Archives mensuelles : avril 2010

Le dernier été de mon enfance


EnfanceEte.jpg

Petite curiosité trouvé dans la librairie que j’ai l’habitude de fréquenter, « le dernier été de mon enfance » de Shin Takahashi m’a volé le regard pour deux raisons, la première étant surtout le pavé que représente un tel manga. Mastodonte de 350 pages, l’objet fait la largeur de deux mangas et ce genre de chose reste encore à mes yeux une petite rareté. Le second est le gros truc rouge collé dessus qui dit « par l’auteur de Larme Ultime. » Oh. Bon ok je vais pas inventer des trucs tout de suite: je n’ai pas encore lu Larme Ultime, du moins pas en intégralité. J’avais ainsi lu la première partie du premier tome et une sorte de compilations d’épisodes « bonus » et j’avoue avoir complétement adhéré au style de l’auteur, par conséquent j’ai un peu acheté le manga un peu au hasard, et parce que je devais arrondir un peu la somme de mon achat, ayant acheté simultanément un lot pour l’association (car le Forum Thalie offre des lots merveilleux ! Offrira t-on encore mieux que le coffret Haibane Renmei de la Nocturne ? Mystère !) et puis le style à l’air sympa, c’est un one-shot dédié à l’enfance et aux vacances d’été, c’est très inspiré de Tom Sawyer et au pire si c’est vraiment de la chiasse je m’en serais servi pour caler ma chaise au cas où. Où pour les mettre sous mes talonnettes afin de m’offrir un peu de hauteur, enfin bref.

Sauf qu’évidemment ces idées sont maintenant abandonnées pour une raison là aussi très simple: ce n’est pas de la chiasse. C’est même très bien. Yasuyuki Ueda serait avec moi, il dirait même « C’est bon » sans sourciller.

Le scénario nous conte ainsi l’histoire de Haru, jeune étudiante en arts plastiques qui vit à Tokyo et qui doit rentrer en vitesse dans son village pour assister aux funérailles de sa mère. Là-bas, évidemment, ce n’est pas tout rose: on parle ici d’un village bien campagnard, avec population ultra croyante, apte au ragot et aux rumeurs malfaisantes, et la mère d’Haru, sans mari et à la vie paraît-il « débauchée », n’y était pas en odeur de sainteté, tout comme Haru elle-même. Pas beaucoup de raisons pour la jeune Haru de rester longtemps dans ce village, donc, d’autant que son patron à Tokyo n’est pas au courant de ce congé « imprévu » et qu’elle peine vraiment à joindre les deux bouts donc ne peut se permettre de devenir chômeuse. Sauf que divers événements la forcent à rester plus longtemps que prévu, dont la rencontre avec un jeune garçon nommé Taro qui lui permettra, l’espace d’un été, de devenir pirate, de devenir témoin d’un meurtre, de camper à la belle étoile, de vivre de formidables aventures où bien encore de lutter contre l’injustice ! Et ce même si presque huit ans les séparent…

Ce qu’il y’a de bien avec ce « dernier été de mon enfance », c’est qu’il mélange ainsi en permanence des tons et des ambiances. On peut souvent ainsi d’une scène légère à une scène tragique puis à une scène badass puis à quelquechose de plus contemplatif, et chaque page ne laisse pas forcément présager la suivante. Le tout étant servi en outre par un style graphique assez maîtrisé, capable de taper là aussi dans les différents style et n’hésite pas à ainsi s’offrir le luxe du SD choupimimi, par exemple. Et évidemment, tout cela ne serait rien si les situations n’étaient pas intéressantes ! D’autant plus intéressantes qu’on a surtout affaire à des dialogues de qualité, ce qui est sans doute pour moi le point fort du manga, surtout que la traduction est franchement bien fichue et a pris plaisir à adapter les dialogues dans la langue de Molière, ce qui donne toujours des échanges savoureux… Puis au final, ça reste un manga assez juste avec des personnages crédibles, qu’on imaginerait très bien typique à ce genre de petit village perdu, et je ne parle pas des adolescents qui sont dépints comme de vrais adolescents et pas des clichés un peu maladroits. Et le personnage « principal » de la série, Haru, est elle aussi un personnage très riche, pas forcément aussi « manichéenne » que j’aurais pu le penser de prime abord. Je veux dire par là que le premier contact avec le personnage a été un peu rude, mais le personnage évolue heureusement constamment et là est tout l’interêt de la chose ! Et enfin, le manga possède également une petite romance tout à fait mignonne comme tout et qui rappelle, là encore, quelques bons souvenirs d’époque…

Car de manière amusante, « le dernier été de mon enfance » parlera beaucoup à tous ceux qui ont vécus dans leur tendre jeunesse des étés campagnards un peu fou. Même si on a ici plein de petits trucs qu’on a pas forcément vécu (une franche amitié avec une nana de dix neuf ans un peu paumée, assister à un meurtre en direct, aller à l’école en plein mois d’août…), on y retrouve une certaine ambiance « estivale » qui tombe d’autant plus justement bien que les jours commencent à devenir sacrément chaud et qu’on s’y retrouve pas mal, alors lire ça en plein mois d’août j’imagine même pas l’immersion !

Personnages attachants, dialogues bien écrits, style graphique maîtrisé, émotions toutes invoquées, bref ce gros pavé de 350 pages fait du bien par où il passe (et évitez d’avoir une image mental obscure en lisant cette phrase, merci) et se révèle un petit coup de coeur très bien adapté à la saison, en plus. Et comme d’habitude, quand en fermant le manga, on se sent un peu triste de quitter un univers, des personnages, c’est que quelque part, quelque chose a fonctionné…

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Lovin’Japan: Silent Hill

Le salon, vu de dehors

Ce week end avait donc lieu la première édition de Lovin’Japan, convention parisienne situé au Hall de la Vilette sur Paris et j’y étais les deux jours, ce qui est toujours assez formidable pour augmenter ses points d’expérience. Points d’expérience d’autant plus précieux que cette convention n’était pas vraiment comme les autres et malgré le fait qu’elle possédait d’incroyables défauts, quelque chose la rendait unique et, au final, assez agréable. Même si au final ce « quelque chose » s’identifie très vite: le fait de pouvoir marcher dans la convention sans écraser des gens, de pouvoir faire des trucs sans faire la queue ou bien de pouvoir s’asseoir sans attendre que quelqu’un libère la chaise. C’est ainsi qu’ironiquement, c’est grâce à son flop stratosphérique (à deux doigts du légendaire) que Lovin Japan se révéla donc une convention franchement sympa…

D’autant plus sympa que se faire dédicacer le coffret DVD de son anime préféré par ses auteurs, bah voilà hein. CA MET EN PEU EN JOIE L’ENSEMBLE DU WEEK END VOUS NE TROUVEZ PAS ?

Il y'a plus de stands que de gens sur cette photo !

Continuer la lecture de Lovin’Japan: Silent Hill 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Joue Là Comme Néant Vert – Le Roi Lion #3

Un épisode assez étrange.  Néanmoins il confirme que le prochain épisode sera vraisemblablement le dernier et il confirme également que les deux derniers niveaux s’annoncent injustes, violents, sanglants et terrifiants. Le temps de l’escalade d’autruche sur fond de niveau psychodélique n’est plus: Simba a atteint la maturité !


JLNV Le Roi Lion #3 – Grandiose Formidable Niveau De Lave
envoyé par Amonita

N’oubliez pas Lovin Japan ce week end !

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Bilan annuel WWEsque – 2009/2010

Il a mis du temps a venir mais le voici, le voilà: le premier bilan annuel dédié au catch de l’histoire de ce blog. C’est formidable, c’est fantastique et ça sera désormais régulièrement fait chaque année, après le Wrestlemania. Tiens mais avant de commencer, parlons en de Wrestlemania 26. J’aurais bien fait un billet entièrement dédié à cela mais au final j’ai du abandonner l’idée, la principale raison étant que compte tenu du fait que je m’étais tapé la Nocturne juste avant, j’étais pas à fond pour le mater et live, et Tiya non plus. Alors j’allais pas le mater seul et fatigué, du coup on s’est résolu de le mater plus tard dans la semaine. J’ai néanmoins eu la joie de voir la première heure en live, première heure qui m’a totalement épatée et satisfaite…

Mais seulement voilà, en moins de 24h, je me suis quasiment fait spoiler tout le reste des matchs. D’une manière où d’une autre, par différentes sources, différentes personnes, différents médias. Et puis merde, chaud de filer un avis sur un ppv que j’ai vu par bribes, dans le désordre, pas tel qu’il aurait du etre vu. J’ai donc renoncé tristement à le juger longuement. Je peux néanmoins donner un avis global: il a été excellent ce ppv. De mémoire, seul trois matchs sur les neufs ont juste été moyens: le Cena/Batista était vraiment trop pénible (malgré peut-être la meilleure construction scénaristique), le Hart/McMahon était désastreux car trop trop long pour ce qu’il était (un passage à tabac) et le Sheamus/HHH ne m’a pas une seule fois donné un véritable sentiment. Et je passe sous silence le match diva. Mais le reste était FORMIDABLE. Une nuance à apporter au match tag team vraiment trop court, mais le reste m’a bien botté: le CM Punk/Mysterio était du grand art court mais intense, Edge & Jericho n’ont pas déçu les espoirs et j’ai vraiment hâte de les revoir l’un contre l’autre à Extreme Rules, le Money In The Bank était franchement bon, ne chopant jamais une seconde pour respirer et possédant encore une fois un vainqueur totalement inattendu dont le succès m’a franchement satisfait. Le Triple Threat était lui aussi très bon construit et évidemment, l’Undertaker/HBK est mémorable. Voilà tout ce que je peux dire. Ah si, le décor de l’événement a grave déchiré. Ceci étant dit, passons au principal: un an de catch. Du lendemain de WM25 à WM26, qu’est-ce que j’ai surtout retenu ? Eh bien on va voir ça…

Lose.jpg
Un article ou aucun des gens présents sur cette photo ne sera évoqué. Sauf coup de pot.

Continuer la lecture de Bilan annuel WWEsque – 2009/2010 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Grand Trophée des Génériques Des Années 90 – Présélection

Messieursdamesamisdelapoésie bonjour, bonsoir et amicalement vôtre !

Aucun rapport, je kiffe juste ce screeshot

Bon, vous le savez peut-être déjà mais j’aime beaucoup entamer les articles par « bon, vous le savez sans doute… », mais ce n’est pas la seule chose que j’apprécie par ici: j’apprécie aussi beaucoup les génériques d’anime. Il y’a maintenant plus d’un, j’avais lancé et organisé le Prix Néant Vert de l’Opening, concours à l’intitulé trompeur puisqu’il ne comportait aucun opening issu d’anime sorti avant 2001 et qu’au final le choix des 40 avait été arbitraire et pas forcément qualitatif. Mais qu’importe, à la fin, la finale avait opposée les openings de Xam’d, de Sayonara Zetsubou Sensei et de Baccano!, et peu de fandoms avaient rendus le concours personnel, finissant sur un concours au bilan assez honnête, très respectueux, très fair-play, très sympa et tout. Et j’avais donc annoncé la tenue d’un concours réservé cette fois-ci aux openings issus de la décennie 90s. C’était le 7 Mai 2009 et à l’époque, j’ignorais encore qu’on pouvait tenir 48h sans dormir dans une convention: ça date un peu. Et entre deux, pendant onze mois, rien, aucun rappel, aucun indice, rien. Mais le revoilà !

Alors contrairement au concours opening « 2000s », on ne s’embarquera pas dans un long truc sur plusieurs mois. Là où le concours 2000S avaient 40 sélectionnés, ce concours là n’en comportera que seize, et ça sera du duel non stop. Ca durera neuf semaines, a priori sur toute la durée du début de la saison estivale: le concours commencera ainsi le 26 Mai, et se concluera très logiquement fin juillet, début aout avec une ou deux semaines de relache (certainement la semaine de la Japan Expo, par exemple.) Contrairement aux concours habituels, celui-ci débutera chaque mercredi soir et se concluera le mercredi soir suivant, en toute logique.

Et évidemment, avant de sélectionner les seize participants, il faut en pré-selectionner, en visionner un nombre assez conséquent: la décennies des années 1990 possède une quantité ahurissante d’animes pour un nombre de génériques « potables » certainement lui aussi assez important. Ca sera donc à vous de proposer des candidats pour ce concours, et ce ici même, via le formulaire de commentaires du billet tout ça. Evidemment, chaque générique sélectionné le sera pour ses qualités globales: la musique peut déchirer mais si les images peinent à être « synchro », peinent à être intéressantes où peinent à créer une envie de se laisser englober par l’univers, le truc ne vaut pas tripette. Donc voilà, et évidemment la sélection risque d’être arbitraire, fasciste et injuste, mais eh, c’est les dures roues du destin (j’avais personnellement utilisé un peu de tirage au sort la dernière fois quand j’hésitais vraiment trop entre deux oeuvres de qualité. Yoshii-style, voyez.)

Les génériques proposés doivent donc venir d’animes sortis entre le 1er janvier 1990 et le 31 Décembre 2000. Pourquoi l’année 2000 ? Pour la raison toute simple que je l’avais exclu du concours précédent… Également, et c’est injuste, les génériques français ne sont pas acceptés. Je ne doute pas de la beauté artistique de l’opening français de Pokémon par exemple, mais bon, hein, dites, oh, voilà. Et évidemment, contrairement au concours précédent, les endings aussi méritent le droit de vivre, c’est pour ça que c’est avant tout un concours de générique plus que d’opening. A partir de là, postez vos openings préférés de cette période de temps dans les commentaires, en prenant garde à mon antispam fasciste qui réagit mal -parfois- aux urls: si jamais votre commentaire ne s’affiche pas après l’avoir posté, c’est qu’il a été mangé par l’antispam. A priori, je checke la boîte spam régulièrement donc je devrais le retrouver. Mais l’erreur devrait peu se produire alors j’ai bon espoir.

Donc en espérant de belles découvertes de génériques et un concours qui sent bon la menthe et le lotus, voici une petite sélection personnelle de six génériques (ces six-là, surtout quatre d’entre eux, partant plutôt favoris pour la victoire finale d’ailleurs, et encore, j’ai fait exprès d’en laisser de coté) pour vous donner une idée:

A vous donc d’en rajouter encore plus sur la liste. Youhou ! Faites le boulot a ma pl… euh non je devrais pas formuler ça comme ça.

Bien, et pour finir sur quelque chose de complétement différent, j’ai reçu mes billets de train, c’est la joie, je serais bien à Lovin Japan ce week-end, vraisemblablement les deux jours, couvrant l’événement pour Radio Phénix et pour… euh… ce blog (professionalisme, baby !), et je profiterais d’avoir un magnétophone pour interviewer des jeunes et jolies cosplayeuses. Oh, bien sûr, cela n’occulte pas le fait que j’y vais aussi (et surtout haha) pour demander à Yoshitoshi Abe de me cracher dans les cheveux, que je me serve de son crachat comme shampooing pour le reste de ma vie.

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Les top 10 de Newtype sont plein d’enseignements

Je suis d’accord avec vous: Sankakucomplex, c’est de la daube. C’est un peu le Voici du monde otaku mondial. Un site assez racoleur, toujours près à ressortir les débats bien miteux, se montrant souvent exagérément paranoïaque (leur gestion de la crise anti-hentai au Japon fut pfff), n’hésitant pas à modifier un peu les nouvelles pour les faire aller dans leur sens. Pfu. Et puis même leur imageboard est de la merde, d’une ergonomie et d’une vitesse inférieure à danbooru, imouto ou konachan… ce qui n’est vraiment pas très confortable. Bref, rien à sauver. Maintenant que je leur ai cassé du sucre sur le dos assez gratuitement, parlons du sujet principal, c’est à dire le top 10 de Newtype du mois de mai.

Pourquoi y'a une pétasse aux cheveux roses qui gache la vue !
Un des plus importants magazines mensuels sur l’actualité du manga et de l’anime, et possédant en outre un nom faisant référence à l’univers de Gundam (bon ok ça c’est Wikipédia qui me l’a appris, moi je suis un béotien), Newtype possède donc une certaine aura, et est un peu le Animeland japonais… avec encore plus de budget et de lecteurs ! Enfin non, que dis-je, cette comparaison n’a aucune pertinence, oubliez là tout de suite, moi j’ai la flemme d’appuyer sur retour. Alors bon, ce qu’il y’a de fun avec le Newtype c’est qu’il possède chaque mois un double top 10 typé concours de popularité et il est souvent intéressant de le mater genre, une fois par an. L’année dernière j’y avais jeté un oeil et c’était rigolo comme tout, eh bah là j’y rejette un oeil un an plus tard et c’est quasiment le même top 10 SAUF QUE. Cette fois-ci je vais le commenter sous vos yeux ébahis. E-BA-HIS ! Et en plus ça sera l’occasion de balancer mon opinion -universelle- dans votre face. Et de pouvoir faire des calembours. Je m’en languis d’avance.

Continuer la lecture de Les top 10 de Newtype sont plein d’enseignements 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Joue Là Comme Néant Vert – Le Roi Lion #2

Un épisode de 20mn30, car on ne se prive rien ! Yahho !


JLNV Le Roi Lion #2 – La cascade !
envoyé par Amonita. – Plus de jeux vidéo !

Yahho ! Là je vais enregistrer le 3 dans l’après-midi, il sera tout beau tout chaud. Je ne remercie pas Sony Vegas qui a refusé d’enregistrer le bordel, en faisant une belle erreur de merde à chaque fois, du coup j’ai du le faire sous windows movie maker encore une fois et j’aime pas parce que voilà j’aime pas et puis j’ai presque réussi à virer le sigle Hypercam je suis jouasse, c’est super, yahho pour la peine !

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

[Journalisme Total] Analyse des génériques de K-On!!

KONAvert.png

Souvenez-vous, nous étions en Avril 2009, Néant Vert écrivait encore des articles basés sur le hentai, la parution français de Bienvenue dans la NHK n’était pas encore terminée, j’étais étudiant en droit et Wan avait écrit sur soviet voice un article assez amusant qui s’exercait à l’analyse de l’ending de K-On!. Cette analyse, très rigolote à l’époque et presque hilarante maintenant (même que certains s’en sont inspirés) devait encore une fois recevoir un hommage et cette fois-ci, il sera en béton armé puisque nous analyserons d’un oeil critique et occidental l’ending ET l’opening de la nouvelle saison de K-On!, nommée subtilement K-On!!.

Article plein d’images, si votre connexion est aussi pourrie que la mienne, vous allez un peu souffrir.

Continuer la lecture de [Journalisme Total] Analyse des génériques de K-On!! 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Baka To Test To Shoukanjuu – Trop bon, trop con

Pour respecter l’esprit de la série, cet article est entièrement écrit au fil de la plume, sans la moindre interruption ni pause pour réfléchir sur ce qu’on va dire ensuite, ce qui donne un aspect décousu, parfois répétitif et certainement crétin. Les seules relectures et rajouts ultérieurs sont pour rajouter des screenshots, virer les fautes les plus honteuses, espacer un peu les éventuels paragraphes et caetera et caetera. De toute façon, si vous trouvez ça pourri, j’aurais qu’a dire que c’est un exercice littéraire à objectif artistique et que vous ne pouvez pas comprendre l’immensité de mon talent à oser.

001.png

Continuer la lecture de Baka To Test To Shoukanjuu – Trop bon, trop con 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Néant Vert 4 – Neantvert.eu

Oh oui je l’avoue: ce qui s’est passé entre nous jeudi n’était qu’un odieux poisson d’avril grotesque et rigolo. Eh, redécorer un blog en rouge et de manière faussement communiste c’est FUN. Pour la peine, je poste quelques images qui resteront gravées dans la mémoire collective:

Poisson.jpg
Poisson.jpg
Poisson.jpg

Mais derrière ça se cachait une sorte de gigantesque complot visant à… déménager un peu le Néant Vert. Et effectivement, comme vous pouvez le constater, on reste toujours sur dotclear (contrairement à ce vendu d’Axel) mais on change un peu le design du blog: eh les gens, ça fait un an qu’il était stable, c’était une première dans l’histoire du blog, je pouvais pas laisser ça comme ça. Mais heureusement, comme le monde moderne avance un peu plus chaque jour, désormais apparaît en bas de la barre verticale (au dessus de l’appel aux dons pour l’association ) la possibilité de changer de template pour retrouver celle qui fait le bonheur des nostalgiques ! Donc voilà voilà c’est chouette ça change.

J’avoue aussi avoir stressé comme un malade pour essayer de rediriger les flux rss et les anciens urls du site et au final avoir tout torché en un coup de cuillère à pot et simplement en créant un fichier .htaccess de trois lignes. C’est toujours ce genre de bonnes surprises qui font que j’aime bien tripoter moi-même mon blog. Bloquer 3h sur un truc a la con pour le régler en 2s ? Priceless.

Et enfin, vous l’avez remarqué, une nouvelle bannière pour le site, dédiée à Serial Experiments Lain et plus simplement à tout ce que la série représente: y compris donc les deux invités de la convention Lovin Japan qui aura lieu dans maintenant trois semaines. J’ignore encore à l’heure actuelle si j’irais les deux jours où simplement le samedi, avec l’espoir entier de dire à Yoshitoshi Abe qu’Haibane Renmei est bel et bien le meilleur anime de tous les temps, tout ça.

Et enfin évidemment le changement le plus radical est l’url même du site, désormais tout simplement neantvert.eu. Ne cherchez pas trop longtemps la raison du pourquoi mais j’avais envie d’enfin doter Néant Vert de son propre nom de domaine, et j’avoue assez kiffer le « .eu » pour des raisons assez étranges. Et puis comme ça, ça me fera un point commun avec Exelen et son Fangirl.eu, et prouvera donc que ce nom de domaine est signe de qualité. J’aurais pu prendre du .fr, du .com, du .net, du .hk mais nan, j’ai pris du .eu. Comme ça. Gentiment.

Pour d’autres sujets, je suis assez scandalisé par les propos de l’actuel président de région Poitou Charentes (fin de l’article) qui attaque ouvertement et violemment les mangas. Que Zemmour bave sur Candy & co j’en avais pas grand chose à branler car l’homme reste inoffensif, mais qu’une personne de haut rang dans la hiérarchie politique se vante d’avoir dégommé le truc dans sa région en le jugeant de termes assez forts (abaisser l’être humain, huh ?), c’est franchement glauque, pour ne pas dire révoltant. Je pourrais pomper un article entier là-dessus mais bon, quel interêt: c’est à des citoyens de la région Poitou de le faire à ma place. En quoi la lutte contre les mangas a payé au Poitou (région du futur Japaniort et du festival de BD), par exemple ? Enfin bref, vaut mieux ne pas trop y repenser et faire comme si elle n’existait pas: le Parti Socialiste essaie de faire comme ça depuis un an, ça semble plus où moins bien marcher…

Bref, j’attends surtout d’éventuelles suggestions pour ce thème, des choses à corriger qui m’aurait échappé, des liens à mettre en priorité dans la barre verticale sous la bannière, ce genre de trucs. J’ai même changé le favicon mais je le trouve pas gégé…

Bientôt sur Neantvert.eu: La chronique débauchée de Wrestlemania 26 ! Une chronique faisant l’apologie de Baka To Test To Shoujankuu ! Une rétrospective sur Perfect Dark ! Pourquoi mon équipe de Pokémon Soul Silver est la meilleure au monde ! Restez branchés !

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr