Archives de
Jour : 2 septembre 2011

You’ll Rebell To Anything – Mindless Self Indulgence (Chronique AMV n°AF)

You’ll Rebell To Anything – Mindless Self Indulgence (Chronique AMV n°AF)

Et l’alphabet estival continue, cette fois avec l’article Y. L’avant-dernier donc, commencez à préparer les mouchoirs on arrive à la rentrée… Alors le Y parlera de Mindless Self Indulgence, sous la forme d’une Chronique AMV dédiée.

You’ll Rebell to Anything est donc un album du groupe Mindless Self Indulgence sorti en 2005 et sans doute le meilleur album du groupe, sans que les autres albums soient pourtant de la merde. Pour ceux qui ignorent ce qu’est ce groupe et ce qu’il fait, disons que c’est un mélange de rock, de punk et d’électro, grosso merdo du punk qui use à fond de tout ce qui lui propose l’électronique de nos jours. La plupart des chansons sont courtes – souvent moins de trois minutes -, les paroles sont souvent limitées et rarement difficile à comprendre pour les non-anglophones, le groupe hésite pas à taper dans les gros mots et le vulgaire et, oh, le leader du groupe s’appelle Jimmy Urine. Oui oui.

Ce n’est pas le type de groupe que tu peux écouter en boucle sans y perdre un où deux neurones à la minute, mais plutôt le genre de groupe que tu écoutes pour te défouler un peu, pour headbanger, où parce que ça te fait marcher dans la rue de manière giga badass grâce à ton baladeur. Et c’est un groupe qu’on retrouve assez régulièrement dans le monde des AMV parce que leurs chansons sont étrangement faciles à utiliser. Voici donc la raison de cette chronique AMV dédiée au groupe. Il y’a beaucoup d’AMV de merde avec le groupe, rassurez-vous, mais ça n’est pas l’objet de l’article. Aujourd’hui je vous présente SIX AMV qui utilisent des chansons du groupe. A noter – j’en reparlerais à la fin de l’article – que j’ai déjà évoqué par le passé deux AMV qui utilisent des chansons de MSI dans cette série de chronique. Donc au total ça fera plus où moins six AMV présentés. Et, effectivement, toutes les chansons ne sont pas forcément issues de l’album You’ll Rebell to Anything – le nomde l’album est juste là pour le Y !

Bref, ça fait longtemps que j’ai pas fait une chronique AMV alors je récapitule: si l’AMV spoile méchamment je le signale, considérez que si il n’y a pas d’avertissement c’est que je considère qu’il n’y a pas de spoilers évidentsfatals à l’appréciation d’une série. Je fournis également souvent un lien pour télécharger l’AMV ainsi qu’un moyen de le voir en stream avant. Tous les AMV dont je parlerais aujourd’hui sont disponibles sur amvnews.ru, perso mon site de référence mais, eh, je reconnais qu’on lis pas tous le cyrillique.

Bref, débutons.

SFRIZZOMANIA

MSI01.jpg


Sfrizzomania

Auteur: stefanocolaci
Anime utilisé: FLCL & Beck
Chanson utilisée: Shut Me Up
Télécharger

Celui là me rend particulièrement nostalgique. Je considère un peu naïvement que c’est mon premier gros coup de coeur AMV mais j’avoue aussi avoir un peu du mal à le revoir aujourd’hui, sans doute parce que je l’ai maté un poil trop en boucle à l’époque. Bref, grosse découverte pendant la Japan Expo 2008 et un peu l’AMV qui m’a fait découvrir à la fois le milieu des AMV mais aussi le groupe Mindless Self Indulgence. Et, d’une manière ironique, à chaque fois que j’ai des souvenirs de cette période – rentrée en fac de droit -, c’est MSI qui me revient comme accompagnement musical.

L’AMV en lui-même reste un modèle d’efficacité, peut-être plombé par beaucoup trop d’effets un peu gadgets et des moments de flottement comme la danse DDR qui sort un peu de nawak, mais eh, cet AMV m’a putain de donné envie de mater FLCL et c’est toujours à ce genre de détails que je reconnais les AMV qui réussissent un peu leur boulot.

Lire le billet.