Archives quotidiennes :

Karaoké Epitanime & Fanfictions Yaoi

Samedi avait lieu une Diurne Epitanime classique suivie d’une nuit entière de karaoké, de minuit à six heures trente du matin. Et évidemment, comme j’aime beaucoup le karaoké, j’ai été appaté, faisant le déplacement depuis Caen juste pour le plaisir de passer plus de douze heures en présence de qualité. Car il est temps que le karaoké Epitanime soit honoré comme il faut sur ce blog.

TATAKAE !

Derrière le karaoké Epitanime il y’a donc une seule divinité: la fameuse Toyunda. Pour ceux qui ne la connaissent pas, alors j’ignore le nombre exact de trucs qu’il peut y’avoir dedans mais elle possède une quantité abyssale de choses en mémoire. Et quand je dis abyssal, je ne rigole pas, Il ne manque que très rarement un truc dedans. Bref, un travail vraiment effectué sur le long terme, une machine sans cesse complétée et mise à jour, et qui fait le bonheur de ceux et celles qui aiment gueuler à tue tête. D’autant que la gestion des séances de karaoké est globalement très bien fichue chez l’Epita, et ils ont appris à nous épargner le micro disponible pour ceux qui voudraient chanter en individuel, qui est une chose que je déteste vraiment personnellement: on est pas en kara pour écouter les trois mêmes personnes (car ce sont toujours les mêmes personnes qui viennent chanter, suffit de voir le kara Tengumi de la JE) venir massacrer (car elles chantent mal) l’opening qui passe. Non mais oh !

Je dis l’organisation est très bien fichue mais il arrive toujours trois ou quatre couacs ici où là (« maieuh j’avais demandé l’op de Higurashi Kai, on me file celui de la première saison ! » « maieuh pourquoi l’amv hagane no messiah il a le droit de passer et mon jihaku il a pas le droit, ils sont aussi longs l’un que l’autre, c’est injuste, donnez moi des femmes que je les viole pour libérer ma frustration ! ») mais généralement, 98% du temps, on a ce qu’on veut, quand on le veut et malgré le grand nombre de personnes souvent présente en amphi. Et depuis qu’on a maintenant en plus le kara « alternatif » en petite salle avec une vingtaine/trentaine de personnes grand maximum, les règles ont changées et ne plus avoir l’opening qu’on veut est devenu une sorte de malchance ultime.

Et ce que j’aime surtout dans ces séances de kara Epitanime, qu’elles soient en amphi où en petite salle, c’est la bonne ambiance qu’on y trouve ! Ca taquine un peu mais pas méchamment, des gens hurlent de joie, tout le monde allume son portable où son briquet pour chanter Ai oboete imasuka, on bourrine sur les tables quand y’a X, les gens sont heureux d’être là, et souvent ce grand enthousiasme est communicatif. Et quand le shuffle se la joue grand seigneur et se permet le luxe de créer des combo de ouf qui emportent l’adhésion générale, alors on peut vivre juste un bon quart d’heure d’extasie ! Par contre, au contraire, si deux ou trois chansons un peu meh / obscures s’enchaînent, on verra vite la salle un peu perdre sa force… pour mieux la retrouver lorsque débarquera Tatakae! Otaking, Gurren Lagann où même la grande famille des dangos. Puis même quand le générique ne nous plaît pas, y’a toujours moyen de « s’amuser » en le commentant avec ses voisins et caetera.

Du coup on en arrive à la nuit de samedi, et là où c’était encore plus rigolo c’était qu’au final, 90% des gens présents se connaissaient et se fréquentent très régulièrement sur IRC donc par conséquent dans ce « tronc commun », on retrouve nombre de délires plus où moins subtils, à commencer par le fameux meme qu’on ne présente plus, le « CANCER. » Alors bon moi perso, j’ai déjà du le dire: si je peux remonter dans le temps pour avorter la mère du type qui un jour a dit « X est le cancer qui tue Y », je le ferais sans doute parce que l’expression m’agace un peu beaucoup et j’ai passé le stade « haha running gag rigolo » de très loin. Du coup j’avoue que voir apparaître le truc en karaoké en octobre dernier me faisait un peu peur. Au final le truc a été très vite désamorcé et aujourd’hui il est un peu utilisé sur tout et n’importe quoi, vraiment pour le fun. Là où j’avais peur de voir un truc être utilisé très sérieusement pour péter les couilles, au final il est devenu un truc plus inoffensif qu’autre chose, parfois même très drôle quand bien utilisé (cad quand on l’attend pas.)

Alors pourquoi une joyeuse organisatrice vient nous LES PETER à 5h du mat ? Non mais sérieusement sur le coup j’étais tellement « Oh putain mais qu’est-ce qu’elle vient nous raconter là » que j’ai eu trois minutes de vide dans ma tête. C’était juste révoltant. Parce que madame – présente depuis le début du truc donc- laisse passer tous les « cancer » sans broncher et sans rien dire, et paf, ayé, les jvtards le font sur Reborn donc là ayé on a touché à la corde sensible, elle fait interrompre le truc, prévient qu’au prochain cancer tout le monde dégage et fin de l’histoire ! Super ! C’est juste le grand n’importe quoi ! Inutile de dire que ça a un peu dégommé l’ambiance gratuitement (d’autant plus gratuitement que la Kira bah après, elle s’est barrée après avoir laché sa merde hein, super), et que ça pose une certaine problématique sociale. C’est à dire « comment les memes d’une communauté sont perçues par les non initiés » mais en l’occurrence, avec 90% de touhouistes/haruhistes/jvtards/thalistes/assimilés dans la salle qui ont bien interprétés le truc, l’intervention menaçante faisait plus « je parle pas pour la majorité mais juste pour moi » qu’autre chose. L’autre problématique c’est que commencer à interdire certains trucs en kara, c’est la porte ouverte à toutes les fenêtres: puisqu’on a maintenant une jurisprudence, j’ai hâte de devenir moi même responsable pour pouvoir enfin interdire les cris stridents des fangirls, qui sont une insulte à mes oreilles, non mais sérieux faut arrêter tout de suite ce genre de délires quoi. Ca sera quoi la prochaine fois ? Les types qui soupirent bruyamment, les types qui bavardent, ceux qui crient « PEDO » devant l’op de Nanoha ou de Kanamemo ? Et là on en arrive à l’autre problématique qui est qu’on ne peut pas « interdire » les réactions négatives à un opening mais sérieusement, de toutes les réactions « négatives », le cancer est sans doute la moins terrible tellement le truc est devenu plus taquin qu’autre chose et puis merde, de toute façon on est assez grand pour pas prendre ça ni personnellement, ni au sérieux, faut arrêter quoi. Limite on pourrait croire que la salle kara est un champ de guerre alors que putain, NON, justement.

Bref ça m’a suffisamment choqué pour que j’en parle ici un bon coup parce que pfff quoi. C’est juste blasant et à un moment il faut faire le point sur ce genre de trucs, pour l’avenir. J’espère juste que du coup le « cancer » ne deviendra pas quelque chose de – attention gros adjectif -… politique.

Mais Ranka est douce et pardonne

Ca serait dommage que ce genre de choses se reproduisent à l’avenir donc, puisque le karaoké Epitanime est comme je l’ai dit un endroit génial où on peut s’offrir gratuitement, régulièrement un nombre incroyabe de génériques où d’inserts songs. Sans le kara Epitanime, je n’aurais peut-être jamais accorder autant d’interêt au générique de Ga -Rei- Zero et par conséquent peut-être jamais regardé cette pourtant excellent série. Le kara Epitanime et un op d’Evangelion franchement épique est un des trucs qui m’a vraiment motivé à redonner sa chance à un anime que j’avais laché au bout de trois épisodes. Sans le kara Epitanime et un bon coup de Ai Oboete Imasuka, peut-être n’aurais-je jamais été vraiment motivé à voir le fantastique Macross Do You Remember The Love. Le kara Epitanime est un endroit magnifique pour découvrir (et je met une grosse emphase là dessus), un endroit superbe pour se défouler, pour s’amuser, pour partager des sentiments avec des gens… Et encore une fois je tiens vraiment à honorer tous les anonymes (bon j’en connais deux ou trois mais) qui pendant des années ont timés avec passion et dévouement des milliers de chansons, de génériques et tous les organisateurs qui doivent gérer tout ça à chaque événement, risquant leur vie à chaque erreur ! Alors encore une fois, bravo et merci à tous ceux là ! 😀

Et maintenant en bonus, et puisqu’on me l’a demandé, deux fanfictions yaoi écrites par moi même !

Maïndfück
Mindfuck !

Continuer la lecture de Karaoké Epitanime & Fanfictions Yaoi 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr