Archives quotidiennes :

Professeur Layton et la diva éternelle – Fridge Logic

Mercredi, on était tous rassemblés autour de l’histoire du joli petit oignon, aujourd’hui on continue l’alphabet estival en parlant du Professeur le plus célèbre de la DS et son premier essai cinématographique: Professeur Layton !

Eh, j’aime bien le jeu Professeur Layton et l’étrange village. Ok, je l’ai pas encore fini, mais je vous jure que j’ai une bonne excuse pour ça: ma DS tank est à moitié décapitée et du coup je peux plus trop y jouer sans y craindre pour sa vie. C’est assez gênant, surtout pour un jeu comme Layton dont l’intérêt est vraiment énorme lors des voyages en bus, en train, en transport et autres déplacements où on a pas d’écran d’ordinateur sous la main. Bref, c’était l’archétype de jeu que je pensais pas trop kiffer – parce que les questions de logiques et les énigmes sont pas un truc que j’affectionne énormément – mais le charme agit. Maintenant, j’attends de finir le jeu pour m’attaquer à ses suites, mais en attendant, bam, parlons du premier film dédié à notre héros au chapeau et au comportement de gentleman parfait.

Professeur Layton et la diva éternelle est l’archétype du film « commercial », dans le sens où il a quelque chose à vendre. C’est un peu à mettre sur le même plan que les films annuels dédiés à Bleach, Naruto où bien Pokémon. Il est sorti au Japon fin 2009, a été diffusé en avant-première lors de la Japan Expo 2010 avant de connaître une sortie DVD & Blu Ray chez nous à la fin de l’année 2010. A peine un an avant de sortir, c’est assez rare pour un film « commercial » comme celui-ci mais il faut dire qu’on ne peut pas vraiment reprocher à Kazé de vouloir profiter du succès de la saga dans l’hexagone.

Si vous ne connaissez ni le jeu ni le film, je m’en vais donc vous présenter un peu l’univers: grosso modo, le Professeur Layton est un archéologue de génie dont la grande passion est la résolution et la fabrication d’énigmes en tout genre. Il est tout le temps assisté de son jeune disciple, Luke, qui semble surtout être là pour faire le ménage à sa place car Layton est comme tout homme d’intellect, vraisemblablement une grosse feignasse. Les jeux Layton tournent souvent autour de mystères à résoudre, mystères qu’on résout en résolvant des énigmes un peu partout. Le premier jeu, par exemple, tourne à la fois autour d’un meurtre, d’une histoire de famille et d’un trésor à retrouver, dans un village où tous ses habitants semblent eux aussi kiffer les énigmes au point de vous en poser une toutes les trois secondes.

Bref, commençons la petite critique d’un film agréable et accessible, mais au scénario un peu… spécial.

Layton01.jpg
Layton prend sa tête sérieuse: le reste de l’article va envoyer du bois.

Continuer la lecture de Professeur Layton et la diva éternelle – Fridge Logic 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr