Archives de
Mois : décembre 2012

[Néant Sept Final] Top 28 de 2012, dernière partie (de 7 à 1)

[Néant Sept Final] Top 28 de 2012, dernière partie (de 7 à 1)

Allez, c’est parti, je suis confortablement installé en première classe du TGV Nantes/Paris, on est le 31 décembre, et il est temps pour nous de s’attaquer aux sept derniers du plus formidable top 28 que la terre ait jamais portée… sans doute parce que je suis le seul type capable de faire un « top 28. » C’est vrai que le nom est relativement disgracieux. Allez, fi d’un intro intelligente et subtile, je vous linke les précédents articles et hop on est Lire le billet.

[Néant Sept Final] Top 28 de 2012, partie 3 (de 14 à 8)

[Néant Sept Final] Top 28 de 2012, partie 3 (de 14 à 8)

Bon demain c’est la soirée du nouvel an. Là vous savez, un blogueur arrogant et obtus insinuerait que si vous ne prévoyiez pas de passer ce réveillon avec des gens alors vous seriez des losers et des moins que rien, des déchets de l’internet. Mais ce n’est pas mon cas. Moi je suis paix et amour… et j’ai passé quasiment 21 ans de ma vie à passer le réveillon seul à jouer à des jeux vidéo ou à dire de Lire le billet.

[Néant Sept Final] Top 28 de 2012, partie 2 (de 21 à 15)

[Néant Sept Final] Top 28 de 2012, partie 2 (de 21 à 15)

On est le samedi 29, ce qui veut dire que certains doujinshi du Comiket 83 devraient commencer à arriver, ce qui un peu le Noël que nous offre les japonais (✌゚∀゚)☞. Mais ça veut aussi dire qu’il est temps pour la seconde partie du top 28 de 2012 de Néant Vert ! Parce que ! Tenez, le lien vers la première partie au cas où ! Attention amis otakus, cette partie du top ne contient aucun manga ou anime, si vous n’êtes Lire le billet.

[Néant Sept Final] Top 28 de 2012, partie 1 (de 28 à 22)

[Néant Sept Final] Top 28 de 2012, partie 1 (de 28 à 22)

Bon, vous allez bien ? Je cherchais à la fois une idée pour la fin de la très courte tradition hebdomadaire du « Néant Sept » et à la fois pour ma tradition annuelle du billet posté le soir du réveillon du 31, en hommage aux soldats et aux tombés au combat qui sont seuls chez eux cette soirée là. Et puis j’ai décidé de fusionner les deux idées. Donc ces quatre prochains jours vous allez avoir droit à un article chaque soir, Lire le billet.

[Communauté] KFC, questions, confrères et disparus: le grand billet de Noël

[Communauté] KFC, questions, confrères et disparus: le grand billet de Noël

J’écris cette intro le 21 décembre 2012 à 08h45, il fait toujours nuit dehors parce qu’on a débarqué en hiver, et tout ça est absolument triste parce que je suis complétement pété. C’est ça de dormir 3h. Quoique je sais même pas si j’ai vraiment dormi, tout ce que je me souviens c’est que je rêvais que j’essayais de m’endormir. Est-ce que dans ce cas là, c’est un rêve ? Ou bien la réalité ? Est-ce que nous sommes prêts à avoir Bohemian Rhapsody dans la tête ? Personne ne le sait !

IntroNoel.jpg

Bien, anyway, billet de Noël, c’est tout de suite, maintenant. Ah, il est loin le temps ou je faisais des traductions de hentai complétement débile pour fêter le jour du saint enfant. J’aurais pu le faire cette année aussi, mais bon, tant pis, c’est pas grave, je n’ai de toute façon jamais eu le moindre talent pour le scantrad.

Bref, pour ce Noël, bam, participation à une initiative inter-blog – j’avais loupé le coche en 2010 (ou on devait tous écrire un article sur la même série d’OAV Gundam, et j’avais fail parce que flemme de mater au délà du deuxième OAV), j’avais participé en 2011 à l’initiative qui consistait à voir ses collégues blogueurs vous infliger l’écriture d’un article sur une série (j’avais fini avec Infinite Stratos, que j’avais critiqué sur la forme d’un doujinshi hentai.)

Cette année le but était simple: on est 14 “blogueurs” anime francophones et un canadien anglophone et on s’échange des questions. Le but du jeu est d’avoir au final 13 questions à répondre, chacune envoyée par chacun des participants. C’est une initiative de nyo, c’est fun comme tout, et donc je vais répondre à des questions, trois ans après le plus gros pavé de l’histoire de ce blog. Pour l’anecdote on s’est tous envoyés des petites biographies, et c’est pour ça que certaines questions parlent de « ma bio » :P.

Enfin, avant de commencer, je tiens à signaler que j’ai attribué à chacun des participants un personnage d’Idolmaster. Parce que je suis en plein matage de la série et que ça collait bien au chiffre 13. J’ai essayé de coller au mieux par rapport à l’image que j’en ai (sauf pour le pauvre mt-i qui du coup se tape Iori, alors qu’il ne le mérite pas.)

Tetho

Tetho.jpg

Qui est Tetho ?: Blogueur sur Anime-Janai et écrivant également sur mata-web à l’occasion, la seule chose que vous devez savoir sur Tetho c’est qu’il est très très très très focalisé sur l’aspect technique d’une série. Il correspond également pas mal à l’archétype du type rude au grand coeur. AMHA.

Onani Master Kurowasa va être adapté en anime.Tu as la chance, exceptionnelle, de choisir le studio et le staff, tout en sachant que Kyoto Animation ne peut pas, ils sont trop occupés sur la suite de Munto pour pouvoir s’en charger. Je te demande donc au minimum le format (film/OVA/TV/net) un studio, le core staff (réalisateur, scénariste en chef, charadesigner, directeur de l’animation et responsable des décors), mais tu es libre de préciser ce que tu veux à coté : seiyûs, auteurs/compositeur/interprètes des génériques, animateurs, voir même le staff précis (réal, storyboardeur, scénariste et directeur de l’animation) d’un épisode adaptant un passage bien précis qui t’es cher.

Comme vous le voyez, Tetho est aussi très très très très très focalisé sur les staffs. Et il a envoyé la même question à tout le monde, quel gros branleur :’D.

Bon, déjà, studio et format, ça je peux répondre de manière sûre et définitive assez rapidement, c’est bien. Après ma lecture d’Onani Master Kurosawa date de quasiment trois ans, donc ça commence à être lointain pour moi. En tout cas, en me basant sur mes souvenirs, je pense que je favoriserais un format en trois OAV de 40 minutes. On peut grossièrement diviser le manga en trois parties distinctes, et je pense qu’un OAV pour chaque partie serait le mieux.

Niveau choix de studio, là c’est étrangement plus compliqué. Instinctivement je répondrais “Shaft” mais il suffirait de dix secondes de réflexion pour voir que non, Shaft n’aurait pas sa place sur ce projet. J’ai hésité avec JC Staff deux secondes par envie d’une adaptation conservatrice mais au final je vais porter mon dévolu… sur David Productions. Qui en deux animes (Ben-To et Jojo) a réussi à m’épater et à me montrer qu’ils ont les épaules pour ce type de projet et que, même si le budget n’est pas là, ils peuvent tout de même essayer de compenser au mieux.

Réalisateur mon choix d’amblée: Mizushima Tsutomu. Surtout parce que comme j’ai beaucoup aimé son travail sur Joshiraku, et que j’estime qu’il peut appartenir totalement à l’esprit de l’ouvrage (le mec bossr sur des trucs très spéciaux en général.)

Pour le charadesign, scénariste en chef, storyboarder & co, je vais donner ma langue au chat, je connais aucun nom et je n’y ai jamais porté aucune attention. Ce qui est un peu CONNARD quand j’y pense, mais tant pis.

Par contre je peux faire le trivial: niveau seiyus je VEUX Sawachiro Miyuki en Magister, pas de négocations. Pour Keiji – le copain à l’afro – idem je VEUX Sakaguchi Daisuke, le seiyu qui fait habituellement pas mal de sidekicks KyoAni (à commencer par Sunohara de Clannad.) Pour Aya la recluse je vais faire le choix facile d’Hanazawa Kana. Enfin pour le héros, soyons fou, assumons le délire: Fukuyama Jun.

Pour les génériques, j’avoue que j’aimerais un générique d’ending avec Hanazawa Kana et Sawachiro Miyuki en duo PARCE QUE TANKAF. Pour le générique d’ouverture, je réfléchis, mais j’ai du mal à imaginer un générique d’ouverture à Onani Master Kurosawa… Faudrait un truc doux, peut-être du Rie Fu ou, pour faire dans l’occidental, du Coldplay. OUAIS TIENS DU COLDPLAY. Genre “Talk.” Ou “Every Teardrop is a Waterfall.” Eh ça pourrait être a double sens dans le second cas.

Puis avec ça, vous me mettrez un McFlurry Amandes & Nuts coulis fraise. Et un Twix.

Lire le billet.

[Néant Sept #12] Top 7 des jeux vidéo

[Néant Sept #12] Top 7 des jeux vidéo

Eh, le top 7 de la semaine prochaine sera le tout dernier de la série des “Néant Sept” que, je rappelle, je stoppe par grosse flemmardise. En fait surtout parce que je me suis rendu compte que trouver un thème intéressant chaque semaine, j’ai passé l’âge pour ça é_è. Cette semaine le thème va être ABSOLUMENT simple: Le top 7. Jeu Vidéo. Juste ça. Mes 7 jeux préférés de tous les temps. Là encore, beaucoup de subjectivité même si je Lire le billet.

Chronique AMV n°AL: AMV Hell 6 The End of the Universe (version temporaire) [MAJ 28/12: Commentaire audio]

Chronique AMV n°AL: AMV Hell 6 The End of the Universe (version temporaire) [MAJ 28/12: Commentaire audio]

J’ai tapé le billet de ma vie sur l’AMV Enfer 2 alors j’ai décidé que j’allais faire un billet de branleur sur la version temporaire de l’AMV Hell 6. Oui, la version temporaire. Si vous n’avez pas suivi ce qui se passe: Le réalisateur original du projet, ssgwnbtd, devait sortir une version « finale » de l’AMV Hell 6 début octobre. Puis il a procrastiné. Puis il s’est mangé Sandy dans la gueule. Puis ses études. Du coup comme il avançait pas Lire le billet.

[Néant Vert #11] Top 7 des animes Kyoto Animation

[Néant Vert #11] Top 7 des animes Kyoto Animation

J’écris ce billet au boulot, il est 9h du mat, j’ai dormi 3h30 la nuit dernière parce que j’étais trop occupé à regarder d’un coté des speedruns de GTA San Andreas (pas très intéressant, le jeu n’offre au final que peu d’occasions de se la péter en coupant comme un goret dès que possible) et de l’autre coté des matchs de catchs avec des personnages de jeu vidéo générés par le moteur de WWE 13. Faudrait que je me paie Lire le billet.

Joue là Comme Néant Vert – Crash Bandicoot 3 – Episode #5 – Relique ta mère

Joue là Comme Néant Vert – Crash Bandicoot 3 – Episode #5 – Relique ta mère

JLNV Crash Bandicoot 105% Episode 5 – Relique ta… par Amonita Un épisode centré donc sur la récolte de quelques reliques importantes pour les 105% et ou je dis des banalités en jouant de manière parfois admirable et parfois dégueulasse. Le truc le plus drôle de l’épisode c’est que j’ai rien sauvegardé après le tournage de l’épisode et que j’ai fermé le jeu comme ça. Du coup en hors caméra je vais devoir tout refaire. Ce qui est pas forcément Lire le billet.

Mais qui a re-tué Ralph la Casse

Mais qui a re-tué Ralph la Casse

Bon je suis allé au cinéma cette semaine. Deux fois. C’est complétement fou, hein ? Et les deux fois c’était pour aller voir des films qui m’intéressaient mais qui m’effrayaient en même temps, parce que j’avais peur que ça soit super pas bon. Mais je voulais les voir quand même. Bref, j’étais ultra pessimiste. Et là, attention, article cinéma, c’est la maison qui offre. Je vais parler de deux films qui auraient pu me décevoir à mort et qui ne l’ont Lire le billet.

[Néant Sept #10] Top 7 des titres que j’ai le plus écouté en 2012

[Néant Sept #10] Top 7 des titres que j’ai le plus écouté en 2012

Pourquoi pas.

J’utilise last.fm depuis maintenant près de six ans. Une raison super simple: déjà tout gamin j’avais un gros fétichisme des différents tops musicaux. Je matais, par exemple, tous les samedis matin, le Hit Machine… Et le samedi après-midi j’écoutais le top 25 d’Europe 2 pour les mêmes raisons… et je matais Top of the Pops le mercredi, aussi. Bon bref, j’ai grandi, et maintenant je fais des tops avec moi même. Et c’est pour ça que j’autorise un logiciel détenu par je ne sais qui à espionner toutes mes écoutes musicales. Priorités !

Bon mon top depuis six ans peut être assez intéressant mais les Fatals Picards en première place témoigne surtout d’une période genre 2007/2008 ou je les écoutais vraiment en boucle :’D.

Enfin voilà les 7 chansons que selon last.fm j’ai le plus écouté entre début décembre 2011 et début décembre 2012. Remarque amusante: l’artiste que j’ai écouté le plus cette année semble être Coldplay (avec 311 écoutes) mais le groupe est absent de ce top 7 morceaux. Ah c’est ça de choper quatre albums d’un coup et de les écouter en boucle sans s’attarder sur un titre en particulier. Le plus écouté étant Paradise… une vingtaine de fois.

Enfin bon, vlam vlam, allons y.

MENTIONS HONORABLES

Cadeau, le top 20:

7 METALLICA – WELCOME HOME (SANITARIUM)

J’aime beaucoup Metallica, mais je m’attendais pas à l’avoir écouté tellement de fois. C’est vrai que c’est un des titres de Metallica les plus « facile » à écouter, il passe comme une lettre à la poste, part pas dans des kilomètres de solos interminables et ses paroles sont cools. Racontons l’histoire d’un asile qui se révolte, c’est fun !

Ah je l’ai pas mal écouté quand j’ai essayé de faire un AMV Hell essayant de mettre cette chanson sur du Haibane Renmei. J’ai vite laché au profit d’une autre chanson de Metallica et les résultats sont dans l’AMV Ego. Mais je pense que je vais essayer de rebosser sur cette idée, c’était rigolo l’idée de faire de Reki une folle coincée dans un asile.

Lire le billet.

Sonic All-Stars Racing Transformed – Sega Bros Racing

Sonic All-Stars Racing Transformed – Sega Bros Racing

Retournons un an en arrière. Peu avant la sortie de Sonic Generations, je réalisais donc un article sympa sur Sonic & Sega All-Star Racing, ma conclusion étant que si on y trouvait du potentiel et que le jeu était fun, il était handicapé par un fanservice pas super généreux, des items péraves et un level-design super feignant qui faisait que le jeu ne restait pas en mémoire et n’offrait pas autant de fun que souhaité. Bref, incapable de faire rivalité avec la saga Mario Kart, qui offrira un an plus tard un Mario Kart 7 solide et indispensable pour les possesseurs de 3DS.

Par contre ça va peut être vous surprendre mais dès que j’ai appris qu’une suite était dans les tuyaux, je me suis permis d’être un peu enthousiaste. Comme j’ai dit en conclusion de mon article, le premier jeu offrait malgré tout de bonnes bases, mais le jeu manquait de finition et peut-être de budget, ce qui n’est pas forcément inattendu avec une production Sega. Alors du coup voir ces bases être reprises et avec de bonnes chances d’être travaillées et améliorées, ça m’intéressait. Surtout quand le jeu te vend cash du fanservice en dévoilant, par exemple, Vyse de Skies of Arcadia comme personnage jouable. Là oui, je me suis spermé les sous-vêtements, si je peux me permettre le néologisme. Tant pis si à coté le jeu se renomme “Sonic All-Stars Racing” en foutant dehors le nom Sega comme si il effrayait tout le monde – de l’autre coté, la licence Sonic étant ultra populaire auprès des enfants et des familles, il est normal que ce soit mis en avant pour permettre à Sega de capitaliser. Et tant pis si, à première vue, le jeu pompe l’idée des véhicules transformables à Mario Kart. Mais là aussi il suffit de jouer au jeu pour se rendre compte que Sega pique certes l’idée, mais arrive à se l’approprier et à l’améliorer.

Transformed01.jpg

Pour faire simple, dans une fin d’année remplie de jeux de courses “arcade” – que ce soit Need For Speed Most Wanted, le décevant Forza Horizon ou bien les très étranges Little Big Planet Karting (car Sony s’imagine que la licence LBP intéresse des gens) et F1 All Stars (et là juste wtf) – et bien Sonic Transformed semble être le meilleur des jeux du lot. Malgré quelques défauts qu’on va voir ensemble, le jeu réussit à remplir son cahier des charges avec brio et à offrir, pour la première fois depuis Crash Team Racing, une alternative intéressante à la saga Mario Kart. Celle-ci n’est pas détronée, mais par moment, on sent qu’il y’a manière à au moins l’égaler, ce qui n’est pas mal.

Lire le billet.

[Néant Sept #9] Top 7 des doubleuses japonaises

[Néant Sept #9] Top 7 des doubleuses japonaises

Bon la première nouvelle, c’est que Néant Sept prendra fin en même temps que l’année. Le format est intéressant et le challenge de faire un top chaque semaine me motivait pas mal, mais force est de constater que j’ai du mal à rendre ça attirant ou à ne pas tourner en rond. Donc je me laisse encore un mois pour faire les quelques thématiques qui me trottent en tête et hop, on stoppera le premier dimanche de janvier. J’espère juste que l’AMV Hell 6 sera sorti d’ici là: je veux vraiment faire un top 7 des AMV Hell et AMV Hell-like è_é;.

La seconde nouvelle c’est que ce top est un peu à la bourre parce qu’a la place de l’écrire j’ai préféré passer ma soirée du samedi à lire Liar Game et Magi. C’est faible de ma part. Donc maintenant je prie pour que j’arrive à le finir avant minuit, sinon c’est pas grave je truquerais un peu la date de parution, ça se fait dans le milieu.

Donc voilà, thématique encore une fois pas hentai (je veux faire un top 7 hentai mais je change d’idées toutes les deux secondes) puisque je vais parler des doubleuses d’anime. Ouais je dit doubleuse, c’est plus rapide à écrire que comédienne de doublage. Et je reste raisonnable parce que je pourrais vous sortir le très weaboo terme de seiyuu qui prend encore moins de caractères donc admirez mon sens du sacrifice.

Bref, comme tout le monde à force de mater des animes y’a des voix que je commence à reconnaître et à aimer. Ce top 7 est donc le top totalement subjectif de mes 7 doubleuses japonaises préférées, celles dont j’adore la voix.. ou leurs voix parce que certaines font un peu tout. Et donc je parle que des filles mais c’est vrai que les garçons je pourrais en faire plein. Dont Wakamoto Norio, déjà, hein, pour commencer. Mais c’est un peu basique, tout le monde aime la voix de Wakamoto.

7 – HORIE YUI

Doubleuses07.jpg

(Kushieda Minori dans Toradora, Hanyuu dans Higurashi, Tohru dans Fruits Basket, Masako dans Mawaru Penguindrum, Chie dans Persona 4)

Paraît qu’elle a couchée avec son patron ! Je me demande si elle l’a fait cosplayé en Hanyuu ! Ca serait rajouter du scandale au scandaleux ! Enfin bref, je vous épargne tous les ragots 2chaniens et j’attaque donc avec Horie Yui en septième place, une place un peu de meublage pour être franc parce qu’autant j’avais six doubleuses bien définies pour mon top, autant la septième place j’ai eu du mal à trouver qui que ce soit d’assez surpuissante pour y aller. Donc un peu par élimination: Horie Yui. Qui peut être parfois ultra énervante quand elle est enfermée dans un rôle de loli chouineuse à la Hanyuu ou à la Maria d’Umineko… mais qui fonctionne très bien dans des rôles que je qualiferais de plus “sérieux” – j’ai été assez épaté par sa performance en tant que Masako dans Mawaru, par exemple. De même, elle est vraiment une très bonne Tohru dans Fruits Basket et, évidemment, difficile pour moi de ne pas mentionner le personnage de Kushieda Minori ou elle apporte vraiment quelque chose de plus à toute l’aura kiffante que dégage ce personnage.

Bref, j’ai appris à bien aimer Horie Yui avec le temps. Et je lui pardonnerais presque la chanson “Nano Desu” pour le coup. Parce que putain qu’est-ce que ça sort pas de la tête cette merde.

Lire le billet.

Un an d’anime ~ 2012

Un an d’anime ~ 2012

Le mois de décembre. Ses lumières, sa nuit permanente, son esprit festif et chaleureux, sa générosité, son taux de suicide beaucoup moins élevé que celui de novembre et, surtout, ses bilans annuels disséminés aussi bien sur l’Internet qu’a la télévision, dans la presse écrite ou bien les repas de famille alcoolisés. Et là notez que déjà je commence à ne pas être original puisque je fais quasiment la même intro que l’an dernière. Mais tout de même, n’êtes-vous enthousiastes à l’idée de lire PLEIN de bilans ?

Intro.jpg

Donc bref, faisons concis et passons directement à ce qui nous intéresse: donc comme d’habitude depuis cinq ans maintenant, je fais un bilan annuel de mes matage d’anime. Je le fais de manière très personnelle puisque je choisis un anime par mois, pour un total, donc, de douze animes présentés et disséqués sous vos yeux. Je conclus néanmoins l’article en évoquant beaucoup plus rapidement tous les animes que j’ai maté au cours de l’année. Qu’ils datent de 2012 ou non. Même si j’avoue que cette année, à l’exception d’un titre qui date de 2007, c’est quasiment que des animes de 2011/2012 qui vont y passer. Et bah dis donc.

Donc c’est parti pour ce bilan 2011/2012.

DECEMBRE 2011

Boku wa Tomodachi ga Sukunai
Decembre.jpg

Quelle horrible merde putain. C’est chaud parce que comme je l’ai dit dans l’article que j’avais écrit sur la série celle-ci ne laisse pas présager autant de médiocrité. Enfin si. Mais non. Disons que les quatre, cinq premiers épisodes, c’est ultra vulgaire et ultra bourrin mais c’est justement cet aspect over the top qui rendait la série presque attachante… et au final très drôle. Et puis soudainement la série se tire un tapis dans les pieds, essaie d’être sérieuse, échoue lamentablement et ne fait que les mêmes blagues en boucle, à la manière d’un épisode des Guignols. Cette vulgarité et ce bourrin qui au début rendait la série tout à fait kiffante pour tous ceux qui assument leur amour du mauvais goût ne fait plus que péter les couilles et attiser un profond mépris, une profonde haine.

Dommage donc pour la paire de seins de Sena, de loin la chose la plus cool de la série, qui se retrouve au milieu d’un horrible accident industriel.

Les années précedentes, en Décembre: Fate/Stay Night (2006) ; Serial Experiments Lain (2007) ; Clannad (2008) ; Macross: Do You Remember the Love (2009) ; The World God Only Knows (2010)

Lire le billet.