Archives mensuelles : novembre 2009

Tony Taka 4 – Fault!!! (CG/Anime) et caetera

Note: le channel IRC de Thalie déménage (encore) pour rejoindre Nanami ! Cliquez ici pour le rejoindre

Tiens c’est vrai qu’un article dédié à Tony Taka ça faisait longtemps. Enfin cela reste relatif: j’en ai fait un en juillet pour donner mes impressions sur les HCG de Une fille blanche France Shoujo, tout en précisant à la fin que j’attendais impatiemment les HCG Fault!!. autre jeu illustré par Taka qui devait sortir à la fin du mois de juillet. Et il est effectivement sorti. Suivi quasiment aussitôt par l’annonce d’une adaptation animée de la chose et d’un autre projet nommé Tony’s Heroine Collection qui devait être une série d’anime hentai avec devinez qui au chara-design ? Tony. Bref pas mal de choses qui m’ont fait reporter cet article jusqu’a aujourd’hui – la sortie de Fault!! version animée !

Au programme de cet article: Fault!! CG et Anime, Tony’s Heroine Collection et si vous êtes gentil on parlera AUSSI de l’adaptation animée de Mitama, sortie un peu plus tôt dans l’année et qui est très… ho lol. Après l’article est plutôt safe for work, donc vous pouvez le mater, pour une fois. Y’a juste une mosaïque étrange à un moment mais à part ça c’est ok. Je dis ça parce que d’habitude je lâche lourd sur la sauce mais je me suis assagi. Y’a juste un téton à un moment.

Raaah la flemme quand même. Faut rédiger c'est dur !

Continuer la lecture de Tony Taka 4 – Fault!!! (CG/Anime) et caetera 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

L’Instant Midinette (Toradora! + Bienvenue dans la NHK!)

Ah c’est comme ça la vie. On a beau écouter du Metallica au petit déjeuner, disposer d’une paire de couilles gargantuesque et voir son visage être équipé d’un bouc viril, on peut aussi disposer d’un coeur de midinette. Et pleurer à chaque fois qu’un violon, qu’une effusion virile d’amitié ou que des choses extrêmement viriles se font voir où entendre à l’écran. Et je suis un de ces gens là.

Je me plaignais hier sur le chat de Thalie que Marcus faisait chier à tout le temps répéter que la dragonne de la Wiimote était chiante, mais en fait moi je suis mal placé pour dire ça, je répète tout le temps les mêmes trucs d’article a article, quasiment. Là en l’occurrence, les lecteurs les plus anciens doivent en avoir marre de lire que je pleure facilement.

Et voici donc un article un peu fourre-tout sur deux trucs que j’ai terminé de lire/voir aujourd’hui et un truc que j’ai commencé la semaine dernière et qui partagent un peu cette capacité unique -ou qui en ont le potentiel- de me faire un peu suer de la glande lacrymale. Et on va commencer par Toradora!. Une vision de longue haleine, commencée en août et enfin terminée ! Enfin, j’ai maté les 10 derniers épisodes en quatre jour, donc en rushant un peu. Il faut dire que je craignais pas mal la seconde partie de la série, qu’on m’avait souvent annoncé comme assez moyenne et surtout on m’avait dit que Minori, mon personnage favori, y perdait pas mal de sa splendeur. Du coup après un hiatus de presque un mois et demi, j’ai repris la bête en main, n’écoutant que mon courage, et hop ! Ce fut vu. Constat ? J’ai beaucoup aimé. Mais j’ai pas forcément énormément à dire dessus, donc pas d’article pavasse dédié. Sauf si vous me le demandez vraiment beaucoup.

Je laisse les sous-titres, c'est cadeau.

Car au final ça reste, pour une comédie romantique au couple final OBVIOUS dès le début, plutôt bien ficelé. Si j’ai encore quelques regrets sur l’absence de développement du personnage d’Ami qui reste, selon moi, inchangé durant toute la série, je dois bien avouer qu’on tient une bonne oeuvre sur le thème des amours lycéens, même si encore loin de Clannad qui reste ma référence personnelle dans ce domaine. Cela tient entre autres à un trio de personnages principaux attachants et qui connaissent une progression très intéressante à suivre durant la série – je parle de Taiga, Minori et Ryuushi. Kitamura reste encore un peu à part et si il se voit un peu chamboulé durant la série, il évolue lui aussi assez peu. Les personnages secondaires sont eux aussi sympathiques et prennent totalement part à la seconde partie du récit. En outre, l’humour fonctionne plutôt bien (principalement le catch féminin) et la première partie de l’anime se révèle ainsi intéressant à suivre grâce à une ambiance très agréable, très humoristique, qui voit se cumuler les quiproquos, une technique très vivante et très fraîche, des histoires de coeurs, et caetera et caetera.

