Archives quotidiennes :

Résumons la saison anime d’automne 2010 de manière concise et relativement intelligente, avec un peu de mauvaise foi pour le fun

Salut ! Je suis Amo, vous me connaissez sans doute pour des articles comme « K-On!! est un chef d’oeuvre immémoriel« , « Sonic Heroes m’a fait vomir mon repas quand j’étais adolescent » ou bien « Une fois, j’ai vu du Queen’s Blade« . Mais vous me connaissez peut-être parce qu’un jour, dans une autre vie, j’ai du sucer Pazu d’Animint. Ou alors vous me connaissez peut-être parce que vous êtes mon ami de l’Internet, ou que vous m’aimez pas mais que vous lisez mes articles quand même pour vous rappeler exactement pourquoi vous m’aimez pas, ou alors vous êtes arrivé ici avec un mot clé sans rapport, ou alors vous êtes un des trois visiteurs qui utilisent encore Blogchan, ce qui est courageux ! Aujourd’hui les enfants, et puisque c’est bientôt Noël, on va revenir un peu sur la saison qui vient de s’écouler et puisque je sens que vous êtes tout fatigué parce que la période le veut, on va essayer de pas trop faire de texte parce que faire des pavés, c’est épuisant.

On va donc résumer une sélection d’une quinzaine d’animes de cette saison, le tout dans la bonne humeur qui fait le sel de ce blog (genre) et en partant du principe que les autres, on en a un peu rien à foutre, c’est un fait, surtout l’anime avec la fille-seiche qui bosse dans un resto pour sauver la nature.

PANTY AND STOCKING WITH GARTERBELT

Fapfapfapfapfap

Le scénario: Panty & Stocking sont deux salopes, l’une nympho, l’autre boulimique, qui doivent sauver une ville de monstres moches et pas gentils, tout en conciliant leurs passions.
C’est fait par qui: Gainax
Qu’est-ce que l’Internet en attendait: Une grosse tuerie qui serait la réponse des japonais aux Super Nanas, dix ans plus tard parce que eh, ce sont les Japonais, ils ont mis cent ans à répondre à Jules Verne.
Qu’est-ce qu’on en a eu: Une grosse tuerie qui est la réponse des japonais à une centaine de dessins animé américains dont un article entier (mais certainement pas sur mon blog, c’est trop intellectuel pour moi) sera dédié à les lister.
Qu’est-ce que l’Internet en a pensé: Certains ont dits que c’était dégueu, épileptique et crétin mais globalement la grande majorité de l’Internet les emmerde et a passé chaque semaine à se fapper dessus, ce qui doit être un bon signe.
Ce qu’on en retiendra: La transformation du premier épisode, l’épisode ou ils se tripotent le nez, Kneesocks, Panty, Stocking, Garterbelt qui est pédo…

OREIMO NO MACHIN TRUC (Ma machin truc peut pas être aussi bidule)

Pute-s-

Le scénario: Un jeune adolescent retardé mentalement découvre que sa pute de soeur, en plus d’être une grognasse, kiffe les eroges et les magical girl et que donc elle est automatiquement une otaku. Commence alors une formidable odyssée ou sa soeur est une pute, ou les amies de sa soeur sont reloues et ou il tente de serrer une binoclarde timide générique.
C’est fait par qui: AIC
Qu’est-ce que l’Internet en attendait: Le successeur spirituel de Genshiken, avec une tsundere pas trop reloue comme héroïne, des jolies images et une critique du matérialisme en bonus.
Qu’est-ce qu’on a eu:
Je suis fier de ce graphique
Qu’est-ce que l’Internet en a pensé: Que Kirino était une grosse salope insupportable, mais y’en a qui ont quand même continué à mater. Chaque épisode. Un par un. Alors qu’elle devenait de plus en plus une grosse reloue pendant que son frère devenait de plus en plus incapable.
Qu’est-ce qu’on en retiendra: Que Kirino est bel et bien une grosse salope insupportable et que personne du casting ne peut être sauvé, même l’otaku un peu co-conne là.

Continuer la lecture de Résumons la saison anime d’automne 2010 de manière concise et relativement intelligente, avec un peu de mauvaise foi pour le fun 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr