Archives de
Jour : 31 mars 2012

2012, année générique (Mars)

2012, année générique (Mars)

Maxima de Shining Hearts, par Tony Taka. L’anime va sans doute être moyen-bof mais le design est tellement BIEN. Vous commencez à connaître la chanson, peut-être ? Rappel au cas où: depuis le 1er Janvier, je poste sur Twitter une fois par jour, entre 19h et 20h, un générique – ouverture ou fermeture – que j’apprécie ou que je trouve assez épatant. C’est majoritairement issu de l’animation japonaise mais ça peut aussi être du jeu vidéo ou, plus rarement, des choses Lire le billet.

Moi j’aime bien Ano Natsu de Matteru parce que…

Moi j’aime bien Ano Natsu de Matteru parce que…

Sorti en janvier 2012 et disponible officiellement chez Wakanim, Ano Natsu de Matteru raconte l’histoire de cinq adolescents dans la fleur de l’âge occupés à tourner un film amateur, auquel vient se rajouter une mystérieuse sixième personne, Ichika… dont la principale particularité est de venir de l’espace.

Donc moi j’aime bien Ano Natsu de Matteru parce que:

AnoNatsu02.jpg
1/ C’est beau, c’est coloré, c’est rafraîchissant visuellement. C’est un peu la première chose qu’on remarque, non ? La série ayant un thème estival et se passant dans une ville plutôt campagnarde, les membres du staff n’y vont pas à moitié et font péter les couleurs, les décors super verdoyants et le ciel bleu à foison. Ca rend du coup la série très agréable à l’oeil. D’autant plus agréable que le chara-design (à peu près le même que celui réalisé pour Toradora et Ano Hana) fonctionne lui aussi plutôt bien et offre des personnages à nouveau assez colorés et relativement jolis tout plein. Ce qui est loin d’être déplaisant.

AnoNatsu07.jpg
2/ C’est de la comédie romantique qui s’assume. Avec quelques touches de S-F histoire de rendre le tout un poil plus complet. Si on peut se permettre ce terme. Bref dans Ano Natsu ne vous attendez pas à un simple triangle amoureux, c’est un putain de bordel géant, comme expliqué sur le schéma !

Ce qui est bien avec Ano Natsu c’est qu’au final les relations amoureuses finissent peu sur du status quo. C’est à dire que chaque histoire romantique trouve une conclusion à peu près logique. J’aurais peut-être aimé que ça soit plus explicité mais au moins l’anime évite de ne pas filer de réelle réponse. Ce qui est un peu le cancer qui tue la comédie romantique japonaise comme j’avais expliqué en parlant d’une autre comédie romantique, elle beaucoup plus vieille. Enfin le plus important c’est que c’est surtout fun à voir. Là les relations sont saines, ça se finit pas de manière dramatique, la fougue de la jeunesse, les hormones, des nudistes, bon parfait hein, au suivant.

Lire le billet.