Archives de
Mois : janvier 2010

Fuwa fuwa time~

Fuwa fuwa time~

Ce soir c’est le Royal Rumble ! Mais comme vous aimez pas le catch (han comment je généralise là), vous devez vous en foutre cordialement et je respecte ça: du coup j’en parlerais pas trop. Mais c’est bête que ça vous intéresse: on parle quand même d’un pay per view dont le match principal est une bataille royale (= il suffit d’envoyer un catcheur en dehors du ring pour l’éliminer) qui commence avec deux catcheurs, qui voit un catcheur supplémentaire entrer Lire le billet.

The Amazing Race saison 9, où « le truc qu’on aimerais bien en France sauf que chez nous ça craint »

The Amazing Race saison 9, où « le truc qu’on aimerais bien en France sauf que chez nous ça craint »

Hier soir avait lieu la première diffusion de la ferme célébrités en Afrique… et j’ai maté la dernière partie de l’émission. C’était assez suffisant pour regarder ça d’un air dédaigneux en poussant un petit soupir méprisant. Et d’ensuite se laver les yeux en passant sa nuit à mater la saison 9 de The Amazing Race. Ne me demandez pas comment ça a fini sur mon disque dur, c’était une soirée de juillet, nous sortions de la Japan Expo, nous étions tous un peu fous, et le Concombre m’a dit « tiens, hop, je met ça sur ton disque dur. » Ok ok ok pourquoi pas. Je ne sais pas si c’était l’ambiance de la soirée, thaliste et bonne enfant, le fait qu’on s’apprétait à enregistrer quelques horreurs où bien le fait qu’IRL je suis un gros nounours au rire gras mais je me suis abstenu de supprimer le truc devant ses yeux en lui disant d’un ton lourd et viril: « désolé mec, mais ton truc ça me tente pas et ça me bouffe 5Go que je pourrais investir dans un nombre incalculable de téléchargements de doujinshi. »

Et, hum, j’ai enfin maté ce qu’il m’a passé. Et, hum. VI-O-LE-NCE.

The Amazing Race, pour faire cours, c’est onze équipes qui se battent pour gagner un million de dollar et pour cela ils doivent remporter un jeu de piste tout autour du monde. Le jeu est divisé en étapes, et à la fin de chaque étape, la dernière équipe arrivée peut être éliminée… mais pas toujours. Ils débutent donc l’étape dans un point A et la termine dans un point B. Mais ce qui est extrêmement intéressant c’est que la différence kilométrique entre le point A et le point B peut être ASSEZ ENORME. Par exemple tu peux tout a fait commencer ta journée dans un point A qui est un hotel de Sao Paolo et finir la journée dans un point B qui est tout simplement Munich en Allemagne. Et évidemment chaque étape est ELLE MEME divisée en sous étapes, rythmée d’un certain nombre d’épreuves, les équipes doivent naviguer en voiture, en taxi ou en avion d’un point à d’un autre, se conformer aux horaires d’ouvertures locaux où aux horaires des transports (si ils ont rendez-vous dans un monument historique, par exemple, ça ne sert souvent pas à grand chose de s’y ramener a 4h du matin si le truc ouvre a 7h), se faire comprendre par la population locale, éviter de se perdre dans les villes, et caetera et caetera.

Je ne rend pas forcément justice à l’émission en décrivant aussi violemment le principe. Ce qu’il faut savoir déjà c’est qu’il ne FAUT SURTOUT PAS PRENDRE PEKIN EXPRESS COMME MODELE en se disant « hey ça sera pareil ! » OK QUE NON. Déjà contrairement à l’émission française, l’émission ne dure pas 1h30 mais 40mn: du coup on perd pas mal de remplissage à la con pour se concentrer sur le jeu et les candidats. Et là encore contrairement à Pékin Express, le présentateur n’est pas omniprésent et surtout, chose magnifique, on a JAMAIS de voix-off à la con qui nous résume ce qui se passe à l’écran comme si on était pas assez motivé pour s’en rendre compte tout seul. Enfin si quelques DRAMAS sont évoqués, on perd pas son temps dessus. Des mecs d’une équipe s’engueulent ? On voit l’engueulade puis basta. Pas de ralenti à la con, pas de voix off qui nous analyse le truc méthodiquement. JUSTE. LE. JEU.

Ensuite les épreuves sont PUTAIN. DE. COOL. Et sont surtout totalement imprévisibles. Démonter des matriochkas a Moscou, démonter des bouteilles sur la tronche de son camarade à Munich, faire de la tyroilienne dans une vallée brésilienne, monter un autel boudhiste à Bangkok ou bien encore aider des autochtones d’Oman à transporter un chateau à travers le désert: il y’a vraiment une grosse diversité dans les épreuves.Et rien que découvrir le principe même de l’épreuve est souvent juste suffisant pour nous faire tripper dessus.

Et puis surtout, le truc DONNE ENVIE. Plus qu’un jeu ou on se bat pour le million de dollars, on sent vraiment que les candidats en chient parfois mais prennent vraiment leur pied à d’autres moment et leur enthousiasme est parfois super communicatif. Et puis au final les relations entre candidats restent, globalement, bonne enfant. Ce qui n’empêche pas évidemment de se faire quelques bons coups de putes entre eux (annuler les taxis commandés par les autres équipes ? Tout faire pour que les autres équipes ne soit pas au courant d’un vol en avion très avantageux ?) mais globalement, on sent que les candidats sont pas totalement SERIEUX et prennent vraiment leur pied. Et ça, oufff, ça change vraiment de toutes ses émissions où les mecs sont là que pour gagner. Dans The Amazing Race ils sont là pour gagner;.. mais pas que.

Et puisque les mots sont parfois insuffisants, voici un diaporama amusant. N’hésitez pas à commencer par la saison 9, elle est vraiment super bien rythmée et les moments épiques s’enfilent vraiment d’une manière trop naturelle pour être honnête. En plus d’avoir des candidats aux personnalités vraiment fortes (le couple de petites vieux mignons et gentils, le couple de dentistes méga sérieux et méga unilatéral, les hippies cools qui savent parler toutes les langues du monde, le couple « d’amis de longues dates » pas du tout ambigus, etc etc), les destinations sont plutôt bandantes (l’Europe, Oman, Tokyo) et les épreuves vraiment inventives. J’ai vraiment pris mon pied à mort en visionnant ça et j’ai parfois tiré des têtes que j’ai rarement tiré devant des animes ou des jeux vidéo. Je. Kiffe. Juste. Trop.

Après évidemment, il faut un bon niveau en anglais. Si il n’est pas trop littéraire et parlé en général plutôt lentement, reste qu’en chier pour comprendre ce qu’ils se parlent peut, évidemment, être un sacré handicap. Mais rah, parfois les situations parlent juste d’elle même, alors tentez quand même votre chance – et ne vous basez pas sur le premier épisode, qui a un rythme BEAUCOUP PLUS LENT que le reste et qui s’encombre de présentations plutôt kitschs des candidats. Présentations dont on entend plus jamais parler après (contrairement à un Koh-Lantha qui repasse en boucle les mêmes images.)

Bon, je digresse, passons directement au « diaporama à la con »:

Lire le billet.

Bayonetta – Apothéose

Bayonetta – Apothéose

Je vous en parle depuis plusieurs mois maintenant (depuis le Micromania Game Show en fait), mais Bayonetta est un jeu qui m’avait tapé dans l’oeil dès son tout premier teaser. Premier symbole de la renaissance de Clover et de sa métamorphose en Platinum Games, Bayonetta est un de ces jeux singuliers dont Clover était maître, un de ces jeux pas forcément parfait en tout point mais dont la personnalité en faisait déjà un cas à part du vidéoludisme. A une époque ou beaucoup de bons jeux se bouffent entre eux en partageant toujours plus où moins les mêmes thémes écules de guerre plus où moins futuriste, Bayonetta est un de ces jeux « mature » qui se démarquent simplement rien qu’en regardant la jaquette du jeu. C’est bien, c’est beau, c’est frais, et quand en plus c’est un excellent jeu qui arrive à parler à tous les publics, qu’est-ce qu’on dit à part « respect » ?

Et si avec tout ça vous craquez pas, je peux rien pour vous

Lire le billet.

Dybex confie ses sous-titres à une team de fansubs. C’est intriguant !

Dybex confie ses sous-titres à une team de fansubs. C’est intriguant !

Cette news de la team de fansub fr Ame no Tsuki, qui date de cet après-midi, est intrigante… comme je le dis dans le titre de l’article. Et je ne pouvais pas vraiment m’empêcher d’y réagir, et comme, vous voyez, j’ai la méga classe, je me suis dit, hop, tiens « parlons en sur le blog ». Vous savez sans doute que Dybex a acquis la semaine dernière les droits pour Dance in the Vampire Bund et Durarara!!, afin de pouvoir s’en Lire le billet.

[Anime] Les génériques de la saison hivernale 2010.

[Anime] Les génériques de la saison hivernale 2010.

Pendant ce temps: Le Projet Awesome entièrement dédié à ma face est en ligne ! Venez me voir me la péter sur ma connaissance du Japon ! Me plaindre des squatteurs de couloir de la Chibi ! Du manque de lumière ! Venez admirer mon port de la chemise rouge ! Déconseillé aux moins de 10 ans !

C’est désormais un peu une tradition locale de chroniquer très vite fait les génériques (openings et ending) d’une saison d’anime, histoire d’en faire un bilan complet et amusant. Cet article a ses avantages (permettre un listage exhaustif d’un grand nombre de génériques) mais aussi ses inconvénients (séries oubliées ce qui émeut les fans et leur permet d’invoquer une fatwa contre Amo, youtube qui vire les vidéos au fur et a mesure, ce qui fait que plus le temps avance, plus l’article perd de son interêt, Amo qui a des gouts de merde, etc.) et… voilà.

Bon pour résumer: une saison un peu meh niveau openings. Y’en a deux ou trois de très très très sympas, mais tout le reste se classe entre « cheap mais sympa quand même » et « ils en ont eus juste rien à foutre ». Et notez que je change le format de ce genre d’articles, cette fois-ci en offrant comme le bilan annuel une sélection par « rang de qualité ». Ce qui est risqué mais… tentons le diable !

Lire le billet.

[RÉVOLUTION] Création de l’Association Forum Thalie

[RÉVOLUTION] Création de l’Association Forum Thalie

Eh oui, voilà. les statuts ont été déposés le 22 Décembre 2009 à la préfecture de Caen et là on attend, dans quelques jours, l’exemplaire du journal officiel proclamant la création de l’association. Le site « officiel » du bouzin est déjà prêt et depuis trois mois, les discussions sur le sujet sont légions sur le forum Thalie et le channel IRC. Mais avant tout, un rappel essentiel. Vous êtes encore nombreux à vous demander ce que sont les « thalistes », qui sont-ils, Lire le billet.

Party HARD.

Party HARD.

Wow commandé mardi, reçu aujourd’hui. Gloire à Mandarake: Dingue comme ça fait matérialiste comme achat. Après tout je vais juste les regarder une fois « en live », faire « omg c’est encore plus cool en vrai », les planquer quelque part et ne jamais les remater :'(. Au final, c’est juste un achat histoire de posséder du Tony Taka sur son étagère. Bon, c’est pas si j’avais déjà Barbeque et Fondation X. Mais ceux-là on me les avait donnés -merci Bubu et Deity Lire le billet.

Darker Than Black: Ryuusei no Gemini – Darker, Better, Stronger

Darker Than Black: Ryuusei no Gemini – Darker, Better, Stronger

Salut c’est Amo ! J’ai pas beaucoup de temps a vous consacrer aujourd’hui parce que je suis un peu snob quand même et de toute manière je vais vous parler aujourd’hui d’un anime qui n’intéressera plus grand monde vu qu’il est déjà daté et trop ancien. Je vous parle d’un truc de la décennie dernière les gens, et pas de n’importe quelle année de la décennie: la fuckin’ année 2009. Et puis comme ça, ça vous fera un article qui ne parle pas de Sorano wo to, de K-On! ou des deux à la fois – même si on se demande quel type de dégénéré mental pourrait le faire-, c’est fantastique !

(qu’il faudrait que je regarde, au demeurant, parce que l’univers a l’air bien.)

Bon, si vous vous souvenez des lointains premiers mois de vie du blog, il y’avait plein de billets de merde mais aussi un billet sur Darker Than Black, une série qu’elle était bien et que ça serait bien de voir débouler en France (on sait toujours pas si Panini a la licence ou pas du coup, tiens.) Darker Than Black est non seulement un des meilleurs trucs de Bones mais en plus est une série qui offre plein de trucs géniaux comme du fantastique dans un monde assez contemporain (ce que j’aime beaucoup, oui, vous le saurez à force), une ambiance assez sombre qui me rappelle les meilleurs épisodes de Batman the Animated Series, des personnages solides et bien trempés et une véritable ambiance, assez unique, ce qui est toujours bon à prendre. Le seul défaut étant une fin qui rend hommage à la fin d’Evangelion de manière trop trop appuyée… en étant aussi, voire plus, incompréhensible qu’elle.

Du coup une seconde saison, chouette alors, je prends ! Et comme je suis un malin, un intellectuel et un mec qui en a, je me suis dit que j’allais attendre la fin de la diffusion pour mater la série. Pourquoi ? Parce que. Certaines séries se prêtent moins bien que d’autres à un rythme hebdomadaire. Et comme j’ai un don de clairvoyance prononcé, je savais que pour Darker Than Black c’était totalement le cas (bon sauf qu’en fait, j’ai totalement zappé de me mater la saison 2 en rythme hebdo, déjà bien occupé que j’étais à mater Kobato et Railgun.)

Et j’ai totalement accroché, tellement que j’ai maté toute la série en deux jours, ce qui m’était pas arrivé depuis Ga-Rei Zero. Ca peut vouloir dire des trucs.

(et là normalement je met l’image « Madame Détective approuve » mais j’ai l’impression d’en abuser en ce moment.)

FUCK LE WORLD, JE SUIS BADASS
ATTENTION. SERIE BADASS.

Lire le billet.

Moi beaucoup aimer jeu vidéo. Beaucoup.

Moi beaucoup aimer jeu vidéo. Beaucoup.

Vite fait, si vous voulez mon avis sur la saison d’hiver en anime: Dance in the Vampire Bund nous a offert un putain de premier épisode qui donne envie. Durarara!! a un générique qui déchire. Soranotowo a l’air bien et Ookami Kakushi sera maté dès ce soir. Pour le reste, il y’a Eurocard, Mastercard et une envie moins forte de mater tout ça dès maintenant.

Bon pour recentrer sur le sujet qui est les jeux vidéo, rappellez vu que ça fait un mois que j’ai découvert les jeux pas chers achetables de l’autre coté de la Manche. Du coup ça a dopé mon pouvoir d’achat en jeu récent. Puis Noël tout ça, puis un moral un peu en bas du front, un rythme de sommeil étrange (d’habitude je me couche à 7h et me lève à 18h. Eh bah pendant une semaine ça a été le contraire. Là je me lève à 9h maintenant, je suis joie), de l’argent sous la main. La conséquence est logique = FIÈVRE ACHETEUSE. Et donc très logiquement, en jeu vidéo. Et sans compter les jeux que j’ai reçu progressivement d’outre-manche…

Alors un petit retour sur pas mal de jeux qui sont, et c’est presque une première pour ce blog, au final assez récents.

Mina Hazuki, la justicière des billets fourre-tout !

Lire le billet.

Ushiromiya Rosa est la meilleure de toutes les mamans (Umineko No Naku Koro Ni)

Ushiromiya Rosa est la meilleure de toutes les mamans (Umineko No Naku Koro Ni)

Salut tout le monde, c’est Amo et voici le premier billet de l’année 2010. Et on va parler de celle designée selon un meme populaire de « BEST MOTHER EVER »: je parle bien sûr d’Ushiromiya Rosa, de Umineko No Naku Koro Ni. Ce qui est toujours l’occasion parfaite pour parler de l’animé, du VN, de mon cul sur une commode ou bien encore de fin du monde selon Schopenhauer. Et surtout convaincre de ce que sont pour moi LES grandes qualités de Umineko. Le tout autour du personnage de Rosa parce que ouais je suis un gros gros fanboy. Même si je préfère Béatrice.

Juste comme intro rapide: l’univers de Umineko No Naku Koro Ni est mon coup de coeur ultime de 2009 et un modèle pour moi. Modèle pourquoi ? Je sais pas moi !

AAAAAAAWESOME

Je ne parle pas d’Umineko No Naku Koro Ni Chiru ici. Pas une seule fois. (même si hein, il déchire à mort et j’ai été juste ébahi par le génie du truc.)

Lire le billet.