internet.

ET LE PIRE. C’est que l’article avoue lui-même que, en ce qui concerne le deuxième forumeur, c’est « une blague de mauvais goût ». ALORS POURQUOI LE POURSUIVRE ? DEPUIS QUAND L’HUMOUR DE MAUVAIS GOÛT ENVOIE OBLIGATOIREMENT DEVANT UN TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE ? HELLO LES GENS ?
Non parce qu’a ce rythme là, je compte pas le nombre de pseudo humoristes et d’humoristes tout court qu’on pourrait jeter devant un TGI. NON MAIS STOP LEGIFERER L’HUMOUR QUOI. AUSSI DOUTEUX SOIT-IL. « Alors ouais on sait que c’était pas sérieux mais les menaces c’est mal alors hop, on le poursuit », ET TA SOEUR ?

Enfin je pourrais parler de la vidéo « extrêmement choquante » mais pour ce genre de personnes on ban, on fait pas appel aux flics bordel. Enfin bon si ils veulent bannir de manière hardcore, c’est leur choix hein.

KOMUGI VA NETTOYER SON LYCEE
KOMUGI A UN PLUMEAU ET ELLE VA NETTOYER SON LYCÉE.

Alors oui ça me pète les couilles donc je le dis. On peut donc passer à autre chose parce que là je me sens soulagé. Mais putain quelle bande de NAZES. Et encore je m’auto-censure parce qu’avec ces idiots-là ON SAIT JAMAIS.
(là je fais genre n’importe qui peut tomber sur mon blog tellement il est fréquenté shuuut.)

Passons à des nouvelles plus joyeuses, ou à des impressions plus saines:

  • Je serais au festiblog 2009. Le dimanche après-midi, et sans doute en compagnie du Concombre Masqué, tout dépendra de nombreux facteurs mais j’essaierai de croiser et rencontrer d’excellents blogueurs bd qui y seront présents, à commencer par le divin Ultimex, le laid mais fortement sympa Monsieur Le Chien ou bien encore tenter de saluer Boulet après mon fail de la JE 2009 (ou avec Concombre on s’était retrouvé devant le stand Glénat à 18h45 devant un Boulet qui avait plus une file devant lui et nous en train de nous dire « putain c’est Boulet ! » « mais ouais merde c’est Boulet ! » « dommage qu’on a rien à dédicacer ! » « ah ouais dommage é_è… » et partir la queue entre les jambes comme des nazes – mais aussi parce qu’on devait attendre deux jeunes filles à l’opposée du salon.)
  • Et là attention, RÉVÉLATION, je serais sans doute au Toulouse Game Show 2009 qui se déroule fin novembre à Toulouse, c’est à dire à l’opposée de Caen. Au programme: 24h de train en un week end, mais aussi une IRL thaliste-toulousaine et un passage en convention, ce qui déchire à donf. Après tout dépendra de l’état de mes finances après le week end Bercy / Festiblog de la semaine prochaine.
  • J’ai lu la version manga de Bamboo Blade et je préfère franchement l’anime, ce qui est suffisamment rare pour être signalé – de toute manière on s’en fous.
  • Le Tournoi des Seifuku est cruel – le génial uniforme de Maria Holic a été éliminé la semaine dernière alors qu’il était qualifié pendant 6 jours et demi. Mais non, les fans de l’horrible uniforme verdâtre/laid de Rosario+Vampire ont su se montrer plus forts et ont gagnés à la dernière minute. Bande de sales cons. Par contre cette semaine, essayez de voter Angelic Layer. Cet uniforme déchire; Je vous oblige à rien hein, mais si vous voulez que je vous considère encore comme lecteur, c’est préférable. Ouais je suis violent avec moi-même.
  • Tentative folle de souder une communautée ou génie de l’homme ? Reste que Thalie (et donc Néant Vert) a un groupe True Achievements et que si vous êtes fétichistes des succès, ce site est obligatoire pour vous.
  • Enfin, je rappelle que mercredi prochain, à 21h, aura lieu un blind-test. Principe simple: le jeu passe sur Tsumugi, et les gens répondent sur le channel IRC de Thalie. Ca va charcler !

Sur ce bonne bourre à toutes et à tous, et bonne rentrée universitaire à tous les joyeux chanceux qui bossent !
Moi j’ai encore trois semaines de glandouille.
Rude.
OMG
AMO VA NETTOYER SA CORBEILLE.

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

[Guitar Hero / Rock Band] Trucs & Astuces pour ceux qui voudraient se lancer dans le rock plastifié.

Kaminaaa.jpg

La sortie récente et simultanée de Rock Band The Beatles et de Guitar Hero V relance encore un peu plus une mode vidéoludique qui s’est lancée totalement en Europe depuis fin 2007 et Guitar Hero III: celle des jeux musicaux. Si évidemment les jeux musicaux datent de bien plus longtemps que ça, et que Konami est un peu le précurseur historique en la matière avec Beatmania, Drumania et autres DDR, Guitar Hero et Rock Band sont les deux jeux qui ont véritablement démocratisés la chose auprès du grand public. La raison ? Beaucoup d’exemplaires en vente et une soundtrack alléchante. Oui parce que les jeux Konami, bonne chance pour les choper, et les titres dessus disent rien à 98,8% de l’humanité en taillant large. Donc quand j’utiliserais l’expression « jeu musical » dans cet article, je parlerais donc surtout des jeux rock, et pas du genre dans sa globalité, vraiment large et encore assez inexploré.

ENFIN BREF.

Donc presque 3 ans que la série Guitar Hero existe, et depuis de nombreux épisodes ont coulés sous les ponts, et pour le joueur étranger à tout ça, difficile de s’y retrouver. Voici donc un article récapitulant un peu la longue histoire des jeux musicaux « rock », ce qu’il faut avoir, ce qu’il faut éviter, ce qui est parfait pour débuter, bref un article didactique comme on en fait plus.

Bon, qui fait quoi ? Quelles sont les sociétés présentes ?
Il y’en a deux:

  • Harmonix: Société fondée il y’a bien longtemps et qui a pour objectif selon Rob Kay (lead designer) de promouvoir la musique par le biais des jeux vidéo. A donc sortie nombre de jeux experimentaux comme Amplitude ou des valeurs sûres comme une grande gamme de jeux de karaoké avant de s’attaquer en 2005 à la simulation de guitariste avec Guitar Hero. S’occupera donc des deux premiers épisodes avant de quitter Activision pour rejoindre Electronics Arts et fonder en 2007 l’autre grande devise du jeu musical: Rock Band, qui permet de jouer en plus à la batterie, à la basse et pousser la chantonette.

Jeux Harmonix: Guitar Hero, Guitar Hero II, Guitar Hero Rocks The 80s, Rock Band, Rock Band 2, Rock Band The Beatles, Lego Rock Band

  • Neversoft: Société connue principalement pour son travail durant dix ans sur la série Tony Hawk, Neversoft a récupéré la licence Guitar Hero et s’occupe donc de la série depuis.

Jeux Neversoft: Guitar Hero III, Guitar Hero Aerosmith, Guitar Hero DS, Guitar Hero World Tour, Guitar Hero Metallica, Guitar Hero 5, etc.
Globalement les deux studios ont leur patte et leur vision du jeu musical bien distincte. Si la forme est la même chez les deux, le fond ne l’est pas souvent.

Par quel jeu commencer si je suis un débutant total ?

N’importe lequel pourrait faire l’affaire, a priori. Chaque jeu dispose de son tutorial qui aidera à comprendre les bases et à les assimiler assez vite. Néanmoins, je conseillerais fortement de débuter par Rock Band: The Beatles. Pourquoi ? Parce que le jeu est très accessible et que le niveau Expert est très abordable pour tous les instruments (excepté le chant, huh), en plus d’être un jeu très séduisant et très réussi qui saura en plus toucher énormément de gens de votre entourage. Et puis rien que pour les scènes de studio, ce jeu mérite vraiment le coup d’oeil.

Sur quelle console je devrais m’y lancer ?

Toutes les consoles sont touchées, c’est un fait. Préférez vous y mettre sur 360. Tout simplement parce qu’il y’a plus de joueurs sur cette plate-forme, et que contrairement à la Wii, la gestion des instruments est très simplifiée. En outre la console reçoit les DLC deux jours plus tôt que sur PS3, et possède même quelques exclusivités. Enfin il y’a plus de jeux et instruments dispos sur 360 par rapport à la PS3: seulement un jeu et un instrument, certes, mais tout de même.
Par contre, évitez la Wii comme la peste: les instruments sont un véritable foutoir, les DLC sont globalement pauvres, le online est franchement moyen et y’a pas de succès, ce qui est en permanence éliminatoire (mais ça c’est parce que je suis fétichiste)

Quels instruments acheter avec mon jeu ?

Consultez le tableau de Joystiq avant achat, même si tous les instruments « récents » sont assurés d’être compatibles avec tous les jeux.
J’aurais cependant tendance à vous dire de privilégier la Les Paul, celle vendue avec GH3. Tout simplement parce qu’elle est compatible avec tous les jeux, et globalement de très bonne qualité. Attention de ne pas surpris en achetant des instruments Rock Band: le médiator des guitares est ce qu’on peut nommer un « médiator mou », qui demande un brin d’exercice avant d’être maîtrisé si on a l’habitude des médiators des instruments GH. La basse vendue avec Rock Band Beatles vaut par contre plutôt bien le coup, comparé à une guitare RB plutôt fragile.
Mais plus globalement:

  • Vivement conseillé: Guitar Les Paul (GH3 / Aerosmith) – polyvalente, solide, agréable ; Grestch Duo (Rock Band Beatles) – polyvalente, agréable, semble SOLIDE, et est la basse de Paul McCartney, on peut pas test !
  • Conseillable, sans plus: Xplorer (GH2) – polyvalente, mais néanmoins peu agréable à manier, mais solide)
  • Pas conseillée du tout: Stratocaster (RB) – non utilisable sur GH2 et GH3, médiator mou ; Genericaster (GH World Tour) – polyvalente et agréable, sauf que TRES FRAGILE, le médiator semble être aussi solide qu’une chips.

Après il y’a nombre d’autres guitares mais celles là sont les plus importantes et les plus disponibles.

Pour la batterie la question ne se pose pas: prenez une batterie Rock Band. Plutôt celle vendue avec les Beatles, la batterie RB2 étant introuvable en Europe et celle de RB1 possédant quelques petits défauts comme du plastique autour des zones à taper (ce qui fait que parfois on tape sur le plastique et ça gène) et une mocheté absolue. Pourquoi donc ? Parce qu’une batterie Guitar Hero ne sert qu’a jouer à Guitar Hero, alors qu’une batterie Rock Band peut tout faire. Et hop ! C’est réglé !
Niveau micro, n’importe quel micro usb peut faire l’affaire pour n’importe quel jeu. Donc là je vous fais confiance. A noter que le pack Beatles Rock Band offre un précieux pied de micro, ce qui peut être éventuellement pratique.

Globalement, et c’est une des raisons pour laquelle je vous conseille de prendre le pack Rock Band The Beatles, c’est que tous les instruments qui sont dedans sont très biens. De l’autre coté, évitez le pack Guitar Hero World Tour ou là, la guitare est trop fragile pour être utile et où la batterie ne sert que pour les Guitar Hero, ce qui peut être du gâchis.

Un artwork de CCS pour le fun !

Niveau playlist… ?

Alors évidemment, y’a beaucoup de chansons disponibles et le choix du jeu peut se faire en fonction de ses préférences. Mais d’un point de vue global, les deux à la playlist la plus alléchante et « prestigieuse » sont certainement Rock Band 1 (on y retrouve du lourd – Creep de Radiohead, Highway Star de Deep Purple, Run To The Hills d’Iron Maiden, Enter Sandman de Metallica, Sufragette City de Bowie etc etc) et Guitar Hero III. Rock Band 2 possède également parmi ses 85 titres nombre de gros hits du genre Painkiller, Master Exploder, Panic Attack, One Step Closer, Carry On My Wayward Son ou Ace of Spades mais aussi pas mal de titres dont on a rien à branler et qui sont globalement inintéressants à jouer, du genre Visions, Bad Reputation, Tangled Up In Blue ou Ramblin Man.
Quant à Guitar Hero World Tour et Guitar Hero 5, oubliez, les deux playlists sont loin d’être inoubliables. Certes, deux ou trois titres ressortent pour ces deux là (pour GHWT y’a quand même Pull Me Under et Sweet Home Alabama, quant à GH5 y’a Smells Like Teen Spirit et Sultans of Swing) mais ceux-ci sont non seulement entourés de plein de titres franchement mouais et dénués du moindre fun, mais en plus la plupart des titres intéressants sont déjà présents d’une manière où d’une autre dans la série Rock Band.

Cependant niveau spin off, Guitar Hero Metallica et Aerosmith n’intéresseront évidemment que les fans des groupes précités (article Néant Vert juste ici pour Metallica d’ailleurs) mais le feront avec joie – surtout Metallica -, Rock Band AC/DC n’offre que 20 titres live du groupe qu’il faut télécharger sur le net, et Guitar Hero Greatest Hits offre une très bonne playlist. Donc là aussi, ça dépendra de votre niveau de fanatisme.

Niveau DLC ?

Vainqueur par KO: Rock Band. Chaque semaine les mecs d’Harmonix rajoutent à la bibliothèque DLC une bonne dizaine de titres, vous y trouverez forcément votre compte. Les DLC Rock Band étant compatible à la fois pour Rock Band et Rock Band 2, aucune inquiétude à avoir. On y retrouve donc à l’heure où je vous parle prêt de 800 DLC, la moitié valant le coup, et la moitié de la moitié étant nécessaire pour vivre. CE QUI EST PAS MAL DU TOUT. On retrouve donc des packs de 12 chanson d’Iron Maiden (dont Fear of the Dark en live à Toronto, CA DECHIRE NON), l’intégralité de l’album The Coulour and The Shape des Foo Fighters, des chansons comme Smooth Criminal, Losing You Religion, Tribute des Tenacious D, Feel Good Inc, La liste entière se trouve là, et donne envie
Pour Guitar Hero World Tour, c’est plus douteux: les DLC sont beaucoup plus dispersés et irréguliers, mais ils ne sont pas fait par Neversoft ! Du coup les partitions sortent totalement du lot et sont parfois qu’une qualité plus que douteuse comparé au reste. En outre il faut bien l’avouer: il n’y a pas grand chose à s’y mettre sous la dent….

Et niveau contenu exportable ?

Très intéressant à savoir: si vous disposez de Rock Band, vous pouvez mettre toutes les chansons sur votre disque dur pour y jouer dans Rock Band 2. Cela a un prix (400pts) MAIS en contrepartie vous pourrez exporter toutes les chansons des Rock Band sur votre disque dur à VIE. Ainsi, tout le contenu de Rock Band peut se retrouver dans Rock Band 2 à l’exception de 4 titres (Enter Sandman, Run To The Hills, Paranoid et Monsoon) et dans le futur, vous pourrez exporter gratos le contenu de Lego RB dans Rock Band 2, ou le contenu de RB2 dans un possible RB3. Bref, débauche: il vous suffit de connaître quelqu’un autour de vous qui a Rock Band pour vous offrir 45 titres de qualité en plus pour 5 misérables euros.

Guitar Hero 5 a lancé ça également pour la série des Guitar Hero mais c’est plus cher, et seulement un tiers de GHWT peut se retrouver dans GH5, ce qui est… étrange. On attend de voir comment ils vont développer.

YAW Et pour jouer en groupe je prends quel jeu ?

Obligatoirement Rock Band, entièrement pensé pour être joué en groupe et cela se ressent. De l’autre coté on retrouve un Guitar Hero World Tour très mal pensé pour le jeu en groupe, les différences sont ainsi les suivantes, mais elles ont leur importance:

  • Dans Rock Band, le chanteur peut amasser de gros points tandis que dans GHWT il ne sert stricto sensus a rien tellement ce qu’il offre est dérisoire. En Expert, et sur la même chanson, la différence entre les deux jeux en matière de profit se compte en centaine de milliers de points. Le vocaliste est donc un membre comme un autre, pas le type qui est là pour faire mumuse quand les autres sont là pour le SERIOUS BUSINESS.
  • Dans Rock Band, un type qui faile peut être sauvé trois fois durant la partie, ce qui handicape un poil le groupe mais n’interromp pas pour autant la chanson. Dans Guitar Hero, si un type échoue c’est tout le groupe qui échoue: et c’est naze.
  • Dans Rock Band, chacun gère son Star Power dans son coin tandis que dans Guitar Hero le Star Power est commun à tous et à toutes et se gère… assez étrangement, pour ne pas dire de manière confuse et inexpliquable. Ce qui peut créer quelques tensions supplémentaires du genre « eh connard arrête de pomper mon Star Power », ce qui n’est pas une bonne idée. Les groupes de rock c’est censé être l’amour, l’amitié et la joie. Ok, pas chez les Guns N’Roses mais…
  • Et autre minuscule détail: dans GHWT la basse se manie totalement différement de la guitare, ce qui peut créer quelques problèmes avec ceux habitués à faire de la guitare mais qui se retrouvent à devoir prendre la basse. Mais ça c’est un autre truc.

YAW et si je cherche du challenge qui déchire ?

Guitar Hero III ! C’est certainement le plus hardcos des GH sortis juste à présent. Guitar Hero Metallica est assez redoutable également en Expert. Et y’a une bonne dizaine de chansons dans les Rock Band qui valent leur pesant – Green Grass & High Tides et son solo de 6mn30 avec ses deux minutes finales totalement hardcos.

YAW et si je cherche du fun avant tout, quitte à ce que ça soit un peu simple ?

La série des Rock Band qui est entièrement conçu sur l’idée de plaire et accrocher plus que d’aller chercher des sommets de difficulté, et éventuellement Guitar Hero World Tour. Sauf que GHWT est simple mais n’est pas pour autant fun. Va comprendre.

C’est quoi les jeux Rock Band que je vois partout là ?

Y’a deux genre de jeux Rock Band: les vrais, et les track packs. Les vrais coutent chers (30€ pour Rock Band et 70€ pour Rock Band 2), les autres coûtent une vingtaine d’euros mais ne contiennent qu’une vingtaine de titres déjà présents en DLC et qui bien souvent sont là pour se faire transférer sur le disque dur daredare. Globalement, évitez leur achat et préférez prendre à l’unité sur l’Internet.

Un listing des jeux disponibles avec qualités et défauts serait possible ou ?

Mais bien sûr ! Alors on commence par la série des Guitar Hero:

GH01.jpgGuitar Hero
Playstation 2
Harmonix – 2005
Cinq titres à retenir ?: Deep Purple – Smoke On The Water ; Jimmy Hendrix – Spanish Castle Magic ; Queens of The Stone Age – No One Knows ; Queen – Killer Queen ; Pantera – Cowboys From Hell
Qualités: Playlist efficace (surtout les bonus)
Défauts: Pas de mode entraînement, système d’ho/po plutôt hardcore, grand nombre de reprises (pas forcément de qualitäy)

GH02.jpg Guitar Hero II
Playstation 2 & Xbox360
Harmonix – 2006
Améliorations: Système de ho/po rendu plus souple, système de « rappel », mode entraînement, mode coopération, premiers DLC (pour la version 360), pistes basse.
Cinq titres ?: Lynyrd Skynyrd – Freebird ; Rage Against The Machine – Killing In The Name Of ; Kansas – Carry On My Wayward Son ; Guns N’Roses – Sweet Child O’Mine ; Foo Fighters – Monkey Wrench
QualItés: Améliorations efficaces, ambiance de folie, partitions en Expert au poil.
Défauts: Je sais pas c’est mon volet préféré je ferme les yeux :(.

GH8_.jpg Guitar Hero Rocks The 80s
Playstation 2
Harmonix – 2007
Améliorations: Aucune, c’est simplement un spin off
Cinq titres ?: Extreme – Play With Me ; Judas Priest – Electric Eye ; Twisted Sisters – I Wanna Rock ; Ratt – Round And Round ; The Police – Synchronicity II
Qualités: La même sauce que Guitar Hero II
Défauts: Une trentaine de titres seulement, quelques titres un peu mièvres…

GH03.jpg Guitar Hero III: Legends of Rock
PS2/PS3/Wii/PC/360
Neversoft – 2007
Améliorations: Mode « choc des guitares ».
Célébrités !: Slash, Tom Moreno, Bret Michaels
Cinq titres ?: Metallica – One ; Tenacious D – The Metal ; Rolling Stones – Paint It Black ; Muse – Knights of Cydonia ; Dragonforce – Through The Fire And Flames
Qualités: Peu de reprises, nombre de personnages et de guitares dispos, playlist
Défauts: Ambiance moins colorée, plus dur que fun, mode choc des guitares.

GHAero.jpg Guitar Hero: Aerosmith
PS2 / PS3 / Wii / 360
Neversoft – 2008
Améliorations: Aucune, spin off.
Célébrités !: Aerosmith ! Cinq Titres ?: Citez en cinq d’Aerosmith, elles y seront sûrement.
Qualités: Les passionnés seront joyeux et érecteront !
Défauts: Partitions critiquées, peu intéressant si non passioné par le groupe.

GHWT.jpg Guitar Hero: World Tour
PS2/PS3/Wii/PC/360
Neversoft – 2008
Améliorations: Changement du gameplay pour la basse, nouvelle interface (illisible *kofkof*), apparition de la piste batterie et chant, mode groupe, studio GHTunes, création de perso, mode débutant.
Célébrités !: Ozzy Osbourne, Ted Nugent, Zakk Wilde, Jimy Hendrix, Harley Williams, Billy Corgan, Sting, Travis Barker. Cinq Titres ?: Lynyrd Skynyrd – Sweet Home Alabama (live) ; Tool – Parabola ; Michael Jackson – Beat It ; Los Lobos – La Bamba ; Ozzy Osbourne – Crazy Train
Qualités: Abordable pour tous et toutes.
Défauts: DLC médiocres, très peu de challenge, playlist terne, Interface peu lisible.

GHMeta.jpg Guitar Hero: Metallica
PS2/PS3/Wii/360
Neversoft – 2009
Améliorations: Spin off !
Célébrités !: Metallica, Lemmy, King Diamond
Cinq Titres ?: System of a Down – Toxicity ; Foo Fighters – Stacked Actors ; Metallica – All Nightmare Long ; Metallica – No Leaf Clover ; Motörhead – Ace of Spades
Qualités: Challenge difficile mais pas impossible, bonnes partition.
Défauts: Trop difficile pour les non initiés ?

GHGT.jpg Guitar Hero: Greatest Hits
PS2/PS3/Wii/360
Neversoft / Beenox – 2009
Cinq Titres ?: Wolfmother – Woman ; The Police – Message In The Bottle ; Iron Maiden – The Trooper ; Danzig – Mother ; Boston – More Than A Feeling
Qualités: Playlist.
Défauts: Partitions…

GH05.jpg Guitar Hero 5
PS2/PS3/Wii/360
Neversoft – 2009
Améliorations: Mode RockFest, Mode Party Play, Challenges…
Célébrités !: Matt Bellamy, Johnny Cash, Kurt Cobain, Shirley Manson, Carlos Santana
Cinq Titres ?: Dire Straits – Sultans of Swing ; Queen – Under Pressure ; Iron Maiden – 2 Minutes To Midnight ; Gorillaz – Feel Good Inc. ; White Stripes – Blue Orchid
Qualités: Réalisation technique
Défauts: Playlist là aussi plutôt terne et surtout comportant pas mal de titres prévus ou déjà présents dans le monde de Rock Band…
Note: Kurt Cobain qui chante « You Give Love a Bad Name » de Bon Jovi est toujours amusant pour peu qu’on aie de l’humour noir.

L’avenir de la franchise: Guitar Hero Arcade (pour bornes d’arcade tout ça), Guitar Hero Van Halen, Band Hero.

Quant à la franchise Rock Band:

RB.jpg Rock Band
PS2/PS3/Wii/360
Harmonix – 2007
Cinq Titres ?: Deep Purple – Highway Star ; Nirvana – In Bloom ; Muse – Hysteria ; Iron Maiden – Run To The Hills ;
Qualités: Bibliothèque de DLC, playlist, jeu en groupe
Défauts: Mode tournée inacessible en solo, mode chant TRES hardcos en Expert

RB2.jpg Rock Band 2
PS2 / PS3 / 360
Harmonix – 2008
Améliorations: Mode tournée jouable en solo, mode « bataille des bandes », mode défi, chant facilité…
Cinq Titres ?: The Offspring – Come Out And Play ; Judas Priest – Painkiller ; Guns N’Roses – Shackler’s Revenge ; AC/DC – Let There Be Rock ; Tenacious D – Master Exploder
Qualités: Mode tournée en solo, ambiance, DLC…
Défauts: Pas de stats plus précises à la fin des morceaux, quelques titres un peu relou à jouer quelque soit l’instrument, chaud à trouver en boutique – version Wii annulée en Europe.

RBACDC.jpg Rock Band: AC/DC
PS2/PS3/360
Hamonix – 2008
Note: se présente comme un jeu alors qu’il ne permet juste que de télécharger le pack AC/DC live at Donington sur l’Internet. Néanmoins, ce pack n’est pas trouvable autrement donc… Le jeu est donc un Rock Band « normal » avec des chansons d’AC/DC en live qui valent le coup.

RBTB.jpg Rock Band: The Beatles
PS3/360/Wii
Harmonix – 2009
Cinq Titres ?: Helter Skelter, I Am The Walrus, Yellow Submarine…
Qualités: Ambiance, superbe graphiquement, les phases en studio…
Défauts: On peut pas exporter les titres et les DLC de ce jeu pour les jouer dans RB2.

Véritablement un épisode à part pour celui-là aussi, et un putain de jeu prometteur, en plus d’être accessible pour PAS MAL DE GENS.

L’avenir de la franchise ? Un Rock Band 3 prévu pour on ne sait pas quand (sans doute la fin de l’année prochaine ?), une mise à jour de Rock Band 2 dans quelques mois et Lego Rock Band en octobre.

Et sinon, en combien de temps environ on arrive en Expert ? En tout cas pour toi ça t’a pris combien de temps ?

Au chant, ça m’a pris moins de quinze jours. A la batterie, ça demande beaucoup plus de temps et de travail (là j’en chie toujours en Difficile, même sept mois après), et à la guitare, comptez en y jouant régulièrement (trois ou quatre heures par semaine quoi ) arriver en Difficile en moins d’un mois, puis en Expert au bout de deux mois, plus un mois supplémentaire pour vraiment le maîtriser de manière satisfaisante. La mode Expert, en tout cas dans les GH et les RB, n’est pas un mythe réservé aux autres. Donc voilà.
Maintenant, amusez vous bien 🙂 !

(et hésitez pas à poser des questions dans les commentaires parce que je suis sûr d’en avoir oublié. La fatigue tout ça j’imagine. Huh.)

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Higurashi No Naku Koro Ni Rei – Hinamizawa, le village gentil

Oups
Bienvenue à Hinamizawa.


J’ai découvert il y’a maintenant tout juste un an l’univers d’Hinamizawa dans la joie et la bonne humeur, en m’enfilant en moins d’une semaine la première saison, Higurashi No Naku Koro Ni, et la seconde, Higurashi No Naku Koro Ni Kai. La première se démarquait par une ambiance mélangeant sans cesse une certaine forme de niaiserie rafraîchissante avec du glauque sanguinolent tandis que la seconde se dotait d’un véritable scénario et d’une réalisation technique supérieure. Et tadaaa, voilà qu’arrive la « troisième saison », composée de 5 OAV, et là on est plus dans le même état d’esprit. 5 OAV, trois « chapitres », dont deux à vocation humoristique et qui ne durent qu’un seul épisode. Les fans seront ravis, les non fans n’y trouveront pas leur bonheur. Le truc classique quoi…

Mais revenons plus en détail sur ces 5 OAV, sur leurs qualités, leurs défauts, leur place sur l’échiquier politique et ses hug pillows. Ou pur résumer plus simplement: sur mes impressions plus globales. NON MAIS HO. VOUS VOUS CROYEZ SUR UN BLOG SÉRIEUX ICI OU QUOI.

Evidemment, ça spoile Rei mais ça spoile aussi Higurashi et SURTOUT Higurashi Kai. Donc n’avancez pas plus si vous n’avez jamais jeté un oeil à la seconde saison, ça vaut mieux pour tout le monde. Si vous n’y connaissez rien à Higurashi, n’hésitez pas à lire cet article daté d’un an ou un autre article bien mieux écrit par le Concombre, parce que Higurashi c’est bien.

Bon en fait cet article spoile pas tant que ça Kai, mais bon. J’exagère ptet un peu. Reste que faut voir Kai avant Rei, ÉVIDEMMENT.

Continuer la lecture de Higurashi No Naku Koro Ni Rei – Hinamizawa, le village gentil 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Joue Là comme Néant Vert – Tintin au Tibet #7 (L’empire du Fail – part 1)

Un épisode un peu spécial puisque enregistré après une nuit blanche. Les cinq premiers étaient enregistrés PENDANT une nuit blanche et avec des gens, celui-ci est enregistré à 14h juste après. Et ça se ressent. Sans doute. Je me trouve moins mou…

Ce qui est complétement fou !

Et vous noterez que la vidéo finit sur un très beau cliffhanger des familles ! Enfin, vous noterez que cette vidéo contient énormément de niveaux différents, eh oui, c’est qu’on se presse pour finir le jeu dis donc !

Voilà, là j’ai mis la vidéo pour qu’elle soit postée à 4h44 du matin, moi je vais me coucher, le rythme de sommeil minuit – 9h du matin ça ne me réussit pas du tout. Et tant qu’a teaser, y’aura demain un article sur Higurashi ! Quelle démence ! Quelle folie ! Quelle rhinoplastie !

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

[Impressions] « I’m not a monster Tom… well, technically I am…I guess I am… »

Ce titre est en hommage au meilleur DLC Rock Band de tous les temps depuis wooooh… Feel Good Inc. au moins.

AlorsHeureuse.jpg

Ces derniers temps je mate pas mal de trucs, pas mal d’épisodes, je lis pas mal de mangas donc hop. PLEIN DE REACTION SHOT DANS LA TRONCHE. Si vous êtes pas des petits chanceux dis donc ! Ca va donc parler mangas, animés et trucs japonais divers et variés, avec des réactions aussi soudaines que frivoles, mais qui peuvent avoir un interêt si vous portez un interêt dans l’interêt des gens, ou dans ce qu’ils pensent de l’épisode 7 de Toradora!. Entre autres.

Et ça me permettra de parler dans leur globalité de séries auquel je ne consacrerais sans doute pas un article. PARCE QUE VOILA.

Et spoiler: je ne parle pas de The End of Evangelion, parce que je l’ai pas encore vu et que j’ai envie de me laisser un peu de temps. Tagadadatsointsoin.

Magical Girl Lyrical Nanoha
Episode 9 à 13
HEEEEEEEEEEY § Je ne me faisais globalement pas de grosses illusions sur la qualité de cette première saison de Nanoha. On me l’a rarement bien présenté, ça a toujours été décrit comme « préliminaire hélàs nécessaire » à la saison 2, et du coup le fait que je n’ai pas accroché et pas super kiffé Nanoha ne m’apparaît pas dommageable. Car ça m’a surtout apparu méga mou, et rarement excitant. Alors que bordel, ça devrait l’être. Quand un des épisodes se termine sur le face à face FINAL entre Fate et Nanoha, j’ai tout de suite enquillé l’épisode avec enthousiasme en espérant une grosse baston surpuissante et tout, et non, que dalle, c’était mou, ça se passe à deux mètres à l’heure, au secours quoi. Mais toutes les scènes d’actions sont molles comme ça, et les personnages sont pas géniaux: si j’ai bien apprécié Lindy ou Fate, le reste du casting est incroyablement cliché: Nanoha est une TARTE, Chrono est le type même du gamin prodige absolument horripilant ou les camarades de classes de Nanoha ne sortent jamais de la caricature qu’elles sont (Alisa restera a jamais une tsundere primaire), et je parle pas de Pricia qui en fait beaucoup trop dans la cruauté pour que ça soit vraiment jouable comme méchante (non mais sérieusement le discours humiliant et cruel envers Fate est juste balancé au pire moment possible et ne sert qu’a amener le développement qui suit, un peu artificiellement quand même), et ça reste quand même bien manichéen gentil/méchant avec le Bureau qui pardonne à Fate parce que « c’était pas sa faute mmvoyez on est des gentils nous« . Bon bref un peu déçu mais je me ferais A’s avec joie parce que là on m’a vendu du rêve…

Toradora!
Episode 6 à 9
HELLO ! J’attendais rien non plus de Toradora! et j’avoue surtout avoir maté parce que j’avais besoin d’un truc plus « détente » entre deux épisodes d’Evangelion, et finalement bah je suis agréablement surpris parce que tout ça se goupille plutôt bien. Alors oui j’avoue volontiers être assez géné par le peu de suspens sur qui finira avec qui à la fin (dès le deuxième épisode, c’est bon, tu sais que Taiga finira avec le héros alors que Minori est MIEUX) mais ça reste grosso modo assez léger et ça se regarde sans trop de problèmes, d’autant que c’est assez rythmé pour ne pas être trop chiant. Et le personnage de Minori me surprend de plus en plus à chaque épisode, et me fait VRAIMENT marrer (nan mais l’épisode 5 quoi.) Bref c’est vraiment top quand le monde nous stresse, qu’on échoue Green Grass and High Tides à 95%, qu’on a planté son rasage électrique ou qu’on a lu des messages péteux de gens qui croient avoir tout compris à la vie. Bref, Toradora! c’est la petite comédie romantique que tout le monde peut aimer, et c’est mieux que les trucs avec Hugh Grant. MAGIE !

Kara No Kyoukai 1: Overlooking View
"Hola il a carrément salopé le trottoir ce clebard !" « Eh ça fait longtemps que je me suis pas maté un FILM !
– Bah ça tombe bien mate The End of Evangelion !
– Alors je vais mater KARA NO KYOUKAI !
– HAN REGARDE AMO: DES GENS TE REGARDENT MECHAMMENT LA. »

50mn donc pour ce premier film, et j’ai apprécié, sans surkiffer. En fait, faut dire que je comprends pas tout ce qui se passe, donc j’aurais un vrai avis sur les Kara No Kyoukai quand j’en aurais maté un de plus. Il faut dire que ça part tellement sans préliminaires sans rien sans présentations que c’est difficile de se faire une idée: j’imagine que tout ça sera inclus dans la suite qui est chronologiquement situé avant. Parce que là on sait rien sur personne et c’est VIRULENT tellement ça me gène. Sinon techniquement c’est top, y’a des bonnes scènes, et la musique est franchement cool. Et Shiki impose une certaine classe et une certaine présence, j’avoue grave.

Umineko No Naku Koro Ni
Episode 9 et 10
Umineko.jpg Ca avance toujours et encore, et du point de vue du lecteur de VN qui se la pète parce qu’il peut vous balancer un spoiler dans la face au milieu d’une phrase sur les escargots, je reste très satisfait par cette adaptation qui va certes très vite (on peut pas dire qu’il se passe rien) et paradoxalement très mou par moment (la grosse scène épique de la fin de l’épisode 10… est d’une lenteur abyssale, ça annihilerait presque le sentiment de panique) mais qui réussit à ne rien oublier d’essentiel, à ne pas être incohérent avec le support original et surtout les doubleurs font un boulot génial. A commencer par la dame Béatrice qui reste putain de charismatique en toutes circonstances. Pour le reste, le scénario peut commencer à laisser les gens sur le bas coté mais là aussi il faut avoir la même attitude que devant Lost ou Higurashi et, comme dit le Concombre, avoir CONFIANCE en la suite. Moi personnellement la suite je la connais: je sais qu’elle déchire. Mais si chez vous, vous êtes en train de vous dire « omgwtfbbq », dites vous que rien n’est laissé de coté, que tout ça ressort à un moment, et que ce que vous jugez incohérent ou complétement nawak sur le moment ne l’est certainement PAS, comme la suite de la série vous le dira, SOUVENT EN VOUS VIOLANT. Bref, y’a juste ce souci de réalisation qui mériterait un peu de folie par moment, mais sinon ça baigne.
Et là je viens d’apprendre que le très classe Ronove sera doublé par Tomokazu Sugita. KYON. LA CLASSE.

Bakemonogatari
Episode 4
Hitaaaaaagi BLA BLA BLA BLA BLA BLA HITAGI BLA BLA BLA BLA BLA WOW BEAU BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA HITAGI BLA BLA BLA BLA BLA BLA BEAU BLA BLA BLA BLA PAS ASSEZ HITAGI BLA BLA BLA BLA BLA BOF DONC BLA BLA BLA BLA PLUS D’HITAGI PLZ BLA BLA BLA BLA BLA BLA.

Soul Taker
Episode 1 et 2
O RLY ? Mater SoulTaker juste après avoir maté un peu Bakemonogatari m’est extrêment génant: parce que j’ai l’impression que les deux héros se ressemblent donc du coup que c’est la même série mais avec du JAM Project à l’opening. Bon les deux réalisations se ressemble mais ça c’est normal c’est Shinbo tout ça. Bon globalement après deux épisodes j’ai envie de dire que ça déchire grave des parpaings en enfer. Je suis très enthousiaste à l’idée de continuer. Les deux premiers épisodes sont donc assez beaux, mais c’est surtout les personnages qui me bottent totalement: le héros est plutôt fun, Komugi déchire déjà grave mais c’est surtout le personnage de Shiro qui me met en émoi adolescente tellement il est GAR. Bref, ça part plutôt bien dis donc tout ça. Bon puis après y’a la réalisation de Shinbo que j’apprécie naturellement donc ça je peux pas lutter.

Cowboy Bebop
Episode 17 et 18
BOO !
Cowboy Bebop ça déchire, c’est quasiment un fait. Y’a rien à reprocher à cette série que je mate seulement pour la première fois à un rythme très lent (un épisode toutes les deux semaines) et ça tombe bien, le format de l’anime le permet amplement vu qu’il n’y a pas vraiment de scénario global, juste des personnages, un univers et à chaque fois un épisode différent et bordel qu’est-ce que ça fait du bien. L’épisode 18 est d’ailleurs franchement génial avec une idée pourtant très con de base: comment lire une BETAMAX en 2077 ? Epique.

Niea_7
De l’épisode 6 à 13
OkAnnie.jpg
Ca traînait depuis mars 2008, et je me suis dit qu’il fallait que ça cesse surtout que pour diverses raisons je vais avoir un besoin d’argent donc avant de revendre ce coffret, autant finir de le mater. J’avais donc mis un an et demi à mater cinq épisodes, j’ai mis douze heures à en mater sept. POUVOIR DE LA CUPIDITE. Globalement, j’avais le souvenir d’un truc assez chiant et pas franchement intéressant dans un univers pourtant intéressant, au final la fin de la série est globalement mieux que le début, surtout le dernier épisode qui est assez dynamique pour me faire regretter que toute la série n’ait pas été comme ça. Même si Niea_7 n’est pas mémorable, ça reste plutôt bien. Enfin j’ai pas grand chose à lui reprocher, à part pas avoir accroché quoi, même si bon, en me forçant un peu, je l’ai enfin fini. Ca se trouve j’ai juste pas accroché au concept dit « je dois sortir le coffret de l’armoire et sortir les dvd unitaires du coffret et le dvd de la boîte et le mettre dans le pc trop dur » .

Et maintenant plein de mangas !

Doubt T1 => Alors bof. Oui bof. Ca débute franchement mal, comme si le mangaka savait pas comment présenter ses persos, puis quand ça commence vraiment, bah bof. Les personnages m’intéressent surtout clairement pas, ce qui est dommage dans un manga où on doit en chier pour eux. Je lirais la suite pour voir si le scénario devient meilleur par la suite mais là, comme ça, mouirf. Ki-oon aurait du ressortir les super affiches Ubelblatt plutôt.
School Rumble T12 => Alors School Rumble, comme je le disais pompeusement à mon public sur twitter ça a un truc unique: c’est que là ou les séries comiques « longues » sont plus drôles au début qu’a la fin, School Rumble devient de plus en plus drôle au fur et a mesure que la fin approche et ce tome 12 c’est barre de rire sur barre de rire non stop. A part la fin du tome qui est un peu plus sérieuse évidemment, pour le reste c’est du bon, surtout tout le passage avec Harima chez Tenma, ah et le perso du chef de rédaction est GRAND. « FAITES LES BOSSER JUSQU’A CE QU’ILS CREVENT CES FEIGNASSES §§§ »
Ga-Rei T1 => Impatient de découvrir Ga-Rei en manga après avoir bien apprécié Ga-Rei- Zero, j’ai été un poil déçu parce que j’ai eu cette impression étrange que tout ce qui est raconté sur le passé de Kagura et Yomi n’est pas vrai, alors que si. Pour le reste, c’est pas mal du tout comme début, on reste dans le même univers quoi. Après faut pas que j’oublie que Ga-Rei existe depuis plus longtemps que Ga-Rei-Zero et que si y’a des incohérences c’est la faute de l’anime, faut pas que je blâme le manga :(. Ah, et Yomi déchire pas mal la gueule vu comme ça. Je dirais pas non à une adaptation animée tiens.
Kobato T1 => Alors que l’adaptation animée par Madhouse débarque le mois prochain sur nos réseaux p2p préférés, le tome 1 sort chez Pika Edition, ce qui m’a donné l’occasion de découvrir un peu plus l’univers qui va être développé…. ET OH MON DIEU CA DECHIRE. Alors l’idée de base de tout ce premier tome est franchement cool (Kobato qui doit montrer qu’elle peut s’intégrer au Japon via les fêtes et coutumes nationales), et la fin de ce tome nous expose déjà les enjeux des prochains, ce qui peut donner des bonnes choses. Rajoutons que Kobato est troooop choupie, qu’elle doit tout le temps garder son chapeau ce qui pour un Amo est gage de qualité et qu’évidemment c’est HILARANT. Tout le passage « Kobato à Noël » est franchement génial. Peut-être le meilleur CLAMP que je parcours depuis Card Captor Sakura (ouais j’accroche pas à Tsubasa et xxxHolic), du coup mon attente envers l’adaptation anime est décuplée.
Mirai Nikki T3 => L’adaptation française continue à réussir son coup. Sinon on entame le passage « un peu chiant » de Mirai Nikki, enfin celui que j’ai le moins kiffé, mais après c’est reparti pour des tomes de foooolie.

Et évidemment…
Onani Master Kurosawa
L’intégrale
ClubFoot.jpg
Je vais pas être foutrement original: ça bute. Alors je vous link trois articles qui en parle: celui de cdt, celui de Sirius et celui de Nemo parce que c’est trois articles que je rejoins complètement. Onani Master Kurosawa ça débute comme un manga sur un mec qui planifie* des trucs des fou pour se masturber après les cours, ça devient un manga ultime sur l’amour adolescent, et ça finit comme un manga ultime sur le courage. J’ai pleuré. Trois fois. En moins de deux heures. A LIRE.

** planifier signifiant keikkakuiser

Sinon j’ai aussi maté…
Nolife Online
Nolife c’est cool <3.

Bon hop voilà. Tin j’aurais pu faire un meilleur article pour fêter le 999.
Comme par exemple un article sur les Beatles.
Beatles dont est dédié une soirée spéciale sur Tsumugi, ça commence dès 22h.

Bon ou j’aurais pu faire un billet sur Rock Band The Beatles mais… je suis trop pauvre pour l’acheter, je dois attendre Noël ;__;.
PS: Dernière fois que je fais mumuse à intégrer les images au texte, c’est trop le dawa en fait.

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Les 41 personnages les plus cools de mes visions d’anime

Inspiré librement de l’article sur les 52 meilleurs moment d’anime d’Axel, je vous propose une légere variation basée sur les personnages qui m’ont plus marqués que les autres en matant une série. Enfin que dis-je, sur LE personnage qui m’a le plus marqué où que j’ai préféré par rapport aux autres. S’en suit donc une liste de 41 personnages, chaque série ayant UN seul et unique personnage, ce qui rend difficile le choix par rapport au reste. Vous y retrouverez donc du récent, du moins récent.

Bon allez commençons, vous allez voir y’a relativement peu de suspens si vous me lisez fréquemment :(.

1 – Baccano!

Regardez moi cet homme classe !
Ladd Russo. Pas de grosse surprise ouais: Ladd fait partie avec le couple Miria/Isaac et Chane des favoris du public, et je ne déroge pas à la règle. Ce personnage totalement dingue et frappé est un exemple d’excellent personnage psycho. Il accumule les moments d’épique au point qu’on en arrive à oublier que ce n’est rien de plus qu’un homme dangereux, immoral et criminel, et pas un héros. Et sa manie de porter du blanc en rajoute un peu plus au charisme de l’homme.

2- Bakemonogatari
Après seulement 3 épisodes vus…

Coup fourré incoming
Senjougahara Hitagi. Ce personnage a la classe, et est certainement dotée d’une des personnalités les plus attractives de ces derniers temps. Dotée d’un physique tout a fait charmant en plus d’un caractère de tsundere « intellectuelle », Hitagi est une des raisons pour laquelle il faut mater les trois premiers épisodes de Bakemonogatari, même si il reste que ça fait mentalement très mal de s’imaginer prendre une agraphe dans la bouche.

3 – Black Lagoon

Balalaika.jpg
Je ne nie pas le potentiel pawafull de Revy et de Rock, mais de tout le beau monde composant l’univers de Black Lagoon, mon personnage préféré est Balalaika. Je ne vous nierais pas que ça fait maintenant deux ans et demi que j’ai vu Black Lagoon, donc les souvenirs sur ce personnage sont vagues mais c’est celui dont je retiens le plus de bien. On la retrouvait ainsi bien souvent à faire son dur boulot de chef (mater du porno par exemple, rude), et elle passait en l’espace de quelques scènes de « omg elle me fait peur » a « omg elle est lol ! ». Je me rematerais bien cette série tiens.

4 – Bleach
Attention, choix difficile…

:D
Il y’a beaucoup de personnages que j’aime dans Bleach: le diabolique Ichimaru, la très naïve Hinamori, la sexy Nell, l’espada N’Noitra, Mayuri… Bref difficile de vraiment trancher. Du coup hop, direct, violent, je choisis Urahara Kisuke. Blond, au look agréable, Urahara a en plus cet avantage de toujours mélanger un caractère crétin avec des phases beaucoup plus sérieuses. Au passé pas franchement gégé, l’homme au bob laisse planer en outre une véritable onde de mystère autour de lui et le jour où on le verra sérieusement combattre créera un grand cri de joie de nombre de fanboys du jeune homme. Franchement, je le surkiffe. Et sa version anime est en plus bien lotie avec un doubleur au ton assez unique et qui en plus a fait du hentai avant ! La classe !

5 – Bokurano

Nan je n'aurais pas tout le temps la bonne idée de mettre des légendes
Chizuru Honda, parce que c’est celle qui se démarque le plus des autres. Déjà parce qu’elle en chie beaucoup plus que les autres dans l’anime (et dans le manga c’est pire), mais qu’elle possède un caractère beaucoup plus « aiguisé ». Sûre d’elle, elle sera la seule à utiliser Zearth pour sa vengeance personnelle et connaîtra sans doute parmi les 15 autres gamins le décès le plus théâtral et le plus mémorable. J’ai pleuré ;_;.

6- Clannad

\\o/
Des cinq personnages principaux féminins, Kyou est sans doute la moins développée puisque jusqu’a la sortie du Kyou Chapter, elle ne possédait aucun arc à sa gloire, ce qui était fort horrible ! Et pourtant ça ne l’empêche pas d’être mon personnage féminin préféré de la série, surtout grâce à son caractère bien trempé, et ses jets de livres fréquents. En outre, c’est peut-être la fille la plus expressive et la série n’hésitait pas à lui offrir une animation de fou quand il le fallait. Puis la scène de l’entrepôt de matériel de sport quoi. HEIN. FRANCHEMENT.

7- Claymore

Elle va te tuer. Et te manger.
Ophelia ou Teresa ? Allez, Ophelia. PARCE QU’ELLE EST CINGLEE. Et que ça fonctionne plutôt bien ! Elle est méchante, félée, sadique, et puis c’est tout. En plus d’être balèze. D’ailleurs je kiffe comment l’anime lui offre des purs poses maléfiques. Et le manga aussi. Du coup. Bref. Un personnage trop souvent mal aimé, alors qu’en plus on a affaire à une référence shakespearienne, ce qui est toujours bon à prendre. Et puis rien que pour le coup du: « bon j’ai décollé tes jambes, faut que tu te les recolles pendant que j’affronte ton boulet d’apprenti, sachant que toutes les minutes je me rendrais plus forte haha bonne chance », elle mérite sa place dans mon coeur. Et puis elle est la cause du départ temporaire de Raki. ET CA ON NE LA REMERCIERA JAMAIS ASSEZ.

8 – Code Geass
Oh mais quelle surprise !

MALEFIQUE §
Lelouch Lamperouge a peut-être un nom de merde, mais il sait porter sur son dos tous les événements et les folies de la série. Apparaissant parfois comme une enflure gargantuesque soit comme une pauvre victime, on ne sait jamais vraiment si on doit bien le voir ou pas. Après tout il tue des gens tout ça mais c’est pour sa mignonne petite soeur aveugle et pour venger sa mère alors hein…Ok c’est pas tout à fait une excuse. Porté par un Jun Fukuyama a fond dedans, Lelouch se démarque de pas mal d’autres héros de part son talent pour les rires sardoniques, les tronches de déception légerement exagérées, et les plans parfaits mais pas tellement que ça parfois. Et puis on aimerait tous un geass. SERIEUSEMENT.

9- Cowboy Bebop

Vous vous attendiez à Faye hein avouez ?
Dans Cowboy Bebop, on a un gros casting de fou. J’aurais pu tout à fait préférer Spike l’homme le plus classe du monde, Faye la jeune femme sexy en toute circonstance ou bien Ed, mais nan mon préféré, et après avoir vu 16 épisodes, c’est ce bon vieux Jet. Au départ je m’attendais au cliché classique de la grosse brute, mais Jet est beaucoup plus intelligent qu’une brute moyenne (et peut-être même le plus intelligent du vaisseau huhu), est un poil plus sensible (sa passion pour les bonzaïs) et offre des putains de scènes épiques quand il entre en action. Gloire à lui.

10- Darker Than Black

Fumer tue mais lui est bien obligé
11 Novembre, j’ai bien kiffé Hei et Huang aussi, mais 11 Novembre porte un smoking blanc, le choix est donc très vite fait et permet d’esquiver une argumentation, ce qui est toujours pratique. Deux mots donc: smoking blanc. (et une vraie présence quand il apparaît à l’écran.) – En fait il me rappelle pas mal Ladd… mais en plus sain d’esprit.

11- Detroit Metal City

RAPERAPERAPERAPERAPERAPE
Krauser II/ Negishi Souichi bien évidemment. Les autres personnages ne sont pas dépourvus d’interêt loin de là, mais le duo d’un seul homme qu’est Krausergishi absorbe tout le reste du casting sans trop de problèmes. C’est surtout en Negishi que le personnage est assez éclatant, en gros loser qui ne réussit en rien, et les « vengeances » qu’il obtient en Krauser II sont souvent sources à de bons trucs. Et puis globalement le personnage de Krauser II enquille les scènes assez épiques et mémorables: il a violé et fait jouir la Tour de Tokyo quoi !

12 – Fate/Stay Night

Emiya.jpg
Emiya Shirou bien évidemment ! On sent bien derrière ce personnage une volonté nette de Type-Moon et du Studio Deen de faire un personnage attachant et aimable. Il se démarque ainsi par son courage au combat, que certains traitent trop vite de crétin: mais lui n’est pas un héros invincible et indestructible, donc ennuyant, non, c’est un faible, un gros naze, il le sait mais il s’en fout ! Emiya est un de ces trop rares personnages de shonen qui privilégie la force de la volonté à la véritable force, ça ne marche peut-être jamais mais, eh, qui ne tente rien n’a rien ! Et sa galanterie permet aux personnages féminins de rester là ou elles devraient être: en atout charme, certainement pas en position de force contre-nature ! Bref, un personnage trop souvent sous-estimé mais qui se révèle pétris de charisme, de classe, de cohérence et de PASSION pure, la quintessence du courage, un exemple pour la jeunesse..

Hanger 18 !
Sinon mon personnage préféré c’est Rin Tohsaka. Elle a tout. Ouais ok ça fait deux fois que je fais une argumentation pauvre, mais vous survivrez :(.

13 – Full Metal Alchemist

Hoho
Je ne suis pas très branché héros de shonen habituellement, souvent très clichés et horripilants à force d’être invincible/courageux/omniprésents, mais Edward Elric je dis oui ! Oui je dis oui oui oui ! En outre d’être plus petit que moi (HAHA), il dégage naturellement une certaine présence qui le rend pas comme les autres. En plus on sait dès le début que ce petit gars est certes un génie mais qu’il a copieusement merdé dans sa jeunesse et que tout ce talent n’est là que pour réparer ses erreurs du passé, ce qui offre une justification en béton et franchement sympa. Il est en outre assez fort dans sa capacité à jongler entre délire complet et sérieux total, avec par exemple l’habituel running gag sur sa taille et la kilotonne de SD pour sa pomme. Mais outre cela, ses pouvoirs sont franchement cools et le voir sortir des murs du sol est un peu la marque des grands hommes. De la même série, j’ai aussi bien kiffé Mustang (« Je vais devenir président… ET TOUTES LES FEMMES PORTERONT DES MINIJUPES ») et surtout Hughes, même si pour ce dernier, il y’a plus ce qui lui arrive que son caractère que j’apprécie. Enfin !

14 – Ga -Rei- Zero

Yomi.jpg
Isayama Yomi pour des raisons diverses et variées… Principalement parce que toute sa destinée bien tragique comme il faut est bien amené, et que j’ai vraiment compati tout au long de la fin de la série aux malheurs qui lui tombait sur la trogne et qui sont bien injustes comme il faut. Et puis elle devient une méchante psycho pas forcément dégeulasse, que j’ai redécouvert en lisant le premier tome de Ga-Rei, et qui est franchement cool. C’est pas le personnage le plus extraordinaire de tous les temps mais il est très attachant, et c’est déjà pas mal.

15- Haibane Renmei

Rakka \\o/
Evidemment Rakka. Ce personnage, via un excellent artwork, a le don d’être celui qui m’a donné envie de mater Haibane Renmei, ce qui me lançera définitivement dans l’otakisme où je pars moi-même à la rencontre des animes et où ce n’est plus les animes qui viennent vers moi par le biais de Canal+ ou autres chaînes. Rakka est un personnage attachant, qui en outre se paye le luxe d’être aussi paumé dans l’univers de cet anime que le spectacteur, dont elle est un excellent avatar. Et puis de toute manière je ne suis pas objectif: j’ai toujours surkiffé les anges et tout ce qui touchait à tous types de mythologie donc Rakka est forcément dans mes personnages préférés, d’autant qu’elle fut mon inspiration principale pour un personnage qui aujourd’hui est le centre névralgique d’un projet qui me tient à coeur depuis presque quatre ans. Quelle violence !

