Archives mensuelles : janvier 2010

Fuwa fuwa time~

Hoho TROLLFACE

Ce soir c’est le Royal Rumble ! Mais comme vous aimez pas le catch (han comment je généralise là), vous devez vous en foutre cordialement et je respecte ça: du coup j’en parlerais pas trop. Mais c’est bête que ça vous intéresse: on parle quand même d’un pay per view dont le match principal est une bataille royale (= il suffit d’envoyer un catcheur en dehors du ring pour l’éliminer) qui commence avec deux catcheurs, qui voit un catcheur supplémentaire entrer sur le ring toutes les quatre-vingt dix secondes, et dont le gagnant du truc gagne un match pour le titre deux mois plus tard. C’EST TROP LE MEILLEUR TRUC DE TOUS LES TEMPS.

Le mois de janvier se conclut donc doucement et on va attaquer le mois le plus dépressif de l’année (avec son taux de suicide mirobolant), c’est à dire le mois de Février. Un mois où il fait super froid, où il se passe jamais rien, où on se prend pour certains des partiels dans la face, où on entame un second semestre pour d’autres, où bien un mois où on va au ski – ce qui est méga chiant. Du coup j’ai déjà entamé ma réserve de LSD pour pouvoir prendre ce mois du bon pied.

Un mois de février où je vais beaucoup descendre sur la capitale. Je serais ainsi présent dimanche 7 (c’est à dire dans une semaine) à Paris Manga 9. Je n’en attends pas grand grand chose mais j’y vais avant tout pour voir à quoi ressemble l’événement. 40€ la curiosité à satisfaire, c’est vraiment un truc de bourgeois – mais bon je n’y vais pas seul et c’est toujours l’occasion de croiser des otakus bizarres, donc je vais pas me plaindre des masses.
Et la semaine suivante, je serais – très logiquement – à la Nocturne Epitanime. C’est cool, non ? On va pouvoir refaire un jeu à la con en live. Et puis peut-être chanter l’opening de Durarara! en karaoké. Tout ça bien sûr en attendant l’Epitanime et son invitée prestigieuse, ainsi que les débuts d’une association prometteuse (là je m’autosuce mais croyez pas que ce soit facile.) Bien que pour ce dernier point, nous attendons une confirmation qui viendra, on l’espère, dans le courant du mois de février… pareil pour la Japan Expo.

LOL JAPAN EXPO
Ha bah si Japan Expo se positionne contre la vente de contrefaçons, on est rassuré :p !

Pour le reste, je tiens vraiment à conseiller le visionnage de Durarara!!. Si vous avez pas encore commencé à mater les animes de cette saison (on ne vous en voudra pas), celui-ci pourrait être votre priorité. Je dis « pourrait » mais si j’écoutais le petit coeur de fanboy qui bat en moi, je dirais « devrait ». Globalement on y retrouve vraiment toutes les qualité de Baccano!, c’est à dire l’ambiance « polyvalente », capable de passer en une minute d’un humour à moitié potache à du glauque du meilleur effet. On y retrouve aussi un casting de personnages vraiment solides, déjà assez facilement mémorisables et peu interchangeables, et qui sortent pour certains pas mal des clichés auquel on est habituellement confronté. L’OST est également pour le peu qu’on en a entendu très solide, la réalisation suit plutôt bien, on retrouve énormément de fantastique qui s’intègre plutôt bien a un cadre réaliste (le mythe du Dullalahan s’incrustant aussi bien dans Durarara!! que celui des immortels dans Baccano!) et la narration marche du tonnerre, originale sans être confuse.

Je n’ai pas encore jeté d’oeil à Sora no woto (pardon, « la mélodie du ciel ») ni à Baka no Test, Katanagari et Hanamaru Kindergarden , animes qui eux aussi semblent assez prometteurs. Quant à Dance in the Vampire Bund, le second épisode m’a beaucoup deçu par rapport à un premier épisode qui rendait le bordel très intéressant. Je dois me motiver à mater le troisième épisode avant qu’il ne soit trop tard et que je laisse tomber tout ce bordel.

Mais globalement, je ne suis pas très féru d’anime en ce moment. J’ai mes périodes comme ça. Mais, petit miracle, j’ai continué ma vision de Cowboy Bebop en matant l’épisode 22 et 23, respectivement ceux dédiés au Cowboy Andy et à la secte SCRATCH. Y’a pas grand chose à rajouter si ce n’est que ça bute à mort et que je me demande comment les mecs arrivent à faire un univers aussi riche et à être en permanence aussi inventifs. Le talent peut-être. Oui, ça doit être ça.

De l’autre coté, To Aru Majutsu No Index m’ennuie considérablement. Et je me force un peu à finir parce que j’aime pas jeter quelque chose que j’ai déjà entamé aux trois quarts. Mais c’est juste pas possible de faire un anime qui laisse autant le téléspectateur sur le bas-coté, qui l’invite jamais à se sentir concerné par ce qu’il regarde. Déjà parce que si les combats sont légions, ils sont tous dénués du moindre enjeu et ce pour deux raisons simples: le héros gagne toujours et en plus même quand ceux-ci sont en très mauvais état à la fin du combat, PERSONNE NE MEURT.Et le pire, c’est qu’on nous sort parfois de grands enjeux, comme « oui mais si tu sors ce pouvoir super puissant, tu vas mourir à coup sûr », et caetera. Si la première fois ça fait son petit effet, il est d’ors et déjà démoli quand le dit perso sort son pouvoir et… revient tranquillement à la fin de l’épisode en question en sifflotant et en disant qu’il avait « menti un peu sur la dangerosité de son pouvoir ». Ouiiii ? C’est un peu du foutage de gueule.
Qu’on soit bien clair: si tu veux faire vivre quand même un personnage malgré un coup sacrificiel tu as, en tant qu’auteur, des tas de choix différents pour garder ça quand même crédible. Mais JAMAIS tu sors un truc pareil. JAMAIS tu sors le « en fait c’était pas mortel, c’était un mensonge » dit par le perso lui-même. Comment tu veux qu’on ait confiance après ? Comment tu veux qu’on se sente concernés quand les types se prennent des coups « mortels » dans la face ? Et l’épisode 19, où 20 je sais plus, est encore pire là dedans: le même perso « meurt » (grands violons, scène tragique, choc etc) trois fois durant tout l’épisode. A un moment on en a un peu ras le cul. On déconne pas avec la MORT bordel.

C’est dommage parce qu’Index semblait très prometteur mais se révèle très vite irrégulier: le premier et le troisième arc sont plutôt cools et très très efficaces, le second arc est horriblement confus (quoi l’école, quoi l’alchimiste, quoi la miko), le quatrième débute de manière assez énorme mais se termine en queue de poisson, et les arcs suivants sont chiantissimes. Ils peuvent pas faire genre être régulier ? Rah, ça m’énerve. La fin a intérêt à être bien fichue si je veux pas devenir aigri à vie. A coté, To Aru Kagaku no Railgun s’en sort beaucoup mieux car un poil moins sérieux dans son propos que l’autre. On tombe quand même sur des épisodes un peu étranges comme l’épisode 13 dont on ignore vraiment le but… et l’intérêt. M’enfin ça reste plutôt sympathique en général.

Mais bon, vivement Despera. C’est tout ce que je peux dire niveau anime en ce moment.

Ah si: l’annonce de la saison 2 de K-On! me met en joie.

Fwafwatime01.jpg

Bon, en attendant de pouvoir choper Gurren Lagann-hen, je pars rejouer à Guitar Hero II sur Xbox360. Et y’a rien à dire, ce jeu est VRAIMENT un des meilleurs jeux musicaux jamais fait. Ce FUN mes amis mais ce FUN. Même les pistes relous sont FUNS. Sauf Laid to Rest hein, faut pas déconner non plus.

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

The Amazing Race saison 9, où « le truc qu’on aimerais bien en France sauf que chez nous ça craint »

Hier soir avait lieu la première diffusion de la ferme célébrités en Afrique… et j’ai maté la dernière partie de l’émission. C’était assez suffisant pour regarder ça d’un air dédaigneux en poussant un petit soupir méprisant. Et d’ensuite se laver les yeux en passant sa nuit à mater la saison 9 de The Amazing Race. Ne me demandez pas comment ça a fini sur mon disque dur, c’était une soirée de juillet, nous sortions de la Japan Expo, nous étions tous un peu fous, et le Concombre m’a dit « tiens, hop, je met ça sur ton disque dur. » Ok ok ok pourquoi pas. Je ne sais pas si c’était l’ambiance de la soirée, thaliste et bonne enfant, le fait qu’on s’apprétait à enregistrer quelques horreurs où bien le fait qu’IRL je suis un gros nounours au rire gras mais je me suis abstenu de supprimer le truc devant ses yeux en lui disant d’un ton lourd et viril: « désolé mec, mais ton truc ça me tente pas et ça me bouffe 5Go que je pourrais investir dans un nombre incalculable de téléchargements de doujinshi. »

Et, hum, j’ai enfin maté ce qu’il m’a passé. Et, hum. VI-O-LE-NCE.

The Amazing Race, pour faire cours, c’est onze équipes qui se battent pour gagner un million de dollar et pour cela ils doivent remporter un jeu de piste tout autour du monde. Le jeu est divisé en étapes, et à la fin de chaque étape, la dernière équipe arrivée peut être éliminée… mais pas toujours. Ils débutent donc l’étape dans un point A et la termine dans un point B. Mais ce qui est extrêmement intéressant c’est que la différence kilométrique entre le point A et le point B peut être ASSEZ ENORME. Par exemple tu peux tout a fait commencer ta journée dans un point A qui est un hotel de Sao Paolo et finir la journée dans un point B qui est tout simplement Munich en Allemagne. Et évidemment chaque étape est ELLE MEME divisée en sous étapes, rythmée d’un certain nombre d’épreuves, les équipes doivent naviguer en voiture, en taxi ou en avion d’un point à d’un autre, se conformer aux horaires d’ouvertures locaux où aux horaires des transports (si ils ont rendez-vous dans un monument historique, par exemple, ça ne sert souvent pas à grand chose de s’y ramener a 4h du matin si le truc ouvre a 7h), se faire comprendre par la population locale, éviter de se perdre dans les villes, et caetera et caetera.

Je ne rend pas forcément justice à l’émission en décrivant aussi violemment le principe. Ce qu’il faut savoir déjà c’est qu’il ne FAUT SURTOUT PAS PRENDRE PEKIN EXPRESS COMME MODELE en se disant « hey ça sera pareil ! » OK QUE NON. Déjà contrairement à l’émission française, l’émission ne dure pas 1h30 mais 40mn: du coup on perd pas mal de remplissage à la con pour se concentrer sur le jeu et les candidats. Et là encore contrairement à Pékin Express, le présentateur n’est pas omniprésent et surtout, chose magnifique, on a JAMAIS de voix-off à la con qui nous résume ce qui se passe à l’écran comme si on était pas assez motivé pour s’en rendre compte tout seul. Enfin si quelques DRAMAS sont évoqués, on perd pas son temps dessus. Des mecs d’une équipe s’engueulent ? On voit l’engueulade puis basta. Pas de ralenti à la con, pas de voix off qui nous analyse le truc méthodiquement. JUSTE. LE. JEU.

Ensuite les épreuves sont PUTAIN. DE. COOL. Et sont surtout totalement imprévisibles. Démonter des matriochkas a Moscou, démonter des bouteilles sur la tronche de son camarade à Munich, faire de la tyroilienne dans une vallée brésilienne, monter un autel boudhiste à Bangkok ou bien encore aider des autochtones d’Oman à transporter un chateau à travers le désert: il y’a vraiment une grosse diversité dans les épreuves.Et rien que découvrir le principe même de l’épreuve est souvent juste suffisant pour nous faire tripper dessus.

Et puis surtout, le truc DONNE ENVIE. Plus qu’un jeu ou on se bat pour le million de dollars, on sent vraiment que les candidats en chient parfois mais prennent vraiment leur pied à d’autres moment et leur enthousiasme est parfois super communicatif. Et puis au final les relations entre candidats restent, globalement, bonne enfant. Ce qui n’empêche pas évidemment de se faire quelques bons coups de putes entre eux (annuler les taxis commandés par les autres équipes ? Tout faire pour que les autres équipes ne soit pas au courant d’un vol en avion très avantageux ?) mais globalement, on sent que les candidats sont pas totalement SERIEUX et prennent vraiment leur pied. Et ça, oufff, ça change vraiment de toutes ses émissions où les mecs sont là que pour gagner. Dans The Amazing Race ils sont là pour gagner;.. mais pas que.

Et puisque les mots sont parfois insuffisants, voici un diaporama amusant. N’hésitez pas à commencer par la saison 9, elle est vraiment super bien rythmée et les moments épiques s’enfilent vraiment d’une manière trop naturelle pour être honnête. En plus d’avoir des candidats aux personnalités vraiment fortes (le couple de petites vieux mignons et gentils, le couple de dentistes méga sérieux et méga unilatéral, les hippies cools qui savent parler toutes les langues du monde, le couple « d’amis de longues dates » pas du tout ambigus, etc etc), les destinations sont plutôt bandantes (l’Europe, Oman, Tokyo) et les épreuves vraiment inventives. J’ai vraiment pris mon pied à mort en visionnant ça et j’ai parfois tiré des têtes que j’ai rarement tiré devant des animes ou des jeux vidéo. Je. Kiffe. Juste. Trop.

Après évidemment, il faut un bon niveau en anglais. Si il n’est pas trop littéraire et parlé en général plutôt lentement, reste qu’en chier pour comprendre ce qu’ils se parlent peut, évidemment, être un sacré handicap. Mais rah, parfois les situations parlent juste d’elle même, alors tentez quand même votre chance – et ne vous basez pas sur le premier épisode, qui a un rythme BEAUCOUP PLUS LENT que le reste et qui s’encombre de présentations plutôt kitschs des candidats. Présentations dont on entend plus jamais parler après (contrairement à un Koh-Lantha qui repasse en boucle les mêmes images.)

Bon, je digresse, passons directement au « diaporama à la con »:

Continuer la lecture de The Amazing Race saison 9, où « le truc qu’on aimerais bien en France sauf que chez nous ça craint » 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Bayonetta – Apothéose

Je vous en parle depuis plusieurs mois maintenant (depuis le Micromania Game Show en fait), mais Bayonetta est un jeu qui m’avait tapé dans l’oeil dès son tout premier teaser. Premier symbole de la renaissance de Clover et de sa métamorphose en Platinum Games, Bayonetta est un de ces jeux singuliers dont Clover était maître, un de ces jeux pas forcément parfait en tout point mais dont la personnalité en faisait déjà un cas à part du vidéoludisme. A une époque ou beaucoup de bons jeux se bouffent entre eux en partageant toujours plus où moins les mêmes thémes écules de guerre plus où moins futuriste, Bayonetta est un de ces jeux « mature » qui se démarquent simplement rien qu’en regardant la jaquette du jeu. C’est bien, c’est beau, c’est frais, et quand en plus c’est un excellent jeu qui arrive à parler à tous les publics, qu’est-ce qu’on dit à part « respect » ?

Et si avec tout ça vous craquez pas, je peux rien pour vous

Continuer la lecture de Bayonetta – Apothéose 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Dybex confie ses sous-titres à une team de fansubs. C’est intriguant !

Cette news de la team de fansub fr Ame no Tsuki, qui date de cet après-midi, est intrigante… comme je le dis dans le titre de l’article. Et je ne pouvais pas vraiment m’empêcher d’y réagir, et comme, vous voyez, j’ai la méga classe, je me suis dit, hop, tiens « parlons en sur le blog ».

Vous savez sans doute que Dybex a acquis la semaine dernière les droits pour Dance in the Vampire Bund et Durarara!!, afin de pouvoir s’en servir sur leur système de streaming dailymotion, testé et approuvé avec Full Metal Alchemist Brotherhood. J’étais donc assez joyeux à cette annonce, puisque non seulement cela annonçait une licence – et donc une éventuelle sortie DVD – pour des séries assez prometteuses (surtout Durarara!! en fait, dont le troisième épisode m’a convaincu qu’il était un sérieux héritier à Baccano!), le tout avec des sous-titres français qu’on imagine aux mains de professionnels, ce qui est assez idéal…

Sauf que… non ?

Je ne sais pas si ce que raconte Ame No Tsuki est un fait où une intox car j’avoue être très circonspect en les voyant annoncer que Dybex leur a confié… le sous-titrage de la « version streaming » de Dance in the Vampire Bund. Je ne peux m’empêcher de penser que c’est une sale blague, que les mecs ont décidés d’exploiter leur truc pour innocemment se faire passer pour les responsables du streaming, je ne sais pas trop quoi. Et puis merde, l’article AUSSI est une blague: abus de couleurs dans tous les sens, des fautes incroyables (« rétissence », une majuscule après un « : », usage de smiles, image déformée de Vampire Bund pour faire l’intro). Pour une annonce « officielle » et censée convaincre, on a du mal à prendre vraiment ça au sérieux pour le coup. Par conséquent pour le moment, et en attendant une confirmation, cela m’apparaît vraiment comme une tentative plus où moins ridicule d’attirer l’attention sur soi – et serait une action digne d’un émo kid annonçant qu’il va se suicider ce soir sur sa webcam.

Néanmoins, partons du principe que ça serait vrai un petit moment…

Gnhihihihi. Métaphore imagée.

La décision de Dybex, si elle se révèle vraie, lui serait assez dommageable. Si elle y gagne des points auprès d’un public un peu jeune qui est convaincu que les éditeurs sont des vilains, que le capitalisme est le mal et que le fansub est l’ultime signe de résistance face à une société corrompue – un public qui achète quand même les dvd à n’importe quelle Japan Expo venue -, elle perd des points sur quasiment tout le reste: sa crédibilité sera mise à mal (« salut on file notre traduction a des non professionnels »), le public plus « puriste » ou plus « critique » ne sera pas vraiment satisfait (« eh moi aussi je sais lire et comprendre de l’anglais comme eux, Dybex engage moi ! »), ainsi que tout ceux avec un certain sens commun au final. Et a la limite, pas sur que les japonais eux-même apprécieraient le truc, mais j’ai pas envie de m’étendre énormément sur ce sujet et laisser éventuellement les experts en relation sociétés francophones / sociétés japonaises s’expliquer dessus.

Car plus que la société Dybex qui aurait autorisée cela, c’est même Carlo Levy, le fondateur de Dybex, qui est évoqué, et qui aurait, selon l’article, pris lui-même la décision. C’est une phrase plutôt grave et, si elle se révèle mensongère, proche de ce qu’on pourrait nommé purement et simplement de la diffamation. Soit donc Carlo Levy est un peu naïf et aurait effectivement approuvé cela (ce à quoi il devra certainement en son nom se justifier), soit il n’a rien a voir avec l’histoire et là, attention à sa « vengeance » qui pourrait avoir de très vilains répercussions. Déjà que l’un des objectifs plus où moins avoués de l’initiative streaming de Dybex est effectuée pour couper l’herbe sous le pied aux fansubs, il n’en faudrait pas plus pour lancer une véritable guerre ouverte entre le fansub francophone et les éditeurs. Ce qui pourrait être dommageable. Je laisse par contre volontiers mes petits camarades rajouter que Ame No Tsuki grillerait quasiment tout le public otaku auprès des éditeurs dans cette hypothèse.

Car au final je n’ai pas grand chose contre le fansub francophone: il y’a en son sein de bonnes teams (Tahise, Shinrei par exemple, comme ça, de tête), mais il y’en a aussi des assez mauvaises… et Ame no Tsuki en fait partie. Mais en tout cas la question ne se pose certainement pas sur « est-ce que si c’était une bonne team, ça irait ? », mais sur une question d’éthique: que la team est bonne ou pas, ça reste quelque chose de « non professionnel ». Je pourrais dire « amateur » mais j’ai peur que ça soit pris de manière péjorative.

Je prie vraiment pour que ce soit une tentative éhontée de Ame no Tsuki de se faire une réputation sur l’événement. Déjà que leurs fansubs ne sont pas super phénoménaux – c’est une bonne initiative de faire du speedsub vostfr… mais n’est pas une excuse pour faire n’importe quoi, cf leur « traduction » d’Umineko -, il ne manquerait plus que ça pour les mettre définitivement au ban du genre humain. Ah oui la traduction d’Umineko, juste avant, j’en parlais mais que fait-elle de mal ? Je sais pas, prendre Kanon pour une FILLE par exemple ? Ah oui ça vous met le niveau de ce à quoi Dybex AURAIT fait confiance.

Du coup là j’attends avec impatience la réaction de Dybex. Si il y’a confirmation de l’annonce, Dybex prend dans la gueule et est grillé a vie (aussi bien auprès du public français « informé » que des professionnels japonais) Si c’est nié, Ame no Tsuki prend dans la gueule et est grillé a vie. Si on reste dans le flou, les deux prennent. C’est assez excitant au final, j’ai l’impression de mater une storyline de catch qui peut devenir aussi épique que ridicule à chaque intervention. Ca nous rend vivant. Surtout que dans l’affaire, y’a nettement un belligérant que je préfère voir grillé a vie par rapport à l’autre…

En tout cas, ce qui est bien c’est que j’ai découvert ce site. Maintenant je laisse les commentaires ouverts pour ceux qui souhaitent détailler un peu plus l’affaire – ça peut être instructif. A voir donc qui au final est le plus naïf: moi croyant que Dybex ne se permettrait jamais ça et Dybex croyant qu’une team de speedsub vosta peut faire un boulot pro ou bien Ame no Tsuki croyant que son bobard peut passer ?

(tout de même, ça ferait froid dans le dos si c’était confirmé. Si c’est le cas, utiliseront-ils les sous-titres pour leurs DVD ? Paieront-ils la team de fansub autant que de vrais trad pro ? Comment se justifieront-ils ? Brrr. Excitant, j’ai dit !)

PS: Et en plus y’a tout le débat « est-ce que Dance in the Vampire Bund et ses lolis a poil peut percer en France sans que Dybex ne finisse en taule ? » qui peut limite jouer un rôle dans tout ça. Ho mon dieu mais que c’est trépidant.

PREMIER EDIT: Comme signalé par ALS, il est important de souligner que ce sont deux personnes issues du staff d’Ame no Tsuki qui collaboreront avec Dybex et non pas la team de fansub en entière. J’ai été un peu hatif en omettant cette information, à vous de voir si cela change tout le schmilblick ou si au contraire cela aggrave la chose.

SECOND EDIT: Au cours de la nuit, l’article d’ame no tsuki cité plus haut a connu quelques changements (mais est toujours consultable): déjà moins de couleurs qui pètent dans tous les sens (ils ont du comprendre que non, du bleu foncé sur du noir, c’était pas la meilleure idée du monde), suppression de quelques termes et expressions (dont la phrase où ils disaient que « Pour cette série Dybex ose le pari fou de s’associer avec une team de fansub ou plutôt deux de ses membres: LuxuS et Aserikor pour proposer les sous titres qui seront évidemment ceux de la version Daillymotion mais aussi et surtout ceux de l’édition DVD ! » qui était certainement très génante pour tout le monde.) et rappellant très fort que finalement, non, ce n’est pas la team qui s’occuperait de ça mais bien deux membres. Au moins ils confessent à demi-mot que leur communication de l’événement a été désastreuse.
Pendant ce temps, Néant Vert connait une de ses nuits les plus agitées -76 commentaires en presque 7h !-, dans une ambiance néanmoins encore à peu près bon enfant (bon à l’échelle d’Internet hein, ça reste un peu viril par moment) et ce n’est certainement pas terminé, huh.

TROISIEME EDIT: L’épisode est disponible sur le simulcast de Dybex. Le patron vous en apportera un ramequin, vous vous ferez une idée. Notez les interventions a peine extrémistes de tous les bords dans les commentaires, c’est fleuri, c’est animé, c’est chatoyant ! Globalement si il y’a encore quelques petites fautes (signalées en commentaires), le plus intéressant à noter est l’usage d’une police rouge sur blanche pour le contenu de la série (ça passe au final plutôt bien, ok) et surtout d’une police d’une laideur abominable pour la traduction de l’ending. POURQUOOOOOOOOI ? POURQUOI ETRE AUSSI CORROMPU ? PUTAIN ! EDUCATION DE MERDE ! AUCUN HONNEUR ! AUCUNE DIGNITE ! RIEN !

Au moins on a échappé au karaoké.

QUATRIEME EDIT: La réponse de Dybex est arrivée, dans les commentaires de la vidéo (Dybex ayant d’ailleurs supprimé tous les commentaires de la vidéo précédente) je la cite pèle-mèle:

« Bruxelles, le 25 Janvier 2010

c’est avec un grand plaisir que, depuis hier, Dybex vous propose de découvrir l’une de ses nouvelles séries en simulcast: Dance in the Vampire Bund.
Une belle série de vampires, comme on les aime, avec tout de même quelques nouveautés étonnantes s’écartant un peu du traditionnel récit vampirique, comme le veut la tendance.

D’ici quelques jours, un autre simulcast viendra le rejoindre, comme annoncé précédemment: Durarara.

La multiplication de ce type de diffusion, qui répond à l’impatience de nos spectateurs tout en leur proposant un cadre légal pour la vision des oeuvres, demande en amont une grande flexibilité et une grande proximité avec les attentes du public, en plus d’une grande réactivité, sur un support, le Web, qui échappe à nos habituelles cotraintes techniques et multiplie les formats et les possibilités.

Bref, pas toujours facile à mettre en place dans des structures rodées et habituées à une méthode de travail bien établie selon des critères techniques et artistiques dictés souvent par des normes restrictives.

A cause de cela, certains reprochent souvent aux éditeurs – dont nous ? – de ne pas leur apporter quelques éléments proposés par des méthodes de diffusion disons alternatives: disponibilité en quelques jours, karaokés animés, moins de restrictions au niveau des sous-titres (longueur, présence de l’intégralité du dialogue japonais) etc.

Ces demandes sont d’autant plus intéressantes dans le cadre du simulcast; en effet, le fait de mettre à disposition rapidement un épisode sur le web, plateforme remplie de contenu illicites répondant à des normes moins restrictives et souvent autoproclamées, rend pertinentes les remarques de certains spectateurs.

Nombreux sont ceux qui nous ont écrit avec mille questions: pourquoi vous ne faites pas ceci avec les karaokés, pourquoi vous ne faites pas cela avec les sous-titres… puisque nous avons pour ambition de remplacer une offre illicite par une offre légale, il faut s’interroger sur ce qu’attendent raisonnablement les spectateurs du Web.

Plutôt la vitesse de mise à disposition ? L’exactitude de chaque mot ? La précision du repérage ? La créativité dans les sous-titres ? Coller à l’esprit de la série ? Tout en même temps (et en quelques jours), évidemment.

Pour répondre aux exigences du public, il nous faut donc essayer, et éventuellement prendre le risque de se tromper, pour apprendre. Chaque suggestion constructive nous permet de mieux cerner les souhaits et attentes des spectateurs.

En effet, Dybex travaille d’abord et avant tout pour ses spectateurs, qui sont ses clients, et elle se doit de s’interroger sur ces souhaits et attentes, même si ceux-ci sortent du cadre (peu) confortable des normes techniques habituelles. Même si une demande peut paraître saugrenue (et il y en a), lorsqu’elle émane d’un client, une société se doit tout de même de l’analyser avant de la rejeter sans autre forme de procès, et pourquoi pas d’essayer.
Dans cette optique, nous cherchons, nous essayons, nous nous aventurons afin de trouver sur les fils électroniques du Web un nouvel équilibre entre support matériel et support immatériel, essayant au passage des choix qui, sur d’autres supports, ne pouvent pas être envisagés pour x raisons.
La multiplication des simulcast entraîne une forte pression sur nos équipes existantes, et pour garantir l’augmentation future de ces diffusions et le respect de leurs délais,

nous recherchons de jeunes éléments capables de travailler de façon autonome, et de maîtriser avec notre aide les défis techniques et artistiques de l’adaptation des dessins animés japonais.
Evidemment, on ne naît pas « spécialiste de la localisation de japanime ». Tous, nous avons dû apprendre notre métier au fil des ans.

Il faut se jeter à l’eau, apprendre sur le tas, et notre travail d’éditeur et, sur le web, de diffuseur, consiste à trouver ces chargés de production de demain (et même d’aujourd’hui), qui seront capables de transposer dans notre langue et diffuser une série en quelques jours, dans un cadre imparti et dans les meilleures conditions de qualité possibles.
Pour Dance in The Vampire Bund, nous avons confié le travail de repérage, traduction et adaptation à deux nouveaux intervenants, passionnés par cette série, et avec lesquels s’est établi un contact tout à fait fortuit dans un autre cadre.

Apparemment, ces personnes travaillent également pour une « team de fansub » – qui nous est inconnue; c’est un métier à risque, en marge de la légalité au niveau des droits d’auteurs, qui lèse les éditeurs (dont nous) et que nous leur déconseillons vivement, de même qu’à leurs « clients/spectateurs ».
Dybex ne collabore avec aucune « team » ni ne cautionne en aucune façon ce phénomène, bien au contraire, comme peuvent en témoigner nos demandes régulières de cessation aux sites de fansub et autres de partage illégal

Par contre, il ne nous paraît pas étonnant de trouver à proximité de ce phénomène des personnes qui partagent la passion de l’animation, de la culture et de la langue japonaise et susceptibles d’aider à se lancer dans ce type de carrière. Combien ont commencé leurs études de japonais par amour pour CDZ ou Dragon Ball ? Ils sont plusieurs chez Dybex, et même de la génération précédente.

Si certaines de ces personnes envisagent leur avenir professionnel dans ce métier, ou souhaitent acquérir une véritable expérience professionnelle, faite de contraintes, de délais, de discipline, elles peuvent bien entendu nous contacter à jobs@dybex.com: nous avons besoin d’elles, car tous nos spectateurs sont à l’affût de nouvelles séries en simulcast, et ils sont très exigeants ! »

A chaud là, ce qu’on peut retenir très vite:

  • C’est pas bien de supprimer la vidéo précédente pour faire disparaître les commentaires, majoritairement peu favorables. On est plus dans le monde des enfants, là.
  • Pourquoi faire une telle annonce dans les commentaires de la vidéo, en catimini ? N’y avait-il pas de meilleurs endroits pour le faire ?
  • Dybex nie avoir eu connaissance de l’existence d’Ame no Tsuki et du fait que les deux personnes sont, de base, des fansubbers. C’est un terrain assez glissant et j’imagine que dans les commentaires nombre de personnes pointeront d’éventuelles incohérences. Dans tous les cas, cela tenderait donc à confirmer que la communication d’Ame no Tsuki sur l’événement était très… cavalière. Pour ne pas dire excessivement maladroite. En tout cas Dybex, dans les apparences évidemment, n’a pas l’air des masses d’apprécier.
  • Et évidemment, le rappel que le fansub c’est PAS BIEN.

Intriguant donc, toujours.

CINQUIEME EDIT: Confirmation de la part de Luxus (un des deux traducteurs) de quelques informations comme le fait que la police d’écriture du dvd sera plus classique – il en parle dans les commentaires, à partir d’ici (ce qui est suivi par un jeu amusant du « eh traduis moi ce truc japonais » dont je vous laisse juge, moi c’est pas super ma came.) Enfin, Ame no Tsuki change a nouveau le contenu de la news en s’excusant de s’être sans doute un peu trop enflammés. Tout est bien qui finit bien…


OR DO THEY ?

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

[Anime] Les génériques de la saison hivernale 2010.

Pendant ce temps: Le Projet Awesome entièrement dédié à ma face est en ligne ! Venez me voir me la péter sur ma connaissance du Japon ! Me plaindre des squatteurs de couloir de la Chibi ! Du manque de lumière ! Venez admirer mon port de la chemise rouge ! Déconseillé aux moins de 10 ans !

C’est désormais un peu une tradition locale de chroniquer très vite fait les génériques (openings et ending) d’une saison d’anime, histoire d’en faire un bilan complet et amusant. Cet article a ses avantages (permettre un listage exhaustif d’un grand nombre de génériques) mais aussi ses inconvénients (séries oubliées ce qui émeut les fans et leur permet d’invoquer une fatwa contre Amo, youtube qui vire les vidéos au fur et a mesure, ce qui fait que plus le temps avance, plus l’article perd de son interêt, Amo qui a des gouts de merde, etc.) et… voilà.

Bon pour résumer: une saison un peu meh niveau openings. Y’en a deux ou trois de très très très sympas, mais tout le reste se classe entre « cheap mais sympa quand même » et « ils en ont eus juste rien à foutre ». Et notez que je change le format de ce genre d’articles, cette fois-ci en offrant comme le bilan annuel une sélection par « rang de qualité ». Ce qui est risqué mais… tentons le diable !

Continuer la lecture de [Anime] Les génériques de la saison hivernale 2010. 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

[RÉVOLUTION] Création de l’Association Forum Thalie

Eh oui, voilà. les statuts ont été déposés le 22 Décembre 2009 à la préfecture de Caen et là on attend, dans quelques jours, l’exemplaire du journal officiel proclamant la création de l’association. Le site « officiel » du bouzin est déjà prêt et depuis trois mois, les discussions sur le sujet sont légions sur le forum Thalie et le channel IRC.

Mais avant tout, un rappel essentiel. Vous êtes encore nombreux à vous demander ce que sont les « thalistes », qui sont-ils, que font-ils, d’ou viennent-ils. Il y’a une longue histoire derrière ça: le 15 Mai 2007 est créée Thalie, forum généraliste qui connaît là sa troisième version. Après un début modeste, il dépérit peu a peu jusqu’a ce qu’en avril 2008, le forum se retrouve « lié » par la magie du GROS LOGO DE 220×220 pixel au blog Néant Vert, qui commençait alors à avoir une popularité grandissante. Le forum, qui n’avait connu que 4 ou 5 messages pendant tout le mois de mars, se remet alors a bien fonctionner, des gens s’inscrivent, les gens y parlent, et l’effet boule de neige entrant alors en jeu, c’est aujourd’hui une communauté de taille plutôt correcte et encore à échelle humaine. Après de nombreuses réunions IRL – surtout dans des lieux de consommation de junk food -, il a été constaté que le courant passant bien entre nous, nous pouvions dès lors nous permettre d’aller plus loin dans notre relation. Et voici donc le résultât.

Je n’essaierais pas de tellement définir plus en détail une « pensée » thaliste – c’est assez difficile. Globalement, c’est une communauté plutôt ouverte, qui essaie le plus que possible de satisfaire la curiosité de tout un chacun; où chacun essaie de partager ses passions aux autres. Un forum où on puisse discuter de catch, de politique, de jeux de bastons serious business ou bien encore d’animation japonaise. Et qui n’essaie pas de tout rejeter d’un cil. Tout ça. Mais je vous laisse visiter le forum pour vous faire une idée… si vous n’en avez pas encore.

Et revenons donc à l’association. Que va t-on y faire ? Quelles seront nos actions ? Quels sont nos objectifs ? De quoi allons nous y parler ?

Nos statuts (consultables ici) proclament donc que notre but sera, et je cite, « l’organisation d’activités et de jeux dans le cadre de manifestations, conventions et festivals francophones ainsi que participer à la promotion de tous les arts et médias liés à la « culture geek ». »
« Culture geek » est un terme très vague mais qui permet de ne rien nous refuser. Et d’ainsi « promouvoir » aussi bien les jeux vidéo que l’animation japonaise, le rôlisme, les comics, le cosplay et toutes les autres choses qu’on peut caser dans ce statut volontairement vague – et je ne partirais pas maintenant dans un long discours sur la culture geek, chacun ayant sa propre définition du truc.

Mais c’est surtout notre présence en « manifestations, conventions et festivals francophones » qui, je pense, vous intéressera car ça sera sans doute la partie la plus « visible » de nos activités. Si on recompte bien, il y’a tout de même un nombre assez correct d’associations qui font déjà sur ce créneau: on a BulleJapon , on a Tengumi, on a la Souhei où bien encore l’association Epitanime. Et je passe sous silence toutes les associations d’activité « spécialisées » comme AMVFrance, Orgames ou bien encore Tr4ks. L’objectif n’est pas tellement de faire mieux qu’eux où d’être en concurrence avec ce beau monde, mais bien de tenter la complémentarité et de déposer notre personnalité sur le monde des activités en convention. Ainsi que notre culture, nos passions et parfois même notre fanboyisme envers certaines oeuvres et essayer un maximum d’en profiter pour faire découvrir au public un maximum de choses… tout en s’amusant ! La phrase est clichée mais au final tellement la plus proche de nos objectifs. Le nec plus ultra serait de faire kiffer tout le monde, aussi bien ceux qui ont Naruto et Death Note comme culture manga que ceux qui ont du Onani Master Kurosaka et du Osamu Tezaku. Mais là ça tient un peu de l’utopie.

Nous sommes en ce moment même toujours en train de construire notre catalogue activité et jeux scéniques, et sommes toujours ouverts à toutes formes de suggestions. Et croyez-bien que si dans le fond, nos activités ressemblent forcément à ce qui est déjà fait (ça ne reste que des quizzs et des blind-test), nous espérons que dans la forme vous y prendrez beaucoup de plaisir.

Pour l’instant, le projet est encore naissant, les moyens financiers sont faibles et la prise de risque doit être donc minimale; n’espérez pas nous retrouver -pour le moment- dans de grosses conventions qui font raquer très cher le bout de moquette (non, je ne vise pas un truc en particulier) – sauf négociations habiles. Nous espérons être totalement opérationnels pour faire nos débuts lors de l’Epitanime 2010, et peut-être nous échauffer lors d’une nocturne un de ces prochains mois. Mais ne vous attendez pas non plus à des débuts en fanfare, à une omniprésence sur tous les fronts dès nos débuts. Thalie s’est construit doucement et sûrement, jamais sans se presser, l’association en fera de même.

On bosse encore actuellement sur les derniers détails – dont le logo (on aura ptet besoin d’un infographiste d’ailleurs huhu) – mais on a pas mal avancé et je pense qu’il est maintenant temps de briser la coquille de l’oeuf qu’est le monde, histoire d’entamer la révolution. Tout ça. A noter que vous pouvez dès maintenant cliquer sur ce bouton, là:

Et ainsi déjà nous envoyer de précieux dons. Ca ne peut qu’aider. A votre bon coeur messieurs dames é_è/.

Voilà, en espérant que tout cela vous ait intéressé et qu’on vous retrouve dans les prochains mois en convention. Si vous avez des questions et tout ça, n’hésitez pas à les poser !

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Party HARD.

Wow commandé mardi, reçu aujourd’hui. Gloire à Mandarake:

MEIN GOTT IN HIMMEL

Dingue comme ça fait matérialiste comme achat. Après tout je vais juste les regarder une fois « en live », faire « omg c’est encore plus cool en vrai », les planquer quelque part et ne jamais les remater :'(. Au final, c’est juste un achat histoire de posséder du Tony Taka sur son étagère. Bon, c’est pas si j’avais déjà Barbeque et Fondation X. Mais ceux-là on me les avait donnés -merci Bubu et Deity Link encore.- donc du coup. Mais bon je vais pas pleurer, Les deux doujins + les frais de ports = aussi cher qu’un doujin Taka acheté sur eBay et sans frais de port. Comme quoi c’est cool de se fournir directement à la source (étonné de voir qu’ils avaient une boutique française d’ailleurs. Je savais qu’un français y travaillait après avoir maté un reportage de Nolife sur Mandarake, mais je savais pas qu’ils avaient carrément le site en plusieurs langues.)

J’ai aussi acheté ma première figurine depuis perpet’ hier. Une fantastique Rakka. Putain, faudra que je recompte combien d’argent j’ai depensé depuis début décembre, je crois qu’en un mois et demi je suis pas loin d’avoir dépensé autant que le reste de l’année. Bon maintenant je suis a nouveau pauvre donc le problème ne se pose plus (>^_^)>.

Oh, et j’ai enfin fini de tagger l’intégralité des articles de Néant Vert. Ce qui en soit est une petite révolution.

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Darker Than Black: Ryuusei no Gemini – Darker, Better, Stronger

Salut c’est Amo ! J’ai pas beaucoup de temps a vous consacrer aujourd’hui parce que je suis un peu snob quand même et de toute manière je vais vous parler aujourd’hui d’un anime qui n’intéressera plus grand monde vu qu’il est déjà daté et trop ancien. Je vous parle d’un truc de la décennie dernière les gens, et pas de n’importe quelle année de la décennie: la fuckin’ année 2009. Et puis comme ça, ça vous fera un article qui ne parle pas de Sorano wo to, de K-On! ou des deux à la fois – même si on se demande quel type de dégénéré mental pourrait le faire-, c’est fantastique !

(qu’il faudrait que je regarde, au demeurant, parce que l’univers a l’air bien.)

Bon, si vous vous souvenez des lointains premiers mois de vie du blog, il y’avait plein de billets de merde mais aussi un billet sur Darker Than Black, une série qu’elle était bien et que ça serait bien de voir débouler en France (on sait toujours pas si Panini a la licence ou pas du coup, tiens.) Darker Than Black est non seulement un des meilleurs trucs de Bones mais en plus est une série qui offre plein de trucs géniaux comme du fantastique dans un monde assez contemporain (ce que j’aime beaucoup, oui, vous le saurez à force), une ambiance assez sombre qui me rappelle les meilleurs épisodes de Batman the Animated Series, des personnages solides et bien trempés et une véritable ambiance, assez unique, ce qui est toujours bon à prendre. Le seul défaut étant une fin qui rend hommage à la fin d’Evangelion de manière trop trop appuyée… en étant aussi, voire plus, incompréhensible qu’elle.

Du coup une seconde saison, chouette alors, je prends ! Et comme je suis un malin, un intellectuel et un mec qui en a, je me suis dit que j’allais attendre la fin de la diffusion pour mater la série. Pourquoi ? Parce que. Certaines séries se prêtent moins bien que d’autres à un rythme hebdomadaire. Et comme j’ai un don de clairvoyance prononcé, je savais que pour Darker Than Black c’était totalement le cas (bon sauf qu’en fait, j’ai totalement zappé de me mater la saison 2 en rythme hebdo, déjà bien occupé que j’étais à mater Kobato et Railgun.)

Et j’ai totalement accroché, tellement que j’ai maté toute la série en deux jours, ce qui m’était pas arrivé depuis Ga-Rei Zero. Ca peut vouloir dire des trucs.

(et là normalement je met l’image « Madame Détective approuve » mais j’ai l’impression d’en abuser en ce moment.)

FUCK LE WORLD, JE SUIS BADASS
ATTENTION. SERIE BADASS.

Continuer la lecture de Darker Than Black: Ryuusei no Gemini – Darker, Better, Stronger 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Moi beaucoup aimer jeu vidéo. Beaucoup.

Vite fait, si vous voulez mon avis sur la saison d’hiver en anime: Dance in the Vampire Bund nous a offert un putain de premier épisode qui donne envie. Durarara!! a un générique qui déchire. Soranotowo a l’air bien et Ookami Kakushi sera maté dès ce soir. Pour le reste, il y’a Eurocard, Mastercard et une envie moins forte de mater tout ça dès maintenant.

Bon pour recentrer sur le sujet qui est les jeux vidéo, rappellez vu que ça fait un mois que j’ai découvert les jeux pas chers achetables de l’autre coté de la Manche. Du coup ça a dopé mon pouvoir d’achat en jeu récent. Puis Noël tout ça, puis un moral un peu en bas du front, un rythme de sommeil étrange (d’habitude je me couche à 7h et me lève à 18h. Eh bah pendant une semaine ça a été le contraire. Là je me lève à 9h maintenant, je suis joie), de l’argent sous la main. La conséquence est logique = FIÈVRE ACHETEUSE. Et donc très logiquement, en jeu vidéo. Et sans compter les jeux que j’ai reçu progressivement d’outre-manche…

Alors un petit retour sur pas mal de jeux qui sont, et c’est presque une première pour ce blog, au final assez récents.

Mina Hazuki, la justicière des billets fourre-tout !

Continuer la lecture de Moi beaucoup aimer jeu vidéo. Beaucoup. 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Ushiromiya Rosa est la meilleure de toutes les mamans (Umineko No Naku Koro Ni)

Salut tout le monde, c’est Amo et voici le premier billet de l’année 2010. Et on va parler de celle designée selon un meme populaire de « BEST MOTHER EVER »: je parle bien sûr d’Ushiromiya Rosa, de Umineko No Naku Koro Ni. Ce qui est toujours l’occasion parfaite pour parler de l’animé, du VN, de mon cul sur une commode ou bien encore de fin du monde selon Schopenhauer. Et surtout convaincre de ce que sont pour moi LES grandes qualités de Umineko. Le tout autour du personnage de Rosa parce que ouais je suis un gros gros fanboy. Même si je préfère Béatrice.

Juste comme intro rapide: l’univers de Umineko No Naku Koro Ni est mon coup de coeur ultime de 2009 et un modèle pour moi. Modèle pourquoi ? Je sais pas moi !

AAAAAAAWESOME

Je ne parle pas d’Umineko No Naku Koro Ni Chiru ici. Pas une seule fois. (même si hein, il déchire à mort et j’ai été juste ébahi par le génie du truc.)

Continuer la lecture de Ushiromiya Rosa est la meilleure de toutes les mamans (Umineko No Naku Koro Ni) 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr