Archives de
Jour : 28 avril 2012

[Warrior] Écrire des jeux pour des convs: comment, combien de temps, tout ça ?

[Warrior] Écrire des jeux pour des convs: comment, combien de temps, tout ça ?

EcrireQuizz03.jpg
Hakurei Reimu par Takemikaduki.

Bon, Epitanime approche à grands pas, c’est une bonne nouvelle. Mais depuis deux ans maintenant, pour moi ça veut aussi dire du boulot à abattre. Des jeux à préparer, à organiser, et tout le tintouin. Du coup comme là j’ai du temps à perdre au boulot, je vais vous raconter comment à Thalie on fait un jeu. En tout cas comment moi j’en fais un, quelle est ma méthodologie, mes priorités, le temps passé dessus, et caetera. Le but du jeu est juste de vous informer un peu là-dessus, certainement pas de me faire plaindre ou de me faire mousser. Et il est évident que ce que je raconte là peut ne pas refléter la méthodologie des autres associations d’activités. Voilà voilà, maintenant que j’ai utilisé un ton grave et sérieux, on peut passer au contenu.

LE PLANNING

Donc déjà de base, avant de faire un jeu il faut faire le planning qui contiendra le dit jeu. C’est l’aspect le plus fun du processus ! Il faut essayer de réfléchir sur quelle heure et quel lieu conviendrait le mieux à quelle activité. Pour prendre l’exemple d’Epitanime 2012 (pour lequel nous allons faire l’amphithéâtre en soirée et les nuits en salle de 1h à 7h), il est évident qu’a 20h, l’heure de l’ouverture le samedi, il serait fou de programmer une grosse activité. Car si l’ouverture se fait en retard, on est dans la merde et le jeu passe à la benne ! Et puis la plupart du temps faire des jeux n’est pas la première chose qui vient en tête après une ouverture, ou les gens passent souvent leur temps à d’abord se balader et faire des petits tours en bonne compagnie.

C’est pour ça que souvent on dédie les heures un peu « bâtardes », ou on est assuré de ne pas avoir grand monde, aux activités à durée « mouvante. » C’est-à-dire qui peut durer aussi bien 30mn qu’une heure ou dix minutes. Ca peut par exemple être le cas d’un blind-test libre ou, chez nous, du Traproulette et de sa base de questions choisies aléatoirement. C’est les activités censées chauffer et attirer le public, donc. Mais il nous est arrivé de devoir faire des grosses activités sur des créneaux un peu pourris faute de choix – souvent on ne choisit pas le créneau sur scène, par exemple. C’était le cas chez nous à Japanantes ou on était « forcé » de faire notre plus grosse activité le samedi midi, une heure après l’ouverture. Pas de public. Yeaaah.

En outre, j’ai personnellement quelques TOCS vis-à-vis des plannings : jamais faire suivre deux activités d’une heure mais faire alterner plutôt du genre une heure / deux fois trente minutes (parce que les activités d’une heure repoussent pas mal les gens en général d’une mais aussi parce que sinon ça fait deux « grosses » activités d’un coup et on trinque un peu psychologiquement :D) et faire en sorte que JAMAIS ne se suive des activités « thématiques », c’est-à-dire centrées sur un thème bien précis. Exemple : un quizz 100% Nintendo par exemple, c’est con si je le fais suivre d’une activité centrée sur le studio Gainax, parce que ça me fait deux activités « de niche » d’affilées.
Et oui il faut différencier les activités « thématiques » des activités « généralistes » (un truc général sur le jv ou l’anime par exemple.) Car ça n’attire évidemment pas le même public. Si on fait un quizz anime « général », tous ceux qui s’y connaissent « un peu » en anime seront susceptibles de tenter alors qu’évidemment, annoncer tel quel un quizz ou un jeu centré sur tel thème va forcément faire fuir ceux qui n’y connaissent rien ou qui jugent ne pas y connaître « grand-chose » en se sous-estimant parfois un peu (beaucoup sont ceux frileux de jouer parce qu’ils pensent rien savoir sur le thème mais qui au final se démerdent bien.)

Donc voilà, souvent le planning est le truc prêt en premier. On est souvent obligé de composer avec d’autres associations car on n’a que rarement une salle ou un stand à nous tout seul (c’est arrivé qu’a deux reprises pour Thalie – la Japan Expo 2010, avec notre stand rustique, et la Nocturne du 29 Octobre 2011.) Donc il faut aussi souvent planifier des plannings qui font en sorte que si jamais on prend du retard, l’asso qui passe derrière ne le subisse pas. Et puis surtout, le planning a intérêt à être flexible. On peut même se retrouver à devoir faire sauter des activités – traditionnellement chez Thalie, chaque convention se termine avec un Fleur de Thanatos préparé pour rien.

Bon voilà, déjà ça c’est fait. Passons à l’écriture.

EcrireQuizz02.jpg
Une ninja-maillot de bain scolaire par Watanabe Akio

Lire le billet.