16- Higashi No Eden

Akira.jpg
Akira est le personnage le plus marquant de la série. J’en avais déjà beaucoup parlé lors de mes impressions sur l’anime mais ce personnage m’a vraiment énormément intrigué et intéressé. Déjà parce qu’il exploite plutôt bien le cliché de l’amnésie, mais qu’il possède une personnalité vraiment difficile à cerner, souvent imprévisible, et qui est d’autant plus attachant qu’on suit son calvaire de la mémoire en même temps que lui. Et il possède un téléphone cool, on ne peut pas dire le contraire. Et le pire, c’est que le mystère autour de ce personnage est loin d’être réglé vu les films qui arrivent. Et son geste à la fin du dernier épisode reste encore à élucider… Est-ce un sage où un gros batard ? MYSTERE !

17 – Hinamizawa, le village maudit

MUHUHUUUU !
% De manière surprenante, Sonozaki Mion. Toujours surkiffé ce personnage alors que finalement elle n’a pas la folie et les tics d’une Rena, la fourberie d’une Satoko, le mystère d’une Rika ou le bide d’un Oishi. Elle se démarque surtout par la folie dont semble faire preuve la réalisation à son égard, puisqu’elle se retrouve très souvent avec des tronches de folie ou des poses faussement classe. En outre c’est la plus saine du groupe avec Satoko, elle a des jolis habits, elle se trimballe souvent avec un pistolet mystérieux qui ne lui sert à rien, et elle possède un manga qui lui est entièrement dédié et son comportement de leader/futur chef de la mafia locale en rajoute un poil au prestige (ça se trouve plus tard, elle coulera Keichii dans le fond d’un lac), ce qui est toujours bon à prendre…

18- K-On!
Oh mon dieu que de suspens !

Tsumugi la survivante
Kotobuki Tsumugi, la joueuse de clavier. Utilisant ainsi un instrument sous-estimé par l’humanité toute entière depuis la fin des années 80, Tsumugi est en outre la discrète du groupe, apportant nombre de litres de thé, de kilotonnes de gateaux, et autres bonheurs humanistes. Elle se démarque surtout par ses sourcils énormes et mystérieux, son goût parfois très explicite pour le yuri, et par sa passion à faire des trucs de gens normaux, car nous autres gens normaux, ne pouvont comprendre sa peine de fille de riche qui doit faire que des trucs exceptionnels. Tsumuuuuuuugi :(.

19 – Kannagi

Zange chan a l'envers o/
Zange est ainsi un personnage que j’apprécie beaucoup et qui est sans doute cela que j’ai le plus retenu de ma vision de Kannagi. Il faut dire que le combo look de bonne soeur + arriviste prête à tout, le tout avec des cotés pas très catholiques et moins planplan que le reste du casting en fait un personnage adorable. Après, elle n’est pas encore assez développée à mon goût et reste finalement assez peu existante par rapport à Tsugumi ou Nagi. Mais bon, elle est très sympa QUAND MÊME.

20 – La Mélancolie d’Haruhi Suzumiya

BAD END.
Koizumi Itsuki. Mais j’avoue qu’entre lui, Tsuruya et Haruhi elle-même mon coeur balance. Mais allez, disons Itsuki. Parce qu’il a toujours ce foutu sourire et je kiffe les personnages qui sourient tout le temps. En plus d’être diablement mystérieux, et en permanence assez classe quand il utilise ses fameux pouvoirs, il semble être celui qui cache le plus de choses. En matant les apparences là. Et puis il fait du théâtre et est toujours enthousiaste, c’est la joie !

21 – Macross Frontier
Vous ne devinerez jamais…

Kira~
Ranka Lee ! Si on me demande un jour quel est le personnage qui représente le mieux pour moi cette étrange chose qu’est le moe, bah je le dis net: Ranka. Tout en elle est sucré: ses chansons, sa voix (Megumi Nakajima \\o/), son look, la couleur de ses vêtements, tout est une accumulation de douceur et de légerté qui me rend toujours de bon poil. Elle connaît dans Macross F un petit passage dépressif certes mais en dehors de cela elle s’en sort toujours très bien pour filer une bonne humeur et un enthousiasme communicatif. Et je dois avouer que son petit passage sous les mains de Tony Taka ne l’a pas rendue plus détestable.C’était mon seul leimotiv pour mater Macross F, et je l’avoue sans problèmes. Gloire à Ranka !

22 – Madlax

MAID DE COMBAT !
Tin, ça date dans ma tête et ma mémoire Madlax. Trois ans maintenant. Arf. Je me souviens avoir particulièrement surkiffé Elenore, la maid de Margaret, qui SAIT TOUT FAIRE. Et particulièrement combattre seule une armée. Elle se sacrifiera héroïquement dans l’une des scènes que j’ai trouvé les plus tristes de la série… dont je n’ai pas beaucoup de souvenir. Je sais juste que j’ai pleuré à ce moment là. Et je me souviens bien de la brave Elenore ;__;.

23 – Mai-Hime

Nagi.jpg
Etrange que dans un casting très féminin, mon personnage préféré soit un des rares hommes. Nagi Homura est le type même du fouteur de merde observateur un peu neutre. Si dans le manga il est clairement avec le mal, il semble dans l’anime être plutôt neutre mais ne rechigne pas à faire chier son monde, à annoncer les mauvaises nouvelles et à apparaître en haut des arbres. Là aussi un personnage très mystérieux et excessivement classe, déjà grâce à une voix très mémorable, qui te faisait comprendre que des gens allaient souffrir leur race. Un des rares albinos que je peux supporter dans le dur monde de l’animanga. Par contre, Nagi dans Mai Otome me plaira beaucoup moins, car vraiment trop méchant bête et méchant, sans nuances ni innovations. Pouah.

24 – Mai-Otome
Magie ! Ce n’est pas le même personnage !

POING DU POUVOIR §
Et du coup dans Mai Otome, mon personnage le plus marquant est Shizuru Viola. Le personnage avait été super aimé par le fandom dans Mai Hime et ça se ressent dans Mai Otome puisque le personnage est super aimé, toujours montré sous un beau jour, même quand elle manipule les sentiments de la pauvre Tomoe. Bon puis elle offre du fanservice yuri, donc ça ne gâche rien. Toujours avec une super assurance, elle semble dominer le monde entier, donc bref, je suis faible.

25 – Maria†Holic

MAIDTAR !
Indeluctablement, si il y’a une chose à se souvenir de MariaHolic c’est bien le personnage principal de la série, Mariya Shidou. Ce trap machiavélique, sadique, impitoyable et très charmant est LA qualité principale de la série, qu’ille tient complétement sur ses épaules. Doublé par une Yuu Kobayashi au meilleur de sa forme, Mariya est LE trap parfait, conjuguant un physique qui donne envie de dire tant pis avec le cerveau d’un Lelouch ou d’un Yagami Light… juste pour faire chier Kanako. Et en plus ET EN PLUS el a une maid qui la suit partout. ET une soeur jumelle, là on a envie de dire super cool.

26 – Monster

Volontiers
Johann.

27- Neon Genesis Evangelion
Polémique !

Je joue avec ma vie avec cette image !
Nagisa Kaworu ! « SALUT J’ARRIVE AU DERNIER EPISODE MAIS C’EST PAS GRAVE JE SUIS SURKIFFANT QUAND MÊME ! » Le casting de NGE est composé de nombre de persos surkiffants, comme je l’ai dit récemment: Misato, Kaji, Gendo Ikari ou même Shinji sont également des personnages que j’adore, mais Kaworu c’est au DESSUS. Ce personnage, tu l’attends pendant 23 épisodes parce que tu as vu plein d’artworks avec lui, à la fin tu penses qu’il apparaîtra même plus et que c’est une légende urbaine qui t’as échappé, puis il débarque au début du 24e épisode, quand c’est vraiment la merde pour les personnages, s’offre des putains de poses, l’espace d’un instant tu sais qu’il sera le sauveur, qu’il sauvera Shinji, qu’il sauvera la Terre, qu’il sauvera tout, puis PAF MINDFUCK et à la fin de l’épisode t’es là: « ok. » Je surkiffe le concept et je surkiffe le personnage donc VOILA.

28 – Noir

Chloe.jpg
Chloé. Pour deux raisons: sa voix française était méga charismatique, du moins dans mes souvenirs (début 2005 tout ça, ça commence à remonter sévère), et m’avait particulièrement marqué, d’autant plus qu’elle avait un statut d’outsider assez intéressant, qui débarquait sans qu’on sache pourquoi donc ça lui allait méga bien. Ensuite parce que je suis très faible, et que l’avant-dernier épisode et sa scène yuri m’avait bien marqué comme il faut. Chloé est donc un des premiers persos d’anime que j’ai surkiffé, puisque Noir fut un de mes premiers animes. Merci Canal Plus o/.

29 – Ouran High School Host Club

Pas celle que vous croyez
Tous les personnages sont bien funs et bien mémorables, mais le personnage le plus mémorable pour moi de Ouran High School Host Club est bien sûr Fujioka Haruhi et je ne crache pas du tout sur Tamaki et Honey-chan non plus. Mais pourquoi Haruhi me demandez-vous ? En plus de son statut de prolo chez les richards qui donne des pures scènes, elle a un caractère sarcastique très efficace et qui est bien fait dans le sens où elle n’est pas là pour expliquer des blagues ou faire la moralisatrice, elle constate juste avec des petites piques et ça marche du tonnerre. Elle est en outre très attachante et son papa est assez fun. Bref <3.

30 – Saint Seiya

Aphrodite.jpg
Parce que tout adhérant à un signe zodiacal doit être fier de son chevalier, je ne déroge pas à la régle puisque je suis fan de Pisces No Aphrodite, le chevalier d’or des Poissons et hélàs bien souvent moqué et conspué par nombre de « fans » qui n’ont, au demeurant, rien compris sur la surpuissance de ce chevalier, le seul à foutre un piège au délà de sa maison et qui aura bien failli tuer Seiya si seulement Marine n’était pas intervenu en passant par des raccourcis secrets. Possédant des coups redoutables, il est bien mis en valeur dans Saint Seiya G. Ah, si seulement il n’avait pas eu de VF féminine…

31 – Sayonara Monsieur Désespoir

Chiri.jpg
JE TRICHE OMG §§§ Chiri Kitsu et Ai Kaga sont indépartageables. La première est l’élève atteinte de super perfectionnisme et qui veut tout rendre parfait, symétrique, tout ça, et qui se montre LEGEREMENT psycho et menaçante quand l’envie lui prend, en plus d’être doublé par Marina Inoue ce qui est plutôt TOP. Vous en conviendrez. L’autre personnage est Ai Kaga et est beaucoup moins présente à l’écran, mais il s’agit de l’élève qui s’excuse tout le temps si vous vous souvenez bien et qui semble se dire que tout ce qui se passe de mal autour d’elle est de sa faute. Je m’étais particulièrement reconnu dans ce personnage qui m’a donc pas mal marqué. Bref deux personnages complètement cinglés, comme le casting de SZS, mais qui sortent du lot dans ma préférence personnelle. Après il y’a bien sûr ce bon vieux Itoshiki mais…

32 – Serial Experiments Lain

Lain.jpg
Quand on a une série qui gravite autour d’un personnage, il faut que celui-ci soit vraiment excellent pour qu’on s’y prenne. Et ça tombe bien: Lain Iwakura est un personnage excellent, véritable déesse de l’Internet, tout ça. Existe en plusieurs versions, possède un chara-design absolument fantastique, arrive à imposer une grosse présence à l’image, bref je pourrais faire une cascade d’éloges sur ce personnage aussi divin qu’humain (omg figure de style) d’une complexité accessible et qui tient parfaitement sur ses épaules une série qui est, vous en conviendrez, un pur chef d’oeuvre mais je le ferais pas parce qu’il est 4h30 et que j’ai piscine. J’AI DIT.

33- Soul Eater

Medusa.jpg
Le casting de Soul Eater est là aussi remarquable, et il y’a des dizaines de persos qui pourraient être mon préféré, mais y’en a un que je préfère encore plus à Excalibur, Erika Frog, Death The Kid ou Franken Stein, c’est clairement Medusa. Méchante ultime, elle cumule dès son apparition poses grandiloquentes, complots machiavéliques, pouvoirs grobills ou bien encore phrasés de folie. Très douée dans l’art de renverser la situation à son avantage, elle semble difficile à se débarasser. Encore plus surpuissante dans le manga. Certainement un de mes méchants préférés.

34- Tengen Toppa Gurren Lagann

Kamina.jpg
WHO THE HELL DO YOU THINK I AM ? Kamina évidemment ! Je ne crache pas sur Nia ou Yoko mais Kamina est vraiment au dessus de tout le monde, que ce soit en terme de personnalité, de design, d’accumulation de scènes 100% épiques pur jus… on a ici affaire a un personnage fantastique et fait pour l’être: pas pour rien qu’il passe le reste de la série en qualité de symbole après tout, puisque pour être un symbole il faut mériter l’être, et ça tombe bien puisque Kamina le mérite totalement. Ok c’est pas tout a fait clair, mais on veut tous Kamina comme meilleur pote si un jour des aliens nous tombent dessus.

35 – Toradora!
Après 5 épisodes…

Minori.jpg
Minori Kushieda, après 5 épisodes, me fait totalement tripper et sera certainement la principale raison pour laquelle je suivrais cette petite série dont le reste du casting me passe un peu à coté (pas méga fan de Taiga, et Ami m’horripile pour le moment). Extravagante, fofolle, aux délires communicatifs avec le reste du public, elle a en plus le mérite de me faire mourir de rire, ce qui est pas fréquent pour des personnages féminins. Bref, je suis ça avec attention et si à la fin elle devient une chieuse hautaine et relou, ok, j’en reparlerais.

36- Umineko No Naku Koro Ni
Après 10 épisodes et sans spoiler le VN…

Beatrice.jpg
Umineko est aussi une série avec beaucoup de personnages que je kiffe, je pense ainsi aux Sept Soeurs (surtout Lucifer), à Rosa (BEST MOTHER EVER), à Battler qui se démerde pas trop mal, à 2/3 personnages qui apparaissent plus tard (le nom de « Ronove » est synonyme de qualité, souvenez-vous en, personnes qui découvre avec l’anime !), à Eva et j’avoue bien kiffer Genji, mais franchement le perso qui écrase tous les autres jusqu’a présent est la géniale et exceptionnelle Béatrice. Déjà surpuissante dans le VN, elle est dans l’anime encore plus géniale, accompagnée de multiples poses qui la mettent bien en valeur, avec une VOIX vraiment géniale. Après je ne peux pas en dire plus sans spoiler, mais ce personnage vous fera passer par toutes les émotions, elle est drôle, elle est parfois chiante, elle est sadique, elle est impitoyable, elle est rusée et vous pouvez passer en une seule phrase de « Béatrice est trop géniale » à « PUTE », mais c’est juste indécent parfois. Un personnage donc extraordinaire et inoubliable. Et n’oubliez jamais qu’elle EXISTE, n’est-ce paaaaaaaaaaaaas ? Kihihihihi…

37 – Utena, la filette révolutionnaire

Kiryuu.jpg
Ce type est un véritable connard. Ce type s’appelle Touga Kiryuu et est donc un connard, une enflure et un sale bâtard. Et on l’aime pour ça. Après c’est difficile de décrire vraiment pourquoi je le surkiffe mais il est certainement LE personnage d’Utena, avec ses chemises ouvertes, ses poses de bellâtre, ses petites phrases et son narcissime ignoble. Ah, et c’est une Sex Machine que ne renierait pas James Brown…

38 – Welcome to the NHK!

Misaki.jpg
Nakahara Misaki, véritable symbole d’NHK, elle se révèle là aussi une jeune fille à forte personnalité, et peut-être totalement tsundere, prête à tout pour conquérir Sato mais pas vraiment sympa avec lui, on a tous envie d’être sauvé par elle… sauf qu’évidemment elle a elle-même ses propres problèmes psychologiques et offrira à la fin de l’anime des scènes vraiment poignantes, comme par exemple tout le dernier épisode, très très violent. Néanmoins je préfère sa version manga, avec une langue qui n’est pas du tout dans la poche. Et puis faut avouer que la mocheté globale de l’anime ne lui fait pas honneur :(.

Bonus track ! Trois animes hentai parce que c’est la folie furieuse !

39, 40 et 41 – Les 3 personnages féminins les plus cools du hentai §§§

Affichage (c’est NSFW, rassurez vous)

Hayase.jpg
Pour Sexfriend, évidemment Mina Hayase, les deux autres personnages féminins étant moyens et Hayase étant l’incarnation même de la fille parfaite pour puceau. Prend l’initiative, est joueuse, assume pleinement son amour du sexe, est très mignonne, bref sans doute un de ces personnages trop rare dans le monde du hentai animé…
Asa.jpg
… car dans Sora no Iro Mizu no Iro, Asa est beaucoup plus soumise à un connard fini antipathique, mais rattrape ça par un physique de folie et une putain de scène à la fin de l’épisode 1. VOUS VOYEZ DE QUOI JE VEUX PARLER. En soi, c’est un personnage assez terne, assez cruche, mais qui passe parce que physiquement elle compense complétement. COMME QUOI NOUS AUTRES LES HOMMES NOUS SOMMES FAIBLES.
Carrera.jpg
Et enfin, issue de Viper GTS, on retrouve la divine, la sublime, l’extraordinaire Carrera, là aussi preneuse d’initiative, amoureuse de la sexualité et a la très forte personnalité, c’est un personnage tout a fait sympathique et qui restera certainement dans toutes les mémoires de nous autres les branleurs. On en veut plus du comme ça.

Wouf. Ca en demande du temps ce genre d’articles en fait. Dire que je pensais en commençant cet article que ça me ferait un « billet sympa pour faire patienter les gens », mais DINGUE ça demande le temps que je prends pour deux billets classiques en fait. Plaigniez moi tiens. :p

Sinon je n’ai pas parlé de tous les animes que j’ai vu, certains sont passés à la trappe tout simplement parce qu’aucun personnage ne m’y a vraiment marqué (Puni Puni Poemi ou Death Note par exemple – et non je ne peux sacquer ni Light, ni L que je trouve trop trop manichéen, mais ça m’a pas empéché de surkiffer leur duel) ou parce que j’avais vraiment pas vu beaucoup d’épisodes ou que ça fait vraiment trop longtemps pour me faire vraiment une idée (Saki, Xam’d ou bien Mai Otome Sfir) ou parce que j’ai pas trop aimé l’anime en question (El Cazador, Azumanga Daioh, Lucky Star) et que j’ai pas forcément envie d’en parler parce que je suis intolérant, où que j’ai pas de tolérance.

Bref ! Vivement la sortie de l’OAV 5 d’Higurashi No Naku Koro Ni Rei en vosta, je suis sur le QUI VIVE là. * aucun rapport avec le sujet *

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr