Archives de
Mois : novembre 2010

6 animes qui mériteraient un OAV H (Comme Princess Lover)

6 animes qui mériteraient un OAV H (Comme Princess Lover)

Connaissez-vous Princess Lover ? Non ? Rassurez-vous, moi non plus. La seule raison pour laquelle cet série télé restera dans les mémoires, c’est parce que AxelTerizaki avait blogué dessus une fois. En fait non, attendez, je mens complétement: y’a une autre raison pour laquelle cette série télé restera dans les mémoires, et cette raison c’est ses OAV. Pourquoi ? Parce que c’est carrément du hentai. Oui, il y’a également une troisième raison mais la similarité du nom avec une chanteuse oubliée est un détail.

Donc oui, Princess Lover a connu une adaptation en OAV H. Et vous savez c’est quoi le meilleur dans tout ça ? C’est que mater la série télé n’empêche pas de comprendre parfaitement le scénario des OAV. Ce qui permet un double profit quasi immédiat !

_UFW-FAKKU__Princess_Lover_OVA_-_Part_2__LQ__EA4BAA21_.mkv_snapshot_04.26__2010.11.26_02.03.13_.jpg
Ici illustré: le scénario.

Bien entendu tout cela ne se fait pas sans quelques sacrifices: les personnages changent MYSTÉRIEUSEMENT de seiyuus, des mosaïques apparaissent, le héros voit ses yeux être remplacé par de l’ombre et, effectivement, oui, il faut se taper l’habitude qu’a l’héroïne de se faire des monologues en pleine acte sexuel. Sérieusement qu’est-ce qu’elle parle holalalala, et on en a tellement rien à foutre de ce qu’elle dit holalala. Mais c’est pour cela qu’en quelque sorte, Princess Lover se montre comme une révolution: au lieu de laisser les doujins dicter sur quoi les fans de la série vont se fapper, le studio ici responsable prend carrément les devants et nous file directement leur fanfiction un peu cracra, sans le mot fan et avec budget, animation et mosaïque. Se fapper sur du contenu officiel, voilà quelque chose qui pourrait, comme ils disent chez Morandini, créer le buzz. Alors au lieu de laisser les studios choisir à notre place, je vais choisir pour eux. Voici donc une liste de sept animes qui mériteraient un OAV H. Et aucun anime n’est à l’abri !

6 – SPICE & WOLF

Pourquoi Spice & Wolf me dites-vous ? C’est charmant Spice & Wolf ! Une héroïne charismatique ! Un petit couple super mignon qu’elle forme avec Lawrence ! Un monde moyenageux nuancé ! Des cours d’économie ! Horo ! Et oui justement, notons ça: Horo. Car au final tout le monde a maté Spice & Wolf pour elle et, double combo, elle est tout le temps à poil ! Ce qui permet des grosses économies en animation et en dessin. De quoi faire un OAV rentable !

OAVH01.jpg
90% de Spice & Wolf.

Il faut voir en plus tout le potentiel de l’univers: le coté moyenageux permet de revenir à quelques basiques comme les brigands de grand chemin, les clercs corrompus ou les pestiférés, tandis que l’aspect économiquement fort permettra de justifier une ou deux scènes de sacrifice héroïque d’Horo afin de permettre à Lawrence de manger. On peut également miser sur l’aspect furry et éventuellement un peu de femdom qui pourrait aller à Horo. On a également 2/3 personnages féminins secondaires qui peuvent assurer le quart d’heure « branlette innocente du héros » mais rester globalement inoffensive. Enfin ce qui serait potentiellement intéressant: truffer l’anime de leçons de fordisme et d’illustrer ça avec justement des scènes d’amour viriles trèèès mécaniques. Cela aiderait à mieux saisir un message encore un peu obscur chez nous. Apprendre l’économie avec du hentai ? Pourquoi pas !

Lire le billet.

Si ta vie te tenait qu’a un sandwich de junk-food…

Si ta vie te tenait qu’a un sandwich de junk-food…

Cette semaine, j’ai enfin réussi à faire des pâtes ! C’est souvent le genre d’épreuve à affronter dans la vie et la croissance d’un homme, et qui lui permettra plus tard, de pouvoir vivre seul, indépendant et, qui sait, de réussir sa vie, le sourire blanc éclatant aux lèvres et son enfant de six ans dans ses bras, tout en remuant la main vers la caméra ! Mais parfois, il faut savoir revenir aux basiques, aux sandwichs ! Et quand on parle de sandwichs, n’hésitons pas à aller plus loin, à voir plus haut: à parler de burgers ! Et évidemment, quand on dit burger, on parle McDonald’s ! Non parce que Quick, c’est un peu léger soyons francs… Saler soi même ses frites ! Hérésie ! Du pain sec ! N’importe quoi ! Des vrais légumes dans le burger… eh non attendez c’est très bien ça !

Mais qu’importe, ici, je vais m’entretenir du très sérieux débat des sandwichs MacDonalds… En offrant ici mon top cinq personnel ! Non non, ne me remerciez pas, c’est tout naturel. Ce blog devait repartir sur le terrain du polémique, du subjectif et du providentiel, et ce dès maintenant !

FastFood01.jpg
Cancer (allégorie.)

De base, messieurs, Deluxe Potatoes > Frites. Hum, ce doux petit gout indescriptible qu’on plonge dans une sauce offerte par la maison – même si le terme « offert » reste un peu naïf – et elle aussi au gout indescriptible, ce qui donne un combo qu’on peut décrire uniquement sous le nom de « super-giga-mega-awesome… même si ça reste indescriptible. » Prenez en plus une gorgée de douce limonade a coté et envolez vous vers ce rêve bleu: vous n’y croirez pas, c’est merveilleux. Et puis les frites, il m’en reste toujours trop dans le sachet à la fin du repas. Et ça c’est mal.

Alors attention messieurs, voici le joyeux top 4 de vos rêves. J’avais dis top 5 dans l’intro ? Au final top 4. J’ai laissé tomber les plus faibles sur le chemin, à partir d’ici ce n’est que vérité…

Oriental Spicy !
FastFood02.jpg
Observez l’illustration que je viens de poser. Ce hamburger n’est-il pas incroyablement physiquement séduisant ? Il a une bonne bouille, vous le regardez et bam, vous vous jurez que vous avez déjà vu ce doux visage quelque part… Tentez de vous remémorer… Mais oui ca y’est, vous savez exactement quand vous l’avez vu ! La première fois que vous êtes tombé amoureux ! Cette forme presque triangulaire, ce steak en position inférieure, cette salade délicatement posée, cette sauce aux couleurs orientales… car ça tombe bien, ce sandwich l’est ! Bon dans la réalité, vous allez ouvrir la boîte, tomber sur un gros bordel et votre steak passera son temps à glisser putain de bordel de merde de c’est chiant mais ce n’est pas le plus important.
Il est très très récent – il a fait ses premières classes cette semaine – mais oh magie, oh allégresse, il a déjà tout d’un grand. Ce gout au curin qui vous remplit d’aisance le palais et qui reste en bouche aussi longtemps que vous le souhaitez, cette sauce délicatement posée, ce pain unique, jamais vu ailleurs… vous voyez le petit oriental ? Non, parce que vous ne le prenez jamais et vous avez raison de ne jamais le prendre ! Et bien l’Oriental Spicy c’est comme si vous disiez au petit oriental « allez, deviens un homme jeune sot, grandis, et triple de taille. Comme ma bite. » Et voilà. Vous avez l’Oriental Spicy. Et dorénavant, votre vie se fera dans la PEUR de voir le sandwich être retiré des étals, vous laissant seul avec votre désespoir et votre hésitation face à la caissière. Allez vous pouvoir passer à autre chose quand le temps sera venu ? Vous êtes un homme, vous allez pouvoir le faire !

Lire le billet.

[I’m Acting !] Comment illuminer la scène avec votre cosplay

[I’m Acting !] Comment illuminer la scène avec votre cosplay

Le cosplay est, a toujours été, et sera toujours une véritable institution de la bonne convention, qui ne peut pas se dérouler sans le moindre concours où le moindre type déguisé dans ses allées. On a tous nos opinions personnelles sur le sujet mais pour ma part, c’est toujours un plaisir de voir des gens déguisés et souvent a été pour moi l’envie de rejoindre ce petit monde au moins à une reprise, avant d’échouer par motivation/argent/confort ! Et après avoir assisté au défilé cosplay de la journée Manga-tan, après avoir assisté à une quinzaine de sketchs, une envie paternaliste est montée en moi. un quelque chose voulait parler publiquement, quelque chose qui voulait prendre les cosplayeurs par la main et leur montrer du doigt les étoiles que, quelque part, ils méritent.

Parce qu’en fait ouais, j’adore mater les concours de cosplay, mais ouais, y’a encore parfois des trucs qui me chiffonnent. Des trucs faciles à corriger pour la plupart, qui méritent un peu d’effort pour permettre au public déchainé de vous aimer encore plus, et peut-être le jury influençable de vous offrir plus facilement des points dans votre face ! Faisons donc la revue du « bon passage sur scène pour un cosplayer » ! Laissez parler mes quatre ans de théâtre classique et de matage de défilés ! Ils veulent parler !

Penpen <3
Aperçu des cosplays de Manga-tan. Photo prise par Ombre.

Lire le billet.

Utopiales 2010 – King of Thorn, Fanboys & Redline

Utopiales 2010 – King of Thorn, Fanboys & Redline

Cette semaine a lieu à Nantes le festival Utopiales qui se concentre donc énormément sur l’univers de la SF et du fantastique, avec nombreuses projections. Voilà donc mon ressenti des trois films que j’y ai vu. Je reviendrais plus tard sur la journée Manga-tan du dimanche puisque je m’y rend… demain. KING OF THORN Un peu rendu dans la salle sans trop savoir de quoi ça allait parler, mis à part une indication du genre « y’a un virus dedans », j’ai Lire le billet.

B Gata H Kei – Une B Gata pas trop cuite

B Gata H Kei – Une B Gata pas trop cuite

Y’a deux semaines j’évoquais ma vision et mon expérience vis à vis de Kare Kano, qui est pour moi une des meilleures comédies romantiques que j’ai pu voir grâce au Japon ! Pas trop stupide, aux personnages attachants, à l’humour savamment dosé avec les scènes d’émotions, on avait ici affaire à un bloc très intéressant dont le seul défaut, pourtant important, était sa fin terriblement baclée et qui surtout… n’existait pas vraiment. Fin de l’histoire, pas de suite, achète le manga, ramasse tes dents. Du coup pour changer complétement de contexte, j’ai décidé de m’intéresser à B Gata H Kei, sorti au printemps dernier dans notre petit monde d’animation japonaise. Le postulat ? Crétin. L’opening ? Moyen ! L’ending ? Idem ! Mais rien à faire, en avoir discuté un peu avec monsieur Zoneur (thaliste émérite) m’a fait dire « tiens et si je tentais quand même l’aventure ? » Et l’aventure B Gata H Kei commença !

BGata002.jpg

Lire le billet.

Chibi Japan Expo 2010 – Plot twist

Chibi Japan Expo 2010 – Plot twist

C’est vaguement incroyable mais pourtant vrai: après une édition 2009 décourageante et détestable qui m’avait plus où moins vu promettre de ne jamais y refoutre les pieds, j’ai non seulement décidé de redonner une chance à la Chibi mais en plus tout ça pour au final sortir de la convention avec une certaine patate et un certain plaisir. Pour quelle raison ? Est-ce que la disparition totale d’attente y a joué ? Est-ce parce que j’étais moins malade à en crever que l’édition 2009 ? Est-ce parce que j’étais bien accompagné ? Est-ce parce que le nombre d’activités a faire avait considérablement augmenté ? Est-ce parce qu’au final j’en ai eu plus rien à battre du rez de chaussée totalement déprimant ? Est-ce parce que la logistique fonctionne mieux ? Voyons un peu ça en détail, voulez vous…

Bon et comme du coup de tout le week end j’ai pris qu’UNE photo, toutes les photos utilisées ici viennent d’autres sources, que j’essaierais dans la mesure du possible de citer.


En l’occurrence cette photo vient de mon bilan de l’an dernier. RECYCLAGE.

Lire le billet.

Paris Games Week 2010 – Plus jamais ça

Paris Games Week 2010 – Plus jamais ça

Là je viens de rentrer sur Caen après un trèèèès long week end parisien riche en rebondissements et au lieu de faire un GROS article pour parler des deux événements auquel j’ai assisté (le Paris Games Week et la Chibi Japan Expo), je vais faire dans la simplicité et en faire deux, tranquillement. Et c’est très bien parce que sur le PGW je n’ai RIEN A DIRE. Enfin quand je dis ça c’est une figure de style… J’ai vraiment pas Lire le billet.