Mais là ou Toradora! marche bien, c’est surtout dans sa seconde partie, celle que j’ai pourtant vue assez critiquée. Quitte à balancer une phrase un peu provocateur, je dirais que la première partie est sympa mais qu’elle reste tout de même du sous K-On!, tapant dans le même ordre d’idée, avec des personnages tout aussi attachants, mais qui va pas plus loin que le concept « Taiga veut se faire Kitamura et Ryuuchi veut se faire Minori » qui tourne un peu à vide, et devient même assez lourd. Dès lors que la série / le scénario commence enfin à se montrer plus ambitieux que ça, eh bien il marche encore plus fort. Je comprends la déception de certains de ne pas voir la série continuer comme une série d’humour léger qui se prend pas trop la tête, mais je ne la partage pas: je trouve au contraire que cette seconde partie « sauve » Toradora! de l’oubli.

Un peu plus sombre tout en restant au final assez léger (faut pas déconner non plus, les personnages ne sombrent pas dans la drogue, la prostitution et l’achat faible de Modern Warfare 2), toute cette seconde partie m’a du coup agréablement surpris comme j’ai dit car cela fonctionne bien et la série réussit plutôt bien à jongler entre divers moments humoristiques et des moments beaucoup plus sérieux et essentiels. Et l’intrigue amoureuse se met enfin à considérablement avancer, quelques scènes assez épiques se créent (la course pour élire Mr.Lucky ! Les catfights !) et les personnages les plus centraux y gagnent considérablement… en affection de ma part. Ainsi, si j’avoue qu’au départ le personnage de Taiga m’agaçait, m’énervait presque, elle a su gagner au fil du temps ses galons de personnage respectable/appréciable, même si ça ne reste pas mon personnage préféré. Non, mon personnage préféré c’est…

Je kiffe ce genre d'images ;(

… Minori oui bon ok c’est pas un secret. Elle est assez délirante, vole souvent l’épisode à chaque fois qu’elle intervient, se tape des délires souvent très otakus, reste trèès vague sur sa sexualité (j’étais convaincu qu’elle était amoureuse de Taiga en fait, et pas mal d’indices sont fait pour une éventuelle bisexualité y compris dans les détails), est doublée par une Yui Horie très en forme et se paie le luxe d’en plus réussir ses prestations en mode « SERIOUS BUSINESS. »

Affichage épisode 23/24Masquer épisode 23/24

Et si j’ai bien au compris, la fanbase au final la déteste assez cordialement pour le fait d’avouer qu’elle aime Ryuuji à la toute fin de la série, quand il est bien trop tard. Quelle fanbase de merde.

Minori reste un personnage que je surkiffe énormément, déjà pour toutes ses scènes épiques qu’elle nous offre gentiment, mais aussi parce qu’elle se révèle au final plus complexe que ce que je pensais, ce qui ajoute une excellente surprise à la très bonne surprise qu’était déjà le contact initial avec ce personnage.

Après le héros est plutôt cool (surtout grâce à sa maniaquerie et sa passion du ménage), Kitamura se révèle trèèès absurde/rigolo dans la seconde partie de série et Ami fait une manipulatrice salope pas trop mal. Globalement donc la galerie de personnages est attachante à défaut d’être parfaite: en effet, comme je l’ai dit, j’ai pas l’impression qu’Ami évolue tellement et Kitamura est très souvent oublié par le monde entier. Mais tant pis, cela ne m’a pas empêché de regretter de voir la série se finir, tellement j’aurais apprécié voir vivre plus longtemps ces personnages avec qui je me suis attaché. Surtout Minorin.

Donc voilà, grosso modo, j’ai peu de regret à avoir vu Toradora!, ce fut une série tout à fait agréable, dont je vous conseille la vision si vous appréciez les comédies romantiques, les comédies en lycée et si vous aimez les personnages sympas. Là encore pas l’anime du siècle mais quelque chose de plutôt bon, ce qui n’est déjà pas mal du tout. C’est une série qui passe plutôt bien « en fond », ou comme disent les jeunes drogués à la MyAnimeList, en « priority low ». D’ailleurs mention spéciale à l’épisode de Noël, un très très bon frisson. Ah oui, et je viens de remarquer qu’au final, pour un anime « léger », Toradora est plutôt radin en « moe » et en fanservice, ce qui est presque un exploit. Quoique si on considère le principe de loli tsundere comme du moe fanservice, c’est foutu mais… Enfin bref. Je pense du bien de Toradora et c’est la seule chose à retenir.

Toradora02.jpg

Autre série que j’ai terminée aujourd’hui, c’est un manga, et c’est bien entendu une série dont le dernier volume sortait aujourd’hui: Bienvenue dans la NHK!. Je remarque d’ailleurs que c’est seulement la troisième série de mon étagère qui est complétée, après Card Captor Sakura et, euh, My-Hime (*kofkof*) mais bon passons. Alors je dois avouer que j’ai déjà bien kiffé l’anime, dont je n’ai jamais parlé ici mais qui est de toute façon totalement approuvé, mais ma découverte avec le manga fut toute en joie tellement celui-ci se révélait plus « trash » que l’anime, avec beaucoup plus de références à la drogue, du loli mosaïqué, une Misaki beaucoup plus sarcastique quand dans le manga elle se contente d’être introvertie et mignonne toute plein, et surtout un récit qui se concentre plus sur le psychisme et la dépression des personnages que de « l’histoire d’amour » entre Sato et Masaki, quitte parfois à aller dans un misérabilisme un peu gênant pour le lecteur (Yamasaki qui s’en prend plein la gueule dans le volume 6, par exemple, commence à faire un peu saturer.)

Misaaaaaaki !

Ainsi le tome 8 est dans la droite lignée des précédents, continue ainsi d’en foutre plein la trogne des personnages, mais surtout conclut l’histoire, et à notre grand soulagement, ce n’est pas pour nos héros une bad end. On regrettera peut-être une fin abrupte et soudaine, mais tout comme Toradora le plus grand regret est de quitter les personnages que nous avons cotoyés si longtemps et dans lequel il nous arrivait parfois de nous identifier. J’ai laché une petite larme sur le passage dans le grenier qui est se révèle assez épique, en plus de nous foutre de la tension plein la poire. Au final NHK se conclut d’une manière très belle et la série dans son intégralité vaut le coup, que vous ayez vu l’anime ou pas, que vous ayez lu la nouvelle ou pas: les trois supports sont loin d’être identiques. Gloire à Misaki. Pour le reste, je développerais certainement dans un anime consacré mais qui aaaarh, mettra sans doute du temps à venir.

HAN JE FAIS UNE TRONCHE RIGOLOTE !

Et tant qu’a rester dans l’esprit midinette: Kimi No Todoke épisode 1 part bien. Principalement grâce à sa réalisation et ses couleurs, qui misent pas mal sur les couleurs chaudes, bref un univers très accueillant, et mention spéciales à toutes les tronches que peut faire Sawako en Super Deformed / caricatures qui sont toutes franchement rigolotes et/ou toutes mignonnes. Je materais sans doute la suite pour remplacer Toradora! comme « anime basse priorité », en espérant juste que l’anime ne se concentre pas que sur le (future) couple mais aussi sur les a cotés, la vie lycéenne tout ça. Enfin bon je psychose pour rien aussi.

Normalement, pour coller à tout ça, je devrais vous parler un peu de Kobato mais j’ai pas grand chose à dire si ce n’est que c’est plaisant et que là aussi Madhouse fout des pures tronches SD à l’héroïne. Tout ça.

Bien bien bien. Maintenant que j’ai perdu toute crédibilité masculine à vos yeux (et encore j’ai pas dit que j’ai pleuré pendant la quasi-totalité des deux épisodes finaux de l’arc de Fuuko dans Clannad), je peux me retirer comme un prince. Et prévenir que le rythme des articles sera sans doute un peu réduit ces prochains jours: en effet, maintenant je bosse le WEEK END (en animation de supermarché dans un rayon jv si ça vous intéresse, j’aiderais des petits vieux de la région de Deauville à choisir leur console pour Noël, ça va être méga jouasse…) jusqu’aux VACANCES à un rythme effrené, et je dois commencer à bosser un important exposé donc déjà je peux plus écrire du vendredi au dimanche et ça HANDICAPE ! Mais le pire, LE PIRE, c’est que du coup je dois avoir un rythme de sommeil normal et que du coup, DU COUP, je peux plus écrire la nuit. Et là c’est le drame !

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

La grande célébration du 500e billet ! Ego, festoiement, réponses et bugs bizarres !

Célébrer un amas de billet n’a pas forcément le moindre sens sur un blog. Autant un magazine peut se féliciter avec fierté d’être arrivé à un nombre symbolique de numéro car ça prouve qu’ils ont su durer, qu’ils ont une certaine histoire tout ça, autant sur un blog, la « joie » d’un nombre symbolique est assez limitée. En l’occurence, si il y’a bien des chiffres symboliques pour un blog, il serait honnête de se limiter à 100, 500, 1000, 10 000 et puis ainsi de suite à chaque nombre avec plein de zéros. En disant ça je suis assez malhonnête, chaque billet à numéro double zéro a eu plus où moins une célébration: le 100, le 200, le 300 était plus trivial mais fêtait un peu le nombre et le 400 proposait un blind-test qui n’est plus parce que deezer tout ça. Au délà de l’aspect un peu régulier de l’exercice (toujours à la même période en avril et novembre, bon le 300 est sorti qu’en octobre mais bon c’est pareil), je ne pense pas que cela signifie vraiment quelque chose d’important, de nécessaire, tout ça.

Et c’est donc pour cela que j’ai décidé de commémorer ce 500e billet, parce que je suis vraiment exceptionnel. Regardez le 500e billet du raton, il est pas du tout festif !. Hum, bref. Au menu de cet article: on va revenir un peu sur l’évolution du blog, sur l’avenir et surtout je vais répondre aux questions que vous m’avez envoyées, y’en a pas mal et y’a de quoi se beurrer la frite.

Et le tout sous le parainnage de Ranka Lee !

Continuer la lecture de La grande célébration du 500e billet ! Ego, festoiement, réponses et bugs bizarres ! 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Gunbuster – Coach ! Apprends moi !

Rappel: le prochain billet est le numéro 500. Pour la peine, ça sera un grand billet où je répondrais à toutes (à toutes) vos questions stupides, absurdes, élégantes et intellectuelles. J’en ai déjà reçu une bonne cinquantaine, ce qui me fait du bien (surtout que y’en a des gratinées), mais si vous n’en avez pas envoyé et que soudainement HAN vous vous dites que y’a des questions que vous devez absolument me poser, alors envoyez moi ça par mail ou par MP sur IRC ou Thalie. Allez, bonne bourre, vous avez jusqu’a samedi après-midi pour envoyer vos bêtises… où vos questions super sérieuses !

Cet article est presque intégralement en image. Ce qui n’est pas de la flemmardise mais un moyen joyeux et original de présenter un anime.


ALERTE ROUGE ! ALERTE ROUGE ! C’EST TERRIBLE !
– Tiens donc, une alerte, en ces jours paisibles !

(ellipse délicate)

Effectivement capitaine, nous en avons encore eu la confirmation récemment dans un commentaire laissé sur un de ces blogs décadents mais Amo n’a jamais vraiment vu un anime des années 80 et ne sait pas du tout quoi mater qui date de cette époque là !


Et c’est pour ça que vous avez dérangé mon dîner ? Espèce de fou ! J’avais déjà pris la décision bien en main ! Et à l’heure même où nous parlons, Amo est en contact avec… quelqu’un. Pour régler ce facheux problème !


Tiens donc, et puis-je savoir qui vous lui avez envoyé dans la tronche ? Tetho ? Gemini ? A moins que… ? Vous n’auriez pas osé lui foutre Amrith sur la trogne quand même ? Il est trop hardcore ! Amo ne tiendra pas deux minutes ! C’est un coup à le rendre traumatisé et à le faire mater du K-On! non stop jusqu’a ce qu’il oublie le choc ! Et ça peut prendre quatre ou cinq années !


Mais non voyons haha ! J’ai envoyé notre meilleur élément là-bas…


… COACH !

Et ainsi commença un article étrange sur Gunbuster…

Continuer la lecture de Gunbuster – Coach ! Apprends moi ! 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Rencontre intéressante (+ bugs divers et variés)

IMPORTANT:Si vous avez cliqué sur un lien censé vous amener vers un article précis, sachez que vous êtes actuellement sur la page d’acceuil du site et que suite à quelques problèmes d’hébergeur (le path_info devient impossible à être utilisé), j’ai du passer en string_query pour les url et que par conséquent cela me force à mettre un ? à la place d’un / après index.php. Du coup si vous vous voulez rejoindre l’article que vous souhaitez, l’url doit encore s’afficher dans votre barre: remplacez simplement le / situé après index.php par un ?. C’est temporaire, j’espère revenir vite à ce bon vieux path_info.

EDIT: C’est réglé ! Magie du direct !

Jean Lambert-Wild n’est pas quelqu’un qui est sur wikipédia, ni quelqu’un qu’on trouve partout dans la presse, dans la radio, alors qu’il s’agit d’un personnage assez central dans toute la vie culturelle caennaise: agé de 37 ans, il est responsable depuis début 2007 de la Comédie de Caen, un des centres théatraux les plus actifs de France, Un type dont on me parlait beaucoup en cours de Théâtre (il faut dire qu’il reprenait une Comédie de Caen endettée par son propriétaire précédent) et dont j’avais vu une de ses pièces, nommée Le Malheur de Job, qui se révélait être un des bons souvenirs de toute cette saison culturelle 2007-2008 qui fut ma dernière en tant qu’elève de Théâtre classique. Bon je ne vais pas vous parler de Théâtre, du fait que je regrette pas mal la mauvaise image que pas mal de gens ont du média alors que le seul truc qu’ils ont du voir, c’est sous la torture et forcé par un professeur de français aux bonnes intentions un peu trop exagérées.

Aucun rapport avec le sujet.

Pourquoi je vous parle de Jean Lambert-Wild donc ? Vous savez peut-être (ou pas) que j’officie régulièrement sur la radio campus caennaise, Radio Phénix comme chroniqueur jv/manga, cette année chaque mardi pendant un quart d’heure de 19 à 20. Et donc par conséquent je l’ai rencontré tout à l’heure. Oui bon là rien d’intéressant vous me direz, des gens on en rencontre tous les jours, c’est normal, tout ça. Sauf que quand je me suis présenté comme chroniqueur manga/jv, il m’a dit: Oh, et vous présentez quoi ce soir ?. Tiens, cool, un invité intéressé, ça change. Bon alors je lui dis que je compte présenter Highschool of the Dead, un peu en m’attendant à une réponse du type « ha je connais pas », parce que bon, je suis un sale élitiste blasé. Et là, « Oh, vous allez présenter le dernier sorti ?« , han hein quoi heu. Il est au courant que le tome 3 est sorti y’a une ou deux semaines. Han. Cool. L’homme est connaisseur.

S’en suit alors l’interview, effectuée par mon compère, et puis après 25mn d’interview, où il dit plein de trucs assez enthousiasmants, et dit qu’une de ses pièces était inspirée d’un manga, qu’il était assez intéressé par la vision japonaise du monde, toujours très remplie de ce mélange entre traditions et modernité, du fait que les forêts subsistent encore énormément dans ce pays malgré l’aspect high-tech qu’on en a. Bref, c’est encore plus sympa. Et vient la pause musicale, et là donc on discute un peu. Et lui me dit qu’il a plus de 700 (à moins que ce soit 7000, je sais plus) BD/Manga et qu’il était passionné par…

… Osamu Tezuka. Là c’est assez énorme. Je lui dis que je connais Tezuka mais loin d’être un expert sur lui, que j’ai adoré l’histoire des 3 Adolfs, mais que je le connais encore mal, mais qu’effectivement c’est un grand personnage. Lui me dit qu’il adore sa vision comme auteur, que la sonnerie de téléphone de la Comédie de Caen c’est Astroboy, qu’il est aussi assez fan de 20th Century Boys et d’Urusawa en général, tout ça, qu’il trouvait dommage que les Tezuka soient assez planqués dans les fnac et compagnie, que c’était pas forcément les plus connus, que tout ce qu’il avait fait n’était pas forcément traduit. Salue sa performance de productivité. On sentait vraiment un gros fanboy, tant et si bien que c’est dommage que la pause musicale ne fut pas assez longue et qu’il devait partir pour jouer sa pièce le soir même, car cela aurait pu durer encore longtemps.

Et du coup après 4mn de discussion sur Tezuka et Urusawa, j’ai du parler pendant 10 minutes de Highschool of the Dead, sans doute un des mangas les plus non-intellectuels que j’aurais pu chroniquer – mais très cool quand même. Maintenant je sais ce que veut dire passer du coq à l’âne. C’est horrible.

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Quand c’est bon, c’est Bioshock

Meilleur titre. Ever.

Sorti il y’a maintenant deux ans sur 360 et PC (avant de connaître un an plus tard un passage sur PS3 histoire de), Bioshock est un de ces jeux qui encore aujourd’hui crée une certaine vague d’enthousiasme quand on en parle. Ce qui est assez rare dans un monde où on s’enthousiasme beaucoup à la sortie de quelque chose mais plus tellement deux mois après celle-ci. Ayant acheté une 360 entre autres pour pouvoir y toucher, c’est seulement un an plus tard que j’ai enfin pu mettre la main dessus, en même temps qu’Oblivion dans un très joli pack à 20€. Mais j’avoue surtout que je l’ai pris que pour Bioshock tout seul, faut pas déconner hein.

Donc, surtout curieux vis à vis du succès public et critique que cela a été, et intrigué par l’univers du jeu qui semblait mêler années 50 et compagnie, c’est avec enthousiasme que j’ai lancé le jeu… ET HAN AH COOL. OUI. PLUTOT.

Bioshock dans ta face !

Parce que sur Néant Vert, on a pas honte de présenter un jeu auquel tout le monde a déjà joué.

Continuer la lecture de Quand c’est bon, c’est Bioshock 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Nolife Online – Le tourbillon des choix

Depuis la fin du mois d’août, la chaîne télévisée Nolife n’est plus proposé uniquement qu’aux nantis qui ont la télévision ADSL mais bel et bien à toute la fine fleur de l’Internet mondial sur leur service online qui propose, dans une gigantesque bibliothèque, de remater un nombre incalculable de programmes. En gros, vous y avez la même chose qu’a la télé, la JPop en moins. Et vu à quel point cela est un barrage mental pour encore pas mal de monde, ça ne peut qu’être bénéfique pour la diffusion de la chaîne. J’en ai moi même profité pour céder, d’autant que jouer l’éclaireur sur le service ne coûte pas très cher: à peine 1€ pour la semaine et pour avoir accès aux 12 derniers mois de programmes. Ce qui offrait pas mal de choses. Après je me suis offert un mois Archives, et je me suis bouffé quasiment l’intégralité de 2 ans de programmes.

Ce billet coïncide, de manière amusante, avec une sonnette d’alarme tirée par Seb, monsieur Nolife en chef, qui a vu que le nombre d’abonnés ne serait pas suffisant pour survivre jusqu’en janvier 2010 et que si la chaîne veut avoir une belle croissance, il lui faut de l’eau, de l’EAAAAU. Et donc, des abonnés. Je ne suis pas là pour vous imposer de devenir abonné, vous êtes assez grand pour choisir, et j’estime que dire un quelqu’un : « abonne toi à Nolife ! », ne sert strictement à rien si on étaye pas un peu (un peu comme tout quoi.) Ce que je vais me contenter de faire est de faire vite fait une sorte de « bilan » de plus de 2 ans et demi de programmes, conseiller vivement la vision de certains trucs, en déconseiller la vision d’autres, bref vous refiler mon avis sur pas mal de programmes, vous le prenez, vous le prenez pas, mais hélàs sachez déjà que si vous voulez voir ce que je vous conseille, vous allez payer au maximum 5€ pour un mois, soit minimum 1€ pour une semaine. Et sans Jmusic imposée (je sais que certains sont faibles à cet argument :p) !

Donc globalement ça se présente assez facilement: une émission à voir en priorité, à quelle série d’émissions elle appartient, sa date de sortie (à l’heure actuelle si l’émission date d’avant la mi-novembre 2008, l’abonnement hebdo ne suffira pas), tout ça. Ce que je veux surtout faire signaler est la qualité globale du truc, y’a des excellents trucs même dans ce que je citerais pas hein, où parfois même je me contenterais d’être vague sur une émission en général.

La première blague Touhou de ce blog ! Nous sommes perdus !
Pendant ce temps, la représentante du service donations de Nolife se tient prête pour votre argent…

Continuer la lecture de Nolife Online – Le tourbillon des choix 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Un mois de catch: Octobre 2009 – Les meilleurs feuds sont les plus…

On s’était quitté, le mois dernier sur un après Hell In A Cell qui avait beau avoir beaucoup de matchs de qualité, laissait un large sentiment d’inachevé mais qui, comme je le disais, mettait fin à la feud Orton/Cena ce qui était bien. Sauf qu’évidemment, j’aurais du attendre six heures de plus puisqu’un match supplémentaire entre Orton et Cena a été programmé pour Bragging Rights. C’est chiant d’avoir tout le temps tort.

Donc octobre, bah pas grand chose à en dire au final. Ce qui offre tout de même un long pavasse à disserter sur Cena est vraiment trop chiant, sur pourquoi Bragging Rights a laissé une meilleure impression que Hell in a Cell alors qu’il était au final inférieur et pourquoi Chris Jericho est le meilleur au monde à ce qu’il fait.

TheMizPasSympa.jpg
Et donc, la dernière fois que j’ai croisé Amo, il m’arrivait à peu près là…
J’étais là je confirme.

Continuer la lecture de Un mois de catch: Octobre 2009 – Les meilleurs feuds sont les plus… 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Le fin fleuron ! (Appel aux lecteurs camouflé dans cet article)

Un petit billet de transition car j’entame ma semaine de vacances là et c’est cool – sauf que je viens de passer la semaine à rester chez moi sur ordre du médecin. Du coup j’en profite pas autant que je devrais en profiter, et c’est assez fâcheux ! Et si je commence enfin à avoir l’esprit un peu clair, j’ai passé une semaine assez pénible, et effectivement ce n’est pas un mythe: quand on a une trachéite, le corps REFUSE de s’endormir si on est sur le dos dans son lit. Pour le reste, entre une crise de toux toutes les minutes, des écoulements nasaux, des migraines, aucun appétit et des bouffées de chaleurs, c’est pas super. Donc du coup pas tellement maté d’anime, un peu commencé à lire le sanglot des cigales

… qui m’éclate pas mal tellement j’ai l’impression de pas lire le même premier arc que celui que j’ai vu dans l’anime… pour le moment (des sous-entendus sexuels de manière assez récurrente, pas du tout les mêmes rencontres, le principe d’indice.) Le choc du chara-design est finalement assez peu handicapant tellement tout est vraiment centré sur les expressions faciales plus que sur le reste – même si au final il subit plus la comparaison à Umineko que par rapport aux autres VN/SN sur ce plan là. Donc ouais pour le moment ça me paraît être un bon achat, et j’imagine que vous êtes encore beaucoup à attendre la sortie en boutiques/vente sur le net (en attendant, surveillez le site officiel, on ne sait jamais), et vous avez RAISON.

Bon au niveau calendrier des articles, il y’a déjà quelques trucs prévus qui sortiront ces prochaines semaines: un retour sur Bioshock, évidemment je n’oublie pas le bilan octobre 2009 de catch mais je n’ai même pas pu encore l’entamer avec toutes ces conneries sociales/santé (et moi qui disait samedi soir aux mecs du Projet AWESOME que j’étais indestructible tout ça hahaha, heureusement que j’ai pas eu la grippe A du coup) ce qui est con vu que y’a 2/3 trucs à dire sur Bragging Rights qui a été pas mal du tout au final mais où je pense vraiment revenir un bon coup sur Cena parce que bon quoi voilà. Egalement, même si je suis le seul à les lire ici, le bilan de la saison 2009 de Formule 1. Mais aussi la troisième partie du Collectif Ténia. Pour ceux qui ignorent ce qu’est le Collectif Ténia: cliquez ici puis , si vous avez la flemme: c’est juste 4 blogueurs différents qui font chacun 3 niveaux d’Earthworm Jim en vidéo commenté, et je ferais donc le niveau 7, 8 et 9. Je n’ai jamais joué à Earthworm Jim 2, ça promet, mais ça devrait attendre que ma voix soit libérée. Dingue, je l’ai brisée vraisemblablement sur Umineko No Naku Koro Ni au kara Epitanime de samedi dernier, et elle est toujours dans un état lamentable. C’en est presque magique là.

AthenaExclamation.jpg

Et enfin, le 500e billet de Néant Vert approche. Et la célébration est trop belle pour la laisser passer comme un gland: je vous propose donc pour l’occasion une interactivité blogueur/public jamais vue ailleurs, surkiffée au Mexique et catapultée sur un nuage de roses: je répondrais à TOUTES les questions que vous me poserez. Pour me les poser, ne passez pas par les commentaires, laissez ça secret: posez donc vos questions intimes, sérieuses, absurdes où juste parfaitement rigolotes sur mon adresse mail (située sur la gauche de votre écran), ou par MP sur Thalie ou sur IRC si jamais vous me croisez régulièrement sur ces médias là (exemple: channel editotaku sur worldnet ou channel thalie sur rizon). Soyez fous, soyez inventifs, faites exploser mon égo ! Encore plus qu’il ne l’est déjà !

Sinon pour vous quitter sur une bonne note, deux personnes qui viennent de se lancer dans le Let’s Play / AVGN francophone et qui pour le moment se débrouillent vraiment pas mal:

Youe, donc, s’est décidé à se faire Tintin et le Temple du Soleil et les 3 premières vidéos tendent à me prouver que j’ai bien fait de faire Tintin au Tibet car il est infiniment moins relou que ce Temple du Soleil jonché d’hérésies de level design, d’idées à la con, de musique pourrie et j’en passe. Du coup, c’est une bonne chose pour Youe (enfin…) qui se tape pas mal de délires du coup et armé d’un montage en béton armé, il m’humilie déjà proprement d’un point de vue technique. Et l’idée des reactions shot devant webcam est plutôt cool aussi donc on attend la suite avec impatience.

Et sinon, on manquait d’un Angry VideoGame Nerd francophone de part chez nous ? Eh bien [le joueur du grenier| http://www.youtube.com/user/joueurdugrenier] est là ! Assumant pleinement son inspiration, il s’amuse donc à tester pas mal de jeux NES/Megadrive/SNES tous pourris, et s’est attaqué pour le moment aux Chevaliers du Zodiaque sur NES, a Tintin au Tibet sur Megadrive (!) et à Asterix the Great Rescue toujours sur Megadrive. Du coup hop, voici la vidéo du Astérix, certainement la vidéo la plus aboutie des trois:


Asterix and the grate resku

Notez l’accent de folie du personnage.

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Micromania Game Show 2009 – Vidéo, ludique.

Gnagnagnatitrepourrignagnagnajesaisgnagnagna

Bon je suis malade. Je fais ce que je peux là.

Second jour de mon week-end parisien et après une Chibi Japan Expo plutôt tristoune, le dimanche s’annonçait sous des belles auspices avec le Micromania Game Show. C’est la voix totalement détruite que je m’y rend (à cause d’un karaoké épique le samedi soir et, je l’apprendrais que mercredi matin, d’un début de trachéite fort sympa) en compagnie de Tiya dès 9h, dès l’ouverture du salon car nous on a peur de rien, car nous on est des fous, et car nous on est… DES FANS HARDCORE DE EDGE !

Edge, le catcheur le plus charismatique de tous les temps, faisait donc un détour par le MGS et c’était une des motivations principales pour se rendre à l’événement. Mais pas que, c’était également l’occaze de toucher à pas mal de jeux. Au programme donc: commentaires rapides sur l’agencement du salon (assez irréprochable), cris de fanboys, et évidemment impressions après test et observations de pas mal de jeux. Allez hop !

Du monde aussi au MGS ! Folie !

Continuer la lecture de Micromania Game Show 2009 – Vidéo, ludique. 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr