Archives de
Mois : octobre 2012

Japan Expo Centre 2e édition – No Pain, No Gain

Japan Expo Centre 2e édition – No Pain, No Gain

Et donc l’an dernier avait eu lieu la première édition de Japan Expo Centre. De cette journée passée là bas après une grosse nuit blanche à Epita et avant de passer une petite semaine dans la campagne (Angers) j’en ai gardé un plutôt bon souvenir malgré une convention qui manquait peut-être un peu trop d’ambition et faisait trop évènement parisien délocalisé. Cette année, hop, c’est les deux jours que j’y suis allé, pour le Journal du Japon d’une et pour me changer un peu les idées de deux. Et la soirée du samedi, c’était voyage à Paris en express pour la projection en avant-première de l’AMV Enfer 2 qui défonce bien sa race comme il faut. Mais ça on en reparlera quand il sortira – et c’est imminent.

PetitCanichePeluchePourVieux.jpg
Ce pauvre petit chien é_è.

Donc alors que dire sur cette seconde édition de Japan Expo Centre ? Ah déjà, je me plaignais d’un certain manque d’ambition mais là, bam, Fujisawa Toru quand même. L’auteur de GTO c’est pas forcément n’importe quel nom. Ok, il aurait peut-être ramené trois fois plus de personnes si il était venu en 2006 à Orléans mais bon, on va pas faire nos sucrées, faut avouer que c’est un invité manga qui a une sacrée gueule… même si j’ai l’impression étrange qu’il n’a pas été très… « exploité », si je peux me permettre le terme. Deux séance de dédicaces… une conférence le dimanche d’une heure trente sur scène… et hop c’est tout. Une seconde conférence le samedi aurait pas été du luxe. Puis peut-être une expo GTO. Je sais pas, je trouvais dans tous les cas que ça faisait assez « léger » pour tout le week-end.

Les autres invités étaient, du coup, loin d’être aussi appétissants: On avait Kikkawa You dans le rôle de la « jolie idol toute jolie toute mimi mais merde je saurais plus la différencier des autres dans deux jours », 1000say dans le rôle du « groupe déjà vu à Japan Expo et qui revient du coup », Galaxy7 dans le rôle du « chanteur déjà vu à japan Expo Sud et qui revient du coup » et Sayaconcept dans le rôle du « petit groupe sympa comme tout mais que personne ne connaît et ne viendra voir. » On peut heureusement compter sur les Visiteur du Futur et autres Flander’s Company, toujours aussi promptes à drainer et attirer quelques férus avec efficacité. Il est donc évident que JE Centre misait surtout sur Fujisawa pour attirer. Le souci c’est qu’ils misaient au final sur vraiment rien d’autre. Parce qu’au final ils s’en foutaient pas mal d’attirer des gens. Le nom Japan Expo ramène plus de gens que le nom des invités, de toute façon. Eeet… le problème général de la convention il est là. La convention était … et c’est tout. Elle s’en foutait totalement d’être attractive ou même mémorable. Et c’est assez terrible à dire. Ca n’en fait pas une mauvaise expérience mais comme la première édition, que retiendra t-on de tous ces efforts ?

Riiiien.

Epee.jpg

Lire le billet.

[Néant Sept #4] Top 7 des acteurs ayant joués James Bond

[Néant Sept #4] Top 7 des acteurs ayant joués James Bond

Eh, Skyfall est sorti cette semaine au cinéma. A l’heure ou j’écris cet article programmé, je ne l’ai pas encore vu mais j’ai des attentes démentielles. D’ailleurs à l’heure ou cet article est publié je suis à la Japan Expo Centre et je dois logiquement être en train d’interviewer une idol que j’ai découvert trois jours avant. Houra ! Note: j’ai vu Skyfall et le film déchire sacrément sa race. Donc oui, je suis un James Bond-fag. Vous le savez. Du Lire le billet.

Ces étranges ménestrels anti blasitudes que voilà

Ces étranges ménestrels anti blasitudes que voilà

Un billet d’humeur parce que POURQUOI PAS. Donc hier a été annoncé avec beaucoup d’enthousiasme et un certain sens de la communication la MAB, c’est à dire les Ménéstrels Anti-Blasitudes, sur le blog de Julien Chièze. Julien Chièze c’est ce journaliste qui officiait dans le Joystick / Playstation Magazine de la fin des années 90 sous le pseudonyme de Gollum et qui depuis cinq ans gère le site Gameblog, devenu doucement mais sûrement un des principaux sites de jeu vidéo Lire le billet.

[Néant Sept #3] Top 7 des génériques d’anime avec du rock occidental en guise de musique

[Néant Sept #3] Top 7 des génériques d’anime avec du rock occidental en guise de musique

Après une première édition dédiée aux catcheurs les plus zarbis et une seconde édition dédiée aux grilles de bingo, voici la troisième édition de Néant Sept, votre incroyable rendez-vous dominical, un peu comme le Michel Drucker de la blogosphère… mais en un poil moins poli ! Donc, voilà, ça fait genre depuis le début de l’année que je vous embête avec les génériques d’anime, vous en bouffez déjà quotidiennement et cela vous rend peut-être très triste. Ou très très heureux. Parmi Lire le billet.

Notes bizarres, autistes et explosives

Notes bizarres, autistes et explosives

Et comme tous les trois mois, nous y voilà. La nouvelle saison d’anime. Celle ou on découvre tous les nouveaux animes, ou on s’enthousiasme pour de la nouveauté toute belle et toute fraîche dont on aura oublié une bonne partie un an plus tard. Eh, là par exemple il m’a fallu un peu de temps pour repenser à Angel Beats alors qu’on parlait que de ça y’a deux ans et demi. Je juge pas, c’est fun après tout. C’est un moment ou tout le monde a un avis et ou des discussions se créent, ou tout le monde essaie de deviner dès le premier épisode quels seront les animes qui marqueront, quels seront ceux qui créeront chez eux un profond ennui ou lesquels créeront un raz de marée de hentai de qualité au prochain Comiket.

Le hasard faisant bien les choses, j’ai donc un avis sur quatre séries qui viennent de débuter. Pour trois d’entre eux je ne me base que sur le premier épisode. Donc attention, voilà mon avis éphémère sur quatre animes qui pourront à l’avenir soit me surprendre, soit me lourder, soit m’enthousiasmer, soit me décevoir, soit me permettre du fap de qualité grâce au prochain Comiket.

Notes01.jpg
Ma plus grosse attente de cette saison était l’adaptation par David Production du manga Jojo’s Bizarre Adventure. C’est un manga qui existe maintenant depuis un paquet de décennies et que j’avais découvert y’a deux ans quand on m’avait permis de feuilleter les tomes français relatif au troisième arc et j’avais tout de suite accroché: l’univers était ultra barré mais en même temps se prenait totalement au sérieux et offrait un mélange qui détonnait et savait restait en mémoire. Puis, surtout, j’avais adoré ces références incessantes à l’histoire du rock avec des personnages aux noms géniaux comme Dire & Straits, ou Speedwagon. N’ayant pas eu l’opportunité ces deux dernières années de me mettre à en lire plus, j’ai été assez séduit par cette adaptation, d’autant qu’on y trouvait David Production derrière. David Production c’était Ben-To l’an dernier et Ben-To avait réussi à m’emballer grâce à une technique qui accompagnait parfaitement une histoire mi-sérieuse mi-débile. Du coup, hey, pourquoi pas ?

Constat ? Le premier épisode m’a rendu tout fou. Le second aussi.

Tout est là: des épisodes remplis à ras bord d’événements et de rebondissements en tout genre ; un aspect graphique unique et non dénué de qualité ; des doubleurs investis ; deux génériques ultra mémorables dont un qui, putain de merde, UTILISE ROUNDABOUT DE YES PUTAIN QUOI ; toujours cet aspect over the top qui s’assume complétement et est jouissif à regarder ; des personnages complets et charismatiques. C’est juste giga emballant. C’est mon rendez-vous dominical assuré.

Lire le billet.

[Néant Sept #2] Top 7 des grilles de bingo en tout genre

[Néant Sept #2] Top 7 des grilles de bingo en tout genre

Vous avez aimé le Néant Sept de la semaine dernière sur les gimmicks de catcheur ? Bon bah celui de cette semaine est sur les grilles de bingo. Le bingo c’est quoi ? Un jeu de hasard ou les gens doivent remplir des grilles de numéros. A chaque fois qu’un numéro est tiré, il est viré de la grille, et la première personne a avoir toute sa grille complète gagne une friteuse, un aspirateur ou un week-end à Center Parks. Et les Lire le billet.

Chronique AMV n°AJ: K-On+Hyouka = camion, Usagi Drop, Erotisme Techno, CM Punk et Shinedown

Chronique AMV n°AJ: K-On+Hyouka = camion, Usagi Drop, Erotisme Techno, CM Punk et Shinedown

WOW PUTAIN JE SUIS PRODUCTIF CETTE SEMAINE.

Je vais pas vous mentir j’ai retrouvé un certain plaisir à écrire et de nouvelles ambitions pour ce blog, donc ça se ressent. Maintenant je suis emmerdé car le timing de cette chronique AMV est très très mauvais: il y’a de fortes chances que d’ici la fin du mois vous vous preniez dans la face une SECONDE chronique AMV en l’honneur de la sortie quasi conjointe AMV Hell 6 / AMV Enfer. Mais là j’ai maté deux AMV extraordinaires dont il faut que je parle MAINTENANT. Et tant pis si il est 2h15 et que je me lève à 7h30. De toute façon je me suis couché à 10h ce matin à cause d’un jeu de management de fédération de catch.

Donc ne perdons pas de temps, allons y.

OUR TAPES

04470.Collab.Con.2012-Umika.and.ZEVS1993-Our.Tapes.amvnews.ru.mp4_snapshot_00.49__2012.10.13_02.20.06_.jpg


Our Tapes

Auteurs: Umika & Zevs1993
Anime utilisé: Hyouka, K-On + une ribambelle d’autres
Musique utilisée: Hurts – Devotion
Télécharger

Vous vous souvenez de cette scène dans Matrix ou Lambert Wilson dit « nom de dieu de putain de bordel de merde de saloperie de connard d’enculé de ta mère » ? J’ai un peu eu la même réaction en matant cet AMV. Mais attention hein, dans le sens admiration et respect du terme. Cet AMV, messieurs dames, est un authentique chef d’oeuvre. Je ne sais pas par quoi être le plus admiratif. Pour vraiment donner envie, disons que cette vidéo part d’un postulat très simple sur le papier mais qui est un véritable casse tête à mettre en place: organiser la rencontre entre Mio, de K-On, et le héros de Hyouka. Et faire devenir d’eux un couple extrêmement crédible. Et ENSUITE nous troller la face en nous filant une histoire de descente aux enfers pour Mio qui voit sa vie devenir un enfer, enfer dont l’amour est seul réconfort. Ca dure 4mn30, ça raconte une histoire extrêmement belle et rien que ça c’est admirable.

Mais alors, ce qui est est la perle de caviar sur le gâteau de foie gras c’est la technique. Ils ont bossés dessus comme des fous et putain ça se voit à chaque frame, à chaque plan. Les incrustrations des personnages dans des scènes d’autres animes fonctionnent du tonnerre, il n’y a pas UN SEUL moment ou jai réussi à prendre l’AMV techniquement à défaut. Il y’a derrière cet AMV en plus d’un boulot indéniable un vrai souci de détail et un perfectionnisme qui fait froid dans le dos. Le pire dans tout ça c’est que ce perfectionnisme jamais une seule seconde ne parvient à empiéter sur l’aspect artistique, ou à réduire les émotions qu’on y rencontre. Certains plans réutilisés sont un peu trop emblématiques pour être crédibles (le plan de Yuki) et c’est peut-etre le seul véritable défaut. La musique est pas spécialement mémorable non plus mais ce n’est pas forcément un mal pour un AMV qui mise autant sur le visuel et elle fait de toute façon son boulot pour souligner certaines scènes. Juste impressionnant. Et ce qui est le plus impressionnant c’est que la réalisation d’un tel truc a semble t-il pas pris plus de trois mois. Ouf.

Donc vraiment, celui-là, jetez y un oeil, je vous encourage vraiment et c’est la raison de cet article à lui seul.

Lire le billet.

Ce matin, un lapin, va tuer un chasseur. C’est un lapin qui est prince de l’enfer. (Hell Yeah!)

Ce matin, un lapin, va tuer un chasseur. C’est un lapin qui est prince de l’enfer. (Hell Yeah!)

Est sorti la semaine dernière sur le XBLA, Steam et le PSN un jeu distribué par Sega et réalisé par des français. En l’occurrence les gens de chez Arkedo. Et ce jeu c’est Hell Yeah: Wrath of the Dead Rabbit.

HellYeah.jpg
Le scénario est simple: Ash est prince de l’Enfer et est donc respecté par tous ses pairs car il inspire la crainte et la peur dans cet univers qu’il dirige d’une main de maître. Mais il a un secret: il adore les canards. Il trouve ça trop mignon, et tout. Et un paparazzi prend un jour des photos de lui en train de jouer avec son canard. Et donc Ash doit empêcher à ces photos d’être divulgées et doit buter tout le monde, en l’occurrence 101 monstres. Plutôt simple.

Bref, scénario excuse pour offrir un jeu de plates-formes action dans la plus pure tradition des jeux Megadrive du style. Et le jeu le fait plutôt bien, avec un humour communicatif et un univers graphique travaillé. Parlons en plus en détails y’a quelques trucs à en dire !

HellYeah01.jpg

Lire le billet.

Jinrui wa Suitai Shimashita – Youpi, l’humanité décline \\o/ !!!

Jinrui wa Suitai Shimashita – Youpi, l’humanité décline \\o/ !!!

Je suis un putain d’incapable dès qu’il s’agit de mémoriser les noms de séries japonaises. J’ai mis presque un mois à retenir le nom d’Higurashi no Naku Koro Ni, j’ai passé deux mois à dire Hagunai au lieu de Boku wa Tomodachi ga Sukunai parce que j’en avais ras le cul de checker sur google à chaque fois si je disais les mots dans le bon sens et avec la bonne orthographe et je suis incapable de vous citer le nom d’un film Ghibli en VO parce que c’est du putain de japonais, que y’a trop de syllabes similaires, et qu’en plus ils utilisent pas le même alphabet que nous. Quel peuple barbare et décadent.

Du coup je vais vous parler aujourd’hui d’un anime dont j’ai réussi pour la première fois à écrire le nom complet sans fautes du premier coup y’a à peine quinze jours. J’espère vous faire profiter ainsi de mon succés personnel en plus de pouvoir réussir à vous convaincre de donner votre chance à un anime qui vaut clairement le coup: Jinrui wa Suitai Shimashita.

Jinrui05.jpg

Jinrui wa Suitai Shimashita, dont on pourrait traduire le nom par « L’humanité s’est effondrée » se déroule dans un monde situé dans un futur lointain ou les hommes sont au bord de l’extinction. Plus beaucoup de nourriture à choper, plus beaucoup de grand luxe comme l’électricité ou l’eau courante à s’offrir… les différents humains se regroupent par de petites communautés afin de subvenir à leurs besoins et l’avenir ne s’annonce pas ultra radieux pour eux. Heureusement, une nouvelle race d’humains commence à se multiplier. Connues sous le nom de fées, asexuées et se multipliant uniquement si les conditions le permettent, elles semblent pouvoir faire tout et n’importe quoi. Le souci c’est qu’elles ont peur des « anciens humains » et qu’elles sont ultra égocentriques, ne vivant que dans la recherche du fun et du divertissement.

L’héroïne n’a pas de nom (tout au mieux l’appellera t-on « Watashi », qui signifie « Je » en japonais) et a comme pour boulot celui d’être « médiatrice » entre les humains et les fées. Un boulot dans lequel elle a de bonnes prédispositions mais qui l’amèneront à cotoyer quotidiennement ces étranges bestioles…

Autant vous prévenir tout de suite: Jinrui wa Suitai Shimashita n’est pas une série extrêmement sérieuse. C’est carrément une comédie, même, qui vire parfois dans l’absurde le plus total. Mais une comédie à la Sayonara Zetsubou Sensei, ou derrière toute la débilité et l’absurdité du monde se cache une vision sarcastique et critique de nos petits travers de société. Sans aller aussi loin que l’exemple que j’ai donné, bien évidemment.

Jinrui01.jpg

Lire le billet.

[Néant Sept #1] Top 7 des catcheurs aux gimmicks les plus bizarres

[Néant Sept #1] Top 7 des catcheurs aux gimmicks les plus bizarres

J’aime bien faire des tops. Et j’aime bien en lire aussi. C’est souvent une manière assez sympa de présenter des opinions avec une bonne petite dose de mauvaise foi, en plus d’attirer le lecteur avec un classement rempli de suspens et de polémique. Par exemple, les top 11 étaient mes vidéos préférées du Nostalgia Critic et j’avoue que quand jeuxvideo.com fait des top à la con super nazes je suis dans les premiers à me ruer dessus pour le lire. Lire le billet.

Joue là Comme Néant Vert – Crash Bandicoot 3 – Episode #4 – Retour vers le Lulz

Joue là Comme Néant Vert – Crash Bandicoot 3 – Episode #4 – Retour vers le Lulz

JLNV Crash Bandicoot 105% Episode 4 – Retour… par Amonita Un épisode magnifique parce que: Tout s’y passe bien et avec une relative fluidité malgré une erreur critique dans le niveau Tomb Wader qui va me forcer à le refaire. Il est très intéressant à écouter parce que tout se fait avec naturel et talent. Et surtout parce que je suis en compagnie de Concombre Masqué donc forcément tout y est beaucoup mais alors beaucoup plus simple à animer. On Lire le billet.

2012, année générique (Octobre)

2012, année générique (Octobre)

Mon dieu, Septembre vient de terminer, allez réveiller le chanteur de Green Day ! La source est ici, j’arrive pas à lire le japonais alors fail de ma part pour vous donner le nom de l’auteur. Ca aurait été du cyrillique, j’aurais pu le lire. Ella me signale qu’il s’agit d’Awakumo. Merci o/ ! Bref, ça continue ça continue. On faiblit pas ! Toujours un générique par jour, publié sur mon compte Twitter entre 19 et 20 heures. Toujours majoritairement de l’animé Lire le billet.