Archives de
Jour : 5 octobre 2010

Sur-analyser le catch où mourir ? Alors je préfère le cercueil.

Sur-analyser le catch où mourir ? Alors je préfère le cercueil.

Aussi étonnant que cela puisse paraître, Hell In A Cell 2010 a été un très bon pay per view. Étonnant car avec seulement deux semaines de construction et une thématique qui pue quand même grave du bec (les matchs de championnats mondiaux obligatoirement en Hell In A Cell, ce match à cage fermé censé être reservé aux feuds les plus sanglantes où aux matchs les plus virils, devenu ici un simple décor pour des matchs assez classiques), je ne m’attendais rien et j’étais même prêt à ne pas mater le pépévé en live, dérogant à toutes mes habitudes construites jusque là. Mais non j’ai maté, j’ai kiffé et je monte mon verre envers la WWE pour avoir proposé ici un produit extrêmement solide, qui peut se targuer de n’avoir aucune faiblesses (même le match diva a été intéressant), ni véritables points noirs.

Deux semaines avant avait précédé, de la même manière, un très bon Night of Champions, là aussi avec aucun match ne semblant vraiment être le vilain petit canard du groupe (et encore une fois même le match diva n’aurait pas forcément eu sa place comme vilain petit canard, ce qui est surprenant), pas mal de surprises, de qualité technique et tout et tout. Bref on a encore eu une fois le beurre et l’argent du beurre.

HA - HA - Ha...
Toutes les images de l’article sont issues de l’AMV Hell 5

Mais si j’écris ce billet ce n’est au final pas tellement pour parler plus longuement de ces soirées, où de l’état actuel de la WWE: au final, c’est plutôt vain. J’ai arrété les chroniques mensuelles après avoir remarqué leur extrême redondance: le fait que c’était avant tout une histoire de ressenti faisait que c’était au final plutôt répétitif: toujours le même enthousiasme vis à vis de Jericho, de Punk, de la Nexus etc etc. Et souvent les mêmes signalements. De la WWE en ce moment je n’ai d’autant plus pas vraiment grand chose à reprocher, le produit semblant avoir enfin trouvé une belle vitesse de croisière, sachant proposer des storylines intéressantes, prometteuses, parfois jouissives mais des choses qui savent au moins éveiller en moins un intérêt. Ce n’est certes pas tout le temps parfait, pas tout le temps original, pas tout le temps intelligent mais ça fait son boulot.

Lire le billet.