Archives mensuelles : décembre 2011

[Article du réveillon] VIe Guerre du Saint Graal, version mauvais goût

Traditionnel article de la nuit du réveillon avec cette année un twist terrible: je l’écris pas le soir du réveillon et il est en réalité programmé depuis quelques jours pour s’auto-publier automatiquement ! Du coup pour fêter ça, j’apporte mon incroyable contribution au concept de la VIe Guerre du Graal. A la fois pour célébrer la fin de la diffusion de la première partie de Fate/Zero (qui d’un point de vue qualitatif enculait des poneys à coup de Chanel n°5 et dieu sait que pour moi ceci est un compliment) et aussi parce que j’aime bien le concept.

Rappel, ce concept consiste donc à reprendre les sept rangs de « Servant » de l’univers Fate (c’est à dire Lancer, Archer, Caster, Rider, Berserker, Assassin et le dernier que j’ai oublié là maintenant mais qui me reviendra plus tard) et à lui attribuer un personnage issu soit du petit monde (ah voilà je suis con j’avais oublié Saber) de l’anime, soit du manga, soit du jeu vidéo. Pour l’info finale, le concept est né dans un topic du forum Mata-web et c’est totalement issu de l’esprit de Rukawa. Oh.

Graal01.jpg

Mais en réalité comme j’en ai pas grand chose à faire de ce qui se passe sur Mata Web, j’ai du attendre que Tabris, via son blog Kochi Kochi, pousse le concept aux blogs et là seulement je me suis dit « ok ça a l’air cool, je vais le faire aussi, ça devrait booster un peu mes stats google analytics et créer du buzz sur mon klout. »

Graal02.jpg

Bon, alors on va commencer un peu la réflexion du coup. Moi je préviens, je me suis surtout inspiré des jeux vidéo parce que vu que moi je mate surtout des animes non-violents et incroyablement pédérastes, c’est chaud pour moi d’y trouver des trucs. 5 viennent d’anime et 2 de jv.

LANCER

Le Prince de Faléna – Suikoden V
Graal03.jpg
Bénis soient ceux qui ont joués à Suikoden V, l’un des meilleurs RPG de la Playstation 2. Malgré son aspect un peu efféminé et son mutisme traditionnel, voilà un vrai héros qui n’hésitera pas à mettre son corps en jeu pour rétablir un pouvoir stable à son royaume, sans jamais chercher à se mettre en avant ou à prendre la place de sa soeur. C’est un jeune garçon pourtant charismatique, capable d’unir 108 personnes essentielles sous sa bannière et ses idéaux, qui toujours restent purs. En outre c’est quand même aussi un gros gros bourrin à la lance qui se permet quand même de battre en duel nombre de personnages pourtant censés être plus expérimentés que lui. Ok c’était des QTE mais QUAND MÊME.

Continuer la lecture de [Article du réveillon] VIe Guerre du Saint Graal, version mauvais goût 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

3DS, nous vivrons des aventures formidables ensemble.

Au revoir vieille DS Tank. Nous avons passés des moments extraordinaires ensemble mais ton état actuel ne me permet plus de jouer sereinement et je préfère te voir partir à la retraite que de connaître une mort brutale que tu ne mérites pas.

3DS01.jpg

Elle était arrivée dans la famille lors du Noël 2005. En réalité c’est pas moi qui l’avait chopée mais mon petit frère, qui avait eu à côté Nintendogs. Riez pas, il est aujourd’hui plaquiste et c’est un métier très viril. Puis zut, des petits chiots mignons personne ne peut vraiment y résister. BREF. Il avait aussi eu à coté Wario Ware Touched et j’avais aussitôt acheté Mario Kart DS pour fêter ça. Puis très vite mon frère en a plus eu grand chose à faire de la console et hop, je l’ai récupérée plus où moins officiellement un où deux ans plus tard. Sachant qu’au final je n’ai pas du tant jouer à beaucoup de jeux que ça: peut-être une quinzaine de titres mais tous plus où moins mémorables à différents degrés. Donc bref, six ans à jouer à des Pokémon, des Ace Attorney et… euh… d’autres jeux ici où là (mais surtout Elite Beat Agents) sans jamais se poser la question du bien fondé de l’achat d’une DS Lite ou d’une DSi. Alors quand soudainement cet été ma console a commencé à craquer au niveau des articulations de l’écran, il était évident que j’allais devoir songer à la remplacer. Car sinon, comment jouerais-je à Pokémon Noir ? Et évidemment, la 3DS étant sortie et ayant placé quelques espoirs dans la ludothèque future de la console, j’ai décidé d’attendre Noël pour l’acheter, et ainsi remplacer mon vieux modèle. Alors, hop, la voilà.

3DS02.jpg

Ici dans sa très jolie robe « blanc arctique » issue du pack avec Super Mario 3D Land – et très franchement parmi les cinq coloris aujourd’hui disponible, de loin la plus jolie même si pour être franc rien ne peut être plus laid que le « bleu cosmos » de base -, je vous présente donc ma 3DS obtenue virilement pour la Noël ! Et rien à dire j’aime toujours autant, même après 22 ans, ce petit moment où tu déballes le carton, où tu sors la console de ses protections, où tu consultes le manuel pour le plaisir, où tu l’allumes et tu la configures pour la première fois. Pourtant ici pas d’effets de surprises: la 3DS je l’ai bien tripotée déjà chez la personne chez qui je parasite régulièrement depuis plus d’un an donc ok, pas le plaisir de découvrir le menu mais eh, j’ai pu me tripoter un Mii et c’est toujours une grande partie de plaisir.

D’ailleurs, en parlant de Mii, si vous avez une 3DS allez dans l’éditeur de Mii et demandez lui à prendre en photo ce QR Code là:

HNI_0010.JPG

Et hop, je débarque chez vous~.

A part ça, je vais maintenant vous parler vite fait des quatre jeux que j’ai déjà pu toucher sur la console: un est un jeu console virtuelle donc ça va pas vous apprendre grand chose, un autre est un petit jeu 3DSware très agréable et les deux autres sont un peu les deux blockbusters de la fin d’année pour la console. L’un m’a un peu deçu, l’autre pas du tout. Mais stop le teasing et parlons jeu vidéo vite fait bien fait~.

Continuer la lecture de 3DS, nous vivrons des aventures formidables ensemble. 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

[Noël 2011] Moi je vais vous parler d’Infinite Stratos dans un roman graphique de toute beauté

Bon j’avais pas pu participer au projet commun bloguesque de l’an dernier pour cause de torrent qui se prend une flèche dans le genou. Pire, à Noël dernier, j’ai pas pu vous offrir l’habituel traduction de doujin hentai de Noël que j’avais pourtant faite en 2008 et… plus où moins en 2009 donc cette année je CUMULE LES DEUX.

Bref, vous avez sans doute déjà compris comment fonctionnait le projet commun de cette année mais je vais le rappeller sobrement: on était une petite quinzaine à proposer chacuns une série de titres animés vus au cours des derniers mois, les autres votaient pour choisir qu’est-ce qu’on allait chroniquer et, joie, mes confrères blogueurs ont donc votés pour mon sujet, ils avaient le choix entre Mawaru Penguindrum, Ano Hana, Tiger & Bunny, Infinite Stratos et Hanasaku Iroha, ils ont évidemment choisis par sadisme pur Infinite Stratos. Alors pour la peine, j’ai décidé d’expliquer mon avis sur cet anime (de merde)… dans un doujin hentai. Et sur la fin comme j’avais des pages en rab je suis parti en délire philosophique profond et subtil, il était trois heures du matin, j’étais fatigué et stressé à cause d’examens mal déroulés, c’était la grande dépression, bref vous allez voir en cliquant sur les liens suivants, réservés aux majeurs et aux gens qui ont déjà trempés le manche dans le pot:

001.jpg008.jpg

Téléchargement mediafire

Si vous avez la flemme de cliquer où si vous êtes mineur (ce qui fait que vous avez pas le droit de le télécharger), je peux résumer très vite: cet anime est un amas de clichés, ils sont jamais bien utilisés, les personnages sont très mal écrits, c’est laid, c’est lent, c’est insupportable visuellement ET en fermant les yeux tellement ça crie dans tous les sens. Bref c’est un des animes les plus merdiques que j’ai jamais du mater et il ne bénéficie même pas de l’effet « so bad it’s good » parce que, oui, c’est bel et bien un NAVET et non un NANAR.

Bref, au secours plus jamais une merde pareille.

(juste sur une note plus sérieuse pour finir, j’ai trouvé un article assez intéressant qui essaie « d’expliquer » le succès réellement immérité d’Infinite Stratos au Japon, bon il est en anglais, mais vous êtes des vrais..)

POST-SCRIPTUM

Pour retrouver qui fait quoi:

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Paris Cosplay – Du… Cosplay à… Paris

Paris Cosplay avait donc lieu ce week end dans l’Espace Champerret, à Paris. Convention parisienne (très logiquement, huh) centrée sur le cosplay (encore plus logiquement, double huh) et, contrairement à ce que beaucoup pensaient, une convention absolument pas professionnelle, dans le sens où c’était une association composée majoritairement de jeunes étudiants qui s’est occupé de l’organisation, disposant d’un budget dénué de réels sponsors. Thalie y participait en tant qu’association partenaire, ce qui faisait que j’y étais car pour être très très franc, je pense pas que j’aurais autrement fait le déplacement… Surtout parce que maintenant que je vis à Nantes et plus à Caen, le déplacement en Train vers Paris est économiquement beaucoup moins sympathique !

Pour résumer, difficile d’être très enthousiaste sur la convention, qui pèche par inexpérience, manque d’ambition et se révèle peut-être beaucoup trop naïve sur certains points. Néanmoins, il y’a aussi des bonnes choses à garder et l’exercice n’aura pas été vain, laissant promettre un avenir radieux à cette convention si, évidemment, elle tient compte des critiques principales.

Cosplay04.jpg
PUTAIN ENCORE UN STAND L’UNIVERS DU BONBON COMMENT FONT-ILS.

Continuer la lecture de Paris Cosplay – Du… Cosplay à… Paris 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

L’anime de la décennie

Alors c’est les héros de Ben-To, ils vont à la piscine.

001.jpg

Les filles sont en maillot de bain, c’est cool.

002.jpg

Ils s’amusent.

002.jpg

De la nourriture débarque.

002.jpg

Et un pingouin vient mettre des autocollants promotionnels dessus.

002.jpg

Et soudainement ils doivent se battre dans la piscine pour de la nourriture moitié prix. Car tel est le scénario de cette série: des gens qui se battent pour la nourriture moitié prix des combinis.

002.jpg

Continuer la lecture de L’anime de la décennie 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Chronique AMV N°AG – Florence and the Machine, Kamichu et la vie est belle

Hop, chronique n°AG dans la série des chroniques AMV. Le principe est toujours le même: je fais découvrir quelques AMV qui claquent bien, j’en parle un tout petit peu et tout le monde rentre heureux à la maison. C’est la première « vraie » chronique AMV depuis septembre 2010, les trois derniers ayant été un peu spéciaux – l’un était dédié à l’AMV Hell 5, le second à l’AMV Enfer et le troisième aux AMV utilisant des musiques du groupe Mindless Self Indulgence. Je vais rester très timide néanmoins et en proposer que trois, mais trois qui m’ont vraiment déchirés la gueule.

Les deux premiers sont plutôt planants et envoutants, et par conséquent je vous conseille pour les apprécier à fond de les mater tard la nuit, avec un casque dans les oreilles et en plein écran. Le troisième est beaucoup plus rock et rythmé et peut donc s’apprécier à tout moment de la journée. Mais bon, si vous avez une vie et que vous devez vous coucher à 22h, c’est pas grave, prenez quand même donc la peine d’y jeter un oeil !

MAHOU SHOUJO REQUIEM

Ne regardez pas cet AMV si vous êtes en train de visionner Puella Magi Madoka Magica ou si vous avez prévu de le faire dans un avenir proche.


Mahou Shoujo Requiem

Anime: Puella Magi Madoka Magica
Musique: Florence and the Machine – Cosmic Love
Auteur: Shin
Télécharger

Ce qui rend cet AMV vraiment spécial, c’est définitivement la musique utilisée. Elle s’adapte de base extraordinairement bien à l’univers de la série Puella Magi Madoka Magica, et ça fait partir l’AMV avec des points bonus. A partir de là, Shin nous offre un montage très simple, a coup de découpages et s’efforçant de rajouter le moins d’effets et d’artifices possible. Et de manière très admirable, il réussit à éviter l’aspect fouilli assez typique de ce type de montage, avec un AMV qui réussi à bien retranscrire l’esprit de la série et à lui offrir une portée presque onirique. C’est vraiment un excellent exemple d’AMV « récapitulatif » – c’est à dire qui essaye de résumer une série de 13 épisodes en quatre minutes. Il n’essaie pas forcément de raconter une histoire où de passer un message, on sent qu’il se contente de s’amuser et de nous émouvoir avec une belle chanson et des belles images. Et ça fonctionne vraiment bien.

Continuer la lecture de Chronique AMV N°AG – Florence and the Machine, Kamichu et la vie est belle 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Art to Play – Mi fail mi raisin

001.jpg

Je suis nantais depuis début septembre, et ce week end j’avais donc le plaisir pour la première fois de ma vie d’avoir une convention qui se trouvait à peine à vingt minutes de transport de là où je suis. La convention c’était Art to Play et ça se passait dans le parc des expositions de la Beaujoire. Vous étiez nantais et pas au courant ? Ah bah normal, leur communication a été un peu bordélique, et n’a grosso modo été assurée que la dernière semaine où ils ont fait péter le budget avec grosses affiches sur les bus et autres pubs sur Game One. Avant, vous n’aviez que peu de chances de savoir: les flyers étaient discrets dans les boutiques spécialisées et la communication Internet très timide. Assez étrange pour une convention qui se voulait TRES ambitieuse au niveau du nombre de visiteurs.

J’y suis donc allé deux jours: le vendredi et le dimanche. Alors oui, ils ont été fous ils ont ouverts la convention au public le vendredi alors que ce n’était ni un jour férié ni un jour de vacances scolaires, et même si le contenu proposé ce jour là était nettement maigrichon, ça faisait un peu pitié au sens propre du terme ! 300 visiteurs en tout et pour tout (alors qu’ils avaient prévus de filer tarif réduit aux 500 premiers visiteurs), pas mal de stands toujours en cours d’installation à 13h30 (où pas du tout installé de la journée – cf PES League), des artistes juste pas là… J’avais la même impression que celle que j’ai eu quand je me suis baladé cette année le mercredi soir précédant la Japan Expo.

Le dimanche était heureusement plus classique, avec un public très familial et au final assez proche de ce que j’ai pu cotoyer lors de la Japan Expo Centre. Peu d’adolescents crétins mais aussi peu de gros passionnés et un public surtout venu pour l’aspect jeu vidéo qui, il est vrai, était un poil mis plus en avant dans la com.

006.jpg
Au final, c’était donc une convention assez étrange, avec ses hauts et ses bas. Et c’est comme ça que je vais construire l’article, comme une grosse feignasse.

Continuer la lecture de Art to Play – Mi fail mi raisin 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr

Comprendre la vente de jeu vidéo en France (et pourquoi ça va un peu changer)

Attention je suis pas un professionnel, il me manque sans doute des clés et ce que je vais dire ça sort de deux où trois ans de curiosité sur le domaine et de quelques recherches. Ca reste un article de blog donc donnez lui la crédibilité que vous voulez ;).

Très vite partons de deux constatations récentes: la chaîne de magasin Game se casse la gueule et ferme de plus en plus de boutiques en France tandis que désormais amazon se lance dans le rachat de jeux vidéo récents à des prix très attractifs. Donc très vite, votre avenir si vous voulez acheter des jeux vidéo en « vrai », il paraît clair: Micromania, Fnac et si vous avez du bol un où deux indépendants avec des couilles en fer. Pourquoi un tel pessimisme ? Voilà hop, je développe.

Rappelons très vite les bases du marché: en 2010, 62% des achats francophones se sont faits en boutique spécialisée (Micromania, Fnac, Game…), , 33% se sont faits en hypermarché et 5% via l’internet. L’autre base c’est qu’un distributeur ne touche pas une somme faramineuse sur un jeu neuf: comptez entre 2 et 5€ par jeu vendu, ce que parfois ils réduisent pour pouvoir vendre le jeu « moins cher » – question d’image bien souvent, et parce que ça permet un peu d’en vendre plus. Sur les 170€ d’une Nintendo DS fraîchement vendue, la boutique ne touche qu’entre 1,5 et 4€.

Par contre sur un jeu d’occasion c’est jackpot: la boutique empoche la quasi-totalité de la somme, le reste allant à l’état français via TVA. L’éditeur ne touche RIEN. C’est pas très légal, mais eh, ça fait vivre les boutiques qui sinon ne reposeraient sur rien, et l’enthousiasme que parfois ceux-ci ont à racheter un jeu 20€ pour le vendre 55€ devient presque compréhensible. Pas forcément très appréciable, mais compréhensible. C’est pareil avec les libraires et nombre d’autres vendeurs de produits culturels: votre vendeur de manga préféré doit avoir lui aussi un rayon occasion pour exactement la même raison. Quant aux libraires, ça existe depuis la nuit des temps comme système.

(Edition: Galoo dans les commentaires m’a signalé que la vente d’occasion est belle et bien légale et que je me suis un peu emballé en disant « pas très légal », merci à lui ! )

Donc voilà, si les Micromania et Game et autres indépendants (parfois franchisés – je pense ici au réseau « Jeux Video and Co » qui regroupe tous les Ultima, Je Console, Virtua et Difintel) veulent vivre ils n’ont clairement pas le choix: ils doivent vendre de l’occasion. L’occasion, c’est le nerf de la guerre. Pas pour rien que dans un Game où un Micromania il est de coutume, quand vous achetez un jeu neuf, de vous signaler parfois à la caisse que le jeu existe aussi en occasion avec X€ de réduction. Parce que ces boutiques veulent que vous preniez de l’occasion et si ils vendent encore du neuf c’est parce qu’évidemment ils espèrent que comme ça vous allez le revendre le plus vite possible juste derrière. Bon et aussi parce qu’ils vont pas cracher sur les deux/trois euros qu’ils vont y gagner, évidemment.

Continuer la lecture de Comprendre la vente de jeu vidéo en France (et pourquoi ça va un peu changer) 

♪ Vous avez aimé ? Partagez cet article ♪
Facebooktwittergoogle_plustumblr
~~Suivez l'auteur sur les réseaux sociaux~~
Facebooktwittertumblr