Archives de
Mois : février 2013

Eh, filons à des catcheurs des musiques d’entrées d’animes ou de jeu vidéo

Eh, filons à des catcheurs des musiques d’entrées d’animes ou de jeu vidéo

Voilà un article au concept tellement simple qu’on peut le résumer dans le titre du billet, pratique, incroyable, utile <3.

Donc voilà: prenons un catcheur et décidons de lui offrir en guise de musique d’entrée soit une musique d’anime, soit une musique de jeu vidéo. Que ça soit un extrait d’OST instru ou un générique chanté par un groupe criard. Ca peut être super fun ! D’autant que oui, je vous l’avoue sans problème: je suis un fana des musiques d’entrées de catcheurs et je considère presque c’est un tiers de l’interêt potentiel du dit catcheur. Si Stone Cold Steve Austin est devenu ultra célèbre c’est pas juste parce qu’il était le mec qui s’opposait à Vince McMahon, faisait des doigts et buvait des bières – non, c’est parce que quand il entrait, sa musique commençait par du verre qui se brise et du coup EXULTATION TOTALE. Bon j’exagère un peu, mais vous voyez l’idée.

Donc voilà, le but du jeu est donc simple, et rigolo. Les petits extraits font une trentaine de secondes environ donc hésitez pas à cliquer sur le lecteur, il est votre ami.

DANIEL BRYAN

CatchBryan.jpg
Catherine – Symphony No.9 in E Minor « From The New World » (Dvorak & Shoji Meguro)

Fichier audio intégré

On parle d’un catcheur qui ne paie certainement pas de mine physiquement mais qui peut se targuer d’être un des catcheurs les plus doués de sa génération, peut-être même un des meilleurs au monde en terme de technicité. C’est pour ça que quand il entre avec The Final Countdown ou même la chevauchée des valkyries, ça pose pas de problèmes, il peut. Donc allez, refilons lui encore un remix de musique classique qui défonce des postérieurs. Parce que d’ailleurs toute l’OST de Catherine défonce des postérieurs.

JOHN CENA

CatchBryan.jpg
Tengen Toppa Gurren Lagann ED2 – Minna No Peace (Afromania)

Fichier audio intégré

John Cena est le super héros de la WWE. Il a toujours raison (même et particulièrement quand il a tort), il est invincible, il fait pourtant figure d’outsider à chaque fois, il vous dit de vous brosser les dents avant de vous coucher et il est sur les boîtes des céréales. Il lui faut donc un thème d’entrée joyeux, mais badass. Donc pourquoi pas cette chanson d’Afromania qui sert d’ending très sous-estimé de Gurren Lagann?

Lire le billet.

Mon avis utile et ultra intéressant sur la conférence PS4

Mon avis utile et ultra intéressant sur la conférence PS4

Parce que c’est ce qui fait le buzz, n’est-ce pas. Revenons rapidement sur ce qu’il y’a a dire sur la console et la conférence pour l’instant sachant que, de base, je suis le mec qui a esquivé toutes les consoles Sony depuis dix ans et le rachat d’une PS2 après que la première a vu son lecteur optique claquer au bout d’a peine un an. La PS3 m’a toujours parue être une console antipathique, la PSP un gadget voué à Lire le billet.

Musique d’ambiance & souvenirs

Musique d’ambiance & souvenirs

Un billet totalement bloguesque et perso pour aujourd’hui, qui parle de musique, yeah. Je sais pas trop si c’est le cas pour tout le monde, mais j’imagine que oui, mais j’ai tendance à rattacher dans mes mémoires une chanson à une « époque » et vice-versa. Quand par exemple je pense à un mois en particulier de ma vie je pense à ce à quoi je jouais ou j’écoutais à l’époque, les ouvrages qui ont en quelque sorte marqués de leur patte toute cette partie de ma vie… au détriment parfois de mes expériences personnelles avec lesquelles j’ai un poil moins de rigueur. C’est une des raisons pour laquelle je fais mes bilans annuels en faisant du mois par mois.

Voilà, pour le plaisir, un article qui revient sur dix ans de « chansons mémorables. » A quelle chanson je pense quand je me remémore une période bien précise de ma vie, une époque, des événements ? Par exemple, saviez-vous que, d’un point de vue vidéoludique, je lie le 11 Septembre au jeu Worms parce que j’étais en train d’y jouer quand ma mère m’a dit de zapper sur la un le jour où c’est arrivé ? Voilà un peu l’idée générale. Rien de très personnel, je resterais toujours un peu vague. Pour tout le monde ça sera l’occasion de cliquer sur des liens, de découvrir ou redécouvrir des chansons, et hop, voilà.

Mais si vous aimez pas cliquer sur des liens youtube, j’ai une playlist Spotify avec la plupart des titres dispos. Eh, regardez, juste là, ouais !. Bon il manque les génériques d’anime et les ost jeu vidéo ainsi que 2/3 artistes mais en général ça va.

Bref, allez hop, c’est parti. J’ai mis des fanarts et des captures d’écrans pour aérer un peu. A vous de voir si vous pensez que y’a un sens ou pas :’D.

2003

Musique2003.jpg
Fanart Tsumugi / Jinrui wa Suitai Shimashita par aruerian

Début 2003 c’est ma 4e et c’est surtout cette époque où je me lève le matin à 6h pour regarder M6 Music et prendre mon petit déjeuner en regardant des clips jusqu’a 7h et le début du Morning Live que je peux pas sacquer (alors du coup je branchais mon baladeur radio et je m’écoutais Cauet.) Mais je dois l’avouer, la raison pour laquelle je matais souvent M6 Music à l’époque est parce que j’étais ultra giga super fan de t.A.T.u., vous savez le groupe russe avec les filles lesbiennes mais pas lesbiennes et au final on saura jamais vraiment. All The Things She Said est donc un des principaux titres de ce début d’année 2003, avec la quasi intégralité de l’album 200 km/h in the wrong lane. Ce qui inclut leur très cool reprise de How Soon Is Now. Mais j’ai aussi du coup beaucoup de souvenirs de beaucoup de soupes de l’époque mais que je kiffais parce que, eh, c’était cool. Ce qui est du coup assez étrange c’est que toute cette passion pour ce groupe a quasiment dévoré les autres groupes de la Terre pendant la quasi-totalité de l’année. Mais j’avoue avoir gardé des souvenirs assez chaleureux de quelques titres qui passaient en boucle sur Europe 2 – « Enfin on plaît aux filles » de Cédric Atlan.

2003 est une époque assez charnière puisque je passe dans le courant de l’été du mec qui a 20 heures d’Internet par mois et qui doit le partager avec ses frères au mec qui découvre l’ADSL illimité, Kazaa, et la possibilité de pouvoir écouter ce qu’il veut quand il veut… si il accepte de potentiellement attendre une heure avant de télécharger un mp3 qui n’est peut-être pas du porno. C’est à cette époque là que je découvre le potentiel de graver ses propres CD et j’en abuse – je redécouvre Dire Straits à l’époque. Dire Straits c’est un groupe que mon père adorait et passait en boucle dans la voiture quoi qu’il se passait jusqu’au moment où ça s’est brusquement stoppé (ma mère ayant dû enterrer les cassettes.) Juin 2003, pour moi, c’est donc Sultans of Swing et, en bonus, Stay Alive des Bee Gees.

Mi 2003 c’est la sortie de Météora de Linkin Park. Avec mon frère c’est un de nos kiffs communs alors l’album tourne régulièrement – Somewhere I Belong est un titre tellement cool que je peux comprendre notre état d’esprit de l’époque. Non non, vos gueules les haters, Somewhere I Belong c’est cool. J’assume mes propos. Et quitte à partager les trips communs avec ma famille, moi et ma mère on est supra heureux parce que c’est le second album de Dido, qui sort Life for Rent et, ouais, le jour où j’ai entendu White Flag a la radio j’étais tout content. Dans la même période, y’a aussi Come Undone de Robbie Williams parce que why not c’est sympa Robbie Williams, y’a pire.

Fin 2003, j’ai totalement compris comment choper des mp3 de qualité, comment les graver, et comment rendre le concept de « attendre toute la journée que ton titre préféré passe sur Europe 2 histoire de pouvoir l’enregistrer sur ta cassette audio » totalement has-been. Et fin 2003 c’est aussi le boom de… Kyo. ET JE VAIS PAS Y ÉCHAPPER. Gros gros kiff d’ado épleuré – tu sais que t’es un ado épleuré quand à l’époque, tu crois que « Je Saigne Encore » a été écrit pour toi parce que t’es amoureux secrètement d’une fille et, euh, voilà, dure la vie. 2003, c’est aussi le début de ma 3e, et l’épreuve du stage de 3e que je passe dans une boutique de vente de mobilier et de zigouigouis à prix réduits. C’était sympa mais j’étais pas très bon et y’avait MFM qui passait en boucle la même putain de chanson de Marc Lavoine et Claire Keim.

Mais à part ça, ouais, 2003 c’était tATu tATu tATu tATu et un peu de tATu. Je comprends pas que j’ai pas fini par le vomir à un moment ce groupe. Je vous ai parlé de Not Gonna Get Us ? (et en version russe parce que ça me fait plaisir ?)

Lire le billet.

Minorin

Minorin

L’idée me chauffait depuis un petit moment, et j’attendais de trouver l’élan pour le lancer. Cet élan je l’ai trouvé la semaine dernière quand j’alternais les nuits blanches, et paf, voilà Minorin: Cliquez sur l’image pour y accéder. Et si vous voulez y’a un Twitter. Nouveau millénaire ! Bref de manière relativement concise, car il y’a déjà un billet pour présenter le blog, son concept et ses articles déjà publiés, Minorin est un blog communautaire à la Soviet Voice où n’importe Lire le billet.

Carte de France des conventions Manga & Japanime – Cinquième édition (2012/2013)

Carte de France des conventions Manga & Japanime – Cinquième édition (2012/2013)

Voilà, il est temps. Comme d’habitude, c’est principalement aidé par la page événements d’animint que je réalise cette carte avec mes petites minimines.

CarteRegion2013.jpg

Pour un aspect pratique et pour améliorer la lisibilité j’ai désormais décidé de regrouper les festivals par agglomération. Si par exemple deux événements se déroulent dans deux villes différentes de la banlieue d’une même ville, les deux événements sont désormais comptabilisés comme se déroulant dans la même agglomération, ce qui favorise la lisibilité. Par exemple sur cette carte, Bordeaux compte deux salons alors que techniquement ceux-ci ont lieux à Pessac et Mérignac, en banlieue. Pour Paris j’ai compté tout ce qui faisait partie de la petite couronne comme étant un évènement « parisien. » Ce qui permet d’éviter trouze-mille pastilles en IDF. Et caetera et caetera.

Donc que dire de cette carte par rapport à celle de l’an dernier ?. Bah ça gonfle, ça gonfle. Certaines régions continuent d’être des vrais déserts (je suis caennais et je continue à être super triste en voyant qu’en quatre ans rien n’a changé), certaines en deviennent (la Bretagne, la Haute Normandie) mais généralement on a une certaine augmentation du nombre d’événements et la tendance semble être à voir de plus en plus de « petites villes » en organiser. Très étonné de voir des vrais événements dans des lieux comme Magny en Vexin, Mazamet, Yzeure, ou Brive la Gaillarde. Mais d’autres grosses villes gonflent en organisation: Nantes, par exemple a organisé un salon en plus cette année par rapport à l’an dernier (le très bof Passion Japon) ou il y’avait déjà eus deux nouveaux événements. D’autres villes font leur apparition avec standing comme Angers et ses deux évènements.

Pour le reste, Strasbourg continue les Japan Addict à rythme régulier, le sud de la France continue d’être riche en événements, bref c’est assez enthousiasmant. En comparaison avec la première carte, celle de 2008/2009, bah y’a une sacrée évolution.

Vous retrouverez dans la suite de l’article la liste précise des conventions avec quelques remarques (si par exemple j’y étais, je vais linker mon billet comme un profiteur.) La liste est organisée par région.

Lire le billet.