Archives quotidiennes :

[Impressions] « I’m not a monster Tom… well, technically I am…I guess I am… »

Ce titre est en hommage au meilleur DLC Rock Band de tous les temps depuis wooooh… Feel Good Inc. au moins.

AlorsHeureuse.jpg

Ces derniers temps je mate pas mal de trucs, pas mal d’épisodes, je lis pas mal de mangas donc hop. PLEIN DE REACTION SHOT DANS LA TRONCHE. Si vous êtes pas des petits chanceux dis donc ! Ca va donc parler mangas, animés et trucs japonais divers et variés, avec des réactions aussi soudaines que frivoles, mais qui peuvent avoir un interêt si vous portez un interêt dans l’interêt des gens, ou dans ce qu’ils pensent de l’épisode 7 de Toradora!. Entre autres.

Et ça me permettra de parler dans leur globalité de séries auquel je ne consacrerais sans doute pas un article. PARCE QUE VOILA.

Et spoiler: je ne parle pas de The End of Evangelion, parce que je l’ai pas encore vu et que j’ai envie de me laisser un peu de temps. Tagadadatsointsoin.

Magical Girl Lyrical Nanoha
Episode 9 à 13
HEEEEEEEEEEY § Je ne me faisais globalement pas de grosses illusions sur la qualité de cette première saison de Nanoha. On me l’a rarement bien présenté, ça a toujours été décrit comme « préliminaire hélàs nécessaire » à la saison 2, et du coup le fait que je n’ai pas accroché et pas super kiffé Nanoha ne m’apparaît pas dommageable. Car ça m’a surtout apparu méga mou, et rarement excitant. Alors que bordel, ça devrait l’être. Quand un des épisodes se termine sur le face à face FINAL entre Fate et Nanoha, j’ai tout de suite enquillé l’épisode avec enthousiasme en espérant une grosse baston surpuissante et tout, et non, que dalle, c’était mou, ça se passe à deux mètres à l’heure, au secours quoi. Mais toutes les scènes d’actions sont molles comme ça, et les personnages sont pas géniaux: si j’ai bien apprécié Lindy ou Fate, le reste du casting est incroyablement cliché: Nanoha est une TARTE, Chrono est le type même du gamin prodige absolument horripilant ou les camarades de classes de Nanoha ne sortent jamais de la caricature qu’elles sont (Alisa restera a jamais une tsundere primaire), et je parle pas de Pricia qui en fait beaucoup trop dans la cruauté pour que ça soit vraiment jouable comme méchante (non mais sérieusement le discours humiliant et cruel envers Fate est juste balancé au pire moment possible et ne sert qu’a amener le développement qui suit, un peu artificiellement quand même), et ça reste quand même bien manichéen gentil/méchant avec le Bureau qui pardonne à Fate parce que « c’était pas sa faute mmvoyez on est des gentils nous« . Bon bref un peu déçu mais je me ferais A’s avec joie parce que là on m’a vendu du rêve…

Toradora!
Episode 6 à 9
HELLO ! J’attendais rien non plus de Toradora! et j’avoue surtout avoir maté parce que j’avais besoin d’un truc plus « détente » entre deux épisodes d’Evangelion, et finalement bah je suis agréablement surpris parce que tout ça se goupille plutôt bien. Alors oui j’avoue volontiers être assez géné par le peu de suspens sur qui finira avec qui à la fin (dès le deuxième épisode, c’est bon, tu sais que Taiga finira avec le héros alors que Minori est MIEUX) mais ça reste grosso modo assez léger et ça se regarde sans trop de problèmes, d’autant que c’est assez rythmé pour ne pas être trop chiant. Et le personnage de Minori me surprend de plus en plus à chaque épisode, et me fait VRAIMENT marrer (nan mais l’épisode 5 quoi.) Bref c’est vraiment top quand le monde nous stresse, qu’on échoue Green Grass and High Tides à 95%, qu’on a planté son rasage électrique ou qu’on a lu des messages péteux de gens qui croient avoir tout compris à la vie. Bref, Toradora! c’est la petite comédie romantique que tout le monde peut aimer, et c’est mieux que les trucs avec Hugh Grant. MAGIE !

Kara No Kyoukai 1: Overlooking View
"Hola il a carrément salopé le trottoir ce clebard !" « Eh ça fait longtemps que je me suis pas maté un FILM !
– Bah ça tombe bien mate The End of Evangelion !
– Alors je vais mater KARA NO KYOUKAI !
– HAN REGARDE AMO: DES GENS TE REGARDENT MECHAMMENT LA. »

50mn donc pour ce premier film, et j’ai apprécié, sans surkiffer. En fait, faut dire que je comprends pas tout ce qui se passe, donc j’aurais un vrai avis sur les Kara No Kyoukai quand j’en aurais maté un de plus. Il faut dire que ça part tellement sans préliminaires sans rien sans présentations que c’est difficile de se faire une idée: j’imagine que tout ça sera inclus dans la suite qui est chronologiquement situé avant. Parce que là on sait rien sur personne et c’est VIRULENT tellement ça me gène. Sinon techniquement c’est top, y’a des bonnes scènes, et la musique est franchement cool. Et Shiki impose une certaine classe et une certaine présence, j’avoue grave.

Umineko No Naku Koro Ni
Episode 9 et 10
Umineko.jpg Ca avance toujours et encore, et du point de vue du lecteur de VN qui se la pète parce qu’il peut vous balancer un spoiler dans la face au milieu d’une phrase sur les escargots, je reste très satisfait par cette adaptation qui va certes très vite (on peut pas dire qu’il se passe rien) et paradoxalement très mou par moment (la grosse scène épique de la fin de l’épisode 10… est d’une lenteur abyssale, ça annihilerait presque le sentiment de panique) mais qui réussit à ne rien oublier d’essentiel, à ne pas être incohérent avec le support original et surtout les doubleurs font un boulot génial. A commencer par la dame Béatrice qui reste putain de charismatique en toutes circonstances. Pour le reste, le scénario peut commencer à laisser les gens sur le bas coté mais là aussi il faut avoir la même attitude que devant Lost ou Higurashi et, comme dit le Concombre, avoir CONFIANCE en la suite. Moi personnellement la suite je la connais: je sais qu’elle déchire. Mais si chez vous, vous êtes en train de vous dire « omgwtfbbq », dites vous que rien n’est laissé de coté, que tout ça ressort à un moment, et que ce que vous jugez incohérent ou complétement nawak sur le moment ne l’est certainement PAS, comme la suite de la série vous le dira, SOUVENT EN VOUS VIOLANT. Bref, y’a juste ce souci de réalisation qui mériterait un peu de folie par moment, mais sinon ça baigne.
Et là je viens d’apprendre que le très classe Ronove sera doublé par Tomokazu Sugita. KYON. LA CLASSE.

Bakemonogatari
Episode 4
Hitaaaaaagi BLA BLA BLA BLA BLA BLA HITAGI BLA BLA BLA BLA BLA WOW BEAU BLA BLA BLA BLA BLA BLA BLA HITAGI BLA BLA BLA BLA BLA BLA BEAU BLA BLA BLA BLA PAS ASSEZ HITAGI BLA BLA BLA BLA BLA BOF DONC BLA BLA BLA BLA PLUS D’HITAGI PLZ BLA BLA BLA BLA BLA BLA.

Soul Taker
Episode 1 et 2
O RLY ? Mater SoulTaker juste après avoir maté un peu Bakemonogatari m’est extrêment génant: parce que j’ai l’impression que les deux héros se ressemblent donc du coup que c’est la même série mais avec du JAM Project à l’opening. Bon les deux réalisations se ressemble mais ça c’est normal c’est Shinbo tout ça. Bon globalement après deux épisodes j’ai envie de dire que ça déchire grave des parpaings en enfer. Je suis très enthousiaste à l’idée de continuer. Les deux premiers épisodes sont donc assez beaux, mais c’est surtout les personnages qui me bottent totalement: le héros est plutôt fun, Komugi déchire déjà grave mais c’est surtout le personnage de Shiro qui me met en émoi adolescente tellement il est GAR. Bref, ça part plutôt bien dis donc tout ça. Bon puis après y’a la réalisation de Shinbo que j’apprécie naturellement donc ça je peux pas lutter.

Cowboy Bebop
Episode 17 et 18
BOO !
Cowboy Bebop ça déchire, c’est quasiment un fait. Y’a rien à reprocher à cette série que je mate seulement pour la première fois à un rythme très lent (un épisode toutes les deux semaines) et ça tombe bien, le format de l’anime le permet amplement vu qu’il n’y a pas vraiment de scénario global, juste des personnages, un univers et à chaque fois un épisode différent et bordel qu’est-ce que ça fait du bien. L’épisode 18 est d’ailleurs franchement génial avec une idée pourtant très con de base: comment lire une BETAMAX en 2077 ? Epique.

Niea_7
De l’épisode 6 à 13
OkAnnie.jpg
Ca traînait depuis mars 2008, et je me suis dit qu’il fallait que ça cesse surtout que pour diverses raisons je vais avoir un besoin d’argent donc avant de revendre ce coffret, autant finir de le mater. J’avais donc mis un an et demi à mater cinq épisodes, j’ai mis douze heures à en mater sept. POUVOIR DE LA CUPIDITE. Globalement, j’avais le souvenir d’un truc assez chiant et pas franchement intéressant dans un univers pourtant intéressant, au final la fin de la série est globalement mieux que le début, surtout le dernier épisode qui est assez dynamique pour me faire regretter que toute la série n’ait pas été comme ça. Même si Niea_7 n’est pas mémorable, ça reste plutôt bien. Enfin j’ai pas grand chose à lui reprocher, à part pas avoir accroché quoi, même si bon, en me forçant un peu, je l’ai enfin fini. Ca se trouve j’ai juste pas accroché au concept dit « je dois sortir le coffret de l’armoire et sortir les dvd unitaires du coffret et le dvd de la boîte et le mettre dans le pc trop dur » .

Et maintenant plein de mangas !

Doubt T1 => Alors bof. Oui bof. Ca débute franchement mal, comme si le mangaka savait pas comment présenter ses persos, puis quand ça commence vraiment, bah bof. Les personnages m’intéressent surtout clairement pas, ce qui est dommage dans un manga où on doit en chier pour eux. Je lirais la suite pour voir si le scénario devient meilleur par la suite mais là, comme ça, mouirf. Ki-oon aurait du ressortir les super affiches Ubelblatt plutôt.
School Rumble T12 => Alors School Rumble, comme je le disais pompeusement à mon public sur twitter ça a un truc unique: c’est que là ou les séries comiques « longues » sont plus drôles au début qu’a la fin, School Rumble devient de plus en plus drôle au fur et a mesure que la fin approche et ce tome 12 c’est barre de rire sur barre de rire non stop. A part la fin du tome qui est un peu plus sérieuse évidemment, pour le reste c’est du bon, surtout tout le passage avec Harima chez Tenma, ah et le perso du chef de rédaction est GRAND. « FAITES LES BOSSER JUSQU’A CE QU’ILS CREVENT CES FEIGNASSES §§§ »
Ga-Rei T1 => Impatient de découvrir Ga-Rei en manga après avoir bien apprécié Ga-Rei- Zero, j’ai été un poil déçu parce que j’ai eu cette impression étrange que tout ce qui est raconté sur le passé de Kagura et Yomi n’est pas vrai, alors que si. Pour le reste, c’est pas mal du tout comme début, on reste dans le même univers quoi. Après faut pas que j’oublie que Ga-Rei existe depuis plus longtemps que Ga-Rei-Zero et que si y’a des incohérences c’est la faute de l’anime, faut pas que je blâme le manga :(. Ah, et Yomi déchire pas mal la gueule vu comme ça. Je dirais pas non à une adaptation animée tiens.
Kobato T1 => Alors que l’adaptation animée par Madhouse débarque le mois prochain sur nos réseaux p2p préférés, le tome 1 sort chez Pika Edition, ce qui m’a donné l’occasion de découvrir un peu plus l’univers qui va être développé…. ET OH MON DIEU CA DECHIRE. Alors l’idée de base de tout ce premier tome est franchement cool (Kobato qui doit montrer qu’elle peut s’intégrer au Japon via les fêtes et coutumes nationales), et la fin de ce tome nous expose déjà les enjeux des prochains, ce qui peut donner des bonnes choses. Rajoutons que Kobato est troooop choupie, qu’elle doit tout le temps garder son chapeau ce qui pour un Amo est gage de qualité et qu’évidemment c’est HILARANT. Tout le passage « Kobato à Noël » est franchement génial. Peut-être le meilleur CLAMP que je parcours depuis Card Captor Sakura (ouais j’accroche pas à Tsubasa et xxxHolic), du coup mon attente envers l’adaptation anime est décuplée.
Mirai Nikki T3 => L’adaptation française continue à réussir son coup. Sinon on entame le passage « un peu chiant » de Mirai Nikki, enfin celui que j’ai le moins kiffé, mais après c’est reparti pour des tomes de foooolie.

Et évidemment…
Onani Master Kurosawa
L’intégrale
ClubFoot.jpg
Je vais pas être foutrement original: ça bute. Alors je vous link trois articles qui en parle: celui de cdt, celui de Sirius et celui de Nemo parce que c’est trois articles que je rejoins complètement. Onani Master Kurosawa ça débute comme un manga sur un mec qui planifie* des trucs des fou pour se masturber après les cours, ça devient un manga ultime sur l’amour adolescent, et ça finit comme un manga ultime sur le courage. J’ai pleuré. Trois fois. En moins de deux heures. A LIRE.

** planifier signifiant keikkakuiser

Sinon j’ai aussi maté…
Nolife Online
Nolife c’est cool <3.

Bon hop voilà. Tin j’aurais pu faire un meilleur article pour fêter le 999.
Comme par exemple un article sur les Beatles.
Beatles dont est dédié une soirée spéciale sur Tsumugi, ça commence dès 22h.

Bon ou j’aurais pu faire un billet sur Rock Band The Beatles mais… je suis trop pauvre pour l’acheter, je dois attendre Noël ;__;.
PS: Dernière fois que je fais mumuse à intégrer les images au texte, c’est trop le dawa en fait.

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr