Archives de
Mois : juin 2012

Néant Vert a cinq ans d’âge

Néant Vert a cinq ans d’âge

Le 29 Juin 2007, il devait être environ minuit / une heure quand je me suis dit “tiens, c’est vrai que Dotclear permet d’installer quelques jolis trucs qui font plus sérieux qu’overblog, testons ça.” Et du coup, presque 700 articles plus tard, nous y voilà, cinq ans plus tard. Le blog aura survécu au mandat de Nicolas Sarkozy à la présidence de la république. Ce qui est pas trop mal.

YandereRanka.jpg
Une Ranka au sourire psychopathe, par nobu

Il y’a cinq ans, je venais de terminer ma première L et j’avais loupé l’écrit du bac de français de manière un peu scandaleuse – passer de 18 en invention toute l’année à un méchant 7 – et jje me préparais alors à ma seconde Japan Expo dans un enthousiasme très débordant puisque c’était alors pour moi le seul moment de l’année pour vraiment aller voir mes “amis de l’Internet.” Je me souviens, deux/trois jours avant le début du salon (qui à l’époque ne faisait que vendredi / samedi / dimanche), m’être tapé une nuit blanche un peu folle à écouter des podcasts Gameblog. Puis ensuite avoir essayé de jouer toute la matinée à Tomb Raider Anniversary. Inutile de dire que vous mon état, la pauvre Lara douillait plus que dans tous les trailers présentés à l’E3 du nouveau Tomb Raider.

A ce moment-là, Gurren Lagann et Lucky Star étaient en cours de diffusion au Japon, Baccano! allait débuter un mois plus tard, on attendait douloureusement le double-épisode final de la première saison de Code Geass, sans savoir qu’une seconde nous pendait au nez. Nolife venait de commencer à émettre. Chris Benoit venait de mourir après avoir tué sa famille, flanquant un foutu malaise un peu irréversible dans le monde du catch, discipline dont à l’époque j’en avais vaguement rien à foutre. Facebook commençait à exister mais pas grand monde n’avait quelque chose à faire de Twitter. J’utilisais encore MSN quotidiennement et c’était même une source de nombreuses nuits blanches. En Formule 1, Sébastien Vettel avait deux semaines avant fait sa première course au volant d’une BMW Sauber et ni Raikkonen ni Hamilton ni Button n’étaient alors encore champions du monde.

Angealecole.jpg
Ange et ses amies les seven stakes à l’école, par fysr

Lire le billet.

Préparer sa Japan Expo avec un certain optimisme

Préparer sa Japan Expo avec un certain optimisme

PrepaJE05.jpg
Les filles de Nichijou font du fanzine. Par Shuuji.

Vous connaissez la chanson, à force. Vous savez, celle ou je vais vous faire ingurgiter des informations sur la Japan Expo pour vous aider à faire de votre séjour dans cette gigantesque convention un bon moment dans votre vie dont vous vous souviendrez sans doute avec affection dans quelques années. Surtout si vous profitez de la convention pour serrer de la cosplayeuse et/ou de l’étrangère (mettez ça au masculin si vous n’êtes ni un geek ni une lesbienne.)

Donc, comme en 2008, comme en 2009, comme en 2010 et comme en 2011 je vais faire le point sur comment préparer avec efficacité votre séjour, vous filer des protips sur le fonctionnement de la convention et vous rappeller ce qu’il y’a d’intéressant à y faire. Cette année, je l’ai déjà dit, je suis super emmerdé parce que je vais louper le samedi et le dimanche pour cause de “eh tu dois rentrer à Nantes parce que tu remplaces ta collègue de week end qui en congés payés normalement sauf qu’elle a démissioné y’a quinze jours et qu’on a pas encore embauché de remplaçant parce que bon, à quoi ça sert d’alterner trois agents de week end quand on peut faire bosser les deux qui restent, genre, tout les week end de l’année ad vitam eternam.”

Oups pardon je suis un peu deg.

Enfin qu’importe. Pas mal de gros invités cette année (contrairement à l’an dernier ou c’était un peu deux invités intéressants qui se battaient en duel), des prix revus à la hausse, quelques petits changements à la station RER et toujours plus d’espace de prévu. Comme chaque année je vais me faire l’avocat du diable et rappeler que NON Japan Expo ce n’est pas qu’un gigantesque centre commercial putain-de-merde. Il y’a une foule de choses à y faire et on peut très vite se bloquer les quatre jours à alterner entre les activités, les conférences, les projections, les événements, les dédicaces et caetera et caetera. Limiter la convention à son tiers de boutiques n’est pas un raisonnement d’une justesse transperçante !

Mais ça c’est ce qu’on va voir tout le long de ce pavé ou je me prends un peu pour votre mère <3.

PreparJE01.jpg

Lire le billet.

Quelle idée de foutre un gamin sur un tracteur alors que y’a des zombies partout dehors

Quelle idée de foutre un gamin sur un tracteur alors que y’a des zombies partout dehors

Je me souviens encore d’un numéro de Joystick datant du début du siècle qui parlait dans ses pages de Fahrenheit, a l’époque prévu en « format épisodique » d’après son créateur, David Cage. Cinq ans plus tard le jeu sortait enfin, c’était pas du tout par épisodes et c’était un jeu un peu chiant dès que le héros sortait des toilettes ou il avait tué quelqu’un. Mais bref, le sens de cet exemple c’était surtout de signaler que les jeux par épisodes, je connais ça depuis au moins, pfrrr, douze ans. C’est pas que je vais faire genre j’ai de l’expérience et de la crédibilité mais un peu si quand même. Tin cet égo de fou.

Enfin bref, j’avais parlé en août dernier du comics Walking Dead que je m’étais bouffé d’un coup d’un seul lors d’un après-midi en stage d’assistant de bibliothécaire. Mon avis reste assez inchangé neuf mois après: c’est vraiment une oeuvre assez prenante, très bien écrite, très cruelle envers le lecteur qui va devoir s’habituer à voir tout le monde crever et donc, en général, une oeuvre assez excellente avec comme base le toujours très efficace coup du « yeah apocalypse zombie ! »

Donc voilà, je vais donc vous parler de l’épisode 1 du jeu Walking Dead.

WalkingDead04.jpg

Cette intro un poil pénible était juste là pour vous prouver que je sais de quoi je parle puisque j’ai lu dans un Joystick d’il y’a douze ans les débuts du genre épisodique et que j’ai lu y’a neuf mois le comics qui sert de base au jeu. Je suis un vrai SPÉCIALISTE, j’avoue. Bon, promis, c’est la dernière fois dans l’article que j’essaie de faire semblant que je suis mégalomaniaque.

Lire le billet.

2012, année générique (Mai)

2012, année générique (Mai)

Les héros de Persona 4 se couchent par terre et doivent se salir dans le procédé. Illustration de Soejima Shigenori. Hop hop hop, folie. Pour continuer ma gimmick du « type qui fait genre il a pas le temps pour couvrir sa propre flemme » je c/c ce que j’ai déjà écrit le mois dernier: Depuis le 1er Janvier et jusqu’au 31 Décembre, chaque soir entre 19 et 20, je poste sur mon fantastique compte twitter un générique. Ce générique peut être Lire le billet.

Epitanime 2012 – Je pars chez le dealer avec mon ami Babouche pour acheter de la drogue

Epitanime 2012 – Je pars chez le dealer avec mon ami Babouche pour acheter de la drogue

OH DESIRE Bon à la base je voulais faire un pavé comme d’habitude. Sauf que là juste pas le temps. Et en plus le clavier de mon pc portable commence à me saouler. Alors je vais la faire rapide et concise pour cette année. Certaines photos de cet article ne sont pas de moi, je signale quand c’est le cas. CE QUI ETAIT PAS TOP La scène c’était de la grosse daube, et ça se voyait venir à 300km. On Lire le billet.